Le jour où les entreprises françaises feront comme cela...

Ce matin, je découvre par hasard une entreprise américaine dénomée ZAGG qui propose depuis peu un clavier trés évolué pour l'iPad, clavier qui lui sert aussi de coque en aluminium (voir les vidéos)... La chose m'intéresse... Mais avant éventuellement d'en acheter un, je me pose le problème de savoir si ce clavier peut-être azerty et non pas querty...

Capture d’écran 2010-12-04 à 13.55.21

Je trouve trés facilement une fiche contact sur le site web de cette société (basée à Salt Lake City).. Fiche que je remplis consciensement pour savoir s'ils ont un clavier azerty... En me disant que peut-être une réponse arriverait dans les prochains jours ?... Et paf... 5 minutes plus tard je reçois ce mail automatique dans ma boîte mail...

Hello, Billaut,  and thank you for contacting ZAGG, home of the invisibleSHIELD! We appreciate hearing from you and your email is very important to us. We will reply to your inquiry as quickly as possible. Most emails are replied to within 1 - 2 business day, but please allow up to 3 business days. Our hours of operation are Monday thru Friday, 8am - 8pm, Mountain Time.

To help track your inquiry we have generated a reference number. Your message id 85582.

For more information about ZAGG products and replacement guarantees, please see the following links to our website:

Guarantees:

https://www.zagg.com/guarantee

Frequently Asked Questions:

https://www.zagg.com/faq

Please add @zagg.com to your address book to prevent our messages from going to your spam folder.

Sincerely,

The ZAGG Team

Pas beau ? Il m'arrive naturellement de remplir des fiches contact sur des sites d'entreprises françaises (Proteor pour les prothèses, Pompom pour les vélos électriques, Central Parcs pour les vacances, etc....). Mais j'ai arrêté. Raison ? Je ne reçois jamais de réponses... Mais peut-être avez vous plus de chances que moi ?

En tout je me demande pourquoi ces entreprises gauloises diffusent sur leur site une fiche contact ... Ces sites en plus, ne donnent pas souvent le nom et le CV de leurs dirigeants, et il n'est pas indiqué où se trouve le siège social, etc ... Bref comme si ces braves gens ne voulaient pas se faire emmerder par des prospects ou clients...

Y'a encore du boulot à faire dans ce pays... Et je parle pas des élus en général...

PS Si j'ai une réponse je vais la mettre sur mon wall FB


On y perd son e-latin !

Un ami vient de me prevenir : phoneandphone.com sort le iPhone d'Apple 1 mois avant Orange, et deplombe s'il vous plait !

voir ici https://www.phoneandphone.com/search/?p=Apple_iPhone%208Go&action=item&idp=719&idc=1

j' en profite pous vous dire un petit bonjour de Viladecans ville de 60.000 habitants au sud de Barcelone. Viladecans organise IPCities fin novembre 2007. je vous en recause.


Une coopérative de télécommunications en Bretagne ?

La Bretagne et ses Bretonnes râlent...

Ci-après un mail reçu d'une Bretonne de Plevin qui m'a donné la permission de le publier sous son pseudo...Son mari ne peut développer son business, car il n'a qu'une liaison modem à 56 K... De même l'ardoisière locale...
Il serait peut-être temps que nos aimables élus et autres Présidentiables se préoccupent de la chose, au lieu de se crêper le chignon..
Je conseille donc à ma Bretonne de faire signer une pétition à ceux qui désirent une fibre (trouver des personnes qui relaieront la chose dans les villages environnants, en fonctionnant à la "tupperware". Bien prendre noms adresses, motivations, etc. Faire signer..). En leur demandant s'ils sont prêts à mettre aux alentours de 100 à 150 €/an sur 10 ans...
Avec cette liste, si environ 20% de la population est partante, contacter la coopérative de télécommunications de Nuenen en Hollande qui veut s'intaller en France... Et monter une coopérative bretonne de télécommunications. Avec cette liste, la coopérative trouvera un crédit bancaire pour installer le réseau localement...
Le réseau appartiendra aux habitants... Et on trouvera bien ensuite un opérateur local qui offira le service d'accés... S'il faut en arriver là... Il vaut mieux faire cela que de risquer de voir les Bretonnes s'échauffer et débouler sur les Champs Elysées. On se sait pas ce qui pourrait se passer...
Il est dommage par ailleurs que le candidat de la Ruralité n'ait guère évoqué ces sujets... Enfin peut-être qu'un modem lui suffit à lui ?
Cela étant, j'ai appris depuis qu'une déléguation d'une quinzaine d'élus bretons devraient se rendre à Nuenen pour voir comment les Hollandais se sont organisés. Et je viens d'apprendre que les Japonais peuvent avoir maintenant du 1 giga (sur réseau fibre - je suppose en P2P et non en Gpon).

On ne peut pas tout avoir... Une belle élection Présidentielle, et de la fibre pour tout le monde. Faut choisir.

================================================================================

Bonjour,

je vous écris car j'aime beaucoup votre blog. Et surtout parce que vous
pourriez peut-être m'aider.
J'habite en pleine zone blanche, à moi les joies du 56k ... mais la
région bretagne comme vous l'indiquez sur votre blog veut couvrir
soi-disant toute la bretagne de très haut débit par le biais de la
fibre.
Mais alors pourquoi au niveau départemental, le projet des côtes
d'armor numeriques parle de wimax pour couvrir les zones blanches ?
j'ai réussi à avoir le chef de projet au téléphone, il parle de wimax 2
mégas avec telephone et télévision ( ce qui me parait peu probable car la
télé est gourmande parait-il coté bande passante) , bon ok ce serait
mieux que du 56k encore faut-il que mon quartier soit couvert par le
wimax.

Cela me pertube de penser qu'on va nous mettre le wimax et
qu'ensuite on reste en wimax pour X années. Au niveau d'un quartier,
(lieu-dit) regroupant une dizaine de maisons, y a t-il moyens que les
habitants créent leur reseau de fibre optique et demande ensuite a être
raccordé ? ou suis je trop rêveuse ? en tant qu'habitant, que pouvons
nous faire ? quitte a avoir du haut débit autant avoir de suite du très
haut débit. j'ai en effet peur que le wimax soit plus qu'une solution
temporaire, et que nous restions en wimax quand toute la france sera en
fibre, et nous nous retrouverions dans le meme cas que maintenant, c'est
a dire une enorme fracture numérique !
que pouvons-nous faire pour nous "désenclaver" nous même ? sur la
dizaine de maisons, il y a deux entreprises, une ardoisière  et un
artisan (mon mari ) évidemment ils ne trouvent pas normal que des
professionnels n'aient pas accès à la technologie qui leur permettrait
d'accroite encore leur activité ! l'ardoisière aimerait bien avoir un
site web complet mais comment faire en 56k ? et l'artisan pareil bien
évidemment !
Le quartier est jeune, et sur la dizaine de maisons, neuf attendent le
haut débit ! j'ai meme des voisins qui n'achetent pas d'ordinateur car
ils savent qu'ils ne peuvent pas avoir l'adsl.
je vois la fibre optique comme un merveilleux moyen de résorber
completement les zones blanches et non pas a court terme comme le wimax
mais a long terme. pourquoi aller installer du wimax si dans 3 ou 5 ans
il faudrait installer de la fibre ? pourquoi payer deux fois ? certes le
wimax permet à premiere vue de couvrir rapidement de grandes zones
blanches mais quitte à attendre le haut débit depuis des années autant
attendre un peu plus (quoique tout dépend de la facon de créer le reseau
fibré ) et avoir du très haut débit.
alors, qu'en pensez-vous ?
est-ce que les habitants peuvent aider à développer un reseau de fibres
optiques sur une commune  (plévin 22340 )de 800 habitants en plein essor ?
comment faire bouger les choses ?
L'inactivité me pèse trop, cela fait plus de six ans que j'attends le
haut débit ! j'ai meme une petition en cours adressé a la mairie pour
faire en sorte que tout le monde ai le haut débit. j'ai déja 100
signatures.
j'attends avec impatience votre réponse. merci de m'éclairer sur les
moyens possibles.

signé : internenet sur le web


Très sincères félicitations...

Time Magazine, dans son dernier numéro, vient de vous élire personne de l'année ! "The person of the year : YOU. You control the Information Age". Congratulations.

Vous l'internaute 2.0, vous qui ne passez pas à la télé 1.0, ni dans les médias de papa... Vous, le glandu de base, le sans-grade, celui que l'élite actuelle essaye de comprendre, en se demandant si vous êtes du lard ou du cochon...
Bravo... Je suis content pour vous...Verttimecover
Qu'un tel magazine papier comme le Time Magazine, avec sa renommée dans le monde 1.0, affiche ainsi sa vision des choses : cela me paraît symptomatique d'un monde en train de changer...

Regardez la conférence Web 3... Mon ami Loïc monte cette grande manifestation "full 2.0", à laquelle je n'ai pu assister vu que j'étais à la remise des Nobel (mais j'ai lu et pas mal discuté avec les uns et les autres sur l'affaire du "Web 3")...

Le site de la manifestation nous apprend que la langue de travail sera l'anglais. 1.000 "digital natives" font le voyage à Paris, venant de 31 pays... Impressionnant non ?

Et paf... On y invite 2 "analogic natives" qui ne causent que le gaulois... et qui ne font aucun effort, aux dires de certains, pour se mettre au diapason de la salle...

Personnellement, je pense qu'il n'est pas très judicieux de mélanger le 2.0 et le 1.0... C'est dangereux... Ou alors, faut bien brieffer les 1.0, si tant qu'est que cela soit possible...
Sarko a fait un discours, m'a-t-on dit, "comme s'il était à une réunion Umpiste dans la France d'en Bas"... Et les "2.0"  n'ont pas très bien compris ce que les 1.0 faisaient là...Loin de moi l'idée de jeter la e-pierre à qui que se soit... Et je trouve d'ailleurs que la cabale anti-Loïc n'est pas de mise...
Mais si j'étais Loïc, j'éviterais peut-être de rouler pour le 1.0...

Les 2.0 aujourd'hui n'en ont pas encore conscience, mais ils vont représenter un pouvoir absolument Kolossal dans les mois ou les années à venir... Donc, soit on fait de la politique 1.0 et on quitte son aura 2.0, soit au contraire on fait de la politique 2.0 et on crée un e-party politique... Un truc au minimum européen... Et notre ami a (ou avait ?) la stature pour... En tout cas, pour rassembler les 2.0, il s'y entend. Les Français 1.0 ont refusé l'Europe ? Peut-être que les 2.0 seraient pour...

Qu'on le veuille ou non, l'Internet est le socle d'une nouvelle intermédiation... Cela a largement démarré dans le monde économique, où tous les "empires" dégageant de fortes marges en utilisant des technologies 1.0, sont en passe de se faire ratiboiser... Et cela, quelque soit le secteur d'activité dans lequel ils exercent (ceux pas encore touchés vont l'être bientôt)... Cela va se poursuivre dans le monde politique... Le peuple 2.0 va prendre un jour ou l'autre sinon le pouvoir, en tout cas imposera une plus grande participation... Comment ? Je ne sais...
Mais c'est là où des Lemeur ayant une vision, ont un rôle à jouer...
La chose ne va pas être simple, car le 1.0 ne va pas attendre les bras croisés qu'on lui passe dessus (l'un de mes amis il y a quelques années avait essayé de créer ce e-party... il s'était fait remonter les bretelles de belle façon par Matignon, un haut fonctionnaire lui laissant entendre à mot couvert les pires choses...).
Bref ami Lemeur, si tu deviens un leader de ce e-party... il te faudra un chauffeur... Rappelle-toi : je conduis trés bien (il me reste quelques points sur mon permis) et je suis d'agréable conversation (enfin, c'est Madame Billaut qui le dit...).

Et YOU, au fait, vous seriez pour ce e-party au minimum européen ?


Les elites françaises ne voient pas le monde changer ....

Economie Matin a publié ce petit éditorial basé sur un interwiev de ma pomme... (à noter que cet interwiev a été réalisé avant les "voitures incendiées", car là aussi il y aurait probablement des choses à dire...)

Les humains sont en train de changer de civilisation. Les technologies mènent le - nouveau - monde : nanotechnologies, biologie synthétique, autant de révolutions sur 10 ans à 30 ans. Or la France n’y est pas du tout adaptée. Plus précisément son élite ne l’est pas. Elle ne veut pas changer alors que le pays abrite de très bons ingénieurs. Pourquoi traînons-nous 10 % de chômage ? Pourquoi le produit intérieur brut ne croît-il pas de plus de 1,5 % quand il faut 3 % de croissance pour payer les retraites ? Pourquoi les finances de l’État sont-elles délabrées ? Parce que notre élite technocratique n’a rien vu venir. Un journal anglais, il y a peu, parlait de « frantitude » : peur du futur avec le Prozac et la StarAc en guise de neuroleptiques ! Il nous faut un New Deal à la Roosevelt qui allège au passage le nombre trop élevé de fonctionnaires en France. Pour créer les infrastructures du monde de demain, je milite pour le très haut débit pour tous. La « France d’en bas » se met du reste à l’Internet haut débit. Ce qu’il faut, c’est du très très haut débit, du 100 Mbits par seconde, à disposition des habitants. Puis on laisse agir les entreprises qui vont proposer une multitude de services. À Pau, le député et maire André Labarrère, dont je suis le conseiller, a installé 20 000 prises optiques très haut débit. Dans les Hauts-de- Seine, on va équiper tous les habitants en fibres optiques. À l’aide d’une telle infrastructure, les Français vont enfin prendre leur destin en main. Avec 15 millions d’acheteurs en ligne, on crée un nouvel écosystème. Mais l’élite française ne le voit pas. Elle se demande ce que Mme Michu va faire du haut débit. Les Japonais, eux, ne se posent pas la question : en 2010, 50 % des foyers seront connectés à 1 Go par seconde...


On est vraiment impayables !

Mais pourquoi donc proscrire et interdire l'utilisation de Skype au sein de l'Education Nationale ?

Un haut fonctionnaire Mr. Bernard Vors qui est HDF (à ne pas confondre avec un autre sigle...) l'a décidé, car cela créerait des failles dans les réseaux de notre noble et aimable administration... Voir ici, et ici.
Bon, moi je veux bien... Je ne suis pas grand spécialiste de ces choses...
Mais je me permets de faire quelques remarques, avec tout le respect naturellement que je dois à un haut fonctionnaire...

1/ Nous sommes le seul pays à ma connaissance à avoir mis en oeuvre ce type d'interdiction... Même nos amis belges et autres peuplades européennes n'y ont pas songé... De même les USA... Ainsi que les Chinois que l'on sait très à cheval sur ce genre de chose... (j'ai une amie à Pékin - on se skype de temps à autre...  mais peut-être que dans l'Administration Chinoise Skype est aussi interdit ?  Qui sait ? Auquel cas, la France et la Chine seraient sur un pied d'égalité sur ces questions - et la Chine n'est pas réputé pour ses Droits de l'Homme...)

2/ Skype vient de se faire racheter par eBay... Pour un montant absolument KOLOSAL... Je ferais remarquer que eBay a été créé par Pierre Omydar d'origine gauloise, et que Skype a été créé par un couple de jeunes galopins : un suédois et un estonien. C'est-à-dire des Européens... Tout cela pour dire que l'on râle contre Google Print (en attendant que l'IGN s'y mette pour Google Earth/ Google Maps, que FT et autres s'y mettent pour le probable Google Wifi gratuit déjà installé dans la baie de San Fransisco, etc...). Et que quand des gens de chez nous s'y mettent, on les met à la porte... Ou ils s'en vont tout seul...

3/ L'Education Nationale, qui coûte une fortune à la Nation (l'équivalent de l'achat de quelques Skypes/an) serait peut-être bien inspirée d'utiliser ce système de téléphonie ou un équivalent, vu qu'il ne coûte rien... J'aimerais bien sur ce plan connaître en tant "qu'happy tax payer", le budget téléphone de notre aimable administration... (si vous le connaissez...)...

4/ Si Skype est vraiment ce que Monsieur Vors pense, alors pourquoi ne l'interdire que dans l'Education Nationale ? Les gens de l'Education Nationale sont-ils à ce point dangereux ? Imprévoyants ? Parlant à tort et à travers dans leur Skype ?

5/ Selon notre ARCEP, la voix sur IP représente déjà 6% du trafic global en France... Dans un an, toutes choses égales par ailleurs, on devrait être aux alentours de 15 à 20%... Probablement en majorité avec Skype.. On pourrait donc penser qu'à terme tout notre système téléphonique passera par ce type de bidule. Dans ce cas, en vertu de notre fameux principe de précaution, il serait utile d'interdire Skype sur tout le territoire maintenant... Car dans quelques années, il sera trop tard...

6/ Mais ce qui me met en boule plus que tout, c'est que l'on nous explique pas grand chose... Un peu flou les problèmes de sécurité invoqués... Est-ce que je dois comprendre que lorsque que je skype avec Madame Billaut les "grandes oreilles" nous écoutent ? Ou alors, est-ce que c'est parce que Skype est tellement bien crypté que personne ne peut écouter ce que je raconte à Madame Billaut ?

On a vraiment l'impression d'être infantilisés... De plus, il me semble que cette affaire est du ressort de la loi... Et non pas d'une lettre d'un haut fonctionnaire...

C'est pas Skype qu'il faut interdire... c'est l'Internet... Bon, ce que j'en dis... 


Maurice Lévy en rajoute une couche...

Permettez-moi de soumettre à votre sagacité estivale, et probablement pas très occupée, un billet de Maurice Levy (Président du Directoire de Publicis) publié par notre confrère Le Monde en date du jeudi 28 juillet. Billet intitulé "Sur le déclin, exactement". Et que vous trouverez ici.
Monsieur Lévy (qui a failli m'embaucher au début des années 1970 - mais je pense que le milieu de la publicité ne m'aurait guère plu - sauf peut-être pour réaliser les pubs d'Aubade ?...)... en rajoute une belle couche sur le déclin français (aprés le rapport Blanc, Camdessus, etc...)...
Le Journal du Dimanche de Dimanche dernier lui, a publié un sondage réalisé par l'IFOP, d'où il ressort que 89% des Français interrogés pensent que la France s'enfoncent, déclinent... (je n'ai pas trouvé sur le Web l'article en question - mais je n'ai pas beaucoup cherché...).
89% c'est beaucoup... l'Ifop aurait pu aller plus loin et demander aux Français de son panel qui est responsable selon eux, et ce qu'il faudrait faire pour retrouver un allant de bon aloi... et une joie de vivre tout simplement...
Tout le monde ou presque pense donc que la France court à la catastrophe, mais que fait-on ? Rien ou pas grand chose...
Mais revenons au coup de gueule de Maurice...
Des choses intéressantes et vraies dans son article. L'une qui m'a frappé : "... nous (sous-entendu nos élus, notre élite..) avons infantilisé les Français"... Je pense que c'est tout a fait vrai... Nous attendons notre bonheur sur cette p'ôve Terre de l'Etat... Alors que l'Américain n'attend son bonheur que de lui-même...
Et cette infantilisation renforce à mon sens le pouvoir de l'élite énarchico-polytechnicienne... C'est un cercle vicieux... et nous n'en sortiront... que....
Je pense qu'au train où vont nos choses, nous courrons tout droit à une guerre civile dans les 15/20 ans qui viennent avec la bombe des retraites qui va nous exploser à la figure... Sans compter nos apparatchiks fonctionnaires de tout bord (25% de la population active), nos élus de tout poil qui ne pensent qu'à se faire réélire à la prochaine élection, sans trop se préoccuper du bien du peuple sur le moyen et le long terme, et sans aucune vision du futur à proposer, nos réglementations kafkaiennes, notre pression fiscale qui n'est pas sans rappeler "le corvéable à merci" et la gabelle, etc...etc...
J'ai conseillé à mes enfants d'aller voir ailleurs...
Et je vais aller me prendre un café bien fort...
Bonnes vacances...


On dit qu'on dit, mais on a bien raison de dire...

En lisant mes p'tites news sur Google ce matin dans mon grenier (presque aménagé, mais pas encore fibré optiquement), j'ai appris que notre fameuse Commission Générale de Terminologie et de Néologie venait de créer de nouveaux mots français en lieu et place de mot anglais utilisés jusqu'à présent par les e-gaulois de base... Désormais on ne peut plus dire ni écrire Wi-fi. C'est banni... C'est comme on ne fume pas en jouant du hautbois... Ce n'est pas qu'on ne peut pas, c'est qu'il ne faut pas ...
Maintenant il faut dire ASFI ce qui veut dire en bon gaulois : Accès Sans Fil Internet. Bon. J'aurais préféré AISF (accés internet sans fil... mais effectivement c'est plus compliqué à dire).
De même le mot spam, qui me semble-t-il était rentré dans notre langage courant. Un spammeur devient un arroseur (sic)... Je suppose qu'arroser veut dire spammer (ce n'était dans la news, et je dois dire que je n'ai pas eu le courage de regarder dans le JO du 5/5/05). "Ah, vous savez mon mail c'est fait arroser cette nuit...". Que dis-je... Quelle faute ! Il faut dire "Mon courriel c'est fait arroser cette nuit". (Merci de ne rien dire à Raffarin - la commission en effet est rattachée au 1er Ministre). Et le spamming devrait normalement se dire arrosage... Et blog alors comment faut dire ? Wiki ? Trackback ? On prend du retard ... on prend du retard...

Cette news, pardon cette information, m'a tellement estomaqué, que j'en ai oublié de prendre mon café... (remarquez, depuis le temps que mon cardiologue me dit qu'il faudrait arrêter de forcer sur la cafetière..).
Bon, vous allez me dire que je suis un affreux râleur, peut-être même un mauvais français....
Et bien non. Je trouve que nous aurions mieux à faire que de payer des hauts fonctionnaires de l'intelligenstia française pour coller des mots "à la française" sur des technos que nous n'avons pas inventées et que les gaulois de base commencent à utiliser, parce qu'ils trouvent cela très bien. Technologies qu'ils utilisent en les nommant avec les noms que leur ont donné les créateurs.
On ferait bien nous aussi d'inventer des technos qui servent à tout les Homo Sapiens de cette pauvre Terre. Cela serait à eux de trouver les idiomes adéquats... (on pourrait peut-être leur proposer les services de notre Commission ?)
Enfin. J'ai regardé par acquis de conscience le site de cette commission, qui publie une liste des membres... Je vous suggère d'y aller faire un tour.
Je doute que ces Messieurs Dames soit des utilisateurs normaux de l'Internet - mais je ne voudrais pas être mauvaise langue. De plus, le site n'est guère à jour. Le dernier rapport annuel publié date de 2001.
Sur un autre plan, mais toujours dans le même ordre d'idée, notre gouvernement s'étonne que 3,2 millions de Français aient fait leur e-déclaration d'impôts. Il ne s'attendait qu'à seulement 1,5 million de télé-déclarants. Ce qui montre que notre élite en général n'a pas encore tout a fait saisi que le Français de la France d'en bas adore l'Internet, tout simplement parce que cela lui rend la vie plus facile... Le commerce électronique explose (Madame Billaut s'y est mise - c'est dire...), de même la téléphonie, (sans parler du P2P pour la musique et les films), maintenant on en veut plus... Y compris dans la e-administration... la e-santé, la e-éducation, etc...
Il me semble qu'il y a une cassure entre notre élite et le bas peuple... le bas peuple est parti ailleurs...
Pour en revenir aux technos que nous pourrions inventer en les qualifiant avec nos propres noms... je vous suggère de lire le coup de gueule de notre ami Bruno de Latour sur la domotique (qui se dit en langage barbare : digital home)...
On dit qu'on dit, mais on a bien raison de dire (maxime du pays t'chti. En t'chti mais je ne garantis pas l'aurtograffe... Euin dit k'ein dit, ben euin a ben raison d'ire...).

PS On pourrait peut-être suggèrer à la Commission, une fois qu'elle a traduit "wiki" en langage gaulois, d'en créer un pour justement que le bas peuple participe s'il le désire à la recherche de mot... Les Français aiment le scrabble c'est bien connu... Au fait, au fait... dites moi scrabble est ce bien un mot français ?