Connaissez-vous Pierre Métivier from Orlando ? L'iPhone sera-t-il émetteur/récepteur RFID ?

En fait Pierre n'habite pas Orlando en Floride ... Il y était pour participer AU congrès américain sur le RFID, qui a fermé ses portes la veille au soir...

Capture d’écran 2010-04-17 à 16.36.34

Il est sur la terrasse de son hôtel où il vient de prendre son petit déjeuner... (et du fait du nuage du volcan islandais, il ne pourra revenir au mieux que Vendredi prochain... l'occasion pour lui de faire du vélo en Floride du côté de Tampa...)

Pierre nous fait un compte-rendu de ce congrès (150 exposants - dont 3 sociétés françaises : Maintag, TagSys, ST;  un peu plus de 2.500 participants)... Une bonne cuvée selon lui.

Comment s'y reconnaître entre le RFID, le NFC ? le M2M, le RTLS ? (le RTLS est nouveau - Pierre détaille la chose).

Quelles sont les grandes tendances ? Quels sont les secteurs économiques les plus plus utilisateurs de ces technologies (technologies qui continuent d'ailleurs d'évoluer). Quelles économies de frais généraux peut faire une entreprise en utilisant ces technologies au lieu de celles de codes à barre traditionnels ? Différences entre le code barre et le RFID ? l'iPhone devriendra-t-il un lecteur/émetteur RFID/NFC ???

Si oui les applications grand public vont être nombreuses...

Position de l'Europe et de la France dans ces technologies ?

Pierre fait partie d'un réseau de consultants et de dirigeants Net7

PS. C'est la première fois que je vois sur le web de présentation d'un grand congrès américain, un argumentaire très charpenté pour qu'un collaborateur justifie auprès de sa DG sa participation au dit congrés. Signe des temps... Crise économique, nuages...On ne se déplace plus comme avant...D'où le décollage des tradeshows virtuels.

Capture d’écran 2010-04-17 à 17.29.00
Pour contacter Pierre Métivier : pierre.metivier(arobase)net-7.fr

Le blog de Pierre Métivier : http://sanscontact.wordpress.com/

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub



Acsel, Obama, 2 start-ups... et une coupe de champagne...

Hé bien, quelle journée que celle d'hier...
Matinée de travail à l'Acsel (l'association de l'économique numérique)... Sur le thème du e-commerce européen. Beaucoup de monde, les organisateurs ont été un peu dépassé (alors qu'il fallait je pense s'inscrire en ligne ?)...

Image 1
Un Espagnol, un Italien, un Anglais, un Danois, un Slovaque, la France et l'Allemagne étant présentés par Jean Christophe Defline (qui pour une fois avait mis des chaussettes)... Chacun présentant au mieux son e-commerce.
Intéressante cette matinée. Je pense que l'Acsel en fera un large compte-rendu sur son site... Ce que j'ai retenu :

1/ Excellent topo d'Ian Jindal (UK - Président d'Internet Retailing). Les Anglais sont les plus avancés en Europe. Leur e-commerce représente 8% du commerce anglais (consommation des ménages ? chiffre d'affaires global du retail.. ?)... Contre 5% environ en France (et 1% en Italie où le chose démarre)... Ian a aussi beaucoup insisté sur le "social commerce"... Décidément les réseaux sociaux se mettent à toute les sauce... "Mais nous a dit Ian, le retail traditionnel anglais n'a que faire du "social networking". Il veut du "profit, profit, more profit"... Si les retailers s'y mettent aussi, la crise financière est loin d'être terminée... Curieux quand même la cupidité de certains...
Il a aussi insisté sur le fait que les grands sites de e-commerce vont devoir affronter la concurrence des individus et des toutes petites organisations qui vendent en ligne. Le succès du statut d'auto-entrepreneur en France le prouverait (20.000 auto-entrepreneurs en France depuis le 1er Janvier dont probabablement la moitié en e-commerçant..). Excellent topo donc. Du coup j'ai demandé Ian comme "friend" sur LinkedIn (il a plus de 500 friends lui-même..)
2/ On s'est aussi beaucoup interrogé à cette réunion pour savoir si le e-commere était arrivé à maturité. Est-ce qu'il va rester quelque chose, somme toute, d'assez marginal ?  Ou alors va-t-il continuer à prospérer (personnellement je pense la tendance est à la progression et que la crise va accélérer la chose).
3/ Impacts justement de la crise sur cette évolution ? Mon ami Yolin a posé cette question en y apportant à son habitude une réponse : la crise va être saignante. Le pouvoir d'achat va se réduire de 30%. Donc commerce électronique ou pas...
4/ Le Président Kosciusko-Morizet, pour présenter ses voeux en fin de matinée, a été beaucoup plus optimiste (ouf !...). Néanmoins il faut s'attendre à une concentration du secteur. Les marges y sont faibles, la concurrence fait rage (et les participants à cette conférence ne le savent pas encore, mais des systèmes de transparence des prix généralisés et en temps réel arrivent... ce qui va probablement encore peser sur les dites marges...).

Matinée bien remplie donc. Et on ne peut que se féliciter qu'une telle initiative européenne ait pu avoir lieue... Merci donc à l'Acsel de m'avoir invité...

Je n'ai pas pu suivre en direct le discours d'investiture d'Obama. J'en ai revu des bribes le soir. 2 choses m'ont principalement marquées... Le chapitre sur la cupidité et l'avidité de certains homo sapiens à l'OS buggé (n'y revenons pas)... Et la petite phrase sur ce que je pourrais appeler le "social politic". En fait Obama (son site "change.org" est devenu "change.gov" dés la cérémonie du serment) Image 2 va continuer son action avec la génération internet américaine. Et même.. un blog "Maison Blanche" vient d'ouvrir (à quand un blog élyséen ?), et Obama va reprendre une application CRM de salesforce "myideas" (déjà utilisée chez Dell, etc...)

Image 3

Il va mettre en place je pense, une stratégie de tenaille... Faire jouer la génération Internet auprès de leurs élus locaux (qui sont de la génération précédente généralement), pour prendre en tenaille le Congrès et le Sénat et faire voter aux mieux les mesures de son programme. Je ne sais pas trop si Madame Ségolène (on dit qu'Obama a copié sa "démocratie représentative" ??? ...) fera la même chose aux élections présidentielles françaises de 2.012..Mais cela promet du sport 2.0 chez nous... Et c'est peut-être notre génération Internet qui va arbitrer. Ou alors aurons-nous un Obama gaulois ?

Je n'ai pas pu suivre ces cérémonies en direct, car je recevais dans le même temps pour un billautshow 2 startups françaises qui n'ont pas l'intention de se barrer en Silicon Valley (ouf !). L'une ouvre une plateforme de flux rss généralisée et multimédia pour mobiles (mais aussi ordinateur). Très impressionant. L'autre : une StarAcademie tout azimut en mode 2.0 (avec une trouvaille remarquable). Bientôt sur le billautshow...

Et puis fin de soirée avec Madame Billaut en regardant le couple présidentiel américain descendre benoîtement Pennsylvania Avenue, en sirotant une coupe de champagne pour fêter l'événement... Aprés tout, si mon ami Yolin a raison, c'est peut-être la dernière fois que l'on sable ce noble breuvage chez les Billaut ?


Et hop ! encore une webschool...

Aprés les webschools du père Senceber en Poitou Charentes (ici, et ici) , après celle d'Orléans, de Tours (qui je crois a été lancée), voilà maintenant celle de Montluçon...
Hier, Mercredi 10/12/08, la Chambre de Commerce de Montluçon fêtait le dixième anniversaire de sa Cité Multimédia. Et on m'avait invité pour la circonstance, ainsi que Joël de Rosnay... Joël a fait un très bon topo, et en ce qui me concerne, en "vedette américaine", j'ai fait l'animateur d'un panel de startups locales...  (avec une startup parisienne quand même)... Startups que vous verrez prochainement dans le billautshow.
Et l'on a inauguré la webschool montluçonnaise en grande pompe...

avec quelques huiles locales... qui n'ont peut-être pas encore tout compris de l'intérêt du TRES haut débit dans les campagnes. Une huile importante du Conseil Général (ou Régional ?) nous a ainsi dit que naturellement les grands élus locaux s'intéressaient au TRES haut débit, mais qu'il fallait faire des choix au niveau des investissements... "Vous comprenez, il faut financer des maisons de retraites, des rond-points, etc..." D'ailleurs, en parlant de maisons de retraite, Monsieur le Maire de Montluçon après un petit discours introductif, s'est barré avec Monsieur le Sous-Préfet pour aller inaugurer... une maison de retraite... Bon...

Mais il n'y a pas que les élus qui ont un peu de mal à s'adapter à la civilisation numérique comme dit Joël... Les jeunes aussi. Il y en avait dans la salle (salle pleine à craquer)... Et naturellement on a eu la question d'un jeune étudiant... "Ne pensez vous pas que tout cela va tuer le lien social, et "robotiser" l'être humain ?"...  Les participants de mon panel ont répondu comme il se doit... Vit en France en ce moment 2 groupes de générations... La génération télévision 1.0... Et la génération Internet 2.0... Bref, on a encore des jeunes qui sont dans le "vieux monde"... D'ailleurs au pot qui a clôturé la cérémonie, j'ai pu discuter avec 2 jeunes de l'école de commerce locale... Ils sont au courant de rien... Je me demande bien ce qu'on leur apprend. Joël n'y est d'ailleurs pas allé par 4 chemins...  A quelqu'un qui lui demandait en séance ce qu'il fallait faire... "Commencez par apprendre l'anglais..."... Notre grande élite 1.0 ne va pas être d'accord... Mais celle-ci a-t-elle un avenir ?
Sinon ce matin, notre ami de Mazenod (zevillage) a posté sur son blog une info intéressante... Aprés tout on a quand même des élus qui commencent à se bouger le e-popotin... (j'estime qu'en France actuellement - de par les conférences que je fais deçi-delà - , il y a 15% des élus qui sont très pour un plan fibre...).

L'Elysée nous a annoncé un "new deal" de plus de 20 milliards d'€. Mais rien sur les infrastructures de télécommunications (ou alors j'ai mal écouté ?). Avec Obama d'un côté (Joël a la même analyse que moi, Obama va probablement fibrer le territoire américain), l'Assemblée des Régions de France de l'autre dont Olivier de Mazenod s'est fait l'écho des travaux dans son post ... La tenaille se met en place... L'Elysée va devoir se bouger sur le thème du TRES haut débit... De plus avec l'arrivée de Monsieur Devedjian comme Ministre du New Deal gaulois, il va peut-être avoir une saine émulation avec Monsieur Besson ?

Espérons en tout cas que la chienlit grecque ne se répande pas dans toute l'Europe... Par les temps qui courent, cela peut aller vite...

Sinon, la veille je suis allé au LeWeb08 de Loic Lemeur (Merci à Géraldine Lemeur de m'avoir invité). Intéressant. Pas tellement les discours (encore qu'Itay Talgram, chef d'orchestre 2.0 a fait chanté la salle.. comme vous pourrez le voir dans la vidéo qui suit. Frère Jacques en 2.0 : cela a de la gueule...)

, mais surtout la présentation des startups, et naturellement les gens rencontrés dans les couloirs... J'ai ainsi appris que Valeo mettait Microsoft à la poubelle et prenait les applications online de Google (je me demandais quand une grande entreprise française allait faire le pas...). Et que Kleline (vous vous souvenez ?) allait renaître de ses cendres à partir de la... Belgique...

Et en fin d'aprés-midi, histoire de me dégourdir les neurones, je suis allé faire une conférence à la Maison des Polytechniciens (si, si, on m'a laissé entrer...) auprès d'une association de DSI qui s'occupent d'Intranet dans nos grandes entreprises... L'affaire Valeo en a secoué plus d'un... Comme quoi l'Internet et le 2.0 ne sont pas neutres... Pour Monsieur Pascal Nègre, comme pour Microsoft.

Ha ! Ma p'ôve Dame, on dit qu'on dit, mais on a bien raison de dire... (vieux proverbe ch'ti traduit au mieux en gaulois...)

PS Excellent topo de Joël - suite à une question -  sur pourquoi il ne faut pas approcher votre téléphone prortable de votre oreille surtout quand vous lancez l'appel... (Joël as tu publié quelque chose là-dessus ?)


Orange : 17.000 clients fibrés...

Hier soir, Orange organisait à l'intention de quelques blogeurs une présentation de sa Collection Automne Hiver 2008... Je vous rassure de suite, Orange n'a pas changé de métier. D'ailleurs, je vois mal Mr Lombard en Lagerfeld, avec queue de cheval, lunettes noires, et grosses bagues aux doigts. Personnellement, je trouve que l'amalgame avec la haute ou petite couture est un peu ridicule (mais cette opinion n'engage que moi). Surtout que les mannequins d'Orange n'ont rien à voir avec ceux que l'on voit dans les vrais défilés de mode (Madame Billaut, dans son jeune temps, travaillait chez Dior. Elle m'invitait de temps à autres à un défilé, auquel j'assistais dans les coulisses... J'en conserve un souvenir... comment dire ? émoustillé..). Les mannequins/chefs de produits d'Orange sont en très grande majorité des hommes (certains il est vrai, ne sont pas mal du tout)... Tout de noir vêtus. A croire qu'ils ont été habillé justement par le sieur Lagerfeld. On aurait certainement aimé un peu de fantaisie avec un tissu à fleur ou une cretonne peut-être ?

Bon... Revenons à nos moutons..
"En toute simplicité" pour notre vie numérique au quotidien dans le domaine du travail, du jeux, du divertissement. Voilà le titre de cette "Collection". Plus créatif, plus divertissant, plus communiquant.
Pas moins d'une vingtaine d'applications nous ont été présentées... Ce qui est nettement plus que les précédentes "Collections"... auxquelles j'ai eu l'occasion de participer...
Je ne vais pas vous faire de compte-rendus à la Prévert (vous trouverez ici une vidéo de présentation). Mais des remarques d'ensemble...

1/ Manifestement Orange se bouge... Alors qu'il y a 10 ans, il ne fallait pas trop parler d'Internet dans les couloirs de notre aimable opérateur historique (sauf dans le bureau de Jean Jacques Damlamian, le responsable à l'époque du développement, et en fermant la porte...)... Les temps changent manifestement. Nos X-Telecom se mettent à l'IP aprés avoir mis à la poubelle leur X25 (et leur Minitel...).
2/ Deuxième impression : Orange essaye de rattraper ses grands frères Yahoo, Google, etc... La messagerie par exemple ressemble de plus en plus à celle de Yahoo ou de Google. Avec une pointe de nouveauté liant le téléphone et la messagerie (pas mal). Ou encore le filesharing qui ne fontionne QUE sur réseaux optiques... (c'est là où en posant une question au mannequin/chef de produit que j'ai appris qu'Orange avait 17.000 abonnés fibre - on nous a présenté la nouvelle Livebox qui n'intègre pas encore un routeur optique...). Orange copie aussi Apple et son iPhone, avec ses terminaux téléphones personnalisables... Etc...
3/ Et puis en réfléchissant sur la route du retour, je me suis dit que nos amis construisaient patiemment leur "écosystem". Ecosystem qui ne sera pas du goût de tout le monde. Par exemple de Canal et autres broadcasteurs. Orange nous a présenté ses "Orange cinéma series", sa TV HD Mobile, etc...
On m'a fait remarquer qu'Orange et Canal, dans ces domaines, étaient complémentaires... Bon moi je veux bien... Mais rien n'est moins sûr... Et si j'étais Canal - qui n'a pas de réseaux de télécommunications et dont la culture Internet 2.0 n'est peut-être pas au top, je me méfierais un tantinet...

Et puis, toujours réfléchissant en retournant chez Madame Billaut je me suis demandé quels impacts auraient la crise et l'élection d'Obama sur toute cette affaire...
Obama, chose tout a fait impressionnante, a été élu en grande partie parce qu'il a su utiliser les outils du Web 2.0 auprès de la génération non pas télévision (les papies boomer), mais Internet (les jeunes). Lesquels d'ailleurs regardent de moins en moins la télévision de papa. Comme quoi il faut faire extrêmement attention aux changements technologique dans les sociétés humaines (Monsieur Pascal Nègre en sait quelque chose). Je pense que Mister President va continuer la chose quand il sera à la Maison Blanche... Où il mettra en place une espèce de Démocratie 2.0... Qui tranchera probablement avec la démocratie actuelle du style " you vote, we rule"... Alors que nos Grands Elus Européens sont assez loin de tout cela me semble-t-il. Par exemple je n'ai jamais vu de photos du bureau de notre Président avec un ordinateur dessus. Obama probablement en mettra un dans son bureau ovale (on dit que cela pourrait être un Mac). Obama aime la technologie, et l'utilise. Ce qui n'est pas trop le cas des autres Présidents des pays Occidentaux (y compris d'ailleurs chez nos socialistes, qui ont d'autres problèmes de type 1.0 à régler).
Deuxième réflexion. Obama a annoncé un espèce de New Deal à la Roosevelt sur les infrastructures. Supposons que notre ami décide d'améliorer l'infrastructure réseaux de télécommunications en fibrant le pays (les jeunes américains veulent du très haut débit). On aura l'air fin dans notre vieille Europe... Avec en France nos 17.000 fibrés Orange, les un peu moins de 10.000 à Pau, et les quelques chouillas des autres... De plus Obama aura "son Besson 2.0". Dans la période de transition son conseiller en la matière n'est rien de moins qu'Eric Schmidt, le CEO de Google. Pourquoi n'a-t-il pas pris un Président d'un opérateur genre Orange ?

Notre élite européenne me semble encore assez loin de tout cela, alors que jes jeunes Européens sont sans nul doute, comme les jeunes Américains. Regardez ce qui c'est encore passé avec Europeana. 30 minutes aprés l'ouverture de la trés grande bibliothéque européenne, le serveur s'est effondré sous les connections des Européens. Preuve que notre élite n'a guère la perception des souhaits du peuple et notamment des jeunes. Et ne sait pas dimensionner le service pour répondre à la demande.  Cela me rappelle l'ouverture chiraquienne de l'Ign, dont le serveur n'a tenu que quelques minutes.

Les mois à venir vont être des plus intéressants. A moins naturellement que la crise dégénère en catastrophe... Et j'espère que nos amis d'Orange contineront à m'inviter à leurs Collections..

PS Pour me remettre de mon jet lag (voir mes posts précédents) je suis allé faire une conférence à Chateauroux... Une centaine de personnes. Des élus du peuple (3 conseillers généraux, etc..). Des chefs d'entreprises. Tout ce beau monde aimerait disposer d'un réseau à TRES haut débit... "Mais vous comprenez, me dit le vice Président du Conseil Général, j'ai appelé le Préfet, le Sgar sur ce point... On m'a répondu que selon le plan Besson de l'Etat, nous sommes sûr d'avoir partout dans notre beau département de l'Indre du ... 512 kilos... You vote, we rule... comme dit l'autre...

J'espère qu'Obama va fibrer les US...


La France va se fibrer...

Ce n'est qu'une intuition certes (merci de noter que je ne suis pas dans les petits papiers du Gouvernement), mais je sens que cela ne devrait pas tarder... C'est en tout cas ce que je retire du 1er Grenelle du TRES haut débit qui a fermé ses portes hier (mais le salon Odebit continue aujourd'hui et demain)...
J'étais donc animateur de ce Grenelle (voir post précédent)... Ce que j'en retire (vite fait et pêle-mêle)...

1/ les esprits sont prêts. Il faut du trés haut débit sur tout le territoire et vite... (il était temps..)

2/ les collectivités doivent être le pivot de la chose et amorcer par de l'investissement public, l'investissement privé (dixit certains).

3/ la concurrence sur les infrastructures n'est pas une bonne chose (excellent topo de Stéphane Lelux de Tactis). Je suis d'accord avec cette idée. On ne fait pas des choses pareilles dans une démocratie qui se respecte...  Bon mais maintenant que c'est fait, il faut faire avec...

4/ une belle ambiguïté... D'aucuns de dire que ce sont les foyers habitant les campagnes qui ont le plus besoin du TRES haut débit (plus en tout cas que les foyers des grandes villes). Or l'installation de la fibre y coûte très cher (sous entendu : si l'on enfouit). Et plus cher en tout cas que dans les coeurs de villes... "On leur trouvera bien quelque chose aux campagnards pour avoir un débit correct" (sic).  A votre avis, où s'arrête la ville et où commence la campagne dans le domaine de la fibre ? Et combien de foyers dans les 2 cas ? Simple. Les opérateurs privés fibreront 4 à 5 millions de foyers dans le coeur des grandes villes... Le reste (en gros ce sont les campagnes) : ils n'iront pas. Soit 15 millions de foyers. La Caisse des Dépôts appellent cela : les zones subventionnables...

5/ j'ai entendu plusieurs fois des hauts fonctionnaires depuis 3 à 5 mois, et Eric Besson lui-même, parler des fourreaux de fibres que l'on pourrait installer sur les poteaux électriques. Ce qui coûte très nettement moins cher que l'enfouissement... Et il y a beaucoup de poteaux électriques dans les "zones subventionnables", poteaux qui en plus appartiennent aux collectivités... S'ils en parlent, c'est qu'il y a anguille sous roche...

6/ Selon Guy Tetu de la Ficome (excellent topo aussi).. "Nous sommes un pays jacobin : l'Etat au plus haut niveau doit fixer l'orientation et mettre au pas tous les clans gaulois" (je ne sais plus si cette expression est de lui)... "sinon les élus locaux ne bougeront pas"... Et mon voisin d'ajouter : "il nous faut un de Gaulle 2.0 (ou un Vercingetorix 2.0 au choix)"..

7/ Pour le financement, j'ai évoqué un fonds de péréquation comme on fait nos aïeux pour le réseau électrique. J'ai eu l'impression de dire un gros mot.. Il ne semble pas que le Ministère des Finances ait étudié la chose. Autre très gros mot : un emprunt obligataire. "Vous n'y pensez pas, l'Etat ne peut le garantir vu la dette existante"..  La Caisse des Dépôts alors ? Ah non, ce n'est pas dans ses statuts...Et les banques privées ? Ah oui elles ont d'autres chats à fouetter... Il me semble que vu les bons esprits que nous avons dans l'élite française (Enarques, X, et autres trucs) on pourrait quand même imaginer des choses pour financer la fibre pour tous...

Au vu de tout cela, je pense donc que Nicolas Sarkozy 1.0 annoncera une stratégie fibre pour les villes et les campagnes (sur les poteaux électriques pour les campagnes) avant le 15 octobre prochain (date butoire donnée par Eric Besson). Sinon, je retourne en Mongolie..

J'ai été ravi d'animer ce Premier Grenelle et je remercie Sandrine Lagardère d'avoir mis en musique ma proposition et de m'avoir demandé d'en assurer l'animation...


Grenelle du Tres haut débit : je suis content...

Le Grenelle du TRES haut débit a ouvert ses portes ce matin au CNIT à Paris... Pas mal de monde...
J'assure, à la demande de Sandrine Lagardère, l'organisatrise du salon ODEBIT (dans le quel se tient ce Grenelle), l'animation des tables rondes de la journée...
La matinée vient de se terminer... Je suis content parce que maintenant tout le monde veut du TRES haut débit et de la fibre. Plus de tergiversations comme encore l'an dernier à ce même salon...
Maintenant c'est comment fait-on ? Excellent exposé d'Emmanuel Gabla (représentant Luc Chatel), de Gabrielle Gauthey de l'Arcep, de Madame Traumann députée européenne...
Je n'ai pas tout compris... Faire fonctionner 27 pays pour amener du TRES haut débit : je me demande si on va y arriver rapidement... L'Europe d'ailleurs semble arriver en retard dans le concert de tous les participants à ce nouveau marché...
On a entendu souvent le mot "rupture", "collectivités locales" (c'est elle qui en mettant un peu d'argent entraîne les investissements privés...), etc... Bon topos de Philippe Le Grand de la Manche, de Dominique Leroy des Hauts de Seine, et de Alain Cotte de l'Alsace... Et Pierre Ygrié de la Lozère dans la salle, a rappelé a tout le monde que la Lozère aimerait elle aussi s'y mettre (son Conseil Général vient de voter 13 millions d'euros)...

Eric Besson a fait un discours passe partout, car comme il nous l'a dit : il a remis son rapport. En ce moment des arbitrages se font. Et le Président de la République devrait annoncer tout cela avant le 15 octobre (de cette année). Difficile pour lui donc de causer ... "On sera surpris... car la chose est ambitieuse" nous a-t-il dit...

D'ailleurs Mr Besson a encore parlé de fourreaux optiques que l'on peut accrocher sur les poteaux électriques. A mon humble avis, cela sera dans le plan... Dans ce cas on peut fibrer la campagne française rapidement pour pas trop cher...

Voilà... Je vous laisse : les ateliers de l'aprés-midi vont reprendre. Je retourne au boulot... (qu'est ce qu'il ne faut pas faire pour avoir sa fibre !... mais personne des Yvelines dans la salle semble-t-il...)


Université du Medef : Think Big 3

Rien ne va plus sur sur les T-shirts du Medef...
Pour sa 10ème Université d'Eté, le Medef distribue aux 4.000 participants un magnifique T-shirts de couleur noire, avec un col rouge... Le problème c'est que la distribution de la chose se fait au compte-goutte. On se bouscule pour l'avoir. On se marche même dessus (le patron français est resté un peu gamin... moi aussi remarquez, c'est en tout cas ce que me dit madame Billaut)... De plus, pour éviter de faire désordre quand une huile est raccompagnée à sa voiture par Madame Parisot, on attend avant d'ouvrir la petite tente où la chose est distribuée... Eric a réussi à m'en procurer un de taille XL, mais je n'arrive pas à la mettre : trop petit... Je ne savais que les patrons français étaient aussi menus... (Si Madame Parisot dans les stocks qui doit lui rester, peut m'en faire envoyer un XXXL, cela serait sympa de sa part...)

Sinon la 10ème Université d'Eté du Medef vient de clore ses portes. Je n'ai pas pu blogguer comme je voulais. D'abord j'ai dû préparer mon atelier de vendredi matin où j'étais animateur sur le thème des réseaux sociaux... Et puis on a eu Billaut 2.0 à la maison : cela occupe...

Dans l'ensemble donc, bien. et même très bien cette 10ème Université. Quelques impressions...

1/ Atelier sur les Nanotechnologies. Peu de monde dans la salle, mais des plus intéressants. Le Medef avait réuni le Saint Frusquin Français de la chose. Et personnellement, moi qui n'a qu'une connaissance Internet de ce domaine (dans le temps on aurait dit "une connaissance livresque"), j'ai beaucoup apprécié. Définition, à quoi utilise-t-on ces nanos ? Pour quoi faire ? Qui fait quoi dans le monde ? Beaucoup de réserve sur les risques de la part d'un ancien député vert européen ("ne refaisons pas les mêmes erreurs qu'avec l'amiante, le fréon et autres trucs...). Malgré ces risques liés au fait que les particules nanométriques traversent facilement les membrames des cellules de la matière vivante, hé bien il y a déjà pas mal de produits qui les intégre (crème solaire de l'Oréal par exemple : d'ici à ce que José Bové aille vider tous les tubes de crème solaire vendus par l'Oréal dans les grandes surfaces et autres)... Sur ce point, les asiatiques et les européens divergent. Les premiers foncent, les autres dont nous, mettons en avant le principe de précaution. A mon avis, il se passera dans ce domaine là même chose que dans les autres... On va faire, il y aura des problèmes, on reviendra en arrière. D'ailleurs pour savoir s'il l'ont peut faire, faut bien commencer à faire. Sinon comment savoir ?

J'ai posé une question sur la convergence éventuelle entre nanotechnologie et biologie syntétique. A part un panèliste italien qui nous a dit que matière organique et matière inorganique c'est la même chose, le mandarin gaulois, président du Comité d'Ethique, a rejeté cette question d'un revers de paroles cinglantes émises d'une voix flutée : "de toute façon la mécanique biologique d'Homo Sapiens est bien trop compliquée pour s'amuser à ...". Le mot "transhumanisme", mot honteux s'il en est, a même été susurré... Les mandarins gaulois n'ont pas l'air de savoir que Microsoft a un département biologie synthétique à Redmont, que Google a débauché Craig Venter (le type qui a déplombé le génome humain), que la fondation Gates a mis plus de 40 millions de $ dans une startup qui modifie la génétique de bactéries...

2/ Du "non vous n'êtes pas des salauds (vous les chefs d'entreprises) " de Claude Bébéar (plénière sur le capitalisme), à environ 60% des participants à l'atelier "réseaux sociaux" que j'animais, qui ont levé la main à la question que je posais : "qui télécharge de la musique" ? (cela serait marrant que Sarkozy mettent 60% du patronat français en prison pour téléchargement plus ou moins illégal... Certes, Pascal Nègre serait content, mais l'économie française aurait peut-être des problèmes...), en passant par l'extraordinaire plénière sur les médias que Fellini, dans son délire, n'aurait pas renié dans Amarcord... On ne s'ennuie pas. On n'a pas le temps...

3/ Un mot sur la plénière sur les médias animée par l'ineffable Guillaume Durand... Avec Rocard, Coppé, Baudis, Dassier de TF1, Alain Weill, etc..... Img_0652 Il vieillit le Rocard (n'est ce pas le lot de tout un chacun ?), mais il a encore le neurone alerte. Il nous a ainsi appris que Guillaume Durand aurait pu passer devant un peloton d'exécution pour avoir diffusé la carte montrant les évolutions prévues de l'Armée Française lors de la Guerre du Golfe... (il a dû faire les poubelle du Ministère adhoc le Guillaume ?)... Bref... On a aussi appris que les médias traditionnels étaient en piteux état (devinez de la faute à qui ?), que les médias français faisaient mal leur boulot (les Français ne savent pas le pourquoi de ce qui se passe en Géorgie), qu'on abêtit le peuple avec des trucs idiots à la télé (pas été content le Dassier), que les politiques et les médias traditionnels ont des relations du type "je t'aime, moi non plus...". Grande émotion aussi quand Guillaume Durand (qui ne faisait pas là un ménage - il l'a dit), s'est excusé au nom de tous les médias traditionnels pour la campagne dont Baudis a été le point de mire...

4/ Et un mot sur mon atelier... Je pensais être rouillé pour animer ce genre de choses... mais je pense que je m'en suis bien tiré. Enfin, Madame Juppé (la femme digitale du meilleur d'entre nous) me l'a écrit dans un SMS... Environ 200 personnes y ont participé.. A la question "qui fait partie de un ou plusieurs réseaux sociaux" j'ai été très étonné de voir que environ la moitié des présents ont levé la main. Qui a dit que le Medef était à la bourre dans ces domaines ? Dan Serfaty (Viadeo) devait être là, mais il a dû oublié... Thierry Solere, UMP était au fond de son lit, malade (il m'a prévenu)... Et puis j'ai beaucoup apprécié le discours de Guy Rider, secrétaire de la confédération syndicale internationale (tous les syndicats dans presque tous les pays). Il revenait de Denver où Obama a été élu pour les démocrates... Savez-vous qu'Obama a pu réussir cette extraordinaire percée grâce à l'Internet et surtout au fait qu'il a débauché pour sa campagne l'un des fondateurs de Facebook ? (d'ici à ce que Sarkozy débauche Dan Serfaty pour 2.012..). Les réseaux sociaux ont un effet subversif dans l'ordre établi. Comment vont être modifié les rapports patrons-syndicats ? Quid des blacklists virtuelles ?... Très bon exposé aussi de Maître Itenau : faudra-t-il un droit à l'anonymat par défaut ? Bref, ils ont tous été très bons (désolé de ne pas les citer tous) avec une admirable conclusion par Jean Louis Constanza qui vient de rejoindre Orange (nul n'est parfait)...

Voilà... Cette université a été des plus plaisantes. On ne s'ennuie pas au Medef. Parole de bloggueur... J'espère que les bloggeurs à l'Université d'Eté du parti Socialiste vont aussi se marrer (si quelqu'un peut me faire inviter pour la prochaine...après la Mongolie, le Medef, il me manque l'université du Parti Socialiste pour avoir une bonne vue d'ensemble de l'espèce des Homo Sapiens).

Je remercie beaucoup Madame Parisot et Frédéric Chevalier de m'avoir invité...Puis-je suggérer pour la 11éme édition de l'Université d'été l'année prochaine, d'inviter le patron de Honda Japon avec Asimo, son robot humanoïde ? Histoire que patrons et autres mandarins gaulois se rendent compte que les robots sapiens arrivent ? ... Et que bientôt ils travailleront dans nos usines, nettoieront les rues de Paris, et peut-être intégreront-ils l'X ?...(Pour l'Ena c'est pas sûr, car c'est beaucoup plus compliqué... il faut beaucoup, beaucoup de neurones..). Un petit topo aussi sur la biologie synthétique serait je pense une bonne idée... Le Medef pourrait ainsi suppléer aux médias traditionnels pour nous informer...

PS J'ai reçu le Microtrack II de M-Audio. J'ai enregistré certaines conférences du Medef. Le temps de dépiauter tout cela...


Université du Medef : Think Big 2

Excellente aprés-midi hier. Très, très intéressants débats...
Je n'ai pas beaucoup le temps de vous conter la chose ce matin, mais en gros...

1/ Ouverture de l'Université d'Eté par Madame Parisot et sa Majesté le Roi de Jordanie. Bon. Il est trés bien le Roi, bel homme portant bien, mais il est on ne peut plus probable que l'Histoire ne retiendra pas son discours. En plus, comme je suis foncièrement républicain.. (on dit dans la famille que certains de nos aïeux - serfs de leurs état - ont eu maille à partir avec la maréchaussée royale..). Donc passons, pas grand chose à dire. Ah si... J'étais assis à côté de Rodrigo pendant le discours royal invitant les chefs d'entreprises français à investir et à se délocaliser en Jordanie. C'est incroyable la maestria avec laquelle notre ami manage son e-reportage. Prises de photos (avec un Canon EOS affublé d'un téléobjectif de 300 mm), transfert des dites photos sur son MacBook Pro, corrections des photos avec le logiciel Aperture (recadrage, modifications de l'exposition, du contraste), et upload du tout sur Flickr avec une connexion data d'Orange.. Impressionnant. Qui plus est, il a mis à jour de son flux twitter, consulter ses mails...... J'ai encore des progrès à faire de ce côté...

2/ Comme il y avait pas moins de 6 ateliers en même temps en milieu d'après-midi, j'ai choisi celui on l'on a causé du thème : La France joue-t-elle dans la cour des grands ? (rien que poser cette question montre que l'on continue de s'autoflageller, a dit l'un des intervenants).
Trés beau panel (tous les panels des ateliers du Medef ont 9 personnes - je ne sais pas trop pourquoi). Panel qui a commencé ses travaux en retard, puisqu'il y avait un Ministre (Luc Chatel), qui naturellement est arrivé en retard. Et dans la République, on attend le Ministre avant de commencer (il me semble que du temps de la Royauté cela devait être pareil). Et puis il y avait aussi un ancien Premier Ministre (Mr Juppé) qui lui est arrivé encore plus en retard. Forcément. Mais on a vérifié les alibis : ils tiennent la route... Ce que j'ai le plus admiré dans ce panel c'est la maestria du meneur de jeu : Thierry Garcin de Radio France. Du très grand art pour respecter les délais, et pour avoir mener son petit monde avec une main de fer dans un gant de velours... (j'espère faire aussi bien demain...). Car on ne coupe pas la parole à un Ministre de la République.

Les 3 premiers orateurs Xavier Huillard (pdg Vinci, ancien X), Jean-Bernard Levy (pdg Vivendi, ancien X), Gilles Pelisson (pdg accor, ancien ?) nous l'ont dit : oui la France joue dans la cours des Grands. Les deux premiers groupes mondiaux de BTP sont français (cela résulte de notre système de concession au privé de certains domaines du public : les autoroutes pas exemple). Et de la formation de nos ingénieurs... Le premier éditeur de jeux vidéo c'est nous. L'un des premiers groupes hôteliers, c'est nous...

Oui, mais si l'on veut continuer à tenir notre rang, va quand même falloir se remonter les manches... Continuer nos réformes (Luc Chatel, le Ministre en retard), on ne peut pas être leader dans le monde si l'on n'est pas soutenu par son gouvernement (Jean Bernard Levy), et si l'on continue de lever des taxes : le Roi - pardon le Président de la République - avait annoncé le matin même une nouvelle taxe (pas de pot). Il nous faut améliorer la productivité de notre aimable Administration, revoir la formation de nos jeunes, adapter notre Université, etc... etc... Thierry de Montbrial (Dg de l'IFRI, ancien X) a un peu refroidi tout ce petit monde : "Notre pays a encore une culture économique très archaïque, le libéralisme est un mot maudit, l'Etat reste encore beaucoup trop présent. Et regardez ce que dit le jeune Besancenot... Ne nous réjouissons donc trop vite..."

L'aspect culturel a lui aussi été mis en avant. "Arrêtons de nous flageller" dixit Claude Hagège, linguiste distingué employant un vocabulaire des plus châtié, précis voire exquis (je l'imagine assez un habit de petit marquis avec une canne à pommeau)... Ce n'est pas parce que l'on parle français dans nos entreprises que l'on ne peut pas être un leader mondial. L'anglais c'est bien, mais le Français aussi. Et Abdou Diouf ex-Président du Sénégal (malgré son ancienne fonction, il était à l'heure) et Président de l'Organisation Internationale de la Francophonie d'en rajouter : "la France devrait être aussi francophone que nous autres Africains"...Bref, si la France veut continuer à jouer dans la cours des grands, il faut qu'elle parle français (et qu'elle apprenne l'anglais pour recevoir les estrangers qui viennent nous visiter en laissant quelques devises ?)

Frédéric Mitterand, qui devient le patron de la Villa Médicis, nous a bien fait rigoler. "Désormais, la Villa Médicis ne servira plus d'hôtel pour la femme du député du Vaucluse (?) qui vient passer quelques jours à Rome"... A part cela, Mr Mitterrand (qui est parent de qui vous savez...) a dit des choses on ne peut plus sensée..."Il faut ouvrir la Villa à des artistes étrangers..."

Alain Juppé est bien le meilleur d'entre nous. Il a dit des choses bien. "Vivre en grand ce n'est pas très bien vu actuellement dans notre pays : mais nous pouvons encore tenir un rôle". Il suffit de le vouloir. Il faut continuer les réformes (on a ainsi appris qu'au Ministère des Affaires Etrangéres il n'y avait pas de gestion des Ressources Humaines...), il faut accélérer l'Europe, et il faut avoir de l'ambition et de l'estime de soi. "Sans foi, on ne peut pas soulever les montagnes de la mondialisation"... Tout en gardant nos spécificités : l'humanisme des Droits de l'Homme, devenir altermondialiste et lutter contre les dérèglements de la finance mondiale, et croire en l'économie de marché...

Voilà en gros pour cet atelier dans un amphi Poincaré plein à craquer...

3/ Séance plénière de la fin de l'après-midi : USA : still a giant ? Là aussi très intéressant.

Ouverture avec Christine Lagarde (qui était à l'heure - mais il faut dire qu'elle a passé beaucoup de temps aux USA où la ponctualité est la règle). "Cela fait longtemps que l'on dit que les USA sont finis. Je ne le crois pas. Ce pays a des ressources insoupçonnées pour rebondir face à des problèmes".. Les USA vont rester un géant. Ce qui va se passer c'est que d'autres géants vont naître (suivez mon regard). Michel Pébereau a décortiqué au scalpel les chiffres qu'il a assemblé avec grande maestria pour amener sa conclusion (mais comme a dit mon voisin d'à-côté : il est un peu froid le bonhomme, il ne fait pas rêver...). "Les USA ont financé leur crise des subprimes par le déficit de leur balances des paiements courants.." Et d'aucuns de rajouter : "Un grand pays, c'est un pays qui arrive à faire supporter aux autres ses propres problèmes..." Qu'on se le dise... Loic Lemeur a été très bien, lui qui est parti de France, et a émaillé son discours de petites histoires vécues qui montre que là-bas, c'est pas comme ici (son consultant de 14 ans par exemple)... Je lui avais demandé de dire que la France devrait se fibrer si elle voulait jouer un rôle dans la cours de grands de l'Internet... Bon il ne l'a pas fait... Une autre fois ?

Eads (Gallois), Total (de Margerie) nous ont fait part, dans leur domaine respectif de leur sentiment. EADS : il nous faut être présent aux USA si l'on veut rivaliser avec l'industrie américaine de l'aviation et de l'espace... Total : l'Europe ne pourra régler le problème des gaz à effet de serre sans l'aide des USA... Et le problème, c'est que les Américains veulent régler ce problème seuls dans leur coin. "Rassurez-vous nous a dit David Ignatius, journaliste au Washington Post, le 4 novembre prochain c'est la fin de l'Administration Bush (applaudissements dans la salle)... Vous verrez que cela soit Obama ou McCaine, cela va changer". Cela risque aussi de changer dans le domaine des réseaux de télécommunications. Si les USA se fibrent avant l'Europe (Bush, d'une certaine façon avait rétabli le monople, ce qui n'incite pas les opérateurs hitoriques à investir massivement dans la fibre), notre future industrie du on line en général n'existera pas (opinion toute personnelle).

Voilà je n'ai pas perdu mon temps je pense à cette première journée de la 10ème Université d'Eté du Medef. D'aucuns, parmi les plus anciens d'entre-nous, se souviennent des fameux "dossiers de l'écran" ? J'ai eu l'impression avec ces  2 conférences de revivre ces émissions. Un film, suivi d'un théme de discussion sérieux. Voilà je pense quelque chose que la télévision publique devrait remettre sur pied. Discuter de nos problèmes. Et laisser à TF1 ses reality shows qui certes amusent le petit peuple, mais ne l'amène guère à réfléchir sur son sort...

Je vous laisse, je ne voudrais pas arriver en retard à l'atelier "nanotechnologie" du début de cet après-midi.. Nanos, demain les réseaux sociaux, il manque peut-être les robots humanoïdes, la biologie synthétique.. Le Medef se mettrait-il au 2.0 ?

PS Pas eu beaucoup le temps de faire des photos. Mais j'ai quand même interviewer Fabien Prêtre qui nous explique la webschool d'Orléans (une est en train de se mettre en route à Tours). Je vais mettre en ligne dans les prochaines heures..


Université du Medef : Think Big 1

Effectivement, comme me l'ont fait remarquer certains, l'Université d'été du Medef me change de la steppe mongole... Steppe où il n'y a guère besoin de voir en grand, puisque tout est grand...
Donc je viens d'arriver à cette 10ème Université d'Eté du Medef qui cette année s'est installée sur le campus de Polytechnique... la nursery où l'on fabrique la grande Elite Française... Cela change d'HEC où avait lieu habituellement cette Université d'Eté (mais HEC semble en travaux)... Les amphis de l'X y sont plus grands, les couloirs aussi... Et où plane l'esprit de Grands Hommes...
Cela change de la steppe dis-je ? Pas sûr... Car le coin des bloggeurs a été difficile à trouver (on est rel&gué dans un amphi souterrain): pas de panneaux indicateurs (comme dans la steppe)... Mais ne râlons pas : les panneaux vont être installés, et on y est connecté sur Renater (150 mégas de disponibles semble-t-il)... Il semble qu'il y a du Wifi partout sur le campus de l'X, y compris dans la grande tente des conférences-débats... De plus, nous a dit Frédéric Chevalier - le chef des bloggeurs du Medef - on allait avoir à manger pour les repas... (ce qui n'a pas été le cas l'an dernier...)...Image_2

Donc cette Université se terminera Vendredi dans l'après midi... Vous trouverez le programme ici
Je ne pourrais pas assister à la totalité des interventions (ce soir nous avons Billaut 2.0 à la maison)... Demain soir, je suis invité à un coktail dans un Ministère pour causer du TRES haut débit en Ile de France (de plus en plus d'élus ont l'air maintenant de se préoccuper de la chose..)
Et vendredi matin je suis président d'un atelier sur les réseaux sociaux ici à l'Université du Medef...
Le Medef se mettrait-il au 2.0 ?
Allez je vais aller déjeuner, vu que maintenant on nous a dit que nous aurions à manger...

PS Merci encore à tous ceux qui m'envoient des mails de remerciements et de sympathie pour mes posts de ma virée en Mongolie. Et même un couple qui m'a écrit : ils ont adopté une petite fille mongole : Uurya


Loïc dîne chez Nico et Carla... Je l'ai chargé d'un message important...

Ce jeudi 12 juin 2008... début d'aprés-midi...
Je déambulais benoîtement avenue de la Grande Armée à Paris, histoire de faire une petite promenade digestive, quand je tombe.. devinez sur qui ?
Damned : Loïc Lemeur himself...
"Mais que fais-tu là ? Tu reviens définitivement chez les Gaulois ?, etc "...
Et de prendre un café au bistro du coin... On est en France que diable !
Non Loïc ne revient pas... Il est invité à dîner demain soir vendredi à l'Elysée (avec Bush, etc...)...
Je sors ma petite caméra pour un petit interview en règle avec une idée en tête... Regardez...

Vous découvrirez le message que j'ai demandé à Loïc de dire à n'ote Président (je pense que vous avez devinez de quoi il s'agit) ... Il m'a dit qu'il le ferait... Si vous aussi vous voudriez que Loîc donne le message à n'ote Président, envoyez donc un mail à Loic ici.
Faut faire feu de tout bois... et faire monter la sauce...