e-santé - newsletter n° 03 - avril 2015
Hospitalia n° 29 de mai 2015 publie une e-interview de ma pomme sur la e-santé

e-santé - newsletter n°4 - mai 2015

Petite note à l'attention de Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes

Madame la Ministre,

Avec ce qui se passe dans le secteur de la santé dans le Monde et le déferlement des technologies 2.0 dans ce domaine, ne craignez-vous pas que notre secteur de santé français, qui semble très loin de tout cela, ne se fasse disrupter dans les 10 ans à venir ? Au même titre que nos taxis et autres aujourd'hui ?

Aux dires des spécialistes technologiques, et non de nos médecins traditionnels, nous allons passer d'une médecine curative centrée sur l'hôpital, à une médecine prédictive (médecine dite des 4P) centrée elle, sur le citoyen (malade ou non). Il semble que les experts mondiaux basent de plus en plus cette médecine 4P sur le séquençage génomique des Humains. David Cameron, le premier Ministre anglais a ainsi mis en oeuvre son plan 100.000 génomes, qui est déjà bien avancé. Le Président Obama, lui, n'est pas resté en reste. Dans son discours sur l'Etat de l'Union en janvier dernier, il a ainsi annoncé sa "Precision Medecine Initiative". Avec 1 million d'Américains volontaires qui vont se faire séquencer.. (L'état de Californie suit avec son propre plan "Précision Medecine"). Sans parler de la Chine qui dans ces domaines est déjà à la pointe semble-t-il, car ce pays disposerait de 30% des séquençages réalisés dans l'ensemble du Monde.

Leur but est simple : éradiquer le cancer et autres cochonneries qui frappent l'Humanité, en utilisant le big data et l'intelligence artificielle, sur ces données génomiques, ET celles qui seront remontées par les internet des objets de santé à la disposition des personnes séquencées. Objectif : dépister au plutôt les signes avant coureur de ces maladies, trouver de nouveaux protocoles, médicaments, etc..

Puis-je vous faire remarquer, qu'en Angleterre, aux USA (et aussi en Chine semble-t-il), ce sont les politiques qui prennent ces décisions,et non pas le marché technologique, qui certes pousse à la roue.

Pourquoi ne faites-vous pas la même chose en France ? Pourquoi ne proposez-vous pas aux politiques anglais de vous associer dans cette quête ? Et d'y entraîner toute l'Europe ?

Qu'en est-il chez nous ? Allons-nous nous laisser distancer ? Si le secteur de la santé français ne se s'adapte pas, je pense que mes petit-fils (8 ans et 5 ans aujourd'hui) feront suivre à l'âge adulte, leur santé en mode prédictif, sur les grands clouds de santé américain en train de se créer.. Ils paieront, comme avec Netflix dans le domaine de la vidéo, 10 $/mois.. Inutile de vous dire que dans ce cas, si le curatif s'étiole face au prédictif, la valeur ajoutée de notre secteur santé (12 à 15% de noter PIB actuellement) va s'évaporer aux USA...

Je me mêle naturellement de ce qui ne me regarde pas.. Mais comme j'ai eu à passer dans les mains du curatif français, suite à la rupture d'un anévrisme poplité (avec en plus, une faute médicale reconnue et toujours pas réglée par l'Oniam, comme vous le savez), il me semble, à suivre de prés ce secteur émergeant du prédictif, que l'on aurait pu détecter mon anévrisme dés le début de sa formation, et agir en conséquence.. Dans mon cas, personne ne savait qu'il y avait un anévrisme. Il a fallu sa rupture pour le savoir. Inutile de vous dire que cela aurait coûter nettement moins cher que les coûts afférents au curatif. 

Dernier point que je me permets de vous soumettre.. La France est LE pays du "principe de précaution".. Nous sommes obnubilés par l'éthique dans le domaine médical..  C'est bien, mais ce qui est mieux, c'est d'abord de guérir les malades, avant de penser à l'éthique, et d'éviter que les bien portants ou soi-disants tels, tombent malades. Et si pour cela, il faut que chacun mettent ses données de santé sur un grand cloud, de façon à ce que les technologies du big data et de l'intelligence artificielle puissent en "extraire" des solutions..

Nous avons l'intention de faire part de ces réflexions à la Communauté Européenne..

Vous avez dit "éthique" ?

Voilà par contre un point qu'il serait utile de débattre au niveau mondial... à propos de l'éthique.. Nos amis chinois ont fait pour la première fois, un redesign génétique d'un embryon humain.. Ils ont modifié les gènes d'un embryon.. Grâce à une technologie appelée CRISP Cas9. Et selon les spécialistes de ces choses le coût serait de 2.000 $ !

Capture d’écran 2015-05-02 à 10.04.03

 

Pas cher pour redesigner bébé !..  Il est vrai que l'on dit que les Chinois voudraient avoir des enfants blonds aux yeux bleus... Mais cela pourrait aussi éviter pas mal de problèmes : car une fois repérer les gènes "pourris" de l'embryon conduisant à la trisomie ou autres saloperies.. on pourrait les remplacer par des gènes "sains"..  Comme d'habitude chez les Humains il va y avoir du pour et du contre..

Il semble que l'Occident soit contre ce genre de choses (impact des civilisations judéo-chrétiennes ?), mais que l'Asie (la Chine principalement) serait pour.. Les gouvernements pourraient certes interdire ce genre de pratiques, mais ce n'est pas parce qu'ils voteraient des lois coercitives que les bio-hackers les respecteraient..

On est loin ici de savoir s'il faut ou non déposer nos données de santé ici ou là.. Ou les garder chacun pour soi...

Une belle liste de livres sur la e-santé publiés aux USA...

Les vacances arrivent... Voilà 3 que j'ai repéré dans la liste, mais je n'ai pas encore parcouru.... (en anglais, car en France il n'y en a pas encore... décalage habituel)..