"1.0 vers 2.0"
Connaissez-vous Eric Clemenceau from Paris ? Rocket Fuel : vente d'espaces publicitaires aux enchères, avec du big data, de l'intelligence artificielle..

Connaissez-vous Thomas Landrain from Issy-les-Moulineaux ? La Paillasse : le "Do it Yourself" biologique s'installe en France, le "wetware" arrive ...

 

Pour contacter Thomas Landrain : thomas.landrain@lapaillasse.org

(Petite pétouille vers la 40ème seconde de cette vidéo : figurez-vous que Thomas m'avait pommé !... Mais il m'a retrouvé aprés quelques secondes. J'ai fait un montage avec iMovie pour couper cette partie. Pas de problèmes. Sauf pour l'export. Car iMovie m'a coupé une bande de chaque côté de l'image : ce qui fait que l'on nous voit qu'à moitié.. J'ai donc décidé de garder la version originale avec cette petite pétouile).

Hé bien, voilà autre chose... Il y avait les réseaux sociaux, la consommation collaborative, le 3D Printing, et maintenant voilà le "bricolage biologique" : le wetware (la partie humide de la biologie).

J'observe déjà depuis quelques mois le mouvement du DIY Bio (DIY : Do It Yourself) qui se répand aux USA, mais aussi ailleurs. Et je découvre qu'en France nous avons déjà un Biohacker space : la Paillasse, créé par Thomas Landrain. 

Comme vous le savez, la micro-informatique est née dans des garages californiens il y a une quarantaine d'année, voire plus, si on se référe à celui de Messieurs Hewlett et Packard..  Il y a toujours des garages en Californie et ailleurs. Mais exit les fers à souder, les micro-processeurs, et les cartes mère. Arrivent autoclaves (mais une cocotte-minute semble faire l'affaire), thermocycleurs (pour amplifier l'ADN), matériels d'électrophorèse, boîtes de Pétri pour développer des bactéries, etc.. La biologie sort de son ghetto, la biologie synthétique, la bioinformatique et le hacking biologique se développent hors des institutions, hors des big pharma, hors des Autorités (pour l'instant ?) ... Dans des garages, mais aussi dans des squattes.. Comme celui de la Paillasse, créée sous l'impulsion de Thomas....  (squatte que se trouve d'ailleurs devant l'immeuble de Sanofi..). 

Thomas nous explique en détail.. "La biologie peut se faire en-dehors de murs institutionnels". Voilà qui est dit.

La Paillasse est un laboratoire entièrement équipé.. Mais il n'a rien coûté.. Comment est-ce possible ? 

Le mieux est que vous regardiez cette discussion et que vous vous fassiez votre propre opinion... Car la chose est, me semble-t-il, on ne peut plus disruptive.. Encore plus que le numérique peut-être. 

300 personnes (qui viennent de divers horizons) fréquentent la Paillasse.. et bidouillent de la biologie, donc de la matière vivante. 

Thomas explique les projets en cours : création d'une encre dégradable peu coûteuse (à partir d'une bactérie et d'un peu de sucre que la dite bactérie transforme en pigments bleus), un test de diagnostic génétique à bas prix : le "DNA quick and dirty barcoding" : pour savoir par exemple s'il y a de la viande de cheval dans vos lassagnes, ou des OGM dans vos grains de maïs, etc.. dont le coût n'est que de 3 euros...). Et vous pourriez le faire vous-mêmes chez vous. Comment ? 

Capture d’écran 2013-09-15 à 17.56.04

Aurons-nous des ordinateurs biologiques basés sur l'ADN ?

En l'espace d'un an,10 projets sont nés à la Paillasse. Et 2 statups vont se créer.. 

Thomas appelle le DIY Bio, le "contre-pouvoir citoyen" : il explique.. On va vers la bioinformatique "open source". La biologie, qui est notre bien à tous, est trop importante pour la laisser dans les mains de professionnels. Lesquels ont des machines, et des protocoles : pas de bidouille chez eux.. 

Les Autorités 1.0 sont-elles au courant de ce mouvement ? Qu'est ce le code d'éthique voté au niveau mondial par les biokackers spaces ?

Quel est l'impact de l'Internet sur le DIY Bio ? Convergence avec le 3D Printing ?

Combien y a-t-il de types de bactéries et d'amibes différentes sur Terre que l'on pourrait bricoler ? "On ne sait pas..." 

Qu'est-ce qu'un biochineur ?

Capture d’écran 2013-09-15 à 17.41.06

Qu'est-ce qu'un Amplino ? (installé dans une boîte à chaussures...)

La Paillasse va s'intaller dans Paris intra-muros (grâce à la Mairie de Paris). Et va créer l'équivalent d'une franchise dans d'autres villes de France.. 

Que font les autres biospaces dans le Monde ?  

Capture d’écran 2013-09-14 à 12.01.53

 

Commentaires au débotté... On aurait pu penser qu'avec le numérique, on était tranquille pour au moins une bonne génération. Hé bien non..  Voilà maintenant le Biohacking qui s'y met et qui va converger peut-être avec une autre sphère tout aussi disruptrice : le 3D Printing...

Je me demande comment les Autorités Françaises 1.0 vont réagir. Comme en France nous avons notre magnifique principe de précaution...

Et si les particuliers pouvaient créer chez eux du "bio-pétrole" ? Ou d'autres trucs comme des molécules thérapeuthiques ?.. Ou de la génomique personnelle (avec des services associés au séquencement : un Firefox du génome sur votre iPhone par exemple - mais Thomas nous rappelle qu'il nous est interdit en France de prendre nous-mêmes la décision de faire séquencer notre propre génome - cela relève d'une décision d'un médecin, si, si....). Etc.. 

En tout cas, il me semble que l'on vient d'ouvrir la porte d'un nouveau Monde... L'Internet et les réseaux sociaux ont permis au citoyen de prendre d'une certaine façon le pouvoir dans la médiasphère... Le 3D printing va leur permettre de fabriquer des objets les plus divers (ou de "pirater" des objets existants). Maintenant le biohacking va leur permettre de .. (à vous d'imaginer)..  

Homo Sapiens a fait deux trés grandes Révolutions depuis qu'il est sorti de son berceau originel : la Révolution Agricole il y a 10.000 ans environ, et la Révolution Industrielle il y a 300 ans.

Il démarre maintenant la 3ème.. En route vers la Singularité. 

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

Commentaires

Cath Coste

Wao, je suis impressionnée !! Très bien écrit, très informé, merci à tous les deux, très beau travail. Quand je serai sortie de mon MOOC MITx 7.00 "The Secret of Life" Eric Lander PhD (en déc. 2013), je viendrai voir ce qui se fait à la Paillasse.. merci encore, superbe !!

Cath Coste

Fabriquer soi-même sa machine biologique, hacker non plus les ordinateurs mais ... la biologie. Découvrez les bricoleurs du génome, de la molécule, des bactéries et autres passionnés de biologie : dans un DIY Bio ou "fab lab" en biologie, les jeunes talents font beaucoup avec peu de moyens... et forment des citoyens non-experts ... Mutualisation des talents et des ressources, entraide : nous voici dans l'ère de la biologie participative, mais au fait qu'est-ce que cela veut dire ? Merci à l'@nthropologue Jean-Michel Billaut pour ce passionnant reportage ! C'est un peu l'équivalent de l'ère pré-Apple pour les ordinateurs (PC), me fait remarquer un ex-employé d'Apple ... Thomas Landrain serait l'équivalent d'un Woz et d'un Jobs participant à des clubs d'informatique (The Homebrew Computer Club), avant que Steve Jobs ait l'idée de construire du matériel informatique (des PC) et de les vendre à des particuliers. Peut-être que par la suite, des DIY Bio et autres fablabs vont nous vendre des séquenceurs de génome "low-cost", moins chers que ceux de Darty ou d'Amazon ...

JpEncausse

Effectivement on entend parlé de ce sujet depuis quelques mois.

Avec l'arrivé de l'informatique sont arrivé les Hacker et les Virus.

Que ferons nous quand un Ebola 2.0 sera diffusé sans encadrement ?

Cath Coste

Un Ebola "2.0" (ou autre, genre "3.0") pourra tout aussi bien être créé par Big Pharma ou Big Biotech... Le contre-pouvoir citoyen dans les biotechnologies, ou les braconniers des biotechs... Faire séquencer son génome, analyser des lasagnes pour savoir d'où provient la viande desdits lasagnes, fabriquer de l'encre biologique low-cost (et biodégradable)... Une découverte passionnante, à la portée de tous les citoyens ... La biologie sort des laboratoires et se démocratise ... Ne pas confondre biohacker et bioterrorisme ... Le biohacker ne souhaite pas plus fabriquer des supervirus en vue d'une guerre bactériologique que tel ou tel grand "labo" (biotech)...Le premier code éthique pour les biotechnologies a été mis en place par ce mouvement de biologie participative, le DIY Bio (et non par "Big Pharma" ou par "Big Biotech")... Ce contre-pouvoir citoyen est le bienvenu dans un monde où les biotechnologies se taillent la part du lion et où les conglomérats pharmaceutiques, au jour le jour, essaient d'obtenir un monopole sur tel ou tel gène humain (breveter la matière vivante) ... A mon avis, ce serait intéressant que "La Paillasse" et l'"Agence de la biomédecine" se parlent... Le mouvement de démocratisation de la biologie se fera néanmoins avec ou sans nos institutionnels français puisqu'il est ... mondial. Bien sûr, c'est mieux d'avoir les institutionnels "on board" et de parvenir à un "win-win". Le citoyen va-t-il revenir au centre du système de santé ? Non si quelqu'un d'autre que lui achète et vend ses données biologiques ... My data my body? Où vont aller nos données ? En serons-nous propriétaires ? La matière vivante va-t-elle être brevetée ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)