Connaissez-vous Pierre Noizat from Boulogne Billancourt ? Paymium : Bitcoin s'installe en France...
Connaissez-vous Grégory Nicolaïdis from Paris ? Youlovewords : un écrivain public 2.0...

Le département des Yvelines va être complétement fibré d'ici 3 ans probablement ... Si, si...

Compte-rendu du 4ème déjeuner de travail de l'association BB78 (Broadband78).

(compte-rendu réalisé par Pascal Leclerc de Plaisir et Jean Michel Billaut de Villiers-le-Mahieu).

BB78 a en effet tenu vendredi dernier 30 mai 2013, son 4ème déjeuner de travail dans la sympathique salle de la Maison du Jeu de Paume de Neauphle-le-Château. Et pour la première fois - c'est à noter - nous avons reçu des Élus du Peuple (mais 2 conseillers municipaux sont déjà adhérents).

Jugez-en vous-mêmes ! Pas moins de 2 conseillers généraux : Messieurs Yves Vandewalle et Hervé Planchenault, Yves étant en charge du projet fibre du 78 au sein du Conseil Général. 3 Maires étaient aussi présents : Adriano Ballarin, Maire de Crespières, Bernard Joppin, Maire de Neauphle-le-Château et par ailleurs Président de la Communauté de Communes "Cœur Yvelines", Marie-Laure Roquelle Maire de Jouars-Pontchartrain — mais qui s'est fait représenter par son premier adjoint (elle venait d'atterrir à CDC et était en plein jet lag)... Auxquels il faut rajouter 4 conseillers municipaux (2 étant déjà adhérents de BB78 à savoir Daniel Schaefer de Neauphle-le-Château et Pascal Marteau de Jouars-Pontchartrain).

C'est probablement la première fois dans ce département que la société civile (les 17 membres fondateurs de notre association) rencontre un groupe d'élus pour parler de fibre optique et de d'économie numérique. C'est peut-être même la première fois en France ? Qui sait ?

Le mot de bienvenue a été assuré par Daniel Schaeffer (conseiller municipal de Neauphle) et par le Maire de Neauphle. Et par moi-même en temps que Président de BB78.

Difficile de rendre compte de ce déjeuner de travail, tant il s'est dit de choses intéressantes. 

1/ d'abord sur le projet de réseau. Je rappelle que les Élus du CG78 ont annoncé en mars 2012, au Palais des Congrès de Versailles, qu'ils allaient fibrer TOUT le département : la partie dense à l'Est et au Nord (fibrage assuré par des opérateurs privés), ET la partie rurale à l'Ouest. Zone composée d'une centaine de villages/petites villes où le réseau sera construit par le CG. Et cela "pour éviter d'accroître la fracture numérique", nous a dit Yves...  Ce qui part d'un excellent sentiment (essayez de repérer Villiers-le-Mahieu sur cette carte, tirée du site du CG 78). 

Capture d’écran 2013-06-03 à 09.50.06
Mais depuis l’annonce de mars 2012 : aucune nouvelle. Ce qui fait que certains membres de notre association se sont dits que ce projet avait avorté. En fait, il n'en est rien. Yves nous a fait un topo complet sur les 3 phases du projet (qui avait commencé lors de la Présidence de M. Franck Borotra, qui a démissionné de cette Présidence en 2005).

- Phase 1 : le squelette, l'autoroute = peu de clients, un seul opérateur.

- Phase 2 : le fibrage des zones d'activité avec le BTPiste Eiffage, lequel n'a pas rempli toutes ses obligations contractuelles notamment dans la commercialisation auprès des entreprises dans les zones d'activité (contentieux en cours de règlement devant la Justice... Le CG ayant déjà gagné quelques étapes dans ce procès).

- Phase 3 (actuelle) : fibrage de tout le territoire. 

Pas moins de 3 bureaux d'études travaillent actuellement sur ce projet... Diverses simulations financières ont été faites et sont encore en train d'être peaufinées. A ce que nous avons compris : ce n'est pas d'une simplicité biblique... Tout cela a été réalisé par une petite équipe de 3 fonctionnaires (dont notre ami Laurent Braconnier : le Monsieur Fibre du département). Yves nous a dit que cette équipe allait être renforcée. 

Le CG a déjà voté 100 millions d'€ pour la partie rurale. Avec une demande de complément à l'État (accordée), et à la Région Ile-de-France. Les communautés de communes seront aussi appelées à mettre la main au portefeuille. Au total un budget de 157 millions d'€ pour la partie rurale...

Un comité de pilotage a été institué au sein du CG. La stratégie rurale a été arrêtée : la négociation se fera avec les Communautés de Communes et non avec les Communes. Et le CG tient à ce qu'un élu par communauté de communes soit le Monsieur Numérique de la communauté (Cœur Yvelines - où se trouve Villiers-le-Mahieu - a son Mr. Numérique, à savoir Pascal Marteau — conseiller municipal de Jouars-Pontchartrain — et par ailleurs collaborateur d'Acome : la seule entreprise de fabrication de fibres qui nous reste en France). Mais il semble que Cœur Yvelines ne soit pas encore officiellement créé. Il devrait l'être au 1er janvier 2014.

Le CG va donc construire le réseau rural en "fibre noire" (expression qui signifie que le réseau est mis en place, mais n'est pas ‘opéré’. Il n'est pas "allumé" par un opérateur — le terme allumé est souvent utilisé vu que ce ne sont plus des électrons qui circulent dans les tuyaux, mais des photons, donc de la lumière). Les travaux devraient commencer dès le début 2014. Avec un plan d'installation de NRO (nœuds de raccordement optique) qui ne sera pas forcément calqué sur la structure des NRA actuels (à savoir les autocommunauteurs traditionnels sur lesquels s'appuyent les DSLAM de l'ADSL). Un appel d'offre sera lancé pour trouver un exploitant (en fermage probablement), qui lui, va "allumer" le réseau, et donc l'opérer. Un opérateur (Wibox) a déjà envoyé une lettre de motivation au Pdt du CG. Charge à lui de trouver des clients. Naturellement BB78 aidera l'opérateur avec quelques techniques marketing. 

Sur ce dernier point, une large discussion s'est engagée. Certains craignant (au niveau du CG notamment) que les ruraux ne s'abonnent pas en masse dès l'ouverture du réseau optique. M. Ballarin, le maire de Crespières, pense, lui, le contraire. "La première question que me pose les gens qui veulent venir habiter dans notre charmante localité n'est pas liée à l'école, ni au médecin.. Mais : "quel débit avez-vous ?". Et quand j'annonce le débit, ils vont voir ailleurs ". Il y a en effet une demande latente forte sur le terrain. Population plutôt de type CSP+ qui veut un débit plus important que ce que permet le fil de cuivre et l'ADSL. Certains veulent en effet créer à la campagne des entreprises, d'autres y font du télétravail... Le TRES haut débit leur est nécessaire.

Je suis assez d'accord avec le Maire de Crespières. Par exemple à Villiers-le-Mahieu (220 foyers) je pense que dans les 6 mois de l'installation du réseau, plus de 50 % des foyers se raccorderont.

Opinion personnelle : Il est à noter d'ailleurs que le % d'abonnés fibre dans la région rurale sera très probablement plus important que celui dans les zones denses, vu que dans ces zones l'ADSL fournit déjà un trés bon débit (20 mégas généralement en descendant). Cette population ne comprend donc pas forcément pourquoi il lui faudrait une fibre.

Durée de ces e-travaux d'Hercule : 5 ans (2014-2019), peut-être moins. 

Hervé Planchenault Conseiller Général et Maire de Montfort-l'Amaury, nous a fait un topo sur la gouvernance territoriale et la crise économique. Pas folichon. Avec les réformes du droit communal en cours, l'autonomie fiscale qui serait confisquée, le lego administratif on ne peut plus complexe (on a l'habitude dans ce pays de faire des choses très compliquées…), le projet du Grand Paris, qui va problablement nous toucher. Il nous touche déjà d'ailleurs, via notamment une redevance supplémentaire sur les m2 d'extension de bureaux et d'activités industrielles. Au point que sur les zones d'activités de Houdan, plusieurs entreprises ont renoncé à leur implantation, pour aller se nicher quelques centaines de mètres plus loin dans le département d'à-côté : le 27 à savoir l'Eure). Au point que M. Ballarin a évoqué  : certains Maires n'allaient pas se représenter lors des prochaines élections municipales de 2014. Et il est probable que dans certaines communes personne ne se présentera.

Nous avons par ailleurs été très étonnés par le discours de Messieurs Bernard Joppin et Adriano Ballarin. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ces Messieurs ont une pêche d'enfer. Et n'hésitent pas d'ailleurs, à titiller le CG (on a cru comprendre par exemple, qu'il y avait un certain ressentiment à propos d'une piste cyclable entre Crespières et Saint-Nom-la-Bretèche. Coût 1,2 million d'€, pas de fourreaux enterrés dessous — pour éventuellement faire passer des fibres. Et il semble que cette piste n'est pas très utilisée - mais vous connaissez les honorables membres de BB78 : nous sommes restés coi, pendant cette petite passe d'armes à fleuret moucheté). Le discours de M. Joppin quant à lui est clair. Pas d'avenir pour les Yvelines sans les entreprises. Qu'elles soient 1.0 ou 2.0.  En gros, tout doit être fait pour retenir celles que nous avons (et les acclimater au monde de l'Internet), tout doit être fait pour aller en chercher ailleurs.

Sur le point de l'@cclimation, Yves nous a fait part qu'un financement du CG a été accordé à la CCI de Versailles pour justement mettre à niveau les entreprises traditionnelles. Mais on n'a pas pu nous dire en quoi consistait cette initiation. On espère que cela sera une acculturation aux réseaux sociaux, au cloud, au saas, et à tous outils de 2.0.

Et pour aller chercher "avec les dents" des entreprises ailleurs (dont à l'étranger - notamment les grands de la technologie), Yves nous a avoué que nous n'avons pas un Élu de stature internationale capable de faire le VRP. Il avait d'ailleurs demandé aux gens de Google France de venir le voir. Personne ne lui a répondu. Effectivement les grands de la technologie ne fonctionnent pas comme cela. Par contre je connais un autre élu Français, maire d'une ville moyenne, qui lui, va prendre un billet d'avion pour Mountain View et voir si Google accepterait de venir fibrer son territoire comme Google Fiber le fait à Kansas City (1g symétrique pour 70 $/mois).

On a aussi évoqué un consortium "télétravail" entre la Caisse des Dépôts, Orange, Cisco et Regus. En Octobre dernier j'avais en effet emmené Yves Vandewalle et 3 fonctionnaires du CG à Amsterdam, visiter 2 centres de télétravail hollandais. Il y en a 120 autour de la ville d'Amsterdam (qui est fibrée). Et c'est là où nous avons appris qu'un consortium était en cours de constitution en Ile France. Mais il semble que ce consortium ait explosé en plein vol. On ne sait pour quelles raisons...

2/ En ce qui me concerne, mon mot de bienvenu a été simple : "Très flatté de vous recevoir Messieurs les Élus et bravo pour cette décision de fibrer le territoire. Nous pensons que notre département a de très nombreux atouts pour être l'un des premiers territoires numériques français. Mais ce n'est pas parce que l'on a installé un réseau optique, que l'on va créer de facto un développement économique fort. Comment ramener de la valeur ajoutée dans notre département, en se basant sur le réseau optique ?"

"Vous connaissez très bien la vie locale, et le fonctionnement de la démocratie à la Française. Nous pourrions très bien travailler la main dans la main. Car en ce qui nous concerne, nos membres connaissent l'Internet, ses outils, ses usages sur le bout des doigts. Puisque la plupart le vive tous les jours.."

J'ai ainsi présenté Aymeric Van Bockstael, nouvel adhérent de Rambouillet, qui ouvre Standardfacile, une plateforme de standard téléphonique en mode cloud/saas (aucun matériel, tout est en dématérialisé avec paiement au mois : 9 €/utilisateur-  ce qui pourrait d'ailleurs servir à nos collectivités locales et nos petites entreprises).

J'ai évoqué aussi un autre membre : Hervé Brunet (Mareil-Marly) qui a lancé une plateforme dénommée Stickyads de ventes aux enchères en temps réel de publicité sur des sites web - peu de concurrence dans le Monde (il vient d'ailleurs d'obtenir le Red Herring - un prix mondial très prisé -, et vient de lever 3 millions d'€ en capital risque).

J'ai aussi évoqué Marc Fessler de Consort Santé qui commercialise en France une plateforme visiophonique collaborative que l'Hôpital Pompidou a retenu pour créer le premier centre de télémédecine virtuel dans le monde de la gériatrie (la même plateforme que j'utilise pour les billautshows). Et comme nous avons dans la partie rurale probablement autour de 15 % à 20% de seniors, il serait on ne peut plus utile de dupliquer cette plateforme.

Et moi-même, qui avec mes billautshows, rencontre la France 2.0 chaque jour.. Certaines startups pourraient très bien mettre à notre disposition toute ou partie de leurs plateformes.. Par exemple, Umanlife dans le domaine de la santé ou Qapa, dans le monde de l'emploi, qui met en relation une offre d'emploi et une demande EN TEMPS REEL (ce qui va plus loin que la petite annonce postée sur le Bon Coin). Qapa accepterait probablement de faire une extraction yvelinoise.

J'ai par ailleurs évoqué qu'il faudrait faire connaître les Yvelines au niveau mondial si l'on veut attirer des entreprises étrangères. Faire un TEDx (j'ai expliqué ce que c'était) sur le thème du Broadband dans le Château de Versailles (qui est une marque mondiale), un concours mondial de startups pour réaliser les applications que le très haut débit pourra permettre de faire... etc. 

Je ne sais pas si mes appels du pied ont été entendu… Mais en tout cas, M. Ballarin lui a saisi la balle au bond. Nous allons mener une enquête auprès de ses ouailles dans sa Communauté de Communes. Il est probable que M. Joppin suivra avec la sienne.

Je me suis permis de faire aussi un bref topo sur les startups françaises qui sont très peu connues des gens qui nous gouvernent. Il y a probablement plusieurs milliers de startups sur le territoire, et quelques dizaines dans les Yvelines. Et certaines d'ailleurs ont des activités mondiales sans bouger de France.

Nous avons enfin évoqué les relations que nous pourrions avoir avec Patrick Gohin du "réseau entreprendre Yvelines". Une visite de l'Inria — qui se trouve sur le territoire des Yvelines — a été évoquée avec Franck Lafaurie, qui lui aussi est venu pour la première fois. Une autre réunion a été évoquée avec le Conseil syndical de Parly 2 (pour le sondage sur les usages). Guy Giquello de la Fédération des Très Petites Entreprises (et par ailleurs Conseiller Municipal de Fontenay le Fleury) nous a proposé de partager son stand au Salon des Maires des Yvelines qui devrait se tenir le 27 juin prochain à Versailles. Enfin Me Maguy Schaeffer de "la Vie Simple" (aide à la personne) de Saint Germain de la Grange va adhérer à BB78... Nous pensons que dans ce domaine il y aurait pas mal de choses à faire...

Le prochain déjeuner de travail de BB78 est prévu le Vendredi 5 juillet 2013 toujours à la Maison du Jeu de Paume de Neauphle-le-Château.

Petite histoire…

Nous étions Pascal Leclerc et moi (et nos deux charmantes cuisinières Mina et Paulette) en train de dresser la table et installer notre ordinateur, quand un Monsieur est entré dans la salle l'air réjoui, nous demandant ce qui se passait. Il faut dire que la salle avait fière allure avec la table dressée pour le repas, et l'image affichée sur l'écran du fond... 

Capture d’écran 2013-06-02 à 15.38.35

On lui a expliqué… Aussi sec, il a rempli un formulaire d'adhésion et a payé sa cotisation. Ce qui nous a soufflé. A noter que plusieurs startups vont adhérer (montant de la cotisation annuelle 150 €).

Si cela vous intéresse, le formulaire d'inscription est ici.. Nous n'avons pas encore la possibilité de recevoir des paiements électroniques, vu que nous n'avons pas encore reçu le document officiel papier de l'Administration qui enregistre les Associations. Administration qui devrait se mettre au cloud/saas, pour améliorer le services qu'elle rend aux usagers.. Pardon aux citoyens... 

Et vous pourriez aussi acheter quelques goodies sympas... Et surtout, n'oubliez pas de "liker" notre page fan sur Facebook... 

 

Commentaires

Marc Duchesne

Interessant. Toutefois, à noter :
- élus / collectivité locale et collectivité territoriale & concitoyens / résidents & entreprises ensemble dans la même salle pour parler et travailler sur le sujet THD et Développement Economique : non, ce n'est pas nouveau. Cela s'est déjà produit ailleurs, souvent. Par exemple, à La Grande Paroisse, Seine & Marne, en 2009, ou à Saint-Germain-Lembron, Puy-de-Dôme, en 2011...
- Wibox opérateur d'opérateurs sur un RIP ? C'est tout le bien que je leur souhaite, cependant je crains fort qu'il y ait ici une confusion (fort dommageable) sur qui fait quoi sur une infrastructure passive...
- Ceux qui réclament Google Fiber sur le territoire national n'ont pas encore compris : cela ne sera possible que si et seulement si Google rachète un opérateur déjà en place. Cela dépasse donc largement la zone d'influence d'un maire de ZMD qui va visiter la Silicon Valley...

Jean-Philippe BLANCHARD

Pas gagné sur Saint Quentin en Yvelines ;-[

Merci pour ce point détaillé porteur d'espoir !

twitter.com/EnzoooSellers

Zut, j'ai eu la mauvaise idée de partir m'installer dans l'Essonne. Et passé la francilienne, c'est le désert des Tartares (http://lafibre.info/images/doc/201301_SDTAN_CG91.pdf). Il ne nous reste plus qu'à monter une association si j'ai bien compris, que l'on pourrait appeler BroadBand91 ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.