Connaissez-vous Caroline Maitrot from Stockholm ? Nomadeditions:
Connaissez-vous Thomas Henry from Paris ? Xamance : votre cloud documentaire...

Santé : on n'est pas sorti de l'auberge !

Je suis allé ce matin participer à une table ronde à HIT2012 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris... invité que j'étais par Yannick Motel du Lesiss...

Capture d’écran 2012-05-23 à 18.48.21
Une cinquantaine de personnes dans la salle.. Une acoustique un peu déplorable... (mais un wifi d'enfer, gratuit). Yannick m'avait demandé de raconter mon petit calvaire... et de donner un peu mon avis sur l'organisation de la e-santé... 

J'y ai aussi appris des tas de choses que je ne savais pas... Savez-vous qu'elle est l'estimation de la fraude à la santé en France (étude de Gemalto) ? ... Entre 13 et 20 milliards d'€ ! Et on se plaint du déficit de notre Sécu !... Qui fraude ? Certains pharmaciens avec les fameux logiciels qualifiés de "permissifs" qui permettent, grâce à leur back door, de "repeigner une comptabilité" pour frauder le fisc (et manifestement dans les milieux trés autorisés on connaît les éditeurs de ces logiciels)... Les pharmaciens, mais aussi certains toubibs qui arrivent à faire 200 actes/jour !... etc...  Hypocrisie de notre élite ? Tout le monde dans les hautes sphères semble le savoir... Personne n'en parle, et surtout on ne change rien..

Le DMP... Un des responsables nous a fait un topo lénifiant... Mais selon l'une des revues que j'ai trouvée sur un stand, à savoir la revue DSIH (trés bonne revue), il y aurait en Ile de France que 772 DMP ouverts... Bon le DMP date d'une dizaine d'années... 772 DMP ouverts en 10 ans !... C'est dans la norme d'un Plan Calcul, ou je ne m'y connais pas en civilisation gauloise !... On y a évoqué l'Estonie où 45% des habitants avaient leur DMP, et que la Chine aurait ouvert 23 millions de DMP ! Mais comme dit l'autre, toutes les civilisations ne se valent pas... 

Le ROR (Répertoire opérationnel des Ressources)... Parlons-en de ce ROR ! ... Cela doit être une base de données qui recense l'ensemble des ressources disponibles en matière de santé... Ce ROR a été rendu obligatoire par les décrets Urgences de mai 2006... Heureusement que les décrets en question sont étiquetés "Urgences"... Si ce ROR avait été opérationnel en 2009, il est on ne peut plus probable que je n'aurais pas été amputé d'une jambe..

J'ai évoqué aussi la mise en oeuvre d'un réseau de télécommunications à TRES haut débit... Pour la mise en oeuvre de centres de e-santé visiphoniques HD, pour transmettre des radios, des IRM, etc... Elements dont les fichiers vont peser de plus en plus en volume... Un mandarin m'a fait remarquer que la chose était réglée... Bon. Il devait probablement faire état du PACS et du format DICOM... Qui sont aux dires de certains des technologies dépassées..

Beaucoup de barantins, de "yakafokons", de propos arrogants et gargarissants, etc... Le Gouvernement a-t-il conscience de ce foutoir ? 

J'ai évoqué dans mon propos l'utilisation du cloud, du mode Saas, etc ... Et une interface santé accessible dans un simpe browser, au lieu d'utiliser des interfaces spécifiques à chaque silo de santé ... Ainsi que la mise en réseau social de tous les personnels de santé de France et de Navarre... Je dois dire que l'on m'a regardé comme un extra-terrestre... J'ai aussi, pour voir les réactions, évoqué la génomique et l'arrivée plus que probable d'une médecine préventive... Nada sur ce point... Encéphalo plat..

Mais je suis confiant... Pourquoi ? La réforme du secteur va se faire non pas par le haut, mais par le bas.. J'ai déjà référencé une bonne dizaine de startups en France qui s'attaquent à ce troupeau de mamouths 1.0... (l'image ci-dessous est clickable pour lire l'article)...

Capture d’écran 2012-05-23 à 18.44.01

Le foutoir dans le TRES Haut Débit (voir l'appel de Hong-Kong), le foutoir dans le santé, le foutoir dans la... (à venir).. L'image ci-dessous est aussi clickable...

Capture d’écran 2012-05-23 à 19.08.28

On dit kon dit, mais on a bien raison de dire...

PS Un grand merci à Dominique et à Danielle de s'être occupé de ma pomme et de m'avoir baladé dans l'expostion en fauteuil roulant..

Commentaires

boris

Bonjour Jean Michel,
Je ne suis guère étonné par le montant des fraudes.
La droite n'ose pas s'y attaquer car c'est s'attaquer directement à sa "clientele" : Pharmacien, Médecin...
La Gauche n'ose pas s'y attaquer car c'est s'attaquer elle aussi à ça sa clientele: Prestataires de la CMU, AME...

Aprés soyons lucides et ouvrons les yeux deux secondes:
Comment peux on exiger par exemple d'un médecin généraliste après 11 ans d'études (6+5 ans d'internat) qu'il soit payé 22 (ou 23 je ne sais plus) euros par consultation?
Regarder par exemple l'excellent blog de ce Dr qui suit les "règles du jeu":

http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/article-j-aurais-du-faire-tueur-a-gages-102968513.html

Sans vrai reforme de fond du système, tous cela continuera jusqu'à aller dans le mur, ou plutôt la mise en faillite de la sécurité sociale.
Petite apparté: Savez vous que la Secu vit elle aussi à crédit et qu'on a cré une structure exprés pour y loger la dette: http://www.cades.fr/ ???
Je vous dit meme pas dans quel etat sont nos finances publiques si on additione leds dettes de l'etat à celle de la CADES!!!

Pour les pharmaciens, dont je fait partie, il y'a des brebis noires comme partout.
Aprés encore fois quand vous voyer le nombre de faille qui a atteint des niveaux records ,(http://www.leparisien.fr/economie/un-quart-des-pharmacies-menacees-la-profession-demande-un-plan-d-urgence-20-02-2011-1323500.php)
Le prix des officines qui n'arrêtent pas de grimper (en moyenne 1m5 d'euros...) vous obtenez la quadrature du cercle.
Un pharmacien quis 'installe doit augmenter son CA....
Si vous le voulez on en rediscutera...

Mais pour moi, la solution est de s'inspirer du système israélien qui est semi privé.
Je travaille comme pharmacien depuis 6 mois et en Israel, (âpres avoir travaillé et fais mes études en France), la maitrise des couts de santé et la chasse au gaspillage, c'est pas dans les discours mais belle et bien une réalité tangible!!!

Si vous voulez je vous en reparlerez.

Toute la question est de savoir si la santé doit être un bussiness comme un autre?
Pour ma part non.

Cath Coste

En direct de Boston, MA, USA ... La médecine est en train de changer de visage ... sauf que certains n'y ont pas intérêt ... Voilà ce qui se dit aussi bien à la Harvard Med School de Boston qu'en France ... Il y a la médecine Ancien Régime qui se bat pour garder ses privilèges, alors que la médecine Nouveau Régime arrive ... au grand galop ... La première chose que je me dis, confrontée à toutes ces informations, c'est que ce vieux monde et son paternalisme médical craquent ... Ces médecins et institutionnels santé de l'Ancien Régime sont remis en cause, aussi bien ici, aux USA, qu'en France : A quels forums de santé faut-il se fier ? http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/a-quels-forums-de-sante-faut-il-se-fier_1117339.html?skip_mobile_check
Ce qui est dit à Harvard ?

"You want a vision for the future of health care? Don’t look to policymakers and regulators. Look to innovators and innovations."

Pour autant, ici comme en France, le système de santé (mais ne mettons pas tout le monde dans le même sac de suie noire, comme dirait l'ami Yann) n'a pas intérêt (financier) à aller dans le sens de ... ce qu'il faut bien appeler un changement de paradigme majeur ... Mêmes obstacles institutionnels en Gaule et outre-Atlantique, donc ... question de gros sous ... Pour autant, faut-il abandonner tout espoir de voir la médecine se moderniser, le patient être mieux informé et mieux pris en charge, ces lobbies qui tirent la croissance humaine et économique vers le bas ne plus tenir le haut du pavé ? "Non !" Même réponse dans les deux pays. Pourquoi ? Là encore, même analyse. Le temps où la médecine était entièrement aux mains des soignants payés pour cela, des institutionnels et autres politiques législateurs, des conflits d'intérêts top secret (petits arrangements entre amis) est révolu ... Les réseaux sociaux ont montré qu'ils pouvaient faire un bon ménage de printemps ... même si ce ménage prend du temps et ne se fait pas en un jour ... La crise de santé publique est présente en France et aux USA ... Même si l'ampleur des dégâts n'est pas identique dans les deux pays, le problème de fond est le même : l'attelage Ancien Régime va dans le mur, le Titanic va couler ... Notre "insubmersible" système de santé ... eh oui ... c'est bien de lui dont il s'agit ... Combien de temps mettra-t-il à sombrer ? Va-t-on laisser l'histoire se répéter? Non. Des experts venus de divers horizons, notamment ceux des nouvelles technologies, de l'écologie et du développement durable, se penchent sur les problèmes de nos systèmes de santé yankee et gaulois ... cherchent et trouvent des failles, mettent au point des solutions ... et n'hésitent pas à dire au roi (le mandarin, le médecin, le législateur ou autre institutionnel) qu'il est nu(l) ... version yankee, cela donne : "has been" ... Ces experts ont la puissance des réseaux sociaux et des géants de l'informatique pour eux ...

Ce qui autrefois était disséqué en congrès de spécialiste ou à l'Académie de Médecine (et ne sortait pas de ces murs experts, secret médical oblige) est actuellement aux mains d'Apple, de Google, de Toshiba, ou encore d'équipes médicales et chirurgicales réfléchissant à comment faire pour innover ... à Harvard, à Paris, etc. Le "secret médical" se trouve désormais posté en vidéo publique sur You Tube ... Il est bien loin le temps de l'omnipotence des experts arrogants ... gardant jalousement leurs petits secrets ... Lesquels sont étalés aujourd'hui sur Facebook, sur des blogs et forums de santé ... et lus par des ingénieurs biomédicaux du monde entier, possédant une expertise dans le domaine médical et numérique ... Des synergies se mettent en place ... les frontières physiques et autres barrières psychologiques volent en éclat ... A peine revenu d'un symposium à Hong-Kong, M. Jean-Michel Billaut, économiste, Président Fondateur de l'Atelier Numérique BNP Paribas, a filé au congrès HIT à Paris - un congrès sur les systèmes d'information en santé et le monde hospitalier ... Depuis qu'il observe le milieu de la santé, M. Billaut commence à connaître du monde ... et poste ses expertises en ligne - dont celle publiée dans ce "Post" : "On n'est pas sortis de l'auberge ou de l'hôpital" ... Des expertises pointues et ciblées, qui vont fédérer les efforts d'ingénieurs travaillant ou souhaitant travailler dans la santé ... Cela ne serait pas arrivé si M. Billaut n'avait pas perdu une jambe il y a bientôt trois ans de cela ... Auparavant, le domaine de la médecine lui était (quasi) totalement inconnu ... Mais après son amputation il s'est dit que si les outils numériques appropriés (et existants) avaient été mis en place, il aurait pu conserver sa jambe ... A partir de là il a pu constater l'inertie dont font preuve les institutionnels pour que rien ne change ... et que ces outils ne soient pas mis en place ... car cela n'est pas dans leur intérêt. "On n'est pas là pour innover, on est là pour soigner", disent ces mandarins arrogants. "Cela ne marche pas, les gars, j'y ai laissé une jambe", répond M. Billaut ... "Et alors ? C'est pas notre problème, on s'en fout", rétorquent lesdits mandarins arrogants. "Cela va le devenir", dit M. Billaut ... Cela me rappelle un autre dialogue ... Celui-là, entre Steve Jobs, le patron d'Apple décédé l'année dernière, et moi. "Pourquoi m'ont-ils sur-vendu la greffe ?" me demande Steve. "Ben, parce qu'il y a beaucoup d'argent à la clé", ai-je répondu. "Comment se fait-il que les alternatives ne se soient pas développées plus vite ? Il y a la médecine régénératrice, par exemple ..." "Ben, parce que les lobbies installés par les laboratoires pharmaceutiques leaders sur le marché mondial du médicament immunosuppresseur ont fait leur boulot correctement ... et même plus que correctement ...", ai-je répondu ... Au fait, vous saviez que Reed, le fils de Steve Jobs, fait des études de génomique à la fac de médecine de Stanford ? Ce n'est pas un hasard ... Steve voyait bien sa cadette, Eve, travailler à Apple ... Faudra encore attendre quelques années ... Ni M. Billaut ni Steve Jobs ne sont (ou n'ont été) des malades faciles et dociles ... Pourtant avec le recul, d'ici une ou deux décennies, ou plus, on comprendra que sans le concours de telles personnalités (très différentes au demeurant), l'Ancien Régime aurait pu durer encore et encore et encore ... Des gens comme eux arrivent sur les réseaux sociaux ... A mon avis il est illusoire de chercher un de Gaulle de l'e-santé en France ou aux USA ... L'époque ne s'y prête pas ... Les politiciens ne travaillent jamais qu'à leur carrière, qu'ils soient de droite ou de gauche ... En revanche, des personnalités sachant fédérer les talents et l'innovation ... mis en avant sur les réseaux sociaux, ou encore aux Conférences TED (très écoutées dans le monde entier) ...

J'ai parlé d'un "printemps arabe" dans le monde de la santé ... C'est parce qu'il est question de mettre l'usager de la santé au centre du système, et non plus (comme c'est le cas actuellement) l'institution, le "système" ... Pour cela il faut un "printemps arabe" ... pour rétablir la démocratie et instaurer un développement durable dans le domaine de la santé ... Qui est le dinosaure gaulois ayant affirmé que "toutes les civilisations ne se valent pas" ? Va pas tarder à se geler le cul, celui-là (et d'autres avec lui) ...

Bernard GARRIGUES

Ben mon colon, ça camphre !

1/ Vers 1990, le système de santé français a franchi la ligne de la redistribution positive (les riches finançaient la santé des pauvres) vers la redistribution négative (les pauvres financent le bien-être des plus riches). La logique du Conseil National de la Résistance virait, à l’insu du plein gré de l’opinion politique, à celle de la doxa néolibérale. Depuis le système de santé français court après les errements de celui EU, au fur et à mesure qu’augmente la négativité de la redistribution.
2/ À croire que la chute du mur de Berlin a mis fin à la macrorégulation des logiques capitalistes par la logique communiste : ce virage radical de 1990 se retrouve sur presque tous les champs de l’économie.
3/ Je n’ai pas les mêmes certitudes que Cath et Jean-Michel pour une raison très simple : la macrorégulation, quelle provienne (1) d’une connaissance parfaite par tous les acteurs de toutes les données : l’option internet et réseaux sociaux ; (2) d’une réglementation parfaite de l’ensemble des pratiques d’acteur : l’option ARCEP ; ou (3) d’une dérèglementation absolues : l’option doxa néolibérale, cela ne peut pas marcher . Comme l’a bien montré la chute du communisme. La difficulté vient du fait que, lorsqu’un système est complexe, le coût de son contrôle dépasse rapidement le bénéfice possible.
4/ L’ensemble des issues à cette situation est l’autorégulation qui repose (1) sur l’imbrication des réseaux de voisinage (de type biologique ou social) ; (2) mais ont un rendement énergétique dérisoire (de l’ordre de 1 à 2% pour les systèmes végétaux).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.