Connaissez-vous Matthieu Chéreau from Paris ? Tigerlily fabrique le social marketing de nos marques 1.0
Connaissez-vous Sébastien Forest from Fondettes ? Alloresto : la restauration à domicile à la sauce 2.0

Connaissez-vous Dominique Dupagne from Paris ? Oyez oyez braves gens, votre système de santé va exploser !

Le Docteur Dominique Dupagne, qui connaît bien le milieu de la santé française (il est toujours en excercice) est un Monsieur connu (son blog Atoute.org fait 1,5 million de vues/mois)... Et de plus il ne crache pas ses mots... Ames sensibles, ne pas regarder cette e-interview !

Capture d’écran 2012-01-27 à 17.44.06Oyez, oyez braves gens !... Le sytème de santé français, votre système de santé va exploser en plein vol.

Dominique nous explique son point de vue...D'un côté la médecine 2.0 améliore les choses (les patients prennent leur santé en main, les médecins améliorent leur connaissance).. Mais d'un autre côté, on observe une désorganisation sanitaire dramatique... L'hôpital devient une usine à gaz... Et dans les villes et les campagnes il y a de plus en plus de déserts médicaux... Les médecins, selon Dominique sont plus intéressés par leurs carrières que par s'occuper de leurs patients où qu'ils se trouvent..

Capture d’écran 2012-01-27 à 17.46.57

Pourquoi cette situation ? Pourquoi n'y remédiétons pas ? "C'est un cercle vicieux bureaucratique..."

Les changements à mettre en oeuvre sont tellement disruptifs, qu'il faut que le système s'écroule d'abord... C'est impossible de le réformer..

Quand va-t-il s'écrouler ? "Quand notre protection sociale va s'écrouler.." Dominique explique le pourquoi.. ("façon argentine")... A terme, les médecins se battront pour trouver des malades solvables..

Aprés on pourra reconstruire quelque chose qui pourrait probablement être plus positif, non bureaucratique, non hiérarchico-énarchique...

Comment voit-il la technologie dans cette affaire ? La médecine 2.0 est profondément humaine, et cela n'a rien à voir avec une médecine technologique... Dans le 2.0 on déboulonne les experts.. Donc mettez-vous à leur place... Mais les médecins sont en fait assez peu confrontés à ce phénomène.. Pourquoi ?

Capture d’écran 2012-01-27 à 17.47.59

Que pense Dominique du DMP (Dossier médical du patient)... "Cela ne peut fonctionner... un désastre annoncé... C'est un plan calcul.. Décidé d'en haut et complétement déconnecté du besoin des gens... Cela n'a aucune chance de voir le jour... Qui est à l'origine de cela ? On est dans un grand machin à la française.. C'est un système de redistribution à des groupes amis des sommes collectées par ailleurs... Les Anglais qui étaient partis sur la même voie (alors que leur médecins sont des fonctionnaires), ont jeté l'éponge...

Est-ce que nos startups 2.0 peuvent "véroler" le système par la base ? "C'est ce qui se passe..."

Comment Dominique voit-il l'arrivée de Google, Microsoft, Apple, etc.. dans la santé  ? Mais pourquoi alors Google a-t-il fermé son Google Health ? Oui, mais nous dit Dominique : il n'y a aucune utilité à mettre ses données de santé dans un espace spécifique (écoutez le, c'est trés interessant...)

Qui sera propriétaire de vos informations de santé ? Pourquoi alors les banquiers disent qu'ils sont propriétaires de nos données de compte bancaire ? "Les banquiers sont des dinosaures...."

Capture d’écran 2012-01-27 à 17.48.58

Nous allons remplacer la structure hiérarchique de nos sociétés (structure héritée des primates) par une structure horizontale (le monde est flat comme dit l'autre), ce qui n'est possible que par l'Internet ... La fermeture de Mégaupload est un sursaut du monde ancien... On va vers une guerre entre les dominants en haut des pyramides avec avantages acquis, etc.. et les autres (cf les révolutions arabes)...

Verra-t-on des Anonymoous dans la santé ? "Il y en a déjà..."

Dans un autre domaine, que pense Dominique de la génétique et la médecine préventive.. ? (intéressant... mais d'aucuns ne sont pas forcément d'accord... A venir un e-billautshow de Patrick Merel de Portable Genomics, un généticiens français parti à San Diego monter son entreprise... Car la génétique pour tout le monde est plutôt mal vue par notre grande élite gauloise. Nous sommes le seul pays au Monde où vous ne pouvez pas faire faire votre séquencement génomique. Puni de 15.000 euros d'amende et un de prison)...

PS. Dominique va publier en février prochain un livre... "la revanche du rameur..."

Capture d’écran 2012-01-27 à 17.50.01

Capture d’écran 2012-01-27 à 17.54.41
 

Commentaires au débotté... Hébé... Que voilà du lourd !... Je devinais bien la désorganisation de notre système de santé, vu que j'y ai laissé une jambe (suite à une rupture d'anévrisme poplité, le Samu m'a envoyé dans un hôpital qui disposait d'un bloc opératoire vasculaire, bloc qui avait été fermé pour on ne sait quelles raisons.. En tout cas le Samu ne le savait pas... J'ai donc fait la tournée des popottes (cela fait très très mal une rupture de ce type).. 7 heures pour arriver sur une table d'opération.. Trop tard. Ma jambe était nécrosée... Amputation fémorale... Alors qu'en 2 heures on me faisait un simple pontage...  Rageant... Et il semble que je ne suis pas le seul à en avoir pâti...

Je rebondis aussi à ce que Dominique dis sur le 2.0... Dans l'hôpital de rééducation où l'on m'a envoyé, personne ne m'a expliqué "le marché de la prothèse" malgré mes questions ... Mes amis avaient réussi à me faire mettre un accés Internet dans ma chambre... J'ai pu m'informer... Cela n'a guère plus au médecin chef.. On laisse le malade 1.0 dans l'ignorance crasse...

Vous êtes en bonne santé ? Alors restez-y le plus longtemps possible.. Mais malheureusement vous êtes un biologique... Et un biologique aura forcément des problèmes de santé ... Vous passerez donc un jour ou l'autre dans les mains de ce système en pleine désorgansiation...  Puis-je vous souhaitez bonne chance ? Et rappelez-vous... Pas la peine de vous dire que cela n'arrive qu'aux autres... C'est ce que je croyais.. Et puis..

La géopolitique... L'art et la manière de discutailler si les Américains vont déclarer la guerre aux Chinois, si les Européens... blalbla... Remarquez que si les Américains ferment des sites chinois comme ils l'on fait pour Megaupload qui est de juridiction Hong-Kongaise, on risque effectivement... Mais en fait la géopolitique passe en mode 2.0.. Elle est chez nous.. Entre les élites en haut de leurs pyramides, dans leurs silos... et les "glandus"... Entre les gens qui peuvent circuler à fond la caisse dans leurs voitures de fonction aux vitre teintées, escortées de motards, et qui renverse un p'ôve type qui traversait...

Cela ne fait que commencer...

Pour contacter Dominique Dupagne  : dominique(arobase)dupagne.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

 

 

Commentaires

Cath Coste

Eh bien encore une fois bravo à JM Billaut et au Dr. Dominique Dupagne pour ce topo efficace ++ sur l'organisation de notre système de santé ... à l'ère du numérique ... au moins on sait à quoi s'attendre ... et comment s'activer ... Me suis permis d'illustrer les propos (certes très précis et synthétiques mais parfois peu imagés pour le grand public) du Dr. Dupagne par quelques vidéos issues de CHAM 2010 et 2011 ... Merci de suivre le lien : http://ethictransplantation.blogspot.com/2012/01/sante-la-protection-sociale-va.html

Bon, comme d'habitude, n'est-ce pas : ce que j'en dis ...

DDupagne

@Cathcoste : je découvre votre blog à l'occasion de votre commentaire. Félicitations !

Au passage, je présente mes excuses pour la qualité du son. La Webcam que j'avais préparée n'a pas voulu marcher avec Skype.

Cath Coste

@ Dr. Dupagne : la qualité du son est tout à fait correcte ... Avec Richard Berry et sa charmante sœur Marie - et le concours de M. Billaut et du Pr. Philippe Even, ainsi que de Yannick Motel du LESISS -, nous préparons un film t. grand public sur les dysfonctionnements du système de santé (on parlera aussi des médicaments) ... Nul doute que vous pourrez apporter vos (nombreuses) pierres à l'édifice ... A en reparler ... Merci pour votre site "Atoute" ! @mitiés. Catherine Coste ([email protected])

Bernard GARRIGUES

Ben voilà un docteur qui utilise son intelligence à l'exploration du champ des possibles : beau comme démarche humaine. J'étais arrivé à peu près aux mêmes conclusions que lui sur (1)le DMP,(2) le génome humain, (3)les data biologiques individuelles.

Peut-être que Dominique Dupagne a aussi réfléchi à la difficulté que le soulève le fonctionnement ensemble de ces plusieurs milliards de bases de données identiques dans un corps humain et qu'il peut (me) donner quelques pistes.

Il me semble qu'un accident majeur sur une centrale nucléaire française est plus probable que l'écroulement du système sanitaire français.

billaut

@Bernard... votre dernière remarque est intéressante... je me demande ce que vas en penser Dominique...
Pour le génome humain je vais mettre en ligne dans les prochaines heures une e-interview qui va vous intéresser...

Bernard GARRIGUES

Réflexion faite, la course au client (très) solvable dont parle Dominique Dupagne, risque de déboucher (comme aux EU) à un doublement (en pourcentage de PIB) du coût du système sanitaire avec, concomitamment, une exclusion d'une partie de plus en plus importante des citoyens.

C'est le processus le plus efficace de réduire les dépenses sociales en douce.

Dominique Dupagne

@bernard
L'écroulement du financement du système sanitaire est une certitude car la dette ne peut être infinie et nous n'arrivons même pas à la faire diminuer. En revanche le risque d'accident dans une centrale nucléaire est faible et non nul comme on veut nous le faire croire.

Bernard GARRIGUES

@Dominique,

A ma connaissance, le système sanitaire n'est financé par aucune dette. Pour faire simple, la dette finance les niches fiscales improductives (celles qui créent moins de valeur qu'elles n'en consomment).

Le plus probable, pour le système sanitaire, est celui que tu as pointé en parlant de la course aux patients solvables : de dériver du secteur non marchand vers le secteur marchand. Cas pur : celui des EU avec un système de santé qui coûte le double à celui de la France en étant (beaucoup) moins efficace.

Hors la santé est un bien extrêmement désirable.

A mon avis, l'interdiction totale des produits phytosanitaires aurait un effet autrement plus efficace sur l'équilibre financier du système sanitaire que l'augmentation de sa marchandisation.

Dominique Dupagne

@Bernard
Dette et protection sanitaire Trou de la sécu

Bernard GARRIGUES

@Dominique,

Il ne faut pas confondre dettes et déficit.

1/ Tu remarqueras que le déficit de la sécu est une donnée économique très politique : il augmente (mystérieusement) chaque fois qu'un gouvernement souhaite transférer des crédits sociaux aux acteurs économiques dominants (1995,2003, 2009) et se résorbe lorsque le pouvoir politique met les chose un peu au carré (1998).

2/ Si tu considères les dettes de la sécu comme des dettes souveraines, il faut appliquer les même règles : la dette de la sécu deviendra préoccupante le jour où elle dépassera 62% du PIB. Donc, participera pour plus d'un tiers aux dettes souveraines : atteindra 480 milliards. Personnellement, je ne suis pas parvenu à découvrir le montant de la dette de la sécu. Il doit y avoir une grosse difficulté : les agences de notation ont dégradé la note de l'État français, pas celle de la sécu.

3/ Faut analyser la "notion de trou de la sécu" avec la grille de Noam CHOMSKY ; et en général, toutes les affirmations de la politique com.

loïc

Un passionnant Billautshow qui ne s'arrête d'ailleurs pas au système de santé. (J'attends toujours que ma banque "libères" -mes- informations de compte courant ! )

L'image de Dominique "des châteaux de sable face à la marée montante" semble applicable dans un grand nombre de domaines.

Merci à vous deux.

billaut

@Loic... pas de quoi... cela me semble applicable dans tous les silos administratifs gaulois...

Bernard GARRIGUES

(Pour continuer notre discussion avec Dominique) :

4/ La dette de la sécu deviendra fatale, le jour où son service annuel correspondra durablement au montant du déficit (au trou). C'est à dire, où chaque année, il faudra emprunter un peu plus. (situation actuelle de l'État).

5/ Depuis que la monnaie existe et est devenue un outil régalien, toujours les dettes intenables furent purgées par l'inflation (accompagnée parfois de mise au bûcher des banquiers (pratique de Philippe le Bel))

Bernard GARRIGUES

J'ai un peu fouillé pour tenter de comprendre la difficulté dont parlait Dominique Dupagne :

6/ Les comptes de la nation comportent, en plus des niches fiscales, des niches sociales (exonération de charges, heures sup du paquet fiscal) qui représente 65 milliards par an.(donc 10 fois plus que le déficit affiché)
7/ Le gouvernement Juppé a créé en 1993 la CADES (Caisse d'Amortissement de la Dette Sociale) dont les recettes sont des impôts (CSG et CRDS). Le système est beaucoup shadock mais assure un avenir riant et beaucoup de bénéfices garantis au système sanitaro-industriel

Cath Coste

"Le système est beaucoup shadock mais assure un avenir riant et beaucoup de bénéfices garantis au système sanitaro-industriel" : ben justement, y a un médecin connu (celui de l'affaire Médiator) qui va faire un livre sur le sujet. A paraître fin mars 2012 au Cherche-Midi ...

Le nouveau livre du Professeur Philippe Even sortira le 26 mars 2012

L'Affaire Médiator, c'est lui ... et le Dr. Irène Frachon ... Le Professeur Philippe Even, c'est d'abord un médecin pneumologue ... puis un enseignant à la fac de médecine Paris Descartes, à cela il faut ajouter un côté détective - chose peu aisée et fort délicate (façon éléphant dans le magasin de porcelaine) dans le monde très corporatiste des médecins, où ménager les intérêts de la corporation passe trop souvent avant le bien-être et l'intérêt des patients ... Franc du collier, le Professeur Philippe Even l'est d'autant plus que c'est un soignant et enseignant à la retraite depuis ... un bail ... Il a souvent été apprécié (et le reste) des médecins honnêtes, pour son franc-parler (et détesté, il va de soi, de ses nombreux ennemis) ... Quand on est face à Philippe Even, cela fait une drôle d'impression : c'est Molière, son "Médecin malgré lui" et son "Malade Imaginaire" réunis en un seul homme, qui se trouve être ... professeur de médecine ... La chose est rare ... On imagine mal un Molière et un médecin dans la peau d'un seul homme ... On sait notre président très (trop ?) ancré dans son rôle d'avocat d'affaires (Les "labos" Servier étaient un client important de l'avocat d'affaires Sarkozy) ... on sait le ministre Xavier Bertrand tendant vers plus de transparence et d'honnêteté citoyenne ... Habitué du Cherche-Midi, le Professeur Philippe Even en tant qu'auteur y publiera fin mars 2012 un nouveau livre ... constituant la suite logique et très attendue de celui, extraordinairement documenté, qu'il a publié en décembre 2010 : "La Recherche Biomédicale en danger" ... et qui dresse un constat accablant de l'organisation du système des soins et de celui du médicament ... Ce matin, le Professeur Philippe Even m'a indiqué que son livre à paraître fera le point médicament par médicament, maladie chronique par maladie chronique (obésité, diabète, hypertension ...) pour le grand public ... Espérons que cela va permettre aux journalistes répercutant ce nouveau livre auprès du grand public de dresser un constat plus nuancé des laboratoires pharmaceutiques, car après l'affaire Médiator, les journaux titraient : "Labos, tous des salauds" ... Un point de vue plus nuancé (car il sera repris par la population) serait certes idoine ... Tous les laboratoires pharmaceutiques ne se valent pas, tous n'ont pas la même éthique, mais ne pas oublier que certains ont des médecins nobélisables, à l'éthique irréprochable, qui travaillent en leur sein ... Ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain, donc ... Pour le Professeur Philippe Even, cet ouvrage a représenté un travail colossal, tout comme le précédent ... C'est qu'il a voulu y mettre le paquet, preuves à l'appui, car le message est clair : l'usager de la santé doit prendre son parcours de soins et de prévention en main, il ne doit pas tout attendre d'un Système arrivé en bout de course, au bout de rouleau, et qui se délite ...

Vers un système du médicament et vers une organisation du parcours de soins plus justes, plus efficaces - et moins nocifs pour l'usager de la santé ?

Le paradoxe français est le suivant : le niveau technique de l'acte médical et chirurgical est souvent irréprochable, voire stratosphérique, mais celui de l'organisation du parcours des soins et de la prise en charge des patients urgents et chroniques est moyenâgeux ... et s’essouffle dangereusement ... C'est de cela que le grand public doit prendre conscience ... Il faut des changements, mais rien ne se fera sans le concours des citoyens usagers de la santé ... tant se trouvent de verrous en place à faire sauter - c'est ce qu'on pourrait appeler "notre aimable administration 1.0", un dinosaure qui persiste à l'ère du 2.0, c'est-à-dire du numérique, des outils du numérique, et de l'information partagée sur l'Internet ... Qu'on ne s'y trompe pas : M. Philippe Even est un homme heureux de vivre, qui aime les gens et la vie ... il n'a rien d'un Robespierrot sectaire et revanchard, un ennemi de la vie guidé par une idéologie qu'il veut imposer à toute force ... ni d'un idéaliste ... Gageons que c'est pour cela que l'entreprise, équilibrée et d'utilité publique, a des chances de réussir ...

billaut

@Cath.. Bravo pour votre comment.. je vous trouve très en verve...
On pourrait peut-être proposer au professeur Even de mettre en place une app sur Iphone/Androïd sur l'intérêt de tel ou tel médicament ?

Thierry

Une remarque en passant sur "les banquiers", il faut nuancer car il n'y a pas un seul modèle de banque, il y a des activités différentes dont la grande majorité sont nécessaires au fonctionnement de l'économie. Ce billet de Jean Philippe (Crédit Agricole dans le Sud-Ouest) est assez salutaire me semble-t-il http://www.jphilippe.com/2012/02/trop-cest-trop/

Par ailleurs ce monsieur oeuvre à l'entrée des banques dans le monde numérique

billaut

@Thierry... Certes... Puis je vous suggérer de lire le thriller "555 jeudi rouge" ? (c'est gratuit en PDF). Un ancien banquier qui a quitté qui raconte "le milieu"... Pas triste...

Dominique Dupagne

Bonjour,
L'affaire Médiator, c'est avant tout Irène Frachon est très accessoirement Philippe Even. Il a été mon doyen, je connais bien le personnable ; son coming out pharmaceutique est respectable et son discours est précieux pour appuyer la répression contre les lobbies. Je note quand même qu'il a écrit son rapport avec Bernard Debré, qui est à la médecine ce que Morandini est au journalisme.

Bernard GARRIGUES

@ Cath,

Que (voilà un beau plaidoyer ... Faut avouer que présenter Philippe EVEN (en tandem avec Bernard DEBRÉ) relève du type de courage dont argue notre président). Ce que j'ai appris de ma carrière hopitalière, c'est que les médecins tu les apprécies à leurs qualités humaines, pas à leur ramage, ni à leur niveau technique.

Il me semble que la médecine.com, comme la politique.com, relève de l'enfumage, même à la sauce 2.0 (comme dirait notre ami Jean-Michel).

J'espère que Dominique Dupagne aboutira sa recherche. Un truc perso : tu reconnaitras que la démarche est abouti lorsque quelqu'un saura en faire un poème.

Cath Coste

@ Jean-Michel : ben pour l'appli, faudra se servir du bouquin de Philippe Even qui va sortir en mars 2012 (il fera le point médoc par médoc, et maladie par maladie) et commander le travail à un ingénieur qui fait des applis pour iPhone ... J'en connais un ... C'est une bonne idée, vais lui parler du projet (à l'ingé, et à Philippe Even que je vois très bientôt). Ai lu avec intérêt toutes les "histoires d'urgences" relayées par Patrick Pelloux, notre urgentiste gaulois national et accessoirement mon Facebook Friend avec qui je "chatte" à point d'heure ... Pas tristes, ces histoires d'urgences ...

Bernard GARRIGUES

L'intervention de Dominique DUPAGNE ouvre des pistes de recherches fécondes sur le couple infernal santé/internet.
Indépendamment du formatage technique par l'informatique (que j'ai vécu) qui a conduit à inverser à l’hôpital public le rapport de sa gouvernance au malade : en quelques années, nous sommes passés de 80% d’utilisation de notre temps à nous « occuper » du malade à 80% de notre temps consacré à la facturation des « prestations » médicales. Une telle bifurcation a eu une influence très lourde sur ce que nous pourrions nommer le contrat social national.
Deux autres bifurcations remarquables sont intervenues :
1/ Entre 1950 et 1960, par consensus, sans aucune base scientifique, la médecine est devenu la variable structurante dominante (voire unique) de la santé publique au détriment de l’alimentation et de l’hygiène (qui restent évidemment les facteurs les plus lourds de la santé publique).
2/ En France, en 1990 environ, le système de sécurité sociale maladie a basculé de la position de redistribution positive (des plus riches vers les plus pauvres) à celui de redistribution négative (des plus pauvres vers les plus riches). Ce qui conduit immanquablement à ce que Dominique DUPAGNE signale comme la logique médicale de recherche du client solvable. Et aussi immanquablement aux dérives EU où le système de santé a mis la main sur près de 20% du PIB accompagné d’une dégradation de la santé publique remarquable.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.