Connaissez-vous Isabelle Bordry from Paris ? Nos célébres ménagères de moins de 50 ans se mettent au 2.0...
Connaissez-vous Paul Sevinç from Zurich ? Do you doodle ?

Connaissez-vous Bruno Forni from Paris ? Securibox lance une 2ème génération d'agent aggrégateur

Securibox from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Coffre, coffre-fort, coffre-fort numérique, dématérialisation, agent, collecteur, aggrégateur, archivage : le marché du VRM (vendor relatioship management) cherche encore son vocabulaire... Mais ce marché existe et à mon avis, il va exploser. La raison est assez simple...

Mais revenons à Sécuribox. J'avais déjà interviewé en avril 2008 Nicolas Hertz confondateur de cette startup. Aujourd'hui je fais le point avec Bruno Forni, autre fondateur... Pas mal de chemin parcouru..

Capture d’écran 2011-04-06 à 09.53.09

Bruno nous fait un point... Il commence par nous rappeler ce que fait securibox... Un foyer moyen français a une trentaine de fournisseurs différents. En mode 1.0, la relation avec ces fournisseurs se faisait par papier. Ces fournisseurs aujourd'hui se mettent au 2.0 et proposent sur leurs sites web un espace client, où ce dernier peut accéder à ses factures, bons de commande, contrats de garantie, assurance maladie, etc, etc... Oui mais, le foyer doit gérer divers codes d'accès...dont certains sont imposés par le fournisseur...

D'où l'idée du VRM, qui va aggréger pour son utilisateur, les documents dématérialisés des fournisseurs disponbiles sur l'espace client. Le foyer dispose ainsi trés facilement de son tableau de bord..

Aujourd'hui Sécuribox a 85.000 utilisateurs actifs. Bruno nous explique la mécanique proposé par Sécuribox. En quoi consiste la nouvelle génération d'agents ? Surtout pour aggréger vos documents bancaires, mais aussi naturellement, tous les autres... Qu'elle est la cryptographie utilisée ?

Capture d’écran 2011-04-06 à 11.10.55

Combien de collecteurs disponibles sur Sécuribox ? (une cinquantaine aujourd'hui.. une centaine à terme...). Combien de fournisseurs différents au total en France ? (on ne sait pas trop)... Comment se fait la commercialisation du service de Sécuribox ?

Quel est son business model ? ("l'utilisateur n'est pas prêt pour payer pour ce service..."). Bruno nous détaille sa vision... 3 sources de revenus aujourd'hui.

Pourquoi proposer une authentification forte (ouverture de ce dernier service en mai 2011). En fait, sur Sécuribox, vos codes d'accés à vos divers fournisseurs ne quittent pas votre ordinateur. Et en plus ils y sont cryptés... Comment ?

Capture d’écran 2011-04-06 à 11.01.09

Concurrence ? Qui a le plus de collecteurs à aujourd'hui ?

Nouvelles fonctionnalités ? Une application smartphone multi-plateformes arrive ..

Pourquoi proposer un coffre-fort en marque blanche ? Quid du pointage automatique (entre vos factures des fournisseurs et vos relevés bancaires), de la catégorisation, de l'anlayse, etc..

Hors enregistrement, Bruno m'a dit qu'une banque française allait proposer à ses clients un coffre Sécuribox (mais la dite banque s'interdira pas d'aller farfouiller dans vos factures et autres...)

Commentaires au débotté... Il me semble que ce VRM est appelé à un brillant avenir... Et que là aussi le premier arrivant avec une liste de collecteurs la plus compléte possible, en deviendra le leader... Il pourra ensuite bâtir sur sa plate-forme de nouveaux services... Par ailleurs, je pense que ce VRM va aussi se développer pour les entreprises et notamment les PME. D'ici à ce que ce VRM pro s'intéresser à la comptabilité et autres... L'économie française va-t-elle se réformer en profondeur ? Le 2.0 serait-il plus fort que Sarkozy qui veut réformer la France ?

Pour contacter Bruno Forni : bruno.forni(arobase)securibox.fr

Liste des nouveaux agents proposés : http://securibox.wordpress.com/

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

Commentaires

arena

La Poste vient de lancer une grosse campagne de pub sur digiposte : https://www.digiposte.fr/

Guillaume

C'est intéressant mais personnellement j'ai des doutes sur les 85 000 utilisateurs actifs, cela me parait beaucoup.

Hervé

Mr Formi, je vais vous donner un coup de pouce dans vote étude concurrentielle, le site http://www.efactures.fr a plus de 200 agents pour aspirer les documents de ses utilisateurs.

Conovor

@guillaume : pas sûr parce que c'est pratique et que ça marche bien.

Conovor

concernant les banques, l'agent local ne me semble pas une bonne idée. Les ordinateurs des particuliers sont souvents des passoires, de plus cela nécessite une installation sur chaque poste de travail alors que nous assistons au contraire à une croissnace du multi-canal : banalisation des accès. D'autre part, il me semble que la solution est simple, il faut que les banques propose un deuxième mot de passe en lecture pour dédramatiser l'usage du login/mot de passe; il me semble que linxo y travaille justement avec des interlocuteurs bancaires. En ce qui concerne les alertes paramétrables sur les agents bancaires, c'est une bonne idée : c'est ce que propose linxo d'ailleurs. très pratique.

Didier

Bruno,

Je précise le sens du positionnement d'Adminium : la partie "boite à lettres numérique" est gratuite, c'est effectivement à l'expéditeur du courrier numérique de payer la distribution... le particulier de son coté est appelé à payer les services complémentaires pour être bien certain que l'intégralité des services sont rendus à son seul et unique bénéfice.
Il n'y a pas d'autres moyens pour garantir une indépendance de la plateforme...

les plateformes gratuites sont des leurres, les revenus de collecte de courriers numériques ne seront pas assez élevés pour faire vivre les plateformes (ils n'existent d'ailleurs pas encore)... donc ? si le particulier veut des services indépendants de ses fournisseurs, il doit participer financièrement.

Réécoutes bien mon intervention avec Jean-Michel, ... jamais (mais alors jamais) nous ne vendrons de données clients aux fournisseurs !!!!

Didier Louvet (Président d'Adminium)

Bruno Forni

@Conovor

Sur le client local même si le poste n'est pas sécurisé ça n'a pas d'importance. Si on arrivait à décrypter les données stockées sur le poste (il faudrait quand même quelques pétaflops) il manquerait une information stocké sur nos serveurs pour reconstituer le code d'accès.

Les relevés de banque ne sont jamais stockés sur le poste local.

Je ne vous donnerais l'ensemble des mesures pour protéger les données mais sachez que même en mémoire les données sont cryptés.

Sur l'évolution de la sécurité des Systèmes d'informations des banques, je ne pense pas que Linxo arrive à les faire bouger.

Le client local n'est peut être pas la solution la plus pratique pour l'utilisateur, mais c'est la seule qui permet de récupérer automatiquement ses relevés sans fournir ses codes.

Nous avons reçu plusieurs milliers de demandes d'Agent banques.

Bruno Forni
Co-fondateur Sécuribox.

Bruno Forni

@arena

Digiposte sera surement un des acteurs qui vont rester sur le marché du coffre-fort individuel. Mais tous leurs projets n'ont pas été couronnés de succès, par exemple comme fournisseurs d’adresse internet (laposte.net). Ils se lancent bientôt dans le téléphone.

On peut aussi penser que certaines personnes ne seront pas très à l’aise de mettre l’ensemble de leur vie numérique dans un coffre qui est géré par une entreprise contrôlée par l’état.

Bruno Forni

@Didier
Le service Sécuribox grand public est financé par nos contrats avec les émetteurs de documents : le bulletins de paie ( Groupe Afflelou http://securibox.wordpress.com/2010/07/01/les-employes-afflelou-ont-desormais-leur-coffre-salarie-securibox/ , IBM France), les relevés de notes (le CNAM-Intec 20 K étudiants).

On ne peut pas dire que c’est un leurre !

J’ai réécouté ton interview et je retire ce que j’ai pu dire sur la revente des données utilisateurs par Adminium.

C’est en tous cas une des craintes qui est remontée par nos utilisateurs et c’est un réel frein à l’adoption d’un coffre.

Bruno Forni
Co-fondateur Sécuribox.

Anne-Béatrice

Le marché des coffres-forts numériques est en effet en plein développement. Cependant il n'y a aucune homogénéisation des business models (entre les offres gratuites et les offres payantes). Il est donc difficile pour le particulier de pouvoir comparer les différentes offres. L'avenir nous dira quel est le modèle le plus efficace !

Conovor

@Bruno : oui, d'ailleurs j'utilise votre site.
En ce qui concerne la sécurisation, cela semble effectivement probant mais cela n'enlève rien au fait que ce n'est pas pratique. aujourd'hui un site se doit d'être multi-canal. Peut importe le point d'accès et votre solution ni répond pas. Je pense que cela va prendre un peu de temps mais les banques vont proposer un accès en lecture seule, c'est le sens de l'histoire. Et qui aurait dit il y a encore 2 ans que Mint pourrait traverser l'atlantique ? Et pourtant, boursorama, Linxo ou monyspot existe desormais. Ils n'auront d'ailleurs pas le choix. aujourd'hui c'est les consommateurs qui décident des usages via quelques précurseurs (startup).

Billaut

@conovor intéressantes remarques... par contre je ne comprends pas le sens "un site doit être multicanal".. qu'est ce que cela veut dire dans le cas du coffre fort ?

Conovor

@Billaut :que l'on doit pouvoir accéder à ces documents sécurisés à travers un smartphone (application iphone ou android) ou un site web (quelque soit le PC/MAC). On devrait même pouvoir y accéder en FTP pour récupérer plus rapidement les documents. Ce qui signifie que la sécurisation de l'accès ne peut être lié à au device. Le meilleur exemple, l’abandon progressif du certificat sécurisé par les impôts. La plupart des internautes accèdent à leurs données sans certificat désormais, ce qui était un énorme frein à la déclaration par internet (trop compliqué, trop long, trop complexe en terme de support, pb compatibilité browsers)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)