Connaissez-vous Yan Saunier de Nanterre ? Jeemeo : le référent français du social CRM ?
Connaissez-vous Julien Leroy from Suresnes ? La vidéo se met au "in-stream"

Un atelier e-santé à Paris ?

L'une de mes amies m'a contacté... Elle va lancer un atelier e-santé à l'instar de l'atelier de la Compagnie Bancaire que j'animais dans les années précédentes.. Cet atelier vise à faire démarrer la e-santé en France sous toutes ses formes : recevoir des startups ou de grandes entreprises du domaine (françaises ou étrangères), des professionnels de santé, des internautes intéressés, etc...

Il semble que cet atelier pourrait être financé par les grands de la technologie mondiale...si vous voyez ce que je veux dire... (la e-santé dans nos populations qui vieillissent est considéré par ces grands comme un "très gros marché"...)

Pour l'instant mon amie rechercherait une salle dans Paris qui pourrait recevoir une bonne cinquantaine de personnes avec deux bureaux... Si vous avez des idées...

Je lui ai naturellement conseillé de streamer live tout ce qui se passera dans cet atelier, d'utiliser des plateformes de visiophonie collaborative pour permettre à des tas de gens de par le Monde de participer...

D'une façon générale si vous avez d'autres idées.... n'hésitez pas à me dire...Par exemple sur l'utilisation des réseaux sociaux, etc.. etc...

Il est temps de se bouger dans ce domaine (comme dans d'autres d'ailleurs...)

Commentaires

Caroline

Belle initiative! Les start-ups sont dans les starting-blocks pour mettre en commun leur dynamisme. Chez Prylos, nous pensons que c'est le bon moment pour faire bouger les choses (http://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/internet-mobile/49638/m-sante--la-france-en-retard.shtml).
Nous proposons notamment de faire le lien avec des initiatives telles que l'Asipag, Cap Digital et son groupe Tic&Santé ou le think tank de la Fondation Telecom.

marc duchesne

Pourquoi mettre un atelier e-Santé à Paris alors que c'est à Paris qu'on a le moins besoin de services e-Santé ?
Comment apporter des réponses efficaces aux problématiques nombreuses qui existent dans le Rural (et même, comme on l'a vu ce matin à @JourneesMITIC, en zones péri-urbaines) depuis la Capitale ?...

Billaut

@Marc le problème n'est pas là... ce que l'on veut faire c'est une salle où des gens viennent présenter des trucs ou exposer des points de vue... et où d'autres gens viennent les écouter... ce n'est pas un atelier opérationnel...c'est exactement me même modèle que l'ex atelier de la Cie Bancaire... ce que l'on veut faire c'est faire monter la sauce indépendemment de toute chapelle si tu vois ce que je veux dire...

fastviewer

Pourquoi serait-ce à Paris qu'on a le moins besoin de e-santé ?

La e-santé recouvre des tas de domaines: ceux où la technologie peut amener à des améliorations (de rupture?) de la santé en général.

Un exemple tout simple: voir et/ou partager des documents d'imagerie d'un client par l'hopital et son médecin traitant (décloisonnement du PACS)(Pacs c'est le système d'imagerie, pas le contrat social).

S'il existe des solutions d'interopérabilités des systèmes, basées sur le format Dicom, elles restent peu accessible au médecin (équipé d'un PC / mac et d'un niveau utilisateur, disons... médiocre.
==> La solution la plus simple, c'est le partage de bureau / conférence web.

Typiquement pour Paris, ce genre de solution fait économiser des millions (frais de déplacements, espaces et poersonnels d'accueil, etc.). Au contraire, vu la densité et l'engorgement de Paris, ces solutions sont intéressantes. Aussi.

Billaut

@Fastviewer... je crois que vous n'avez pas bien compris l'objectif (ce qui est ma faute je me suis mal exprimée)... le but de cet atelier n'est pas de gérer la e-santé en basse lozere... ou dans les grandes plaines de l'est du pays... Non
le but est de réunir des gens... pour présenter diverses applications. Et en discuter en séance. Par exemple inviter BostonLifeLabs qui viendrait présenter son affaire... Y assiste qui veut... Et naturellement la chose devrait être dispo sur une plateforme visiophonique collaborative... des toubibs ou non, des internautes, des mandarins, des... En fait vous voyez mes billautshows ? c'est la même chose en présentiel et en online... Naturellement il y aura d'autres services disponibies...

marc duchesne

@fastviewer : les besoins en équipements de communication et en solution de maintien à domicile sont beaucoup plus importants et urgents en "Province". La désertification médicale est un véritable problème actuel dans de (trop) nombreuses régions. Si la mise en réseau des centres de santé (hôpitaux, cliniques, maisons de santé, cabinets médicaux, centres de soins, etc.) doit être réalisée quelque part tout de suite, c'est en "Région", pas à Paris.

marc duchesne

@billaut : OK pour ça, du moment que c'est un lieu 2.0 dans lequel je (c'est à dire n'importe quel professionnel) ne suis pas obligé de me rendre PHYSIQUEMENT pour participer aux discussions, présentations, et autres séminaires...

Billaut

@tous Je suis naturellement d'accord avec Marc (d'où il faut commencer par fibrer les ruraux)... mais le problème de l'atelier n'est pas là...
C'est un think tank ouvert... où il n'y a pas seulement des professionnels de santé qui discutent en silo entre eux, mais tous ceux intéressés...
Voilà l'idée...
Elle pourra être adaptée à d'autres secteurs... Comme la Justice... par exemple...

Billaut

@Caroline
Comment intéressant... on se fait un e-billautshow un de ces jours sur Prylos et votre vision des choses ? mon mail jmbillaut@yahoo.fr

Billaut

Un TEDx Santé à Maastricht le 4 avril : the future of health

http://www.tedxmaastricht.nl/

qui y va ?

Benoite

Intéressée pour y participer et faire participer Facilavi !

Billaut

@Benoîte...
bon on aura au moins une personne...

FundMyMedicalResearch.org

En amont et en recouvrement de la e-santé, la recherche médicale.

En amont, avec le financement de la recherche par de nouvelles méthodes comme le crowdfunding.

En recouvrement, avec l'utilisation de toutes les données de la e-santé pour des études épidémiologiques sur des cohortes de plus en plus étendues.

Au moment où aux Etats Unis plusieurs groupes soutiennent la mise en place du Electronic Health Records comme un moyen d'accèlérer le processus de qualification pour les essais cliniques, il est temps que la France réfléchisse aux opportunités.

Vivement le lancement de cet atelier pour catalyser toutes les bonnes idées et bonnes pratiques.

Billaut

@Fund...
Merci de votre comment...
Intéressant... vous avez bien résumé ce que pourrais faire cet atelier...catalyser les bonnes idées et bonnes pratiques...

Alexis

Très interessant. L'atelier e-santé pourrait etre un moyen tres efficace d'avancer plus rapidement et de partager plus ! Nous vendons des lunettes sur le net et cela nous parle évidemment...

Alexis
Co-fondateur de Esilis.fr

Cath Coste

Finalement, en France, il ne semble pas y avoir de financement pérenne pour la télémédecine, ce que le CATEL, le club des acteurs de la télémédecine, appelle la télé-expertise ... Les grandes manoeuvres régionales commencent, avec les ARS (Agences Régionales de la Santé), mais on sent bien que tout le monde cherche des financements (cela a l'air laborieux) ... auprès d'acteurs du marché 1.0 ... alors que
l'atelier numérique version santé cherche des financements auprès
d'acteurs 2.0 ...

SylRP

Bonjour, je trouve cette idée d'échanger et réfléchir ensemble sur des projets de télémédecine tout à fait intéressant. En tant que coordinateur du projet Respir@dom sélectionné lors de l'appel à projet du ministère de l'industrie et de la DGCIS je suis prête à participer. Pour en savoir plus: www.respiradom-project.com

Egadenne

On nomme QuantifiedSelf la capture ou la saisie de données personnelles (santé, sport, loisirs, productivité, etc.) pour l'analyse et le partage en public ou en privé. A quelques uns, on a créé un groupe QuantifiedSelf sur Paris, qui démarre à peine. Voir @QSParis sur Twitter et http://qsparis.pbworks.com/ ou http://www.meetup.com/qsparis/ pour plus de détails. Je pense que QSParis et l'atelier e-santé pourraient gagner à travailler de concert. De notre côté, on prépare une 1ère rencontre pour le vendredi 10 juin 14h-22h...

David

Superbe initiative ! Espérons qu'il en naîtra de nombreuses startup françaises avec pourquoi pas une championne européenne ou mondiale à terme. Vu les enjeux, cette fois, les financements seront là et la France a de quoi prendre un peu d'avance, il faut foncer !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.