Connaissez-vous Julien Bouquillon from Paris ? Le télétravail démarre mais pas de la façon dont on l'attendait...
Connaissez-vous Pierre Raiman from Paris ? Nouvelles formes de e-commerce

Connaissez-vous Nicolas Aubé from Marne La Vallée ? Fortes pressions des ruraux pour la fibre...

 

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Ce n'est pas moi qui le dit... Céleste, l'entreprise de Nicolas fournit de l'accès internet haut et très haut débit (fibre optiques) aux entreprises, aux zones d'activité...

Capture d’écran 2010-11-01 à 09.45.03

Vous êtes une entreprise en Lozère et vous voudriez du 1giga ? Que peut faire Céleste pour vous ? Une quarantaine de départements disposent d'un backbone public... Combien de communes ont réalisé leur réseau de télécommunications ? Un petit village des Yvelines (le mien..) peut-il être considéré comme une entreprise ?

Capture d’écran 2010-11-01 à 09.47.25

Forte pression pour le très haut débit "surtout en zone rural"... Dans 15 ans tout le monde sera équipé en fibre optique... Investissement de 25 milliards d'€ (on dépense 13 milliards d'€/an pour l'entretien des routes). "Les élus ne peuvent faire une réunion sans que la question de la fibre arrive sur le tapis"..." Les ruraux devraient être prioritaires sur la fibre..." La pression est forte sur les élus...

Les candidats à l'élection présidentielle de 2012, se présenteront-ils avec une stratégie fibre ? (réponse intéressante de Nicolas...).

Quels sont les concurrents de Céleste ? Visées européennes ? Pourquoi Céleste lance-t-il des data centers régionaux ? et de villes ? Des data centers en forme de tours (nouveaux concepts de refroidissement - sans eau)... Combien de data centers sont-ils prévus ?

Pour contacter Nicolas Aubé : info@celeste.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

Commentaires

Marc Duchesne

Il faudrait plus de Celeste en France pour faire enfin bouger les lignes. La clef est dans le business model. Ou plutôt dans les business models, au pluriel.
Partir de la feuille blanche, et penser différent. Exercice très difficile. La preuve, même Google n'y arrive pas...

olivier zablocki

Tu poses la question, Jean-Michel : « Un petit village des Yvelines (le mien..) peut-il être considéré comme une entreprise ? »

Du point de vue d'un opérateur tel Celeste cela est certain. Mais le point critique n'est pas là, ni dans les questions pratiques de mise en œuvre.

La question est de savoir si un village (ou un quartier), à l'initiative de quelques propriétaires, contribuables entreprenants par exemple, dispose des ressorts internes suffisants pour émerger en tant qu'entreprise maître d'ouvrage d'un réseau local.

Il n'y a guère plus de 5% des propriétaires capables aujourd'hui de s'engager dans cette voie et il est difficile d'imaginer que le mouvement puissent se lancer sans l'engagement actif d'une vingtaine de propriétaires. Avec 703 habitants à Villiers-le-Mahieu et sans doute environ 280 propriétés, 5% cela nous fait un potentiel de 14 propriétaires mobilisables en 2010. C'est très en dessous du seuil critique. Donc il est un peu tôt pour Villiers le Mahieu et, pour l'avoir constaté in situ, j'en suis le premier désolé.

La tentation est alors grande de nier la réalité et d'imaginer une alternative à cette approche en sollicitant (ce qui a été fait) la collectivité pour qu'elle soit l'initiatrice de ce "village-entreprise", maître d'ouvrage donc.

Malheureusement on se heurte alors à une impossibilité politique. Comment des élus (comptables de l'intérêt de tous et soumis à la perception que l'ensemble des contribuables peut avoir de l'intérêt général à ce moment précis de l'histoire) pourraient s'engager maintenant en entrepreneurs dans cette voie ? Ce serait une forme de miracle et le miracle se fait de plus en plus rare à ce que l'on dit.

La seul plan B dont tu disposes est d'engager une démarche conjointe avec des propriétaires à Thoiry ce qui n'est pas absurde compte-tenu du fait, si ma mémoire est bonne, que des travaux de voirie seront entrepris en 2011 sur la route qui relie les deux communes entre le bois des Bruyères et le bois des Pauvres facilitant le passage de 1,2 km de fibre dans des conditions particulièrement économiques.

Bernard GARRIGUES

Tu vas sur le site des tribunaux de commerce et tu trouveS le code Insee (celui du Kbis) de ta commune, voire de ta section de commune.

C'est la partie "entreprise" de ta commune.

Ceci dit, il faut être deux pour créer une SARL et 7 pour créer une SA.

Bernard GARRIGUES

J’ai eu une réponse de Céleste : ils ne peuvent pas travailler pour le petit nuage des e-gueux !

L’avenir s’annonce ardue.

Quelqu’un d’autre ?

Billaut

@Bernard...
Ouais va falloir sortir les fourches... vous en avez encore dans votre coin ?

Bernard GARRIGUES

Il me semble que le détournement est un processus assez efficace dans notre monde complexe (s'il repose sur une analyse rigoureuse). C'est bien sûr ce qui m'a intéressé dans ta présentation de Céleste. J'ai eu envie de vérifier.

Pas de fourches à l'horizon ni au fond de la grange.

Lionel Lejeune

Tenter de faire bouger les lignes et proposer de l'innovation (fibre, ip v6, etc...) c'est bien. Le faire en assurant la qualité de service et la satisfaction client, c'est mieux, et de ce coté mon expérience avec Celeste n'est pas formidable...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.