Connaissez-vous Catherine Maugée from Paris ? Vous cherchez quelque argent pour monter votre startup ?
Connaissez-vous Jean Christophe Capelli ? En direct de son stand au Salon de la micro-entreprises...

Puisque personne ne veut fibrer nos bleds, pourquoi ne le fait-on pas nous-mêmes ?

Je me permets de vous livrer quelques élucubrations dominicales sur ce thème combien important... En tout cas à mes yeux...

1/ Tout un chacun - à part mon ami Louis Naugès et quelques autres papies irréductibles - s'accorde à penser qu'un réseau de télécommunications à TRES haut débit à base de fibre optique est indispensable pour le futur du pays..  Indispensable pour tout le monde... Villes ET surtout campagnes...

2/ On met en place actuellement des politiques, des stratégies, on râcle des fonds de tiroir.. On se remue deçi-delà... Ce n'est jamais facile en France de mettre tous les clans gaulois en ordre de marche pour aller dans le même sens (en Belgique non plus remarquez, ce n'est pas facile..)

3/ Mais personne ne s'occupe vraiment des campagnes... On est à peu près sûr que nos mégapoles vont être fibrées par nos aimables opérateurs privées... Enfin, on peut se convaincre qu'elles vont l'être dans les décennies à venir ... Par contre, nos bleds dans nos magnifiques campagnes : nada... Les opérateurs privés, plutôt intéressés par l'évolution de leur cours de bourse, ne sont pas prêts de sortir des fortifs parisiennes et de nos autres grandes villes..  Et savez-vous combien de bleds de moins de 5.000 habitants il y a en France ? Quelques 35.000...  Et il me semble que c'est surtout les habitants de ces 35.000 bleds qui ont le plus besoin de très haut débit, que ceux des mégapoles... Curieux quand même : ceux qui en auraient le plus besoin, on les renvoient dans leurs étables .. Alors que l'on supprime la médecine de proximité, des bureaux de poste, des écoles, etc... Alors que le TRES haut débit permettrait de remplacer avantageusement ce que l'on nous supprime, sous prétexte que c'est trop cher, que l'Etat n'a plus un sous, blalbla... ... 

4/ Conclusion qui me vient à l'esprit .. Dans ce cas, pourquoi on ne fibre pas nous-mêmes nos campagnes et nos bleds ???

5/ Pas simple allez vous me dire... Pas simple du tout, en effet... D'abord les Gaulois ne sont pas trop habitués à prendre leur destin en main.. Ils attendent que cela leurs tombe tout crû dans la bouche. Chacun vit dans son coin, en mode silo... Et pourtant dans nos campagnes on a des pelles, des tracteurs... et des trancheuses de trottoirs et de rues (et il doit rester quelques fourches dans les greniers, au cas où..).. Bref de quoi mettre en oeuvre un réseau optique de fibres noires...

6/ Pas simple non plus la technologie pour mettre en oeuvre un réseau optique rural...Mais avec de la persévérance. On n'a pas besoin d'X telecoms qui vont complexifier le problème, ni d'énarques qui vont s'égarer dans des considérations diverses autant que variées. On veut de la fibre et du trés haut débit. Point barre.... Je me permets de vous donner une marche à suivre .. en tout cas celle que nous essayons d'appliquer à Villiers le Mahieu... Car nous apprenons en marchant...

7/ La première chose à faire est de connaître vos élus.. De bien les connaître.. Maires, mais aussi députés, sénateurs, conseillers généraux.. Avoir leur nom, leurs coordonnées (mail, s'ils en ont un à leur nom, adresse postale, assistantes..) .. Et de bien connaître votre bled... Nombre de foyers - si possible nombre de foyers déjà connectés en ADSL ou autres moyens exotiques, superficie de la commune, nombre de kms de chemins vicinaux (en principe ils appartiennent à votre commune..). Où passe la départementale (là, c'est du ressort de votre Conseil Général), où passe la nationale (là c'est en principe du ressort de l'Etat ??)... 

8/ La deuxième chose à faire est de savoir si votre département a mis en place un, ou un début de backbone public. Si oui... Où passe-t-il ? Quand va-t-il arriver prés de chez vous ?... Connaître donc le fonctionnaire en charge de la chose au département... Vous faire connaître de tous ces braves gens en leur demandant benoîtement quand votre bled va être fibré... Attention : je ne conseille pas de sortir les fourches à ce stade... Il n'est pas non plus inutile de savoir où se trouve le NRA de Madame France Télécom.. Est-ce qu'il est dégroupé ? Free ou autres y sont-ils ? Quelle la longueur moyenne de la ligne téléphonique des habitants de votre bled ? Le NRA est-il relié en backbone optique ? (probablement oui)... Votre bled est-il dépendant d'un seul NRA ou est-il écartelé entre plusieurs ? (mon bled est sur 2 NRA)

9/ Ensuite il vous fait convaincre votre maire... C'est mieux... Et s'il est convaincu, il va faire passer l'idée au Conseil Municipal.. S'il ne comprend pas, il faut lui montrer... "l'évangéliser" comme on dit aux USA. Lui expliquer EN TERMES SIMPLES comment fonctionne Internet... Faire une démo chez vous en lui proposant un café ... Le faire participer à un skype visio sera le bienvenu (avec moi ?) .. Lui montrer quelques recherches sur Google sur son nom ou des choses qui lui tiennent à coeur, etc... Attention : PAS DE PHILOSOPHIE... comme j'ai pu voir ici ou là.. QUE DU CONCRET ... La philosophie à ce stade est le meilleur moyen pour qu'il ne fasse rien... Les élus sont plutôt des gens âgés qui sont nés avec la télévision et le téléphone analogique.. Ils ne sont pas rompus, comme nos "digital natives", aux joies ineffables des réseaux sociaux... Chaque génération a ses technologies et donc ses usages... Il faut faire de vos élus des "e-immigrants", en douceur ... En ayant toutefois en tête un plan de développement économique de votre (vos) bled(s) basé sur le réseau optique (ce que j'avais proposé à Pau..). Ne pas parler de ce plan au départ si vous en avez un, sauf si vous avez un élu éveillé, comme l'était feu André Labarrère Maire de Pau... 

10/ Ensuite... A mon avis, ne pas vous casser pas la tête pour savoir s'il y a des fourreaux enterrés dans votre commune, et à qui ils appartiennent... Car là, vous êtes mal barrés... Un membre du conseil municipal de Villiers le Mahieu a eu l'outrecuidance d'envoyer une bafouille officielle (avec timbre et tout..) à Madame France Telecom... Laquelle lui a répondu fort sèchement (avec un timbre) que ce n'était pas ses oignons... Et que de toute façon, le Préfet du Département interdisait de publier la chose, vu que c'était secret défense (sic). Des fois que les clans mal famés du département d'à-côté viennent nous les déterrer...  Vous pouvez aussi accrocher un fourreau de fibre sur les poteaux électriques.. Je suggère au départ de ne pas trop passer de temps sur ces poteaux basse et moyenne tension (d'autant plus que vous pourriez vous électrocuter). On ne sait pas trop à qui ils appartiennent.. La basse tension : c'est en principe à votre collectivité.. Vous pouvez toutefois les recenser (nombre poteaux, longueur de la ligne). Cela ne mange pas de pain. Comment êtes vous électriquement raccordés aux bleds voisins ? Pour faire par exemple une e-intercommunalité ? Ces poteaux sont-ils en bon état ?? (les statistiques semblent montrer qu'il faut remplacer un poteau sur 20 pour supporter un fourreau...).

Surtout, surtout ne vous engagez pas dans des discussions stériles sur l'enfouissement ou les poteaux électriques ... C'est le meilleur moyen de ne rien faire...

11/ Ce n'est pas fini... Car il faut aussi évangéliser vos concitoyens...Tout le monde oublie cette opération..  Et c'est un très gros boulot.. Il ne sert à rien d'aller voir Madame Michu qui habite à côté de chez vous pour lui demander si elle veut une fibre.. "Une quoi ? va-t-elle vous dire.. " Non.Très mauvaise méthode... Je suggère la méthode que nous allons peut-être employer à Villiers le Mahieu... Créer une "webschool" (comme il y en avait une à l'Atelier de la Compagnie Bancaire, comme il y a une aujourd'hui dans l'entreprise industrielle LIPPI). A priori, mon Maire est OK. On aura un local. Et cela peut être financé par votre Conseil Général (à condition de l'appeler "espace publique numérique" et de s'engager à initier les patrons de TPE). Mais pour être financé, il faut un délibéré officiel du Conseil Municipal, avant de déclencher le processus. Ce qui peut prendre un certain temps... Mais cela vous laisse du temps pour trouver un jeune galopin qui va tenir cette webschool... (je l'ai trouvé en ce qui me concerne vendredi soir lors d'un petit cocktail chez mon expert comptable qui habite le bled d'-à-coté et qui voudrait bien lui aussi une fibre pour ses activités... j'y ai aussi "vérolé" un marchand de fromages de Bazemont qui râle comme un poux contre son Maire, et un promoteur immobilier des Clayes sous bois... Heureux de vivre le gars, roulant en cabriolet, mais au courant de rien...

Faites de l'agit-pro analogique 1.0 .. Tout est bon : à l'épicerie, au bistro s'il en reste un dans votre village, à la sortie de la Messe... Sur le terrain de foot où joue votre môme, à la sortie des écoles...(institutrices et instituteurs peuvent être un excellent relai). Le barbecue du voisin qui vous a invité.. Essayer de trouver les 2 ou 3 gars du bled qui ont envie d'en découdre : vous allez besoin d'eux pour mettre la population au boulot. Ne pas hésiter à payer une bière au cantonnier de votre village... Je vous rappelle qu'il y a 2.000 ans, 12 types -non 13- ont fait un tel ramdam que l'on en parle encore aujourd'hui, alors qu'à l'époque il n'y avait pas de journaux, de télés, de 20 H, de Lady Gaga, etc.. (vous me direz qu'ils ont mal finis..). Donc avec 2 ou 3 types dans un bled de moins de 1.000 habitants, avec les moyens modernes de communication, cela devrait faire l'affaire... Car ils vont vous servir... Le journal de Villiers le Mahieu (mon bled), qui est diffusé à tous les foyers du village, va publier un article sur la "fibre dans le 78 et à Villiers". Je me suis commis d'un projet d'article... J'espère que ce Journal paraîtra avant notre prochaine réunion le 29 novembre prochain... Cela démarrerait l'agit-pro 1.0 dans le village...

12/ Ce n'est pas fini... Il faut faire une configuration de votre réseau optique. J'ai eu la chance sur ce point de rencontrer lors d'une journée sur le TRES haut débit chez Acome à Mortain dans la Manche, Jean Louis Souche de la société Marais. Pour ceux qui ne le savent pas, Acome est le seul fabricant 100 % français de fibre optique qui nous reste (en plus, ce n'est pas une société, mais une coopérative). Marais - dont l'actionnaire principal est la Caisse des Dépôts - a mis au point une trancheuse de trottoirs et de rues.

Capture d’écran 2010-10-11 à 08.55.11

Elle tranche une saignée de 3 cm de profondeur sur 2 cm de large. Cela suffit pour y loger une fourreau de fibre. Que l'on rebouche ensuite avec un béton particulier. 400 m par heure. Et là semble-t-il, pas de permissions à demander à la Dame, ni au préfet, ni à Saint Frusquin. Puisque ces rues appartiennent à la collectivité. Nous avons reçu plusieurs fois Jean Louis à Villiers le Mahieu. Son avis : un réseau optique en P2P avec un POP que l'on peut loger à la Marie (il y la place). Organisation en étoile. 400 fibres seraient nécessaires (703 habitants, de l'ordre de 200 foyers - 2 fibres par foyer qui partent toutes du POP chez l'habitant). L'étude précise devrait être terminée fin novembre (de cette année). Jean Louis propose de nous trancher "gratuitement" (il nous ferait payer que l'amortissement de la machine sur 1 semaine...). A nous ensuite de mettre les mahieutins au boulot pour déployer le réseau dans la tranchée, et recouvrir le tout avec le béton adhoc (d'où les 2 ou 3 types dont je parlais plus haut). Naturellement sous les conseils éclairés de Marais. Acome lui, nous propose gratuitement les fibres... (je ne sais pas trop si Cisco ou autres nous proposera gratuitement les matos .. mais si on essaye pas ??). En définitive notre stratégie revient à mettre au boulot les gaulois de notre village... Pas facile vous en conviendrez.. Mais la webschool devrait aider et l'agit-pro 1.0 aussi... Naturellement si cela fonctionne cela veut dire que le coût de notre réseau fibre noire, dont nous serions propriétaire, tombe.. Donc plus besoin de payer en principe l'abonnement de 13 €/mois  à la Dame pour la ligne de téléphone fixe (d'autant plus que la plupart de nos villageois ont un mobile). Ni d'ailleurs les 30€/mois d'abonnement ADSL.

13/ Point suivant... le financement... cela ne coûterait pas grand chose, mais quand même... Le Gouvernement va enfin sortir son "grand emprunt numérique".  Mais je ne me fais pas trop d'illusions sur ce point (j'ai envoyé un mail à Benoît Loutrel qui s'en occupe chez Fillion - mais je ne compte pas trop sur une réponse : sont très occupés ces gens là..et Villiers le Mahieu est si petit et si loin de l'intelligenstia parisienne - 50 kms plein ouest : c'est beaucoup trop)... Nous avons invité lors d'une précédente réunion (qui s'est tenue chez moi - handicap oblige) notre députée Madame Anny Poursinoff (une verte, arrondissement de Rambouillet qui a battu l'umpiste local). Notre Maire lui a dit sa détermination pour un réseau optique à Villiers, Acome nous a fait un topo sur la fibre, Jean Louis a évoqué la stratégie du micro-tranchage réalisé en partie par les habitants (nous appelons cela le "modèle mahieutin"). Mathieu Rochart de WebOconference a évoqué le télétravail ce qui est important pour nous. (Michel Schaller VP du Gixel devait venir pour présenter la plateforme télésanté du Gouvernement - mais il n'a pas pu se dégager - il viendra la prochaine fois le 29 novembre de cette année). Télétravail et Télésanté sont les 2 mamelles des e-campagnes, aurait dit le bon Sully.

Anny s'est rendu compte que nous n'étions pas des boeufs... "Je ne vais pas prendre le leadership, mais je vais vous aider quand vous aurez besoin de moi...".. Pas mal non ? Et elle vient de prévenir par mail. Car Anny utilise le mail comme elle respire (ce n'est pas le cas des maires de mon canton de Montfort l'Amaury, qui ne répondent pas aux mails qu'on leurs envoient, ou qui font répondre par leur assistante...). Elle envisage de nous donner 1 à 2.000 euros pris sur sa réserve parlementaire de l'année prochaine. Je ne le savais pas, mais nos députés (nos sénateurs aussi je suppose) disposent d'une réserve de 35.000 euros/an... Mais cet argent ne peut être investi que dans une association (j'aurais préféré une SIC... mais bon c'est mieux que rien..). 

14/ Point suivant (hé non ce n'est pas fini...). Nous avons donc notre petit réseau. Mais on le raccorde où pour accéder au réseau des réseaux ? Nous avons pris langue avec Laurent Braconnier qui au Conseil Général des Yvelines manage l'opération backbone public. Et va s'occuper du schéma d'aménagement numérique du département. Nous avons un backbone qui part du Nord du département, longe la frontière est jusqu'à Vélizy et ses zones d'activité. Le backbone va être prolongé vers le sud, et le sud-ouest. Il devrait passer à Méré l'année prochaine. Méré est à 7kms de chez nous.. Donc nous pourrions nous raccorder sur le backbone public. Mais là, il nous faut une structure pour assurer la collecte, la gestion et la maintenance de notre réseau... Nous avons pensé à Axione, Packet Front et Labs 2 (en Suéde). Il y a probablement des petits opérateurs locaux/régionaux gaulois qui pourraient être intéressés ??

Autre solution... Une fois le réseau en place, on va présenter nos hommages très respectueux à Madame France Telecom, à Monsieur Free (qui arrive aussi à Thoiry à 3 kms au Nord Ouest de chez nous... Mais mon ami Niel le patron de Free, m'a dit : "Je peux-être à Thoiry en optique, mais maintenant, Billaut tu te démerdes pour que la fibre arrive dans ton bled" (3 kms environ). Sans oublier la famille Darty et sa DartyBox, les gens de Bouygues, ...etc...  Et on lance un appel d'offres... Donc, il est encore difficile de savoir combien vont coûter les 100 mégas symétriques pour le foyer mahieutin. Probablement moins cher que l'ADSL à 30 euros/mois... Mais n'oubliez pas... Si votre Madame Michu adhére à l'idée de la fibre, qu'elle envisage qu'une fibre entre chez elle, acceptera-t-elle pas contre de se séparer de son fil de cuivre ? Car sinon elle paiera 2 abonnements... Bref, il a tout un marketing local à mettre en oeuvre. Pour cela on pourra copier ce qu'a fait mon ami Kess Rovers à Nuenen en Hollande ..

Je commence les simulations financières... sur la base d'une année d'abonnement gratuite... A priori, il faudrait avoir au départ au moins 30 à 40 % d'abonnés fibre... Sinon problèmes.. L'opération marketing local a donc une grande importance... Si 30 à 40 % des foyers mahieutins signent en effet une déclaration d'intention il serait possible d'aller voir une banque pour obtenir un crédit sur 10 à 15 ans... Enfin je pense...

Voilà en gros, ousque l'on en est... Si vous avez des idées... 

J'ai aussi écris à Monsieur le Directeur Général de la Caisse des Dépôts : Mr Augustin de Romanet que j'ai eu l'occasion de croiser dans une autre vie... Comme la Caisse est l'actionnaire majoritaire de Marais, pourquoi Marais ne deviendra pas outre trancheur, opérateur rural ? En intégrant toute la chaÎne de valeur ? Il me semble que Jean Louis aurait l'étoffe pour faire cela.. ? Pas de réponse de Monsieur de Romanet pour l'instant.

J'ai aussi commencé une e-agit-pro dans le département sur mon tweet, et mon wall Facebook... "Vous habitez les Yvelines ? Vous voudriez une fibre chez vous.. ? Contactez moi... J'ai reçu en 3 jours 4 demandes...  de gens intéressés... qui se demandent comment faire..

Pour conclure (très provisoirement) :

1/ je ne sais pas si nous allons y arriver. Mais qui ne tente pas..  En plus cela m'occupe les neurones... Comme je suis en principe en retraite officielle, et amputé d'une jambe... Plutôt que regarder TF1, je préfére l'agit pro... J'avais demandé à Eric Schmidt, le big boss de Google, s'il pouvait envisager de venir fibrer Villiers, comme il le fait gratuitement pour 500.000 foyers américains. Il m'a répondu dans la journée qui suit (et oui ils répondent ces gars là aux mails qu'on leur envoie)... "que ce n'était prévu, que l'Europe c'était trop compliqué, blabla..."

2/ une autre solution serait d'attendre et d'éviter ainsi d'aller titiller nos élus analogiques 1.0. Attendre que ces derniers partent chez Dieu le Père (on m'a dit qu'il y avait du TRES haut débit sans fil là haut, ce qui va faire plaisir à mon ami Naugès). Car la génération 2.0 arrive. Elle fera, elle sans blabla. Je pense que notre Président de la République en 2.017 sera un "digital native" du e-party. Le problème naturellement c'est que d'ici là je risque de partir aussi, vu mon âge...

3/ D'aucuns me disent que si nous avions eu un réseau à bon débit avec une organisation de notre santé à la sauce 2.0, je n'aurais pas été amputé de ma jambe (le samu avec les technologies traditionnelles téléphoniques a refusé de se déplacer, ce qui m'a pris 7 heures pour arriver sur un table d'opération...trop tard).. Le Trés haut débit, M'sieur Sarkozy, n'est pas billevesée... Vous réduisez la voilure santé dans nos campagnes (entre autres)... Alors pourquoi ne pas organiser la dite santé en mode 2.0, avec par exemple un plateforme e-santé du Samu avec de vrais toubibs, permettant de voir le malade en visio trés haute définition ? 

PS La Gazette des Communes dans son n°du 11/10 évoque le projet de Villiers le Mahieu... J'ai invité Cédric Ingrand de LCI à venir faire un 'tit reportage, mais le jeune homme a d'autres chats à fouetter...

Je peux vous donner les mails de toutes les personnes que je cite dans ce post... Par ailleurs, je vais peut-être pouvoir utiliser la plateforme de WebO... On pourra se faire des réunions visiophoniques collaboratives, à plusieurs 10aines de personnes... Par exemple que Jean Louis vous explique de vive voix comment faire ; que Michel Schaller vous explique la télésanté...etc... Vous pourrez leur poser vos questions comme dans une vraie réunion...

Pensée du jour... Si vous ne vous bougez pas, vous n'aurez rien... Alors "just do it"...  

Commentaires

Benoit FELTEN

Jean-Michel, si tes lecteurs ne sont pas trop repoussés par l'Anglais, ils peuvent sur ce sujet consulter la vidéo suivante: http://www.fiberevolution.com/2010/09/farmers-digging-up-for-fibre.html

Il s'agit d'un petit film effectué par une fermière du Nord de l'Angleterre qui montre comment ils ont raccordé sa ferme au village voisin, le wifi n'étant décidément pas assez fiable.

C'est du bricolage, avec beaucoup de main d'oeuvre volontaire, mais ce qui est intéressant c'est que ça n'a pas coûté plus cher que les chiffres fréquemment exprimés par les opérateurs.

Seul souci: le backbone, qui est à 2 Mb/s. Du coup, si on peut parler de fibre à l'abonné, on ne peut pas (encore) parler de très haut débit...

Mickey

La logique de votre projet, ce serait d'arriver à avoir entre 1000 et 3000 prises vous permettant de remonter jusqu'à Mantes la Jolie pour passer sur la fibre A13 gérée par Sanef ce qui vous permettra de vous raccorder à Paris !

Plusieurs opérateurs pourraient vous aider à exploiter votre réseau.

Declic Telecom ? Fibreo ?...

Et il n'y a rien à faire avec http://www.eiffageconnectic78.com ?

Billaut

@Mickey... effectivement la solution vers Mantes la Jolie est intéressante... mais ce faisant faut aller "évangéliser" la petite dizaine de collectivités locales qui se trouvent entre Villiers et Mantes... pas triste... et comme j'ai des difficultés à me déplacer...
merci pour les noms des opérateurs. je prends contact..
Vous habitez dans le coin ?

Daniel Membrives

Voila ce qui s'appelle prendre le taureau par les cornes !
Mon cher Jean-Michel, je vais me permettre d'orienter les "gens" à convaincre vers ce super article à chaque fois que ce sera possible.

Billaut

@Benoît... excellent la vidéo..
en fait on pourrait relier nos bleds à a méthode d'Olivier Zablocki... on passe dans les champs avec un tracteur... on enfouit... on n'emmerde personne vu que ce sont des propriétés privées... reste à convaincre les propiétaires... faudarait avoir une carte des champs et le nom de leurs propriétaires... entre Villiers et Méré, entre Villiers et Mantes la jolie... quelqu'un à cela ?

Billaut

@Daniel... plus on est de fous, mieux c'est...

Pierre Col - Kizz TV & Antidot

J'étais ce week-end chez des amis dans un coin un peu perdu du nord Ardèche : http://bit.ly/Chirollet

La maison qu'ils ont achetée dispose de l'Internet, du téléphone et de la TNT... par liaison satellite bidirectionnelle. Une parabole bien orientée, 49 euros par mois ce qui n'est pas excessif et voilà, ils peuvent vivre connectés presque comme des citadins !

Le pourquoi du comment est compréhensible ici : http://www.nordnet.com/offres/satellite/popup-carte-fr/overdiv-region.php?dept=ardeche

Mickey

@Billaut : non, je n'habite pas dans le coin.

Un tel projet s'est déjà fait en France avec l'opérateur e-Tera.

http://www.laviedesreseaux.fr/Informez-vous/Actualite/Installation-de-la-fibre-optique-en-zone-rurale

@Col : Le satellite pour du THD ? Vous plaisantiez sans doute ?

Billaut

@Mickey
Pierre plaisante... le débit est limité, et surtout le volume de téléchargement l'est aussi...
Il sera trés difficile avec un transpondeur sur un satellite d'arroser à 100 megas bi directionnels une région.. c'est en attente...

Carine Causse

Bonjour M. Billaut,
Nous nous sommes rencontrés dans une autre vie (cabinet de conseil ALTIS) , lorsque vous évangélisiez sur le thème de l'internet...
Je suis aujourd'hui élue municipale dans un village de 3200 hab situé entre Montpellier et Sète. Je rêve de faire progresser l'évangélisation, car de plus en plus de travailleurs à domicile et micro-entreprises s'installent dans le village, mais nous en sommes à l'âge préhistorique !! :-( Mes collègues élus n'utilisent pas tous le mail, et quand je suggère qu'on diffuse des compte-rendus de réunion par ce moyen, on me répond "tout le monde n'a pas internet". Bref, on est loin de la fibre... Cela dit, je vous remercie pour cet article complet qui regorge de tuyaux précieux, si je puis dire :), et je continuerai à suivre vos aventures avec intérêt.

olivier zablocki

Cher Jean-Michel, je ne sais s'il y a une "méthode zablocki" mais il y a en tout cas un constat, c'est que les 3/4 des questions soulevées par le déploiement de la fibre (et c'est du pareil au même en milieu rural et en milieu urbain) se posent dans l'aménagement du domaine privé.

La seule méthode à trouver c'est celle qui permettrait de construire une organisation de propriétaires pleinement opérationnelle car ce sont les seuls qui, dans une logique patrimoniale disposent des ressources nécessaires. Ce n'est pas exactement simple, je l'admets et j'y passe beaucoup de temps.

Si nous ne sommes pas capables de réussir la construction de ce type de maîtrise d'ouvrage privée, le résultat des courses est connu d'avance : le représentant de SFR dans une récente réunion à l'ARCEP a déjà lancé un ballon d'essai dans ce sens en annonçant qu'il faudrait bien en passer par un impôt local dédié. Tollé chez les représentants des collectivités mais l'idée fera son chemin.

Ce qui nous pend au nez ce sont des réseaux non neutres, financés par de nouveaux impôts. Ce serait tout simplement minable.

Billaut

@Olivier
Et oui l'ami.. minable...
Mais as tu un moyen de connaître par exemple entre Villiers et la gare deMéré, les champs traversés et à qui ils appartiennent ? il y a à vol d'oiseau 7 kms ... suffit de connaître les propriétaires ... non ? Et ensuite de les "évangéliser" ?

Billaut

@Carine...
A ceux qui ne se servent pas d'internet : montrez leur... ?... Dites leur que les finances de la commune vont mieux se porter en diffusant électroniquement les documents... Comment s'appelle votre village ? combien de foyers ? ou se trouve le NRA ? Contactez Jean Louis Souche... pour le microtranchage...

Marc Duchesne

Attention à ne pas tout mélanger: les besoins en desserte à haut/très haut débit, les besoins en connectivité symétrique, les besoins en infrastructures ouvertes et neutres...

Encore une fois:
1) la TRES GRANDE MAJORITE des Français se fichent totalement des réseaux ouverts et neutres.
2) ils veulent simplement une connectivité HD/THD suffisament performante pour leurs usages de tous les jours : Surfer sur Internet, regarder la TV en HD, et charger les photos des petits-enfants.

A contrario, les nouveaux usages en cours d'émergence nécessitent impérativement des infras Open Access - exemple TéléMédecine, TéléFormation, etc.

La difficulté est donc de justifier les investissements pour la construction de réseaux THD (fibre, radio, câble, etc.) Open Access aujourd'hui - alors que la plupart des utilisateurs n'en ont pas besoin (ils veulent du TriplePlay) - tout en préparant demain - lorsque ma Grand-Mère au fin fond de la Lozère aura souscrit à des services à la personne tels que télésurveillance, télémédecine, domotique, etc...

Marc Duchesne

@zablo : alors, on retourne dans le 78 ?

olivier zablocki

Le plus simple c'est sans doute de faire ton tracé idéal sur une carte papier et te rendre dans chaque commune concernée pour consulter le cadastre. Les employés de mairie t'aideront à débriefer l'affaire.

Cela dit pour Villiers le Mahieu tu as aussi et dès maintenant les hypothèses d'une liaison transversale de ce type avec Thiverval-Grignon et/ou avec Boissy-Mauvoisin.

Billaut

@Olivier..
Pour Plaisir la distance est plus importante..
Avec mon handicap difficile pour l'instant d'aller en mairie...
mais je retiens...

Billaut

@Marc
tout a fait d'accord avec ton analyse.. le devoir d'un élu est de conduire le peuple vers le futur... comme ils ne le font pas, des zigotos comme moi vont essayer de la faire...
la clef dans cette affaire n'est pas les infras, etc... c'est la webschool pour faire adhérer les analogiques 1.0 au 2.0 et aux nouveaus usages... Si pas de webschool je doute que l'on y arrive...

Marc Duchesne

@JeanMimi : Je te conseille fortement d'oublier les conseils du sieur de chez Marais (société fort respectable et respectée au demeurant). L'architecture qu'il te propose n'est pas la plus simple ni la plus économique à mettre en oeuvre.
LE MODELE : Pau Broadband Country. Des boucles optiques sur lesquelles on vient greffer les poches abonnés, en Ethernet Actif. C'est simple, c'est flexible, ça sait faire du P2P et du xPON, c'est sécurisé (au moins sur les boucles), et ça limite le nombre de fibres à déployer.

Tu devrais t'adresser plus souvent à des (vrais) spécialistes ! :-))

Billaut

@Marc...
Ben puisqu'il nous le paye en partie... J'ai pensé au modèle de Pau naturellement... Mais Villiers le mahieu n'est pas Pau... on n'a que 703 habitants... et une seule poche d'abonnés.. Le modèle Pau pourrait s'adapter sur notre canton, voire notre arrondissement... mais les efforts pour convaincre tout ces braves gens sont au-dessus des mes possibilités... Donc s'il y a des boucles qui se mettent en place, on ira y raccorder notre POP ??

Piffeur

Monsieur Billaut, toutes mes félicitations pour votre combat et montrer qu'effectivement, quand on veut réellement quelque-chose, le meilleur moyen est encore de se bouger pour l'obtenir.

Un exemple qu'il serait bon de suivre pour de très nombreuses personnes en France...

Marc Duchesne

@JeanMimi : La participation financière de Marais et l'architecture du réseau sont deux choses distinctes. Il faut privilégier la flexibilité et les extensions futures, ce que garantit le modèle PBC.

Billaut

@Pfiffeur...merci .. vous me faits rougir ... et vous vous habitez où ?

Billaut

@Marc...
certes... mais comme on fait du bottom up et que l'on sera qu'un "grain minuscule" qui va re raccorder à d'autres (il n'y aura pas d'extensions futures chez nous, sauf pour de nouveaux habitants, mais on a prévu)... alors que si c'était l'inverse.. je concevrais...
je concevrais un modéle pau pour l'arrondissement par exemple...
sinon peux tu me donner une idée à la louche pour ta structure à Villiers ?

Jean

1000 et 3000 prises cela n´est pas trop...
Je ne comprend tjrs pas pourquoi en france cela n´est pas encore fibrés.
ici au Portugal il termine dans des zones comme chez moi 200mb em test, net 1Giga.
http://zonfibra.pt/#/advisor/tecnologia/universo-da-fibra/
:)

Jean

@M. Billaut , Bonjour,

@12 , jái reçu il y a 4/5 ans la possibilité de partenariat de ce type de installation mais en Espagne

Billaut

@Jean
Oui mais la Fance n'est pas le Portugal... Vous n'avez pas d'énarques, nous nous avons la meilleure administration au monde, nous avons la meilleure élite possible qui conduit le peuple ... sur les chemins du passé.. etc...
Enfin... Accepteriez vous de faire un e-billautshow pour nous parler de la fibre au Portugal ?

Billaut

Le mail que j'ai envoyé à M'sieur de Romanet de la Caisse des Dépôts à propos de Marais ...
J'ai reçu une réponse assez sèche de l'assistante du Monsieur, précisant que mon mail avait été transmis à Monsieur Quidedroit.
Par retour j'ai demandé qui était Quidedroit ?
Wait and See...

Billaut

Cela sert quand même d'avoir un blog...
Un petit opérateur plus ou moins rural vient de me faire une petite étude pour l'interconnexion... Sympa non ?
Cette étude montre que ce n'est pas gagné... mais on persévère...
J'en ai contacté Fibreo : m'a envoyé balader... Quant à Eiffage Connectic 78, les mecs étaient en réunion... Fibreo et Eiffage : sites web très mal foutus... pas de nom des responsables, pas de mails, pas de fiches contacts... On a l'impression qu'ils ne veulent pas faire de business...

Christophe

Bonjour,

M. Billaut Excellent Article comme d'ahbitude oserais-je dire.

Une interview de M. Silicani, président de l'Arcep dans la gazette des communes. http://www.arcep.fr/index.php?id=2127&tx_gsactualite_pi1[uid]=1321&tx_gsactualite_pi1[annee]=&tx_gsactualite_pi1[theme]=&tx_gsactualite_pi1[motscle]=&tx_gsactualite_pi1[backID]=23&cHash=ef683b1298

Sinon ne croyez pas que dans les communes en zone dites denses les choses soients faciles c.f. la situation à Nancy.

Sinon M. Duchesne
Une petite question pour les gens qui ne sont pas expert comme vous. Je vois pas en quoi le réseau de PBC est 'ouvert'car à ma connaissance parmi les grands FAI seul SFR a accepté d'y aller et je me souviens que Free avait dit pas compatible avec notre modèle de déploiement....

Cordialement
Christophe

Piffeur

Pour le moment j'habite en plein centre de Dublin où j'avais cru entendre des frémissements d'installations de fibre optique pour 2011, mais rien de concret jusque là.

En revanche je ne serais pas mécontent si quelqu'un se mobilisait également chez mes parents, qui habitent un village de tout de même 2300 personnes environ dans le Val d'oise...

FREULON

The iBurst technology is a wide-area mobile broadband technology offering a unique combination of high speed, wide range and high base station capacity, a pure IP, end-to-end system built on two primary components: base stations deployed by a network operator, much like today's cellular services, and wireless modems or PC cards that a customer uses with an existing Internet appliance, such as a notebook computer, to access the service. iBurst equipment provides user downlinks of up to 4Mbps; base station downlinks of up to 24Mbps; frequencies of 1.8, 1.9 and 2.3GHz; and mobility at speeds exceeding 100km/h (62 mph). IBurst has proven to offer a successful business model as the world's only commercially available mobile wireless broadband Internet access technology, requiring minimal capital expenditures and low operating expenses.

http://www.iburst.org/video/iburst_mobility.html

Pascal.freulon@free.fr

e-Rural.net

Merci pour cet excellent "guide pratique", qui nécessiterait le regourpement de tous les "JMB" de France : c'est l'objet de l'association de fait e-Rural.net qui tente de regrouper les initiatives sur ce thème en milieu rural... il faut bien comprendre que c'est uniquement ensemble, et pas chacun dans son silo, que les campagnes pourront avoir un impact quelconque, ce que ce soit en direction des pouvoirs publics ou des fournisseurs potentiels. Alors, on s'y met ?

Billaut

@Christophe
merci de votre appréciation sur mes articles... la France est un pays compliqué... à Nancy comme à Villiers le mahieu...

Billaut

@Pfiffeur
Tu nous riens au courant pour Dublin ?
Sinon comment s'appelle le bled des parents... ces derniers sont-ils Internet minded ?

Billaut

@Freulon
Merci pour l'info.. est ce dispo en France ? Et est-ce accepté par les autorités ?

Billaut

@e-rural.net
Excellente initiative, mais qui fait quoi ?
Pourquoi les "jmb" comme vous dites, ne font un état des lieux dans leur bled ?
Il me semble qu'il faut d'abord commencer par faire des choses dans son bled - par exemple convaincre le maire, monter une webschool, un centre de télétravail... avant de faire un regroupement non ? mais moi je suis partant..

Piffeur

Pas de soucis pour vous tenir au courant si je vois du nouveau ici.
J'ai vu quelques publicités pour le Wimax en revanche mais je n'ai pas eu d'échos positifs, je n'ai pas l'impression que ça se soit très développé non plus.

Mes parents habitent à Frépillon, dans une zone déjà très mal desservie par l'ADSL puisque l'on n'atteint même pas les 1 mb seconde, je vous laisse donc imaginer que certains services de demain comme la VOD ou le streaming HD ne sont pas pour tout de suite.

Piffeur

J'oublais, mon père est un early adopteur de l'Internet, en effet nous disposions déjà d'un accès il y a 15 ans.

Je vais lui demander de voir quand même si la mairie songe ou non à lancer un plan HD dans la commune ou non.

Billaut

@Pfiffeur...
Frepillon ? Joli nom... Si votre papa a besoin d'un coup de main...

olivier zablocki

A propos de la remarque de e-rural.net :

Faire des choses là où l'on se trouve ET mutualiser, l'un ne va pas sans l'autre.

Reste à déterminer ce qu'il faut mutualiser. S'il ne s'agit que de compiler les témoignages ici et là, ce n'est pas inutile mais cela se fait plus ou moins de soi-même.

Pour faire réellement émerger les chantiers que nous évoquons, nous avons tous un vrai problème d'ingénierie financière à résoudre.

Voilà typiquement un élément à mutualiser par exemple à travers la création d'une instance dédiée au niveau national.

C'est pas simple, je sais, mais c'est le genre de condition sine qua non.

Billaut

Tout a fait d'accord avec le Grand Zablo..
J'espere arriver avec ce que l'on fait dans mon bled à une méthode, un process que l'on pourra suivre en l'adaptant aux diverses configurations locales...
Mais si déjà localement les gens intéressés commençaient à se préoccuper où passe leur backone, superficie du bled, où est le NRA... etc... Ils gagneraient du temps...
J'ai reçu hier une petite étude (je n'ai rien demandé) d'un opérateur (rural ?) qui par rapport à mon bled m'a calculé les couts d'interconnexions possibles Il doit venir me voir (pour l'instant ne veut pas que j'en parle)...
Donc il faut arriver à une espèce de tableau Excel... ou chacun rempli ses données.. Si de votre côté vous avez déjà fait cela... on mutualise...

olivier zablocki

Alors puisque tu es d'accord, Jean-Michel, j'ai une proposition précise à te faire et à ceux que cela intéresse ou qui ont déjà compétences et contacts dans le domaine (Maître Capelli par exemple ;-).

J'ai formulé une hypothèse de financement de la construction des réseaux locaux qui utiliserait astucieusement le crédit-bail immobilier et permettrait de ramener la charge mensuelle pour chaque ligne à 10€ (en gros le montant de la rente de FT sur le cuivre). On aurait alors une infrastructure passive à proposer aux opérateurs de services les plus innovants.

Je souhaite à ce stade mobiliser un groupe de travail motivé pour établir un comparateur des réactions, réponses, propositions (quantitatives et qualitatives), que les différents établissements financiers spécialisés sur la place pourraient faire face à cette hypothèse. J'en ai relevé quelques trois douzaines sur le site de l'Association Française des Sociétés Financières. Soyons donc exhaustif, cela vaut la peine.

Si l'hypothèse est juste cela peut représenter un enjeu considérable pour ces établissements. Il y a en fait dans l'absolu quelques 130 000 boucles locales de ce type à créer en France au cours des 7 prochaines années ; ce n'est pas rien, n'est-ce-pas ? Imaginons simplement que, au hasard, la filiale spécialisée du Crédit Agricole, mobilise ses neurones sur le sujet et nous sorte une offre normalisée.

Pour présenter l'hypothèse dans les meilleures conditions j'ai choisi un cas d'école exemplaire en milieu rural et en quelque sorte "facile". Il s'agit de la communauté de communes du Lembron Val d'Allier dans le Puy de Dôme. Presque 7000 habitants, 17 communes à cheval sur l'A75 Networks avec un point d'extraction de fibre au cœur d'une zone d'activités de 60ha en cours de commercialisation, mitoyenne du chef-lieu (Saint-Germain-Lembron - 1700 habitants). Un second point d'extraction de fibre existe sur le territoire. Ajoutons à cela des élus particulièrement réactifs et attentifs ; nous avons là une sorte d'idéal.

Reste à finaliser la présentation et à faire jouer notre capital relationnel commun pour obtenir l'attention des établissements et des réponses de qualité.

Christophe

Bonjour,

Pourquoi ne pas financer ses sructure via des micro investissements des habitants concernés (genre mafibreoptiquedansmonbled.com),ainsi dans quelques années il pourront retrouver leur bille et l'infrastructure sera en place :)

Billaut

@Christophe...
J'y ai pensé.. mais tant que les habitants n'ont pas vu à ce que cela pourrait leur servir... Il faut d'abord les "évangéliser"... Et çà c'est compliqué...

olivier zablocki

J'ajoute que cette évangélisation représente de très gros efforts, un véritable investissement qui me donne l'impression de vouloir "tirer sur la plante pour la faire pousser" quand de toute manière elle poussera toute seule.

Il me semble plus rentable de monter des sociétés-relais composés d'investisseurs prenant maintenant le risque de construire l'infrastructure passive pour être demain au rendez-vous de la demande. Entreprendre, c'est anticiper, non ?

Les 5% des propriétaires qui sont déjà en position de partager cette projection me semblent un levier suffisant pour monter ce type de structure.

J'espère en tout cas en apporter la démonstration bientôt.

Billaut

@Olivier... oui elle poussera toute seule, mais faudra attendre que les papiers et mamies soient partis chez dieu le père pour laisser la place aux digital natives...
le principal boulot c'est d'évangéliser ceux nés avant 1980 si on veut aller vite...

Lentremetteur

Hm si le boulanger est bon, migration dans le village ou à côté. co-working grange squattable à retaper parce qu'ici à Paris le prix du m²c'est pas motivant. Autant utilement repeupler les campagnes si en plus les tracteurs partagent la route avec les bicyclettes.
ps : j'ose même pas envisager le marché bio à prix raisonnable. le Paradis à 50km, Yes !

Billaut

@Sophie Lentremetteur
Pas de boulanger dans mon bled mais dans le bled a cote.. J'ai une grange.. On vous attend...

D.VDA

Excellents article et discussion !

Parmi les couples cités plus haut - philosophie/concret, usages maintenant/innovation demain, 5% d'abonnés/50% d'abonnés, HD+triple play partout/THD partout - je ne saurais ranger mon avis.

Je ne vois que des gens autour de moi rêvant de partir (de région parisienne) à la campagne ou le concrétisant. Il y a un mouvement en marche, il suffit de demander au professionnels de l'immobilier. Je pense donc plutôt à une population de base - télé-travailleurs ex-parigos, professions libérales, cadres, chefs d'entreprise - ayant besoin du réseau et payant pour le financer au départ. Sans esprit d'élitisme, je suis juste pragmatique. Ensuite dans un second temps, il faudra probablement un peu "tirer sur les plantes".

Maintenant yakafonkon rattrape toutes les bonnes volontés un peu effrayées par la tâche et qu'on rende possible l'émergence d'autres petits "JMB". Cela commence par créer une documentation avec les exemples, carnets d'adresses, études de cas et méthodos, et JMB vient d'en poser la première pierre non ?

Un futur immigré rural dans l'Eure.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)