Connaissez-vous Eugénie Rives from Mountain View ? 2ème édition de "Singularity University"
Jacques Chirac : «Monsieur Guillanton, je ne suis pas content de vous !»

«Jean Michel, do you want to drink something ?»

(Les contes de l'Internet : petites histoires qui me reviennent. J'ai eu en effet la chance d'être aux premières loges pour observer le basculement de la France dans le numérique).

D’aucuns pourraient se demander d’où me vient cette idée saugrenue de mettre en oeuvre en France un réseau de télécommunications à TRES haut débit, à base de fibre optique...
C’est pourtant simple. Ce jour-là, on m’avait proposé de boire quelque chose... Les mauvais esprits diront que c’était sans nul doute une potion magique permettant à des faibles d’esprit d’entrevoir, dans des volutes de fumée dignes d’une fumerie d’opium, des futurs incroyables. Non,non... Foin de tout cela. D’ailleurs, le serveur de l’élixir n’était autre que John Chambers, le sémillant chairman de Cisco. Qui n’a rien à voir avec notre Panoramix gaulois... John, avec lequel j’ai passé des instants précieux sur justement l’organisation des sociétés humaines sur la base d’un réseau optique public à très très haut débit...

Mais que je vous narre la chose par le menu...


J’avais donc été convié en novembre 1997 au «Cisco CIO Summit»»... CIO pour «chief Information Officier» (en gros les directeurs informatiques)... Je n’étais nullement Chief Machin au sein du groupe de la Compagnie Bancaire. Mais Thierry Labbé, le CEO de Cisco France de l’époque (CEO pour Chief Executive Officer - vous suivez ?) a dû penser que, compte tenu de mon action pour faire connaître l’Internet en France (et donc faire vendre des routeurs aux fabricants de routeurs comme Cisco), je méritais d’y participer... Thierry, que j’appelais familièrement Monsieur l’Abbé, et qui doit être chez Dell aujourd’hui...

Suprême honneur. En plus, au frais de la princesse. Et devinez où ? A Palm Springs Californie USA. Long voyage en avion jusqu’à Los Angeles, puis autre avion à hélice pour Palm Springs dans le désert qui n’est pas très loin de Los Angeles : environ 200 kilomètres à l’est.
Arrivée au soleil couchant... Magnifiques paysages... Hôtel de type hacienda mexicaine. J’ai oublié son nom, mais lui aussi remarquable...
Le Summit a duré 2,5 jours si j’ai bonne mémoire. J’étais je crois, le seul Français à y participer... Environ 100 à 120 personnes... Petit comité donc.
John Chambers, le patron de Cisco, est resté avec nous pendant toute la conférence. Il était partout et toujours là : président de séance, speaker, poseur de questions, animateur de tables rondes, discutant avec tout un chacun... Et garçon de café à l’occasion... Une activité débordante, le John. Et pas bling-bling pour un sou...
Il a fait une remarquable introduction le premier jour en se baladant dans les allées du ballroom de l’hôtel, faisant dérouler ses slides avec une petite télécommande. Capture d’écran 2010-07-31 à 09.11.14 Je dois dire que ce monsieur a loupé sa vocation. Il aurait dû faire du théâtre ou de la politique. Ce qui revient au même.. D’ailleurs, on disait dans les cercles autorisés californiens qu’il aurait un jour l’intention de devenir Gouverneur de ce noble Etat, et peut-être... Et peut-être plus...
Bref, je ne me suis pas ennuyé à ce CIO Summit de 1997.

Et le deuxième soir, en prenant le frais dans le patio en plein air de l’hôtel, je discutais avec une très jolie femme, d’origine indienne de l’Inde, avec de très longs cheveux noirs noués en tresse. Et qui par ailleurs était VP de quelque chose chez Cisco. Et là, un gars s’est approché de nous par l’arrière, en nous demandant ce que nous voulions boire... C’était Chambers. Qui nous a proposé un coke (et pas un truc magique - encore que le coke....). Et, tel un garçon de café stylé et prévenant qu’aurait certainement embauché le Grand Café place de l’Opéra à Paris, John est revenu avec nos cokes et le sien ... Il s’est assis à notre table (sur le coup je n’ai pas pu m’empêcher de penser - vous connaissez mon esprit toujours mal tourné -  que ce n’est pas un patron du Cac 40 gaulois qui se serait abaissé à servir quelque chose à boire à quelques glandus..).

J’ai continué ma conversation avec la dame, et John s’en est mêlé... Les deux m’ont fait un cours sur la façon dont ils voyaient l’organisation des réseaux de télécommunications dans le proche futur. Tout serait traduit en paquet IP (le texte, la voix, la vidéo, la photo, ...). Les technologies analogiques avec lesquelles les sociétés humaines modernes s’étaient organisées allaient disparaître. Ce qui devrait donner naissance à de nouvelles applications (la visiophonie, le 3D, etc..). Et tout passerait par la fibre optique qui arriverait jusque dans les foyers, avec des lasers qui moduleraient les transferts d’informations. Bref on quittait les électrons pour passer aux photons. Ce qui devrait donc modifier en profondeur l’organisation des sociétés humaines... Et mon indienne aux cheveux noirs de poursuivre : «Nous assisterons à la mise en place des routes optiques (les infrastructures), puis des voitures (les applications nouvelles que permettraient d’écouler ce nouveau trafic).
Sur le coup, je les ai pris pour de doux dingues. Et puis en réfléchissant dans l’avion du retour et après...

Je suis revenu à Paris, et après réflexions approfondies.. Jean Louis Gassee m’y a d’ailleurs beaucoup aidé. J’avais demandé à l’ex-patron d’Apple de venir nous faire une conférence à l’Atelier de la Compagnie Bancaire. Le thème qu’il a choisi : «Emperors versus Barbarians» : les Empires qui se sont créés sur de vieilles technologies analogiques, les Barbares qui vont créer de nouveaux empires sur de nouvelles technologies en bousculant les vieux empires... (promis, je vous raconterai - car cela m’a donné l’occasion d’être traité de marxiste par un professeur d’HEC, devant tout le monde...).

Après réflexions approfondies donc, je suis allé voir mon président de l’époque André Lévy-Lang. En fait André avait quitté la Compagnie Bancaire, et était devenu Président de Paribas en 1990 je crois, mais comme Paribas détenait 50% du capital de la Bancaire, on le voyait encore souvent dans les couloirs de la Compagnie Bancaire (j'avais donc bypassé mon Président direct aujourd'hui décédé : Bernard Muller). J'ai proposé à Levy-Lang d’essayer de mettre sur pied une expérience de type Vélizy TRES haut débit... Pour les plus jeunes qui ne sauraient pas, les pauvres (!), Vélizy, petite ville de la banlieue ouest de Paris, avait servi de test pour le vidéotex français. Hors de question d’aller voir France Telecom qui venait d’être privatisé. En fait j’y suis allé : ils ont bien rigolé - ils avaient encore en tête le souvenir cuisant de Biarritz et de son réseau de vidéocommunications, du Plan Câble, et d’autres X-chimères...
L’idée était de trouver un élu qui accepterait de fibrer sa collectivité locale. Au même titre qu’il gère d’autres infrastructures (routes, eaux, ..), il pourrait aussi gérer son réseau optique. Ce qui nous aurait permis à la Compagnie Bancaire, mais aussi à d’autres, de tester ces nouveaux types de service, en attendant que tout le pays soit fibrer pour étendre les applications qui auraient passées le barrage du test...
Pour ce qui nous concernait par exemple, le concept d’agence de banque visiophonique avec co-browsing et objets métiers nous intéressait au plus haut point. L’une de nos filiales Cofica avait d’ailleurs amorcé la chose avec une système d’aide à la vente de crédit automobile avec visiophonie en concession automobile, mais sur Numéris - ce qui nous coûtait la peau du derrière - mais le test a été très concluant : le recours à crédit pour l’achat d’une voiture a été multiplié par deux. Alors que nous n’avions aucun vendeur physiquement présent dans la concession...
Lévy-Lang en 3 minutes de réflexion (les grands chefs qui ont fait l’X réfléchissent beaucoup plus vite que le commun des mortels, j’ai eu à le constater plusieurs fois), m’a dit que c’était une bonne idée et que je devrais me mettre en relation avec le département à Paribas qui s’occupait de conseiller et de financer certaines collectivités locales... Ce que j’ai fait... J’ai ensuite pris mon bâton de pèlerin pour visiter tout un tas de collectivités dans la France d’en bas, comme a dit plus tard qui vous savez...
Là aussi, j’ai vécu des histoires pendables que je vais raconter un de ces jours... La mère Aubry à Lille (qui n’était pas là...), le maire de Versailles et ses petites confitures «grand siècle», Perben à Chalons sur Saône et son exquis Vosne-Romanée, le maire de Montfort l’Amaury qui ne veut pas de jeunes dans sa commune, et naturellement feu André Labarrère maire de Pau qui de suite, m’a demandé s’il pouvait m’appeler Jeanmimi. De quoi écrire plusieurs tomes de contes à dormir debout...

J’ai revu Chambers à Paris à plusieurs reprises. Il se souvenait de ma binette, mais pas de mon nom. Cisco France m’a aussi invité par la suite deux ou trois fois à la remise des prix Nobel à Stockholm et à Oslo (c’est dans la capitale norvégienne que se remet le prix Nobel de la Paix). A l’occasion des conférences que Cisco organisait pour la circonstance à Stockholm, j’y ai fait des rencontres étonnantes comme celle avec Vint Cerf par exemple qui ressemble à deux gouttes d’eau à mon grand-père maternel, qui comme chacun sait, est né dans l’Ohio - in the middle of nowhere - (sa mère était là quand même...) ... Vint que l’on présente comme le père de l’Internet... (ce qui n’est pas complètement vrai... comme vous ne le savez probablement pas, le père du datagramme - la structure des paquets IP - est Français et se nomme Louis Pouzin - histoire étonnante que celle de Pouzin qu’il faudra que je raconte un jour). C’est là aussi, où à l’occasion d’un dîner officiel, j’ai revêtu pour la première fois un smocking. Qu’est ce que j’étais mignon, à côté d’Anne Lange ex-conseillère de notre Fillion, et qui a quitté la Gaule pour la Silicon Valley et Cisco. Elle portait une robe de soirée avec un décolleté sublime ... Mon Dieu, j’adore les routeurs et la fibre optique... Capture d’écran 2010-07-31 à 09.41.04

Bref, ce CIO Summit de 1997 a été pour moi un révélateur... Mais cela prend du temps pour changer les habitudes d’un peuple, surtout s’il est gaulois, et qu’il a toujours peur que le ciel ne lui tombe sur la tête... La preuve ? Il a fallu une bonne dizaine d’années pour que notre aimable élite analogique commence à se dire que cela serait quand même pas mal que l’on réfléchisse à... et que de toute façon on ne pourra pas faire autrement... blablabla... Alors qu’il y a encore quelques mois, ceux qui préconisaient la fibre, étaient traitées de cinglés... (j’en sais quelque chose)..

Ah ! J’oubliais... L’un des orateurs invité par Chambers à ce CIO Summit de 1997 était un certain Gates. Bill Bates. Ce Bill nous a fait un discours que l’Histoire ne retiendra pas. En gros, il nous a dit que Windows, c’était bien. Bill à l’époque était un monsieur très pressé... Mais j’ai réussi à le coincer au sortir de sa conférence, pour essayer de lui vendre quelque chose... Si, si vous avez bien lu...  J’eusse pu y arriver, mais les Cieux en ont décidé autrement...
Promis, je vous conte la chose dans un prochain conte de l’Internet.. Qui ne sont pas tous à dormir debout...

Contes déjà publiés sur ce blog...

La prime de secrétariat, Ciel une puce dans mon yaourt !

Prochain conte à venir" Pourquoi les honorables membres de l’Elite analogique française n’ont pas de cartes de visite ? "



 

Commentaires

RolLandT

Et Madame Billaut dans toiut cela

Billaut

@RolLandT... elle n'est pas trés fibre optique... mais cela a aussi son charme...

Clément

Merci pour ces contes... Attendons 2020 pour commencer à voir la fibre un peu développée désormais...

@Dwynot

Jean Michel,
je voie une nouvelle génération de trentenaires français qui sont comme ton Chambers :réactifs, simples,ingénieux et "relations publiques" à la fois.
Ok c'est trente ans après les States mais ils emmènent avec eux la culture, la verve et la créativité française (si..si...je le pense).
Ils ont la fibre, je les voie tous les jours.
(et 50% sur MAC ;)

David

Billaut

@clement...j'espere que je n'aurais pas à attendre 2020 pour avoir ma fibre... si une poignée de gaulois couillus s'y mettent on l'aura... le probleme c'est que nous attendons bouche bée que l'Etat s'occupe de tout...

Billaut

@Dwynot
Moi aussi je les vois tous les jours dans ma webcam. Heureusement qu'ils sont là.. Ils vont réveiller la France.. C'est notre nouvelle élite qui se met en place...
Et en 2017 on en aura un comme Président de la République...

arena

Le Président de la République a annoncé le 9 février 2010 sa volonté que tous les Français aient accès au Très haut débit d'ici 2025, via la fibre optique, les réseaux mobiles 4G et le satellite, avec 70% couverts dès 2020.
Dans ma commune limitrophe de Paris (Nogent sur marne) une dsp (2007-2027) a été signée il y a trois ans avec sfr et toujours aucun abonné actif à ce jour.

Billaut

@Arena... Le président peut dire ce qu'il veut...
C'est à vous de vous bouger et taper à la porte du maire pour lui demander des comptes... Et si vous vous mettez à plusieurs c'est mieux...

@Dwynot

J'ai la fibre Free dans le 3ème depuis peu
mais il faudra bien attendre 2 ans (à vue de nez) avant que l'usage en soit un tantinet différent de l'ADSL cuivre.
Les services réellement interactifs se font attendre.
J'espère déja que la bande passante est plus large mais bon, je ne pingue pas tous les jours.

@Dwynot

Message pas forcément publique mais je connais 2 gadgets qui boostent la lecture des articles
1 - le commentaire peut etre twitté (commentluv AMHA)
2 - une petite case à cocher pour savoir s'il y a eu d'autres commentaires.

Billaut

@Dwynot
Pourquoi voulez-vous que des startups se créent pour mettre en oeuvre des applis TRES haut débit s'il n'y a que 3 pelés et un tondu qui ont une fibre ? C'est ce qui est arrivé à Pau... Par contre, si Sarko tape sur la table et entreprend une stratégie VOLONTARISTE avec dés l'année prochaine 500.000 foyers fibrés, alors là cela va démarrer...
Autrement... Mais Sarko est un analogique...
Le seul avantage des 3 pelés qui ont la fibre c'est que cela va plus vite.. Ce qui est déjà un + important. Toutes choses égales par ailleurs j'estime perdre 30% de mon temps à attendre que les pages HTML s'affichent...

Billaut

@Dwynot
Merci pour l'info.. mais commentluv est uniquement pour Wordpress ? Il doit avoir la même chose pour Typepad... je regarde...

Solofo

JeanMiMi, il faut que tu en fasses un ebook et vite. Trop bien tes fables , car malheureusement on est toujours un peu à l'age de pierere

Billaut

@Solofo... merci l'ami de ton apréciation... c'est prévu... mais avant faut les écrire les contes...

Remy

La dame en question de chez Cisco est probablement Jayshree Ullal a l'epoque VP pour toute la gamme catalyst.
Elle a maintenant quitte Cisco pour Arista. Voir http://www.aristanetworks.com/en/company/management
Du TRES TRES TRES haut debit pour reseau d'entreprise...

Billaut

#Remy. Effectivement. A l'époque elle était coiffée autrement avec une grande natte. En tout si ce n'est pas elle, elle lui ressemble beaucoup.
Merci de l'info..
Vous la connaissez ?

Remy

Je l'ai vue une fois ou deux notamment a Interop. Apres avoir mene la BU Catalyst a un revenu de 15Milliards. Elle a rejoint une startup. Nous sommes parmi les 1ers clients de cette startup en Europe pour un nouveau produit... Ca cree des liens!
PS: Nous nous connaissons aussi j'etais du voyage de l'acsel en 1990 avec JMP et Herve L. entre autre

Albert

Oh oui M. Billaut !! raconte-nous Louis Pouzin !

aaaze

"Vint que l’on présente comme le père de l’Internet... (ce qui n’est pas complètement vrai... comme vous ne le savez probablement pas, le père du datagramme - la structure des paquets IP - est Français et se nomme Louis Pouzin - histoire étonnante que celle de Pouzin qu’il faudra que je raconte un jour). "
Faut pas être trop chauvin, quand même. Cerf s'est largement inspiré des travaux de Pouzin (et d'Hubert Zimmerman, qu'on ne cite jamais) mais c'est lui qui a créé le TCP/IP. Pouzin c'est la théorie, Cerf c'est la pratique.

Billaut

@aaaze... c'est souvent comme cela en France... on fait la théorie et les autres mettent en musique, et en marché...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)