Connaissez-vous Jean Marie Cognet ? Du stream live ? Grand Dieu, mais pourquoi faire ?
Connaissez-vous Anne Lange from Palo Alto ? "ici, 1.000 idées à chaque coin de rue !"

Connaissez-vous Etienne Gaudin ? Mais pourquoi donc un e-lab chez Bouygues ?

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Etienne est le patron de ce e-lab (10 personnes seulement dans un groupe en comptant un peu plus de 135.000). e-lab est en quelque sorte la vigie de la maison... Une vigie agissante et transverse pour le compte des filiales du groupe...

Capture d’écran 2010-03-09 à 06.53.26

Etienne nous détaille par le menu les principaux travaux actuellement en cours...  2 grands thèmes : l'optimisation de prise de décision, et "l'assemblage de technologies"...Et plus particulièrement :

1/ le m2m (machine to machine) et les objets communicants avec la Citybox actuellement en test... Comment réduire les coûts de l'éclairage public ? Peut-on intégrer d'autres types de services dans ces cityboxes ?

2/ la réalité augmentée disponible aujourd'hui sur l'Android (le mobile de Google). Bientôt sur d'autres plateformes. Plusieurs entreprises ont rejoint Bouygues et le Minatec de Grenoble sur ce thème. A partir de là, le e-lab réfléchit à un portail dynamique de réalité augmentée... L'aide au quotidien avec l'intégration de Pages Jaunes...

3/ Les services à l'habitat avec la domotique qui va maintenant certainement décoller, la gestion de l'énergie et le smart grid. Etienne évoque le concept "d'éco-quartier" (et moi "d'éco-village"). Par exemple installer un data-center dans le e-quartier... Comme chacun sait, un data center produit de l'eau chaude... Comment la distribuer dans l'éco-quartier et donc ne pas la gâcher ? Les habitants de l'éco-quartier pourront-ils acheter leur énergie "en gros" et non plus chacun au détail ?

4/ Etc... Bouygues et le broadband (jeux sur réseaux très haut débit...).. Je n'ai pas eu la présence d'esprit de discuter avec Etienne sur les nanotechnologies que l'on commence à utiliser dans les matériaux de construction. Peut-être nous fera-t-il un comment là-dessus sur ce post ? Ou peut-être pour un prochain e-billautshow ?

A la suite de l'enregistrement, j'ai demandé à la représentante de la dircom qui accompagnait Etienne, si je pouvais interviewer Monsieur Martin Bouygues sur ce "tout cela" (broadband, 2.0, mobilité, économie 2.0, etc...). Histoire d'avoir l'avis d'un grand patron français, le tout par Skype/visio. Vu mon handicap, il m'est en effet difficile de me déplacer, et je doute que Monsieur Martin vienne me rendre visite en mon humble e-chaumière, dotée d'un encore plus humble débit..

D''ailleurs je suis prêt à la le faire avec les big bosses du CAC 40...- si vous en connaissez un... Pourquoi pas aussi avec les éminents membres de notre aimable Gouvernement, ainsi qu'avec sa non moins aimable Opposition, syndicats divers...). Histoire de voir si ces braves gens sont encore "analogiques" ou s'ils se mâtinent de "digital"..

Mais revenons à nos amis de Bouygues. "On" m'a répondu "qu'on" allait demander, mais "qu'on" me laissait peut d'espoir...

Pour contacter Etienne Gaudin  : presse(arobase)bouygues.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

Commentaires

Youen_chene

En tant qu'ancien stagiaire du e-lab ca me fait plaisir d'en revoir un membre dans le billaut show.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)