Hello !
Hello 3 - Jambe et fibre optique : petit conte à dormir debout (sur une jambe) pour Messieurs Juppé et Rocard

Hello 2 !

Hôpital La Musse, Saint Sébastien de Morsent (Eure) - Samedi 25 juillet 2009


Hé bien je viens enfin de terminer en début de semaine de lire les commentaires sur le wall " billautshow must go on" que notre ami Vincent Montet avait mis en oeuvre. Stéphane Lelux et sa charmante épouse sont venus me voir Dimanche dernier, et Stéphane a eu la bonne idée d'éditer sur papier les dits commentaires (ce qui est plus facile pour moi pour lire que sur écran, vu la petitesse des caractères). Je n'en reviens pas. Moi qui croyait benoîtement faire mon boulot dans les sous-sols de la Cie Bancaire pour la Cie Bancaire.... me voilà porté au e-pinacle. Je ne sais pas quoi dire.

Je n'en reviens pas non plus en lisant les commentaires de mon précédent post "Hello" sur ce blog. Plus de 250 contributions, avec même un mot de mon ancien Président André Lévy-Lang. Je dois dire que sans ce Monsieur, que beaucoup appréciaient à la Cie Bancaire, il n'y aurait jamais eu d'Atelier. Faudra d'ailleurs que je vous raconte un de ces jours la vraie histoire de cet Atelier...

J'ai eu a fréquenté dans mon enfance (dans les années 50) des hôpitaux. Ils m'ont laissé de très mauvais souvenirs. Effluves d'éther dés l'entrée, chambres surchauffées, perte d'identité du malade qui n'est plus qu'un n°de chambre, le tout avec des médecins ou sommités médicales qui veulent guérir des maladies sans trop se préoccuper des souffrances de la personne..
Donc, quand mon chirurgien de la Polyclinique de Mantes m'a annoncé fin juin qu'il m'avait trouvé une place à l'hôpital de la Musse pour ma rééducation (je ne savais même pas où se trouvait La Musse), je me suis méfié, malgré le fait qu'il m'ait précisé que c'était très bien.

Hé bien j'ai eu tort de me méfier, car c'est plus que très bien. Je ne pensais pas qu'un tel établissement pouvait exister en France. Il est vrai que la médecine a fait des progrès fulgurants et que les mentalités ont bien changé depuis les années 50.

Imaginez d'abord un parc de 45 hectares, très boisé avec des arbres de plus de 100 ans. Un gazon tondu de frais, des bordures de fleurs, des bosquets de rosiers, un jardin zen, des coulées vertes permettant d'admirer les collines environnantes... Et au milieu de tout cela, 3 grands immeubles tout en longueur et d'une hauteur raisonnable. Des bâtiments blancs, clairs. On dirait 3 énormes albatros, les ailes déployées, se reposant avant de continuer leur vie ailleurs. Bref, il se dégage de l'ensemble une grande sérénité...

P1000014

Pourquoi des bâtiments tout en longueur ? Parce que dans les années 1920-1930 La Musse était un sanatorium, dont l'instigateur, si j'ai tout compris, était, excusez du peu, l'oncle de Sainte Thérèse de Lisieux. Aujourd'hui la Musse est une fondation privée, avec un statut hybride : c'est un hôpital privé qui a un accord de financement avec l'Etat. Et 2 contraintes : pas de bénéfices, pas de déficit (alors que je crois que tous les hôpitaux publiques sont plus ou moins en déficit...). 600 handicapés environ et autant pour le personnel je pense. La directrice de l'hôpital est d'ailleurs venue me voir : qui est cet olibrius dont 2 de ses amis lui ont fait installer une ligne ADSL en aussi peu de temps ? On a papoté un bon moment. Elle m'a un peu raconté la vie et l'histoire de la Musse. Et je lui ai dit qu'avec l'Internet et le très haut débit, la médecine française pourrait rendre un meilleur service, certainement moins cher (je vais en parler dans un prochain post). Bref, on se reverra (elle doit me faire visiter l'appartement témoin pour handicapé). Elle m'a demandé mon avis sur son site web : pas terrible. Par ailleurs aucun article sur La Musse dans Wikipedia, et je n'ai trouvé que 2 photos de l'hôpital sur le Net. Pas de vidéo dans dailymotion (par contre une vidéo sur l'hôpital Sainte Musse, en construction dans le Var). La directrice reconnaît même qu'avec les jeunes handicapés il y aurait peut-être intérêt à avoir une webschool intégré. Y compris pour le personnel intéressé... (Francis je ne te fais pas de dessin)

Bon je ne vais pas vous raconter ma vie en détail à la Musse.... Mais sachez que :

1/ Quand je suis arrivé ici, j'avais la jambe gauche (la bonne) aussi fine qu'un épi de blé calabrais en période de sécheresse. Les muscles de la jambe avaient fondu. Incapable de tenir dessus, donc incapable de ne rien faire par moi-même. Mais ils ont ici un service de "brancardiers", les premières personnes donc que j'ai vues en arrivant. Des gens qui vous sortent de votre lit pour vous mettre au fauteuil, vous conduire à la kiné, ou chez le coiffeur... Et mon premier brancardier a été Samba. Un "noir normand" comme il dit. Un Monsieur très baraqué, qui vous demande de le prendre par le cou (en précisant de ne pas en profiter) et qui vous soulève comme une plume.. J'ai eu affaire dans les premiers jours à plusieurs brancardiers : des gens sympas qui vous donnent le ton de l'ensemble.

2/ la restauration est on ne peut plus correcte (c'est aussi bon pour le moral). Par exemple, pour le déjeuner du 14 juillet : canard à l'orange avec navets en leurs jus. Remarque insidieuse, je regardais la télé en savourant mes navets, et lors de la visite des bureaux du 1er étage de l'Elysée après le défilé, je n'ai vu aucun ordinateur installé sur les dits bureaux. Ni d'ailleurs dans celui de la 1ère dame de France... Par contre beaucoup de téléphone. Cela m'a gâté l'appétit. Et j'ai machonné mon éclair au chocolat vraiment sans conviction. Il faudra probablement attendre 2017 pour avoir un Président "digital native". Bon. Passons. La photo ci-dessous pour vous donner une idée : mon repas d'hier midi.

P1000010

3/ Tout le personnel de La Musse est d'une politesse et d'une gentillesse ! (il n'y a pas que les brancardiers). Ici, je ne suis pas la chambre 12, mais Mr Billaut. Comme les premiers jours je ne pouvais rien faire par moi-même, j'ai dû les solliciter beaucoup pour me mettre au lit, pour me mettre sur mon fauteuil roulant... me conduire au lavabo pour ma toilette... Et cela m'a forcé à réfléchir et à prévoir pour éviter de trop les déranger. Où est la télécommande de la télé si je veux regarder la TV quand je vais être au lit ? Où est mon pyjama ? Préparer le linge propre pour le lendemain... Excellents exercices de management et d'organisation. Et cela fait marcher les neurones.

 4/ En arrivant, on m'a donné un petit booklet : "la souffrance n'est pas une fatalité". Voilà une maxime que j'ai rarement entendue dans les milieux médicaux (enfin ceux que j'ai fréquentés). Le médecin chef m'a fait un check-up complet le premier jour (4 semaines pour la cicatrisation et 2,5 mois pour votre réadaptation avec prothèse). Et on m'a affecté un kiné. Il s'appelle Albano. C'est un jeune kiné qui nous vient du Portugal. Un type extra. Il parle un français approximatif, et chose curieuse, dés que je l'ai vu, j'ai eu confiance en lui. Il y a des gens comme cela. 2 séances/jour de kiné : une heure à une heure trente par séance le matin. Même chose l'aprés-midi. Dans la salle de kiné - 20 mètres environ sur 8 - avec 4 à 5 kinés tout aussi jeunes et sympas qu'Albano, et qui "traitent" environ une dizaine d'handicapés par heure, figurez-vous qu'il y a un PC où nos amis enregistrent des données sur leurs patients. Normal allez-vous me dire. Mais le dit PC est aussi connecté à l'Internet ! Et devinez quel est le site qui est toujours ouvert ? Deezer. Et de temps à autres, notre ami Albano, qui a peut-être le mal du pays, nous met un fado de derrière les fagots à vous faire chialer la troupe de légionnaires qui a défilé sur les Champs Elysées... En photo, ma pomme sur une "table verticalisante" qui oblige les muscles de la jambe gauche à se contracter - donc se raffermir - car ils supportent environ 85% du poids du corps..) avec Albano à côté (photo publiée avec son accord).

Image 1

Depuis une petite semaine avec ces séances de kiné, j'arrive à me tenir debout sur ma jambe gauche en me tenant naturellement à quelque chose avec les 2 mains. Je me débrouille donc seul dans ma chambre (et hier j'ai même fait pipi debout. Comme vous savez un homme dans ce genre de situation doit occuper une main à... Je n'avais donc qu'une seule main pour me tenir à la rambarde.. Bon, j'en ai mis un peu partout, vu que je n'étais guère rassuré... mais pas la peine d'ébruiter la chose. En tout je suis très fier d'avoir réussi).

Et que dire des changements de pansements de mon moignon chaque matin ? Ce n'est pas une partie de plaisir, mais presque. Il y a 3 ou 4 infirmières qui, en fonction de leurs jours de travail, se succèdent. Elles font un travail de précision, vite et bien, sans souffrances. La cicatrisation se termine. Albano m'a appris à faire mon bandage seul : c'est tout un art. Je vais devoir le faire pendant de nombreux mois, avant que moignon se stabilise. Mais la douleur est encore là dans le moignon et la jambe fantôme, nettement moins forte qu'à la Polyclinique, mais quand même ... Et pour la combattre, il y a une batterie de produits divers, en fonction du niveau de douleur que vous déclarer entre 0 et 10... De plus en kiné, si vous êtes fatigué, on vous laisse souffler. C'est pour cela que 4 à 5 kinés peuvent s'occuper en même temps d'une bonne dizaine d'handicapés. Pendant que vous vous reposez, votre kiné s'occupe d'un autre...

Voilà en gros ma vie à la Musse.
Je crois que mes amis Penicaut et Hitti avaient raison : l'accès à l'Internet rajoute une couche à mon moral, dans le bon sens naturellement. Par exemple avant hier matin, j'ai fait une visio avec ma belle fille et mon petit fils Billaut 2.0 qui sont en vacances chez les parents de ma belle fille à Vilnius en Lituanie. La connexion n'était pas excellente, mais le gamin était en pleine forme. En tout cas il m'a reconnu sur l'écran... en criant "papy, papy..." et en me montrant du doigt (il a 2 ans et demi).
Merci donc à Jean Pénicaut et à Abdallah Hitti pour cette ligne Adsl, que j'ai baptisé la Penicaut-Hitti.

_______________________________________________________________________________

PS. Merci encore à tous ceux qui m'ont envoyé ou apporté du chocolat, des fruits confits, des bouquins (je vais pouvoir ouvrir un étal à l'entrée de l'hôpital comme les vendeurs dans le métro), merci à celui qui habite Evreux et qui travaille à Paris et qui me propose de me ramener des choses dont j'aurais besoin... Merci à Jean Charles Bossard d'être passé m'amener un appareil photo Lumix DMC TZ7 (cet appareil est en rupture de stock aux US), et à Jean Louis Amblard qui lui m'a ramené une batterie supplémentaire et une carte SD (j'avais oublié de le demander au père Bossard)... Merci pour le gâteau Creusois d'Agnès. Etc...

rePS. Avez-vous l'annonce de Barnes et Noble - la Fnac américaine - cette semaine ? 700.000 bouquins numérisés et accord avec Plastics Logic qui va commercialiser l'année prochaine un e-reader format A4 de très belle facture (voir vidéo sur youtube) avec wifi, carte SD, écran tactile (donc possibilité d'écrire dessus - une société française de Nantes réalise le logiciel de reconnaissance)... Bref, la bagarre pour la commercialisation électronique de livres, journaux, revues, ne fait que commencer. Amazon avec son Kindle A5 paraît rikiki, Sony : on ne sait pas trop ce qu'ils font.. N'oublions pas le logiciel Stanza qui permet de lire des bouquins sur iphone... Et Google ? Voir le livre "La méthode Google" traduit par mon ami François Druel. Il y a un chapitre sur Google et les médias : "GoogleCollins : tuer le livre pour mieux le sauver". En fait il y a un chapitre pour toutes les professions (y compris les banquiers).


Je me demande bien ce qui se passe dans la tête des éditeurs français, et de leurs distributeurs...

Allez, à tantôt...

Commentaires

jean-marc


Prenez soin de vous, et bonne convalescence.

Un internaute qui apprécie depuis belle lurette vos oeuvres et engagements (et votre esprit vif!)

Sylvain MARIE

Bonjour,
Merci de prendre le temps d'écrire, je ne vous connais que par ce blog et je me surprends à attendre de vos nouvelles :)
Bonne continuation pour la rééduc !
Sylvain

Barbara

Jean-Michel, je suis ravie que vous alliez doucement mieux et de vous relire ici. Il y a un an nous partagions un carré de sable de la plage de Cannes devant le feu d'artifice du 14 juillet.... changes come and go, il en est de même des grandes aventures... et je suis certaine que les mois à venir seront pour vous une nouvelle forme d'aventure que vous saurez relevée.
Amitiés

Barbara

* "relever " aurait été mieux ;)

Laurent GUERBY

Quel moral d'acier ! Heureux d'entendre toutes ses bonnes nouvelles.

Il ne vous reste plus qu'a inviter Obama pour lui montrer le "health care" a la gauloise :).

Carola

OUAH!!!! Quelle leçon de vie vous nous donnez là !! Je comprends pourquoi vous avez tant de lecteurs. En 2.00 ou en moins que rien, obligé de venir sur ce site ! ce n'est pas tous les jours qu'on peut suivre le parcours d'un grand Monsieur..... Pas de brosse à reluire, ça ne me correspond pas !Mais en revanche l'obligation de dire son admiration en espérant que j'aurais, au cas où, un comportement qui aille dans le sens de votre regard sur la vie et sur tout ce qui vous entoure .Et dire qu'il se trouve des milliers d'internautes qui ne savent pas où se trouve l'essentiel d'un parcours humain !

Christophe

Merci de vos nouvelles c'est un plaisir de vous savoir entre de bonne main compétente c'est vrai qu'il y a bcp de chose a faire dans Le domaine medical avec les ntic et aussi avec Le mobile formidable outil dans ce millieu ! j'ai Lu voter billet sur un iPhone sur la plage alerter par Twitter et repondu via Typepad sur iPhone :) prompt retablissement christophe et saluer votre equipe du moment

Kola Mutama

Très heureux d'avoir de vos nouvelles et de savoir que votre convalescence se passe pour le mieux.

Pappy Boyington

Jean-Michel, une note sur mon blog spécialement pour toi:
http://tinyurl.com/mgwlqg

Bruno de Boissezon

Bonjour !
C'est vrai que, moi aussi, je ne vous connais que de façon virtuelle, mais depuis que je suis votre blog j'ai toujours apprécié votre humour, votre amour de la vie . Et je suis heureux de retrouver tout ça dans ce post. Bien amicalement,
Bruno.

Bernard Savonet

JM,
Les cigales de "mon" platane ont lu par-dessus mon épaule et se sont précipitées avec force bruits d'ailes pour me dire que toute la journée de demain elles chanteront en ton honneur.

"On lui envoie du soleil et nos chants pour qu'il continue à sourire", qu'elles m'ont dit.

Bon, moi, je ne suis que le messager, hein, mais je me joins à leur message.

Bises!

Bernard

senceber

Bien sûr mon Jean-Mimi qu'on va t'en créer une sur place.
A tout à l'heure au tél.

T. Mercier

Bon, que ce soit bien clair : Billaut, vous êtes un trésor national vivant.

Ca impose des contraintes (plus d’expérimentation sur soi-même des méfaits du très bas débit, plus de régime à moins 20 kilos dans le mois).

Parce que,voyez-vous, on a besoin de vous Billaut. L’étendard du très haut débit, bien sûr, mais plus globalement notre secteur, propice au narcissisme, à la fascination de la technique. Et au-delà, notre époque, pas si fournie en honnêtes hommes, a bien besoin d’un Billaut. Je suis désolé de vous le dire, vous êtes difficilement émulable.

Merci pour tout
On est avec vous
Mes hommages à madame Billaut
- T.M -

Gilles Berhault

Bravo Jean-Michel… Le vrai durable 2.0. Un vrai plein de moral.
Amitiés
Gilles Berhault

Alarache

Ah le flux RSS Billaut recommence a frétiller!! Enfin ;)

Et toujours aussi plaisant à lire!

jeremy wanderscheid

Bonjour,

ca fait plaisir de revoir des billets dans mon netvibes ! je vous souhaite un bon rétablissement et admire votre courage.

stefie

M. Billaut, vous êtes mon héros 2.0 !
Prenez bien soin de vous.

Amicalement,
Stéphanie

Francois Druel

Bonsoir Jean-Michel et bravo pour tous vos progrès !

Bientôt vous galoperez comme un lapin. De même que la souffrance, le handicap n'est pas une fatalité (et je suis bien placé pour le savoir).

Amitiés et à bientot
Francois

Gilles Klein

Jean-Michel, bravo !

Pour le reste, Barnes & Nobles n'a pas d'équivalent en France, c'est une chaîne de librairies, pas une Fnac.

Barnes & Nobles ne vend que des livres et des revues, +quelques CD et DVD :-)
Là dessus je file boire un chocolat chaud chez Barnes & Nobles en face de chez nous à Boston

Carola

Depuis le début, en lisant Madame Billaut, je pense à l'épouse de Columbo . Se sont - elles rencontrées ? C'est franchement Génial !

pascal SAGI

bon courage de la part des sudistes (voir le séminaire CRC en Avignon en juin 2008)
amicalement

Ingrid Faucher

C'est une joie que de vous lire, garder votre moral d'acier, c'est l'essentiel pour combattre le membre fantôme. Il est arrivé la même chose à peu près à mon père, l'amputation est sous le genou mais la sensation de manque doit être identique, je pense.
J'ai eu la chance de vous rencontrer l'an dernier dans le cadre de mon MCI avec Vincent Montet à Léonard de Vinci. Vous êtes sur la bonne voie, l'appareillage est une nouvelle étape, mais pas la plus dure, courage.
Pensez à votre petit-fils, à vos enfants et surtout votre femme, je suis de tout coeur avec vous, si l'un de vous a besoin d'échanger avec une famille ayant déjà traversé ces premières étapes, continuant sur cette voie. Je suis à votre disposition ainsi qu'à celle de vos enfants.
De tout coeur avec vous,
Vous tenez le bon bout, l'étape "pipi" seul est moralement indispensable pour avancer.
Bisous
Ingrid Faucher

Patrick C

Dites, on ferait quoi sans notre vigie du web? Ben oui, vous en connaissez beaucoup de blog comme celui là qui regarde toutes les initiatives du web français?
Je fais partie de ces nombreux abonnés anonymes via mon Netvibes, très web 1.0. Je suis un peu triste de l'occasion qui m'est donnée d'écrire à nouveau sur ce blog: bon courage pour la suite et vivement le retour du Billautshow.

Billaut Show must go on.

BRIGITTE

j'ai eu l'honneur et le plaisir de vous rencontrer en debut d'année,pour une billaut show party! vous nous avez manqué. Vous faites preuve d'un courage et d'une volonté impressionnants. vous me donnez encore une belle lecon de vie 3.0, en tout cas chapeau et je suis ravie de voir que vous progressez. madame Billaut va recuperer un atlete musclé. Bon courage pour la suite chef, et puis les petites poussent à la française vont bien trouver des trucs pour vous aider
amitiés et àtres bientot sur billautshow
brigitte

The Dudde

Heureux de vous lire à nouveau. Courage.

The Dudde.

Loïc Fejoz

Bonjour,

A propos de jambe fantôme, je vous recommande la présentation de VS Ramachandran sur TED talk évidemment ! C'est à la fois intéressant et drôle.

http://www.ted.com/talks/vilayanur_ramachandran_on_your_mind.html

--
Bon rétablissement.

Carola

Toutes les audaces
…………………..
Regarder son enfant
Qui renvoie tant d’amour
Dans un sourire confiant
Te condamne à ton tour
A rester ce battant
Qui doit vaincre, toujours !

Voir son petit enfant
Via l’œil d’une caméra,
Rire, tout en te disant
« lorsque tu me verras
Tu seras si content
de rester ici bas»

Voilà monsieur Billaut
Ton désormais destin
C’est celui qui te vaut
D’apprécier chaque matin
Dans un bonheur Nouveau
Ce qui tient du Divin

Christian SALLES

Jean Michel

260 messages sur un seul post.. cela place la barre haut.. un nouveau challenge..

Frederick

Hello mon ami
un bonjour amical the Hong Kong ou tu seras toujour le bien venue

je t'envoie une partie de mon energie

Frederick

Olivier D.

"Ouf !" et prompt (3.0 ?) rétablissement.

Philippe Vacheyrout

Belle leçon de courage, tout mes voeux de rétablissement vous accompagne.

Philippe Pérès

Jean-Michel,
Je vous souhaite tous mes voeux de prompt rétablissement et suis de tout coeur avec vous.A très bientôt pour de futurs Billautshows en réel et virtuel.

Pascal Mazic

Voulez vous du chocolat ? C'est bon pou pour tout. De l' Abbbaye de Bonneval tout de même ! N'hésitez-pas. Je vous en envoie gracieusement pour prompt rétablissement.
www.abbaye-bonneval.com ( site cistercien donc minimaliste enfin simple... Tout un programme ).

Bonne journée.

Arn

Bonjour Jean Michel,

Toujours aussi drole et incisif, d'un optimisme inébranlable, du grand JMB !
Comme vous l'avez constaté, nous sommes nombreux à prendre de vos nouvelles et à nous réjouir qu'elles soient aussi bonnes, malgré les circonstances.Ne soyez pas surpris, vous nous avez beaucoup donné, vous recevez donc en retours, un peu du plaisir que nous avons à vous lire.
Merci pour tout et continuez à batailler avec cette formidable ardeur.
Cordialement.
Arn

baptiste

Billaut Show must go on ! Un beau retour JM.
Amitiés
B

Julien Coulon

Coucou Jean Michel

Ca fait du bien de te lire.
Sache que je n'oublierai jamais ton conseil en 1993 ou 1994 lorsque tu m'as invité à m'interesser à l'Internet (que tout le monde confondait avec Ethernet) et que je ne le regretterai pas.
Je te confirme que ce jour là, tu m'as sans doute transmis ta passion des nouvelles technologies.

Bon courage et embrasse Mme Billaut que j'ai eu la chance de rencontrer.

Reviens nous vite et beaucoup de courage.

Très Amicalement

Julien

Thierry

Bonne réééééééééééééééééééééééééééééééééééééééé-ducation.
C'est évident que la vie nous donne de sacrée épreuves. Bravo pour votre courage.

Nous les startupers ralons de notre sort, du peu de moyen, du peu de chance de succés.

Promis je ne me pleindrai plus.
Je suis heureux de voir que vous reprenez un interet sur ce qui se passe sur Internet.

Profitez bien de votre retraite forcée.

PS: Je suis aussi bien intéressé par votre/vos histoires sur la compagnie bancaire.

olivier2

Grande découverte médicale : il n'y a aucune relation entre la jambe droite et l'art de la narration ! Votre visite guidée de l'hôpital de La Musse n'a rien à envier à vos récits de voyage notamment celui de Mongolie. On s'y croirait et Zola n'a qu'à bien se tenir.
Je suis assez bluffé par la qualité de votre moral malgré l'épreuve qui en aurait abattu plus d'un....
Je vois que cette immersion involontaire dans l'univers des hostos vous donne des idées : une webschool au sein des services d'hospitalisation longue me paraît géniale et je ne doute pas que votre volonté, vos qualités de pédagogue et l'étendue de votre "réseau" vous amènent à faire avancer ce projet.
Bon courage pour la suite

Michel de Guilhermier

Salut Jean Michel,

Heureux de te relire, mais surtout bravo pour cette belle leçon de vie, de courage et d'optimisme que tu nous donnes dans l'épreuve que tu as passé/passes !

Quel Grand Monsieur tu fais !!

Amitiés

Jacques Froissant

Heureux de voir que les réflexes haut débit sont toujours là. Bon courage.

fabrice

Toujours un plaisir de vous lire, quelque soit le sujet abordé!
Forza Jean-Michel.

Christophe Cousin

Même vos posts depuis des hopitaux sont intéressants à lire !
Bon courage 2.0 à vous et à votre entourage.

Aymeric

Lecteur occasionnel, je vous ai connu lors de l'une de vos intervention dans une société (filiale d'un grand groupe dans lequel vous avez travaillé...).

Je vous souhaite un très bon rétablissement.

Pierre Metivier

Merci de ce magnifique témoignage de courage et de simplicité, toujours aussi bien écrit, avec finesse et humour. Bon courage Jean-Michel et à très bientôt.

Pauline Aymard

Bonjour monsieur,

Première fois depuis 1996 que je vous interpelle directement mais les événements et la simplicité avec laquelle vous nous faites partager vos aventures plus ou moins heureuses m'amènent moi aussi à être simple

Je sais que vos rayons croulent de livres amenés par vos amis, proches et visiteurs.

Ouvrez un stand à l'entrée de l'hopital, c'est une très bonne idée, j'ai fait de même et ai été surprise par la convivialité que ça a déclenché entre des locataires qui n'osent souvent pas cohabiter !!!

Je voudrais vous conseiller un seul livre, que mon psy m'a conseillé un peu "de force" et qui m'a apporté. Il s'agit de l'Eloge de la Faiblesse de Alexandre Jollien. Tout petit fascicule, je vous l'envoie d'ailleurs et j'espère que vous m'en direz des nouvelles....aussi heureuses que les instants de bonheur que ce petit livre a pu m'apporter

Bon courage et je vous envoie toute ma sympathie en pensée

Isabelle Brousse

Charles Boone

Heureux de voir que vous reprenez le dessus et que le moral tient.
La Musse à intérêt à bien vous chérir vu le coup de projecteur énorme qu'ils ont actuellement et le Booster qu'ils vont avoir grâce à vous question référencement. Ils vont enfin commencer à exister sur le web :-)
Je ne serais pas étonné que dans quelque temps on trouve là bas une petite plaque remerciant JMB pour son passage et tout le bien qu'il a apporté à l'établissement :-)

Continuez à bien vous remettre, et à nous informer de vos évolutions. C'est bon pour vous, et c'est bon pour nous.

Philippe

Courage, force, humour, humilité et moral transpirent de vos billets...

Avec admiration je vous souhaite le meilleur.

Eric Dangréaux

madame Dangréaux vient de s'acheter son premier gsm, c'est dire si elle est un peu loin du "haut débit" et du "2.0". Hier soir je lui ai raconté vos déboires, elle a bien compris "courage" et "joie de vivre" alors que je parlais de "RSS" et "fibre optique". bises rico

Sami

Juste un petit mot pour vous exprimer tout mon respect sur la manière dont vous prenez la chose...A méditer pour tout ceux qui vous suivent.

Amicalement
Sami

Jean-Philippe BLANCHARD

Cher ami,
Connaissant votre courage légendaire (il en faut pour être un NTIC-évangélisateur) et votre sens de l'humour que l'on peut lire ci-dessus, je ne doute pas que vous allez très vite en remontrer à nous tous.
Amitiés
Jean-Philippe

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)