Connaissez-vous David Pedoussaut ? Le cahier des charges informatique se met au 2.0
Connaissez-vous Max Derhy ? Bordas se met au 2.0... en démarrant avec l'organisation on line du marché du soutien scolaire...

Je n'ai nullement envie de me fâcher avec Louis...

Louis Naugès que je connais depuis quelques lustres, s'est commis dans son blog d'une suite d'excellents articles sur le TRES haut débit. Articles que je me permets de vous inciter à lire...
Dans sa dernière mouture notamment, Louis nous fait un panorama des technologies existantes permettant de disposer du Très haut débit, en montrant que si l'on attend encore quelques années, des progrès encore très importants vont sans doute se faire jour sur le fil de cuivre... Donc pas la peine d'installer un réseau optique...

Certes, certes, il est toujours intéressant d'attendre... Le futur est toujours présenté comme mieux et moins cher..

Cela étant je voudrais, mon cher Louis, te faire remarquer quelques points...

1/ la fibre : cela marche alors que les technologies qui amélioreraient très sensiblement le cuivre (fil de téléphone et fil électrique avec le CPL) sont encore dans les labos. Le réseau optique de Pau marche... Et les Palois sont en train, semble-t-il, d'ouvrir AUJOURD'HUI le 1 giga symétrique (et de monter des centres d'appels visiophoniques, et autres bidules intéressants). J'habite dans un bled pommé des Yvelines. Ma ligne cuivre fait 3,2 kms. J'ai à peine de quoi e-vivre... Alors que je voudrais faire des interviews à distance avec Connect Pro ou autres plateformes de réunion à distance... Permets-moi de douter que je puisse avoir du 1 giga symétrique sur cette ligne cuivre en 2013... Mais avec Homo Sapiens, qui comme tu sais, est tenace et hargneux dans la résolution de problèmes, il ne faut jurer de rien. Si ce n'est pas en 2013, cela sera plus tard peut-être...

2/ le problème, me semble-t-il, n'est pas la technologie qui va faire mieux ou aussi bien plus tard pour moins cher. Le problème : celui qui tire le premier aujourd'hui, gagne demain. Le Japon a mis en place un plan fibre. L'une des raisons ? Des centres de soins à distance (que j'ai vu à Osaka), avec des terminaux dédiés (webcam évoluée bientôt HD - ce qui fait que le toubib à distance voit exactement ce qu'il y a sur la langue du patient, etc...). On laisse le papy chez lui (moins d'engorgement dans les  maisons de retraite, moins de déplacements des toubibs, etc...). Quand nous aurons en Gaule du TRES haut débit - ce qui arrivera bien un jour - tu achèteras, quand tu en seras à ton 4eme âge, que je te souhaite radieux, tu achèteras donc des terminaux japonais.. Le marché mondial est énorme. Car les populations vieillissent. Et avec les progrès en matière de santé on reste sur cette p'ôve Terre de plus en plus longtemps... Matsushita s'est lancé dans la fabrication de ce type de terminaux parce que l'infrastructure ad hoc se mettait en place (20 % des foyers Japonais sont aujourd'hui fibrés).. Il faut donc une infrastructure avant de créer et de mettre en oeuvre des services que la dite infrastructure permet de supporter.
Si pas d'infrastructure : on ne fait rien. Ce n'est donc pas la France (ni l'Europe d'ailleurs) qui va inventer la médecine à distance pour tous... Nous, on sait faire des coups médiatiques avec un chirurgien à Strasbourg qui opère un zigoto à New-York...

3/ je suis d'assez près ce que fait le sieur OBAMA. Je crains fort que ce Monsieur décide de fibrer son continent (la Silicon Valley pousse). Car si les USA adoptent le très haut débit avant l'Europe... nous aurons un handicap majeur. Les applications que le très haut débit permet seront faites par les startups US. C'est d'ailleurs ce que l'on voit poindre chez les cow-boys avec les "virtual trade shows, et autres centres d'appels tout aussi virtuels... Les Américains, alors qu'ils n'ont pas encore le TRES haut débit, commencent à inventer le business à distance, sans déplacement physique. C'est le cas chez Cisco par exemple qui a réduit les coûts de déplacement de ses cadres par 2. Et comme ces cadres perdent moins de temps dans les transports/hôtels/tradeshows/conférences et donc qu'il sont potentiellement plus productifs... Chambers, leur patron, leur demande de doubler le CA/tête, ce qui est impossible à réaliser avec des moyens traditionnels. Les patrons français sont encore très loin de cette vision du monde...

Donc d'un côté le hardware très haut débit de l'Asie (la Chine qui a 6 fois plus de foyers connectés fibre que dans toute l'Europe, na va pas tarder à suivre l'exemple japonais), et de l'autre les applications que les jeunes cow-boys de la Silicon Valley vont mettre au point, puis nous vendre...

Ton analyse est certes tout a fait intéressante... mais elle rajoute je pense du flou dans l'esprit déjà pas très évolué sur ces thèmes de nos décideurs gaulois... qui préfèrent jouer à cache-cache sur le vote d'Hadopi à l'Assemblée plutôt que de se préoccuper de l'avenir... et de l'aménagement en très haut débit de notre aimable territoire...

Attendre : c'est bien sauf si d'autres partent avant nous... Et on se boit une bière quand tu veux...

PS. Un autre de mes amis - Jean François Susbielle - vient de m'envoyer son dernier livre : Le déclin de l'empire européen. Il n'en parle dans sa publication, mais je reste persuadé que si l'Europe prenait la décision de se fibrer, cela changerait probablement le cours des choses...

Le déclin de l'empire européen

Commentaires

Manu

Ouh là là, on est en Gaule, vous ne le savez que trop bien.

- Des connexions haut débit symétriques ! Vous n'y pensez pas, ca défriserait un paquet d'intermédiaires sans valeur ajoutée (majors en tête).

- Des nouveaux usages envisageables uniquement avec des hauts débits symétriques ! Alors là on se heurte à la cécité et à l'ignorance crasse de nos dirigeants dans ce domaine.

==> Que fait NKM ??? Au secours !

mrique

Le boulot actuel de Louis c'est de repérer les premiers usage on Cloud et autres "AA" chez les grands comptes, et de convaincre le DSI de la boite de PAPA que l'approche traditionnelle (poste client lourd/microsoft...) est has been.

Son argumentation nécessite de convaincre tout le monde que le HD arrivera quoi qu'il arrive. Sinon, elle ne tient pas.

S'il indique que la condition nécessaire est la réalisation d'un plan fibre, il instille le doute dans l'esprit des interlocuteurs qu'il cherche à convaincre.

Son argumentaire impose que la mutation vers le HD soit inéluctable et proche.

Il n'est pas sur le terrain des politiques publiques comme vous.

Et son problème est déjà mortellement compliqué : DSI dans une grosse PME (1000 personnes) du monde traditionnel, je peux vous assurer que faire passer à la DG, aux prestataires, au DAF (...) l'idée d'un passage au cloud est déjà une oeuvre don quichotesque...

Alors si on a laisse la place au doute, si on laisse poindre l'idée ça ne pourra se faire qu'à la condition de mise en oeuvre d'un plan fibre par Sarko, c'est carrément mission impossible.

Ceci dit, j'approuve votre point de vue qui se situe dans le monde du débat public, de la politique économique et de l'aménagement du territoire, et non de la fourniture d'un pack argumentaire pour DSI négociant avec leur DG.

Bien à vous
Mrique


Rémi

Le problème actuel de la fibre c'est qu'elle est déployée à l'envers.
Il aurait fallu commencer par déployer les campagnes et finir par les villes. Ainsi le bas débit français aurais augmenté. Et puis en ville on n'est pas trop à plaindre (DSLAM proche, Numéricable)...

Louis Nauges

Merci, Jean-Claude, de tes commentaires.

Nous partageons un même objectif, le Très Haut Débit le plus vite possible, pour assurer la compétitivité de la France et de ses entreprises.

Lorsque ma série de 4 ou 5 articles sera terminée, j'espère qu'il sera clair, pour les décideurs économiques et pour les politiques, qu'ils peuvent promouvoir des solutions rapidement opérationnelles et performantes... dont la fibre optique !

Amicalement,

Louis

Louis Nauges

Désolé, Jean-Michel pour ce lapsus sur ton prénom !

Louis

ojal

En parallèle du business à distance sans déplacement physique, il ne faudra surtout pas oublier de promouvoir les activités sportives!
N'oublions pas qu'une population sans activité physique est une population qui grossit et qui voit son espérance de vie diminuer...

Tiens d'ailleurs, il faut que reprenne les activités physiques que j'ai laissé de coté par fainéantise...

Pour revenir sur le sujet, tout le monde ne sera pas fibré dans les mêmes délais et les avancées techno sur le cuivre restent intéressantes et nécessaires.

billaut

@Louis... pas grave l'erreur sur le prénom... mais je m'aurais mal vu en "jean claude"... je n'ai rien naturellement contre ce prénom et ceux qui le porte...

billaut

@mrique
excellent commentaire à mon avis.
je confirme le donquichottesque... je fais quelques conférences de çi delà à des chefs d'entreprises et autres cadres plus ou moins supérieurs ... "moi vivant, les données de mon entreprise resteront chez moi"... il a 10 ans j'ai entendu la même rengaine : "moi vivant je ne mettrais jamais mon n° de carte bancaire pour acheter quelque chose"... On voit ce que cela a donné.
il faut donc encore attendre quelques années que le gaulois analogique laisse les rênes à la génération digitale...
Et vous avez raison. Louis n'élève pas le débat. C'est un problème de politique nationale et même européenne, un problème de démocratie. Mais pour cela il faut voir plus loin que le bout de son nez... En tout cas je vais bien rigoler si Obama annonce un plan fibre chez les cow-boys. L'Europe ne s'en relévéra pas... Alors que nous avons tout dans les mains pour que l'empire européen de notre ami Susbielle ne s'effondre pas...

billaut

@rémi
Hé oui mon cher ami... On déploie la fibre à l'envers... c'est pas les campagnes qu'il faut commencer. En gros c'est la moitié des Français qui ont plus besoin d'infrastructures à TRES haut débit... Mais là aussi manque de vision politique... j'ai fait un petit sondage dans mon coin campagnard... tout un chacun en a marre du modem et du DSL bas débit... Mais ils ne font rien... C'est bien les Français... on critique on critique, et on glandouille sans rien faire...

billaut

@ojal...
là aussi dans ce domaine du "business à distance", les gaulois sont à la bourre.. pour eux le business, les congrés, les foires, les conférences ... ne peut se concevoir qu'en se déplaçant... Faudra encore quelques années je pense...
Ce qui est curieux c'est qu'aux US cet usage commence à poindre (cf les plateformes par exemple de "virtual tradeshows")alors qu'ils n'ont pas le TRES haut débit... Et c'est peut être parce que cet usage commence à poindre qu'ils mettront en place du tres haut débit...

billaut

histoire de mettre un peu d'huile sur le e-feu... le père ¨Planche" n'est pas d'accord avec le père Naugés...
c'est ici : http://www.jmp.net/index.php/internet/dangers/243-le-fantasme-du-cloud-computing
tout cela c'est bien beau, mais j'ai ma fibre quand ?

arena

pour ce que dit NKm, voir ici. C'est le chantier du siècle, zut j'aurai préféré de la décennie, tout au plus.

je vous laisse deviser entre vouloir et pouvoir. Aaaaah! pouvoir ...

Loïc Fejoz

@Billaut En moselle, le haut-débit c'est 3Mb/s (pas symétrique) alors pour nous l'amener là où il n'y a pas leur backbone fibre, ils n'ont rien trouver de mieux que le wifimax... Bonjour la latence ! Et le débit montant de 512kb/s max... mais pour les pro. Les autres devront se contenter de 128 voire 256kb/s !

Et le plus rigolo, c'est que la décision n'est même pas passée devant les conseillers municipaux. Ben non, la concession n'est que de 15 ans vous comprenez !

Ca finira comme à Houdemont (54) où la commune ne pourra rien faire car il y a déjà un autre réseau public (de la CUGN) (même si ça fonctionne mal)...

Alors comment leur expliquer que la fibre aiderait le télétravail ? Ne parlons même pas de la surveillance médicale, ils savent tout juste envoyer un mail !

Marc Duchesne

Travaillant, à part mes activités pour le Pau Broadband Country, sur trois projets de Très Haut Débit en milieu rural - et peut-être un 4ème (voir plus loin) - je suis aujourd'hui persuadé que la clef de tout réside dans la volonté d'ouverture et de neutralité des réseau d'accès par les collectivités locales et territoriales (et donc par ricochet d'Internet au sens large, pour rejoindre le camarade Jean-Michel Planche), et non pas dans un quelconque débat Cuivre vs. Fibre, GPON contre P2P, ou autre Usages d'aujourd'hui contre Usages de Demain.

Pourquoi ? Tout simplement parce que seuls les réseaux ouverts et neutres permettent la création de valeurs, c'est à dire d'emplois. Pour la construction du réseau lui-même, bien sûr (quoique cela reste à vérifier pour des déploiements isolés), mais aussi et surtout pour la fourniture des services "hors TriplePlay". Par exemple, pour mettre au point et délivrer les services "kiosque" de proximité indispensables dans le cadre du Développement Durable des Territoires: achat et livraison des produits alimentaires, services à la personne (ex. la coiffure à domicile pour ma Grand-Mère), services à destination des jeunes (ex. salle de jeux online, Place de la Poste au coeur du village), etc.

Sans services innovants, le Très Haut Débit ne sert à rien. Seuls les imbéciles ne changeant pas d'avis, je pense aujourd'hui qu'il faut d'abord initier le mouvement par la création et la diffusion de quelques uns de ces services innovants, par exemple dans la Télé-Santé (ou Télé-Médecine, puisque le terme a été adopté par le Conseil de l'Ordre) et l'Education.
La technologie ayant évoluée de manière considérable ces derniers mois, on peut dès à présent faire de l'Open Access sur TOUT type de média, y compris cuivre. En d'autres termes, on peut se passer de la fibre pour délivrer des services en Open Access. Plus clairement encore : on peut créer des services innovants sur ADSL.
Imaginez une petite bourgade de Champagne, où une expérimentation de Télé-Médecine est d'ores et déjà possible, sans passer par France Telecom ni le FTTH... Je suis Président de la Communauté de Communes (c'est une hypothèse ;-), je lance immédiatement une DSP pour l'opération et la maintenance d'un réseau municipal ouvert et neutre, superposé au réseau existant opéré par FT (ou autres, si dégroupé). Démarrer petit, en mode "bootstrapping", pour valider les modèles économiques et la pertinence des services offerts. Ensuite, l'effet boule de neige produira la demande pour des débits supérieurs, donc pour la Fibre (terme générique regroupant toutes les technos disponibles pour délivrer du 100Mbps symétrique).

Ne pas se tromper de combat. Le Très Haut Débit partout pour tous ne viendra que grâce aux collectivités locales & territoriales, c'est aujourd'hui acté y compris par le gouvernement. Pour justifier les investissements dans le THD, ces collectivités doivent impérativement miser sur la création d'emplois et les économies d'échelle. La Télé-Santé, ce sont des millions d'euros économisés sur les comptes de la Sécu, et des milliers d'heures libérées (déplacements...) pour les médecins, qui dans le même temps seront plus souvent en contact direct avec leurs patients (via la visioconf). Penser Développement Durable, aussi.

mobydick

c'est amusant d'entendre à 25 ans de distance toujours les mêmes arguments pour cabler, fibrer, etc. à tout va: la santé et l'éducation comme preuve des utilités (au sens économique) de la fibre optique, alors que ce sont des marchés administrés par excellence et qu'on n'y a rien fait de pertinent depuis le temps qu'on en parle car ce sont des enjeux organisationnels énormes avant tout (la preuve la réforme actuelle de l'hopital). Idem pour les campagnes, puisque c'est précisément là où il faut autre chose que la fibre qui couterait très cher et le Wimax, lui, a de la marge de progression à moindre coût. Regardons plutôt la réalité des services qui lancent les nouveaux réseaux: le porno, le chat sur tout et n'importe quoi, les échanges d'images. si vous montez des services de ce type qui parviendraient réellement à faire voir la différence créée par la FTTH, vous avez une chance, sinon ce sera encore faire payer au contribuable des investissements que les opérateurs privés doivent faire eux mêmes, et cela au nom d'un intérêt général fictif (éducation, santé, campagne, il faut ajouter handicap dans le catalogue pour empêcher toute discussion!). et You tube se porte très bien sans le très haut débit (et en mauvaise qualité, car ce n'est pas la question), de même que les services aux entreprises aux USA évoqués dans l'article. Bref, comme on nous a vendu la nouvelle économie avant 2000 qui ne vendait rien mais allait tout gagner, on nous vend la fibre partout sans avoir la politique d'innovation de services qui permettrait de la rendre indispensable ( et dans ce cas là on trouverait toujours des investisseurs privés pour s'y intéresser!)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)