Les Français parlent aux Français : Australie n°8
Les Français parlent aux Français : Australie n° 10

Les Français parlent aux Français : Australie n° 9


Lundi 9 mars 2009, Batmans Bay (quelque part sur la Pacific Cost entre Melbourne et Sydney)... Fin d'après midi...


Que les familles se rassurent, nous sommes toujours sur cette p'ôve Terre, Christian et moi... Nous n'avons pas donné de nouvelles pour la raison simple que l'Internet Australien n'est pas trés au point dans l'Australie d'en bas, comme dirait qui vous savez. Soit, là où l'on s'arrêtait, il n'y avait pas d'accès; soit il y en avait, mais avec un débit si faible que l'on avait l'impression que c'était du racket. Car ici c'est payant, de l'ordre de 20 à 25 $ australiens de l'heure en wifi... D'ailleurs il n'a que du wifi, ou du dial-up que l'on nous a proposé encore tout à l'heure... Bref, nos amis Australiens ont du pain sur la planche... (sur ce plan on est content d'être Français)... Encore qu'en fouinant ici et là, Christian a trouvé un foureau de fibres enfoui du côté de Moruya... DSC03225


En tout cas bien reçu dimanche soir le SMS de Serge. Serge, Olivier et Franck sont bien rentrés dans la mère patrie...

Quant à nous, Christian et moi, nous avons continué notre périple touristique australien...


Dimanche matin donc, aprés la visite du grand marché de Melbourne, nous sommes allés chercher chez Hertz la voiture louée depuis Paris. Elle était disponible certes, mais louée semble-t-il plusieurs fois (et disponible que l'après-midi). Le jeune responsable nous a proposé d'en prendre une autre, une belle limousine rouge de type Ford Sedan. Avec un rabais intéressant. Et de plus, pas besoin de remplir le réservoir au retour à Sydney. Nous avons accepté le deal. 


Et nous voilà partis pour de nouvelles aventures vers l'Ouest et la "big ocean road" que nous avons atteint à Torquay. Beau, très beau ... Et le clou : les 12 apôtres : les "Twelve Apostles". Qui sont de spectaculaires formations rocheuses de couleur orange et ocre, déchiquetées par les vagues turquoises de l'océan. Huit des 12 rochers géants détachés des falaises ont résisté, les autres sont tombés au cours des années. Spectacle féérique, sous un soleil presque couchant.DSC03141


Au préalable, nous nous étions arrêtés dans un boui-boui pommé dans les collines pour boire quelque chose... Et nous avons appris, après avoir séquencé au marteau piqueur les paroles granitiques de l'aubergiste australien, et re-synthésiser les sons des dites paroles avec notre anglais, nous avons donc appris que ce week-end était un grand veek-end de 3 jours dans l'état de Victoria. Aujourd'hui lundi, c'est en effet le "Labour Day" dans la contrée (je vous dis pas comment le gars prononce "labor day")... Conclusion : trouver une chambre pour la nuit sera difficile. Effectivement, arrivés le soir à Port Campbell, tout était "no vacency"... La grosse dame du dernier motel visité nous a dit qu'il fallait aller dans "l'inland"... Ce que nous avons fait, sans trop savoir ce que nous allions trouver, où et quand. Mais il faut garder le moral et cela ne nous a pas empêché de prendre quelques photos en roulant à petite vitesse à la sortie du village. Mais ce faisant, Christian, notre chauffeur attitré, a mordu la ligne blanche (ici elles sont blanches). Et manque de chance, la voiture qui nous suivait, était une voiture de police plus ou moins banalisée, qui, dés la faute commise a mis en route ses girophares et autres bidules.


Un sergent malabar est venu demander les papiers et le passeport de Christian. Il a tout noté consciensement sur un carnet, et fait grande remontrance. Dans le même temps, sa collège, mignonne au demeurant, mais constable de son état, a fait souffler Christian dans un ballon de forme australienne, inconnue en Europe (heureusement Christian n'avait bu que du jus de tomates australien qui, comme chacun sait, est très peu alcoolisé). Et elle aussi lui a remonté les bretelles... "Ici 66% des accidents sont causés par des étrangers...  Est-ce que vous dépasseriez la ligne dans votre pays ? Non ? Alors pourquoi vous le faites ici ?... blabla...blabla..." En définitive on n'a pas eu de PV. Le sergent s'est contenté de dire que l'anglais de Christian était meilleur que sa conduite automobile... Et aprés un "enjoy your trip in Australia", il est reparti avec sa constable revêche... Je me suis retenu de filmer la scène, ne sachant pas très bien si cela aurait été du goût de la maréchaussée locale... Je me suis dit que passer la nuit dans une geôle australienne réglerait notre problème d'hôtel...  Certes, mais sait-on jamais ?... Je n'ai pas osé, restant calme dans mon coin, d'autant plus que mon anglais est nettement moins bon que celui de Christian. Pas la peine de rajouter des problèmes...

Emotions passées, nous avons continué à remonter vers le Nord dans le inland (à pas confondre avec le inworld des mondes virtuels), en évitant de prendre des photos en roulant... Mais comme le soir tombait... 


Et vers les 8:30 du soir, nous avons trouvé notre bonheur devinez où ? A Lismore. Vous ne connaissez pas ? Un bled de 603 habitants. Un hôtel sublime. Un peu délabré certes, mais on n'en voit plus que dans les vieux films de far-west. Feu de cheminée, bar sympa fait de bric et de broc, salle de restaurant vieillote, salle de billard, avec un jukebox qui date d'un certain temps... Evelyn Harbrow, la patronne de 67 ans, qui avec son mari est venu ici il y 6 mois "founded a new business" (à savoir reprendre l'hôtel) nous a préparé un magnifique steak frites (ici les frites s'appellent chips). Nuit glaciale néanmoins, les chambres n'étant pas chauffée. Et la température extérieure a dû descendre en-dessous de 10°. Lit assez spécial aussi. J'avais l'impression de dormir dans un tamis de chercheur d'or. A chaque mouvement, le lit était saisi d'un mouvement de va et vient horizontal inquiétant... Un bruit de forge assez particulier aussi de temps à autre... Au matin, Evelyn nous avons appris que c'était le " cooling system" de la bière qui se mettait en route.. Ici la bière c'est du sérieux... Elle doit être tirée à bonne température, si l'on veut éviter des émeutes... Malgré le fait que Lismore soit "in the middle of nowhere", le village a un article dans wikipedia. Vous verrez d'ailleurs une photo du dit hôtel.

DSC03151


Le lendemain dimanche, départ pour Ballarat qui est la seconde ville de l'état de Victoria. Traversée de la "Golden Plain Shire". Arrivé à Ballarat, on a un peu paniqué pour faire le plein d'essence, vu que l'on n'arrivait pas à ouvrir le réservoir de notre limousine de gala. On a fait appel à un autochtone qui a inspecté avec beaucoup d'attention le tableau de bord, mais c'est moi qui ai trouvé. Il suffisait d'appuyer sur le clapet de fermeture du dit réservoir... 

Visite dans la matinée de Sovereign Hill, qui est un parc d'attraction recréant la vie des chercheurs d'or de l'époque. Ballarat a en effet été la ville du golden rush australien. Plus de 500.000 personnes s'y sont précipitées, dont 129 français... (parmi lesquels 28 femmes)DSC03177 Village avec ses différents corps de métier, fonderie en activité, une mine à visiter, un petit cours d'eau où l'on peut chercher de l'or, etc... Bien fait... J'y ai rencontré un couple de Français à la retraite de Montpellier qui a loué un camping-car de marque Apollo à Adélaïde pour atteindre Brisbane en 3 semaines... 


Retour sur Melbourne ensuite et direction plein l'Est pour partir vers Sydney. Bon. On s'est un peu trompé dans les banlieues sud-est de Melbourne...  Mais on a réussi à retrouver le "Princes Highway". Ici, très peu d'autoroutes. La highway est le plus souvent une simple route à 2 voies, qui traversent petites villes et villages avec des rond-points et des feux tricolores. Sans compter les gros camions australiens qui roulent vite...et bien. A part cela pas trop de circulation.


Nous nous sommes arrêtés hier soir Lundi à Lakes Entrance sur la côte. Là aussi, difficulté pour trouver des chambres. On a enfin trouvé une "cabin", un truc genre algeco amélioré avec 2 chambres séparées par une salon cuisine...DSC03223


La région du sud de l'état de Victoria est sublime. Le premier adjectif qui me vient à l'esprit est "reposant". La nature y est reposante. DSC03138 Collines ondoyantes, bord de mer vert et bleu avec un sable jaune tirant sur le blanc, falaises ocres, forêts humides, Prairies avec une herbe jaune paille (quelques touffes de vert deçi-delà)... Avec des moutons qui broutent on ne sait quoi... ... C'est beau... Pas étonnant que l'automobiliste australien soit cool... Il ne colle pas au c... de la voiture qui le précède...  Il ne dépasse généralement pas les vitesses prescrites. Certaines peuplades sur cette p'ôve Terre devraient prendre exemple sur les Aussies. Cela étant, je pense qu'il ne faut pas trop leur marcher sur les pieds...


Voilà pour notre debut de semaine... Demain, on continue de remonter du Sydney... A bientôt peut-etre pour de nouvelles aventures...


PS. Je ne résiste pas au plaisir de vous mettre cette photo faite du côté de Ballarat. Comme vous le savez, notre coach australienne s'appelle Mandy. C'est une personne très active. Elle doit avoir plusieurs businesses à son arc.. Pardon à son boomerang...DSC03162






Commentaires

Carola

France, lundi 9 mars : 10h08..N'est-ce-pas que ça fait un sacré bien de partir à l'aventure sans penser une seconde Webschool ... 2.0 ... infrastructure ... les lois HADOPI...
La route- le Paysage --- le ciel --- la mer ---- le nouveau Monde qui fait penser au moyen âge .... et enfin pouvoir "respirer" dans la liberté la plus totale .... La vraie vie ? Vous êtes en train de la vivre ! avec évidemment bien ancré au fond de sa mémoire, --- La Famille----

Lucile

Lundi, 13:59, Mouthiers dans la campagne Charentaise : on retourne à notre formation html/feuilles de style avec notre GF (Gentil Formateur) Stéphane. Nettement moins exotique comme découverte... (n'en déplaise à Stéphane, qui s'acharne à nous faire comprendre les feuilles de style css ;-)
Merci de partager les anecdotes qui ponctuent votre périple, on s'y croirait... du p'tit lait !
Je ne suis jamais allée en Australie, mais là, vraiment, je m'y suis crue pendant les 10 min. de lecture de ce post !

Carola

Mais à bien y regarder .. La campagne Charantaise, vaut le paysage de cette Australie lointaine. Nous avons tellement habitué notre regard à l'image qui va devenir banale que nous oublions que l'Australien en visite dans ce coin lointain qu'est Mouthiers va le voir avec des lumières dans les yeux .... Ouahhh !!! C'est ça la France ? c'est beau ! Le Globe Terrestre si différent est si semblable ! du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest .... Ouais !!!! si on veut !

mandy salomon

JM, you have couaght me out, yes have another job. the doggie wash business is not for the money but the intellectual stimulation. I have a thrid job two - mushroom cultivation which I run out of my cellar. I will show you next time.
In the meantine, I am so enjoying reading about your and Christiann's continuing adventures. Tintin et le Captain

Captain... ( C Salles)

Mandy

The strory is even greater.. We were driving at a normal speed when I saw this advertisement with Mandy on it, I press the brake severely ( like in the cinema we gather some dust.. and we made a U turn on the road to drive back in order to enable Tintin to take the photo..

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)