Les Français parlent aux Français : Australie n° 12
Connaissez-vous Bernard Euverte ? Et si l'Internet s'occupait mieux de notre pouvoir d'achat que notre Gouvernement ?

Les Français parlent aux Français : Australie n° 13

Le retour... Lundi soir chez Madame Billaut...

Voilà... Bien arrivé en France ce matin vers les 5:30... Toujours sympa de retrouver son petit Liré, même s'il n'a pas encore de fibre optique... Mais avec un peu de spleen je dois dire (et beaucoup de jet lag...).
Un petit mot sur notre journée de Dimanche à Hong-Kong... Temps magnifique et virée on ne peut plus sympa. Visite d'Aberden, un port pittoresque de pêche au Sud de l'île de Hong-kong, visite de l'île de Lamma (en sampan s'il vous plaît), avec une retour sur Central (le Chatelet local) en contournant l'île... Et grande après-midi de glandouille à Wan Chai à se balader le nez au vent, toujours prêt à dégainer l'appareil photo ... Cette ville est vraiment très impressionnante...

Trois choses m'ont marqué :

1/ lors du départ le soir du centre ville (côté Kowloon) par le train menant à l'aéroport situé sur l'île de Landau à l'ouest, qu'elle ne fut pas notre surprise ? Nous avons fait l'enregistrement de nos bagages, avec délivrance de la carte d'embarquement dans la gare !... Comme si pour prendre un avion à Roissy par le RER, vous feriez votre enregistrement et votre remise de valise à Chatelet ou à Gare du Nord...

2/ autre surprise : les Philippinos. Il s'agit de femmes des Philippines qui ont quitté leur famille (mari, enfants...) pour venir travailler comme domestique la plupart du temps à Hong-Kong. Pour nourrir la dite famille restée au pays (qu'elles visitent une fois par an). Ces femmes se réunissent le dimanche (leur seul jour de congés) au centre de Hong-Kong... Elles s'assoient sur leurs nattes, mangent, discutent, chantent, lisent, jouent aux cartes...
Et préparent pour certaines le colis à envoyer au pays. Des cartons d'un volume de l'ordre du m3 avec des habits, des conserves, etc...  (sur la photo la dame avec de longs cheveux au milieu est dans le carton pour le remplir au mieux... la dame au premier plan a déjà fait son carton.. Cartons qui vont partir par bateau)...DSC03419

3/ Dernière surprise et c'est la première fois que je vois cela : une manif un Dimanche dans le centre ville, avec des manifestants qui râlent contre... les banques.... On n'a pas trop compris pourquoi... Baisse des cours des fonds de pension ? Imagine-t-on en France, nous qui sommes les champions des manifs et autres grèves de tout acabit, de défiler un Dimanche aprés-midi ? Contre nos chères banques ? J'étais tellement estomaqué que je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre une photo...

Ville flamboyante que cet Hong-kong. Et si j'y retourne, n'en déplaise au Gie Cartes Bancaires, j'achète dés l'arrivée une carte Octopus... D'ailleurs les autorités favorisent la chose. Car ici si vous voulez payer cash, il vous faut l'appoint, car on ne rend pas la monnaie.

Une conclusion à ce magnifique voyage ?
Je ne sais pas s'il y en a une...
1/ c'est toujours difficile en si peu de temps de se rendre compte exactement des qualités et défauts d'un peuple... Mais je dois dire que cela soit en Australie ou à Singapour ou à Hong-kong : nous avons été magnifiquement reçu.
2/ j'ai eu grand plaisir à raconter sur mon blog nos petites péripéties, encore que je n'ai pas pu tout mettre... Par exemple Christian a fait un coup sublime à l'enregistrement des bagages pour l'aéroport Dimanche soir (Tati n'aurait pas reniè). Mais il m'a interdit de le raconter (sauf après son départ chez Dieu le Père, s'il part avant moi)... Pour faire court notre ami Christian et un "super Lauret". Comprenne qui pourra.
3/ je me suis rendu compte avec ce voyage que beaucoup de choses étaient déjà sur l'Internet. Même des bleds pommés comme Lismore en Australie, où nous avons passé une soirée extraordinaire dans l'hôtel d'Evelyn (et eu froid la nuit...). Le Web n'a pas 20 ans, et en l'espace de quelques années, l'Humanité - les gens et pas forcément les éditeurs du monde 1.0 - l'Humanité donc a mis en ligne des tas de choses. Ce qui m'impressionne toujours autant...

Une conclusion oui... 

1/ un grand remerciements à Serge Soudoplatoff notre aimable GO, et à Mandy Salomon notre GO australienne... Un grand remerciements à tous les Australiens (et Australiennes) que nous avons rencontrés et qui ont pris sur leur temps pour nous expliquer la situation Internet dans leur pays... Et, et un grand remerciement à Christian Salles, qui a été mon chauffeur et mon guide... (il faut cependant être habitué à un chauffeur qui prend surtout des photos en conduisant...)

2/ et une tentative de conclusion que Serge vient de publier sur son blog.

A bientôt pour de nouvelles aventures...

PS Dans la mesure du possible je vais publier quelques vidéos et photos sympas de ce voyage. Je vous tiens au courant. Et merci à ceux et celles qui ont commentés mes posts ou envoyés des mails. Et toutes mes excuses si je n'ai pas pu répondre... Christian mettra probablement en ligne sur Picassa ses photos. S'il les rend publiques je vous dis...

Commentaires

De retour en France.. ( C Salles)

Jean Michel

Tu as mis le bon lien, mais tu as fait une faute de frappe (Limma au lieu de Lamma).. ce doit être le jet lag.. et en plus l'ile a son site

http://www.lamma.com.hk/

Bonne nuit
@+

Carola

Dans le temps, en France, nous avions des "Conteurs" qui nous faisaient voyager au bout du Monde . Ne rougissez pas Jean michel et complices : vous les avez remplacés, le temps d'un voyage . c'est tellement agréable de faire marcher le neurones des "autres" pour s'imprégner des belles choses de la vie !
Conclusion ?
Les 2.00 c'est super ; Savoir si l'économie baisse ou monte, c'est utile!..... MAIS! l'évasion.... c'est tellement mieux !

Le retour .. ( Christian  Salles)

Jean Michel

Mieux qu’un GPS

Après notre périple malgache en Octobre 2006, ce second voyage a permis de confirmer tes talents de navigateur, certes plutôt GPS 1.0, pas trop bogué. Outre le son de la voix qui diverge de celui TOM- TOM, tu as un gros avantage sur les systèmes de navigation, tu prends aussi des photos. Cela nous aura permis plus d’une fois de freiner brutalement dans un nuage de poussière pour venir en arrière prendre une photo ou encore doubler un camion, qui roulait pourtant à plus de 110 km/h pour l’attendre en haut d’une côte. Le tout histoire d’alimenter notre bibliothèque d’images. Une équipe solidaire donc..

Comment stimuler Synapses et Neurones

Comme lors de notre dernier circuit , la route malgache était des plus simples à suivre , je constate que, 16 mois plus tard, tu as haussé la difficulté en laissant dans la boite à gant la carte détaillée que nous avons fournie le loueur de voiture pour en prendre une plus simple et donc plus difficile à décrypter, histoire de ne pas laisser inactif les »boutons synaptiques" et de mieux stimuler tes neurones. Il est clair qu’au cours de ces 4 000 kms de route, sans erreur majeure, tu auras endigué la perte inéluctable de neurones. La au j’ai quelques difficultés, c’est quand mon GPS 1.0 préféré, m’indiquait de tourner à droite et que cela m’était interdit. En Australie, l’influence de la Grande Bretagne est telle que l’ on roule toujours à gauche,du mauvais coté de la route donc, ce qui nécessite une attention particuliére. Compte tenu de l’épisode avec la constable ( voir Australie 9) et du fait que, pour moi, la conduite native est plutôt d’un coté droit de la route, il me fallait tourner 3 fois à gauche et faire le tour du paté de maison, là ou mon GPS 1.0 m’indiquait à droite. Fort heureusement, sa capacité de calcul, stimulé en permanence, avait un taux de transfert et de réactivité élevé. Globalement, nous avons donc fait le périple que nous nous étions fixé. Une équipe solidaire donc face à l’adversité d’un environnement sinon hostile du moins tout à l’envers donc ( down under)

Quelques grands moments..

Après l’interview du Patron français d'origine albanaise du Relais des Pêcheurs à Ambatoulanpy (60 kms de Tana)... (voir Madagascar N°2) , je dois avouer que l’interview d’Evelyn, 67 ans, jeune restauratrice depuis 6 mois à Lismore ( voir Australie N° 9) ou celle de notre maitre d’hôtel James à Hong Kong ( voir Australie N° 12) après l’interview des surfeurs ( Australie 2), du tenancier du salon de Glenn Ines (Austalie 2) font partie des grands souvenirs de voyage qu’il m’a été donné de vivre dans cet éclectique circuit. D’autant que cela s’intégrait dans un périple ou nous avons eu affaire avec des grandes pointures du net, de la fibre otpique, de l’enseignement public et privé, de la recherche de pointe... La juxtaposition de ces extrêmes permet de mieux relativiser et pondérer l’importance de nos petites préoccupations personnelles ou hexagonales.

Sur l’aspect I-Net

Ce « French Australian – Digital tour – Down Under » a été remarquablement préparé et parfaitement exécuté par notre tour leader russophone, Serguei et sa complice Australienne, Mandy .Je m’associe donc avec enthousiasme à tes remerciements.

Pour l’Université technologique de Swinburne à Melbourne La French Délégation aura joué le rôle de catalyseur en permettant pour la première fois une réunion au plus niveau du principal opérateur de Telecom, Telstra, et un représentant de l’état Australien. Au cours des échanges francs et directs, comme on dit dans le langage diplomatique. Les mots de « French Revolutionnaire », mais aussi de provocateur, auront ainsi été cité sans compter la loi HADOPI, qui fait apparaître la France, non comme le pays des droits de l’homme, mais comme le dernier pays ou des apparatchiks d’obédience communiste peuvent encore sévir. Ici on est rentré au XXI siécle. L’Australie a fait de l’éducation un formidable business. Indice révélateur L’Australie est le septième client à l’échelle mondiale de Cisco bien devant la France et l’Inde.Rappelons que Cisco a été crée il y a plus de 25 ans maintenant par un groupe d’Universitaire de Stanford, Cisco Systems est aujourd'hui le premier fournisseur mondial de solutions réseaux

Au cours de mon sixieme voyage ici , mon ressenti est que l’Australie, pays immense 16 fois la France, conserve la structure des échanges commerciaux d’un pays en voie de développement avec une exportation des matières premières ( notamment minerai, laine…) et importation de produit finis. Par contre, l’Australie a su convertir ses points de vulnérabilité en atout majeur.

L’immigration asiatique relativement importante, notamment à la suite de la prise de contrôle de Hong Kong par la Chine, a été transformée en avantage compétitif pour mieux s’ouvrir et commercer avec la Zone Asie Pacifique. Les industries du tourisme, de l’éducation et des services financiers représentent maintenant plus des 2/3 du PIB. Le business de l’éducation (plus de 6 milliards d’EURO pour le seul état de Victoria- Voir le post Australie 7 sur l’E-Learning) et du cinéma ( Voir le post Australie 6 sur l Australian Film TV et Radio School), mais aussi des services financiers à valeur ajoutée ( sur Internet) qui ont largement contribué à la croissance économique ininterrompu de ce pays depuis prés de 20 ans avec la plus forte croissance des pays de l’OCDE .Une croissance soutenue et continue de 3 à 4 % qui aura permis de dégager un excédent budgétaire et d’effacer la dette publique. Placer cote à coté un jeune français et un jeune australien , l’un a sur lui une dette publique de plus de 40.000 Euros ( le rapport Pébereau) quand l’Australien n’a aucune dette. Il est simple d’imaginer qui peut envisager l’avenir avec le plus de sérénité.

L’absence de dette publique permet de mieux équiper les centres de recherche, les universités et notre délégation a pu constater les moyens « genérous dixit le patron de NICTA – l’équivalent de l’Inria » et de qualité dont chacun disposait ici. ( dans les écoles du Cinéma, ou le Mac dans les écoles de jeunes filles ). Il est évident que les jeunes français et autres thésards n’ont aucune envie de rentrer en métropole.

Plus intéressant ici on privilégie l’homme, ce qu’il est , ce qu’il a fait..Il est intéressant de constater la métamorphose au sein même de notre délégation. A chacune de nos réunions, il fallait bien sûr faire une rapide présentation de notre équipe, et tout naturellement les notions d’entrepreneur ou de pionnier a été rapidement mis en avant plutôt que celle des diplômes. Un exemple à méditer puisque l’état d’esprit est l’inverse du notre ou l’on a plutôt tendance à privilégier nos élites qui ne se trompent pas avec des effets plus ou moins dévastateurs et une certaine arrongance pleine de certitudes.. (les Giscard d’Estaing, Haberer, Fabius, Jaffre, et autre Meissier,… qui n’a d’égale que la myopie et le manque de vision à long terme de nos politiques plus préoccupés de conserver leur siège et privilège. Cette vision à horizon limité rejoint celles des dirigeants dont la gestion privilégie le court terme et la rentabilité.

Je vous renvoie aux conclusions de Serge dans son blog (http://www.almatropie.org/blgg/2009/03/australie-tentative-de-synthese/ ) dont je partage toutes les conclusions ..notamment sur la myopie de nos corps constitués locaux..

On sent dans ce pays une dynamique du mouvement et de motivation, de remise en cause. L’Australie est entré dans la Digital Voir comment ce pays a su retourner ses sérieux handicaps ( éloignement, immigration asiatique massive, absence d’industrie de transformation) en avantage compétitif

L’Australie, elle se donne les moyens d’affronter la nouvelle révolution économique après celle de l’imprimerie et de l’industrie.( je vous renvoie aux conférences de Jean Michel sur ce sujet.) Absence de dette, Préparation de l’avenir, éducation poussée dans les nouvelles technologies, chomage réduit, croissance régulière ..autant d’ingrédients qui permettent à l’Australie de se projeter dans l’avenir et continuer sa progression régulière du PIB par habitant.. qui a maintenant dépassé celui de la France.. http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_(nominal)_par_habitant
Et compte tenu de l’abscence d’endettement, des moyens mis en place, de l’ouverture sur les économies asiatiques .. à mon avis ce n’est qu’un début..

Merci Jean Michel pour avoir partagé ce voyage..Pour la fringale que tu as témoigné.. avec la question qui revenait en boucle dés la fin d’un sujet.... Bon maintenant on fait quoi.. Heureusement qu’il y avait de temps à autre… J’ai bien envie d’une bière..

A la prochaine

billaut

#Christian...
et bé... quand tu t'y mets...
tu ouvres ton blog quand ?

Jimmy

beau voyage ;-)
en ce qui concerne les manifs du dimanche, c'est peut-être tout simplement parce qu'il n'y a pas de droit de grêve à HK, ou du moins que les salariés ne sont pas vraiment protégés... "tu fasi grêve ? t'es pas content " et bien part..." ça ce passe comme ça dans beaucoup de pays...

Olivier F.

Bonjour Jean-Michel,

bravo pour ces chroniques. Toujours aussi agréable à lire, avec l'impression d'avoir voyagé, le tout sans prendre de congés, trop fort !
A bientôt

Carola

à Jimmy
La grêve, il faut en user mais jamais en abuser. Nos Vieux qui, eux la faisait pour survivre, se refusant la comparaison avec le voisin " ah ah, lui gagne tant ? je veux comme lui!" Non leur idée était " je dois vivre avec mon travail réel et je dois compter sur mes capacités et non ma fainéantise , en me disant : l'autre le fera pour moi.Et surtout, SURTOUT Cette position politiqu qui "foire" tout . Je suis de Gauche alors je fais grêve contre la droite . Je suis de Droite? Alors je fais grêve contre la gauche . J'aime la France, mais permettez-moi, JImmy de penser : "Pauvre France ! "

Carola

faisaient ... Vous avez corrigé !

Klonopin dosage

rodiwcjmmbvu, Supplement pack to get off klonopin, oOyHDWB, [url=http://www.spielster.com/]Buy klonopin online[/url], DEPVadT, http://www.spielster.com/ Klonopin and methotrexate, YGvqNQK.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.