Les Français parlent aux Français : Palo Alto n°2
Connaissez-vous Eric Fontaine ? La multidiffusion gagne la vidéo...

Les Français parlent aux Français : Palo Alto n°3

Jeudi 20 novembre 2008 - Hotel Sheraton aux aurores

L'Eurotechshowcase a fermé ses portes en fin d'après-midi hier...
En fait je révise mon jugement un peu mitigé que j'ai porté sur la première journée (voir ici). C'est quand même pas mal. Et même bien. Les Européens naturellement ne sont pas habitués à faire tout ce chemin pour présenter leur affaire pendant 12 minutes devant une assemblée restreinte. La plupart auraient aimé une présentation en assemblée plénière... Cela étant... Un Français a ainsi fait sa présentation mardi devant 4 personnes seulement. Il n'était pas très content... Mais le lendemain une grosse (très grosse) boîte US lui a demandé s'il pouvait installer son application chez elle... Comme quoi...
En ce qui me concerne je n'ai pu assister qu'aux présentations de l'après-midi, où il n'y avait que "les américaines"... J'y ai vu des choses fabuleuses... Comme hier, je vous fais une petite liste rapide à la Prévert.

1/ Billshrink. Impressionnant. C'est un peu le Workit des services (Workit - startup française - n'a pas encore lancé son application mais j'en ai parlé ici)... Services pour l'instant dans le téléphone et les cartes bancaires. Allez voir cela vaut le détour... "Save serious money" (il n'y a que les Américains pour employer des expressions pareilles)..

2/ Graspr. The instructional video network. Voilà qui va plaire à l'ami Françis Senceber. Vous avez un savoir faire ? Une compétence ? Faites en profiter les autres.

3/ Delver. Ici on ne dit plus "réseaux sociaux" semble-t-il, mais social Web. De plus on a l'air de passer du fun (les réseaux sociaux avaient cette réputation) à l'utile. En période de crise cela peut être intéressant (c'est notamment la mécanique de Right People). Donc Delver (une startup israélienne), unifie votre "social graph" à travers les multiples réseaux sociaux dans lequel vous êtes. C'est un "social search engine".

4/ Gigya. Gigya apporte des fonctionnalités sociales à tout site Web. La socialisation semble devenir un facteur très important du 2.0. Ce phénomène sera-t-il amplifié par la crise ? Ou au contraire .. ?

5/ SaysMe. Faites passer votre propre publicité à la télé. Allez voir. Curieux. Je n'ai pas tout compris sur le coup, et je n'ai pas le temps ce matin de regarder en profondeur leur site.

Sinon, hier matin passaient quelques startups européennes que je connaissais déjà : Goojet (déjà passé au billautshow) - français ; Irex Technologies avec son e-Reader - hollandais ; Jamendo avec sa musique  - luxembourgeois , Caleido et son filesharing - suisse;  Gigatribe - ex Tribalweb - avec son partage de gros fichier en P2P - français ...

Dîner trés sympa hier soir avec nos amis d'Ouest Atlantique (Jean Luc Firmin et Monique Panheleux qui eux, organisent le "retour" à savoir le "California Tech showcase" à la Baule en juin où des startups californiennes viennent présenter leur affaire à des VC européens) et Stéphane Kasriel de Paypal. Dîner au restaurant "il fornaio", restaurant mythique ici... Stéphane vient de migrer avec femme et enfants ici. Cela à l'air de lui réussir. Il a évoqué une nouvelle startup : liveops. Pas mal du tout : "ondemand call center platform". Ce qui devrait plaire à l'Association Française de la relation client. Liveops pourrait permettre de limiter le offshoring des call centers français me semble-t-il.

Voilà. Retour dans notre beau pays Vendredi. Sinon, bonne matinée de boulot ce matin, déjeuner avec le Consul de France, et après-midi de libre à San Fransisco. Sauf qu'un autre voyage de gaulois y sera et que son coach Philippe Jeudy,  m'a demandé de les rencontrer...

PS Il se sussurait dans les couloirs de la conférence, que Google allait mettre beaucoup d'argent pour ... fibrer les USA. Seul naturellement sans l'aide d'un opérateur ... Je vous le donne comme on me l'a dit...Si quelqu'un a davantage d'informations...

Commentaires

arena

ben en tout cas, il n'y a pas d'info là dessus sur google ... ;-)

marc duchesne

A propos de Google :
1) lire les multiples articles "Net netutrality", "Open Access", etc. sur le blog http://googlepublicpolicy.blogspot.com/;
2) se souvenir qu'à OFC'08 Optical Fiber Conference 2008 à San Diego, Google était présent en tant que recruteur, pour constituer SES équipes de construction/exploitation/maintenance de réseau optique WORLDWIDE.
3) enfin, comprendre qu'une société qui est présente dans quasiment tous les domaines de la vie quotidienne (internet, sciences de la vie, transports...) peut sans aucun problème investir le secteur des telecoms...

AMHA, Google est LE SEUL acteur du monde "Internet" au sens très large (telecoms, IT, apps, etc.) capable ET LEGITIME à la fois de construire les réseaux ouverts et neutres que nous réclamons tous.
Google possède la puissance financière suffisante pour créer le mouvement depuis les USA, dispose d'une force d'attractivité auprès des développeurs de tout poil suffisante pour produire les solutions innovantes nécessaires, et contrôle déjà l'ensemble des applications potentielles de la fibre à l'abonné...

marc duchesne

Ooops, trop rapide sur le clic. Juste ceci pour terminer sur Google: la question est de savoir si nous voulons d'un monde contrôlé par Google ou pas. Nous n'avons pas voulu d'un monde à la sauce Microsoft...

billaut

@Marc Duchesne
Merci Marc pour ses précisions... Nous n'avons pas voulu de Microsoft ? Je pense que c'est le contraire... En tout cas son chiffre d'affaires le prouve...
Si on ne veut pas de Google, faut simplement arrêter de l'utiliser.. Mais est-ce possible par tout un chacun ?

marc duchesne

@JMB: Sur l'adoption de MS vs. Google: AMHA, Microsoft a réussi à s'imposer grâce au coup génial (faut le reconnaître, même si cela écorche les AppleManiacs dont que je suis) de Bill Gates avec IBM. De cette licence exclusive est née la domination en terme de parts de marché de Microsoft. MS Windows, Office, etc., sont des standards de-facto, grâce à l'effet boule de neige (qu'applique aujourd'hui à merveille Apple, au passage): on prend un PC parce que l'entreprise l'impose ou que le voisin en a un ou que le fiston va pouvoir te filer des logiciels gratos...
Google: on utilise les outils et applications Google parce qu'ils sont gratuits, parce qu'ils sont simples à utiliser, parce que ils sont sexy (Picasa 3 vs. iPhoto : y a pas photo ;-), et parce qu'ils sont... partout, de manière diffuse, invisible (combien dans le grand-public savent que YouTube appartient à Google?), et permanente - il suffit d'observer les novices : ils saisissent l'URL du site à visiter dans la barre de recherche de la homepage Google.
Pourquoi Google a t'elle tué Yahoo! : des recherches plus efficaces, plus rapides, plus complètes, etc. Adoption de l'outil par les utilisateurs eux-mêmes, et non pas imposée par un quelconque contrat (le Google par défaut sur les Macs et le iPhone est venu bien après que Google soit passée devant Yahoo!). Pourquoi je préfère Picasa à The Gimp sur mon PC: parce que le premier est plus sexy - c'est moi qui ai adopté le produit, personne ne me l'a imposé, comme MS impose son Word sur PC...
Bref, AMHA, on a d'un côté une domination obtenue de force par contrat (Microsoft), et de l'autre une domination réalisée par l'adoption rapide et quasi-systématique (cf. l'échec de Lively et le relatif insuccès de Chrome) des produits par les utilisateurs.

Arrêter d'utiliser Google ? Pourquoi, alors que la fonction de recherche vocale sur le iPhone fait sourire les gamins qui sont plongé en pleine science-fiction (et nous avec ;-), ou que StreetView ouvre des perspectives (sans jeu de mots) fabuleuses pour les applications mobiles de geolocalisation. Ou encore que GoogleDocs nous permet de gèrer de manière collective et collaborative l'ensemble des documents relatifs à la vie d'une startup sans le sou...

Ce que je dis, c'est qu'il faut tout de même conserver présent dans un coin de notre tête que, à force d'à force, nous vivrons un jour dans un monde "Googlisé".

Vivement le FTTH à la sauce Google, telle est ma conclusion, sérieuse et définitive !

billaut

Marc
Merci pour ce long commentaire...
Je suis aussi d'accord avec ta dernière phrase, si aucun autres ne le fait dans des délais raisonnables...

GG

Google investit déjà dans la fibre (très officiellement). Aujourd'hui, il s'agit de consortium pour des câbles transatlantiques. Quid demain ?

Plusieurs points de vue peuvent alimenter les spéculations.

¤ Google a-t-il un intérêt à verticaliser son activité ? Rien n'est moins sûr. Sauf une volonté philantropique (ou politique avec M'sieur Obama...) Pourquoi s'embarasser d'un réseau quand on peut utiliser ceux de tous les opérateurs gratuitement.

¤ tiens justement : est-ce en prévision d'un retour sur la Net-Neutrality ?
Est-ce une stratégie pour sécuriser la distribution de ses services ? (comme n'importe quel entreprise 1.0 qui investit voire rachete son distributeur pour ne pas le voir distribuer des produits concurrents).

Des avis ?

Marc Duchesne

@GG: "Verticaliser", peut-être pas. Diversifier, sûrement.
Retour en arrière sur la Net Neutrality ? Que nenni, d'autant que Obama semble en être un chaud partisan (à moinsse que j'ai mal lu & compris les divers articles sur le sujet).
Plutôt la préparation du véritable paradigm shift indispensable à la mise en place des futurs réseaux télécoms longue-distance : la technologie fibre optique au sens large arrive à ses limites (ex. les phénomènes non-linéaires sur les fibres monomodes actuelles utilisées à très haut débit - 40G), et Ethernet aussi (ex. problèmes de qualité de transmission au delà des 100Gbit/s qui seront la prochaine étape des réseaux télécoms).
Google est parmi les seules entreprises dans le Monde capables d'investir dans les recherches appliquées sur ces domaines...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)