Les Français parlent aux Français : Mongolie n°11
Les Français parlent aux Français : Mongolie n°13

Les Français parlent aux Français : Mongolie n°12

Dans les steppes de Mongolie – Jeudi 14 août 2008

Journée de grande glandouille que celle d’hier… Heureusement car après les péripéties de la veille…
Après un conseil du matin hier, il a été décidé que nous ne resterions pas là où nous étions. Les yourtes qui avaient été louées pour 3 jours étaient en plein soleil au milieu d’un plateau complètement nu.
Donc les 11 Français sont partis en avant dans 2 fourgons pour aller voir les chutes de l’Orkhon à une dizaine de kilomètres de là. Pendant ce temps-là nos amis mongols faisaient la fête à un mouton pour le gigot du soir.
Intéressantes ces chutes. Certes ce n’est pas celles du Niagara… Une grande faille volcanique, dont les parois abruptes sont comme composées de petits cubes de pierre grise posés l’un sur l’autre… Balade sympa…Dsc02943 Un mongol proposait de vous tirer le portrait devant les chutes. Il avait un vieux PC équipé d’une imprimante. Et vous sortait votre binette sur un papier photo A4. Qui fournissait l'électricité ? Un petit groupe électrogène. A côté, une famille égrenait des sortes de baies noires ressemblant à des myrtilles. Avec un peu de sucre blanc : délicieux…
Stéphane et d'autres membres aventureux sont descendus dans le gouffre pour faire quelques photos (la photo est de Stéphane..). Et puis on a vu une Mongole en costume traditionnel. Et à bien y regarder c’était notre retraitée du CNRS, département chimie, sous-département émulsion, qui avait acheté à la boutique locale une deel féminin…
Pendant ce temps Camilla et Pierre Henri était partis rechercher un endroit sympa au bord d’une forêt avec possibilité de louer des yourtes pour ceux qui préférent ce genre d’habitat à la tente. Ils ont trouvé dans une petite vallée. Avec une forêt. Mais malheureusement le ruisseau qui y passe est à sec. Nous avons loué 2 yourtes aux Mongols pour je crois 2 euros la nuit.
Michèle (notre retraitée) en arrivant a refait sa valise. C’est incroyable ce que l’on trouve dans une valise d’une retraitée du CNRS, département chimie, sous-département émulsion. Des tonnes de T-shirts, des nuisettes probablement affriolantes, une gourde, un rond de caoutchouc pour retenir l’eau dans un lavabo. Bref, si elle prenait un stand au black market d’Oulan Bator, elle ferait un business d’enfer avec les Mongolaises… Faut que j’explique mongolaise.
Le premier jour au déjeuner on nous a servi des bananes vertes. Très étourdi, j’ai demandé si c’était des bananes mongolaises. L’adjectif est entré dans la lexicographie du groupe. On le met à toutes les sauces. Cela va de «La mongolaise vient nous servir à boire… (sur l’air de la Madelon) à la Mongolaisie, etc…
Déjeuner assez tardif. Les guêpes se sont invitées en masse. C’est que l’on ne voit pas beaucoup de Gaulois par ici… Puis grande sieste. Et on s’est mis au boulot vers les 6 :00 pour cuire les gigots. Stéphane s’est mis au fourneau… Moi j’ai cherché du bois… Big Boudha a préparé la viande, nos Dames ont paré les 2 gigots…
Et figurez-vous que c’était l’anniversaire de Stéphane. Camilla son épouse, a voulu lui faire une surprise. Elle avait ramené de Paris 2 bouteilles de champagne Ruinart (qu’elle a demandé à Yula d’aller rafraîchir au ruisseau à quelques kilomètres)..
Apéro des plus sympathique. On a chanté l’air de bon anniversaire en français en anglais et en mongolais…
Délicieux le repas avec des pommes de terre cuites dans la cendre… Et puis dessert : des biscuits de type chamallow avec une bougie… Et nos amis Mongols nous ont offert une bouteille de champagne russe… Ha, l’amitié entre les peuples !
Et puis suite à une histoire de Pierre Henri qui racontait qu’il avait prêté sa maison pour réaliser un roman photo, on s’est mis à gamberger sérieusement… Nous aussi on allait faire notre roman photo le lendemain. Le titre a été rapidement trouvé : « le ya-yack à sa mèmère », où il était question qu’Alexandra tombe enceinte d’un amant mongol inconnu (mais on supputerait que cela serait Big Boudha), etc… Faut dire que nous étions bien aidés : avec le fond de cognac d’Eric Quinuu le french chaman, et la bouteille de vodka. En fait on a inventé un nouveau jeu dont nous allons prendre un brevet en rentrant. Pour enchaîner les scènes du roman photo, chacun s’est mis a montrer une photo qu’il avait pris avec son appareil numérique. Et on la faisait passer. Et chacun de broder… (le ya-yack à sa mémére, vient de la photo montrant Monique tirant sur le licou d’un jeune yack pour aller le balader…).
Quant à moi, on m’a montré baladant un cheval (le cheval à son pépère). Et puis lors d’une ballade en début d’après midi, j’ai eu le joie d'être suivi par tout un troupeau de chevrettes …
En tout cas Pierre Henri, qui est archéologue et spécialiste des arts funéraires chez les peuples primitifs d’Homo Sapiens, aurait fait un très bon metteur en scène de roman photo..
Voilà pour la journée d’hier. Aujoud’hui, relax. Je vous joins ci-après une photo Dsc02127_3 du monastère boudhiste d'avant hier (photo que je n'ai pas réussi à uploader via Inmarsat).
Demain on remballe tout, et on remonte vers le Nord sur Karakorum, la capitale de Gengis Khan. A vous qui,bien au frais dans vos salons, regardez les Jeux Olympiques, où les Gaulois n’ont pas l’air de se distinguer, ayez une pensée pour nous, pauvres voyageurs sur les pistes défoncées de la Mongolaisie…
A demain peut-être si tout va bien…

Commentaires

AmelieDelatre

Bonjour Jean Michel, je suis une fan de votre blog, il me permet de voyager d'une certaine facon.

C'est bien votre photo sur le blog de jeanjean?
La source:
www.jeanjean.c.la

Tactis

Bon anniversaire Stéphaaaaaaaaaaaaaaaane ...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)