Les Français parlent aux Français : Mongolie n°10
Les Français parlent aux Français : Mongolie n°12

Les Français parlent aux Français : Mongolie n°11

Dsc02101 les steppes de Mongolie – Mercredi 13 août 2008

Hé bien, dites donc pour atteindre la sérénité dans ce pays, faut le mériter. Pas facile… Mais commençons pas le commencement…

Lever du groupe hier, Mardi vers 7 ou 8 :00 heures… Où l’on apprend que l’un de nos honorables membres Jean Pierre, a la tourista… Stéphane, le cœur sur la main comme d’habitude, lui propose le fonds de la bouteille de pastis qu’il a amené de Paris.. Boire un demi-verre de la chose guérit toute tourista dans l’heure qui suit. Je le sais : j’ai eu la même aventure en Inde.
JP refuse cependant (on gardé notre fonds de bouteille) préférant prendre la médecine d’Ericquinuu, le french chaman (pardon le french doctor). Et une fois le camp levé, nous sommes retournés à Tsetserleg pour acheter un médicament. Il y a une pharmacie mais pas grand chose dedans. Ericquinuu, en revenant de la dite pharmacie, nous parle de suppositoires effervescents, mais je pense que c’était une blague…
Et nous voilà parti, JP coupé en 2 dans son fourgon soviétique au confort néo-stalinien… Direction le Sud. Et on change de région. On quitte l’Arkhangai pour entrer dans l’Ovorhangai. Le paysage change. De la steppe, on passe à une succession de petites vallées. Cela rappelle un peu la Suisse… Arrêt à une source chaude (86°) : Tsenker Jiguur.
Déjeuner sur l’herbe ensuite. Et là nous avons vu le passé ratrapper le futur. Une famille complète de nomades changeait d’endroit et balladait sa yourte et son antenne parabolique sur 3 chariots à roues de bois à croisillons en forme de croix de Lorraine. Dsc02108 La civilisation nomade, recluse dans sa steppe, s’informe par le satellite de ce qui se passe ailleurs. Y survivra-t-elle ?
Comme dans nos villages gaulois d’antan, la steppe a son idiot. L’un d’eux qui était venu nous voir, a semble-t-il été très intéressé par Alexandra. Il s’est couché dans l’herbe, et n’a pas arrêté de la regarder… Il est vrai qu’une gauloise mignonne sur la steppe a, je pense, le don d’émouvoir un mongol, fut-il un peu dérangé.
Après-midi difficile sur ses pistes poussiéreuses et un soleil de plomb. Paysages toujours à couper le souffle et beaucoup moins de pistes dans cette région, avec un trafic très réduit. La montée au temple bouhdiste de Touhon Hiyd, chevillé au haut d’une montagne, a été un enfer. Une piste, que dis-je une piste, un semblant de chemin caillouteux au possible. Et ce ne sont pas les cailloux que vous achetez à Casto pour tapisser l’aquarium de votre poisson Bubulle. Non. C’est du beau caillou mongol. Bien gros. Que l’on croit rond et qui en fait s’avère coupant. Des ornières de type cirque de Gavarnie, des racines d’arbres qui courent dans ce méli-mélo. Les manèges de la mort de la Foire du Trône ne sont rien à côté de nos fourgons avançant à petite vitesse… On s’est même pris un arbre sur le côté droit. Bref on est enfin arrivé à l’espèce de parking herbeux situé au pied du monastère. Il a fallu prendre ensuite à pied un raidillon pentu (40% environ) pour arriver au temple. Et là, bonheur, nous avons assisté dans le temple à une cérémonie. Chants entrecoupés de coups de gongs, de cymbales, de coup de trompettes fabriquées à partir de cornes de yacks évidées… Imaginez une salle rectangulaire avec de chaque côté des moines assis le long de petites tables. Au milieu un couloir permettant aux pèlerins d’aller se faire bénir par le Père Abbé (je ne connais pas le titre dans la religion bouhdique). Les pèlerins entrent par la gauche, passent derrières les moines qui chantent leurs cantiques, se rendent au bout de la rangée dans une petite salle attenante avec bougies, petits moulins à prière de poche, y font quelques offrandes (billets, fromages), et ressortent en longeant l’autre rangée de moines.  Des moinillons occupent une large banquette le long de chaque mur. Chaque moine a devant lui ses papiers de chant, son bol pour  le lait, qu’un préposé à la chose remplit quand il est vide.
Foule recueillie qui entre après avoir fait tourner les grands moulins à prière de l’entrée. Ambiance étrange il est vrai pour un occidental. Indéfinissable.
Puis certains ont fait l’utérus. En fait, le monastère est  surplombé par une paroi de forme conique. Qui fait ressembler à un utérus de femme. Bon. Je veux bien. Faut pas perturber les Homo Sapiens sous quelque latitude que ce soit. Personnellement je ne me souviens plus très bien à quoi ressemblait l’utérus de ma maman… Mais faisons comme si. Donc, l’astuce consiste à y aller par un chemin aussi très pentu, à se plonger dans la paroi conique, pour se régénérer. J’ai préféré m’asseoir et regarder. On sait jamais : une chute est vite arrivée. Je préfére attendre avant de me régénérer…
Du coup il était 7 :30 du soir quand notre caravane s’est remise en route. Avec encore une quarantaine de kilomètres pour rejoindre nos yourtes d’un camp de touristes. On a repris le truc caillouteux pour redescndre. Et ouf ! On a retrouvé la steppe. Nous sommes arrivés à la nuit tombée. Et rouler dans la steppe quand il fait noir n’est pas une mince affaire. De plus Bataa, notre chauffeur, dont c’est la première grande virée, n’était pas trop dans son assiette. Je suppute qu’il doit avoir des problèmes de vision…
Installation au camp de yourtes, apéro pour se remettre de toutes ces émotions et dîner (très bon)… Et pour mon dessert, Jagpsa l’une des 2 cuisinières, m’a fait un massage mongol des épaules… Elles savent y faire, les bougresses.
Puis gros dodo.
On va rester ici 3 jours en plein milieu de rien (je me demande où je vais aller faire mes petits besoins ce matin : c’est plat , l’infini… Peut être vais-je emprunter aux filles leur manteau de cheval ?). Mais l’on va rayonner aux alentours. Visite des chutes aujourd’hui.
Allez à demain peut-être pour de nouvelles aventures…

Commentaires

Néa

Des nomades qui se baladent avec une antenne parabolique sur un chariot à bois ça se rapprocherait des mutants. Cette 11è missive de Mongolie ferait penser à la version gauloise d'Alice aux pays des merveilles. Et demain vous allez nous tricoter une théière !!

marc duchesne

Je trouve que le Cher JMB fait de plus en plus de fautes de français, ortaugrafe en tête. Me demande s'il n'est pas en train de progressivement quitter la civilisation occidentale...
Va nous revenir totalement bouleversé, Not' Jean-Mimi National.
Encore deux ou trois étapes dans la steppe mongole, et il va nous confondre fibre optique et paire torsadée ;-)

Agnes de la creuse

La montée au temple de l'utérus, l'avons faite aussi mais .. sous la pluie, et là, seuls ceux qui ont fait par tps sec peuvent comprendre l'horreur que c'était sous la pluie (rapport que les camions russes glissent tant qu'ils peuvent) ; en revanche, arrivés enfin en haut (et à pieds pour les derniers 2 kms), le monastère dans la brume, un autre monde ..je continue de suivre vos aventures avec bonheur chaque jour et retrouve tous ces lieux où nous étions l'an dernier !!!

Loic

Voici un document interessant qui fait l'etat du haut-debit aux US, et qui preconise qqs solutions pour l'ameliorer:

http://www.speedmatters.org/document-library/sourcematerials/cwa_report_on_internet_speeds_2008.pdf

pachis

Je dois avouer que vous me faites rêver ! J'espère que vos péripéties ne vont pas vous faire regretter de rentrer en France !
A bientôt !!

ghd gold

Timeless design, simple style and high quality style, Ray-Ban will undoubtedly become the brand through nearly 70 years after the important element is still enduring.We 100% guarantee the quality of our ray ban & we are cheap for sale.

aPgvlIEO

[url=http://www.11oPTt1xg5Hb8Mv5xb62p4.com/]aPgvlIEO[/url]
aPgvlIEO
aPgvlIEO http://www.11oPTt1xg5Hb8Mv5xb62p4.com/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)