Connaissez-vous Maroun Tabet ? WOD : vidgets on demand pour vous "simplify-er" la vie...
Du Sidi-Brahim dans le Bordelais ?

3ème Fête du Trés Haut débit à Mortain (Manche)... Où l'on apprend que fibrer les campagnes coûterait 9 milliards d'€...

Excellente 3ème fête du TRES haut débit, organisée par Acome à Mortain dans la Manche du Sud...
Acome pour ceux qui l'ignoreraient, est le seul fabicant de fibres optiques 100% français qui nous reste. Acome d'ailleurs, n'est pas une société, mais une coopérative, dont l'usine de fabrication de câble se trouve à Mortain. Mais au fait c'est où Mortain ?

Mortain_2 Donc nos amis d'Acome organisaient pour la 3ème année consécutive la Fête du TRES haut débit. Environ 450 personnes y participaient. L'occasion de faire le point le matin avec des conférenciers intéressants... Axione par exemple, nous a appris que là où il y avait des poteaux électriques, on pouvait y installer en aérien des fourreaux contenant des dizaines de fibres. Acome notamment a développé une technologie spécifique pour cela... Première implantation dans la Nièvre.
Il y a en France presque 600.000 kms de lignes électriques basse et moyenne tension qui sillonnent nos campagnes en attendant peut-être l'enfouissement un de ces jours. Et ces lignes, c'est à noter, vont jusqu'à l'abonné. On y aussi appris que la réglementation permettait d'y installer des fourreaux de fibres... 
Donc, on pourrait fibrer tout le pays en aérien. Combien çà coûte allez-vous me dire ? Des mille et des cents ? Et bien non. Axione n'a pas donné de prix... Mais dans les couloirs de l'usine d'Acome des chiffres ont été murmurés par ceux qui savent... 15 € le mètre tout compris avec l'installation.
Je me suis donc livré à un calcul de certificat d'études (je n'ai pas fait de grandes écoles). 15 € * 1.000 mêtres (1km = 1.000 mètres) * 600.000 kms cela fait 9 milliards d'€. Auxquels il faudrait rajouter le coût des équipements actifs je suppose (ce qui pourrait être le fait d'opérateurs privés).
Bref, on a beaucoup épilogué là-dessus à cette 3ème Fête...  Et si l'on enfouit la ligne électrique ? Pas de problème : on enfouit aussi le fourreau de fibre. Le même : c'est prévu pour... Sont bien quand même les gens d'Acome (merci de noter que je n'ai pas d'actions chez Acome, comme en plus c'est une coopérative appartenant à ses salariés...).

Cette 3ème Fête a aussi été l'occasion pour Acome d'inaugurer Nove@, son centre de formation aux métiers de la fibre... Centre que nous présente son responsable, Dominique Braul, au début de ce billautshow. On a eu droit à des tonnes de discours pour l'inauguration.. Chaque organisme, administration, Dieu sait s'il y en a, qui ont participé à la mise en oeuvre, y sont allés de leur petit couplet. Par étonnant que la chose ait pris 3 ans pour sortir de terre... L'empilement des organisations dans notre pays est tout a fait étonnante... En tout cas, cela donne du boulot à tout un tas de gens et cela occupe... Bon. Passons.

Petit reportage ensuite dans ce billautshow sur les différents stands présentant qui des applications domotiques, qui de l'installation en aérien, qui des bornes IP de rue (intéressant cette affaire, pas seulement pour les chiens), etc... Pour terminer (vers la 11ème minute de ce reportage) avec un interview de Jacques de Heere en charge du secteur telecoms d'Acome. Manifestement notre pays s'y met. L'activité d'Acome le prouve... 

Il y aurait aujourd'hui 50.000 abonnés FTTH... On devrait arriver à un rythme de 100.000 nouveaux/mois d'ici...quelque temps. Combien en 2.012 à la fin du quinquennat de qui vous savez ?

A part cela, je suis un peu débordé par les demandes de conférences. Le 27 juin j'étais à Angoulème pour participer à un panel sur tout cela. Lundi 30 juin, j'étais à Mende en Lozère. Même chose...

Ce que j'en retire ? Les esprits sont prêts. J'étais en Lozère il y a 3 ans.. E-encéphalogramme plat (une brave dame bien charpentée avait même saisi par le col le député du coin pour lui demander quand elle aurait un peu de débit dans sa commune : elle l'a secoué comme un prunier, mais sans succès jusqu'à présent...) ... Et même nos aimables élus évoluent. "Nos avons bien compris que vous - sous-entendu vous, le brave peuple - vous voulez du TRES haut débit". Dixit Jean Paul Pourquier, Président du Conseil Général de Lozère. Je me suis permis de dire combien coûterait un réseau de fourreaux de fibres en mode aérien en Lozère (il y a 5 400 kms de lignes électriques basse et moyenne tension)... Aux alentours de 80 millions d'€. Ce qui a laissé les Lozériens perplexes car personne n'avait une idée, même grossière, du coût de la chose...

Mais Monsieur Pourquier a le même syndrome que nos grandes élites parisiennes... "Il faut le trés haut débit partout. Les villes auront la fibre avec les opérateurs privés. Les campagnes auront des trucs bricolés.. car la fibre coûte trop cher pour eux (dixit notre Secrétaire d'Etat aux Assises du Numérique)... ". Et Monsieur Pourquier d'annoncer que le Conseil Général va relier en aérien le backbone de la A75 directement à la ville de Mende, chef lieu du département ... Par contre, les glandus qui habitent les bleds entre l'autoroute et Mende : nada... D'ailleurs certains à la réunion ne se sont pas gênés pour le dire qu'ils en avaient marre... (l'un s'est plaint d'une coupure de ligne de téléphone pendant 12 jours... Et en plus, c'est un consultant international qui devait donc descendre en ville pour relever ses mails, etc...)... Madame Billaut a une explication sur pourquoi les élus préfèrent s'occuper des "grandes" villes... C'est parce qu'il y a plus d'électeurs... que dans les bleds à côté. Et comme un élu pense à sa prochaine élection...

Quand comprendra-t-on que ce sont les campagnes qui ont le plus besoin de réseaux à TRES haut débit ?  Quand le prix du litre d'essence sera à 10 € ?

Commentaires

marc duchesne

Trois points supplémentaires :

1. la solution développée par Axione pour le déploiement de câbles optiques FTTx inverse l'équation "coût Génie Civil vs. coût composants/équipements/install" : du modèle ancestral 80% GC vs. 20% composants/install, on passe à 20% pose vs. 80% composants/racco/tests.
D'où la réduction du coût global d'une installation, facteur 2 à 3 par rapport aux solutions traditionnelles type enterré.
D'où on peut encore aller plus loin en poussant le modèle jusqu'au bout : puisque le coût de la pose du câble est réduite au minimum, travaillons sur la réduction du coût de l'infrastucture passive. Câbles éventuellement, mais procèdures de raccordement et de mesures. TOUT EN GARANTISSANT LA QUALITE ET LA PERENITE de l'installation, of course...

2. était à voir sur le stand Axon/Sofim un système de télémonitoring pour personnes âgées et/ou à mobilité réduite. Encore à l'état de proto. Sera testé si tout va bien (nous l'espèrons vivement) en grandeur réelle à Pau.

3. L'une des clés du Très Haut Débit partout & pour tous est la convergence des services pour les collectivités locales & territoriales : grâce à la fibre, une municipalité peut gèrer ses réseaux urbains (éclairage, signalisation, etc.) de manière beaucoup plus efficace et économique.
Dis moi combien tu peux me faire économiser (sous entendu : en temps donc en argent), je te dirai combien je peux mettre sur la table (sous entendu : pour adopter ta solution)...
80M€ pour fibrer la Lozère : pour quelles économies et quels nouveaux services et usages, les premières diminuant (plus exactement : limitant) la facture pour les contribuables, les seconds générant de nouveaux revenus (plus exactement : taxes, e.g. professionnelle) pour la collectivité.

Ce que nous devons faire, nous autres les Evangelistes de la Fibre, c'est montrer à nos élus, par A+B, non pas ce que ça coûte, mais bien ce que RAPPORTE la fibre...

marc duchesne

A propos de l'intervention de Mr Yves Le Mouël, Pdt Fédération Française des Télécoms : il indique le nombre-cible de 3 millions de nouveaux abonnés FTTH par an en 2012, prenant comme base le nombre atteint avec le xDSL (i.e. 3M nouveaux abonnés/an en régime de croisière).
Je pense que ce target est irréalisable en l'état actuel des choses (techniques, financières, humaines) : on ne peut comparer les taux de déploiement de l'ADSL avec le FTTH, puisque dans le premier cas on réutilise une infrastructure existante alors que dans le second on doit impérativement créer une nouvelle infrastructure (sinon, il n'y aurait pas cette *bataille* autour de la mutualisation, isn't ?).

Pour atteindre les 3 millions de nouveaux abonnés par an, il faudrait adopter une stratègie agressive, par ex. en obligeant par la loi l'intégration de la fibre dans tous les bâtiments neufs, résidentiel et entreprise. A coupler avec la HQE & autre bidule issu du Grenelle de l'Environnement, puisque on sait que le très haut débit dans un bâtiment participe de la réduction des émissions CO2 (contrôle des équipements, etc.)

billaut

@Marc
merci beaucoup pour ces comments des plus intéressants...

marc duchesne

à propos du point 1) solution "Axione" : AMHA, le modèle idéal consiste en une répartition 20% "composants + pose + racco." vs. 80% "recette & documentation".
Travaillons par palier sur ce modèle : viser d'abord 60-40, puis 50-50, puis 40-60. Lorsque nous serons à ce palier, l'essentiel du chemin vers la totale démocratisation de la fibre aura été accompli !...

Pierre Ygrié

L’A 75 ,autoroute qui traverse le massif central jusqu’à (presque) la Méditerranée est aujourd’hui « fibrée » .

j’habite un petit village lozérien en bordure de cette autoroute , je souhaite demander une étude à la commune pour l’équiper en réseau optique passif mais l’on me dit qu’aucun opérateur ne prendra le risque de l’activer en raison des coûts ?

Je souhaiterais avoir des infos sur les coûts d’activation d’un réseau optique passif ?
Comme je suis incompétent sur le sujet je m'en remets à ceux qui savent ! Merci

Ben

petite aparté sans rapport.
Je regarde le billautshow pour la 1° fois avec firefox 3 où j'ai découvert une extension : flagfox qui affiche des informations sur le serveur hébergeant chaque site visité. Ainsi, je suis amusé d'apprendre que Mr Billaut aussi est en partie parti dans la Silicon Valley : billaut.typepad.com est hébergé à SF :)

billaut

@ben
six apart la société qui gère typepad la plateforme de blogging que j'utilise est basée à SF... je ne connais pas son hébergeur mais cela ne m'étonne pas qu'il soit à SF
Pour la vidéo j'utilise la plateforme vpod, qui si je me souviens bien est à Madrid en Espagne...
Rodrigo si tu lis ce comment tu confirmes ?

marc duchesne

@Pierre : les sociétés d'autoroutes louent ou vendent leurs câbles optiques aux opérateurs, nationaux ou pan-européens. Donc, AMHA, pas possible pour une collectivité de venir s'y raccorder. Sauf à ce que l'un des opérateurs en question soit interessé à ce raccordement.
La carte à jouer, valable partout en France : les sociétés d'autoroutes appartiennent à des grands groupes d'ingénièrie et de construction, par ex. Vinci. Or, ces mêmes groupes sont impliqués dans la construction et l'exploitation des réseaux optiques des collectivités locales et territoriales via les DSPs...

Nico

Je crois qu'il faudrait un BillautShow_Paratique sur le déploiement de fibre optique pour en venir au FTTH !
http://www.ariase.com/fr/news/fibre-optique-viaduc-millau-article-1463.html

L'A75 vient de recevoir un fibre optique, composé de 144 fibres, avec différent point de sortie sur le long du tracé.
La question que je me pose c'est est ce que cela permait simplement le dégroupage ADSL, ou est ce possible de faire du FTTH...
La fibre va sortir de l'autoroute pour parcourir 25 km en aérien jusqu'à Mende. Mais une fois dans la ville que peut-ont faire avec cela ?

JM après avoir e-évangélisé la France il faut que tu nous forme à la technique !!!

marc duchesne

@Nico : bravo, vous allez donc avoir à Mende un point de branchement à un gigantesque tuyau numérique.
Qu'en faire ? Du dégroupage xDSL au FTTH/FTTO tout est possible, cela ne dépend QUE de la volonté des uns - vos élus, la collectivité, vous les citoyens et les entreprises du coin - et du bon vouloir des autres - le titulaire de la DSP, le ou les opérateurs télécoms déclaré(s)...

GARRIGUES Bernard

Pas utile d'établir en Lozère 5400 km de fibre sur les lignes EDF :

1/ Il existe une autoroute de l'information (celle de KNP Qwest (je ne sais pas qui a repris ce réseau, il me semble que c'est FT)) qui la traverse d'est en ouest en parallèle de la N88 depuis (il me semble) 1997 sans que ni les services de l'Etat (j'ai quelques doutes) ou le département n'ait demandé d'accès.
2/ Vu les réseaux existants, il doit être possible d'optimiser la longueur du backbone à beaucoup moins de 5400 kms (pour les spécialistes de la topologie, par exemple 24 noeuds sur 5600 km2): à vu de nez cela doit passer à 800 kms.
3/ Il y a d'autres réseaux très haut débit en Lozère : ceux de SNCF (lignes Clermont Neussargues, Clermont Nîmes, La Bastide Marvejols) maintenant l'autoroute de l'infos placé dans les fourreaux de l'A75 ; il existe une balise radiogonio sur le Truc de Randon, et tout ce que l'on ne sait pas : il m'étonnerait que l'IUP de MENDE ou Sup Agro de Florac n'ait pas un accès au réseau RENATER. Le directeur régional de FT a déclaré, au mois de décembre 2006 à Mende qu'il pouvait fournir un abonnement à 100 méga à n'importe qu'elle entreprise lozèrienne qui la demanderait : pourquoi pas le département ?

C'est sûr que le Conseil Général de la Lozère, tous ensemble, dispose d'une culture TIC inférieure à celle d'une classe de 4ème du même département : il auarait intérêt de déléguer ses compétences à un conseil général d'adolescents ad hoc.

Pierre Ygrié

L’ A 75 est une autoroute numérique publique uniquement financée sur des fonds publics avec des points de sortie et des possibilités de raccordement pour les communes qui le souhaitent

Je vois que Nico est bien renseigné sur l’A75 ! collègue mendois peut-être ?
Moi c’est beaucoup plus « rural » ; j’habite Auxillac, (300 habitants),en bas débit jusqu’ici (7 à 8 kms du central donc non Adélisable ) à 4 kms de l’autoroute .Ma commune est La Canourgue dont le maire est Jacques Blanc .Je voudrais lui proposer de faire d’Auxillac,siège des Webs du Gévaudan, un village pilote en FTTH ! Qu’est ce que je dois faire concrètement ?

Lorsque Marc dit « cela ne dépend que de la volonté des uns - vos élus, la collectivité, vous les citoyens et les entreprises du coin - et du bon vouloir des autres - le titulaire de la DSP, le ou les opérateurs télécoms déclaré(s).,imaginons que la « volonté des uns » soit réelle ,comment déclencher le « bon vouloir » des autres , sachant qu’un opérateur m’a déjà dit que les coûts d’activation étaient élevés et que ça ne l’intéressait pas ?

C’est quoi au juste des « coûts d’activation élevés » ?

Plusieurs de mes élus m’ont posé une question simple : combien ça coûte ? En fonction de ta réponse on présente le dossier au conseil municipal !

Voyez,j’ai des questions simples …auxquelles j’ai le plus grand mal à obtenir des réponses simples .Merci ,Marc et Nico, de m’aider à m’en approcher

GARRIGUES Bernard

DSP ? Délégation de Services Publics ?

KL

J'ai un peu la même approche que Pierre.

J'habite depuis plus d'un an dans une commune de 250 habitants en Ille-et-Villaine. Je suis conseiller municipal depuis mars. Très facile de le devenir dans une petite commune.

La majorité de la commune n'a pas l'adsl sauf quelques-uns comme moi qui suis à 2 kms du village. J'ai donc l'adsl mais seulement à 512k. Ce qui est mieux que rien.

Depuis presque deux ans, la commune, la communauté de commune et le conseil général ont mis en place une expérimentation de Wimax. 99 foyers d'Ille-et-Villaine dont 50 sur ma commune ont le Wimax gratuitement car en phase d'expérimentation avec un débit de 4 méga synchrone.

On a un retour depuis les deux mois où cela fonctionne. Le débit n'est pas très constant voire par moment très faible (moins que les 56k) quand il est là parce qu'il y a beaucoup de coupures...

M'enfin, c'est tout de même mieux que le 56k.

Moi et un ami de la commune, on aimerait créer une boite d'informatique sur notre commune pour d'une part faire des économie de transport (on bosse tous les deux à Rennes - 45kms), pouvoir bosser chez soi (le rêve), faire rentrer des taxes professionnelles dans le budget de la commune (mon ami est aussi conseiller municipal).

Mais sans débit constant, ce n'est pas trop la peine d'y penser.

Bon voilà, j'ai raconté ma vie... Mais cela colle avec le propos.

En fait, j'aimerai proposer un dossier auprès du conseil général, de la communauté de commune et de la commune pour le ftth.

Mais qui contacter pour connaitre la fibre accessible la plus proche?
Qui contacter pour poser une nouvelle fibre et en connaitre le prix?

Est-ce que quelqu'un a formalisé un argumentaire précis à présenter aux élus? J'ai bien quelques idées en vrac comme ça mais rien de formalisé.

Merci à ceux qui ont eu le courage de lire ce message jusqu'au bout.

Pierre Ygrié

Sauf à être des sous citoyens dans la société de l’information les Français doivent avoir une « place numérique » égale quelle que soit leur place physique sur le territoire .

Pour ce faire ils doivent donc avoir accès ,et les Lozériens plus que les autres pour compenser la faiblesse en infrastructures physiques, aux deux réseaux de l’Internet de demain , , l’« Unimédia » ,celui par lequel transiteront tous les autres (ça a déjà commencé !) :

-le réseau principal : en fibre optique, seul support capable d’ « avaler » des contenus qui doublent tous les 18 mois ! Contrairement à certaines idées reçues, installer la fibre jusqu'au répartiteur de chaque village n'est absolument pas une utopie, ni sur le plan technique, ni sur le plan économique .Le FTTV ( Fiber To The Village) ou le FTTH lozérien (Fiber To The Hameau !) en attendant le vrai FTTH ( Fiber To The Home ) , crédibiliserait les « messages » sur l’accès à Internet très haut débit pour tous et partout .

-le réseau complémentaire ( hertzien et satellitaire) pour permettre la mobilité mais dont la puissance sera de toute façon limitée techniquement voire « politiquement » (sensibilisation croissante des Français aux effets des ondes hertziennes sur la santé )

Ce sont les deux qu’il nous faut et pas seulement un réseau hertzien comme certains pourraient le penser ! »

Mais comme tout un chacun les collectivités locales ne connaissenr rien au numérique et sont prêtes à « avaler » n’importe quelle (fausse ?) information .Il se dit beaucoup par exemple que la fibre étant très chère pour les campagnes (à vérifier) la solution c'est la radio. Comme cette solution est en cours de développement (wimax,3G etc… ).avec les fréquences qui seront issues du dividende numérique en 2012 ( fréquences libérées par le passage de la télé analogique à la télé numérique) tous les problèmes seront résolus ! Il serait moins hypocrite de dire que les ruraux seront demain des sous citoyens ! Nous ne sommes pas contre les fréquences radio, nous voulons les deux !

Les collectivités locales ont un besoin urgent de conseils ! J’en reviens donc à ma première question Qu’est-ce qu’il faut faire concrètement ? Combien ça coûte ?

Nico

Il est facile de dire que d'installer la fibre pour tous coute cher, oui mais c'est le génie civil, oui si on doit creuser des centaines de km de fourreau.
Mais la réalité c'est qu'en aérien cela en revient à presque rien...
Nos élus pensent aussi que la fibre (et le FTTH) va être dépassé, mais c'est faux on en prend pour 30 ans au moins...
Il faut le dire, le cuivra aura vécu 50 ans ? et plus, place à la fibre !

marc duchesne

@Nico :
N'exagèrons pas : la pose en aérien, pratiquée ailleurs dans le Monde, coûte un peu plus que presque rien. La solution montrée par Axione la semaine dernière à Mortain, sujet initial de ce post, coûte aujourd'hui plus que les 15 EUR/m évoqués par JMB (15€/m = target des doux rêveurs dont je fais partie). Pour aller chercher un hameau distant de 2-km du central optique : 30k EUR minimum. Une paille dans le budget d'une commune rurale...
Ce qu'il faut, c'est PENSER DIFFERENT. Par exemple, dimensionner les infrastructures pour une durée de vie réduite...

Nico

La contribution Lozérienne pour les Assises du Numérique se met en place :
http://www.polen-mende.com/93A278-assises-du-numerique-polen-prepare-la-contribution-de-la-lozere.html

Une très bonne idée que cette taxe, espérons que nos parlementaires 'ruraux' osent la relayer.
Si seulement on n'avait pas eu idée de taxer les opérateurs télecom... pour financer la télé publique !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.