Les temps changent : "Avez-vous la fibre créatrice ?" En attendant le e-Grenelle...
Les Français parlent aux Français : New-York n°1

Nicolas Sarkozy va nationaliser les réseaux de fibre optique....

C'est une mesure spectaculaire prise par le Chef de l'Etat pour favoriser la mutualisation des réseaux très haut débit. Les réactions fusent…

C'est connu : le très haut débit donne lieu à de très hauts débats dans la vie parlementaire. Les députés comme les sénateurs cherchant à tirer vers eux la couverture de la France en fibre optique au nom du développement de l'économie numérique. Ce sujet devait d'ailleurs faire l'objet d'un examen parlementaire du prochain projet de loi sur la modernisation de l'économie.

Mais Nicolas Sarkozy a décidé de passer outre en tranchant dans le vif du sujet. Le Président de la République vient de prendre une mesure spectaculaire prise au nom de l'intérêt général : il a décrété la nationalisation des réseaux en fibre optique. Une mesure que le Chef de l'Etat compte officialiser lors du prochain conseil des ministres qui se tiendra mercredi prochain. "Finie la présidence bling bling, place à la présidence large bande", a déclaré Nicolas Sarkozy sur le perron de l'Elysée.

Concrètement, le gouvernement va réquisitionner tous les réseaux en fibre optique des opérateurs télécoms qui seront pris en charge par une nouvelle structure publique : la Fondation d'Aménagement des Réseaux Connectés Enfibrés (le Farce).

"Le Hugo Chavez du numérique"

Les premières réactions n'ont pas tardé à fuser : l'UMP, le parti de la majorité présidentielle, a déclaré qu'il s'agissait d'une illustration de la politique de civilisation visant à supprimer l'héritage de mai 68 c'est à dire le développement des réseaux très haut débit dans l'anarchie la plus complète.

Du côté du Parti Socialiste, on rappelle que cette mesure est une copie de la 98ème proposition clause 6 astérisque 23 (sur un total de 100) du Pacte présidentiel de Ségolène Royal (à souligner néanmoins l'abstention de Laurent Fabius, Lionel Jospin et Dominique Strauss-Kahn).

Quant à François Bayrou, il enrage, estimant que le coup de fouet donné au taux de pénétration des boîtiers optiques pour la fibre à domicile sonnera le glas du bon vieux MoDem.

Sur le front du Parti Communiste, ses dirigeants n'en croient toujours pas leurs yeux. "Nicolas Sarkozy, c'est le Hugo Chavez du numérique."

Le dindon de la Farce ?

Du côté des opérateurs, les premiers échos arrivent. La direction de France Telecom se montre soulagée à l'idée de cette (ré) nationalisation, synonyme de retour à la paix sociale et syndicale au sein du groupe. "L'Etat pourrait-il inclure l'iPhone pour récupérer les commissions qui tombent dans les poches de Steve Jobs", suggère avec audace un dirigeant du comité exécutif sous le couvert de l'anonymat.

Le son de cloche n'est pas tout à fait le même du côté de Free. "Toutes ses années perdues à tenter d'ouvrir le marché de l'accès Internet et voilà le résultat…Puisque tout le monde régresse, je retourne dans le Minitel", commente Xavier Niel, fondateur du service d'accès. Du côté de l'Arcep, il est également difficile de garder son sang-froid. "Certes, la nationalisation va favoriser la mutualisation des réseaux mais l'Arcep ne veut pas être le dindon de la Farce."

Pour l'UFC-Que Choisir, cette mesure va dans le bon sens si les impôts n'augmentent pas dans la foulée. Une réflexion que l'association traduit par : "Oui à la réduction de la fracture numérique mais non à la hausse de la facture numérique".

Commentaires

Joël Bohrer

C'est incroyable ce qui se passe en ce début de mois ! ;-)

Joël

Mikash

Très bon poisson d'avril, je me suis fait avoir !
Mais c'est vraiment dommage que ce ne soit qu'une farce !
J'espère qu'on aura quand même était entendu par notre gouvernement.

Sourcier

et la source Monsieur Billaut, on oublie pas de la citer ?

http://www.vnunet.fr/fr/news/2008/04/01/nicolas_sarkozy_va_nationaliser_les_reseaux_de_fibre_optique

:-)

Marc Duchesne

Cher JMB, je crois qu'il y a une (petite) erreur de retranscription de l'annonce. Il ne s'agit pas de nationalisation, mais au contraire du rachat complet, total, et irrévocable de l'ensemble des tuyaux optiques par le duopôle AppleGoogle.

En effet, les deux géants américains ont décidé de prendre en main la destinée numérique de notre cher et beau pays, lassés d'attendre un signe du Gouvernement dans ce sens. Voyant le Président Sarkozy recevoir récemment en cachette à la Lanterne Mr Williams Gates II soi-même, Steve Jobs et Eric Schmidt ont immédiatement contre-attaqué, via une délégation menée par... Bertrand Delanoë.

La proposition AppleGoogle a apparement reçu l'aval du Président, de source sûre trop heureux de se débarrasser ainsi d'un dossier devenu encombrant à force de posts répétés dans la Blogosphere française, dont "un certain *JMB* qui s'est auto-proclâmé héraut du très haut débit et de la fibre pour tous".

Le deal, dont le contenu et le montant exact sont tenus secrets par l'Elysée (on a juste remarqué une nouvelle Rolex - à cadran optique et iPhone à SMS illimité intégrés - au poignet du Président), porte sur la reprise intégrale de l'ensemble des reseaux de communications de tous les operateurs privés disposant d'une licence ART.

Plus de détails dans un prochain commentaire.

Fox

Bien trouvé le "Hugo Chavez du numérique" :D

Gab le Globule

Malheureusement avec ce que j'ai lu aujourd'hui, j'ai du m'arrêter à "spectaculaire"

billaut

@sourcier... mille excuses
en fait j'ai reçu ce post par un ami... j'ai cru que c'est lui qui l'avait écrit... et comme il ne tiens pas trop à ce qu'on le cite... donc vous avez bien fait de citer la source...

billaut

@Marc... ouais Google et Apple rachétent la france... on peut écrire un roman la dessus... je serais assez curieux de voir les réactions de Sego, sarko, bayrou et autres élites de tout bord...
on rigolerait bien je pense...

Harry

Bravo.
Belle blague !

sivende

Bien tenté,

crédible jusqu'à l'acronyme, j'ai même failli penser que finalement il était peut-être pas aussi ... que je ne le pensais

En tout cas merci

Renaud Guerin

En lisant ce titre, je n'ai pu m'empecher de me demander si ce ne serait pas une bonne nouvelle, après tout, vu les calendriers de déploiement et le travail redondant des différents opérateurs...

Sans en arriver là : ce serait une bonne nouvelle si on décidait pour de bon que le déploiement du FTTH se fasse dans des conditions techniques et réglementaires assurant au client le choix de l'opérateur dans chaque immeuble, dès lors que celui-ci est fibré.

Et qu'on évite les redondances dans le "last mile" qu'on est en train de voir se développer, avec qui plus est des technos incompatibles entre elles (GPON vs P2P)

Je n'ai pas suivi les derniers développements, mais très concrètement, contrairement à ce qui se passe sur le cuivre, il n'y a pas de dégroupage total effectif, et à ce jour je ne peux pas choisir Free dans mon immeuble du 12e actuellement câblé Orange.

Feu-l'ART avait pourtant fait du bon boulot pour façonner dans notre pays un marché de l'ADSL dynamique, il serait intéressant de ne pas se planter sur le coup du FTTH, on va pas en poser tous les 10 ans ...

Sourcier

@Billaut: reçu ce post par un ami ou pas, il faut préciser dans le billet d'ou ca vient!

Dr. Francois Druel

Marrant...

F

Ludovic Dubost

Mais non euh.. Il a deja tout depensé pour nationaliser l'Open Source

http://www.xwiki.com/xwiki/bin/view/Blog/GrandesNouvelles

Joe

et il faut le retirer dès la première demande si c'est une erreur... et mettre un lien (la copie intégrale d'un article n'est pas autorisée). ce style de pratique est surprenante venant de quelqu'un d'a priori sérieux.

Fil

J'y ai presque cru jusqu'au "bling bling" :-D

Joli article, ça me donne une idée d'article d'ailleurs tiens...

Pas venu pour rien xD

Sourcier

ce serait mieux avec la source originale de la blague

antisarkozyste

j'ai trouvé cette pétition pour la déstitution de sarkozy, j'ai signé et je vous invite a signé sur www.antisarkozysme.com

billaut

@anti...
Il me semble que les Français ont élu Sarkozy. Avec une belle majorité.
Si au bout d'un an on en veut plus... ce n'est pas une pétition que l'on doit signer, c'est une modification de la constitution...
Ou alors on se range dans la catégorie des républiques bananières. Ce qui est aussi une solution...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.