Radio 2.0. Radionomy : du retard, mais cela part !
Connaissez-vous Amaury Leconte ? Buzzons, buzzons, il en restera sûrement quelque chose...

Les Assises de l'Economie Numérique...

Figurez-vous qu'hier, j'ai déjeuné avec l'un des collaborateurs d'Eric Besson, lequel, comme vous le savez, a été nommé secrétaire d'Etat en charge du développement de l'Economie Numérique dans le Gouvernement Fillion.
Le collaborateur en question s'appelle Franck Suplisson. Il était encore il y a quelques jours conseillers sur les NTIC à l'Elysée. Et un ami commun nous a présenté.
Donc, le Premier Ministre devrait annoncer le 29 mai prochain, les Assises de l'Economie Numérique. Qui se tiendront pendant tout le mois de juin. En gros un Grenelle du TRES haut débit et plus. Déploiement d'infrastructures fil (fibre) et sans fil, usages, etc...
Objectif : faire de la France une nation "full digital" d'ici 2012.
La chose fonctionnera comme un Grenelle (je n'ai pas très bien compris pourquoi on n'a pas appelé l'opération "grenelle de l'économie numérique"...).
Il y a du pain sur la planche. Les mauvaises langues diront encore que l'on va philosopher comme on sait très bien le faire en Gaule. Personnellement, je pense que c'est mieux que rien. Les esprits me semblent maintenant prêts. En tout cas, autant saisir cette chance. Donc notre Gouvernement va nous proposer de réfléchir dans divers ateliers et surtout de proposer des projets concrets. Pour les villes et les campagnes. Pour des usages divers (santé, éducation, travail, commerce, administration, etc...).
En ce qui me concerne je vais m'impliquer (ou plutôt continuer de m'impliquer)... Et commencer par aller voir les nouveaux élus municipaux des Yvelines du Sud pour mettre au point la digitalisation de ma campagne. Avec des projets concrets de télétravail, de centres de soins à distance, etc..
J'ai aussi appris hier, entre le poire et le fromage (on n'a peu le temps de prendre la poire vu que Mr Suplisson devait voir illeco son secrétaire d'Etat..) que l'on réfléchissait en haut lieu pour permettre à ERDF (la distribution électrique basse tension) de poser des fourreaux de fibres sur les poteaux électriques. Voilà une idée qu'elle est bonne. Mais plaira-t-elle aux différents clans gaulois ?

Je vous incite vous aussi dans vos campagne, vos villes, votre mileu, à vous impliquer. Et il serait utile que les associations professionnelles de tout poil se mobilisent. Celles d'abord qui sont dans le métier si l'on peut dire (ACSEL, AFRC, FEVAD, EBG, UDA, ....) que l'on n'a pas beaucoup entendu sur ces thèmes. Mais aussi celles qui ne sont pas (encore) directement impliquées : Medef, Apm, syndicats divers, Eglise de France, Fnsea, Ordre des Médecins, Notaires, etc... bref tout le tissu économique...

Commentaires

levy

Bonjour,

est ce que par hasard, il a été question des référentiels généraux d'accessibilité, de sécurité et d'interopérabilité qui ont disparu de la communication ministérielle depuis un certains temps maintenant. Cela concerne plus les l'administration électronique que l'économie numérique mais sait on jamais.

Maxence TAIEB

Je suis heureux d'apprendre que l'Etat français va "philosopher" un peu sur l'économie numérique. Malgré le fait que je ne porte pas une grande estime à M. BESSON, j'espère que le travail sera productif.

PS : Bravo pour votre blog.

billaut

@levy...
ben non. nous n'avons pas abordé ce sujet... d'ailleurs je ne savais meme pas que cela existait... vous pourriez nous en dire plus ?

billaut

@Maxence...
Merci pour votre appréciation... quant à l'estime que l'on peut porter au Monsieur, ben faut faire avec... cela étant si on arrive à mettre en oeuvre cette économie digitale : je pense que c'est le principal...

Bruno Jacquemin

L'"ami commun" confirme qu'une vingtaine de CCI (les CCI 2.0 !) vont se lancer dans l'organisation de sessions des Assises sur le territoire !

levy

Concernant le référentiel d'accessibilité voir :
http://www.fairytells.net/index.php/2007/05/09/65-le-referentiel-general-d-accessibilite-des-administrations-rgaa-pour-une-accessibilite-reelle-et-durable
(le site "officielle" du RGAA est indisponible depuis décembre).
Il s'agit d'un référentiel contenant toutes les explications sur le comment et le pourquoi rendre son site accessible mais également d'une liste de tests très précis pour vérifier qu'un site est accessible. Il fait suite au référentiel accessibilité ADAE de 2004.

Pour le RGI, voir :
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rentiel_G%C3%A9n%C3%A9ral_d'Interop%C3%A9rabilit%C3%A9

Pour le RGS voir :
http://www.synergies-publiques.fr/rubrique.php?id_rubrique=159

Jean-Claude Ermenault

Bonjour Jean-Michel

On va faire au mieux pour s'inscrire dans cette dynamique en particulier par rapport aux problématiques de l'économie numérique pour les TPE et PME.
L'opération Passeport pour l'économie numérique mobilise actuellement plus de 660 animateurs sur le territoire et un très bon boulot se fait sur le terrain depuis plus de 15 mois. On a créé une vraie prise de conscience de l'importance de ce thème dans les réseaus d'appui aux entreprises... profitons de cet état de fait pour continuer en 2009 sur de nouvelles actions.
JC Ermenault. Directeur du Programme gouvernemental "entrepreneurs, faites le choix dde l'économie numérique"

Michel Combes

Bonjour,
Les assises du Numérique constituent effectivement une initiative très importante. Je l'ai évoquée avec différents acteurs politiques et économiques concernés et il est clair que nous devons nous mobiliser, y apporter une contribution aussi active que constructive, et efficace. Je trouve juste votre remarque concernant la nécessaire mobilisation au-delà du "métier" ; c'est bien tout le tissu économique (et peut-être même au-delà) qu'on doit écouter et entendre sur le numérique, parce que c'est certainement le moteur le plus puissant de transformation de notre économie, de nos entreprises, de notre société. La société tout numérique est en train de naître : elle exige que nous en soyons tous acteurs.
Michel Combes , Président directeur général de TDF

BACQUAERT

Bonjour,

petite expérience personnelle

Je fais du télétravail pour un éditeur de logiciel français. J'habite à la limite de l'Ain et du Jura (en pleine campagne). Au sujet des fourreaux pour fibre optique, dans mon jardin passe en aérien un fourreau pour la fibre optique pour la gestion des barrages. Et nous ici on doit se contenter d'une ligne à 512 Ko (ceci dit en cours de dégroupage, mais à 5500 m du central...) Ce qui me limite quelque peu dans mon travail.

J'espère qu'un plan fibre rurale émergera de ce "grenelle"...

billaut

@Bacquart... espérons...espérons...
Pour ce qui me concerne à 5 kms au nord de chez moi il y a 9 fourreaux enterrés avec chacun 12 fibres dedans. Cela avait été mis en oeuvre par Telia de Dunkerque à Hendaye.
Aux dernières nouvelles il n'y a rien qui passe dans ces fibres...
Sinon allez voir vos élus, chauffez leurs les oreilles... que cela remonte au conseil général... chez Besson, à l'Elysée, etc...

association CLIC (62800 _ Liévin)

A liévin (33000 hab) 50% en 512-re !! nos élus ont été contactés, les oreilles ont été chauffées, et l'élu a chauffé celles de France Télécom qui répond immanquablement : "98% du territoire est couvert" pour eux du 512, c'est du haut débit !
On a parlé Wimax avec TDF, et puis, plus de nouvelles de TDF !
Maintenant on nous parle de NRA ZO: quel avenir ? dans 2 ans, ça ne vaudra plus rien non plus !et ça fait déjà 3 ans qu'on tourne en rond !
Aujourd'hui, FT attend que l'arcep dise à qui appartiennent les fourreaux ! on fait quoi, face à tant d'inertie ? les budget locaux ne permettent pas d'installer la fibre (devis de 6 M€ pour Numéricable) et interdiction de traiter ce dossier sans passer pas des tas de procédures administratives !
=> il faudrait une impulsion digne de ce nom !

buthion

Excellente initiative (enfin, devrait-on dire) que cette annonce des assises et surtout d'un secrétariat affecté à l'EN.
Mais pour prolonger le propos de M.Combes, il importe de ne pas résumer l'EN à son acception technologique : réseau, infrastructures et matériels dont les acteurs aiment faire débat en France.
Il est essentiel de prendre en compte les usages et leurs dimensions sociétales, financières, réglementaires, formation et internationale (Europe).

La confiance est, face à ces mutations, une problématique importante à laquelle les acteurs doivent travailler ensemble, sans connotation corporative, stimulés par les initiatives gouvernementales. Mon cher Jean-Michel, les professionnels concernés sont prêts à travailler en commun pour les favoriser.

Jean-Pierre Buthion
VP de l'ACSEL

Daniel Maniscalco - Conseil Associé - Comunethic - Paris - France

Enfin une bonne opportunité pour définir ce qu'est l'économie numérique !

Je souhaite participer à ces assises de manière à concrétiser de nouveaux axes de développement économiques pour que chacun puisse voir augmenter son pouvoir d'achat, valoriser sa créativité, créer et développer de nouvelles activités et de nouvelles entreprises.

Merci de me tenir au courant des inscriptions et comment participer aux progammes comme intervenant ou animateur.

Cordialement,

Daniel Maniscalco
Conseil Associé
Comunethic

billaut

@association clic..
Ah les gens du Nord ! (Lievin se trouve à côté de Lens - je suis aussi un ch'ti - mais de l'autre côté de Lens par rapport à Liévin)...
Je crois que c'est les oreilles de Sarkozy qu'il faut chauffer...On dit que Sarkozy est informé de ces e-choses... qu'il en a conscience... personnellement je pense que c'est probablement vrai. Mais il faudrait qu'il prenne conscience que s'il ne tape pas sur la table comme il sait si bien le faire, cela ne va pas beaucoup avancer chez les gaulois... certes on a maintenant un secrétaire à l'économie numérique... Mais l'un n'empêche pas l'autre... Je me suis permis de publier sur mon blog une lettre ouverte au Président le 25 juin dernier (http://billaut.typepad.com/jm/2007/06/lettre-ouverte-.html)
Je propose à tous ceux qui râle comme la ch'ti que vous envoyez par la poste une copie de cette lettre en la signant de votre nom, et en l'adaptant si vous le jugez utile...
Si l'Elysee reçoit quelques centaines/milliers de lettres papier (pas la peine de mettre un timbre pour l'Elysée)cela va bien remonter à qui vous savez... (copie au premier Ministre si vous le voulez - mais là je crois qu'il faut mettre un timbre)...
Allez hauts les coeurs, on va bien y arriver...

billaut

@ JP Buthion...
Wouah l'ami Buthion qui commente sur mon blog...
Ce que je reprocherai aux associations professionnelles c'est - comment dire - leur manque de vision. Pourquoi l'Acsel et les autres ne disent aux aux autorités de ce pays qu'elles voudraient un réseau de télécommunications à TRES haut débit ? Pourquoi ces associations sont elles attentistes ? (certaines ont même combattu cette idée, en disant que l'ADSL cela suffit pour Madame Michu...)...
Aujourd'hui les esprits sont presque prêts à accepter l'idée d'une stratégie nationale fibre... Et si l'on veut que notre pays s'en sorte face à la crise énergétique qui se profile, il serait judicieux de disposer d'un réseau optique de bout en bout : sage principe de précaution.
Certes, les bons esprits répondront - comme tu le mets dans ton comment... Oui, mais pourquoi faire ? Quels usages ? etc.. Voilà des choses que j'ai beaucoup entendu dans la bouche de la grande élite gauloise...
Faites les routes, les jeunes gaulois feront les voitures...
Ce qui ne nous empêchera pas de discutailler des e-choses philosophiques...
J'espère que le Président de l'Acsel se commettera d'une lettre (papier - pas de timbre) au Président de la République pour lui dire que la création d'un secrétariat à l'Economie Numérique est une bonne chose, et que son engagement à la mise sur pied d'une stratégie fibre sur tout le territoire serait encore mieux...
J'invite les Présidents des autres associations professionnelles (AFRC, UDA, EBG, FEVAD, et autres) à faire la même chose...

Baptiste

Le « mieux que rien » me dérange. Parfois il vaut mieux ne rien faire, plutôt que de miner le terrain.

Ludovic Dubost

Jean-Michel, je viens de recevoir un mail a propos des assises. Pour le moment c'est tres tres tres decevant vu le programme:

http://www.ludovic.org/xwiki/bin/view/Main/AssisesEconomieNumerique

FAnfan

Frank Suplisson ? C'est pas celui qui a fait changer d'avis l'AFNOR au sujet d'Openxml ? Un petit copain de Microsoft et ses amis ?
Le pouvoir des lobbys ? Et les assises du numérique avec MICROSOFT comme GOLD partner ?

billaut

@Ludo et Fanfan...
effectivement cela fait trés 1.0...Mais je vais y aller vu que j'y suis invité...
En parlant de cela, un millier d'habitants de la ville de de Lievin dans le Pas de Calais vient ou va envoyer 1.000 lettres au Pdt Sarkozy pour réclamer du TRES haut débit à Liévin et surtout le territoire français (lettre basée sur la lettre ouverte que j'avais publiée sur ce blog il y a quelques mois...).
Faites donc la même chose dans votre coin...
Et quand on aura du tres haut débit on pourra se faire nos assises dans Second Life... A priori l'empreinte carbone de la chose sera plus faible que de déplacer physiquement des centaines de gens...

sidani

Bonjour,je voudrais vous remercier pour votre article ,et j'espere lire davantage sur l'economie numerique .

Bruno Jacquemin

Du concret : La CCI du Loiret, à l'unisson de ces commentaires, organise une session Web 2.0 pour les Assises de l'Eco. numérique : 26 juin prochain à Orléans..
M. Buthion : l'ACSEL est bienvenue !
http://econumerique.loiret.cci.fr/blogs/index.php/pe_econum/2008/05/14/dans_le_loiret

Laurent

Cette iniative est vraiment importante ... La France aussi peut avoir demain ces Google ou Microsoft ... je serai évidemment à Orléans, comme l'a mentionné Bruno pour débattre et avancer ...

André BROUCHET

Qu'en pensent lels professionnels des services immobiliers (syndics et autres ?) et ceux des services à la personne ? Internet favorise ces rapprochements mais comment concilier la demande forte de convivialité, de contacts, d'entr'aide, sans tomber dans la démagogie ou la manipulatin des plus faibles ? La présentation hier matin au Ministère du Logement par Christine Boutin et Eric Besson des actions autour du "Logement numérique" (cf ce que propose Gilles Feingold et d'autres) était dynamisante. Je suis prêt à relayer toute action dans ce domaine, comme informateur bénévole !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)