Chine 4 n°5
Chine 4 n°7

Chine 4 n°6

Les Français parlent aux Français - Huangshan Media Hotel - 1er juin au matin...

Mais quelle journée que celle d'hier ! On n' a pas fait dans le détail, on a même donné dans le grandiose...
Jugez-en : démonter une porte de chambre à l'hôtel, perdre le Président de notre déléguation dans la montagne, revenir d'une ballade trempé comme une soupe, se faire passer pour des very VIP, avoir une contravention, faire quelques kampaïs au Ricard...  Et je dois en oublier...
Bref, on n'a pas fait dans la dentelle... Il y a des jours comme cela...

Servez-vous un café, installez-vous convenablement...  Que je vous compte la chose par le menu...

Petite remarque limaire... Madame Augusto ne verra pas les photos habituelles, sauf celle en petit format dans ce post... Raison ? Et bien, je ne la connais pas... Ce matin pas moyen d'uploader les photos en grand format sauf une à la fin... (même en petit format j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois...)

Or, donc nous devions partir ce Jeudi à 6:30 du matin pour arriver à 8:00 au bas de la montagne Huang, célébre site touristique chinois, et même mondial. Objectif de ce départ trés matinal pour un gaulois : prendre le téléphérique avant tout le monde pour aller se balader dans les hauteurs.
Mais vous savez ce que c'est, un Gaulois n'arrive jamais à l'heure...
Mais là, la cause n'était pas dûe à la dame que l'on croyait partie avec une jeune chinois (voir post précédent), mais à cause de Jacques, notre Chinois qui fait partie de notre délégation - il habite la Bretagne, si, si  !... Aprés le petit-déjeuner donc, Jacques est remonté dans sa chambre pour prendre un médicament... Manque de pot, sa carte s'est bloquée dans la serrure... Il a appelé le desk... Un membre du personnel est monté... Rien à faire, on a parlé d'appeler un serrurier, de déposer la porte, etc...
Bref, nous sommes partis avec un peu de retard... Et nous sommes arrivés sur les lieux vers un petit 9:00 heures.. Heureusement, pas encore grand monde... On a ainsi pu prendre rapidement le "Yungu Cablecar".  A noter que les ch'tis, à savoir les époux Klein (Thierry et Blandine), ont préféré monter à pied. Chacun son truc vous allez me dire. .. On a cru qu'on ne les reverrait plus... Mais 2 heures plus tard ils étaient là haut : sont bons les t'chtis...
Mais avant de vous compter nos aventures là-haut, un petit mot sur la région... C'est beau... Dsc07230 Paceful, comme dirait les cow-boys... Nous avons découvert la campagne traditionnelle chinoise. J'y ai retrouvé l'imaginaire de Tintin et le Lotus Bleu... Les mêmes maisons, les mêmes champs. La Chine d'en bas est campagnarde à souhait, sympa; à part les Chinois au volant... Ils sont un peu comme les Gaulois d'ailleurs, il faut qu'ils dépassent celui qui est devant. C'est plus fort qu'eux. De plus, ils ne font guère attention... Probablement quelques neurones qui ont claqué par suite d'une trop grande réflexion ?... Ou une oxydation partielle des synapses ? L'abus de l'alcool de riz ? Allez savoir !

Arrivé là-haut, nous avons commencé notre ballade... Temps trés maussade, des nuages... Mais le paysage a un charme certain... Et est connu du monde entier... La photo ci-dessus vous rappelera probablement la chose.. Et la photo ci-après a été prise pendant une accalmie devant le célébre pin dont j'ai oublié le nom en chinois... Il y a d'ailleurs le même sur la côte pacifique du côté de Monterey en Californie... Dsc07223_2
Et puis il a commencé à pleuvoir... Heureusement que nous avions acheté un pancho en plastique en bas (pour 10 yuens soit 1 €), sinon... Mais même avec... Et puis des marches.. des marches... des marches... A monter, à descendre, à remonter...
Bref, comme il faisait un temps de chien, on s'est retrouvé à l'hôtel où descendent les éminents membres du parti communiste chinois, qui viennent ici en retraite spirituelle... Histoire d'écluser quelques bières, en attendant l'heure du déjeuner dans le même hôtel... Augusto (le mari de Madame) nous a raconté quelques histoires inracontables, et nous a présenté le problème du comptable et de la logique (un truc de marge arrière dans la grande distribution... Problème insoluble dit-il... Mais Thierry Klein, qui a fait les grandes écoles, lui a démonté son affaire.. Sont bons les t'chtis quand même...).
Et nous avons appris que notre Président de Délégation s'était perdu... On ne le retrouvait plus... D'aucuns ont supputé un sale coup des Japonais... Ou encore des Italiens qui manifestement nous suivent depuis Macao... Mais non...
Enfin, nous avons reçu un coup de fil de notre cher Président... Car le téléphone portable, au milieu de la Chine dans les montagnes, marche... Ce qui n'est pas forcément le cas en Lozère... Mais il faut dire qu'avec un hôtel où les huiles se réunissent, cela doit aider... Donc, le Président s'est fait guider par téléphone... Et nous l'avons vu arrivé, fourbu, harassé, trempé jusqu'au os, alors que nous commençions notre déjeuner à cet hôtel... Il avait perdu le groupe 2 heures plus tôt en prenant un autre chemin...
Il a réclamé d'une voix à peine audible une soupe avec des nouille chinoises... Et 2 cachets d'aspirine... Comme pour les condamnés à mort, nous avons accédé à sa requête (je rassure sa famille, je l'ai vu hier soir avant d'aller me coucher... Il était tout guilleret... Les nouilles chinoises sont semble-t-il un excellent remède...).

Et pendant que l'on servait les nouilles à notre Président, notre ami Jacques (le chinois breton), a trés débonnairement retiré de son sac une petite bouteille de Ricard (a priori ce n'est pas le médicament qu'il était allé chercher dans sa chambre)... Dsc00177 Et nous a proposé un vrai kampaï : avec du Ricard... Un chinois qui sait vivre au moins ...

Ce qui nous a mis en joie, malgré la dégradation du temps... Car naturelllement il a fallu redescendre aprés le repas... Et là... là... nous avons souffert pour revenir au téléphérique... Pluie battante, glacée, chaussures qui prennent l'eau, bas de pantalons en serpillère. Et pour ceux qui n'avaient pas acheté le poncho : trempés du haut en bas : des douches ambulantes. Des escaliers à monter, descendre, remonter... Un calvaire... Et le Dieu des Chinois, ou plutôt le Parti Communiste a eu pitié de nous : il nous a fait passer avant tout le monde pour redescendre... Sinon, vu la queue qu'il y avait, nous y serions encore... C'est bon quand même de se sentir important... (en fait notre guide a passé un coup de fil "là où il faut"... Comme certains d'entre nous avaient des rendez-vous en fin d'aprés-midi..."là où il faut" à fait ce qu'il faut. Mais pas la peine d'ébruiter la chose)...

Donc nous voilà reparti sur les routes du Lotus Bleu... Pour visiter un vieux village chinois typique, assez bien conservé : HongCun.. Dsc07242 Là, rien à signaler : on a perdu personne, mais cela aurait pu...Thierry Klein a acheté un moulin à riz... qu'il va reconvertir en moulin à sel.. Mais le bidule pèse une tonne... Et va certainement aloudir la valise pour retour... Je crains le pire (mais il a loué un bout de conteneur à Shanghaî : je vais peut-être en profiter s'il lui reste de la place)...

Au retour dans le bus, certains racontaient des histoires pendables (Augusto, le mari de Madame Augusto, notre Portuguais que l'on avait essayé de nous piquer à la frontière sino-macaienne)... a raconté l'histoire de la pelle, et de l'Abbé Tonnière... D'autres sommolaient dans les bras du Parti Communiste... Pardon de Morphée... En ce qui me concerne, je me suis fait épinglé sur l'intérêt du Web 2.0 et du TRES haut débit, certains éminents membres de notre déléguation trouvant la chose marrante et sans intérêt... Vous me connaissez, bazooka armé et grenades dégoupillées... Sus aux parpaillots...
Quand tout à coup... Dsc07254
Coup de sifflet : la maréchaussée chinoise intime l'ordre à notre chauffeur de bus de stopper. Sur une route de campagne... Il n'y avait personne... Même pas un buffle qui ruminait sur le bas côté... Et les quatres gendarmes de l'Apocalypse (2 sur la photo) lui ont, séance tenante, dressé procès-verbal pour vitesse excessive... Dans le même temps, un motocycliste venant en sens inverse et roulant lui aussi trop vite, s'est fait sifflé... Mais malin comme un singe, il ne s'est pas arrêté...
Nous nous sommes cotisés pour offrir au conducteur la somme correspondante au PV à savoir 50 yuens (un peu moins de 5 €).

Voilà... Dîner sans surprise le soir dans un restaurant de la ville (Xavier Qiu notre teamleader - originaire de la région, nous a présenté son frére -  sympa mais il travaille aux Impôts de la ville - on ne l'a pas trop fréquenté...).
Sans surprise ? On va bien voir : la tourista guette...
Et pour terminer une photo de groupe lors du dîner officiel de Mercredi soir ... Notre président - que l'on a failli perdre, est le monsieur avec la cravatte rouge... Dsc00172

Ce matin : réveil cool... On prend le bus vers les 9:30. Enfin on va essayer... Direction Hanzhou avec une réunion intéressante en fin de journée... Des Chinois qui ont construit un centre commercial pour grossistes de 600.000 m2 en Suède...

Et il pleut sur Huangshan...

Commentaires

Sylvain

Y a pas à dire, on se marre plus en Chine qu'à Boston...
On dirait presque un "Astérix en Chine" :-)

Royer

ben voilà - je suis reconnecté à tes carnets de voyage - moi qui pensais que tu étais à Nice cette semaine - c´est vrai - c´est marrant ces aventures en Chine ! Bien sûr, je vais suivre votre raid US web2.0 en juin ... mais que se passe-t-il dans l´arena gauloise - J´ai surtout l´impression que les strapontins y sont supeuplés ? Comment les chinois percoivent-ils les bloggeurs frenchies ? Leurs trends, leurs styles et leurs labels ????? Et le buziness ? Bien sûr Hergé ( un belge!) c´est tjs un bon placement ! A+ philippe

Christian

Nous sommes trés loin du Web 2.0 et du trés haut débit.. mais ça fait un peu de détente.. Finalement à te lire on perçoit bien ce que pouvait ressentir les lecteurs de Balzac en lisant ses chroniques quotidiennes..

billaut

@Christian... et bé, me comparer à Balzac !!!

olivier2

Je connais des gens qui pairaient bien un abonnement de 30 yuans par semane pour recevoir un petit billet quotidien aussi sympathique et évocateur que celui là.
Un régal....

billaut

@Olivier2 Merci M'sieur Olivier2... 30 yuens/semaine cela fait 3 €. Donc 12 €/mois, donc 144 €/an... Supposons que vous connaissiez, allez 20 personnes qui accepteraient de payer... Cela fait un petit 3.000 €... Madame Billaut qui n'est pas une femme d'argent serait cependant contente...

lucie / cergie

Bonjour JMichel,

Encore un lien vers chez toi aujourd'hui particulièrement vers ce message très complet.
Pour finir, je ne vais pas te cacher que je suis très contente de mes deux photos postées aujourd'hui
Et puis je trouve que mes photos de l'aéroport de Shanghai ne sont pas si mal !
J'espère que tu viendras jeter un oeil. Je ne t'allèche pas en te disant que j'ai mis une photo de mes fesses (entre nous comme j'étais de profil il avait vue sur d'autres détails anatomiques. Je ne suis pas encore allée glisser un oeil sur le blog de Thierry aujourd'hui, je ne sais ce qu'il a réellement écrit)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)