Pedégé cherche start-up...
Connaissez-vous Frederic de Ligondés ?

Petite virée à BusinessOnLine

Business On Line 2007 a ouvert ses portes pour 2 jours hier, 30 janvier.
Nous étions, en compagnie d'Isabelle Payet, grand maître des cérémonies... Beaucoup de monde, 80 exposants, un programme de conférence sur toutes les choses du monde des affaires on line... Il n'y a pas à dire, l'Internet et les Français, c'est désormais le grand amour (aux dernière nouvelles 54% des foyers seraient connectés)... J'ai participé à la conférence inaugurale... Merci à Jean-Marc Ceccarelli d'avoir tenu la caméra pendant ce temps là... Je n'ai retenu que quelques séquences... pour certaines en effet le son était un peu sourd (la salle de la conférence était ouverte sur l'exposition avec pas mal de bruits de fond...)... Philippe Jannet des Echos a animé ce panel sur le thème à la mode : Web 2.0 : révolution ou évolution ?  Pour Philippe : bof. Pour les autres (Netvibes,Google, Mobile Signal, Fevad)... au contraire... Isabelle nous avait en effet demandé d'animer la chose... ce que nous nous sommes employés à faire en n'étant pas d'accord... (si tout le monde est OK, pas besoin de faire une conférence...)
A la fin de ce billautshow au pays de Business On Line, interview exclusive (à partir de la 18:00ème minute) de Marc Lolivier, Délégué Général de la Fevad (Fédération des Entreprises de Vente A Distance): les Français, qui il y a encore peu de temps refusaient de transmettre leur n° de carte bancaire sur l'Internet, sont désormais devenu accrocs du commerce électronique... Comme quoi il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis... (et chez nous ils n'y en a pas beaucoup).
Au train où cela va, on peut d'ailleurs se demander si dans une vingtaine d'année il y aura encore d'autres formes de commerce...

Bref excellente journée... En sortant, je suis allé faire un tour au Salon Linux qui tenait son show annuel à côté... Beaucoup de gens là aussi... Et j'y ai découvert sur un stand des pe'tits jeunes de l'Epitech (dont un était en vacances - doivent pas encore savoir ces p'tits jeunes, que dans la vie normale du Gaulois, il y a le RTT). Ils nous présentaient, tels des Compagnons du Devoir, leur Grand Oeuvre, à savoir une plateforme collaborative en visiophonie... Trés bien. On en reparlera... Décidément, ils vont nous mettre un sacré bazar nos gamins... Espérons qu'ils ne se tireront pas à Londres... Maintenant que Sarkozy à demander aux milliers de Français là-bas de revenir...

Le fichier vidéo ici
Le fichier mp3 ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -

Commentaires

Eloge

Serait-il possible d'avoir des détails/contacts sur la plateforme collaborative en visiophonie aperçue au Salon Linux?
Est-ce une solution capable de fonctionner sur un lien entre 2 villes africaines par exemple? (vous voyez où je veux en venir question bande passante).
Merci.
PS: Monsieur Billaut, à quand un engagement public (style Nicolas Hulot ou tout au moins au Billaut Show) de nos illustres candidat(e)s sur le très haut débit?

olivier2

Je note quelques innovations dans le "montage" vidéo : très bien !
Quelques remarques sur ce type de salon dédié en général aux TIC et à toutes leurs implications diverses et variées, lesquels salons pullulent, comme les Start Up.
Pour en avoir fréquenté beaucoup, ils sont soit pratiquement déserts soit totalement surpeuplés le plus souvent en raison d'un espace dédié chétif, et d'une organisation générale bricolée ( pas de café dit Mme Payet ), l'organisateur ne prenant pas de risque de rentabilité.
La plupart des gens qui viennent anonymement dans ces salons espèrent y trouver des solutions toutes faites à leurs petits problèmes, et évidemment ils sont déçus. Les tribunes réunissent souvent des gens qui se connaissent très bien, la qualité des interventions pouvant s'en ressentir.
Je préfère mille fois la façon de faire des anglo saxons ( encore eux...). Les conférences et/ou débats font l'objet d'un agenda précis et minuté.Les intervenants s'appuient sur des supports visuels permettant de ne pas s'égarer ( parfois des vidéo très pro ), des case stories argumentées et illustrées. Une "boite à outil" est fréquemment délivrée en fin d'intervention, le tout dans un contexte très profesionnel et concret.
Le visiteur doit souvent payer son entrée ( pas cher ), mais d'une certaine façon il en a pour son argent.
On rejoint le vaste problème du "modèle économique" : le gratuit, c'est pas terrible, le payant contraint le promoteur à délivrer le meilleur.
Pour terminer sur une note amicale pour l'animateur de ce blog : Le BillautShow c'est gratuit et on y trouve le meilleur dans une ambiance hautement sympathique.

billaut

@Olivier2... dans l'ensemble d'accord avec vous... et merci pour votre appréciation sur le billautshow...

olivier2

@JMB : j'avais oublié d'indiquer un autre avantage considérable du BillautShow : en plus on n'a pas à se déplacer ! Et le BillautShow Live est l'aboutissement - presque - ultime de la bonne formule.

seb

oui je dois dire en effet que le gars des echos n etait surement pas la bonne personne pour parler du 2.0...c'est un gars (ca se sent) qui ne connait le 2.0 qu'au travers de ce que les journalistes (les siens surement) lui ont explique..car a n en pas douter, le web2.0 c'est avant en en faisant l experience qu on en decouvre la richesse et nul doute que ce monsieur n a pas le temps de cela vu sa fonction.
alors voila qu il nous ressort les sempiternelles remarques liées à la mediocrité des contenus videos, que le 2.0 et youtube c est avant tout un videogag deporte sur la toile...eh bien je dois dire que je crois que ce monsieur n a vraiment rien compris, il n a surement pas ete epaté par ce que les humains savent faire et ensuite partager avec le monde entier, c'est dommage pour lui...

olivier2

@seb : vous êtes un peu sévère avec le Mr des Echos. Ce qu'il fait dans son domaine est plutôt pas mal, et son groupe finance pas mal de développements prometteurs ( e paper ...). Seulement son domaine se limite à l'univers des cadres d'entreprise lecteurs des Echos, et il s'agit d'une petite communauté aux besoins et centres d'intérêt bien délimités. Si un jour il va travailler chez Skyrock, chez Virgin, ou pourquoi pas chez "au feminin.com" sa vision du web2.0 sera certainement différente. Même dans le virtuel, il faut de tout pour faire un monde.

billaut

@Olivier2 et Seb... oui en plus il fallait animer la reunion... Philippe a joué le rôle de celui qui est contre... c'est peut être sa philosophie, certes, mais en tout cas cela a bien animé la dite réunion, c'est ce qui importait.. Isabelle Payet (l'organisatrice) m'a dit que les nombreux participants ont été ravis...

François Ziserman

Bonsoir Jean Michel, bonsoir à tous.

Effectivement très bonne présentation sur le Web2.0 devant les e-commerçants... J'ai fait un petit billet sur mon blog : ">http://www.ziserman.com/blog/2007/01/30/conference-e-commerce-et-web-20/">
Conférence e-commerce et Web 2.0
François
Ziserman

SCI VENDOR PAUTIER

Bonjour

Vous appellez ceci un salon ? mélanger du CRM avec de la DEMAT pour parler de ECOMMERCE etc... c'est un grand n'importe quoi, non ?
d'autres salons bien plus précis et intelligents se sont monté sur LONDRES voire PARIS par d'autres groupes, qui connaissaient leur segment.
désolé mais c'est franc
Claude PAUTIER

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.