Connaissez-vous Thierry Nivelet ?
Connaissez-vous Franck Rougeau ?

La carte bancaire a-t-elle un avenir ?

Titre accrocheur, allez vous penser...
Et pourtant on dit qu'une grande banque française devrait lancer le paiement par téléphone mobile... Certes la puce est toujours là, mais le support carte est remplacé par le téléphone qui deviendrait le média en mobilité servant à tout ou presque...
L'annonce devrait être faite sous peu à ce que l'on dit dans les milieux trés autorisés... Nos amis banquiers vont travailler avec les opérateurs de téléphonie mobile ?
Et vous qu'en pensez-vous ?

Commentaires

Guillaume

Intéressant néanmoinsje crois que des expériences de ce genre ont déjà été faite en Finlande(Nokia). Si j'ai bon souvenir il était même possible d'acheter une canette à un distributeur automatique de cette façon là. (en gros vous appeliez le N° sur le distributeur (surtaxé) et hop vous aviez votre boisson préférée).

Par contre ce qui est BEAUCOUP plus intéressant c'est que les opérateurs Télécoms qui pourraient ainsi "remettre" en cause l'hégémonie voir le monopole des banques , laisse faire celles-ci au risque de perdre une source de revenu intéressante (d'autant plus que les revenus "purement" téléphone auront tendance a baisser). C'est d'ailleurs ce qui m'avait plut à l'origine, car ainsi les banques auraient été obligé de faire un effort auprès de ses clients (particulier / petite entreprise / Créateur d'entreprise). Mais bon se sera pour plus tard peut-être.

Mais encore plus intéressant, (et bien évidemment interdit en France - vivement que l'on libéralise tout cela) le Prêt financier Point à Point (ou Peer to Peer pour les Hypes) et qui rebondit sur l'actualité des nobels.

un des créateurs (mort depuis) disait (je cite libé) :
"Nous n'offrons pas seulement de bon taux. Prêter ou emprunter chez nous est aussi uen expérience sociale, dans laquelle les prêteurs voient l'utilisation que l'on fait de leur argent et les emprunteurs savent à qui ils sont redevable"

Pour plus d'info:
www.liberation.fr Section economie
www.zopa.com
www.prosper.com

Et Bravo pour tout vos billets ou posts toujour très intéressant et divers

Lomig

Il semble que cela soit publié dans l'édition de ce jour (6/11/2006) du quotidien Aujourd'hui en France, page 6, sous le titre "Le téléphone devient carte bancaire", 200 clients du Crédit Mutuel pourront participer à cette première mondiale.

Badoux C.

Bonjour,

La réponse est en chine. Il utilise depuis quelle temps les payements par mobile, maintenant est-ce qu'ils utilises toujours leur carte de crédits ?

olivier2

il y a plusieurs tests en cours ( Strasbourg, Caen...)ce qui signifie que l'arrivée du service est imminente....depuis qu'on en parle ici ou là....

Keitaro

Ca existe depuis quelques temps déjà au Japon.
Et encore s'il ne servait qu'à ça, le téléphone est plus ou moins un "3ème bras" pour les Japonais, car ils surfent, envoie des e-mail (et pas des SMS), l'utilise comme carte de métro, comme carte bancaire, pour regarder la télévision... en gros privé de téléphone portable un japonais c'est l'empêcher de vivre (ou presque).
Sur tout ce qui est lié à la téléphonie, le Japon a entre 3 et 5 ans d'avance sur le reste du monde.
Par contre pour la partie carte bancaire c'est plus ou moins une innovation pour eux, car le cash reste la solution privilégiée, ce qui est paradoxal pour un pays féru de technologie. :-p

olivier2

effectivement, outre la fonction "carte de paiement", de multiples applications sont évoquées ici ou là : titre de transport, carte de parking, carte de "cinéma", carte de fidélité diverses, bref la fin de toutes les cartes à la noix qui nous encombrent poches et protefeuille et dont on peut difficilement se passer en ville. Le grand public ( les jeunes et les moins jeunes ) vont sauter sur ces nouveaux services.
La carte "monéo" va rejoindre le "Bi-Bop" au musée.....

Jean-Yves

Ce ne serait pas la Caisse d'Epargne ? Qui a annoncé cela il y a plusieurs semaines ?

JMO

Caisse d'epargne a lancé un service baptisé Movo qui est couplé à SP Plus. Il permet de faire un virement de paiement sur une petite somme, par SMS.

Pierre

Ça existe déjà, non ?
À Strasbourg, le CMut propose un biniou comme ça, il me semble.
Euh... Comment fait-on rentrer la puce dans le téléphone ?
S'ils veulent normaliser le format ? Bonne chance !

Olivier

On dirait qu'il perd la main pour les scoops le Jean-Mi :
- Movo par la Caisse d'Epargne lancé il y a près d'un mois,
- Et même le Crédit Mutuel qui s'y met avec le MVNO de NRJ annoncé il y a trois semaines...
Vivement la retraite à haut débit ? ;)

Loic

@ JMO
Il n'y a pas besoin d'inserer une qqconque puce dans le telephone. Tous les telephones portables possedent deja une puce (appele SIM). La carte SIM identifie l'abonne au reseau mobile.

@ JM
J'ai participer a une reunion ici dans la Silicon Valley (presidee par Daniel Chatelain que tu connais bien) avec qqs grands acteurs de l'epayment (Visa, Apple iTunes, Google, etc.) et un des participants a annonce que le paiement via mobile etait l'Arlesienne, voire une chimere qui ne verrait jamais le jour. Et l'audience a acquiesce sans broncher. Je ne dis pas que cela n'a pas d'avenir, parfois les Americains se plantent royalement et notamment lorsqu'il s'agit de telecom (e.g. GSM), je crois au contraire que c'est une solution interessante, probablement complementaire de la carte plastique.
L'interet principal n'est pas directement pour le consommateur (une carte ca ne prend pas bcp de place), mais pour les fournisseurs de servvices et de biens. Ils vont pour la premiere fois se dispenser du reseau des cartes bancaires ou de Visa... et utiliser un autre reseau celui des operateur telecom. Maintenant, il faut voir ce que les operateurs vont demander au passage. Mais cela pourrait etre le debut des micro-paiements, que l'on nous promet depuis des annees (parcmetre, baguette, distributeur, etc).
Pour conclure, je pense que c'est une bonne nouvelle pour le micro-paiement, mais je doute que ce soit une revolution avec la disparition de la carte a court terme. Et en general, c'est une bonne nouvelle pour le consommateur, puisque l'arrivee de reseaux supplementaires (reseaux telecom) pour le traitement des transactions devrait ebrecher le monopole de fait des banques et de Visa/Mastercard/CAFIS.

P.S. FYI, Visa vient d'annoncer son interet de devenir public (comme MasterCard). Cela risque de bouger dans le milieu du card processing en 2007...

Serge

L'avenir est devant nous, mais nous l'aurons dans le dos à chaque fois qu'on fera demi-tour.

Guillaume

Personnellement, je n'ai pas de portable et ne suis pas prêt d'en avoir. Donc la CB pourra encore compter sur moi longtemps.
Ensuite, ma CB, je l'use essentiellement sur internet. Difficile de payer par téléphone portable sur un site internet (encore que, plus tard par SMS... pourquoi pas ?)

Enfin, et c'est là que je crains le pire : ce portable qui deviendrait le support de toutes les cartes magnétiques (abonnements bus, cinéma, CB...). Vous imaginez la concentration d'informations personnelles ? Couplé à la géolocalisation et la vidéo-surveillance... Non vraiment, ce monde là, je n'en veux pas.

LaurentVG

Convergence, convergence, effectivement ça bouge depuis quelques semaines.
Après le porte-monnaie 1.0, le porte-monnaie 2.0 ?
Pas sûr, vu le peu de crédit que les Français ont accordé à Moneo...
Crickeely, LVG

bobby

Je n'ai pas de GSM non plus, et c'est un vrai bonheur de ne pas avoir un (sans) fil à la patte. C'est une drogue ce truc, et autant le reserver à un usage professionnel. Faut quand même rappeller que les principaux usages d'un GSM sont "tu est ou ?" et en bas d'un immeuble "c'est quoi le code d'accès ?". En tout cas bravo aux opérateurs pour faire payer si cher ce service.

Thierry_BEZIER

Jean Michel, il va se passer ce qui se passe toujours, c'est le laboratoire en Asie qui a raison, ainsi au Japon cela fait deja presque plus de 2 ans que l'on paie avec son telephone portable grace a une puce RFID et un portefeuille electronique, le paiement pas sms je n'y crois pas, ça manque énormément de simplicité et de clarté, notre salut passe par le RFID j'en suis convaincu...

Phanie

LaSer (Cofinoga) a déjà fait plusieurs tests en France et autres démonstrations à L'Echangeur. Le problème reste apparemment de trouver un "standard" RFID car, pour l'instant, plusieurs normes cohabitent et les technologies utilisées au Japon ne fonctionnent pas en Europe.

Badoux C.

Bonjour Thierry,

Vous avez habitez au japon sauf erreur (leblogdebezier.com)^^, dites nous en plus sur les technologies qu'ils utilisent la bas. Pourquoi n'allez vous pas faire un petit reportage made in japan, "comme vous seul avez le sercret" ;-)

Je ne pense pas que sur le court terme les carte de credits vont disparaitre, par contre sur le long terme...
Regarder ce qu'il c'est passé entre l'époque ou l'on devait forcement passer au gichet et depuis qu'est sortie la CC.

Aujourd'hui les gens achètes des plus en plus de chose avec leurs carte de credits (sortie au restaurant, amplettes, voyages, cinéma, ...).
Des nouveaux marcher se sont ouvert, je pense plus particulièrement a internet ou l'on peux deja payer avec un GSM.

Pourquoi cela ne fonctionnerait-il pas dans la vie courante ?

Mon pronostique:
dans 7ans, 50% de gens possédant un compte bancaire, utiliseront leur téléphone pour payer leurs amplettes.
dans 11ans 70%.
dans 25ans, des nouvelles technologies viendront effacer complétement la monnaie cash.

Badoux Christophe

Thierry

Bonjour Michel, comme tu ne l'ignores pas, cette question a été abordée hier à la Mairie de Paris pendant le colloque du FING sur villes 2.0.

Il s'agit d'un groupement Crédit Mutuel-CIC / NRJ Mobile / Mastercard /Sagem /...

Un carte bancaire (classique du type Mastercard) est associée à la puce SIM équipée des fonctionnalités NFC ( du même type que celles qu'utilise la carte sans contact Navigo de la RATP) permet de gérer sur un terminal idoine la reconnaissance de la carte et la saisie des codes personnels à l'aide du clavier du téléphone mobile.

Quid de l'usage de la fonction carte bancaire lorsque la batterie est épuisée ? J'imagine que cette question a été traitée par les expérimentateurs...

En dehors de l'intérêt apparent - qui reste à confirmer pendant l'expérimentation - de cette solution, l'avenir de ce type de convergence reste soumis à beaucoup d'autres paramètres parmi lesquels l'ajout de services complémentaires quotidiens et fréquents qui justifieraient pleinement ce nouvel usage (transports en commun, parkings, micro -paiements,..). De tels services ne sont pas (encore ?) contenus dans une carte bancaire fut-elle logée dans un mobile...mais sont utilisés depuis longtemps en Asie..

Qui a dit "la route est droite mais la pente est forte" ?

greg

Je pense que le "sans contact" (paiement avec son tel mobile) est déjà en place et fonctionne parfaitement au Japon et que Bytel est en train de mettre en place le projet en France !
C'est donc pour demain !

Pierre

@ Loic :

Vu de la plaine d'Alsace, qui n'est pas la Silicon Valley, il semble assez improbable qu'on puisse implanter une puce CB sur une simple carte SIM... La puce CB contient une source inviolable pour valider le code secret, non ? En tout cas, le reportage vu sur FR3 Alsace indiquait bien qu'une deuxième carte était implantée dans le téléphone... d'où ma question sur la normalisation physique (mécanique) de cet emplacement... bon courage avec les industriels des deux secteurs :o))

N'oublions pas aussi, que côté sécurité, la carte CB en plastique peut supporter d'autres protections, genre hologramme, etc.

Bou diou, si un jour tu peux échanger une puce CB aussi facilement qu'une carte SIM, ça va devenir très inquiétant tout ça... Pas très rassurant en tout cas.

Thierry_BEZIER

-> Greg tout ce qui existe au Japon ne marchent pas forcement, et le paiement par téléphone sans contact marche...sans gros succès, la vraie vague c'est le RFID, au Japon les gens n'utilisent que tres rarement les carte de paiement, mais uniquement du cash, parfois les japonais touchent meme leurs salaire en cash! pourquoi garder l'argent dans des comptes quand ceux ci ne rapporte en interet que 0.2%?? c'est pour cette raison que Felica fait un ravage au Japon, car c'est comme une carte de paiement, au Japon les carte de Credit sont REELLEMENT des cartes de credit, donc vous payez avec de l'argent que vous n'avez pas forcement dans votre compte (nouvelle tendance en France...) ce que les japonais adorent c'est leur porte monnaies electronique Felica a base de RFID, maintenant ça fait des ravages également car la plupart des japonais prennent les transports en commun, donc plus d'arret aux machines, ils passent leur telephone sur la borne et c'est tout, ce qui les encourage encore plus a utiliser le RFID (ou felica)

->Christophe Badoux, des que je peux financierement je file au Japon vous concocter un reportage video complet bien sur!

Christian Salles

La vraiclef du succes est la confiance ( donc la sécurité) que les utilisateurs placeront dans le produit .. et ensuite son cout..

Le paiement sur Internet a décollé dés lors que les gens ont eu confiance dans le moyen de paiement et ont été surs de ne pas voir leur numero piraté.

Sur les cartes, le credo a été de faire croire ou laisser croire que la puce de M Moreno et son utilisation était inviolable. Et pourtant dans un petit pavillon de banlieue un certain Monsieur RU.. a conçu une Yes Card avec des moyens limités.. Au lieu de l'embaucher le GIE Carte l'a mis devant le tribunal.. aujourd'hui les fraudes à la Carte se multiplie .. ( pour ma part ..j'ai été deux fois victime..) certes sans dommage pour moi meme ..mais quelqu'un a du payer l'ardoise..plus la refection de la carte..

L'avantage avec le paiement par telephone , est que
- d'une part les paiements anonymes sont limités à 30 €uros par la legislation europeenne.. et d'autre part le cumul des transactions quotidiennes peuvent être plafonnés. Les risques sont donc parfaitement cantonnées et limités..
- d'autre part il faut savoir ou l'argent est bloqué .( sur un tiers garant.. une institution financiere..
- enfin il faut savoir pirater une ligne telephonique et l'utiliser . ce qui revient à utiliser votre ligne a votre place.. et dans l'hypothése ou cela adviendrait l'utilisateur s'en rendrait compte
- en terme de cout Pour les commercants, l'usage d'un paiement par carte s'assimile à un veritable racket des lors qu'il y a des frais minimums .. ce qui conduit les commercants à refuser les paiements de petits montants.

Dans ces conditions, le micro paiement par telephone peut offrir une opportunité attrayante pour toute sorte de petits paiements ( la ou Moneo trop chers a echoue..) Parking, Parcmetre, ticket ...

Il n'est donc pas étonnant que des Banquiers plus attentifs que d'autres se soient lancés dans cette activité , que des operateurs non bancaires peuvent reprendre à leur compte..
La securité est

Christian Salles

es trois opérateurs mobile, BNP Paribas, et le Crédit Mutuel-CIC, s'associent pour tester le paiement sur téléphone portable. La phase d'étude devrait se terminer vers la mi-2007, avant l'expérimentation peut-être avant la fin de l'année 2007. Le système de paiement utilisera une application installée dans la carte SIM et la technologie NFC (Near Field Communication). Il devra notamment pouvoir traiter toutes les transactions possibles, et être compatible avec les solutions de paiement par carte développées par Visa ou MasterCard.

http://www.journaldunet.com/breve/france/6281/les-operateurs-la-bnp-et-le-cic-vont-tester-le-paiement-par-mobile.shtml

Davy Marchand-Maillet

France Telecom a depuis longtemps un statut d'établissement financier (ce qui simplifie beaucoup l'exploitation de ses boutiques en ligne), ce qui lui laisse les mains libres pour se lancer dans tout et n'importe quoi. En tout cas, on peut s'attendre à une explosion des possibilités de paiement (déjà en cours) qui ne va pas simplifier la vie au consommateur. Personnellement, je suis content de ma bonne vieille CB, avec les défauts (énormes) qu'elle a (quand on me vole son numéro, quand on me la vole, quand je la perd, etc.)

olivier2

il est normal qu'une banque s'interesse à ce dossier, car les jeunes ont un portable bien avant d'avoir une carte de crédit, et l'outil de conquête est ici évident. Donc, dès qu'un premier acteur aura résolu tous les problèmes imaginables, tous les autres suivront.
Si le mobile permet de regrouper tous les outils de paiements ou autres évoqués dans les nombreux commentaires, il est raisonnable de penser que les bonnes vielles CB auront encore de l'avenir, mais peut-être sur des fonctions plus restreintes : DAB, réglements à l'étranger, etc. De nouveaux chantiers pour les hommes et femmes de marketing.

plerouge

Le lancement d'un projet de paiemet mobile par le monde bancaire associé aux opérateurs est un évènement notable car cela veut dire qu'ils ont réussis enfin à s'entendre, ce qui n'est pas évident. On a vu ce qu'ont donné des projets comme Simpay qui n'ont malheureusement jamais vu le jour après plusieurs années de discussion.
Reste à savoir comment fonctionnera le business modèle, qui gagne quoi, est ce que les coûts resteront attractifs pour les marchands et les utilisateurs? D'où la question suivante, sur quelles applications vont ils commencer?

Loic

@ Guillaume
Si le mobile ne te sert qu'a t'identifier (i.e. verifier que c'est bien toi qui achete), je ne vois pas de probleme de concentration d'information. Si je me presente au cine et que j'y ai un abonnement, l'authentification via mon mobile au guichet n'implique pas que mon mobile sache que j'ai abonnement UGC/Gaumont. Pour les micro-paiements je pense que de se passer du reseau GIE/Visa/etc va etre un atout majeur.

@ Pierre
Je ne savais pas que l'experience en Alsace impliquait l'ajout d'une puce CB dans le portable. J'avais compris que l'experience BNP Paribas, et le Crédit Mutuel-CIC, n'impliquait que la care SIM et NFC. Effectivement, je te rejoins sur les difficultes que cela va engendrer si l'on a besoin de nouveaux terminaux qui acceptent une seconde puce de type CB. La carte SIM ne doit pas satisfaire les banques en terme de securite...? pourtant les operateurs telecom n'ont pas de problemes avec, pour identifier un abonne et donc le facturer. La techno SIM + NFC (a base de RFID) semble interessante.

J'attends avec impatience les retours de ces diverses experimentations. Il y a un marche du micro-paiement qui attend...

Pierre


Est-ce bien là que se situe le pb des micropaiements ?
A Strasbourg, je peux acheter un ticket de tram (un seul) avec ma CB.

Un des aspects de la sécurité est relativement trivial : je peux vérifier à tout moment que ma CB est bien dans mon portefeuille et je suis alerté si je ne la vois pas. Mais si elle est enfouie dans mon téléphone ?

billaut

@Loic... Le problème me semble t il est le suivant... dans la carte bancaire, la puce apparatient à la banque... dans le téléphone portable la puce appartient à l'opérateur... question s'il n'y a qu'une puce : qui passe sous les fourches caudines de l'autre ? La chose a mon avis ne va pas etre simple à terme... les empires risquent de se chipoter...

en tout cas je suis étonné du nombre de commentaires intéressants postés sur cette petite rumeur... la chose doit passionner...

olivier2

la carte fait "déjà" de la résistance face au mobile "couteau Suisse"...
http://solutions.journaldunet.com/actualite/depeche/28/230646/laser_teste_une_carte_bancaire_sans_contact_a_toulouse.shtml

olivier2

@JMB : si la chose passionne, c'est sans doute parce que la valeur d'usage s'impose à la techno, c'est ce qui ressort des échanges effectués ici. Ceci démontre une fois encore que la technologie en soi n'est pas créatrice de valeur sans Marketing. Un chantier passionnant pour toutes les entreprises qui sont concernées de près ou de loin par la monétique, de la RATP à ma banque en passant par le boulanger du coin.

billaut

@Olivier2... et en passant aussi, il ne faut pas l'oublier, par Paypal et autre Google qui ne vont pas rester les bras croisés je pense dans ce domaine...

pimu

Pourquoi toujours la chine et le japon?

Voici une photo d'un appareil pour payement par portable dans une librairie (KYOBO) de Seoul prise en Aout lors de notre dernière visite.

http://pimuelguru.free.fr/images/coree/seoul210806/P8200582.JPG

pimu

Ma femme me rappelle que ces machines étaient disponiblent partout les convini entre autre et que celà servait comme le prochain test pour navigo sur portable de la RATP à valider le Bus.
La mamie sortant son portable pour payer le bus nous avait surpris.

olivier2

en zappant par hasard hier soir sur France 2, je suis tombé sur l'émission de Laurent Riquier ( "on a tout essayé" ), et sur le "géo-trouvetout comique" de la bande Jérôme Bonaldi qui faisait une démo de payement par mobile ( démo totalement bidon et statique )sans toutefois citer le nom de la banque concernée.
Néanmoins, c'est un signe, notamment de la mise en place d'un plan de communication pour ce futur nouveau service, car en la matière rien n'est gratuit.
A suivre.

Loic

@billaut
Effectivement il va falloir probablement revoir les perimetres des uns (banques) et des autres (operateurs de reseaux).

1. Si tout se passe ne post-paye, on peut imaginer recevoir la liste de ses achats via mobile sur sa facture "telecom", on peut meme imaginer que le mobile puisse devenir une veritable carte de credit (avec interets supplementaires si pas paye dans le mois, etc). Ainsi l'operateur n'a pas de relation avec la banque si ce n'est pour recuperer l'argent en fin de mois comme il fait actuellement.
Inconvenient: Risque d'impaye... enfin, les operateurs sont rodes a se genre de risque.

2. Si tout se passe cette fois en pre-paye, facon porte-monnaie electronique, la aussi l'operateur n'a pas vraiment besoin de la banque, l'operateur debite le compte en vue de futures achats via le mobile. L'operateur maintient la balance de se compte pre-paye, et refuse tout achat qui depasserait ce montant (on peut imaginer un systeme de refill sur demande facon Moneo, avec plein de regles limite hebdo, journaliere, etc.).

3. Enfin, l'operateur peut demander l'autorisation pour chaque transaction (verifier si le compte est provisionne, depassement de la limite hebdo, journaliere, etc) a la banque... mais je ne vois pas vraiment l'interet economique d'une telle solution, etant donne qu'il va falloir passe par la banque, on court-circuite de cette facon le reseau Visa/etc. puisque l'operateur peut parler directement avec la banque concernee, mais on reste tributaire des couts de transactions impose par les banques. Sans parler de la latence induite (c'est plus long de parler avec la banque a chaque transaction).

Bcp de gens reflechissent actuellement a court-circuiter les banques et les reseaux tel que Visa/MasterCard, pour reduire les couts de micro-paiements. Court-circuiter les banques et et Visa necessite de prendre certaines responsabilites (impaye, compte approvisione, authentification, etc.). Les operateurs ont quasiment tous les outils techniques en main, il faut maintenant qu'ils osent se lancer...

Rémy (COMvibes.fr)

Merci JM d''avoir lancé le sujet.

Je voudrais ajouter que la carte bancaire bénéficie parfois d'une image négative en terme de confiance et de sécurité auprès des utilisateurs.

Il y a une place pour les moyens de paiements alternatifs.

De plus, d'un point de vue commercial, le fait de proposer des moyens de paiements alternatifs, permet d'élargir son marché cible.

Le dernier article sur COMvibes.fr traite précisément de ce sujet :

Paiement online : les nouveaux moyens qui boostent votre CA!
http://comvibes.fr/index.php/2006/11/paiement-online-les-nouveaux-moyens-qui-boostent-votre-ca/

Loic

Le besoin de micro-paiement est incontestable. Le mobile semble etre une piste interessante:

De maniere un peu compliquee en Italy:
--------------------------
ITALY - TIM LAUNCH MOBILE TICKET BOOKING SERVICE WITH TRENITALIA
Telicom Italia Mobile (TIM) subscribers with internet access can now
book railway tickets from their cell phone, DMEurope reports.

The incumbent operator has launched a service allowing customers to book
railway tickets from their mobile phones without using a credit card.
Once a booking is made, subscribers can pay for their ticket by midnight
the following day at any of the 20,000 SISAL lotto outlets or at any
Trenitalia sales outlets (including station ticket offices or ticket
machines).

To use the service, customers log on to the TIM Mobile portal, go to the
'119 e Utility' section and access Trenitalia services to consult the
timetable or book a ticket. Customers can also book a ticket via SMS.
Customers send a text message containing the word 'Trenitalia' and
receive in return a message containing an automatic link. The link will
take them to the 'Postoclick,' Trenitalia's ticket booking service. Once
a booking has been made, the system sends a text message and e-mail with
a summary of the trip and a booking number which must be given to a
sales outlet when paying for the ticket. Postoclick can be used up to
three days before departure and up to three bookings may be made at any
one time.
--------------------------

De maniere un peu plus integree en Autriche:
--------------------------
AUSTRIA - BUY VIA YOUR MOBILE AT COLA VENDING MACHINES
VeriSign has announced a deal to enable purchases at Coca-Cola vending
machines via mobile phones in Austria. Now, over two million mobilkom
austria and ONE wireless customers have access to the mobile payment
function at vending machines across Austria.

"As consumers are growing increasingly dependent upon mobile devices,
mobilkom austria and ONE recognised an opportunity to provide compelling
services that make everyday activities like buying a soda from a vending
machine even more convenient," said Jeff Treuhaft, senior vice
president, Digital Content Services, VeriSign. "We look forward to
extending this cutting-edge mobile service and added functionality to
wireless users around the world."

Making purchases by mobile phone is becoming increasingly popular around
the world. According to the Yankee Group's August 2006 report titled
"Mobile Phones Transform into Mobile Payment Devices," the global
revenue for off-deck mobile payment transactions will rise dramatically
during the next 5 years, increasing by more than 100 per cent from 2005
to 2009, while the user base also expands from 65.5 million to 178.8
million during the same period. Paying via mobile phone has already
achieved some success in Europe and Asia, and the Yankee Group expects
the trend to continue as mobile devices become more powerful and
consumers use electronic payments for more transactions.
--------------------------

leroyal42

moi , je pense que le téléphone mobile est déjà assez dérobé en France pour y ajouter une moyen de paiement . la carte Monéo a déjà servie de leçon ...

albert

Les loups font-ils bon ménage avec les renards ? c'est le même problème que la TV Mobile...

amine tafrawti

salut ....

abderrahim

j'ai besoin d'argan vraiment je ss pouvre je ss un jeune homme j'ai envie de mourire vraiment tu sais stp stp aidé moi je sais pas comment faire je veu faire un petite progé pour vivre

abderrahim

j'ai besoin d'argan vraiment je ss pouvre je ss un jeune homme j'ai envie de mourire vraiment tu sais stp stp aidé moi je sais pas comment faire je veu faire un petite progé pour vivre

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.