Connaissez-vous Georges Nahon, là-bas ?
Connaissez-vous Georges Nahon II, là bas ?

Commentaires

gandon françois albert

avec ce barcamp banque, on dirait que les idées, les bonnes, traversent beaucoup plus vite l'Atlantique que lors de la première vague d'internet. tant mieux.

mais pour implanter ce type de service il faudrait changer la loi... un article du code monetaire et financier empêche ce genre de transactions en raison du monopole des operations de credit... une idee serait d'inscrire ces prêts dans un "ordre social" et sous forme d'une association 1901 cf l'aricle du CMF L511-6 ... Mais que certaines banques s'intéressent à ce genre de projets et ne les voient pas comme des concurrents potentiels mais comme une diversification de leurs activités est déjà un très grand pas. non?

Ceci est du au track records que les banques ont eu avec la microfinance. Car Kiva.org est un modele de "microfinance 2.0" pour faire tres tres (trop?) rapide. Avec un taux de refinancement egal voire superieur à ceux des prêts dits "normaux" les banques ont donc un grand intérêt à s'engoufrer dans la brêche...

mais qui va dominer ce marché? Pourquoi pas microsoft ? avec la tresorerie dont ils disposent ils seraient potentiellement de facto un des tous premiers acteurs...

billaut

@francois albert...
il y a quelque chose que je ne comprends pas... m'est il permis de preter de l'argent à mon voisin ? car zopa n'est pas une banque non ? d'ailleurs ont ils le statu banque ?
personnellement je pense que c'est google qui créera ou rachetera un prosper ou un zopa... Microsoft à trop à perdre dans cette affaire car les banquiers traditionnels lui payent encore pas mal de royalties pour Windows et autres... Le jour ou naturellement ces banques passeront à l'opensource...

Olivier

Jean-Michel,

C'est pas gagné que tu trouves un français qui soit membre de Zopa sachant que "you need to be an individual over the age of 18, who's resident in the UK and who has a UK current account" d'après les règles d'enregistrement sur Zopa.

Quant à transposer le modèle en France, c'est une question que je me suis posés il y a quelques temps mais l'intérêt d'un Zopa au UK ou d'un Prosper aux US qui sont souvent principalement utilisés pour du remboursement anticipé de crédit et donc couvrir les taux exhorbitants de votre credit card company me semblent moins flagrant quand il est possible ici d'avoir de n'importe quelle banque ou organisme de crédit des prêt conso pour des 5000, 10000 EUR sur 6 mois à des taux qui se baladent entre 4 et 5%...

Non ?

Olivier.

pquattro

C'est un dérivé de prêt à la consommation monté en intermédiaire, ou comment prendre 2 fois des intérets sur un produit financier. Ce service, à l'heure actuelle, en France, ne pourra être que porté par d'autres banques. (Comme Carrefour qui fait des prêts en passant par des "vrai" banques...).

Au sujet de Microsoft, c'esst un peu plus compliqué que cà. Si le plus gros chiffre était fait par office, la question ne se poserait pas. Est ce que c'est le cas aujourd'hui ?

En apparté de la discussion et sans vouloir lancer de polémique, Banque et OpenSource, il faudrait que les experts en sécurité ne soient pas au courant...

gandon françois albert

@ jean michel: oui auy prêt, avec une reconnaissance de dettes. mais pas avec des interêts et pas de manière habituelle.

S'il y a des experts dans la salle... en regardant sur legifrance c'est bien cela. un credit renferme l'idee du "caractère onereux" de la mise à disposition des fonds. la notion de carctère habituel est importante.. CF "Il est interdit à toute personne autre qu'un établissement de crédit d'effectuer des opérations de banque à titre habituel". donc prêter oui, mais de manière occasionnelle et sans intérêts.

de plus vous devez obtenir un agrément: "les établissements de crédit doivent obtenir l'agrément délivré par le comité des établissements de crédit et des entreprises d'investissement mentionné à l'article L. 612-1."

voila, très brièvement. quels sont les stauts de ces organisations? vaste question. Le wiki du banque camp est tres instructif. pas d'infos sur le statut de ZOB (zebu overseas bank) et autre prosper. et ce n'est pas trop grave.

je pense que le statut des exemples US ou etrangers importe peu car en cas de creation en france d'une telle activité le droit français s'appliquera... et là on retombe sur la legislation sur les operations de cr2dit décrite plus haut.

Pour microsoft, je pensais seulement qu'avec leur treso, ils ont de quoi pourvoir au besoin d'apporter des fonds ...

la fin de votre post: en deux lignes vous avez du faire siffler pas mal d'oreilles du côté de seattle. mais ceci confirme le fait que les évolutions gigantesques restent à venir... to be continued donc.

christophe ducamp

Salut Jean-Michel. Je vois qu'on parle du BarCampBank chez toi sans aucun lien... Serais-tu prêt à venir avec tes amis pour animer une première session ? C'est le 16 septembre 2006 chez SiliconSentier.. Bon week-end.

billaut

@Christophe... ben je viendrais bien...mais je crois qu'à cette date je vais etre en Chine... je te dis...
@francois albert... effectivement... je rappelle qu'en novembre 1997 à la conf de Bank Administration Institure M'sieur Bill, keynote speaker, a dit "the world need banking,but no bankers"... il avait essayé de racheté Intuit à l'epoque mais la Maison Blanche lui a fait savoir qu'il ne fallait pas toucher aux Banques... qu'on se le dise...

Benoît Granger

Zopa n'est pas infaisable en France, mais n'obtiendrait certainement pas l'autorisation du régulateur ! Tout ce que le mouvement du microcrédit a obtenu, c'est d'élargir la définition des prêts "sociaux" qui figurait à l'art 11 de la loi bancaire de 1984. Mais comme on peut tout faire avec l'association 1901, c'est le statut de l'Adie, de FIR, etc : des prêts avec un statut à but non lucratif...

(j'avais même publié un bouquin sur la question, mais il ya au moins 10 ans !)

Frederic Baud

Salut Jean-Michel,

Ce post pour relancer la proposition de Christophe maintenant que ton voyage en Chine et le premier BarCampBank sont passés. Les choses avancent bien sur le BarCampBank; que dirais-tu de venir nous rejoindre pour discuter de Zopa, Prosper, fundable, Ycombinator et autres au cours d'une session d'un Barcamp ou d'un atelier ?

billaut

@Frederic : quand ?

Frederic Baud

Le lieu et la date du BarCampBank2 sont en cours de définition. Si les questions logistiques repoussent cela au-delà de fin Octobre, je serais d'avis d'organiser un mini-BarCampBankParis en se donnant rendez-vous dans un café de la place en fin de journée, par exemple la semaine du 23 Octobre. Tes réactions et celles des BarCampBankers francophones sont les bienvenues.

frederic baud

Jean-Michel,

le BarCampParis7 est maintenant prévu pour le 11 novembre chez Google France. La communauté BarCampBank sera certainement de la fête. Dans l'espoir de te voir à cette occasion.

Julien Duprat

Bonjour,

J'avais dans le temps tenter de m'inscrire à ZOPA. Mais cela n'est pas possible pour un francais qui doit pouvoir justifier de vivre au Royaume Uni.

JE vous joins le mail qu'il m'avait été renvoyé suite à ma demande

Hye,
I would like to know if it's possible to register to your service if i live in France.
Thanks
Julien Duprat

Hi Duprat
Thanks for your email and your interest in Zopa.
I'm sorry but in order to comply with UK Money Laundering Regulations all Zopa Members need to be UK residents and appear on the voters roll.
We know this sounds incredibly inflexible, but at this stage in Zopa's young life we have to be belt and braces with identification, money laundering and fraud.
Clearly this is a big turn off for you so please accept our apologies. Once we're better established we'll be looking to increase the number of ways that we can admit Zopa joiners online.
As Zopa grows we are planning to move into other countries by the end of the year and we hope very much that you'll consider trying to join us again then.

MrGoodFriend

Bonjour,

p2pinvest.free.fr à l'air de proposer un service de prêt entre particulier en France.

Apperemment ce n'est pas encore complètement opérationnel.

Nicolas

Les périodes de crise sont propices à l'innovation, y compris en matière d'argent. LCI l'a bien compris et a entièrement consacré son émission "Plein Ecran" à l'argent et à la finance 2.0 : crédit de particulier à particulier et financement de projets en P2P (peer-to-peer) ont été mis à l'honneur.

L'émission de Cédric Ingrand a parlé d'argent, de crédit, d'investissement et pourtant, aucun banquier n'était présent sur le plateau. Et oui, pourquoi faudrait-il toujours passer un banquier pour financer un projet ? Et si l'on faisait autrement ? La crise a montré des signes évidents de faiblesses structurelles dans le domaine de la finance avec des lourdes conséquences en matière économique et sociale.

Et si l'on écoutait le point de vue d'entreprises nouvelles qui permettent des modes de financement alternatifs ? LCI a présenté 3 entreprises dont le point commun est de mettre directement en relation ceux qui ont besoin d'argent avec des internautes qui sont prêts à les financer, sans passer par une banque.

Invités de l'émission : Arnaud Poissonnier (Babyloan), Jeremy Oinino (Koeos/CapAngel) et Jean-Christophe Capelli (FriendsClear)

Stéphie

Bonjour, j'ai un projet de création d'entreprise qui doit aboutir mais je suis confrontée à des grosses difficultés financières. J'ai essayé de recourir auprès des sites tels que " Pretp2p, entre-particulier, etc .." mais il s'avère que ces sites ne sont composés que des personnes malhonnetes qui ne font que profiter de malheur des autres. Pourriez vous me dire s'il exite réellement des peronnes prêts à s'inverstir pour financer les projets des autres.
Je vous remercie

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.