Connaissez-vous Endhoven ?
Connaissez-vous Leboeuf ?

Gauloises, Gaulois : y'en a marre !

Et bien dites donc, on ne fait pas dans la dentelle, ces temps-çi, vous ne trouvez pas ?
L'affaire d'Outreau (que l'on croyait terminée, mais qui semble continuer) , l'affaire du Clémenceau (tiens, il est passé où celui-là qui se balade sur toutes les mers du monde avec nos impôts ?), l'affaire du Davdsi avec les amendements qui jouent à cache-cache, l'affaire de nos banlieues qui s'enflamment, l'affaire du Cpe avec ses allures soixantehuitardes (je promulgue la loi, mais vous savez on va la changer..), l'affaire de la déléguation française à Bruxelles qui quitte la salle car l'un d'entre eux a causé l'anglais , et j'en passe...
Autant d'affaires en aussi peu de temps ! Le Gaulois fait dans le Grandiose... Que dis-je dans le grandiose, dans dans le Sublime !
Mauvaise configuration astrale ? Abus d'hydromel ? Modification climatique qui oxyde nos neurones ? Allez donc savoir ...
Tout cela ne serait que l'amère écume des jours (la "mer écume"... wouarf elle est bonne.. bon , passons) s'il n'y avait pas, en plus, un élément dont nous n'avons guère pleine conscience : à savoir une crise financière majeure de notre Etat.
L'autre jour, je rencontre un ami polytechnicien qui arpente à longueur de journées les allées et les antichambres du pouvoir (je n'en ai pas beaucoup d'amis dans cette caste...)... Je lui fais part de mes inquiétudes après avoir lu le rapport Pébereau... "Comment, me dit-il d'un air goguenard (si,si, je confime, un polytechnicien peut prendre un air goguenard...), tu ne savais pas ?"
Non, je ne savais pas que c'était à ce point... Vous êtes probablement aussi dans ce cas, non ? En fait, toute proportion gardée, cette crise financière semble de même ampleur que celle qu'a connu l'Ancien Régime, ce qui a conduit à ... la Révolution de 1789 ...
Hier soir donc, histoire de me faire peur, j'ai relu le rapport Pébereau. Avec une lichette de whisky d'Ecosse (j'évite l'hydromel : on ne sait jamais) que Madame Billaut garde pour les grandes occasions (j'ai droit à la lichette le samedi soir..)...
C'est quand même impressionnant. Mais comment a-t-on pu en arriver là ?
Qui est responsable ?

Nos élus de tout bord ? Qui, au lieu de passer leur temps à se chamailler, à s'entre-déchirer, feraient peut-être mieux de pointer toutes les factures de notre aimable Administration ? Et de mettre en place une présentation de la loi de Finances compréhensible par tout un chacun ? Peut-être sont-ils trop nombreux ?
Ou alors nos z'hauts fonctionnaires sortis de l'Ena  ? (là, désolé je n'ai pas de relations, je ne sais donc pas s'ils peuvent prendre l'air goguenard...). Lesquels ne penseraient - comme l'écrit Madame Ottenheimer dans son livre "les Intouchables" -,  qu'à accroître leur propre pouvoir personnel, sans trop se préoccuper du bien du pays...
Ou alors nous, les glandus de la France d'en bas, qui avons laissé faire, ne voulant rien voir, en nous disant "après nous le déluge" ? Vous me direz, le patron de Publicis l'a fort bien écrit dans un article récent paru dans le journal le Monde, que ce n'est pas entièrement de notre faute, vu que notre Elite nous a infantilisé, avec notre modèle social, notre principe de précaution, etc...
Et maintenant on fait quoi dans cette chienlit ?
Le rapport Pébereau propose plusieurs mesures pour revenir en 5 ans à une situation que l'on pourrait considérer comme normale.. En fait, la mesure qu'il faudrait mettre en oeuvre n'est pas citée en tant que telle... Il me semble en effet qu'il faudrait réduire drastiquement notre nombre de fonctionnaires qui atteint 23 à 24% de la population active ! Contre 17 à 18 % en Allemagne, 15 % aux USA, et moins de 10% au Japon... Depuis la mise en oeuvre de la décentralisation par exemple en 1983, on a créé des tas de bidules nouveaux, générant des couches et surcouches d'administratifs, d'élus divers, tout cela se chamaillant à qui mieux mieux... Quant on crée une communauté d'agglomération, une communauté urbaine, un truc de pays, pourquoi en garder les éléments constitutifs ? Pourquoi ne pas avoir une structure unique ? Mon X goguenard me disait par ailleurs que dans une énorme Administration Centrale (devinez laquelle ?), si l'on supprimait la moitié des postes, cela irait aussi bien... Et même beaucoup mieux...  Sans compter que plus il y a de fonctionnaires, plus y a de réglements, et vice versa...
Cela étant, si d'un coup de baguette magique on en réduisait drastiquement le nombre, on en ferait quoi ? Ils iraient pointer au chômage ?
Bref, nous sommes dans un cul de sac... Sans compter qu'il va bien falloir payer les retraites. Car nous n'en avons pas conscience, mais l'Etat n'est pas sûr de payer les retraites de nos amis de la fonction publique aux taux prévus... Alors là, que va-t-il se passer ? De même d'ailleurs que les retraites du privé (notre système de retraite par répartition est financé par nos institutions - les zinzins - qui investissent en partie dans des obligations émises par notre Etat... Donc si celui-ci est en banqueroute....)
On nous a suriné pendant des lustres que nous avions la meilleure Administration du Monde... Cela fait d'ailleurs un bout de temps que je n'ai pas entendu ce leitmotiv... Peut-être que l'on n'y croit plus en Haut Lieu ?
En fait, nous aurions la meilleurs administration possible, si elle faisait la même chose avec une productivité trés nettement accrue - ce que justement permettent de faire les technologies IP et autres... Que les Français de la France d'en bas sont en train de plébisciter, puisqu'ils sont de plus en plus connectés au réseau.
L'historien William Doyle (Histoire des origines de la Révolution Française) démontre que notre Révolution - dont nous sommes si fier aujourd'hui -, n'était envisagée à l'époque par personne. Et même qu'elle surprit ceux qui la firent... Si la Monarchie s'effondra en août 1788, elle ne fut renversée ni par l'opposition des parlements, ni par des révolutionnaires, lesquels n'existaient pas encore... Elle tomba en raison de ses propres contraditions internes, incapable qu'elle était de résoudre la crise financière qui la conduisait à la banqueroute...

En sera-t-il de même avec notre Démocratie Représentative ? Il serait temps de se ressaissir : nous sommes devenus la risée des autres peuplades de ce Monde...

PS. Aprés ces quelques sombres réflexions de samedi soir dans mon grenier, je me suis servi une deuxième lichette, histoire de me remettre de mes émotions... Merci de ne rien dire à Madame Billaut...


 


 

Commentaires

Dacom

Je connais un professeur d'histoire qui me disait au college que seule une guerre pouvait rétablir les choses pour la France (nostalgie des 30 glorieuses ?). Mais finalement peut-etre qu'une 2eme revolution va arriver. Je commence à y croire après la lecture de cette depeche de reuters tombée hier matin:

"PARIS (Reuters) - Des milliers d'étudiants et lycéens ont manifesté vendredi soir à Paris, de la Bastille au Quartier latin en passant par la Concorde, pour dénoncer les propos "inacceptables" de Jacques Chirac et exiger à nouveau le retrait du contrat première embauche (CPE).

Peu avant minuit (22h00 GMT), une partie du cortège se trouvait bloquée aux abords du Sénat par les forces de sécurité, qui les empêchaient d'accéder à la Sorbonne, symbole de la contestation anti-CPE.Participant au départ en début de soirée à un simple rassemblement place de la Bastille, ces jeunes ont traversé à pas rapides une partie de la capitale jusqu'à la place de la Concorde, où ils étaient entre 4.000 et 5.000.

Ils avaient l'intention de se rendre soit sur les Champs-Elysées, soit aux abords de l'Elysée. Mais plusieurs barrages policiers en ont obligé certains à traverser la Seine pour se masser aux abords de l'Assemblée nationale."C'est dommage, l'Assemblée, on aurait pu l'avoir, les grilles cédaient", s'est désolé un militant autonome".

Mais qu'auraient dit les autres pays du monde si vendredi soir 5000 jeunes avaient pris l'assemblée française? Je vous laisse deviner...

~laurent

Nous en avons déjà parlé il y quelques temps (au sujet de la bourgeoisie du Maroc ;-) et je me permets de te replacer un texte qui parle de celà :

DEMOCRATIE 2.0 : LA PROCHAINE REVOLUTION SERA POLITIQUE

Pour ceux qui pratiquent régulièrement le blog, il apparaît de plus en plus évident qu’une révolution est en cours. Cette révolution (politique) est la suite logique d’une révolution comparable a celle qui a découlé de l’invention de Gutenberg. L’imprimerie a été le vecteur d’une révolution économique (la révolution industrielle), d’une révolution sociologique (apparition de la presse) et a fini par mener à une révolution politique (la révolution française). Les livres (manuscrits) qui étaient auparavant l’apanage des hommes d’église et de la noblesse sont devenus plus accessibles et cela a permis aux « idées » d’être diffusées et partagées à plus large échelle. Les livres et la presse ont pu diffuser au près d’une bourgeoisie « éclairée » les idées de la révolution. Une fois qu’elle eut pris conscience de son poids, cette bourgeoisie a finit par réclamer sa part de pouvoir et, en canalisant la révolution Française, a fini par en récolter les fruits. C’est l’élargissement du cercle (du pouvoir) qui a pu stabiliser la démocratie dans l’état où nous la connaissons.


Mais cette démocratie est restée imparfaite et, on le sent bien, traverse aujourd’hui une période de profonds disfonctionnements. Beaucoup attribuent ses défauts au fait que le pouvoir a été exercé en grande partie par, et au profit, d'une fraction de la Bourgeoisie. Cette consanguinité, particulièrement anachronique en France, a finit par la faire ressembler à une nouvelle aristocratie. L’image de la France d’en haut opposée à de la France d’en bas (1), parce qu'il est formulé par l'un de nos dirigeant; en est presque un lapsus révélateur. Aujourd’hui l’éducation et Internet élargissent de manière plus phénoménale encore le cercle de ceux qui savent, qui peuvent s’exprimer. Cette nouvelle bourgeoisie (que l’on retrouve notamment sur les blogs) prend rapidement conscience de son pouvoir et réclamera bientôt ses droits. Pour continuer sur les rapprochement entre deux périodes de l’histoire on peut se rappeler que les encyclopédistes du temps de Diderot ont mis plus de 20 ans pour publier l'Encyclopédie. Cette ouvrage, qui a constitué à l’époque une révolution, a été rédigé par 160 des plus brillants esprits du moment. En 2005, en moins de 4 ans, l'encyclopédie wikipedia existe en 200 langues et contient plus de 177 000 articles en Français (776 000 articles en anglais). Ce sont des dizaines de milliers de personnes qui collaborent à ce projet.

Un jour peut être, pas si lointain, la démocratie sera portée (et stabilisée) par un plus grand nombre grâce notamment à l’usage des nouvelles technologies. Le phénomène du blog est à la fois le révélateur et l’instrument de cette révolution. Alors qu’avec Internet nous habitons tous ce « village mondiale », la blogosphère serait comme la nouvelle Agora, la place de Grèce ou le débat démocratique se faisait aux yeux de tous. Blogger c'est revenir aux racines de la démocratie. Nous avons en France la mémoire de la révolution (2) c'est pour cela que j’ai la conviction que cette révolution démocratique peut naître chez nous. Le fait que nous soyons aujourd’hui la nation la plus connectée en haut débit n’est pas anodin.

permafrost

Ben par exemple, y'a des hauts fonctionnaires qui a la Cour des comptes font leur boulot et pointent eux mêmes comùme des grands les dérives de l'utilisation des fonds public.

Par exemple ici http://www.ccomptes.fr/FramePrinc/frame-rapports.htm...

... y'en a d'autres au Conseil d'Etat (excusez moi Saint Billaut pour utiliser des termes aussi peu orthodoxe, je réciterai mes 20 bill gates et mes 10 alfred Jarry ce soir pour expiation) qui décrivent d'autres dérives.

Mais, à moi que vraiment je n'ai pas compris le système politique de notre pays (ce qui est possible), les hauts fonctionnaires appliquent la politique définie par les politiques. Qui sont parfois énarques (peut etre souvent) mais pas toujours. Surtout, c'est la responsabilité politique des élus qui est en cause et pas leur formation.

Au final, je me sens plus proche des élus locaux que des instancs nationales. Quand le maire de ma petite commune autorise la construction d'immeubles en bord de mer dans un coin encore préservé (pourtant ces saletés de hauts fonctionnaires ont bien essayé de faire une loi littoral, mais allez l'appliquez quand tant d'enjeux financiers locaux sont en jeu) là, oui, je trouve que ça ne tourne pas rond. Qu'il y a confiscation d'un bien collectif au profit d'une poignée de nantis. Alors l'Internet, c'est très bien, mais l'action politique, civique, etc... elle commence au coin de la rue et pas besoin de très très très haut débit pour aller voir ce qui se passe à la mairie du coin.

Ralala

"Gauloises, Gaulois : y'en a marre !"
?!
Ouais!!Cette fois,ça y est,c'est bon,même Billaut le dit:ça va péter!! :)))
"Autant d'affaires en aussi peu de temps ! Le Gaulois fait dans le Grandiose... Que dis-je dans le grandiose, dans dans le Sublime ! ...
...une crise financière majeure de notre Etat...
...Qui est responsable ?
...Et maintenant on fait quoi dans cette chienlit ?
Bref, nous sommes dans un cul de sac...l'Etat n'est pas sûr de payer les retraites de nos amis de la fonction publique aux taux prévus...
En sera-t-il de même avec notre Démocratie Représentative ? Il serait temps de se ressaissir : nous sommes devenus la risée des autres peuplades de ce Monde..."

Ouahou!Billaut se lâche,les anti-CPE (et sûrement d'autres) manifestent par millions dans les rues...En avant pour une nouvelle démocratie!! (...représentative...bah oui:on en prend d'autres,mais on recommence comme avant... :/ )

"PS. Aprés ces quelques sombres réflexions de samedi soir dans mon grenier, je me suis servi une deuxième lichette, histoire de me remettre de mes émotions... Merci de ne rien dire à Madame Billaut..."
Aaaaaah,déception!Billaut se réfugierait-il dans le whisky comme d'autres dans le Prozac? (Conseil:si si,ESSAYEZ l'hydromel;je vous ASSURE que quand vous aurez eu une cuite avec cette chose ignoble,vous déciderez que la sobriété est la seule voie possible ...ce qui est excellent pour les neurones...et pour faire son travail... et ses devoirs. ;).
"(la "mer écume"... wouarf elle est bonne.. bon , passons)"
Je me disais aussi...Il est pas dans son état normal.


Mais bon.Passons sur les remarques humoristiques sur un état somme toute normal (pour un samedi soir :)) ,et zieutons la situation actuelle.Je la verrais plutôt d'un bon oeil:
-les gens redécouvrent les vertus de la citoyenneté et de la mobilisation politique (enfin,beugler dans la rue,c'est pas vraiment la meilleure manière de s'exprimer;mais disons que les jeunes surtout commencent à s'interroger sérieusement sur l'avenir,les problèmes et ...les solutions à apporter)
-si les "élites" ne comprennent pas que les rapports sur les problèmes récurrents de la France (et d'ailleurs) qui s'entassent depuis 20 ou 30 ans doivent servir à autre chose qu'à caler des meubles,elles ne tarderont pas à sauter:des écarts de salaire scandaleux,un chômage élevé sans diminution,un pouvoir d'achat (notamment dans l'immobilier) rongé,une Europe apparemment hors de contrôle qui impose ses lois et ses règlements "absurdes",une classe politique sans projet d'avenir (et d'ailleurs,gauche?droite?ça veut dire quoi?:un seul mot d'ordre,vive le marché,et votez pour nous (cad MOI))...et de façon générale,un monde peut-être moins facilement lisible...quand on prend déjà la peine d'essayer de le comprendre.

Sans doute assite-t-on à une réorganisation inéluctable de la société,comme cela arrive en période de tension...
En passant,le livre de Touzet est une arnaque:la société "hiérarchique" peut être considéré comme une société auto-organisée,puisque ce sont des hommes qui l'ont construite...et qu'un nombre plus ou moins restreint ait imposé son pouvoir et ses idées est parfaitement logique.Après,si on veut une société plus juste,on peut chercher à distribuer au maximum le pouvoir (de préférence quand on pose les bases d'un nouveau système démocratique)...Mais ce sera toujours un équilibre instable,susceptible de sombrer dans la dictature ou l'anarchie...Les hommes sont des êtres vivants,évolutifs,il ne peut donc en être autrement.Il n'y a PAS de société Juste...La plus juste des sociétés,c'est celle où chacun a encore le droit d'exprimer son désaccord,et de participer partiellement ou complètement aux décisions,ET où PERSONNE n'a un pouvoir qui lui permettrait de voler aux autres leur pouvoir d'expression et de décision.Par exemple,des semenciers qui voudraient imposer les graines qu'on sème,et donc ce qu'on a le droit de récolter;des financiers qui voleraient le travail de certains en liquidant des entreprises;et,pourquoi pas,des gens ou des organisations qui construiraient des hordes de robots pour remplir les usines...ou les rangs d'armées invincibles (à propos:qu'est-ce qui pourrait empêcher des mégalos d'utiliser les drones et les robots humanoïdes (et tous les autres à venir) à (très) mauvais escient?Sans vouloir rejouer Starwars ou les oiseaux de mauvaise augure,la question me semble largement intéressante...Il y a des législations sur leur production et leurs ventes?)).

Par contre,l'inconvénient des révolutions,ce sont les risques de guerre civile:les conflits larvés re-éclatent au grand jour,et on peut assister à des affrontements entre communautés (puisque c'est le terme à la mode) ...Peu sympathique. :/

Enfin,restons optimistes:jusqu'à présent,il y a peu d'"auto-réorganisation
" :) qui ont mené à la disparition d'un pays développé.Il y aura peut-être des changments de personne,de modes de fonctionnement administrativo-économico-sociétal;des périodes de vache maigre pour renflouer les caisses;mais il est rare de rayer d'un trait 2000 ans d'Histoire.
Et si ça arrive,on aura qu'à foutre le bordel chez les autres histoire que la fête soit complète!!! :)= (Hé,dans cette histoire,les élites financières mondialisées ont leur part...il faudra bien aller les chercher là où elles sont! ;)

Sylvain

Moi un jour, j'ai entendu parlé du Revenu d'Existence :
http://innis.canalblog.com/archives/2006/02/24/1421601.html

gandon françois albert

"Comment fait on mes chers collègues? on crée des boîtes et des boîtes encore et toujours, pour partager la richesse il faut d'abord la créer...

on redéfinit les missions de l'Etat, non sur ce qui serait financièrement demandé mais sur ce que, collectivement, on veut prendre en charge collectivement... et on oublie de faire encore des rapports!

on modernise par l'exemple, on arrête de renvoyer les France dos à dos...

Je descends de la tribune... et je laisse la place à notre cher collègue Billaut!"

extrait du monde de sept 2008 après le plébiscite de Monsieur Billaut aux législatives de 2007...

,-)

Permafrost

C'est pas un peu poujadiste votre affaire....

Le problème avec les rapports c'est pas qu'ils existent, c'est qu'on ne les utilise pas.

"On oublie les rapports". Super ! On décide comme ça au fil de l'eau, surtout pas d'analyse des effets (ben oui, c'est pas toujours si simple. Quand on fait qq chose, faut aussi regarder comment ça fonctionne. Bref, faire un genre de rapport. Sinon, comment on sait que l'argent est bien utilisé ?). Quand j'ai un souci de santé et que vais voir un spécialiste, il commence pas par faire un bilan (son "dossier" à lui) avant de soigner. Evidemment s'il ne soigne pas ça ne guérit pas. Mais c'est la faute du médecin, pas celle du radiologue.

Ce matin j'entendais Michel Rocard qui parlait (env. 8h20-8h30) de son analyse de la crise. Pour lui c'est avant tout un pb d'investissement déréglé par le systeme des fonds de pension qui en exigeant un ROI très élevé casse au final la croissance. Mais parole d'énarque, ça vaut surement pas grand chose.


Jean-Jacques

M. Billaut,

pour permettre de diminuer la dépense publique tout en favorisant la cohésion sociale - comme on dit - et surtout les dépenses d'investissement, on a pensé à une réforme : substituer partiellement un service civil au fonctionnariat !

eh oui, comme ça, les jeunes gens pourraient tout à la fois participer, temporairement, à des missions importantes, à des missions d'intérêt général, par exemple dans l'Education nationale, voire même se former dans certains domaines, l'internat, en médecine, pourrait être considéré comme un service civil, être assistant de justice, pendant des études de droit, pourrait être une forme de service civil intéressante, connaissant les restrictions budgétaires dans ce ministère ;

Surtout, comme le service civil serait moins rétribué qu'un emploi de fonctionnaire "normal", cela permettrait de réduire la dette !

Pour les jeunes, cela va sans dire, il faut absolument que cela s'accompagne de la naissance de nouvelles perspectives, je pense par exemple à une grande réforme des universités qui leur donnerait enfin des moyens, des infrastructures, une touche humaine dans ces facs soviétisantes, des taux d'encadrement décents, des portables pour tous, le wifi sur chaque campus, le podcasting de tous les cours, la possibilité d'étudier à l'étranger au moins six mois etc.

Mais il n'y a pas que les jeunes ! pourquoi ne pas, pour les séniors, faire du service civil une modalité possible du paiement de l'impôt ?! quand on a rien à foutre de la journée, ce serait coup double : une activité + impôt déjà payé + reconnaissance sociale ! je plaisante, bien entendu...

Dans tous les cas, pour les universités, cela pourrait constituer une solution au financement d'une grande réforme qui serait, de plus, socialement juste, car la question des études ne serait plus obérée par des questions d'argent.

Qu'en pensez-vous M. Billaut ?

Jean-Jacques

gandon françois albert

@permafrost

"on oublie les rapports" ça fait vingt ans que l'on fait des rapports avec les m^me constats, les mêmes propositions et parfois avec les mêmes auteurs...

et de toutes les façons pour les effets que les mesures que l'on prend sur la base des rapports

ex: les rapports teulade et thelot. quelles suites? le tiroir, une fois la vague médiatique retombé.

les rapports remplissent un rôle d'exutoire immédiat de nos peurs collectives au lieu de préparer nos réussites futures.

Pascal

Billaut > Merci ! Venant de toi, le message est encore plus fort. A bientot sur les barricades alors.

Héticien

Allons enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé...

salgues

Gualois, Gauloise...
lecteur de billaut

j avais dit que je parlerais pas du CPE, mais aujourd'hui j ai craqué
et oui, y en a marre...
mais je me suis remonté le moral avec un cidre, moi je fais dans le prolo que l on m'a dit aprés
et avec le telefilm de france television sur le combat des femmes pour l avortement (http://www.salgues.net/?p=529), si vous voulez le lire....

je souhaitais que cela serve d'exemple pour un combat sur l 'emploi des jeunes.

bruno

PS: la loi est debile sur des points précis. Elle limite l'action nau entreprise de plus de 20, alors qu'elle serait utile a celle de moins de 20. Comprendre la logique politique, cela devient une science ou un art

LaBuse

Ahhhhh, mais je comprends mieux maintenant pourquoi certains Ministères et secrétariats d'Etat prétendent que leur application de gestion est buggée pour éviter de payer leurs fournisseurs.... Ce ne serait pas plutôt le logiciel du Trésor Public qui indiquerait qu'il n'y a plus un copek dans les caisses !!!

Mesure numéro 1 : prélever automatiquement les impots dès demain car les déclarations sont déjà remplies... On arrête pas le progrès !!!

Cher JM, et que peuvent pour nous les nanotechno dans cette affaire ?

L'Abuse

CBM

Ce message va certainement passer pour hors sujet, mais, quand meme, le mot Gaulois est utilisé 170 dans ce blog (il y a 10 pages de resultat sur google) Quand j'ai vu le titre de billet, je n'ai pu m'empecher de reagir.
Personnelement, n'etant pas francais "de souche", mais issu de l'imigration, je n'aprecie pas particulierement l'utilisation de ce mot en remplacement de "Francais". Je ne doute pas que Mr Billaut s'adresse a tout les francais, et qu'il n'y a rien pernitieu dans ce choix. Quoi qu'il en soit, les gaulois n'existe plus, sauf en BD, et je trouve domage d'utiliser ce mot obsolete dans un blog qui parle de progrés technologique.

pas dupe

à CBM

Vous en connaissez vous des français qui ne soient pas issus de l'imigration ?

Etant en province (ou en région pour faire chic) j'imagine que cette avalanche d'utilisation du mot gaulois est la dernière manifestation du vrai chic parisien.

pas dupe

à CBM

Vous en connaissez vous des français qui ne soient pas issus de l'imigration ?

Etant en province (ou en région pour faire chic) j'imagine que cette avalanche d'utilisation du mot gaulois est la dernière manifestation du vrai chic parisien.

billaut

Pour CBM... pourquoi vous vous frappez si j'utilise le terme gaulois ? je trouve - mais cela n'engage que moi - que les habitants de ce pays n'ont guère faits de progres depuis ... vercingetorix... que cela soit sur les routes avec nos milliers de morts parce que l'on est infoutu de bien se comporter (on a le neurone qui chauffe au volant), que cela soit dans la vie courante ou au Parlement... hableur, arrogant, peu fiable...
Quant "pas dupe" qui écrit "vous en connaissez vous des français non issu de l'émigration" ? ben j'en connais au moins un : ma pomme... mon grand père maternel est né aux US - et de l'autre côté en Belgique (enfin pour ce dernier c'est ce que l'on dit dans la famille)... c'est pour cela que je ne me sens pas complétement gaulois... cela étant ce pays a d'énorme possibilité que l'on gâche dans la glandouille...

Pierrick

ah ben voilà ! la vieille rengaine !
Il y a une crise, l'état manque de sous ! Donc y a trop de fonctionnaire, cqfd !
Donc supprimons les profs, les infirmières, les agents d'accueil à la mairie... et hop plus de crise ! Parce que c'est bien connu, les pays qui n'ont pas ou peu de fonctionnaire ne subissent pas de crise !
Et puis, un jour, s'il pleut pas assez dans une année, on dira que c'est de la faute aux plombiers donc on supprimera tous les plombiers, parce que c'est bien connu, partout ou le %age de plombier dans les CSP est bas, il n'y a pas de problèmes d'eau...
Mais peut-être qu'on devrait aussi se poser la question du fonctionnement archaïque de nos entreprises qui ne sont même plus capable de faire autre chose que de la croissance financière au détriment de l'économie elle-même ! Qui fonctionne encore de manière pyramidale ! Petit chef donner ordre petit employer ! Qui passe leur temps à broyer du noir plutôt qu'avancer ! Non ? Ah ben nan c'est de la faute de l'état et des fonctionnaires sur-payées et privilégiés !
Sachez que je travaille pour une commuanauté de communes dans laquelle seul 50% du personnel est titulaire, les autres, comme moi, sont tous contractuels (des CPE de 3 ans)...

billaut

salut M'sieur Pierrick...
je ne sais pas trop si c'est une vieille rengaine...
ce que j'observe c'est que les pays comparables aux nôtres fonctionnent en gros avec 15 à 17% de leur population active dans le fonctionnarait.. nous en France nous en sommes à 23% peut être plus...
donc pas de probleme si l'on dégage assez de richesses pour payer votre salaire et plus tard votre retraite... si ce n'est pas le cas, reconnaissez qu'il y a un probleme... et le premier à en patir cela sera vous...
Question : c'est quoi la richesse ?

Ralala

A une époque où le pétrole commence à être cher...ça pourrait être l'énergie.
On entend que le pétrole s'épuise,les réserves sont situées dans des zones géopolitiques "à risque" (normal,puisqu'il y a du pétrole...CQFD! ;P )...

C'est quand qu'on se décide à passer vraiment à la seule énergie valable (viable),les énergies renouvelables:solaire,éolien,biomasse,hydroélectricité (barrages et marées)... ?
"Mais non,ce sont des rêves d'utopistes...""Mhmh,cela va à l'encontre des intérêts des pétroliers et des industries afférentes (constructeurs automobiles,etc...):ce serait trop dur."
Ah?...Donc,on continue à relâcher dans l'atmosphère des MILLIONS D'ANNEES de dépôts carbonés EN MOINS DE 200 ANS...ce qui n'aura évidemment aucune influence sur les conditions de vie...
Et puis de toute façon:"bof,après nous,le déluge..."
Mouais...Et puis,même si on verse une larme sur des massacres historiques,histoire de se donner bonne conscience,on se contrefiche royalement que des crève-la-faim s'entretuent à 5000 km..."Loin des yeux,loin du coeur."
Alors,que les victimes soient éloignées dans l'espace ou qu'elles le soient dans le temps...Du moment qu'on peut toujours avoir des matières premières pas cher et brûler du pétrole jusqu'à la dernière goutte..."Après nous,le déluge..."
Le pire,c'est que ça risque d'être vraiment ça. :'-(

Suggestion:si les "jeunes" (moins de 30 ans,disons) risquent fortement de voir (subir) les changements de condition de vie,pourquoi ne proposeraient-ils pas aux "vieux" le marché suivant:"Vous avez ruiné le pays et la planète;si vous tenez à votre dernier petit plaisir (le petit beurre avec la café au goûter de la maison de retraite),vous avez intérêt à nous laisser une société à peu prêt assainie et ayant déjà fortement migré vers un état de durabilité!"
(Oui,je sais:"Mais on vous a déjà tout donné:l'éducation,une vie confortable,etc...!!"
Oui,mais si on ne donne pas quelques coups de pieds à la fourmilière,il n'y a pas de raison qu'elle avance plus qu'elle ne l'a fait jusqu'alors...et la période est favorable. ;) "

(Et,NON!,je ne suis pas si hors-sujet que ça! :P )

Fossati Jean

Bonjour, juste un micro commentaire à propos de l'affaire du Clémenceau. Nous avons souvent entendu : "tiens, il est passé où celui-là qui se balade sur toutes les mers du monde avec nos impôts"
Cela coute beaucoup moins cher en impots de balader le Clémenceau qui n'est pas en état de marche qu'un porte avion qui fonctionne, avec combien de personnes à payer 365 jours par an ? et les avions qui vont avec, et la maintenance 6 mois par an .... La Finlande, la Suède, le Dannemark, par exemple n'en ont pas, ils ne se portent pas plus mal. Voilà une belle économie a réaliser.
Salutations, Jean Fossati

vincent

Salut,
S'il y a autant de fonctionnaires en France, c'est parce c'est l'un des pays les plus démocratiques du monde.
Les décisions y sont collégiales, pas une décision n'y est prise sans être avalisée ou contrôlée par un conseil, une commission, un comité...
Enfin vous savez bien, c'est ce que vous critiquez.

La démocratie coûte cher, évidement quand les décisions sont prises par un seul ou par une poignées d'hommes, cela coûte moins cher (moins de gens à payer, moins d'intermédiaires,etc..) mais ce n'est plus la démocratie.

billaut

Vincent... Si je vous comprends bien... si tous les Français étaient fonctionnaires, nous serions dans une "vraie" démocratie ?

billaut

Pour Jean Fossati... certes certes cela coute moins cher de balader le Clémenceau qui n'est pas en service... Mais neanmoins si on le coulait dans un coin pommé des mers du globe, cela couterait encore moins cher...

Ralala

...et cela coûte encore plus cher de ne pas avoir de "porte avion qui fonctionne, avec combien de personnes à payer 365 jours par an ? et les avions qui vont avec, et la maintenance 6 mois par an" lorsque les guerres surviennent...Et je doute que ce soit des fonctionnaires (administratifs) qui défendent (militairement) le pays (ou ses intérêts).

cémoi

@Vincent

Désolé, mais votre définition de la démocratie est on ne peut plus floue. C'est quoi vos conseils, commissions, comités que vous citez ??? Justement, il y en a tellement que cela en devient anti-démocratique. Plus aucun Français ne peut prétendre comprendre comment les décisions ont été initiées, puis validées. Des comités, il y en avait dans l'ancienne URSS, alors ...

Ainsi donc voici revenu le vieux discours "c'est nous les français les meilleurs". NOUS sommes les plus démocratiques. Ah bon. Ca doit être le bon Dieu qui l'a dit. Les pays du Nord de l'Europe sont nuls ??? J'ai pas l'impression. Moins bon que nous ? pas l'impression non plus.

Aucun rapport entre le nombre de fonctionnaires et la démocratie. Les fonctions publiques sont là pour permettre le fonctionnement de l'état, qui lui est censé être démocratique.

arena

bonsoir,

je viens de découvrir votre blog. Super interessant.
J'avais dejà entendu parler de l'Atelier du temps de Paribas (j'y fus prestataire informatique pendant 7 ans de 1988 à 1996) dont une bonne partie sous les ordres d'un autre Billaut, Etienne de son prénom.

Pour en remettre une couche sur la sinistrose ambiante, je vous conseille www.ifrap.org. Pas mal non plus.

comme le disait le philosophe :
La droite a gagné les élections. La gauche a gagné les élections. Quand est-ce que ce sera la France qui gagnera les élections ?
[Coluche]

SERGE LAVIE

LES FRANCAIS EN ONT MARRE SUR :
http://lesfrancaisenontmarre.blogspot.com/

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)