Un e-reader chez Amazon ?
Un Axonais pas pas content et un peu désabusé...

Connaissez-vous Jannet ?

Connaissez-vous Philippe Jannet des Echos ?
Philippe est responsable des éditions électroniques du groupe des Echos (qui représentent aujourd'hui 6 à 7 % du chiffre d'affaires total du groupe)...  Pourquoi la presse papier va-t-elle mal ? Comment les Echos aprés le Minitel, l'Internet et le Web, vont-ils aborder le "e-paper" ? Avec quelle stratégie ? Comment formater le texte en "e-paper" ? Les éditeurs français vont-ils s'y mettre ?
Philippe nous présente une première maquette des Echos en "e-paper" sur un Librié de Sony... Où vous verrez que c'est aussi lisible que sur ... du bon vieux papier...

PS Note à Mesdames et Messieurs les éditeurs français...
Pourquoi ne pas vous mettre ensemble pour lancer vos titres, vos ouvrages en "e-paper" ? Pourquoi, si vous mettez en place une telle stratégie, ne pas avoir un centre de production commun pour réduire vos coûts ? Pourquoi ne pas avoir le même système de copyright ? Pourquoi ne pas étudier la possibilité de donner le matériel à vos bons clients ? En tout cas, pourquoi ne pas faire un test ? (si vous faites un test merci de me mettre sur votre liste de cobayes)... En tout cas si cela se met en place, cela ne va pas plaire à tout le monde... Du fabricant de papier, à l'imprimeur traditionnel, au distributeur (kiosque, librairie)... Vous me direz que cela va prendre du temps... Certes... A votre avis : 10 ans ? 20 ans ?

Pour contacter Philippe Jannet ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -

Commentaires

Ralala

5 ans!Maximum!
Les 2 seuls inconvénients,c'est la taille et le prix (et pour les journaux,la couleur n'est pas obligatoire,et arrive de toute façon bientôt,comme le confirme votre invité).
Dans 5 ans,je parie qu'on aura du vrai e-papier fin comme du 80g de la taille d'un papier-journal,et pour moins de 100 euros (et avec quelques GIGAS de mémoire... :))))) !!!

Le rêve...Enfin,si les éditeurs ne se sentent pas trop menacés:avec tout ce qu'il y a à lire sur le net,le temps de lecture des journaux établis risque d'être écorné.Personnellement,je pense que les gens voudront toujours lire des articles rédigés par des professionnels,quelque chose de "fiable".
Par contre,encore une fois:s'il suffit d'une équipe rédactionnelle sérieuse derrière un serveur web...ouahou!!
Hé oui,des dinosaures vont encore se plaindre au Président!! ;D

pit


Jannet se gourre sur la couleur.
Visiblement, il ne maîtrise pas les aspects techniques.
Dommage.

La question n'est pas tant de savoir combien Sony vend son biniou mais il s'agit plutôt de connaître son coût de fab.

Amha, il est totalement illusoire de croire qu'un abonné préfèrera lire son journal sur un écran de 6 pouces plutôt que sur un format Berlinois ou Tabloid déployable en deux parties, et pliable en 4.

Ou bien lors, le modèle devra être radicalement revu : abonnement à demi-tarif au moins et agrégation offrant la possibilité au lecteur de choisir quel journal il lit aujourd'hui, parmi un bouquet de plusieurs titres.

Mais y a-t-il des éditeurs suffisemment casse-cou pour risquer ça ?

Wait & see...

Sylvain

Je veux mon e-paper ! Et pouvoir lire des bouquins en VO sans avoir à payer des frais de port plus chers que le bouquin lui-même.

Pour ce qui est du format, y'en a aussi qui croyaient que les livres de poches ne marcheraient jamais...

Pierre ULMER

Le Librié aura-t-il plus de succès dans la presse que le Cybook de Cytale, qui lui n'a pas réussi à convaincre les amateurs de livres ?
Peut-être grâce à son poids (250g contre 1KG), à peine supérieure à celui d'un PDA, et à une meilleure autonomie ?
Mais bon, c'est encore un "bidulle" de plus à trimbaler dans ma serviette ! Il ne pourait pas remplacer mon PDA et mon GPS ?

PS : l'aventure Cybook continue aujourd'hui avec Booken (http://www.bookeen.com/). Lire le test effectué par ZDnet http://www.zdnet.fr/produits/materiels/assistants_personnels/0,49050651,39203970,00.htm

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.