Un blog intéressant...
Nuenen ouvre sa télé...

Cuivre contre fibre... Niel contre Nicolazzi...

Le combat du siècle ?
D'un côté Xavier Niel fondateur de Free, de l'autre Alain Nicolazzi Président du fonds d'investissement Nicominvest (qui a massivement investi dans Cité Fibre).
Ces 2 gentlemen ne sont pas trés connus du public : ils n'ont pas (encore ?) eu la une de Paris Match, ni l'occasion de deviser benoîtement à batons rompus avec notre Claire Chazal nationale lors d'un 20 heures au coin du feu... Et pourtant l'issue du combat entre ces 2 hommes va, d'une certaine façon, façonner l'avenir du pays... et son entrée rapide ou non dans la société de l'information.

D'un côté donc, le tenant du cuivre (Niel). De l'autre celui de la fibre (Nicolazzi), puisque Nicominvest finance le nouvel opérateur tout fibre Cité Fibre (voir un précédent post).

D'un côté, Free est ses différentes moutures d'Adsl (la dernière en date le F-Adsl), de l'autre Cité Fibre en tout fibre, une fois pour toute... Pour être plus exact, on devrait plutôt dire "une autre organisation de réseau de télécommunications". Qui n'a plus rien à voir avec celle, en étoile, de l'historique France Telecom sur lequel Free et les autres alternatifs "cuivre" se basent...
Car Cité Fibre, tout comme Pau l'a fait, construit un autre réseau qui n'a plus besoin du réseau FT, lequel partira à la poubelle, si naturellement Cité Fibre réussit massivement son implantation.
Donc pas de stratégie nationale pour Cité Fibre comme pour les alternatifs du cuivre, qui basent la leur sur le dégroupage et l'Adsl, Cité Fibre ayant une stratégie de proximité (mise en place d'intranets de collectivités locales, puis interconnexion de ces réseaux locaux). D'ailleurs avec la technologie  fibre/ethernet/IP Cité Fibre peut difficilement faire autrement.

L'annonce de Cité Fibre de la semaine dernière n'a pas fait grand bruit (en fait, le pince-fesse auquel j'ai participé était réservé aux investisseurs institutionnels - j'ai le droit de publier maintenant les vidéos de la conférence - mais Rodrigo n'est pas encore tout a fait prêt)...
Au même moment (curieux non ?), Free fait paraître sur son site un communiqué, comme quoi il aurait réussi avec un Adsl de derrière les fagots, une connexion à 174 mégabits... Et Cité Fibre de rétorquer que sa fibre peut monter à 1 giga... Et les tenants du cuivre de ricaner en disant que Madame Billaut n'a nul besoin de 1 giga. Un comble !... Bref, on se chipote sec au pays des Gaulois...

Loin de moi l'idée de polémiquer sur le F-Adsl... je vous renvoie sur quelques amis blogeurs qui ont décortiqué la chose... (ici et ici)

Néanmoins, je voudrais faire quelques remarques que j'espère de bon sens...

1/ c'est quand même un gros gâchis que cette affaire là... Adsl n°0, puis Adsl n°1, puis Adsl n°... puis F-Adsl (jusqu'à Z-adsl ?).. A chaque fois, on rajoute une couche d'investissement... Et chaque opérateur alternatif cuivre de fabriquer sa propre extension sur le réseau de FT, d'ajouter diverses couches Adsl ... Sans compter naturellement les réseaux câblés traditionnels qui, eux aussi, ont ajouté quelques sous pour rendre bi-directionnels leurs réseaux qui n'ont pas été prévus pour cela...
N'aurait-il pas été moins coûteux de faire du tout fibre ? Pourquoi le gouvernement ne fait-il pas faire une étude sur ce théme ? Combien coûterait un réseau fibre "bout en bout" (b2b..) pour tout le pays ? Combien coûte le réseau cuivre (et réseaux câblés..) et ses différents avatars ? Au moins on serait fixé .. Mais peut-être que le Ministre Loos a demandé à l'Idate de le calculer ?

2/ Dans le cas où les Autorités Gauloises laissent continuer cette gabegie du marché, gabegie dont le montant est difficile à appréhender (si on suppose qu'à terme c'est l'organisation fibre/Ethernet/IP qui gagne on aura pommé au niveau de la collectivité française quelques millions/milliards d'€ je pense), la lutte va être au couteau entre les 2 hommes cités plus haut.

3/ A terme, il ne fait aucun doute pour moi que c'est la fibre qui va gagner. Vous avez le droit naturellement de ne pas être d'accord.  D'ailleurs, on va le savoir assez rapidement avec le "churn" des clients cuivre qui vont riper vers la fibre sur un territoire couvert par Cité Fibre (de même à Pau - mais c'est encore un peu tôt).
Les Français - on n'y croyait plus - se sont en effet mis à l'Internet. Nous en sommes même passés maître : nous passons en effet 13 heures par semaine dans le cyberespace (contre 11 pour les Anglais). Et nous voulons du débit. Beaucoup de débit. Et les Français, j'en suis persuadé - vont adorer le upload (donc faudra du symétrique gros débit).
Donc si Niel (et ses financiers) se rendent compte que la fibre va gagner que vont-ils faire ?
Peut - être vont-ils demander à l'Arcep de réguler Cité Fibre ?

MicMac chez les Gaulois...

Commentaires

jmplanche

>1/ c'est quand même un gros gâchis que cette affaire là... Adsl n°0, puis Adsl n°1, puis Adsl n°... puis F-Adsl (jusqu'à Z-adsl ?).. A chaque fois, on rajoute une couche d'investissement...

Sans compte que tu es toujours (et c'est pour cela que je n'ai pas encore signé la pétition) dans une réflexion très "technicienne". Le gros gâchis est augmenté coté des usages et des applications. Quand je vois la débauche d'effort et de technologie qu'il faut maintenant arriver à mettre dans les mains du grand public pour :
- pouvoir regarder la télévision sur plusieurs écrans
- pouvoir avoir une interactivité évidente et obligatoire entre IP / Data et la Voix et entre IP / Data et la Télé et entre IP / VOIX / Télé
- ...
Sans compter aussi sur les efforts inimaginables pour adapter le plan de numérotation téléphonique actuel aux nouveaux enjeux (convergence, portabilité (!!!), internet des objets ...)

.... alors que dans une logique IP ... c'est tout simplement EVIDENT.

.... et je me demande vraiement quand on passera enfin et DEFINITIVEMENT à une logique tout IP.

>N'aurait-il pas été moins coûteux de faire du tout fibre ?
La technologie n'est qu'un moyen. Dans d'autres pays que tu connais bien mieux que moi, tu sais très bien que la fibre arrive le plus proche possible de l'utilisateur et qu'ensuite on termine ... en cuivre. Mais bien sûr, ce n'est pas du cuivre de téléphoniste, c'est de l'ethernet ... de l'IP, du vrai :-)

Bref, c'est clair que tu as raison, il faut se battre pour faire avancer les choses dans le bon sens et que le discours marketing "tout fibre" contre "adsl" est plus compréhensible par Madame Billaut et son député.
Mais bon sang, quand nous poserons nous la vraie question ? Il y a quelques années je disais qu'Internet passerais partout, même sur de la moquette chargée électrostatisquement ... et je maintiens que j'ai raison. Alors, arrêtons de nous transformer en marketeur d'industriels, sinon on aura des députés qui demanderont l'ADSL dans leur bureau et qui râleront lorsqu'ils ne verront "que" de l'Internet à haut débit, bien sûr.

billaut

ouais, ouais, ouais...
n'empeche que pour faire passer plusieurs voitures de front sur une route il faut quand même une autoroute... donc je ne comprends pas trés bien cette position gauloise... les francais effectivement pensent que la technologie n'est qu'un moyen (comme si l'on crachait dessus pas noble, )... moi je pense (mais suis je français ?) que c'est la techno qui mène le monde... donc on met du TRES haut débit pour tout le monde, ensuite tu crées les services qui adhoc...
bref je sens que l'on va discuter sec dans l'avion de Las Vegas pour le consumer electronic machin (encore de la techno là bas... y'en a marre...)

Aurélien

Bon pour le fixe on est tous d'accord. Qu'est ce qu'on attend pour déployer la fibre partout.

Et pour le sans fil? Qu'est ce qu'on attend pour faire exploser l'oligopole actuel? Mr Billaut que pensez vous de l'initiative Fon??

http://blog.fon.com/fr/

christian jegourel

Il ne fait aucun doute que la montée en débit est un besoin essentiel. Le tout est de trouver le bon modèle économique et le bon rythme. On ne peut pas toujours ignorer ce qui a été fait avec le cuivre et tout jeter à la poubelle car les investissements sont considérables. La nature des services fournis par les FAI déterminera la vitesse à laquelle ils devront migrer vers de la fibre. La taille du fournisseur de services est également déterminante dans sa capacité à offrir du multi play et les investissements que devra faire Cité Fibre vont limiter sa capacité à développer son offre en profondeur (multi play) et en largeur (géographique). Il est évident que l’annonce de Free est une pure annonce marketing avant la fin de l’année pour essayer de se différencier des autres FAI qui proposent maintenant chacun leur « box ». Quoiqu’il en soit je ne crois pas que Cité Fibre menace Free ou un autre FAI pour le moment.
Les titulaires de l’abonnement Internet sont bien placés pour une rente de situation sur les services « utilities » où l’on peut considérer que l’accès Internet, téléphone fixe/mobile, haut débits TV flux et stock … feront partie de la vie quotidienne comme l’eau et l’électricité. En y ajoutant le terminal de paiement nomade (le mobile) le service quintuple play sera extrêmement rentable. Quid des banques traditionnelles ? La consolidation devrait laisser entre 3 et 4 acteurs sur le marché Français dont les filiales des plus gros européens (Deutsch Telecom, Telefonica, Telecom Italia, France Telecom …). Le danger, à terme, pour Free est de trouver des relais de croissance et des alliances au niveau Européen. Une offre de téléphonie Wimax en 2007 sera la bienvenu (grâce à sa licence nationale) mais il faudra penser à fusionner avec un acteur global car d’ici 10-15 ans il y aura encore concentration de ces acteurs au niveau européen voire mondial, à l’instar des compagnies aériennes. La taille du marché local ne sera plus suffisant pour négocier les achats (matériels, logiciels, contenus…) et rendre un service complet au meilleur coût car les fournisseurs sont déjà mondiaux.
Pour Cité Fibre soit il réussi son pari à court terme et trouve un financement pour développer des services concurrents des FAI, soit il sera racheté par un acteur plus gros d’ici quelque temps. Il y a plusieurs prédateurs possibles (Bouygues, M6, un groupe de média…).

Philippe D.

Je ne crois pas que X. Niel soit "contre" la fibre.

Le crédo de Free, c'est de prendre la technique *existante* et d'en tirer le maximum.

Donc actuellement c'est de l'ADSL2. Demain ce sera autre chose sur du cuivre OU sur de la fibre si un réseau fibre existe.

Il n'est pas dans les ambitions ni dans les moyens de Free de déployer de la fibre jusqu'à l'abonné, mais quand un tel réseau sera disponible, je ne doute pas un seul instant de sa capacité à l'exploiter de façon intéressante.

olivier

Après avoir été agréablement surpris par citéfibre, j'ai remarqué dans le comparatif que l'accès internet est limité a 20mbts symétrique.
C'est limite foutage de gueule

Nico78

Pour Free ils ne sont pas du tout contre la fibre et sont bien conscient que dans 10 ans il n'y aura plus d'adsl mais pour l'instant ils utilisent le réseau dispo au niveau national et la bunded adsl2+ est une bonne idée vu qu'avec aucun coût supplémentaire on peut doubler le débit de tous les abonnés.
(bounded adsl2+ = aggrégation de deux liens adsl2+) Ca ne coûte rien car FT a construit son réseau en amenant pratiquement partout deux lignes à l'abonné et que les dslam de Free sont déjà compatible et une nouvelle version majeure de la Freebox est en préparation (cad que de toutes façons ils auraient changer le terminal abonné).

Louis van Proosdij

Je pense qu'il y a deux sujets distincts :
- Absence de l'état quand il s'agit de tourner la France vers l'avenir.
- Stratégies de terrain des opérateurs.

Concernant le premier sujet, c'est un mal bien français, et récurrent. La France n'anticipe jamais, elle est passive.

- La fin du charbon : Aucune anticipation pour reconvertir des régions entières que l'on savait condamnées économiquement.
- Les mutations de l'industrie de l'acier : idem charbon.
- Les télécommunications : en 1970 le réseau français était l'un des plus mauvais au monde.
- Les infrastructures autoroutières : quasi inexistantes en 1970 alors que les congés payés de 1936 ont jeté la France entière sur les routes des vacances, et que dans les années 50, 60, il fallait transporter les biens de consommation du baby-boom.
- Internet dans les années 90...
- La recherche, biotech, nanotech, des années 2000...

Nos politiques sont plus préoccupés par leur base, leurs universités d'été, leurs congrès re-fondateurs, et les élections à court terme, que de conduire le pays vers l'avenir. Et pourtant, notre présent dépend des visions d'avenir des dirigeants du passé...! Donc, pour ceux qui suivent, notre avenir dépend de...?

Concernant le second sujet, je crois que Niel et Nicolazzi ne sont pas réellement en combat. Dans un pays sans stratégie d'avenir, et donc en l'absence de plan national, ils conduisent à vue selon les opportunités.

- Nicolazzi ne pouvait lancer Cité Fibre plus tôt. Il fallait que les consommateurs soient éduqués au haut débit avant de leur proposer la fibre dans le salon.
- Niel est présent aujourd'hui. Il a répondu à un besoin tout en utilisant ce dont on disposait : le cuivre.
- Nicolazzi peut aujourd'hui tirer du câble dans les grandes villes.
- Niel exploitera le potentiel du cuivre à son maximum tout en préparant le WiMax.
- Nicolazzi va convertir les citadins cuivrés aux joies de la fibre.
- Niel va arroser de WiMax le territoire.

Demain, tout comme aujourd'hui j'ai l'eau courante, les égouts, l'électricité, j'aurais chez moi la fibre optique de Nicolazzi. Et dès que je passerais la porte de mon domicile je serais connecté au WiMax de Niel, téléphone, ordinateur, voiture, iPod, etc...

Thierry S.

D'accord avec Louis : le cuivre est une étape nécessaire vers la fibre, car il permet de valider - et peut-être de rentabiliser - l'interêt des consommateurs pour les usages du haut débit, avec un investissement largement moindre (ordre de grandeur pour mémoire : 50-100 $ / ligne en DSL, 500-1000 $ /ligne en fibre).

Et le marché a du bon ! Pas d'investissement redondant en DSLAM tant que le marché n'est pas saturé, et une concurrence féroce qui accélère le développement du haut débit en tirant les prix vers le bas. Et donc en validant le business case de la fibre, le moment venu.

Je ne vois pas en quoi l'Etat devrait aller mettre sa grosse patte là-dedans, autrement qu'en garantissant une concurrence à la fois saine et stimulante. Ce qui dans l'accès fixe haut débit est déjà peu ou prou le cas - et le marché accueille même deux acteurs fibres financés sur fonds privés.

françois albert gandon

Nicolazzi ? ! on se croirait revenu aux meilleures heures d'internet! TANT MIEUX!

Et puis un peu de concurrence va stimuler le marché!

Thierry

La fibre va peut être gagner (pas sûr) mais ça n'empêchera pas free de gagner... Comment empêcher une boîte rentable, qui a des millions d'utilisateurs comme free de racheter un acteur dès que c'est mur ? Ce n'est pas un investisseur qui va le faire.
S'il y a un marché de la fibre à venir, il passe par le cuivre, c'est sûr

billaut

Pour Thierry ... dans les peuplades d'homo sapiens sapiens, il est toujours délicat de dire "toujours" ou "jamais"... par ailleurs je rappelle que l'Empire Romain et d'autres se sont effondrés... Ce qui pourrait arriver à Free comme à d'autres...

Toadstool

De la fibre à domicile, c'est bien beau, tout le monde (ou au moins ceux qui sont un minimum intéressés dans les télécoms concernant l'utilisateur final) en rêvent. D'un autre côté, du gigabit/s sur de la fibre, c'est un peu démesuré, non ? En tant qu'administrateur d'un réseau de près de 500 machines constitué d'un backbone en gigabit et qui fournit du 100Mbit/s aux utilisateurs, je trouve que passer à de la fibre et du gigabit demande un trop gros investissement à la fois pour les opérateurs et les utilisateurs. Quand je vois qu'on arrive à faire passer quatre flux TNT non réencodés sur de l'Ethernet sur notre réseau tout en conservant une qualité de service correcte pour du web, je me dis que les technologies ADSL ou autres qui passent sur de la paire de cuivre ont encore de l'avenir. Surtout que les méthodes de transmission utilisées pour de l'ADSL 2+ ne sont pas transcendantes non plus et peuvent encore être ameliorées.

Olivier

un gros gâchis oui. Comme c'est un gros gâchis d'avoir construit un jour des routes départementales là où il y a maintenant des autoroutes. Je propose que tous les opérateurs fibres qui démolissent la route pour enterrer leurs fourreaux en profitent pour remplacer les routes par des autoroutes. Comme ça, il n'y aura plus de gâchis. On pourra voir venir.
Olivier (qui n'a rien à voir avec Free, mais qui est très sceptique sur le tout fibre)

Nicolas V

Bonjour à tous. Je tombe par hasard sur ce blog (qui est très intéressant, soit dit en passant). Je suis étonné de ne rien lire dans vos commentaires à propos d'Erenis. Ils utilisent une technologie alliant fibre + cuivre, dite de VDSL. Les débits pour les particuliers sont très corrects (15/2 jusqu'à 60/6... 100 dans les deux sens prévus pour 2006 en VDSL2). Le réseau est totalement indépendant de FT ce qui leur permet de proposer un abonnement ligne fixe à 4,90/mois contre 14€ chez l'opérateur historique. Ce FAI est relativement discret mais compte déjà 25 000 logements parisiens raccordés. Cité Fibre me plait, mais faire des effets d'annonce et entrer en bourse quand on a 150 clients me parait quelque peu périlleux. De plus, comme j'ai pu le lire dans un commentaire, d'autres pays utilisent cette technologie, à savoir fibre puis derniers mètres en cuivre... c'est précisément ce que fait Erenis en amenant la fibre en pied d'immeuble. Le FTTB me parait être une alternative raisonnable en termes de coût ainsi qu'en termes de maturité du marché. Lorsque la demande d'ultra haut-débit se sera généralisée, il sera toujours temps de passer en FTTH si nécessaire. Faites un tour sur leur site et dites-moi ce que vous en pensez (erenis.fr). Bonne journée!

billaut

merci pour votre apprécition sur ce blog Monsieur Nicolas V. Je connais Erenis... C'est tres bien ce qu'ils font... Certes... mais mon analyse n'est pas là... Si on comptabilise tous les investissements que l'on va faire sur le fil de cuivre en passant de l'ADSL v1.0 puis V2.0 puis, puis... il me semble que cela serait plus judicieux de passer à la fibre de suite... En tout cas de faire une étude sérieuse.. ce que personne n'a fait... mais peut etre ne veut on pas la faire... ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)