Vers la fin de l'ADSL... au Japon
Renvoi d'appel ... chez Skype...

Le maire de Gordes en e-mobilité...

Hé oui, la France d'en bas se bouge...
Sur la photo, on voit Monsieur Maurice Chabert,  Maire de Gordes (sympathique village du Lubéron) en train d'utiliser son PDA (c'était  le mien : je lui ai revendu - j'espère qu'il en est content...). Pda connecté en mode wifi, sur le réseau mesh de son village...Photomrchabert_mairegordes__2

Gordes est probablement l'un des plus beaux villages de France. En tout cas c'est dit sur leur site Web.
Mais pas un mot, sur ce site Web, du réseau mesh du village qui comprend aux dernières nouvelles 4 noeuds (de la société US Firetide), reliés à un point d'accès ADSL... Gordes serait, à ce qu'on m'a dit, la première étape d'un projet plus vaste dénommé RuralNet... Qui semble être supporté par la DATAR.. (mais je n'ai pas trouvé beaucoup de choses là dessus...).
Mon ami Xavier Dalloz, par ailleurs consultant très émérite (il a été l'intermédaire dans la transaction du PDA - il ne m'a pris aucun fee...)
est à l'origine de cette installation... avec une autre personne, dont je ne suis pas censé savoir dans quelle grande société publique française elle travaille...)
Xavier, si tu peux nous en dire plus en commentaire à ce post... Notamment, comment un maire de village (même s'il n'est pas beau - je parle du village naturellement) peut-il faire installer un réseau mesh dans sa localité ? (si d'autres villages s'y mettent, je vais me mettre revendeurs de pda aux élus...).
Mais Monsieur Chabert à certainement des idées en acceptant ce projet sur sa localité... La chose est en effet de nature à attirer quelques hordes du Nord de l'Europe, que l'on dit friandes de connection à l'Internet... (ce qui sera bien pour le commerce et l'emploi local).
Le e-tourisme pourrait aussi s'y développer : l'anglais ou le hollandais équipé de son PDA, pourrait ainsi avoir une information de proximité.. des services en temps et en heure là où il se trouve...
Sans compter que Monsieur le Maire a aussi des idées sur la e-administration de sa localité... Avoir toutes ses ouailles sous son clavier virtuel de PDA... c'est bon pour la réélection tout cela... (on peut aussi se faire engueuler par une ouaille mécontente...)
Bon c'est pas de la fibre... Mais c'est mieux que rien... En tout cas cela sera complémentaire...
ATAWAD... (c'est le cri de guerre de notre ami Dalloz, qu'il a pris la précaution de déposer...)

Commentaires

Isabelle

Gorges, la France d'en bas ????

Mais enfin, les loyers là bas sont plus cher qu'à Paris, il y a trois hotel 4 étoiles dans un petit village (charmant) qui doit compter mille habitants tout au plus, et tout le monde y paye l'ISF !!!

billaut

OK,OK... c'était juste une raffarinade... tout le monde y paye l'ISF dites vous ? n'empêche qu'ils n'ont mis en lace qu'un accés internet j'allais dire du pauvre (cela ne va pas faire plaisir à mon ami Dalloz...). Il aurait pu mettre en place en sus un réseau optique...

Thomas GEE

J'avais contacté Xavier Dalloz il y a quelques mois de ça, il m'indiquait préparer un projet mesh pour les villages de l'association "Les plus beaux villages de France".

Je n'ai pas eu de nouvelles depuis concernant ce projet.

Les politiques sont ils frileux, parce que les opérateurs leur montrent la carotte du WiMAX ou de l'ADSL ?

Thomas GEE

D'ailleurs, il n'y a pas qu'à Gorges qu'il y a du mesh.
Tout près de chez moi, à Villeneuve-Tolosane (région toulousaine), Marc Quinton a monté un projet mesh, et il est également soutenu par la DATAR :
http://villeneuve-tolosane.net/article.php3?id_article=24

Et puis à Villeneuve-Tolosane, tous ne paient pas l'ISF à mon avis :)

billaut

intéressant... ISF et connection Internet... à mon avis c'est inversement proportionnel... dans un territoire donné plus il y de happy tax payers is-fisés... moins il y a d'intérêt pour la connection IP...
z'etes d'accord avec cela ?

Xavier Dalloz

Jean-Michel,

Je te remercie de me donner l'occasion de présenter cette expérimentation unique en France qui s'applique à tous les villages. Le nom du village qui nous servi pour cette expérimentation n'est vraiment pas important. J'en suis convaincu.

D'abord, je partage avec toi ton enthousiasme pour le très haut débit pour tous, notamment pour la ruralité. C'est un moyen de réduire les contraintes et de distance et de permettre une continuité de services entre les villes et les villages.

Je suis certain que le mesh (les réseaux maillés sans fil) constitue un élément clé de ce très haut débit en complément de la fibre optique. D'une façon imagée, le mesh va jouer le rôle des chemins communaux de l'information en complément des autoroutes de l'information.

Son principe est simple. Il suffit de rapprocher deux points d’accès de sorte qu’ils se trouvent à portée l’un de l‘autre et qu’ils puissent communiquer entre eux directement sans que l’on ait à investir dans un réseau supplémentaire spécifique.

Avec ce réseau, tous les nœuds sont des routeurs et des récepteurs, ou si l’on préfère, à la fois clients et serveurs. Chaque noeud comporte une table de routage mise à jour en temps réel qui décrit la topologie instantanée du réseau fixe ou mobile. En coopération avec ses voisins, le nœud détermine pour un flot de paquets, le meilleur chemin pour parvenir à destination, et notamment celui qui réduira le délai d’acheminement et assurera la meilleure qualité de service selon les fonctions à remplir ( urgences, voix, données, multimédia...). La priorisation est ajustée en fonction de la qualité des liens. De nouveaux terminaux ou sous-réseaux pourront ainsi être intégrés de manière transparente et les tables de routages remises à jour en temps réel.

Ce type d'approche des réseaux rend possible l'ATAWAD (AnyTime, AnyWhere Any Device) qui est au coeur de la nouvelle vague des technologies de l'information.

Pour réussir ce projet, nous avons travaillé en étroite collaboration avec les meilleurs : Transnumeric, 3COM et Firetide (un des leaders des réseaux maillés sans fil dans le monde : www.firetide.com). Sans leur soutien actif, ce projet n'aurait pas été possible. Evidemment, je n'oublie pas la DATAR qui nous apporté l'essentiel.

Cette expérimentation nous permis de répondre notamment à quatre questions :
- Quel est le modèle technique ?
- Quel est le modèle d’appropriation ?
- Quel est le modèle économique ?
- Quel est le cadre réglementaire ?

Le modèle technique
Cette expérimentation nous a apporté des renseignements pratiques sur la faisabilité et la praticabilité de différentes solutions (gros travail !!)

Le modèle d’appropriation
L’observation des pratiques des acteurs de terrain nous a permis d’identifier et hiérarchiser les applications prévues.

Le modèle économique
Après avoir comparé les bénéfices prévus et les bilans effectifs (bénéfices escomptés pour la commune, bénéfices escomptés pour les habitants et bénéfices escomptés pour les visiteurs), nous avons dégagé un modèle économique qui précise notamment la répartition et la nature des prises en charge par la collectivité, les acteurs économiques et le public (abonnements, imposition, visiteurs, coûts absorbés par les bénéfices collectifs…)

Le cadre réglementaire
Nous avons travaillé sur les sujets suivants :
- Le cadre de la réglementation de l’intervention des collectivités locales et territoriales pour le déploiement de réseaux hauts débit.
- La réglementation de la concurrence.
- La réglementation de l’usage des fréquences (WIFI, WIMAX).

Enfin cette expérimentation nous a permis de faire un inventaire des problèmes et facilités réglementaires qu’implique un réseau maillé sans fil.

La prochaine étape est la connexion aux autres villages selon le principe du VtoV (village to village).

Firetide organise une conférence de presse pour présenter les résultats de cette expérimentation le 20 septembre.

billaut

Merci mon cher Xavier pour cet excellent topo... (j'aime bien le V2V...). La conf de presse de Firetide se fera où ?
Si cela ne pose pas de problèmes pourrais tu nous dire quel est l'engagement de la Datar dans cette affaire ?

wifimesh

Bonjour,

Il serait intéressant comment cela est fait. Firetide ne fait que du 5 GHz et le PDA du 2,4 Ghz. Donc il y a incompatibilité.

Yann

Très interessant comme projet, mais le fait que tout repose sur des technologies propriétaires (Firetide par ex) limite l'extension vers des villages ou des sites n'ayant pas les ressources necessaires pour investir dans ces technologies.
Le Mesh est une technologie encore jeune en france, mais relativement bien developpée au Royaume Uni ou mieux, dans certaines villes allemandes,ce qui offre une opportunité de marché pour certains acteurs (FireTide, Tropos,...). Je suis pour un developpement du mesh, mais sur des standards ouverts ou partagés, independant des constructeurs et des editeurs. Les initiatives des "Réseaux Citoyens" belges ont prouvé l'utilité d'une norme pour ces connexions (OLSR, AODV).

Xavier Dalloz

Le réseau Mesh de Gordes est constitué d'une dorsale en 2.4 ou 5GHz et d'une desserte vers les postes clients en 2.4GHz - 802.11 classique - auquel n'importe quel equipement equipé d'une carte WiFi peut se connecter. Donc typiquement un pocketPC.

Francisque

ça à l'air sympa ce village...
y'a plus qu'à attendre le flux RSS de Gordes !

Pierre

Bravo,

Le mesh, c'est la solution en réseau étendu en milieu rural.

Coustellet, à 9 Km de gordes en Décembre 2003 nous avons lancé l'implantation d'un Mesh Network pour la zone, FT a pour le coup accéleré l'équipement de son central telephonique.

Ma conclusion c'est etre loin de tout, avoir de l'argent, et surtout ne pas etre du coin on ne semble pas sérieux.

Mais 100milliWat en Pire est-ce sérieux pour couvrir une commune?

Encore Bravo.

Pierre Boizot

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.