CPL et radios n'ont pas l'air de faire bon ménage...
Chirac : Mr Girardier, donnez donc votre carte de visite au Président Bébéar, il se fera un plaisir d'investir dans votre startuppe...

Pas bête....

Je suis allé faire un tour au congrés du e-learning qui avait lieu cette semaine au Palais des Congrés à Paris. Je n'ai pas trouvé la chose transcendante, mais cela m'a fait une petite sortie... Cela étant, j'ai entendu sur un stand une chose amusante... Un type de la faculté de droit d'Assas posait quelques questions sur "le comment faire du e-learning" au commercial qui tenait le stand... "Vous comprenez, dit-il, faut qu'on s'y mette, car les étudiants filment les cours des professeurs en amphi, et vont les mettre sur un site web. Nos amphis sont grands et les caméras vidéo d'aujourd'hui sont petites: on n'arrive pas à les repèrer. Les étudiants n'ont donc plus besoin de venir... sans compter les problèmes de copyright"...
Aprés les éditeurs de musique, c'est maintenant le tour des professeurs de faculté ? ... Le mammouth va-t-il se bouger ?
Mais dans quel Monde vivon-nous ? Ah ma p'ôve dame, les temps ont bien changés...

Commentaires

Pierre Andrieu

Jean Michel, je me suis rué sur typepad et ai fait une sorte de blog/site pour mon assoce.
Merci de tes tuyaux
A bientôt

billaut

pas de quoi mon grand... C'est Loic Lemeur qui va être content...

NIQUEL

Savez vous que les camescopes sont sensibles aux infrarouges. Il suffirait d'éclairer les elèves avec plusieurs sources d'infrarouge pour "aveugler" les camescopes. Ou encore generer un logo infrarouge pour marquer l'origine du cours

glorb

C'est très bien ça. Peut-être que ça contribuera à mettre fin à ce truc moyenâgeux que sont les cours magistraux. Parce que, franchement, en 2005, à l'heure d'internet et du multimédia (ou même simplement des photocopieuses et des imprimantes), devoir noter un cours, on croit réver. C'est contre productif au possible, puisqu'il faut noter en même temps qu'on essaye (je dis bien essaye) d'écouter.

Surtout que, même pour les personnes qui sont plutot auditives que visuelles, un cours sur support multimédia (donc avec l'image animée et le son) leur conviendrait tout autant qu'à des personnes plus visuelles qui pourraient se contenter de l'écrit et des animations commentées. Surtout que là, il y a une fonction "retour en arrière" qu'il n'y a pas dans un cours magistral. Or, c'est absolument essentiel. Parce qu'à part les génies qui comprennent tout tout de suite, il y a toujours un moment où on décroche, où alors où on n'a pas bien compris, qui nécessite une répétition.

Rom

Oui les cours magistraux en e-learning, sur des cd-roms ou en acces sur des serveurs de l'établissement scolaire c'est très pratique. Mais ça n'est pas adaptable à toutes les matières et tous les thèmes. Quand j'étais en amphi magistral de math à la fac pr exemple, j'avoue que le fait d'avoir le prof qui écrivait me permettait de bien comprendre son raisonnement. Le fait de recopier ce qu'il écrivait m'y aidait encore plus.


A mon avis il y a matière à réflechir aux cours qui pourraient être numérisés et ceux qui doivent être donnés sur place. Cela met en aussi en cause la qualité d'orateur du prof, un peu comme au théatre.. moi, j'aimais bien.

Bonne journée

billaut

il est possible de ne rien changer... supposez que vous etes chez vous... avec un grand écran sur le mur... le prof est en video qualité DVD devant son tableau noir avec une craie... et vous suivez son cours... et vous notez ses formules...

billaut

il est possible de ne rien changer... supposez que vous etes chez vous... avec un grand écran sur le mur... le prof est en video qualité DVD devant son tableau noir avec une craie... et vous suivez son cours... et vous notez ses formules...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.