e-santé - newsletter n° 12 - août 2016

 

La France lance (enfin !) son "plan génomique"

Oui mais, à la Française...

 

Je m'y attendais, malgré la réticence quasi-religieuse des Français et de leurs élites sur ces choses qui touchent, dans notre inconscient collectif, aux mystères de la vie. Et comme vous le savez, nous sommes un peuple éthiquement correct, (et ex-fille aînée de l'Eglise) avec en plus, un principe de précaution inscrit dans notre Constitution .

A force de bombarder le compte twitter de Madame la Ministre Marisol Touraine, et autres huiles 1.0 (j'ai la prétention de penser que j'y suis un peu pour quelque chose - merci de me laisser mes illusions -), la France lance enfin son "Plan génomique 2025". Plan annoncé donc le 22 juin dernier par Madame Touraine. Notre pays rejoint ainsi après le décalage habituel, la Chine, le Royaume Uni, les USA, l'Islande, l'Estonie.. etc.. Il est vrai qu'on ne pouvait faire autrement, car sans cela : risque de disruption de notre système de santé. Les Français, notamment ceux de nos prochaines générations, iront voir ailleurs... (le mode prédictif va le permettre : voir plus loin).

Le document "Plan génomique 2025" a été remis au 1er Ministre... Reste à savoir si..  Car entre dire et faire, il y a souvent chez nous des décalages, surtout en matière de numérique. Cf notre Dossier Médical Personnalisé, lancé en 2004 et toujours plus ou moins au point mort, après quelques centaines de millions d'€ d'argent public dépensés. Car cette génomique EST par essence de la data, donc du numérique. Et nos élites et le numérique ne font pas bon ménage.

Pourquoi est-ce important ?

Le séquençage, autrement dit l’analyse complète des 20 à 23.000 gènes environ qui composent notre ADN (notre "operating system"), permet notamment de déterminer les risques de développer certaines maladies (donc de faire du prédictif), d’anticiper les réactions à certains médicaments (donc pour les malades, de faire de la "precision medecine", et pas de la médecine "brute", où l'on applique le même remède à tout un chacun). Et de dresser, pourquoi pas, le tableau des multiples caractéristiques physiques et probablement autres, d'un Etre Humain. Je rappelle néanmoins "que selon l’article 16-10 du Code civil, outre les dispositions contenues dans le Code de la santé publique, seuls des praticiens agréés par l’Agence de biomédecine peuvent procéder à l’étude génétique des caractéristiques d’une personne, sous réserve de poursuivre des fins médicales ou de recherche scientifique. Le diagnostic génétique n’est donc pratiqué que lorsqu’une maladie déjà soupçonnée est ciblée par le séquençage, notamment dans le cas de prédispositions aux cancers du sein héréditaires. Tout séquençage du génome au sens large, ne correspondant pas à l’objectif thérapeutique recherché, est proscrit (Cabinet Bensoussan).

Il vous est donc interdit à vous, simple Français, de prendre vous-mêmes la décision de faire faire votre séquençage. En France en tout cas, ce n'est pas possible.. Mais c'est très facile ailleurs, tout en restant chez vous.. Mais si l'on apprend que vous avez fait faire votre séquençage chez 23andme par exemple aux USA (j'estime qu'il y a déjà quelques centaines - voir milliers - de Français qui l'ont fait - donc des Français non éthiquement corrects ?), vous seriez passible d'une amende de 15.000 €, alors qu'a priori vous êtes propriétaire de votre génome. Mais on ne sait plus très bien si cette amende est toujours d'actualité : les choses devraient être clarifiées par notre aimable Gouvernement.

Plan de cette 12ème newsletter :  

1/ On dit que je suis devenu un spécialiste ?

2/ Une brève synthèse des 12 derniers mois au royaume émergeant de la e-santé. Quelques points forts.

3/ La première startup e-santé "licorne" est chinoise (startup valorisée à 1 milliard de $ ! au bout de quelques mois seulement !)

4/ Après la "precision medecine" du Président Obama, les Américains lancent dans la foulée leur "Moonshot cancer" et le "Cohort Program".

5/ Les Anglais continuent allègrement leur opération 100.000 génomes. Et en profitent pour initier leur population à la génomique.

6/ Brève analyse du Plan Français. Il copie en gros le plan anglais.. Mais à la Française.. Cela sera donc un tantinet compliqué..

La lecture de cette 12ème newsletter suppose que vous connaissiez un peu "l'operating system" de l'Etre Humain.. (voir mes précédentes newsletters sur ce sujet - et https://twitter.com/genomicsedu).

Capture d’écran 2016-08-07 à 14.44.23

NB Et pour les nouveaux qui liraient cette newsletter... Suite à une rupture d'anévrisme poplité en 2009, qui n'a pas été prise avec la diligence voulue par le système de santé français (il m'a fallu 7 heures pour arriver dans un bloc opératoire vasculaire, en Ile de France, région la plus peuplée en Europe, et semble-t-il, la plus "médicalisée"!), j'ai été amputé de la jambe droite au-dessus du genou. Trop tard. Jambe nécrosée. A mon chirurgien, à qui je demandais les raisons selon lui, de l'apparition de cet anévrisme que personne n'avait décelé, il m'a répondu : "c'est probablement génétique". Rentré chez moi, je me suis intéressé à cette génétique que je ne connaissais pas, comme la plupart des Français je pense. Et ce faisant, j'ai vu la démarrage de la e-santé vers 2011 aux USA. D'où cette newsletter. J'ai raconté ma virée/épopée dans le système de santé français sur Facebook : https://www.facebook.com/Celaauraitpuvousarrivercom-272746842785876/. Le Samu de Versailles qui a été déclaré négligeant, a été condamné.. Ce qui m'a pris 6 ans ! Car pas facile de traîner ces braves gens devant la Justice (dans mon cas, d'ailleurs, la loi Kouchner de 2002 a été bafouée 2 fois : une par un mandarin/expert, une par un énarque d'un office gouvernemental).

 

Lire la suite "e-santé - newsletter n° 12 - août 2016" »


e-santé - newsletter n° 11 - septembre 2015

La structure de la e-santé se dessine sous nos yeux...

La e-santé évolue beaucoup plus vite à mon sens que ne l'a été en son temps le commerce électronique.

Google ne s'y est pas trompé en se réorganisant avec sa nouvelle entité Alphabet, qui devient la holding chapeautant les activités traditionnelles du moteur de recherche, et de nouvelles entités correspondant à des activités au préalable noyées dans celle du moteur. 

Il se prépare ainsi pour les 15 prochaines années.. Dans la e-santé avec Life Sciences et Calico qui deviennent ainsi des entités à part entière, qui, un jour, pourront de ce fait, entrer au Nasdaq. On notera aussi la mise en entité distincte : Google Fiber (une trentaine de territoires qui sont et seront fibrées avec des débits à 1G - on croit rêver !), Nest (domotique), Sidewalk (smart city), X (dans lequel sont logés des débuts d'activité pas encore considérées comme mature, comme le driveless car, etc)..

Mais les fondateurs de Google ont une vision du Futur que n'ont pas les élites françaises actuelles.. ni la plupart des Français d'ailleurs..

En ce qui me concerne, je suis débordé par toutes les news qui paraissent chaque jour dans le domaine de la e-santé. Que l'on commence à appeler outre Atlantique "precision medecine" - expression popularisée par le Président Obama - ou encore "médecine 4P". "Nouvelle médecine" qui selon certains, va réduire dans le futur les activités - et donc le chiffre d'affaires - de la médecine curative que l'on connaît depuis Hippocrate... Laquelle coûte de plus en plus cher.. 

Difficile donc de faire une synthèse.. D'autant plus que le "curatif pur" évolue lui aussi, et que tout cela s'inter-pénètre joyeusement.

C'est un peu comme les taxis traditionnels versus Uber/Blablacar.. C'est toujours du transport de personnes dont il s'agit, mais c'est organisé de façon différente et pas avec les mêmes acteurs. Lesquels proposent des prix moins élevés, avec en plus, un meilleur service.. Mais jusqu'à présent, les 2 coexistent..Et les premiers (les 1.0) ont d'abord bloquer Paris de rage - mettez vous à leur place -, puis, se rendant à l'évidence que cela se poursuivrait (sauf pour UberPop), ils ont essayé de s'adapter, en publiant eux aussi une app, et en incitant les chauffeurs traditionnels à rendre un meilleur service (il y a même des inspecteurs qui les inspectent !)..

Dans le domaine qui nous occupe, c'est toujours de la santé dont il est question, mais il se peut que cela s'organise autrement comme pour le transport de personnes : d'une médecine curative (on tente de réparer l'Etre Humain quand il est malade) vers une médecine prédictive - on devrait dire d'ailleurs "santé prédictive" - où l'on évite que l'Etre Humain tombe malade grâce à de nouvelles technologies... Et certains de penser que le prédictif à terme (10 ans ?) coûtera nettement moins cher que le curatif d'aujourd'hui.. Et que son "business model" sera de type Netflix (on paye un abonnement mensuel pour être suivi en mode prédictif au jour le jour ou au mois le mois).. Si cela se passe comme cela, le système de Sécurité Sociale des Français va être fortement impacté, ainsi d'ailleurs que celui des "big pharmas" et les non moins "big compagnies d'assurance"..

Mais ne préjugeons pas... L'affaire sera à suivre de prés.

Le curatif (les taxis traditionnels) et le prédictif (Uber) coexistent ou plutôt vont coexister.. car le prédictif est encore dans sa prime enfance.

Ce genre de réflexion a toutefois de quoi interpeller chez nous, que cela soit chez nos aimables politiques 1.0 de droite comme de gauche, que cela soit chez les professionnels de santé traditionnels (il me semble qu'ils ne sont pas très informés dans l'ensemble). Ou encore chez les Français de base qui, comme chacun sait, sont reluctants à aller loger leur données de santé dans un cloud, fût-il sécurisé, etc ..

Principe de précaution oblige..

Mais pour faire du prédictif et que cela serve à quelque chose, il faudra s'y plier et mettre en commun toutes nos données de santé de façon à farfouiller dedans avec le big data et l'intelligence artificielle pour trouver pourquoi telle cellule dans le corps d'un Etre Humain commence à déconner .. Et naturellement qu'elle en est la cause.. En fonction des données comportementales, du milieu dans lequel cet Etre vit, etc...

De façon précise.. et pas de l'à peu prés comme aujourd'hui. Nos édiles médicales ont beau avoir fait 10 ans d'études, ils sont toujours dans l'à peu près.

Si on ne le fait pas, le Français "normal" continuera de mourir en mode "éthiquement correct". Ce qui est naturellement son droit.

S'en ait fini des recherches individuelles, dans son coin, comme on le fait actuellement en France.

Certains spécialistes pensent en effet qu'il faudrait au bas mot rassembler TOUTES les données de santé - séquençage génétique compris - d'au moins 10 millions d'Etres Humains réparti dans toute la Planète, d'âges divers, d'hommes et de femmes, pour commencer à y voir clair ! On comprend pourquoi Google et les autres, qui ont les capacités techniques pour faire, se lancent dans ces nouveaux marchés, qui seront très lucratifs pour eux, et probablement très peu cher pour le commun des mortels.. Car une fois le prédictf opérationnel, ils nous feront payer d'un côté un abonnement à la Netflix, et de l'autre, ils vendront toute ou partie de dites données de façon anonymisées, probablement même avec notre accord... Et même en nous rétribuant pour cela !.. A qui ? A Starbucks par exemple qui voudrait étudier en détail l'impact de son café sur le métabolisme de ceux qui en boivent beaucoup ou peu, en France ou ailleurs.. Starbucks ou d'autres...

Mais ne rêvons pas trop.

En tout cas, il y au moins un Français qui a bien compris la "precision medecine", et le passage de la médecine curative à la santé prédictive.... Je vous propose de voir sa vidéo qui ne dure que 4 minutes !.. De plus, il est très pédagogique... Voir : ici.. Vous l'avez reconnu : c'est notre Joël national..

Capture d’écran 2015-08-29 à 10.36.22

Questions :

1/ Y'a-t-il d'autres Joel de Rosnay dans ce pays pour faire comprendre aux mandarins, aux silos médicaux divers, à nos aimables politiques et élus 1.0 français, qu'il serait temps de s'y mettre ? Sinon notre système de santé risque de se faire disrupter ? 

2/ Joël explique, mais qui va mettre en musique ? Google ? Apple ? IBM ? Ou la foultitude de startups, qui seront peut-être à terme des Google like ? Ou même des pays comme l'Angleterre, les USA, la Chine, qui au plus haut niveau politique ont lancé de telles initiatives ? (Mais que font nos Hollande et autres Vals ?).

3/ Question subsidiaire : Joël va-t-il mettre ses données de santé chez Apple ? Google ? (il n'est pas obligé de répondre). Moi oui. Mais j'attends que tout se mette en place..

En tout cas, le discours est DEJA mis en musique : la partition se dessine sous nos yeux ... Séquençage génomique (qu'il faudra probablement faire plusieurs fois par an), analyse du comportement (gestion de votre stress, de votre qualité de sommeil, exercices physiques, analyse de sang, d'urine à la maison, etc...). Données qui seront remontées par des internet d'objets de santé, pour être analyser par le big data et l'intelligence artificielle qui seront toujours à l'oeuvre sur le cloud pour alimenter votre dossier de santé (évitons de l'appeler dossier médical personnalisé pour ne froisser personne)... Dossier qui nous proposera des conseils, et que l'on pourra consulter, comme aujourd'hui on relève nos mails..

Et la nourriture allez-vous me dire ? Qui est un élément très important du comportement comme le souligne Joël ? Hé bien rassurez-vous, il y aura ce qu'il faut : voir à la fin de cette newsletter..

Bref tout est prêt... Il va maintenant falloir écrire la musique sur la partition, et la jouer.. Tels des Tamerlan des temps modernes, les barbares s'en occupent. Ecriture musicale heurtée, cahotique et saccadée. Et les grands de la technologie américaine, tels des vautours diraient certains, les suivent à la trace. Pour consolider les marchés qu'ils ont ouverts... Ils vont jouer les chefs d'orchestre.. au niveau mondial.. Et rendre leur musique harmonieuse. Et vont organiser la e-santé au niveau mondial. Qu'on le veuille ou non...

Petite revue des hordes de nouveaux barbares qui déboulent dans le traintrain médical 1.0... 

Le mouvement startups "e-santé", qui a démarré vers 2011 aux USA (voir mes précédentes newsletters), est loin de se tarir. C'est même le contraire : il s'accélère ! (pour télécharger le très intéressant rapport de Startup Health : https://www.startuphealth.com/content/insights-2015q2). Et la chose devient même mature, au bout de 4 ans seulement ! Alors qu'il a fallu disons 10 ans pour que le commerce électronique rentre dans les moeurs..

Capture d’écran 2015-08-23 à 12.00.29

Et il y en a de plus en plus de ces "barbares" qui s'attaquent à présent à de nouveaux domaines.

Facilité les transferts d'informations dans le curatif pur ... Certains se proposent d'installer des "beacons" (à la sauce Apple cela s'appelle iBeacon) dans les hôpitaux - comme cela existe dans les magasins ou les aéroports - pour augmenter la productivité du "curatif pur" en facilitant les transferts d'information à l'intérieur des établissements (le médecin entre dans la chambre d'un malade avec son iPad, le beacon de la chambre du malade réagit et fait envoyer automatiquement le dossier du malade sur l'iPad du médecin..).

J'ai passé 6 mois dans un hôpital français. Chaque mercredi matin : revue de détail.. Je voyais débarquer dans ma chambre le médecin chef (ils ont aussi des chefs dans cette corporation), accompagné de l'infirmière, de l'assistante sociale, etc.. Chacun avec de gros classeurs... Et on faisait le point et chacun de noter ce qu'il avait à faire... Autre point intéressant : on était toujours à la recherche d'un brancardier...pour les transferts.. Et on ne savait pas où il était: les personnels soignants perdaient un temps fou à le chercher.

Dans le même ordre d'idée, l'installation de beacons dans les blocs opératoires permettraient de savoir rapidement avec son équipe ..  etc.. On devine l'intérêt que cela peut avoir pour améliorer les services du SAMU..

Une telle organisation m'aurait certainement permis de ne pas être amputé d'une jambe : le Samu de Versailles aurait pu savoir rapidement où il y avait un bloc opératoire disponible en Région Parisienne ou en Normandie, dans un rayon de 10 kms, 20 kms, etc.. et organiser le transfert de chez moi de la même façon... Ce qui m'aurait évité de "tourner" à l'aveugle, alors qu'il fallait aller vite. 

Mais cela implique de revoir toute l'organisation de notre système de santé curatif, au niveau national et non plus régional..

Voir : http://miipharos.com/ibeacon-deployment-hospitals-healthcare-industry/

Capture d’écran 2015-08-29 à 12.18.46

Voir aussi : http://blog.hedgehoglab.com/five-ways-in-which-ibeacons-can-boost-productivity-in-hospitals

Même les Grecs s'y mettraient  !

Capture d’écran 2015-08-30 à 14.37.03

L'hôpital de Lausanne en Suisse s'y met aussi.. Ci-aprés une copie d'écran de la première page du dossier médical d'Elisabeth Meyer, qui s'affiche quand le médecin entre dans sa chambre..

Capture d’écran 2015-08-30 à 14.45.25

Il y aurait aussi dans ce domaine quelques réflexions avancées aux Pays-Bas..

On notera enfin l'arrivée sur le marché du beacon de.. Google, toujours à l'affût, avec Eddystone. Ce qui va certainement booster ce marché en général.. et dans la santé en particulier.. Voilà pour le beacon.. et l'augmentation de la productivité dans les hôpitaux.. A suivre..

En tout cas, on peut inciter les quelques startups françaises spécialisées dans ce domaine pour les magasins, de s'intéresser aussi aux hôpitaux, cliniques, etc..

Autres barbares, qui à l'aide d'imprimantes 3D bio printing, commencent à fabriquer de la peau, des os, des glandes thyroïdes, des bouts de foie humain, etc...

Une bonne dizaine sont déjà présents sur ce marché .. La startup la plus connue étant Organovo à San Diego en Californie. Mais les Russes s'y mettent (ils fabriquent des glandes thyroïdes), les Coréens du Sud, etc..

Vous trouverez une liste ici

C'est naturellement le tout début de ce marché.. Mais il est on ne peut plus probable que cela va se développer et que le marché traditionnel de la transplantation d'organes (qui connaît quelques dérives mafieuses semble-t-il) va être fluidifé .. Beaucoup d'Etres Humains attendent en effet une transplantation, mais s'il n'y a pas de donneur disponible en temps et en heure ... Le 3D bio printing va y remédier.. Et va complétement fluidifier ce marché. La France a paraît-il une offre intéressante en transplantation 1.0... Mais nous n'avons à ma connaissance aucune startup en 3D Bio printing.

Au fait, vous pourriez aussi acheter une imprimante 3D bioprinting pour chez vous, si cela vous tente ...

Capture d’écran 2015-08-30 à 15.14.18

Autres hordes de barbares qui vont s'abattre sur le secteur de la santé (et là, les pharmaciens devraient se méfier !)...

Ces derniers proposent tout simplement de télécharger dans une imprimante 3D, les formules d'un médicament, d'une pilule (donc des fichiers informatiques), et de les faire "imprimer" là où se trouve le malade ! On reste là dans le 3D printing.. mais avec une différence de taille.. Ce n'est plus un médicament "pour tout le monde" comme le font aujourd'hui les "big pharmas".. C'est un médicament personnalisé ! Pour l'instant je ne connais qu'une startup anglaise qui le propose : FabRx.

Capture d’écran 2015-08-30 à 15.29.14

Voir aussi : http://www.3ders.org/articles/20150510-pharmaceutical-researchers-create-new-shapes-for-medicine-tablets-using-3d-printing.html

Inutile de dire que les Google - pardon Life Sciences - et autres doivent regarder cela de très prés.. Life Sciences a certes passé un accord avec un big pharma 1.0 français (Sanofi).. Mais je pense que c'est pour mieux observer ce secteur traditionnel.. Et pour mieux le terrasser à terme ?

Autre barbare intéressant, et là ce sont les ophtalmologistes 1.0, qui risquent de se faire disrupter ! (par Afflelou ?) 

Une startup de New York Smart Vision Labs a en effet mis au point un petit matériel que l'on accole à un iPhone (un simple iPhone 5s fait l'affaire)..  

Capture d’écran 2015-08-01 à 10.28.50

Ce matériel a la forme et la taille d'un livre.. avec un oculaire d'un côté, et l'iPhone de l'autre... Le tout permet de faire un examen approfondi de l'oeil... Mieux qu'avec les imposants matériels dont disposent les ophtalmogistes traditionnels.. 

Capture d’écran 2015-08-01 à 11.15.32

En fait, la chose est beaucoup plus évoluée qu'un simple "autorefracteur" dont dispose l'ophtalmologiste traditionnel ... Elle intègre en effet un laser très précis (technologie dite du "wavefront aberrometer")... Le SVOne (c'est le nom du matériel) scanne la rétine du patient en projettant une centaine de points rouges sur la rétine du patient. L'appareil photo de l'iPhone prend un cliché de chaque point avec la lumière du laser qui est renvoyé par les points touchés sur la rétine. S'il y a divergence entre la lumière renvoyée et le point rouge de référence.. il y a problème..

Capture d’écran 2015-09-06 à 16.43.48

Le matériel traditionnel d'un ophtalmologiste coûte entre 20 et 40.000 $. Le SVOne, lui, ne coûte que 4.000 $ ! (prix de l'iPhone inclu).

Et nec plus ultra, Smart Vision a ouvert une plateforme en mode cloud, les clichés de la rétine peuvent y être uploadés et analysés ensuite par un spécialiste.. s'il y a lieu.. On pourrait très bien concevoir que des chaînes de distribution physique de lunettes (Affelou et autres) utilisent cette technologie, et de ce fait, disruptent les ophtalmologistes traditionnels. Le magasin local s'équipe du SVOne et envoie les clichés sur la plateforme Affelou pour un éventuel examen plus poussé par un "vrai ophtalmologiste" qui peut délivrer une ordonnace. Quand on sait qu'en France il faut 3 à 4 mois pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmologiste 1.0... ! Si cela se passe, je me demande bien ce qu'en pensera notre aimable Ministre de la Santé, et tout le Saint Frusquin du curatif français... (politiques, hauts fonctionnaires du secteur, mandarins, etc.).

Capture d’écran 2015-09-06 à 16.36.39

Autre barbare dans l'assurance santé ici : Oscar. Oscar (une startup de New-York) va-t-il devenir le Uber des compagnies d'assurances santé/mutuelles ? 

Aux USA comme en France, l'assurance maladie "it's a little bit confusing"', c'est le moins que l'on puisse dire... Oscar casse le modèle traditionnel de l'assurance santé aux USA en se basant sur la technologie. Mais nous y reviendront dans une prochaine newsletter "e-santé".

De plus en plus de "Festival of genomics" de part le Monde (sauf en France)..

Capture d’écran 2015-08-10 à 15.23.14

Surf the Genome in Sunny California

  Capture d’écran 2015-09-05 à 10.03.29

Un éclairage sur le génome (certains me l'ont demandé).. mais il y a tout ce qu'il faut sur l'Internet...

(en partie tiré de http://join-the-biocluster.genopole.fr/Genomique-et-sequencage.html#.VcxmQlPtlBf)

La génomique est une branche de la génétique qui s’intéresse à l’information génétique (ADN) globale d’un organisme, à savoir son « génome ».

Le même ADN est contenu dans pratiquement chacune des cellules d’un organisme (à noter que les cellules sanguines par exemple, n'ont pas d'ADN). Celui-çi est organisé en chromosomes, dont le nombre varie selon les espèces (23 paires chez les Etres Humains). L’ADN porte toutes les informations indispensables au bon fonctionnement d’un organisme et le caractérise entièrement. La génomique consiste en premier lieu à étudier la structure des génomes, c’est le « séquençage », puis à explorer cette structure pour y repérer des gènes, déterminer leurs fonctions, comprendre ce qui régit leur expression...

Le séquençage d’un génome consiste donc à déterminer, pour chacun des chromosomes, l’enchaînement spécifique des quatre molécules qui le composent, molécules nommées A, T, G et C (pour Adénine, Thymine, Guanine et Cytosine). Qui sont appairés 2 à 2. A toujours avec T et G toujours avec C.

Capture d’écran 2015-09-05 à 10.08.36

On pourrait le comparer au code informatique qui, lui, est en base 2 (0 et 1). La matière vivante est donc en base 4 (A,T,G,C).

Aujourd’hui, des centaines d’espèces de bactéries, plantes ou animaux ont vu leur génome séquencé. Lorsque le programme de séquençage du génome humain a été initié en 1990, ce n’était pas une mince affaire car l’ADN d’une cellule humaine mesure environ 2 m et compte plus de 3 milliards de paires de bases ! Le projet a abouti au séquençage complet du génome humain en 2003, avec un coût total supérieur à 3 milliards de $. Somme comparable à celle qu'il a fallu pour envoyer un homme sur la Lune. Depuis, les techniques ont fait des progrès remarquables : en 2010, il ne fallait plus que quelques jours et moins de 2.000 $ pour séquencer un génome humain, une durée et un coût qui baissent encore régulièrement. Bientôt le séquençage se fera en quelques minutes et coûtera mois de 100 $!. (il coûte actuellement 99 $ chez le pionnier du séquençage : 23andme, mais ce n'est pas un séquençage complet).

Le séquençage d’un génome caractérise l’espèce séquencée (la majeure partie de l’ADN des individus d’une même espèce est identique), mais aussi l’individu (la petite fraction restante fait de chaque individu un être unique).

Les cellules se divisent.. C'est pour cela que l'on grandi à partir de l'embryon (et c'est aussi pour cela que l'on meurt). Le noyau de chaque cellule avec son contenu se divise aussi.. En moyenne cette opération se fait toutes les 6 semaines. Et chaque jour, il y a environ 2 trillions de divisions cellulaires.. (sur environ 37 trillions de cellules chez un adulte). Et malheureusement (ou heureusement ?) il y a des millions d'erreurs qui se font par jour dans notre corps.. La plupart sont a priori sans danger (mais on ne sait pas encore tout), mais certaines sont dramatiques (cela on le sait).. Sans compter ceux qui sont nés "non complètement terminé"..

Nous aurons l'occasion de reparler de tout cela.. En tout cas vous avez une excellente vidéothèque sur youtube sur ce sujet.

Quels impacts aura sur votre santé ce que vous allez manger ? Arrivée des spectromètres dans les smartphones..

Joël nous l'a rappelé dans sa petite vidéo ci-dessus : notre génome est fortement impacté par notre comportement en général et par ce que l'on mange en particulier..  Mais comment le savoir avec précision ? Car jusqu'à présent, on est toujours dans "l'à peu-prés"..

Votre médecin vous a demandé de faire une analyse de sang pour savoir si..

Il vous a fait une ordonnance sur un bout de papier - généralement très mal écrit... Avec ce papier, vous allez faire l'analyse dans un laboratoires d'analyses médicales (il faut prendre rendez-vous). Vous recevez les résultats quelques jours plus tard - toujours sur un bout de papier, - mais là, en caractères d'imprimerie -, papier que vous irez montrer à votre médecin. Il faut donc vous re-déplacez. Et là, parce que lui "sait" décrypter les chiffres correspondant à l'analyse demandée (il a fait des années d'études pour... ), il vous dit que vous êtes proche du diabéte 2.0 ou de la goutte, ou  .. Il vous fait quelques recommandations orales (car il est généralement pressé - il y a du monde dans sa salle d'attente), et si vous suivez les dits conseils (ne plus manger de ..), peut-être que votre taux d'hémoglobine glyquée va diminuer.. Mais pour le savoir, il faudra refaire une même analyse quelques mois plus tard (redemander une ordonnance mal écrite, etc.. ).

J'ai expliqué en détail ce processus qui revient très cher à la Sécurité Sociale, car dans les structures de e-santé qui se mettent en place sous nos yeux, cela deviendra de la Préhistoire dans quelques années... 

Peut-être aussi votre médecin vous enverra-t-il voir un diététicien de sa connaissance qui va vous faire quelques recommandations plus circonstanciées.. Mais on reste toujours dans l'à-peu près... Pas de précision.. 

Or la précision va être possible très prochainement .. Et cela change tout..

Grâce à quoi ? Grâce au spectromètre de poche, et à une startup française Greentropism, qui est en train de créer la base de données des empreintes infra-rouges de toutes les matières organiques...

Donc, de tout ce que nous avez dans votre assiette.. Il suffit de mettre le spectromètre sur le gros gâteau que vous voudriez manger, d'ouvrir votre smartphone... Et on vous dit qu'il a y quelques restes de pesticides, tant de glucides, etc..  J'ai déjà évoqué dans mes newsletters le SCIO israélien et le Tellspec américain.. Mais si vous voulez tout savoir et comprendre comment cela est possible il suffit de regarder le billautshow de Jean Schmitt de Jolt Capital ici  (Jean nous donne un avis circontancié sur les 2 spectromètres - et pas mal de gens ne vont pas aimer, car si Me Michu sait exactement ce qu'il y dans les produits alimentaires qu'elle achètent..)...

Capture d’écran 2015-09-05 à 10.24.16

 

Et surtout les résultats du spectromètre vont pouvoir être transmis dans le cloud qui gère votre santé... et interprétés en fonction de votre état de santé personnel au temps t.. Et vous recevrez les conseils avisés et circonstanciés, en temps réel sur votre smartphone.. dans votre dossier de santé..

Ce n'est certes pas pour tout de suite.. Mais disons que vers 2020 les choses seront pliées... Et la boucle sera bouclée.. 

Dernier point, les spectros de poche seront intégrés dans les smartphones d'ici 2 ou 3 ans..

On voit donc se dessiner complètement la structure de la "precision médecine" du séquençage génomique au spectromètre..

Cela bougicotte quand même en France.. un peu..

Il y a certes pas mal de choses qui se passent dans notre pays dans le curatif 1.0... Mais peu dans le prédictif. J'ai noté :

1/ La BPI lance un concours de startups e-santé (votre humble serviteur est dans le jury - mais c'est un tantinet compliqué : j'ai dû signer une NDA, je devrais ouvrir "un compte chez eux, etc... bref de la grande bureaucratie)..

2/ Ibm va faire son grand show fin septembre à Paris sur son Watson (ordinateur de cognitive computing - intelligence artificielle - qui travaille déjà avec des médecins américains). J'y suis aussi invité en tant que participant. Et figurez-vous qui sera en guest star ? Martin Hirsch himself, le patron des 37 hôpitaux parisiens qui va certainement annoncer l'utilisation du Watson par les toubibs de ses hôpitaux (sinon on ne voit pas pourquoi il serait invité ? ). Autre guest start qui va aussi annoncer des trucs : Boursorama... la Banque française se mettrait-elle à l'intelligence artificielle ? (Boursorama est filiale de la Société Générale - et mon petit doigt me dit que c'est cette banque qui a financé l'apprentissage du français par le Watson.. (et pas le Crédit Agricole qui comme chacun sait a IBM comme partenaire pour ses Villages).. Le Watson comprend ce qu'on lui dit (il appris l'anglais, le portugais, l'espagnol, le japonais, et maintenant le français

PS Mediawen (la startup dont je suis advisor) sera aussi sur scène et fera quelques belles annonces... mais dans un tout autre domaine.. je ne vous dis que cela...

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire... Mais cela sera pour la prochaine newsletter..

Vous retrouvez toutes mes newsletters e-santé sur : http://billaut.typepad.com/jm/e-sant%C3%A9/


e-santé - newsletter n°10 - août 2015

Dites-moi, il y a quelque chose qui me turlupine : le système de santé curatif français ne va-t-il pas se faire disrupter, comme un vulgaire taxi ?

 

Le point sur l'industrie de la génomique dans le Monde.

1/ Les politiques s'en mêlent (dans certains pays)

2/ Mais il n'y a pas que les politiques : beaucoup de startups partout..

3/ Pourquoi les politiques français ne s'en mêlent pas ?

4/ Le Gouvernement français va être incapable de prendre le virage

5/ Une industrie de la génomique se met en place dans le Monde. La France absente..

 

1/ Les politiques s'en mêlent.. 

David Cameron, 1er Ministre anglais a annoncé son plan 100.000 génomes ("Genomics England") fin 2014. A savoir le séquençage génétique de 100.000 anglais malades (cancer ou maladies génétiques). Voir mes précédentes newsletters.

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.38.46

(NHS : National Health Service). L'organisation de la chose est basée sur 11 hôpitaux... Mais on ne sait pas avec quels matériels les séquençages sont effectués (probablement sur un ou plusieurs matériels "industriels" d'Illumina - une startup américaine qui en a le leadership dans le Monde.. voir plus loin). Séquenceurs logés chez qui ? Et combien de temps cela va-t-il prendre ? (on séquence environ 350 génomes pas semaine sur des séquenceurs "industriels"). Pourquoi de plus, se baser sur cette "masse" de 100.000 ? Un seul ne suffira-t-il pas ?

Le plan anglais a démarré.. Un "GENE" consortium a été mis sur pied. Pour en étudier les résultats. En fait, un appel aux industries pharmaceutiques/chercheurs/etc a été fait...Et pour y participer, il faut montrer patte blanche.. Ce collectif a été mis en place pour étudier l'ensemble des 100.000 génomes.. Mais comment ? Sur un cloud ? Avec du Big Data ? De l'intelligence artificielle ? 

Masse et collectif : 2 mots à retenir.

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.24.30

Barack Obama, Président des Etats-Unis, lors de son discours sur l'Etat de l'Union en janvier dernier annonce lui, son plan "precision medecine". A croire que la médecine d'aujourd'hui n'est pas précise, donc qu'elle donne dans l'à-peu près...

Plan qui prévoit de séquençer 1 million d'Américains pas moins, sur la base du volontariat semble-t-il.. L'annonce a été faite, mais on ne sait pas si cela a commencé. La "masse" augmente donc par rapport au plan anglais ... Mais on ne sait pas trop qui va être dans le "collectif", si collectif il y a..

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.28.02

 

Lire la suite "e-santé - newsletter n°10 - août 2015" »


e-santé -newsletter n°9 - juillet 2015

Rêvons un peu .. voulez-vous ?

Figurez-vous que je "fais" de l'acide urique ! Un peu trop, me dit mon toubib. Ce qui conduit si cela n'est pas réduit avec soin, à des crises de goutte (du coup chaque matin j'observe avec grande attention le gros orteil qui me reste, car il paraît que cela commence toujours par lui). Donc je vois mon médecin (une dame - non conventionnée) disons 2 fois par an. Bon médecin, un peu trop 1.0 à mon goût (pas d'ordinateur, du papelard partout sur son petit bureau, pas de lecteur de cartes pour payer - on fait un chèque..). A chaque fois, elle me propose de faire une analyse de sang.. Et là, on vient de s'apercevoir que mon acide urique est de 76 mg/l alors que pour un homme en bonne santé il devrait se situer entre 35 à 72 mg/l. Soit 5 à 6 % de plus que la fourchette haute..

L'acide urique provient de la destruction des noyaux des cellules contenues dans l'alimentation, et des déchets issus de la dégradation des protéines. Il est impliqué dans l'apparition de la goutte et de certains calculs urinaires. Une augmentation de l'acide urique dans le sang peut aussi être la conséquence d'une prédisposition génétique ou d'une insuffisance rénale chronique. Une diminution peut révéler une insuffisance hépatique ou un cancer.

Donc Madame le Médecin me donne quelques médicaments (de type compléments alimentaires adhoc) et force conseils pour changer mon alimentation.. Réduire drastiquement les protéines animales, de même pour les fruits, l'alcool, etc.. (j'y ai appris que selon elle, la tomate est un nid à acide urique !). Bref je discute avec la dame (elle me garde généralement une heure - ce qui est plaisant mais en rapport avec ses honoraires).

Retour chez moi, je vais voir sur Internet.. Et en fait il s'avère que la tomate serait sans problème pour moi !  Alors qui croire ?

La médecine curative traditionnelle : c'est encore du grand à-peu prés !.. si vous me permettrez de vous donner mon avis.. A quand une "precision medecine personnalisée ?" Comme sont en train de faire les Américains sous l'égide de leur Président ? 

A/ A quand une base de données qui donnerait le taux moyen d'acide urique pour tout type d'aliments ? (et tant que l'on y est, d'autres éléments qui seraient utiles de savoir). Faudra-t-il attendre des spectromètres de poche très évolués pour se faire ? (il paraît, me dit un spécialiste, que c'est pour 2020) 

2/ A quand le suivi quasi-temps réel de mon taux d'acide urique ? Car il va me falloir attendre la fin de l'année pour faire une nouvelle prise de sang, et savoir si mes efforts ont été couronnés de succès ! (la dame a voulu comparée mon score actuel avec celui de la précédente prise de sang : elle est allée farfouiller dans son armoire pour sortir mon dossier papier, a retrouvé les résultats d'il y a 6 mois et a mis l'un à-côté de l'autre les 2 papelards du laboratoire d'analyses médicales.. Pourquoi ce n'est on line ? Le temps gagné dans le process médecin/patient/laboratoires serait plus qu'appréciable - et je ne parle pas des économies de coûts... J'espère qu'une startup française mettra en place un plateforme adhoc, car si on attend après les toubibs et autres labos pour se faire..)

 

Lire la suite "e-santé -newsletter n°9 - juillet 2015" »


e-santé - newsletter n°8 - mai 2015

Petite pensée du jour : L'Etre humain est une "machinerie" électro-chimique complexe, très complexe.. 

Naturellement, quand il ne comprend pas toute la mécanique dans ses moindres recoins, Homo Sapiens assure que c'est tellement complexe que jamais, au grand jamais, il lui sera permis de comprendre cette complexité. Et il retourne donc à ses occupations habituelles. Et nos magnifiques sachants français 1.0 assurent que tout cela n'est que billevesées et que jamais au grand jamais...

Cela est faux à mon avis. En fait, nous ne sommes pas loin de la comprendre cette complexité.. Les progrès dans ces domaines sont exponentiels... Encore quelques dizaines d'années.. Peut-être moins.

Ce qui veut dire, que nous allons pouvoir nous-mêmes, non seulement modifier la "machinerie vivante électro-chimique"', mais aussi en créer .. Machinerie que Dame Nature a mis des millions d'années pour la peaufiner, après de très nombreux essais/erreurs.. On va pouvoir se bricoler, créer des matières vivantes nouvelles, en ressusciter des anciennes comme le Mammouth, le Dodo, etc..

Aujourd'hui quelques scientifiques chinois ont commencé grâce à la technologie du CRISP Cas9 (voir précédente newsletter) de modifier le génome de l'embryon humain...

Peu de gens s'en sont inquiétés.. Aucune instance internationale.. Aucun politique, aucun mandarin, aucun religieux, etc.. Sont pas au courant.. Quelques scientifiques dans un coin ont certes proposé un moratoire... Il est à craindre que les différences culturelles entre l'Occident et l'Asie sur ce point n'entraînent une grande scission..

Quant à nous Français, compte tenu de notre sacro-saint principe de précaution... Pas question de mettre le doigt dans cette engrenage.. même pour guérir des malades.  Ce qui va expliquer notre retard abyssal dans ce domaine.

La technologie CRISP permet de couper le génome pour enlever un gène défectueux et le remplacer par un gène sain.

3 ou 4 startups dans le monde occidental utilisent CRISPR (CRISPR pour ‘Clustured Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats’) pour traiter des maladies génétiques et autres. A savoir :

Crisp Therapeutics....

  Capture d’écran 2015-07-12 à 10.52.36

 Editas Medecine,

Capture d’écran 2015-07-12 à 11.06.07

Intellia Therapeutics

Capture d’écran 2015-07-12 à 11.10.32

"Le principe de cette technologie (je vous le livre au cas où vous voudriez comprendre) : programmer une endonucléase bactérienne (protéine qui coupe l’ADN) appelée Cas9, avec des petits ARN non codants (qui agissent comme guide), pour permettre le clivage de manière spécifique à l’endroit désiré du génome. Grâce à ce nouvel outil de génie génétique, cibler n’importe quel gène dans une cellule pour le modifier devient presque un jeu d’enfant" tiré de voir ici.

Et figurez-vous que c'est une Française, Emmanuelle Charpentier alliée à une américaine Jennifer Douna qui sont à l'origine de cette technologie révolutionnaire !

Ces dames seront probablement nobélisables..

Capture d’écran 2015-06-26 à 16.17.32

Eteindre ou allumer l’expression d’un gène, le modifier, le réparer, l’enlever; tout est aujourd’hui possible. En fait, aux dires de certains, cette technologie pourrait être la base de l'éradication des cancers et autres saloperies qui frappent le genre humain.. Et donc de rencardiser la médecine curative que l'on connaît depuis Hippocrate..

Et pour la première fois, on a enlevé un virus HIV d'une cellule d'un Etre Humain. Grâce à cette technologie CRISP Cas9.

Jusqu'à présent, les communautés médicales traditionnelles pensaient que lorsque ce virus était entré dans une cellule... il y resterait pour toujours... Et nos big pharmas d'essayer de trouver des médicaments qui en limiteraient les dégâts .. Cette période est probablement arrivée à terme.

Capture d’écran 2015-07-12 à 10.21.03

Il y a environ 33 millions d'Etres Humains dans le Monde qui sont atteints du Sida. Et chaque année 50.000 Américains contractent ce virus (probablement le même nombre en Europe). C'est donc une grande première réalisée par la Temple University School of Medecine de Philadelphie.

Mais on est encore loin de la mise au point d'une "médecine" permettant, à faible coût, d'éradiquer ce virus des cellules de ceux qui sont atteints.

Restons dans la génomique avec IBM qui étend les activités de son Watson.

Vous savez son ordinateur de "cognitive computing ?" IBM ainsi vient d'annoncer le "Watson Genomic Analytics", et une collaboration avec 14 Centres de Cancérologie..

Capture d’écran 2015-07-04 à 19.06.15

Le Watson est le "couteau suisse de l'intelligence artificielle" de Big Blue.. Il est en effet utilisé aujourd'hui par 5.000 entreprises appartenant à 23 secteurs d'activité. Dont naturellement la médecine et l'oncologie. IBM annonce par la même occasion, son "Watson Health Cloud"..

Apple lui aussi s'intéresse à votre génome !

(au même titre que la BNP s'intéressait à votre argent dans les temps anciens..)

Capture d’écran 2015-07-04 à 19.44.53

Apple entre de plein pied dans la e-santé et la médecine 4P : la santé numérique. En fait c'est déjà fait, mais peu de gens en ont conscience en France.

Apple l'a prévu de longue date avec son iOS. Vous allez pouvoir faire votre séquençage avec votre iPhone. Ou tout au moins le faciliter.

Dans la santé, Apple distribue en effet gratuitement 2 apps : le Healkhit et le Researchkit. Cette dernière pour les études epistémiologiques, en liaison avec les Universités, les laboratoires, etc.. Et cela marche trés bien. Car là, ce sont les gens qui s'inscrivent directement. 5 applications existent aujourd'hui pour le Researchkit dont mPower pour appréhender et suivre les symptômes de la maladie de Parkinson.

Capture d’écran 2015-07-12 à 11.58.58

Prochaine étape pour Apple selon les spécialistes : l'ADN. Il est peu probable qu'Apple fasse lui-même le séquençage et vous envoie un "genetic kit". Il passera plutôt des accords avec des sociétés spécialisées, agrées par lui ... Et naturellement  proposera de stocker les dits séquençages dans son cloud.

Petite histoire à ce sujet. Arnaud Robinet, député français (biologiste de son état premier), par ailleurs maire de Reims, a demandé à me voir pour discuter de e-santé.. Je suis donc allé à l'Assemblée Nationale avec ma petite auto.. Discussion très ouverte. Notre ami tripotait de temps à autre son iPhone (pour regarder je pense ses SMS). On est venu à parler de notre fameux Dossier Médical Personnalisé.. qui est toujours en construction depuis 10 ans.. Notre député se lamentait.. "Mais Monsieur le Député, vous avez déjà votre dossier médical dans votre iPhone. Il s'appelle "Santé". C'est celui d'Apple. Etonnement de l'édile, car il ne l'avait pas vu..

Les Français sont manifestement absents dans ce domaine de la génomique..

On aurait pu concevoir que notre Institut du Cancer s'y mette et fasse comme en Angleterre par exemple avec son projet 100.000 séquençages de personnes atteintes du cancer, projet basé sur 11 hôpitaux ... Car pour beaucoup de spécialistes du génome (en a-t-on en France ?), on va résorber le cancer et autres saloperies grâce au séquençage génomique et l'intelligence artificielle.. Le temps n'est plus semble-t-il aux éprouvettes et aux paillasses 1.0.. comme dans le passé...

Savez-vous que vous allez pouvoir monétiser vos données de santé si vous le désirez ? Et que ces données de santé sont VOTRE propriété ? A moins que d'autres les monétisent à leur profit..

C'est en tout cas ce que va proposer "Portable Genomics", créé par un biologiste français qui, pour se faire, a dû s'expatrier en Californie... Excellente discussion visiophonique avec notre ami..

Il nous fait un point sur la "precision medecine" au sens américain de l'expression.
Quid du séquençage génomique qui, dans cette "precision medecine" est l'ancrage de la chose ?
Pourquoi la génomique est importante ? Pourquoi la France ne s'y intéresse pas ?
Comment faire séquencer son génome ? (pas de problèmes pour les Français - même  si c'est interdit - beaucoup de Français ont déjà fait faire leur séquençage en Angleterre ou aux USA où c'est permis - j'estime qu'il y en a au moins 5.000). Voir ici.

Capture d’écran 2015-07-04 à 19.38.04
 
Pour voir l'e-entretien : http://billautshow.tv/Patrick-Merel-Portable-Genomics

Le petit français réussira-t-il face au GAFA américain ? Qui eux voudront monétiser à leur profit nos données de santé (même si c'est de façon anonyme). 23andme a ainsi vendu de façon anonyme 3.000 séquançage à Genentech, un big pharma, pour ...60 millions de $. Vous avez bien lu !

Là aussi on aimerait bien savoir qui est propriétaire de nos données de santé en France ?

 A New-York, un camion vous propose une recherche en paternité : qui est votre papa ?

 

Capture d’écran 2015-06-10 à 09.30.39

Mais il vous faut une prescription de votre médecin. La startup qui propose cela s'appelle Health Street. Et cela vous coûtera 299 $. Des demandes de ce type augmentent beaucoup aux USA. 500.000 par an !

Imagine-t-on un tel camion dans Paris ?

La Poste Japonaise, IBM et Apple (nos 2 compères sont maintenant culs et chemises) vont gérer les seniors japonais ensemble.

Apple apporte son iPad et son Healhkit (son dossier médical personnalisé qui peut gérer 70 types de données de santé différents).

Et Ibm son cloud et son Watson. Et la Poste (qui au Japon est privatisée), ses postiers pour distribuer les iPads, et suivre les seniors.. A priori, on peut penser que les seniors japonais vont adorer, puisque cela leur permet de rester chez eux, et que cela coûtera nettement moins cher que de les loger dans des maisons de retraite. On ne connaît pas pour l'instant le coût global d'un tel système (capex), ne le coût d'exploitation annuel (opex). En tout cas nos amis n'ont rien publiés de tels.

Mon estimation au doigt mouillié : probablement un rapport de 1 à 2 entre la solution "on reste à la maison", et celle où l'on va on "va dans une maison de retraite". On notera que les Japonais, plus "évolués" que les Français fibrent leur territoire pour notamment ces besoins. Plus de 50% des foyers japonais disposent d'un accès fibre à 100 mégabits/s. Ce qui va permettre à nos 3 compères de proposer ultérieurement une bonne qualité d'images visiophonique entre un professionnel de santé à distance, et le senior.

Imagine-t-on notre aimable Poste Française faire la même chose ?

L'hôpital a-t-il un avenir ? Drôle de question allez vous dire... Et pourtant..

Capture d’écran 2015-06-12 à 16.51.56

Excellente enquête réalisée par Intel dans 8 pays (dont la France) dont les résultats ont été publiés dans son "Intel Healthcare Innovation Barometer" (enquête de 2013 que j'ai retrouvée - il est probable que si cette même enquête était réalisée aujourd'hui, les chiffres seraient plus importants). D'où il ressort que 72% des gens interrogés voudraient des consultation médicales en visioconférence ! Et ils sont tout ouvert pour partager leurs données de santé pour faire avancer la recherche. Et ils sont aussi partants pour utiliser des objets de santé connectés..  

Capture d’écran 2015-06-12 à 16.54.57

57% des gens interrogés pensent que l'hôpital traditionnel sera obsolète dans le futur..

En fait les populations, sont semble-t-il plus au fait des e-choses de santé que les professionnels traditionnels.. Et on peut se demander, au cas où ces derniers ne s'adapteraient pas, s'ils ne risquent pas de se faire disrupter comme les chauffeurs de taxis..

Capture d’écran 2015-06-12 à 16.57.24

 

Restons si vous le voulez bien dans le domaine des hôpitaux.

Les réadmissions de malades dans les hôpitaux américains sont taxés si la réadmission survient moins de 30 jours après la sortie du malade !

Capture d’écran 2015-06-14 à 17.53.13

Imagine-t-on un tel système en France ? Il est vrai que la situation aux USA n'a pas grand chose à voir avec la situation française.. Mais au fait connaît-on en France les taux de réadmissions par hôpital, régions, maladies ?

Les Chinois investissent dans Scanadu : le tricorder à la Start Treck.. 

(voir précédentes newsletters). Ils y investissent un total de presque 50 millions de $ (Fosun International, Tencent Holdings, China Broadband Capital ,etc..). Aux USA, Scanadu attend le feu vert de la FDA (le ministère de la santé local)...  Il sera classer dans la rubrique 'investigational devices". Walter de Brouwer, le fondateur de Scanadu, veut simplement apporter aux 8 milliards d'Etres Humains "un bonne qualité de santé via leurs smartphones".. Pas mal non ? Scanadu va aussi lancer le Scanoflo : un analyseur d'urine connecté à votre smartphone.

Capture d’écran 2015-06-14 à 11.58.45

Deux remarques...

- si la FDA donne son feu vert (c'est probable), alors Scanadu va devenir l'un des pivots de la médecine 4P. Et pas besoin en France d'avoir l'agrément de qui que cela soit.. Mais naturellement il faudra l'acheter (je doute qu'il soit remboursé par notre aimable Sécurité Sociale, dans un premier temps en tout cas). De plus il faudra probablement aller mettre vos données sur un cloud adhoc, qui naturellement ne sera pas agréé par nos aimable autorités de santé françaises..

- Les Chinois font actuellement le forcing dans le domaine de la e-santé. Ils séquencent des centaines de milliers d'Humains et autres matières vivantes (riz, chien, panda,, etc..). On pense que la Chine a séquencé 30% de tous les Humains séquencés à ce jour (probablement entre 3 et 5 millions). Ils semble que pour eux le séquençage sera à terme le pivot de cette médecine 4P. Et allié au Scanadu...

 

Voilà c'est tout pour aujourd'hui.. Je dois dire qu'avec ce qui se passe dans ce domaine, je ne sais plus où donner de la tête... Un véritable tsunami est en train de modifier la médecine traditionnelle.. Dommage qu'en France on en soit très loin.. On m'a demandé l'autre jour de faire une petite conférence a à une quarantaine de professionnels de santé aux Hôpitaux de Paris (l'AP-HP) sur le thème "les médecins vont-ils se faire überiser ? " Peu sont informés de ces choses. Et ils se retranchent derrière la proximité (entre le patient et son médecin), les réglementations, le fait qu'ils ont fait 10 ans d'études, etc...

Dommage.

A la prochaine fois..

Mes newsletters e-santé : http://billaut.typepad.com/jm/e-sant%C3%A9/

 


e-santé - newsletter n°7 - mai 2015

Au Sommaire...

1/ curatif, prédictif, préventif : un essai de clarification de la e-santé.

2/ une histoire de Doppler 1.0 : le toubib français n'est pas très informé d'une façon générale.

3/ de nouveaux matos : doppler sur iPhone, un robot anesthésiste, un appareil de radiologie portable.

4/ génétique et intelligence artificielle font bon ménage (c'était à prévoir).

5/ le cancer "sent".

6/ et l'on va réparer tous les handicapés..

 ______________________________

1/ Curatif, prédictif, préventif et tutti quanti...

(Le prédictif est ici entendu au sens large, à savoir celui de la médecine 4P : prédictif, et préemptif, et personnalisé, et participatif).

Tentons, si vous le voulez bien, une synthèse à aujourd'hui de ce que l'on appelle aujourd'hui e-santé. Histoire d'essayer de clarifier les choses, car il me semble que l'on mélange un peu tout..

1/ Vous tombez malade ? Le système de santé actuel va tenter de vous réparer au mieux. C'est le curatif. Lourdes organisations, coûts élevés. Ce curatif représente en effet 12 à 15 % du PIB de la France, et fait vivre un peu plus d'un million de personnes, au bas mot : les professionnels de santé. C'est donc du lourd, du très lourd. Mais à aujourd'hui, difficile de faire autrement... Par ailleurs, au sein de ce système curatif les technologies sont aussi à l'oeuvre... Et de ce fait pour beaucoup, la e-santé ce n'est que cela.. A savoir améliorer le curatif. C'est vrai naturellement, mais derrière se cache un début de tsunami..

2/ Vous vous pensez en bonne santé ? Le prédictif lui, va essayer justement de vous garder en bonne santé et de vous éviter de tomber malade, et donc d'avoir moins à faire au curatif. Là arrivent les technologies du numérique entendue au sens large, qui elles-mêmes favorisent l'émergence de nouvelles technologies (comme le séquençage génomique, etc.). Dans ce cas, ce ne sont plus les professionnels de santé curatifs qui sont aux manettes, mais de multiples startups et surtout les grands de la technologie américaine (et n'oublions pas les Chinois). On en est encore aux balbutiements dans ce domaine. Mais on peut déjà assumer que les coûts y seront plus faibles, beaucoup plus faibles semble-t-il que ceux du curatif, et que de nouveaux business models se mettront en place. "A la Netflix semble-t-il". Donc perte de chiffres d'affaires pour les curatifs ? Principe des vases communicants : perte pour le curatif, gain pour le prédictif ?

3/ Entre les deux, si l'on peut dire, se trouve le préventif. Par exemple le dépistage du cancer du sein, etc.. Mais ce domaine peut être rattaché au 1er à mon avis. Si le dépistage à un instant donné ne détecte rien, cela ne préjuge pas que le lendemain une cellule cancéreuse apparaisse ici ou là dans votre corps. Il faudrait donc faire des dépistages en permanence.. Impossible dans l'état actuel des choses.. Mais avec les technologies du prédictif cela sera très certainement chose courante.. Et cela arrivera probablement plus vite que l'on ne croit...

Les choses sont donc claires allez-vous dire ?

Faux, en tout cas à aujourd'hui. Car les 2 modèles s'interpénètrent.

Par exemple, Apple (un grand de la technologie s'il en est) a mis son Healthkit (son dossier médical personnalisé) à la disposition des médecins curatifs de la Mayo Clinic aux USA, et son Researchkit (pour des études épistémiologiques) à la disposition des big pharmas 1.0. IBM avec son Watson (son ordinateur de cognitive computing) travaille avec des cancérologues 1.0 un peu partout aux USA et au Canada. Ce n'est pas disponible aujourd'hui en direct pour le commun des mortels... (voir mes précédentes newsletters).

Les grands de la technologie s'allient donc aujourd'hui avec les curatifs pour amorcer leurs propres marchés, mais les mauvaises langues vous diront que c'est pour mieux les disrupter à terme (un peu comme Tesla avec les "utilities" ? )...

Cette "dichotomie floue" curatif/prédictif apparaît d'ailleurs dans les conférences qui se tiennent deci-delà dans le Monde .. Certaines sont faites par et pour les personnels de santé 1.0, d'autres par les technologistes.

Peut-être que dans une dizaine d'années, comme d'aucuns le penserait, on observera une moindre importance du curatif (si le prédictif permet de ne plus ou de moins tomber malade) au profit du prédictif.. L'importance du curatif diminuerait donc. Il resterait au total 20% de curatif contre 80% de prédictif ?http://billaut.typepad.com/jm/2015/05/tesla-va-t-il-disrupter-les-constructeurs-traditionnels-de-voitures-sil-ny-avait-queux-manifestement.html

2/ Une histoire de Doppler 1.0 : le toubib français n'est pas très informé..

Comme vous le savez peut-être je suis amputé de la jambe droite, suite à la rupture d'un anévrisme poplité (on aurait pu sauver ma jambe - erreur médical du curatif - , mais passons : j'ai raconté tout cela sur ma page fan de Facebook.. ). Anévrisme que les "curatifs traditionnels" ont aussi découvert dans ma jambe gauche. Il m'ont donc "ponté" la dite jambe pour bypasser cet anévrisme, et donc éviter qu'il ne se rompt un jour ou l'autre.. Une fois relâché dans la nature, les dits curatifs m'ont demandé de me faire faire un "doppler" tous les ans, histoire de voir si ma tuyauterie veineuse et artérielle était en bonne état, si le flux sanguin était correct... Et si les rustines que l'on m'avait posé ici et là, tenaient bien... C'est ce que l'on appelle du préventif. Naturellement si entre 2 dopplers, un problème survenait.. Personne n'aurait pu le prévoir (à aujourd'hui car le prédictif pour ce genre de choses n'a pas encore été inventé..).

Je vais donc faire mon doppler annuel chez un médecin spécialisé en radiologie (il ne fait que cela), la cinquantaine bien sonnée, dont le cabinet se trouve à une bonne quarantaine de kms de chez moi (80 kms Aller et Retour - il n'y en a pas d'autres plus près). Une bonne demi-heure d'attente (pas de wifi dans la salle d'attente, des revues périmées, etc.. ). Il est équipé dans son cabinet d'un super matos que le réalisateur de Star Strek n'aurait pas renié. C'était à ce qu'il m'a semblé un PC équipé d'add-on conséquents. Je n'ai pas pensé à relever la marque, mais cela ressemblait assez à celui de la photo ci-dessous... en un peu plus moderne..

Capture d’écran 2015-06-06 à 10.44.16

 

Et, vous me connaissez, j'essaye de discuter avec le dit médecin sur sa vision des choses, etc.. Comme par exemple, de savoir ce qu'il pense de la e-santé et du prédictif (je n'en dit pas plus, histoire de voir si ce mot éveille quelque chose chez lui)...

"Vous voulez dire préventif, je pense", me rétorque le curatif du ton péremptoire d'un sachant qui a dû faire des années d'études, face à quelqu'un qui n'a que son certificat d'études, "car le prédictif n'existe pas, et n'existera jamais.." Dont acte.

Je n'ai pas trop épilogué vu qu'il y avait du monde qui attendait dans sa salle d'attente. J'ai quand même réussi à lui extorquer son mail pour lui envoyer ma newsletter e-santé. Aucune nouvelle depuis, même pas un remerciement. Notre curatif m'a imprimé son rapport sur papier.. Que je vais montrer à mon médecin traitant la prochaine fois que je vais le voir (il est situé à 15 kms de chez moi - même type de salle d'attente). Il va y jeter un oeil discret... Comme tout va bien... Et je fais ranger le dit rapport papier dans mon Evernote.. Au cas où..

Je me demande pourquoi il n'y a pas encore en France une plateforme de e-santé en mode cloud sécurisé, qui permettrait de stocker le dit rapport dans mon dossier médical à moi.. Il me faudra peut être attendre le Healthkit d'Apple ? Et que le relis à mon dossier médical stocké sur Evernote ? Histoire de bénéficier des apps e-santé que les milliers de développeurs Apple de par le Monde ne vont pas tarder à faire ?

En fait, mon médecin Doppler était beaucoup plus intéressé par le tiers payant que Me Marisol Touraine veut lui imposer que par l'avenir de sa profession.

Et il est probable que ce médecin, ses études faites, n'a pas suivi les évolutions dans ce domaines, qui en ce moment sont exponentielles. Et qu'il a dû se dire que ses 10 ans d'études suffisaient bien.. Le problème c'est que dans ces domaines la quantité d'information "santé/médecine" double tous.. les 2 ans (estimation d'IBM).

A méditer.

3/ De nouveaux matos...

J'aurais pu aussi lui dire à mon toubib doppler, que dans les 2 ou 3 ans à venir, il y aurait probablement une startup qui commercialiserait un add-on doppler pour l'iPhone, ce qui me permettrait de me faire chez moi un doppler  à intervalle régulier (et gratuitement) .. Car après tout la puissance informatique des smartphones d'aujourd'hui dépasse largement celle des PC/doppler de l'époque.

Mais là, il est probable que mon toubib 1.0 aurait bien rigolé.. "Mais, Monsieur Billaut qui va interpréter les résultats ? Il faut un homme de l'art ! ".. J'aurais pu lui répondre que les résultats auraient été interprétés directement dans le smartphone grâce à une application adhoc, et même mieux, sur un cloud de e-santé, qui ayant reçu mes données, aurait fait mouliner un module d'intelligence artificielle dessus pour.. Le médecin 1.0, qui a fait 10 ans d'études, remplacés par une intelligence artificielle comme celle du Watson d'IBM ?

Mais là, je pense que c'était en-dehors de son entendement..

Promis : je vais arrêter ce petit jeu avec mon curatif doppler. Le laisser tranquille dans son monde pour qu'il puisse arriver peinardement à la retraite. Car je pense, vu son âge, qu'il peut y arriver sans rien modifier à "son professionnalisme". Par contre pour les suivants...

J'ai joué à ce petit jeu avec d'autres médecins.. Au mieux, on m'a regardé comme un e-zombie... Ce qui en dit long pour que notre pays aborde bien la e-santé façon curatif et prédictif.

A part cela, un doppler sur iPhone est déjà là : le BellaBeat ... Il est dédié certes, et permet à la maman enceinte d'écouter le coeur de l'embryon qu'elle porte. Et cela sans se déplacer chez un médecin doppler.

Capture d’écran 2015-06-05 à 06.14.58

Il a aussi le unbornheart.. Que l'on peut acheter sur Amazon.. sans demander la permission à qui que cela soit..

Capture d’écran 2015-06-07 à 09.34.51

Remarquez, qu'il n'y a pas que les médecins "doppler" qui vont être sur la sellette..

Les médecins radiologistes aussi par exemple... Depuis leur invention il y a un siècle, les appareils de radiologie, que tout le monde connaît pour y être passé probablement plusieurs fois, n'ont pas évolué.. Ou en tout cas très peu.. Ils sont toujours "bulky, fragile, expensive"...

Mais Tribogenics une startup californienne vient d'inventer une nouvelle façon de "fabriquer" des rayons X basée sur les technologie de la triboluminescence... On arrive donc à des appareils portable.. Mais pas encore en add-on sur un smartphone...

Capture d’écran 2015-06-06 à 12.23.02

Et les médecins anesthésistes aussi ..  C'est Johnson &Johnson qui a mis au point le Sedasys Anestyhesiology Machine.

Capture d’écran 2015-06-06 à 11.28.35

Aux USA un anesthésiste (4 ans d'études en plus des études médicales proprement dites) est payé 2.000 $ pour un "endormissement".. Ce qui lui fait un revenu annuel moyen de presque 300.000 $. Le Sedasys lui coûte 200 $ par endormissement.. Naturellement le Conseil de l'Ordre des Anesthésistes Américains crie au loup. Mais la FDA (le Ministère de la Santé des Etats-Unis) a approuvé ce machin..

 

Capture d’écran 2015-06-06 à 11.54.56

En France nous avons environ 5.000 médecins anesthésistes... Qui vont eux aussi probablement arriver à l'âge de la retraite sans encombre.. Mais les suivants...

4/ La génétique s'impose de plus en plus dans le domaine de la e-santé.. Ainsi que l'intelligence artificielle. Génétique et intelligence artificielle font bon ménage, dirait-on.

Ce qui me frappe à observer ce secteur au jour le jour, c'est que la génétique semble devenir le pivot de le e-santé.. Il ne se passe pas une journée sans publications et annonces diverses dans ce vaste domaine. Deux startups que j'ai repérées (mais il y en a beaucoup d'autres)...

1/ Atomise : better medecine faster... Avec notamment des premiers résultats encourageants pour combattre le virus de l'Ebola. Atomise remplace les tubes habituels que l'on voit dans les laboratoires 1.0 par un "supercomputer".. Aujourd'hui, en mode traditionnel, il faut une quinzaine d'années pour développer une nouvelle molécule, un nouveau médicament.. Avec un budget de presque 2 millions de $ ! C'est de la "old medecine" (voir les textes ci-dessous).

Capture d’écran 2015-06-04 à 15.36.55

2/ Benchling : une startup intéressante qui permet aux scientifiques de collaborer sur leurs recherches sur l'ADN, etc.. Et donc d'accélérer les dites recherches.. Les recherches chacun dans son coin, dans les labos de papa, ont peut-être fait leur temps.

Capture d’écran 2015-06-04 à 15.41.14

5/ Le cancer "sent" : une nouvelle façon de le dépister..

En tout cas, il est possible de détecter une "odeur" du cancer.. C'est ce que propose la startup israélienne

Capture d’écran 2015-05-27 à 12.05.51

 

C'est un peu comme un alcooltest.. Mais pour repérer différents types de cancer.. A terme l'inventeur pense que cela sera un add-on sur smartphone.

6/ Et l'on réparera tous les handicapés..  Et cela sera mieux semble-t-il que le biologique 1.0

1/ Össur, société spécialisée islandaise (hé oui même les Islandais, qui sont peu nombreux).. va commercialiser sa prothèse de jambe bionique. Les Islandais sont aussi très en avance dans la génomique avec deCode..

Capture d’écran 2015-05-30 à 09.16.59

2/ Second Sight

Beaucoup de choses dans le domaine de la vision : et les aveugles verront.

Par exemple la startup Second Sight avec son Argus II Retinal Prothesis System .

Capture d’écran 2015-05-30 à 09.43.14

Voilà pour ma dernière newsletter e-santé. Il y aurait encore tellement de choses à dire !

______________________________

On se rend compte à suivre tout cela dans le Monde au jour le jour, qu'une structure unique d'organisation se met en place. Certains pays sont plus en avance que d'autres dans les différents domaines.. Mais si l'on prend l'organisation génétique de l'Estonie, les villes finlandaises en "full télémédecine", les plans génétique des Anglais, des Islandais, des Américains, des Chinois, la gestion des seniors au Japon opérée par la Poste avec l'aide d'Apple et IBM, etc.. les hôpitaux "beaconés" et gestionnaires des malades longue durée à domicile (voir Qualcomm Life), en ajoutant là-dessus les technologies d'Apple, d'Ibm et des autres startups de derrière les fagots... On voit même arriver une startup de type compagnie d'assurances... (les 1.0 ne devraient pas tarder à arriver ?)

Mais on aura l'occasion d'y revenir..

En fait, je voulais publier ma newsletter e-santé chaque semaine.. Mais je dois avouer que ce n'est pas tenable, car je suis débordé.. Non seulement par ce qui se passe au jour le jour dans ce domaine, O combien important pour l'Humanité (en ce moment les annonces dans le domaine de la génétique fusent de toute part : une vingtaine d'intéressante rien que ce matin !). Mais aussi dans l'énergie, les transports (voir ma newsletter ener-trans), la finance, le manufacturing.. etc.. (sans compter les billautshows). Je pense que ce genre de newsletter permet à intervalle régulier ou non de proposer une mini-synthèse...

Vous allez me dire, comme un ancien cadre dirigeant de la Compagnie Bancaire, que je m'éparpille.. Que nenni : je ne m'éparpille pas.. Car je ne fais qu'observer "la grande disruption"..

Pour lire ou relire mes newslettre e-santé : ici

 

 


e-santé - newsletter n°6 - mai 2015

 

 Préféreriez-vous mourir en étant "éthiquement correct" ?

Ou allez-vous essayer de guérir ou mieux de ne pas tomber malade, en mettant vos données de santé dans les grands clouds de santé, qui sont en train de se créer dans le Monde ?

Je me suis longtemps demandé si j'allais publier ce billet, non politiquement correct chez nous .. Mais après réflexion je me suis dit que si personne ne le faisait, - ces choses étant sinon interdites en France, en tout cas complétement ignorées - autant que je le fasse, quitte à me faire incendier, et traiter de différents noms d'oiseaux.. Voire de gentil fou !

Le système de santé français, affublé de divers principes de précaution, d'éthiques exacerbées, de nombreux silos professionnels ancrés sur leurs professions protégées, d'organisations administratives alambiquées, etc.. , va-t-il échapper à la disruption ambiante qu'entraîne le développement du numérique dans le Monde ?

A suivre un peu ce qui se passe avec ce numérique qui se répand insidieusement dans tous les rouages des sociétés humaines, le secteur de la santé est globalement aujourd'hui sur la e-sellette (voir mes précédentes newsletters) .. D'autres secteurs y sont passées avant, d'autres vont suivre, car ces disruptions sont loin d'être terminées. Le numérique s'installe donc aujourd'hui dans la santé, et ce mouvement est amplifié par la découverte du séquençage génétique en 2003 avec le premier séquençage réalisé par Craig Venter aux USA. Ce qui a pris une bonne dizaine d'année et qui a coûté le même prix que d'envoyer un homme sur la Lune - soit un peu plus de 3 milliards de $ !. Séquencer votre propre génome (à savoir vos 23 paires de chromosomes que vous avez dans chacune de vos milliards de cellules), n'est pas une mince affaire ! Et l'interpréter est encore plus compliqué ! Mais heureusement arrive le big data et l'intelligence artificielle, les énormes clouds, etc.. Qui vont justement permettre de le faire..à des prix de moins en moins élevés..

Et ici et là, une croyance, voir une folle espérance s'est développée : ce séquençage pourrait permettre de guérir et même d'éradiquer de l'Humanité cancer et autres cochonneries (et naturellement faire gagner beaucoup d'argent aux inventeurs).. Mais il y aurait une condition : que des centaines de milliers d'Etres Humains, voir des millions, mettent en commun leurs données génétiques et autres, sur un ou plusieurs clouds interopérables, de façon à ce que le big data et l'intelligence artificielle puisse fouiller ces énormes amas de données pour trouver et en déduire de nouveaux processus, de nouveaux médicaments, etc.. Voire des modifications directes de votre ADN (et là, il est vrai, les problèmes de "véritable" éthique vont se poser, au niveau non plus individuel, mais au niveau de l'Humanité).

Le problème pour nous Français en bonne santé ou supposée tel, c'est qu'il est hors de question d'aller mettre nos données de santé ici ou là.. Principe de précaution oblige : peur que des organisations mal intentionnées utilisent ces données pour ..

Ce qui veut dire que si ces "folles espérances" se vérifient, la France sera absente de la e-santé à terme..

Imaginez ainsi, si les Chinois qui séquencent beaucoup ces temps-çi, trouvent un médicament ou plutôt un processus pour éradiquer le cancer, guérir du diabète 2, supprimer les maladies génétiques, etc.. A votre avis, que vont faire les Français de base qui tiennent à guérir ou a ne pas tomber malade ?

Vont-ils s'embarrasser avec des problèmes individuels d'éthique ? Non, ils vont vouloir être réparés.

La médecine entre dans le maelstrom numérique mondial !

Mais notre petit village gaulois est loin de tout cela.. A ma connaissance, la France est complétement absente de ces évolutions. Il nous est même, paraît-il interdit de prendre nous-mêmes la décision de faire faire notre séquençage. Alors qu'on peut le faire facilement sans bouger de chez soi aux USA (ou en Belgique). Personne d'ailleurs ne le propose en France.. Interdit et naturellement pas remboursé par la Sécurité Sociale. 23andme aux USA a déjà séquencé environ 1 million d'Etres Humains à ce jour.. Il doit y avoir quelques Français éclairés dans le tas, qui ont payé de leur poche 99 $ pour se faire...

Certains pensent que la médecine est forcément un secteur à part.. Vu qu'elle s'occupe d'un domaine très important : à savoir tenter de nous guérir quand nous sommes malades (médecine curative). Et pour cela les professionnels de ce secteur doivent faire des années et des années d'études.. Dûment estampillées à la fin du cursus par l'Etat. Ils deviennent des "sachants" par rapport au reste de la population qui se range à leurs décisions souveraines .. Sans trop savoir si ces décisions... Car après tout, ces sachants sont des Etres Humains. Et de ce fait, ils ne sont pas toujours très fiables, malgré leurs années d'études..

Les médecins deviendront-ils comme les chauffeurs de taxis ?

Bref historique.. replaçons les e-choses dans leur contexte..

Le numérique c'est d'abord l'Internet. Qui commence à se répandre dans le monde vers les années 1995. Le e-commerce d'abord se met en place et se développe rapidement au détriment plus ou moins des "bricks and mortar" (aujourd'hui -au bout de 15 ans, cela prend du temps - les grands retailers américains viennent de fermer 6.000 point de vente ! Combien en restera-t-il dans 15 ans ?). Puis le search avec Google qui révolutionne la publicité.

Arrive ensuite la bulle et l'effondrement du Nasdacq. Ce sont des choses qui arrivent chez les Homo Sapiens à intervalle plus ou moins régulier (comme les oignons de tulipe en 1637)... Une fois les e-choses apurées, arrivent les réseaux sociaux, lesquels commencent à disrupter les médias traditionnels, et à écorner les structures pyramidales que les sociétés humaines avaient mises sur pied dans les vastes organisations industrielles .. Le Monde dit-on, devient un village, modulo les langues. Car les différents quartiers du village planétaire ne se comprennent pas.. (pas encore - car cela va venir).

2008 : début de la crise économique (dont sont responsables dit-on, les banquiers 1.0), crise qui fait naître et amplifie des phénomènes et usages nouveaux comme l'économie collaborative qui se basent sur ces technologies.. Naissance des Über, AirB&B, Blablacar, etc.. Eux-mêmes se basant sur de nouvelles organisations informatiques à base de cloud, de saas, de smartphone, etc... A-t-on jamais vu une startup utiliser de l'informatique 1.0 ? Acheter du SAP ? Comme les entreprises du CAC40 ?

Continuons notre revue de détail..

Début des années 2010, des startups américaines investissent le secteur de la santé. Faire passer le curatif au prédictif, disent-elles. Car le curatif aux USA coûtent beaucoup plus cher que chez nous pour un même acte médical (sans compter que la couverture sociale n'est pas la même). Les Américains ont donc intérêt au prédictif. Plus de 5.000 startups à aujourd'hui se sont crées, - ce qui est énorme - financées par les sociétés américaines de capital risque à hauteur de 10 milliards de $ ! Ce qui laisse naturellement froid les élites du petit village gaulois.. Qui ne sont d'ailleurs pas très au courant, recroquevillées qu'elles sont dans leurs bisbilles villageoises..

Et là-dessus, entrent en scène en 2014, tous les grands de la technologie américaine.. Apple et son Healthkit (dossier médical personnalisé - DMP -). Qui est d'ailleurs déjà beaucoup plus utilisé que le nôtre de DMP, sur lequel nous remettons sans cesse notre ouvrage depuis plus de 10 ans, alors qu'Apple a lancé le sien il y a 1 an (sans compter l'argent public que cela nous a déjà coûté pour notre DMP - les milieux autorisés parlent de plus d'un milliard d'€ !...). Arrivent IBM et son Watson, à savoir son ordinateur d'intelligence artificielle, qui aide déjà les médecins traditionnels américains, canadiens, et coréens (du Sud). Et qui devient de fait, l'un des meilleurs cancérologues au Monde, dit-on. Et IBM + Apple, frères ennemis d'hier, s'acoquinent avec un troisième larron : la Poste japonaise pour gérer quelques millions de seniors japonais (30% de la population japonaise a plus de 65 ans - 20% chez nous, mais on sera au même niveau que les Japonais d'ici une quinzaine d'années.. Avons-nous chez nous, puisque l'Etat s'occupe de tout, un grand plan "senior" du même type qu'au Japon ? Gérer nos seniors à la Netflix ? Que nenni ! Voit-on notre Poste et Docapost - son bras armé dans le numérique - annoncer un partenariat avec Apple et IBM ? Permettez-moi de douter..

Intel lui veut "abattre" les murs des hôpitaux 1.0 ("from hospital to home"), Amazon et SalesForce annoncent leur arrivée dans ce secteur.. Et naturellement le Grand Google qui prépare son arrivée en grand..

Car ce secteur est certainement l'un des plus importants marchés au Monde depuis le début de l'Humanité, puisqu'il concerne tout le monde ! Pas étonnant que d'aucuns le lorgne. Selon les pays, le secteur de la santé stricto sensu occupe des centaines de milliers de gens (un million environ en France) et représente entre 10 et 15% des différents PIB.

Le disruption de ce secteur va se faire, qu'on le veuille ou non. Et je reste perplexe à lire par exemple les revues adhoc françaises. Hospitalia dans son dernier numéro a certes publié un dossier sur la e-santé (où je suis interviewé).. Mais c'est la première fois où l'on y parle de séquençage. `

Capture d’écran 2015-05-17 à 18.35.11

La revue DSIH elle, fait état de tas de trucs qui se passent ici ou là.. Beaucoup me semble-t-il de yakafokon.. Avec en fin du dernier numéro une interview de Pascal Sempé d'IBM, qui explique comment travaille le Watson. Mais comme le Watson ne comprend pas encore le Français (car on peut parler à la bête...), il n'est pas encore opérationnel en France.. Cela étant, je suis assez curieux de connaître le premier hôpital français qui va travailler avec ce Watson.. Si naturellement cela se fait..

La santé est donc actuellement sur la sellette. Qu'elle se rassure, elle n'est pas la seule..

Un autre domaine des activités humaines va lui aussi entrer en disruption : l'énergie (avec les récentes annonces de Tesla à propos de ses batteries domestiques - un article de ma pomme devrait bientôt paraître dans le Journal l'Opinion). Voir par exemple le AirB&B de l'énergie solaire (où l'on n'aurait moins besoin d'EDF à terme ?). D'autres exemples existent à Hawaï, en Nouvelle Zélande, etc..

Capture d’écran 2015-05-17 à 11.18.40

Disruption qui sera concomitante avec celui des transports (avec les voitures robots qui vont accélérer le développement des Uber et autres). Et l'arrivée probable de parcs de taxis robots dans les grandes agglomérations (ce qui ne sera pas sans impacter les constructeurs automobiles 1.0 - voir même la SNCF)..

La compréhension des langues sans les apprendre en "intelligence artificielle" s'amorce (Watson toujours lui, Skype qui vient d'annoncer 40 couples de langue, babelon, etc..). Ce développement est très peu perçu actuellement chez les élites françaises, mais il arrive. Il est probable que d'ici 3 à 5 ans, les Etres Humains se comprendront sans apprendre la langue de l'autre (dans ce cas le Monde sera devenu un vrai village - et notre Education Nationale aura peut-être une sérieuse crise à gérer )..

Autre secteur qui n'est que peu atteint par la disruption jusqu'à présent : la Justice.. Il a certes quelques effets de bord qui touchent les professionnels du droit, etc.. Justice et nos diverses administrations..

Et plus tard peut-être, il y aura une adaptation des systèmes dits démocratiques à une autre organisation avec le développement du vote électronique.. etc..

Je vais essayer de m'occuper des autres futurs disruptables..

Mais revenons à aujourd'hui.. avec la e-santé..

.. E-santé où l'on observe de plus en plus une convergence numérique/génomique..

Plusieurs pays semblent penser que la séquençage génomique est la clef de la e-santé.

- La Chine qui séquence à tour de bras. Avec la startup BGI (Beijing Genomics Institute). On estime que sur les 3 à 5 millions d'Etres Humains séquencés à aujourd'hui sur cette Terre - très grossière estimation de ma part - la Chine disposerait dans ses clouds d'environ 30% des séquençages réalisés dans le Monde.

Capture d’écran 2015-05-17 à 11.24.03

Vous remarquerez qu'autour de BGI, un certain nombre d'organisations se sont regroupés (dont la Fondation Bill et Melinda Gates). Et que des "standards" sont en cours de définition..

Capture d’écran 2015-05-17 à 11.30.41

- L'Angleterre avec son plan 100.000 malades atteints de cancer et de maladies génétiques à séquencer. Ce plan se base sur 11 hôpitaux .. Il a démarré. Environ 5.000 malades l'ont été. Et le Gouvernement de David Cameron a mis sur pied une cellule de recherche qui va analyser ces séquençages.

- Les USA avec le plan Obama de 1 million de personnes - volontaires - à séquencer..  La Californie vient aussi d'annoncer son propre plan. Ne pas oublier le privé, avec la notamment la startup 23andme qui aurait déjà séquencé 1 million de personnes en majorité aux USA mais aussi dans d'autres pays (dont la France très probablement). Il y a aussi AncestryDNA.com et National Geographic (et beaucoup d'autres) qui s'y mettent.. 

- Dernier pays en date à avoir un grand plan génétique : l'Islande .. Où un peu moins de 3.000 Islandais sont en cours de séquençage (population totale de 360.000 habitants environ) .. Pays ayant une population relativement homogène.. avec une entreprise de Reykjawik dénommée deCODE Genetics qui est dans le séquençage depuis des années.

Capture d’écran 2015-05-17 à 11.35.23

Le génome humain est composé de 23 paires de chromosomes, avec sur chaque chromosome des gènes qui se suivent à la queue leu-leu .. Un peu comme les paquets qui circulent sur le réseau Internet avec chacun un octet de départ et un octet de fin. Au total votre génome contient un peu plus de 20.000 gènes.

Les Islandais vont comparer gènes à gènes.. pour observer les différences, etc.. 

Capture d’écran 2015-05-17 à 18.45.56

Il semble que l'on soit ici ou là (sauf en France ?) de plus en plus persuadé que le séquençage du génome soit la base de la e-santé .. Soit on attend de voir ce qui se passe et l'on regarde les trains passer, soit on s'y met. Mais avec notre principe de précaution..

La bonne échelle serait au niveau européen ??

Le "genome engineering" se met en place ..

Et c'est là, où la "vraie" éthique serait à prendre en compte.. A savoir peut-on modifier un génome que Dame Nature à créé, ou mal créé ? Ce que les Chinois viennent de faire, créant un tollé semble-t-il dans les milieux autorisés occidentaux.. Ou en créer un de toute pièce ? Qu'en pensent les honorables membres de notre Comité National d'Ethique ?

Car au train où vont les choses il est déjà possible "designer" un génome humain.

Plusieurs startups se sont créées dans ces domaines, comme CrispTherapeutics..

Capture d’écran 2015-05-17 à 11.50.43

Et pour terminer cette brève revue de détail, Synthetic Genomics, la société de Craig Venter, qui le premier à séquencer un génome humain (le sien), va commercialiser une "imprimante à ADN" : le BioXp DNA Workstation (prix : 50.000 $).

Capture d’écran 2015-05-17 à 12.14.12

Plutôt que d'utiliser des moyens chimiques traditionnels des big pharmas pour fabriquer une molécule (ce qui prend une bonne quinzaine d'année et entraîne une hécatombe de rongeurs et autres animaux), pourquoi ne pas assembler des gènes justement qui vont fabriquer la molécule ? Ce qui prendrait beaucoup moins de temps..

Capture d’écran 2015-05-17 à 11.59.38

 

Le système de santé français y survivra-t-il ?

Pour ceux qui veulent lire ou relire mes newsletters e-santé : http://billaut.typepad.com/jm/e-sant%C3%A9/

A la semaine prochaine (peut-être). Où vous verrez que les médecins anesthésistes, et les radiologues ont peut-être du souci à se faire..

 

 


e-santé - newsletter n°5 - mai 2015

 

Petite réflexion dominicale

J'ai la très nette impression que les choses de e-santé s'accélèrent dans le Monde en ce moment (mais pas trop en France : on fait comme si cela n'existait pas). Chaque jour apporte son lot de nouvelles les plus intéressantes les unes des autres. Au point que je ne sais plus où donner de la tête. Vous en jugerez avec cette newsletter ... Très importante moisson de news cette semaine donc qui confirme mes analyses antérieures (mais il n'y a pas que moi qui fait ce genre d'analyses..)  : le séquençage génétique devient la base de la e-santé, les grands de la technologie américaines, après les startups US, déboulent à fond les manettes, le big data et l'intelligence artificielle vont probablement découvrir les secrets de nos maladies.. Et des villes commencent à s'organiser en e-santé.

Et j'oubliais, la Chine s'y met à grande vitesse.. Comme si elle ne voulait pas se faire dépasser, et même comme si elle voulait prendre le leadership ?

 

Watson : le super-toubib de l'Humanité ?

Watson est le "cognitive computer" d'IBM (voir nos précédentes newsletters). IBM sort le trés grand jeu dans le domaine de la e-santé : beaucoup d"annonces cette semaine..

- 14 centres américains/canadiens de cancérologie vont utiliser les services de Super-toubib pour définir les meilleures thérapies pour chaque type de cancer qu'ont les malades dans ces centres (l'article explique brièvement le processus).. Il y a naturellement un business model : les centres payent "a subscription fee"..

Capture d’écran 2015-05-09 à 11.16.12

Mais on n'en sait pas plus.. Je me demande si cela va intéresser nos hôpitaux ?

Me Marisol Touraine va-t-elle accepter ? Si j'étais à sa place, je ferais un test.. Mais là les silos de la santé curatives françaises vont-ils renâcler ? Notre Sécurité Sociale va-t-elle remboursée le diagnostic de Super-Toubib ?

- IBM's Watson enters market for analyzing cancer genetics

 

Du rifi dans la radiologie ?

On a besoin en matière de médecine curative de plus en plus d'images de l'intérieur du corps. Pour cela on utilise des matériels de radiographies à base de la technologie de rayons X. Cette technologie n'a pas évolué depuis sa mise au point il y a plus de 100 ans.. Les matériels sont lourds, fragiles et coûteux. Mais une startup américaine dénommées Tribogenis vient de mettre au point une nouvelle technologie à base de triboluminescence, et va commercialiser un matériel de radiographie de poche : le "pocketXR (mais on ne sait pas quand il sera commercialisé, et on n'en connaît pas encore le prix). Mais nul doute qu'à terme, vous pourrez vous-mêmes vous radiographer et envoyer l'image pour analyse interprétation chez un grand spécialiste : le Watson d'IBM par emple. (il y a aujourd'hui environ 6.000 médecins radiologues 1.0 en France équipé du matériel 1.0 qui sont installés dans des endroits où le malade potentiel doit se déplacer..).

Capture d’écran 2015-05-08 à 09.13.28

 

 

Votre argent m'intéresse.. Pardon votre ADN m'intéresse !..

C'est Apple qui dit cela, pastichant ainsi la célèbre pub de la BNP. On commence à se rendre compte que le séquançage génomique est la clef de la médecine 4P.. Et naturellement certains se disent, qu'avec cela ils vont gagner beaucoup d'argent..

Capture d’écran 2015-05-08 à 10.04.06

 

Tout cela sera détaillé à la prochaine WWDC d'Apple à San Francisco le 8 juin prochain.. Les développeurs du Monde entier vont ainsi pouvoir fabriquer diverses applications basée sur l'Iphone et surtout le Researchkit d'Apple. Là, on sort du monde médical 1.0.. me semble-t-il.. Apple va lâcher ses dizaines de milliers de développeurs dans le secteur de la santé et de la médecine..

 

Le séquençage du génome : la ruée vers l'or ?

De plus en plus d'organismes, d'entreprises vous proposent de séquençer votre génome.. Car celui qui en a le plus, aurait de meilleures chances de découvrir le secret de nos maladies. Et donc de mettre au point ce qu'il faut pour guérir ou éviter de tomber malade. Vous verrez que d'ici peu on va vous proposer de séquençer gratuitement votre précieux OS. En tout à aujourd'hui ce sont les Chinois qui sont les champions. Ils ont dans leur ordinateurs 30% du séquençage total du Monde..

Sinon on voit arriver Ancestry.com (mais ce n'est disponible que pour les Américains), National Geographic qui lui veut étudier les mouvements de population depuis la nuit des temps.. Déjà plus de 700.000 personnes ont acheté le kit à presque 200 $. Mais il en faudrait pour se faire quelques millions..

Capture d’écran 2015-05-09 à 10.20.56

 

23andme, la startup qui a démarré le séquançage génétique "grande consommation" vient aussi d'annoncer son arrivée sur le marché de la généalogie et de l'étude des mouvement de population des Etres Humains.

 

Capture d’écran 2015-05-09 à 10.41.53

 

Qualcomm aussi n'est pas en reste..

Il a lancé son "Qualcomm tricorder XPrize" un concours de startups dans le domaine de la e-santé.

Capture d’écran 2015-05-08 à 10.14.41

 Les résultats seront annoncés en Janvier 2016.

 

L'Etre Humain est un Etre Mathématique, mais il ne le sait pas encore.

Je me demandais quand cela arriverait ? Hé bien, c'est fait... L'Etre Humain est une mécanique électro-chimique très compliquée.. 100.000 milliards de cellules au bas mot avec un bon millliard de milliards de molécules, et encore plus d'atomes (c'est une estimation, car on ne les a pas comptés..), cellules organisées en organes, tissus, et fluides divers... Chaque seconde, des milliards d'interactions s'effectuent dans notre corps, sans que nous en ayons conscience (heureusement)..

 

 Capture d’écran 2015-05-04 à 09.51.32

Le "Simons Center for Data Analysis" (New-York) a donc commencé à regarder comment tout cela réagit.. On en est au tout début certes, mais au train où vont les choses, nous aurons je pense une cartographie interactive des ces inter-relations entre gènes et autres molécules se trouvant dans nos cellules, d'ici quelques années.. D'ailleurs ci-après une infographie intéressante montre ce qui pourrait se passer à terme.. Par exemple 20 minutes après avoir bu un soda, votre taux de sucre dans votre sang augmente (oui mais de combien ?), du coup votre pancréas se met à produire de l'insuline (oui mais de combien ?) , et votre foie transforme le sucre du soda en graisse (oui mais de combien ?)..  Sachant naturellement que chacun à ses propres réactions/métabolisme.

Capture d’écran 2015-05-06 à 15.04.26

 

Une ville complète en e-santé !

Non ce n'est pas en France (cela se saurait) ... Mais en Finlande. La ville d'Oulu (196.000 habitants) a mis sur pied une plateforme de e-santé dénommée SelfCare. 70.000 personnes l'utilisent déjà. La participation est volontaire. Cela coûte à la communauté environ 390.000 $/an. Des projets comparables en Angleterre, Suéde, Norway.. Non, aucun projet de ce type en France.

Capture d’écran 2015-05-09 à 08.59.12

 

La ville d'Oulu est trés réputée en Europe et dans le Monde pour la e-santé.. Notamment avec son "Oulu wellness Institute". Qui incumbe notamment quelques belles startups : Otometri, Sensorfit...

 

Un Mooc sur "Medecine in the Digital Age".

La plateforme de MOOC edX ouvre un cours on line sur le futur de la médecine. Le cours est gratuit, il a démarré le 5 mai dernier, et il va durer 5 semaines.. Et à la fin, vous pourrez obtenir un "verified certificate" pour 25$.

Capture d’écran 2015-05-09 à 09.15.48

 

 ___________________________________________________________

Il y a aurait encore beaucoup de choses à dire.. Cela sera pour la semaine prochaine (peut-être)

Voir ou revoir toutes mes newsletters e-santé : http://billaut.typepad.com/jm/e-sant%C3%A9/


Hospitalia n° 29 de mai 2015 publie une e-interview de ma pomme sur la e-santé

Hospitalia est la revue des personnels de santé oeuvrant dans des hôpitaux et autres cliniques (tirage : 70.000 exemples).

Voilà l'article ci après qui a été publié... Bonne lecture...

Capture d’écran 2015-05-04 à 18.19.58

 

Capture d’écran 2015-05-04 à 18.21.49

 

Capture d’écran 2015-05-04 à 18.23.11

 

Et fin mai début juin c'est une autre revue qui elle, n'est pas dans le monde médical, mais dans le monde des entreprises... Il s'agit de Stratégies..

On va peut être réussir à faire bouger cet autre mammouth qu'est le système de santé français 1.0...

PS Vous trouverez mes newsletters hebdomadaires sur  http://billaut.typepad.com/jm/e-sant%C3%A9/

 

 


e-santé - newsletter n°4 - mai 2015

Petite note à l'attention de Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes

Madame la Ministre,

Avec ce qui se passe dans le secteur de la santé dans le Monde et le déferlement des technologies 2.0 dans ce domaine, ne craignez-vous pas que notre secteur de santé français, qui semble très loin de tout cela, ne se fasse disrupter dans les 10 ans à venir ? Au même titre que nos taxis et autres aujourd'hui ?

Aux dires des spécialistes technologiques, et non de nos médecins traditionnels, nous allons passer d'une médecine curative centrée sur l'hôpital, à une médecine prédictive (médecine dite des 4P) centrée elle, sur le citoyen (malade ou non). Il semble que les experts mondiaux basent de plus en plus cette médecine 4P sur le séquençage génomique des Humains. David Cameron, le premier Ministre anglais a ainsi mis en oeuvre son plan 100.000 génomes, qui est déjà bien avancé. Le Président Obama, lui, n'est pas resté en reste. Dans son discours sur l'Etat de l'Union en janvier dernier, il a ainsi annoncé sa "Precision Medecine Initiative". Avec 1 million d'Américains volontaires qui vont se faire séquencer.. (L'état de Californie suit avec son propre plan "Précision Medecine"). Sans parler de la Chine qui dans ces domaines est déjà à la pointe semble-t-il, car ce pays disposerait de 30% des séquençages réalisés dans l'ensemble du Monde.

Leur but est simple : éradiquer le cancer et autres cochonneries qui frappent l'Humanité, en utilisant le big data et l'intelligence artificielle, sur ces données génomiques, ET celles qui seront remontées par les internet des objets de santé à la disposition des personnes séquencées. Objectif : dépister au plutôt les signes avant coureur de ces maladies, trouver de nouveaux protocoles, médicaments, etc..

Puis-je vous faire remarquer, qu'en Angleterre, aux USA (et aussi en Chine semble-t-il), ce sont les politiques qui prennent ces décisions,et non pas le marché technologique, qui certes pousse à la roue.

Pourquoi ne faites-vous pas la même chose en France ? Pourquoi ne proposez-vous pas aux politiques anglais de vous associer dans cette quête ? Et d'y entraîner toute l'Europe ?

Qu'en est-il chez nous ? Allons-nous nous laisser distancer ? Si le secteur de la santé français ne se s'adapte pas, je pense que mes petit-fils (8 ans et 5 ans aujourd'hui) feront suivre à l'âge adulte, leur santé en mode prédictif, sur les grands clouds de santé américain en train de se créer.. Ils paieront, comme avec Netflix dans le domaine de la vidéo, 10 $/mois.. Inutile de vous dire que dans ce cas, si le curatif s'étiole face au prédictif, la valeur ajoutée de notre secteur santé (12 à 15% de noter PIB actuellement) va s'évaporer aux USA...

Je me mêle naturellement de ce qui ne me regarde pas.. Mais comme j'ai eu à passer dans les mains du curatif français, suite à la rupture d'un anévrisme poplité (avec en plus, une faute médicale reconnue et toujours pas réglée par l'Oniam, comme vous le savez), il me semble, à suivre de prés ce secteur émergeant du prédictif, que l'on aurait pu détecter mon anévrisme dés le début de sa formation, et agir en conséquence.. Dans mon cas, personne ne savait qu'il y avait un anévrisme. Il a fallu sa rupture pour le savoir. Inutile de vous dire que cela aurait coûter nettement moins cher que les coûts afférents au curatif. 

Dernier point que je me permets de vous soumettre.. La France est LE pays du "principe de précaution".. Nous sommes obnubilés par l'éthique dans le domaine médical..  C'est bien, mais ce qui est mieux, c'est d'abord de guérir les malades, avant de penser à l'éthique, et d'éviter que les bien portants ou soi-disants tels, tombent malades. Et si pour cela, il faut que chacun mettent ses données de santé sur un grand cloud, de façon à ce que les technologies du big data et de l'intelligence artificielle puissent en "extraire" des solutions..

Nous avons l'intention de faire part de ces réflexions à la Communauté Européenne..

Vous avez dit "éthique" ?

Voilà par contre un point qu'il serait utile de débattre au niveau mondial... à propos de l'éthique.. Nos amis chinois ont fait pour la première fois, un redesign génétique d'un embryon humain.. Ils ont modifié les gènes d'un embryon.. Grâce à une technologie appelée CRISP Cas9. Et selon les spécialistes de ces choses le coût serait de 2.000 $ !

Capture d’écran 2015-05-02 à 10.04.03

 

Pas cher pour redesigner bébé !..  Il est vrai que l'on dit que les Chinois voudraient avoir des enfants blonds aux yeux bleus... Mais cela pourrait aussi éviter pas mal de problèmes : car une fois repérer les gènes "pourris" de l'embryon conduisant à la trisomie ou autres saloperies.. on pourrait les remplacer par des gènes "sains"..  Comme d'habitude chez les Humains il va y avoir du pour et du contre..

Il semble que l'Occident soit contre ce genre de choses (impact des civilisations judéo-chrétiennes ?), mais que l'Asie (la Chine principalement) serait pour.. Les gouvernements pourraient certes interdire ce genre de pratiques, mais ce n'est pas parce qu'ils voteraient des lois coercitives que les bio-hackers les respecteraient..

On est loin ici de savoir s'il faut ou non déposer nos données de santé ici ou là.. Ou les garder chacun pour soi...

Une belle liste de livres sur la e-santé publiés aux USA...

Les vacances arrivent... Voilà 3 que j'ai repéré dans la liste, mais je n'ai pas encore parcouru.... (en anglais, car en France il n'y en a pas encore... décalage habituel)..

 

Comment fabriquer et réparer vos os ?

Vous avez des problemes avec vos os ? Il faut en remplacer un ? Il en manque des bouts suite à un accident ? Rassurez-vous Epibone ("grow your own bone") s'en occupe.. Cette startup américaine a mis au point une technique permettant de fabriquer des bouts d'os avec vos cellules souches,de le faire grandir dans un bioreactor, de designer ce bout d'os (avec une technologie d'imagerie en 3D très précise) en fonction de là où il doit être.. 900.000 Américains ont ce type de problèmes par an.. (de l'ordre de 150.000 en France ?)

Capture d’écran 2015-04-27 à 11.36.17

"Every cell in your body has a voltage across it, and mitochondria convert energy 10,000 times more efficiently than the sun. Bone cells break down and repair themselves all the time." Tiré de l'article de Wired.

Pas triste ce que se passe dans les hôpitaux américains !

400.000 décès y sont imputables à des erreurs médicales ! Plus que sur les routes !

L'être humain qu'il soit au volant de sa voiture ou médecin, n'est pas fiable à 100%. On a aussi beaucoup d'erreurs médicales en France.  Mais on évite d'en parler.. C'est l'omerta..

Capture d’écran 2015-04-27 à 12.06.59

Les systèmes de santé curatifs traditionnels ne sont donc pas au point.. Certes, ils "réparent" pas mal de malades, mais les effets de bord sont catastrophiques.. Il serait temps que les personnels de santé se mettent au 2.0, en cloud/saas pour un avoir un accès temps réel aux informations concernant le patient en installant par exemple du iBeacon dans leurs locaux ?

Il semble sur ce dernier point, que les hôpitaux américains vont s'y mettre...

Plusieurs entreprises proposent une offre d'installation aux USA.. dont celle ci.. Mais à ma connaissance il ne semble pas qu'il y ait encore d'hôpitaux équipés.. Quant à la France je suis pas sûr que nos personnels de santé connaissent ce ibeacon.. Mais je peux me tromper.. 

Capture d’écran 2015-04-29 à 17.41.08

 

La médecine curative est imprécise.. très imprécise..

D'autant plus qu'elle n'est pas personnalisée.. (l'un des P de la médecine 4P).. Et cela nous coûte cher.. Dans cette infographie ci-dessous, le bleu signifie que le médicament est efficace, et le rouge qu'il ne sert à rien.. Voir même qu'il aggrave l'état de santé du patient..  Les big pharmas ont des progrès à faire..

Capture d’écran 2015-05-01 à 16.35.15

 

On a fait beaucoup de progrès depuis Hippocrate, mais cela fait encore un peu Diafoirus.. Et Molière pourrait encore s'en donner à coeur joie aujourd'hui semble-t-il...

 Est-ce qu'à terme l'hôpital ne sera pas chez nous ?

L'article est intéressant mais un tantinet trompeur.. En fait, il décrit l'internet des objets de santé que l'on peut avoir chez soi, dans telle ou telle pièce.. et explique que notre suivie de santé se fera en-dehors du système médical.. Ce qui est on ne peut plus probable.. Par contre si vous faites une appendicite, ne vous l'enlevez pas dans votre cuisine avec vos couteaux de cuisine .... Encore qu'avec ce qui se passe dans la technologie, il ne faut jurer de rien.. 

Capture d’écran 2015-04-29 à 18.11.56

La mise en place de cette e-santé devrait probablement désengorger les services d'urgence de nos hôpitaux ?

Allons-nous assister à l'Uberisation de notre système de santé ? 

Capture d’écran 2015-04-29 à 18.29.35

Article intéressant.. Uber a disrupté les système de taxis traditionnels, en remettant, grâce à la technologie, le client au centre. Dans les systèmes de santé nous allons passer d'hospital-centric à patient-centric.

L'analyste américain qui a écrit cet article est Stuart Karsten.

J'aime beaucoup les analystes américains, ils sont trés informés dans leur domaine, et de plus ont des idées (à la différence des journalistes français - à part quelques rares exceptions.. ces derniers ergotent toujours dans leurs articles - "oui, mais"- , un aspect négatif est toujours évoqué - ce qui fait que personne n'est incité à poursuivre la réflexion - principe de précaution oblige ?).).

Stuart pense ainsi que dans les 10 ans qui viennent des Uber-like compagnies font forcément émerger.. du fait de : voir les raisons qu'il donne ..

Et si toutes les infirmières du monde se mettaient au Do It Yourself en matière de santé ?

Les infirmières sont les personnes qui sont le plus en contact avec les malades.. Elles sont donc le plus à mène de voir ce qui pourrait être amélioré.. Et certaines "fabriquent" ce qu'elles ont imaginé pur améliorer tel ou tel aspect.

Capture d’écran 2015-04-29 à 11.02.48

 

Le mouvement des "makers" semble donc prendre de l'importance dans le domaine de la e-santé..

Capture d’écran 2015-04-29 à 15.57.24

Même le MIT avec son département Little Devices s'y met.. C'est dire.

Capture d’écran 2015-04-29 à 15.52.59

Pourquoi ce phénomène émergeant ? Les raisons sont simples : la technologie se répand, les makers de par le Monde sont de plus en plus nombreux, une très grande partie de l'Humanité n'a que très peu d'argent, n'a pas de couverture sociale, etc..

IBM + APPLE + LA POSTE JAPONAISE... 

Intéressante initiative au pays du Soleil Levant.. Chaque jour au Japon 10.000 personnes fêtent leurs 65 ans. Et 40% de ces seniors vivent seuls ou avec leurs conjoints, qui lui aussi vieillit.. On notera que la Poste au Japon a été privatisée en 2007. Ci-aprés une copie d'écran sur l'iPad de Mihoko-san.

Capture d’écran 2015-05-01 à 16.06.47

Le Japon est le pays le "plus âgés" au Monde où les seniors représentent environ 30 % de la population.. Un peu moins de 20% en France.. Mais avec le temps on va devenir comme au Japon. Je me demande si la Poste en France pourrait passer un tel partenariat avec nos 2 compères .. (ou avec BeeTree - voir plus loin - si j'étais Philippe Wahl, patron de la Poste Française, je prendrais une part de capital dans cette startup)..

On notera que la Silicon Valley commence elle aussi à se préoccuper de ce problème  Plus de 200 startups se sont ainsi créées ! Incroyable ! Avec chacune une valorisation de presque 5 millions de $ chacun. Ci-après quelques-unes de la liste..

Capture d’écran 2015-05-01 à 15.36.42

 

 

Et en France ? Ben cela bougicotte..

Betterise a annoncé le 24 avril dernier le portage de son application de e-santé sur la monde tre d'Apple, Beetree lance sa plateforme de "maison de retraite virtuelle" (encore en test). Et notre Agence Nationale de Santé vient d'annoncer un partenariat avec une startup américaine Quest Diagnostics Inc. Pourquoi avec cette startup américaine ? On ne sait pas trop.

Et votre honorable serviteur s'est fait e-interviewé par les revues Hospitalia, Stratégies (intéressant que des revues non médicales s'intéressent à le e-santé..). Et un membre du cabinet de Martin Hirsch (Hôpitaux de Paris) cherchent à me voir..

Il y aurait encore beaucoup à dire.. Cela sera pour la semaine prochaine (peut-être)...

PS J'ai regroupé mes newsletters e-santé sur mon blog dans la catégorie e-santé.. Vous pourrez de cette façon les retrouver facilement.. sur cette url http://billaut.typepad.com/jm/e-santé