Pas moins de 3 Secrétaires d'Etat...

Décidément le TRES haut débit motive notre Gouvernement... Car pas moins de 3 Secrétaires d'Etat de la République Française participeront au "Grenelle du TRES haut débit" qui se tiendra le 23 septembre prochain au CNIT à Paris dans le cadre du Salon ODEBIT...Image_3
Explication... Sandrine Lagardère, l'organisatrice de ce Salon, m'avait demandé de faire partie de son Comité d'Organisation... Et je lui ai proposée (c'était avant de connaître l'opération "les Assises de l'Economie Numérique" d'Eric Besson)..  de faire une journée "Grenelle" comme on sait bien faire dans notre pays... Sandrine, pas trop motivée au départ, a accepté. Et quasi immédiatement beaucoup de gens lui ont dit : bonne idée... Comme quoi les esprits sont en train de changer...

Ci-après le communiqué de presse, qui va partir...

Le Grenelle du Très Haut Débit, se tiendra le 23 septembre 2008, dans l’Espace Conférences de la manifestation BtoB, ODEBIT 2008*. 
Une journée de conférences ciblée sur le sujet : « Comment mettre en place un réseau THD en France » animée par Jean-Michel Billaut et organisée par ODEBIT Développement .
Cet évènement, sous le Haut Patronage de 3 ministères :
·       Secrétariat d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation, auprès de la Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, porte parole du Gouvernement 
·        Secrétariat d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique, auprès du Premier Ministre 
·       Secrétariat d’Etat chargé de l’Aménagement du territoire, auprès du ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire 

sera ponctuée par 3 interventions ministérielles :
9h30 : Ouverture de la manifestation par Monsieur Luc Chatel, Secrétaire d’Etat chargé de l’industrie et de la consommation, auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, porte parole du Gouvernement.
14h30 :Introduction de l’après-midi par Monsieur Eric Besson, Secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique, auprès du Premier Ministre.
18h30 : Clôture du Grenelle du Très Haut Débit, Monsieur Hubert Falco, Secrétaire d’Etat chargé de l’Aménagement du territoire, auprès du Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

Nous vous rappelons que l'accès aux sessions du Grenelle du Très Haut Débit est gratuit pour tous les visiteurs de la manifestation munis d'une invitation.
L'invitation est téléchargeable sur le site de la manifestation.
*ODEBIT 2008 est une manifestation BtoB dédiée aux solutions & applicatifs pour les collectivités locales qui se déroulera les 23-24-25 septembre 2008 au CNIT-Paris La Défense.

Si avec tout cela je n'ai pas ma fibre dans les Yvelines du Sud... je rends mon tablier...Et je me demande, étant le Monsieur Loyal de cette journée, comment je vais gérer 3 Ministres.. Car quand un Ministre rentre avec les membres de son cabinet dans une conférence, c'est l'affolement... il faut généralement couper la parole à l'orateur qui officie... Et puis si le Ministre dépasse son temps de parole, je me vois mal lui dire : Monsieur Le Ministre, il vous reste 30 secondes... Et puis généralement la salle ne peut pas poser de questions... Enfin, c'est déjà une bonne chose, ils ne sont pas là en même temps... (faudrait que je suive quelques cours sur le protocole républicain de la 5ème Republique... mais cela existe peut-être sur l'Internet ?)

Ce Grenelle permettra après les sacro-saintes vacances des Gaulois, de faire un bon point d'étape sur l'évolution des e-choses à la rentrée. Eric Besson aura probablement remis son rapport... L'Arcep aura peut-être du neuf sur ce que l'on pourrait appeler la "concurrence fibre" et la Netneutralité, les collectivités locales campagnardes auront certainement des choses à dire, etc...

Ah oui ! il est probable qu'il y aura un studio de TV IP sur la conférence... Mais je ne sais pas trop pour l'instant ce qui sera fait...


Alors M'sieur Sarkozy : on fait quoi ?

Pétrole versus Internet à Trés haut débit... Campagnes 2.0 versus mégapoles 2.0

Excellente étude de Farmside, dont je voudrais vous faire part ce matin...
Farmside est un opérateur de télécommunications Néo-Zélandais qui fournit des services de télécoms, et notamment de l'accès Internet, aux campagnards Néo-Zélandais...
Comme chez nous, la Nouvelle Zélande prend de plein fouet les hausses du prix des carburants.
En avril dernier, Farmside a vu une forte augmentation de la demande d'accès, et des connections (+36% entre septembre 2007 et Mars 2008). Pourquoi ?
A cause de l'augmentation du prix des carburants...
Les habitants de la campagne néo-zélandaise se sont rendus compte en effet qu'ils pouvaient économiser de l'argent en ne se rendant plus en ville pour faire des opérations courantes (de banques dans l'agence en centre ville, dans les bureaux des administrations, pour faire du shopping, suivre des cours, etc...), opérations qu'ils pouvaient faire de chez eux avec l'Internet à bon débit...

Du coup Farmside a fait une petite étude... D'où il résulte qu'un campagnard néo-zélandais passe en moyenne 300 heures par an au volant pour faire 15.000 kilomètres. 30 % de cette distance correspond à des allers-retours en ville (visites à des agences diverses, administrations, shopping, etc..).
Les campagnards Néo-zélandais roulent dans des grosses cylindrées (V6 ou V8 : une moyenne de 12 litres/100 km). Une réduction de 20% du trajet moyen annuel (soit 3.000 kms) du fait de l'utilisation plus importante de l'Internet, entraîne une consommation moindre d'énergie fossile, économie qui se chiffre au prix actuel de cette énergie à 720 $ Néo-Zéalandais (1 € = 2 $ NZ). Et en rajoutant divers coûts (huile, pneus, etc...) on arrive, toujours pour 3.000 kms, à une économie de presque 1.000 $ NZ (et on ne compte pas la dépréciation du véhicule, la fatigue, la perte de productivité - quand on conduit on ne fait pas autre chose.. ce qui reviendrait probablement à rajouter 500 $ NZ).
Vous trouverez le communiqué de presse de Farmside ici...

Quelques réflexions...

1/ il me semble que ce sont les campagnes qui ont plus besoin de disposer d'accès Internet à TRES haut débit que les grandes villes. Or, si j'en crois le discours de notre Secrétaire d'Etat à l'Economie Numérique lors des Assises de l'Economie Numérique qui se sont tenues il y a quelques jours à Paris, le Gouvernement devrait favoriser (?) la mise en oeuvre du très haut débit. Nos mégapoles auront de la fibre (par les opérateurs privés).. Et nos campagnes (jusqu'au villes de 50.000 habitants environ voir un peu plus? ) disposeront de trucs bidouillés. Pas de fibre pour les bouseux. Il paraît que cela coûterait trop cher (merci de ne pas prendre ombrage pour l'emploi du mot bouseux)... Si l'on extrapole les chiffres de Farmside à notre situation, à la louche - il faudrait faire des calculs plus précis -, on peut penser que les campagnards (10 millions de voitures dans nos campagnes ?), en réduisant leurs parcours de 20%, feraient une économie de 500 € (soit 1000 $ NZ) * 10 millions... Soit 5 milliards d'€/an. Sur 5 ans : 25 milliards. Ce qui paye largement - toutes choses égales par ailleurs - la fibre pour tout le monde dans nos campagnes...
Ce qui est assez étonnant, c'est que nos campagnards à nous, ne "mouffetent" pas comme dirait mon fils Billaut 1.0. Ils attendent béatement que leurs élus se bougent pour réclamer des réseaux à TRES haut débit... Et ne se sont semble-t-il pas encore aperçus, qu'avec Internet ils pouvaient faire quelques économies... au lieu d'utiliser leur voitures pour aller à la ville voisine acheter un pot de moutarde... faire une écriture bancaire, une opération administrative, etc...

2/ Naturellement cela aurait des "effets pervers"... à la Schumpeter (la fameuse "destruction créatrice" )... Effets pervers qui ne plairaient pas à tout le monde. Un ralentissement certain dans le secteur de l'automobile (on garde sa voiture plus longtemps ?..), une certaine désaffectation de l'immobilier professionnel en ville, voir résidentiel... etc... Je ne sais pas trop...

3/ Certes, l'Internet et les opérateurs d'accès consomment de l'électricité (data center, etc..). Et votre ordinateur aussi chez vous. Electricité produite encore en grande partie par de l'énergie fossile (l'uranium est aussi du fossile).. Je n'ai pas trouvé d'étude complète sur ce sujet. Par exemple, une augmentation de 20% de l'accès Internet dans l'Hexagone entraînerait une augmentation de GigaWh de combien ? Plus ou moins que la réduction des trajets ? (NTT DoCoMo au Japon a utilisé 2.279 GigaWH en 2007 pour faire fonctionner son réseau, BT en Angleterre : 1.992, FT, Free et les autres : je ne sais pas..).
Un data center moyen de 1.000 m2 consomme environ 1.000 W/m2. Ce qui représenterait 30% du total de ses coûts. Cette proportion va certainement augmenter avec l'envolée prévisible des prix de l'énergie fossile - 200 $ US le barril en fin d'année ?). On comprend que Google qui a d'énormes data centers investisse massivement dans le solaire (investissement dans Nanosolar, esolar, etc...)

Vous trouverez un peu d'infos sur ces thèmes sur greentelecomlive.com

Est-ce que, l'un dans l'autre, c'est la même chose, énergétiquement parlant ?
Certes Homo Sapiens trouvera bien quelque énergie renouvelable à bas coût, allez-vous me dire ? Pour continuer de se déplacer physiquement comme aujourd'hui ... Mais quand va-t-il trouver  ?

Il serait peut-être tés utile, Monsieur le Président de la République, de remettre Mr Attali au boulot, pour qu'il nous fasse une petite étude là-dessus... et que vous tapiez sur la table pour mettre les clans gaulois des télécoms en bon ordre de marche pour le bien de la Nation...

Opinion toute personnelle : l'avenir de l'Humanité - si avenir il y a - ce n'est pas les mégapoles 2.0 dont tout un chacun se gargarise... Ce sont les campagnes 2.0 (c'est-à-dire avec un réseau de télécommunications à TRES haut débit). Vous n'êtes naturellement pas obligé de me croire... Cela étant j'attends toujours ma fibre dans les Yvelines du Sud... Et j'ai proposé au Conseil Municipal de mon bled (conseil qui a été renouvelé lors des dernières élections municipal) de faire une réunion là-dessus. Le Maire m'a dit d'accord, mais laissons passer les vacances...
Faut pas charrier quand même, on est en France...

PS Excellent interview de notre ami Stéphane Lelux, par le non moins excellent journaliste 2.0 Philippe Leroy... Stéphane nous fait un point complet sur la fibre et ses problèmes... ici


A quand en Gaule ?

Une chaîne japonaise de magasins de location de vidéos se lancent dans le téléchargement de films en HD. Il s'agit de la chaîne Tsutaya qui compte pas moins de 1.330 points de vente physique et un peu plus de 27 millions de clients au Japon. A la fin de l'année, cette société proposera 2.000 titres en téléchargement (accord avec les grands majors hollywoodiens). Coût de la e-location pour le consommateur : l'équivalant de 7 $ US (même pas le prix d'une place de cinéma, où en plus il faut se déplacer - ce qui a un coût). Ne pourront accéder à ce service que les foyers japonais connectés en fibre optique. Il y en a déjà 12 millions sur 48 millions de foyers que compte le Japon.

Pourrait-on espérer avoir ce service en France ... un de ces jours ?
A noter que cette chaîne de magasins ne craint pas de se cannibaliser, semble-t-il... En tout cas, plus de déplacement pour le consommateur. Avec la hausse des prix de l'essence, c'est plutôt une bonne nouvelle...

J'ai entendu ce matin à la radio, que les ventes dans nos hypermarchés gaulois auraient diminuer de 4% le mois dernier, les Français, du fait de la hausse importante des prix de l'essence, préférant faire leurs courses dans le commerce de proximité ... Cela, d'après le commentateur, ne s'était jamais vu...
C'est peut-être le début d'une modification importante du comportement des consommateurs... Et cela va probablement accélérer le développement du commerce électronique...  Et pourquoi pas le renouveau du petit commerce de proximité ?

On n'a pas encore trop l'air de s'en rendre compte, mais le monde va changer vraiment (depuis le temps qu'on le rabâche dans certaines publicités...)
Et d'aucuns d'accuser notre Gouvernement de ne rien faire contre la hausse du prix du pétrole. Et de faire de multiples actions escargots, de blocage de raffinerie, etc... Mais à part diminuer les taxes, et saupoudrer de subventions, que voulez qu'il fasse ? Quand il aura diminuer à la portion congrue les taxes pétrolières, et que le prix du pétrole continuera d'augmenter : on fait quoi ?
Et de plus, on n'a pas, comme au Japon, de réseau de télécommunications à TRES haut débit qui permettrait, en partie, d'accompagner le changement nécessaire de nos habitudes et de nos usages.

Le gouvernement japonais, avec sa stratégie de mise en oeuvre d'un réseau de télécommunications à TRES haut débit pour tout le monde (villes et campagnes) l'a compris depuis longtemps...
Espérons que le nôtre le comprenne rapidement..
Sinon, on risque d'aller aux devants de graves ennuis. Le problème n'est plus de dire qu'un réseau de ce type nous permettrait de trouver le point de croissance qui nous manque, mais de dire qu'il nous éviterait peut-être de perdre un point de croissance, peut-être plus...


Tregouët for Président !

La France s'embourbe dans des tas de problèmes les plus divers...
Finances de l'Etat à sec, grèves à répétition, taux de chômage élevé, parents qui démissionnent et une bonne proportion de gamins qui ne savent plus lire, ni écrire, ni compter (on fait mieux dans la bonne société de mon canton : 2 gamins de 11 ans ont violé une fillette de 10 ans !), élite énarchico-polytechnicienne qui campe sur son pouvoir de "type apparatchik" et qui a quelques difficultés à entrevoir l'avenir, jeunes qui veulent créer leur entreprise et qui s'épuisent à courir après subventions et financements (quand ils ne quittent pas le pays..), classes politiques qui se déchirent, administration légèrement pléthorique au vu de l'état de nos finances, etc...
Tout le monde sait cela...
Les solutions certes existent (cf le rapport Attali malheureusement enterré le lendemain de sa publication par nos aimables chauffeurs de taxis...)... On n'arrête pas de philosopher, de critiquer, de se lancer des portes de prison à la g...
Sur ce point, pas de changement depuis Vercingétorix... Gaulois nous sommes, Gaulois nous resterons...
Mais que fait-on ?

L'avenir : c'est la fibre...

Il faut fibrer le tout le territoire au plus tôt, toute chose cessante... C'est une condition nécessaire (mais naturellement pas suffisante) pour que justement la France ait un avenir. Et cet avenir, ce sont nos jeunes - ceux notamment que je vois passer devant ma petite caméra - qui vont le fabriquer avec la mise en oeuvre de nouveaux services moins gourmands en énergie fossile (centre de soins à distance, relation client avec visiophonie et objets métiers, télétravail, 3D interactif pour l'éducation, agences de tout poil on line, etc...etc...). Encore faut-il leur mettre en place une infrastructure ad'hoc...
Comme l'ont fait nos Pères en 1935 avec la mise en place du réseau électrique pour tout un chacun, les villes payant pour les campagnes (ce qui a permis aux jeunes de l'époque de développer toute une industrie (l'électroménager, etc...) et de faire les Trente Glorieuses. Et donc a priori, de vivre mieux qu'avant.

Le Sénateur René Tregouët vient de publier sur son site un article musclé et extrêmement intéressant sur la capacité de la France à se fibrer... Sur le pourquoi et le comment... Son avis est d'autant plus autorisé, que lui, il l'a fait dans son département du Rhône...
"C’est pourquoi, m’appuyant en cela sur l’Histoire, je préconise que tous les Présidents des Conseils Généraux de France décident, sans tarder, de créer une fédération nationale des Départements participant aux financements des réseaux optiques, comme l’ont fait leurs anciens en 1934 pour l’électrification du Pays en créant la Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et de Régies (FNCCR)."
J'espère que le Conseil Général des Yvelines sera moteur dans cette affaire...

Les FAI des villes payent pour les FAI des champs...

Je vous engage donc vivement à lire cet article (ici) et à soutenir l'action du Sénateur...
Depuis quelques mois, les bons esprits gaulois dans les salons parisiens, admettent désormais que la fibre à la maison est la voie d'avenir... Ce qui était loin d'être le cas avant.
Certes, dans les dits salons, certains se posent encore la question sur les usages (Ha, les usages !), et sur le "à quoi cela sert-il ?", "que Madame Michu n'a nul besoin de 100 mégas - mais que va-t-elle en faire ?"...
Mais il y a de moins en moins d'apparatchiks de ce type... C'est une espèce en voie de disparition..

J'avais toujours titillé notre valeureux sénateur pour qu'il se présente aux élections présidentielles ("Moins fort Billaut, on pourrait vous entendre ! "...). Pourtant, ce Monsieur avait, a toujours, de l'étoffe. Et une vision du futur... Vous pouvez discuter avec lui de la fin des énergies fossiles, de nanotechnologies, de robots humanoïdes, de biologie synthétique... Aucun homme politique français n'a, à mon avis, une connaissance aussi importante de ce qui sera la base de notre futur proche... Futur qui devra se passer d'énergie fossile et éviter que notre climat terrien se dérègle trop....

Notre actuel Président de la République (je le rassure, le Sénateur n'a nul envie de prendre sa place..) aurait probablement été mieux inspiré de nommer le Sénateur (honoraire) Tregouët comme Secrétaire d'Etat à l'Economie Numérique... Cela aurait été je pense le meilleur choix...

Sur ces bonnes paroles, pourquoi, vous qui lisez ce post, n'envoyez vous pas une petite bafouille à votre Conseiller Général ? En imprimant la note du Sénateur et en inscrivant dessus au stabilo rouge (en grosses lettres capitales) : "on fait quoi chez nous ?"... (attention, à la différence d'une lettre envoyée à l'Elysée, il faut mettre un timbre sur l'enveloppe)..

Et une idée dans la droite ligne de la note du Sénateur... Supposons que les habitants des grandes villes qui vont être fibrés sans problème par nos aimables opérateurs privés, payent un euro par mois pour fibrer les habitants des campagnes (on appellerait cela une péréquation démocratique). Ce qui fait 12 €/an... Et cela pendant.. le temps nécessaire .. Et que cette "ponction" soit perçue par les FAI des villes au profit des FAI des champs... Je laisse mon ami Xavier Niel, qui sait compter, faire les calculs précis (Xavier m'a promis de m'offrir une belle calculette - car comme vous l'avez devinez n'ayant pas fait les "Grandes Ecoles", je ne suis pas très bon en calcul...)..

La France est un pays où il fait bon vivre... Dommage qu'il y ait trop de Gaulois et pas assez de Français...

PS Je cherche un bouquin qui raconte l'histoire des infrastructures et de leur financement dans les Sociétés Humaines ... Si vous avez cela sous le coude, merci de me dire...


Les Assises de l'Economie Numérique...

Figurez-vous qu'hier, j'ai déjeuné avec l'un des collaborateurs d'Eric Besson, lequel, comme vous le savez, a été nommé secrétaire d'Etat en charge du développement de l'Economie Numérique dans le Gouvernement Fillion.
Le collaborateur en question s'appelle Franck Suplisson. Il était encore il y a quelques jours conseillers sur les NTIC à l'Elysée. Et un ami commun nous a présenté.
Donc, le Premier Ministre devrait annoncer le 29 mai prochain, les Assises de l'Economie Numérique. Qui se tiendront pendant tout le mois de juin. En gros un Grenelle du TRES haut débit et plus. Déploiement d'infrastructures fil (fibre) et sans fil, usages, etc...
Objectif : faire de la France une nation "full digital" d'ici 2012.
La chose fonctionnera comme un Grenelle (je n'ai pas très bien compris pourquoi on n'a pas appelé l'opération "grenelle de l'économie numérique"...).
Il y a du pain sur la planche. Les mauvaises langues diront encore que l'on va philosopher comme on sait très bien le faire en Gaule. Personnellement, je pense que c'est mieux que rien. Les esprits me semblent maintenant prêts. En tout cas, autant saisir cette chance. Donc notre Gouvernement va nous proposer de réfléchir dans divers ateliers et surtout de proposer des projets concrets. Pour les villes et les campagnes. Pour des usages divers (santé, éducation, travail, commerce, administration, etc...).
En ce qui me concerne je vais m'impliquer (ou plutôt continuer de m'impliquer)... Et commencer par aller voir les nouveaux élus municipaux des Yvelines du Sud pour mettre au point la digitalisation de ma campagne. Avec des projets concrets de télétravail, de centres de soins à distance, etc..
J'ai aussi appris hier, entre le poire et le fromage (on n'a peu le temps de prendre la poire vu que Mr Suplisson devait voir illeco son secrétaire d'Etat..) que l'on réfléchissait en haut lieu pour permettre à ERDF (la distribution électrique basse tension) de poser des fourreaux de fibres sur les poteaux électriques. Voilà une idée qu'elle est bonne. Mais plaira-t-elle aux différents clans gaulois ?

Je vous incite vous aussi dans vos campagne, vos villes, votre mileu, à vous impliquer. Et il serait utile que les associations professionnelles de tout poil se mobilisent. Celles d'abord qui sont dans le métier si l'on peut dire (ACSEL, AFRC, FEVAD, EBG, UDA, ....) que l'on n'a pas beaucoup entendu sur ces thèmes. Mais aussi celles qui ne sont pas (encore) directement impliquées : Medef, Apm, syndicats divers, Eglise de France, Fnsea, Ordre des Médecins, Notaires, etc... bref tout le tissu économique...


La course à la fibre...

Un livre blanc, que je trouve bien fait sur ce thème, qui commence à devenir d'actualité...
Pour comprendre les tenants et aboutissants : usages actuels, Gpon versus P2P versus Docsis, l'écosystème de la fibre, les principaux acteurs... Une cinquantaine de pages. Livre Blanc réalisé par Cepheid.
Vous pouvez le télécharger ici.


Les Etats-Unis vont s'y mettre au trés haut débit : vers une "broadband" bill ?..

Une association américaine à but non lucratif dénommée "Connected Nation" a mis sur pied une stratégie intéressante pour apporter le "broadband" à tout le monde dans le Kentucky, qui comme chacun sait, se trouve aux USA "in the middle of nowhere" (c'est un peu notre Lozère - mais le bourbon du Kentucky doit être plus musclé que ce que l'on peut trouver en Lozère..)... A noter toutefois, que les différentes études que j'ai pu lire sur cette affaire, ne définissent pas le broadband (mais j'ai pris contact avec Connected Nation pour leur demander)...
Connected Kentucky (le nom spécifique pour le programme broadband de cet état), a été mis en oeuvre dés 2004/2005 en mettant sur pied des partenariats publics-privés (curieux quand même au pays du libéralisme : pas moins de 81 FAI dans l'Etat...), en se basant sur des communautés locales et professionnelles "qui en veulent"... (par exemple les médecins qui ont définit leurs applications pour le broadband)......

A partir des résultats observés dans le Kentucky, Connected Nation a extrapolé l'impact économique et environnemental qu'une stratégie globale de mise en oeuvre du broadband aurait sur l'ensemble des USA : + 134 milliards de $/an d'impact direct...
De quoi stimuler la croissance. Avec la création de 2,3 millions d'emplois nouveaux/an; avec 6,4 milliards d'économies de coût dans les déplacements physiques (on se déplace moins quand on a dispose du broadband), avec 3,7 milliards d'heures non productives en moins (celles passées dans les transports), avec 3,2 milliards de livres (je ne me souviens plus de la correspondance dans notre sytème métrique) de C02 en moins, etc...

Vous trouverez tous les chiffres dans le rapport de Connected Nation ici.

Et vous trouverez ici une carte interactive des USA/Etats, donnant les impacts locaux. Ci-après les données pour le Kentucky (état en jaune)...Connected_nation 650 millions de $ d'investissements privés ont été fait dans cet Etat, contre 7 d'investissements publics. Impact au niveau de l'emploi : +3,1 % de nouveaux emplois dans le secteur IT, contre 0,1% pour les USA. Et mieux : 86% des "graduates" restent dans le Kentucky, et 50% des étudiants qui viennent d'ailleurs élisent domincile dans cet Etat.

Bref Connected nation, a bien compris ce que pouvait apporter au pays une stratégie globale pour l'ensemble des USA. Et même, elle voudrait que le 110ème Congrès Américain porte tout cela dans les discussions du "Farm Bill", du Broadband Data Improvement Act, etc...
L'Amérique profonde en veut...

Et si l'Amérique s'y met, nous on fait quoi ?
S'ils ont les infrastructures avant nous, ce sont certainement leurs start-ups qui mettront sur pied de nouvelles applications que le TRES haut débit permettrait de faire. Ils viendront ensuite nous les vendre, quand nous aussi, dans la vieille Europe, ont prendra les mesures qui s'imposent. Comme d'hab.
Je doute en effet que si l'on laisse faire le marché, la Lozère et nos campagnes, et les petites et moyennes villes y aient droit un jour...
Cela étant, j'ai entendu dire que n'ote Président ferait en fin de journée l'ouverture du Cebit à Hanovre en Allemagne, et qu'à cette occasion il ferait un discours sur le thème du numérique. Peut-être va-t-il nous annoncer des e-choses ? Et ressortir le rapport Attali et sa décision fondamentale 5 ? A moins que nos chauffeurs de taxis l'aient définitivement enterré ? (remarquez, le rapport de Connected Nation ne doit pas trop plaire à nos taxis...).

PS Vous trouverez ici quelques slides intitulées "a new deal for europe", slides que j'ai utilisées lors d'une conférence à Berlin sur l'Education en novembre 2006


Alerte en Irlande !

Shannon Development, une organisation irlandaise en charge de développer la zone de l'aéroport de Shannon, par la voix de son responsable Kevin Thompstone, tire la sonnette d'alarme...
"Si nous n'investissons pas 4 milliards d'€ pour mettre en oeuvre une infrastructure de télécommunications permettant un accés Internet à TRES haut débit partout dans le pays (FTTH), les grandes sociétés mondiales qui ont créé des filiales en Irlande, vont s'en aller".
Qu'on se le dise...
"Il y a urgence pour le Gouvernement de s'intéresser au problème, car on ne peut attendre que les sociétés privées de télécommunications s'y mettent..."
Voilà des Irlandais qui voient plus loin que leur bout du nez... et qui ont une vision de la "post-jet era".

On aimerait entendre ce genre de discours en France..
Question : Est-ce que Jacques Attali le mettra dans son rapport qu'il doit remettre dans les prochains jours au Président de la République ?

NB. Personnellement je ne sais pas trop si je suis pour la suppression des départements. Mais pourquoi pas ?.. En tout cas je suis pour le fait que le 92 rachète le 78. Au moins, je pourrais avoir du FTTH...

PS. British Telecom vient d'annoncer son "Pau"... L'opérateur historique anglais va fibrer la Ebbsfleet Valley dans le Kent à partir du mois d'Août de cette année. 10.000 foyers disposeront d'une fibre optique (100 megasbits symétriques). Un peu en retard nos amis anglais.. Mais la messe est loin d'être dite en Europe.


Enfin ! Le 92 annonce sa DSP fibre vendredi 21 décembre 2007

On ne l'attendait plus...
Vous vous souvenez peut-être qu'en mars 2006, Nicolas Sarkozy, alors Président du Conseil Général des Hauts de Seine, avait fait voté quelque argent public pour fibrer tout le département en FTTH (Fiber To The Home)... Et avait lancé une procédure de mise en concurrence pour l'attribution d'une Délégation de Service Public.
La chose sera annoncée ce Vendredi par le nouveau Président : Patrick Devedjian. Soit plus d'un an plus tard... Je me demande bien pourquoi ces choses prennent autant de temps dans ce pays... Enfin, il doit y avoir quelque chose qui m'échappe... La couverture du département se fera en 6 ans avec un total de 817.000 prises.. (toujours rien dans le département d'à-côté à savoir les Yvelines...)

J'ai été invité à la délibération (avec ma caméra). Mais malheureusement, je ne vais pas pouvoir y être, vu que je pars à Lund en Suéde avec l'ami Philippe Le Grand de Manche Numérique, voir comment Labs2 est en train de mettre sur pied des réseaux TRES haut débit en mode "open access" en Suéde... (Labs2 si j'ai tout compris, mettra aussi en oeuvre la plateforme d'Amsterdam en Open Access). Open Access : c'est une plateforme d'intermédiation où se retrouve tous les ISP. Et vous, client, vous choississez le vôtre comme vous l'entendez. Où vous en changez si cela vous chante (cela prend 5 secondes). Ce qui n'est pas naturellement du goût de tout le monde (suivez mon regard)... A ce propos, j'ai entendu dire qu'une association allait se créer dans notre pays (et pourquoi pas dans toute l'Europe) pour militier en  faveur d'un plan fibre, en Open Access... (mais chut : je ne vous ai rien dit)...

Vous trouverez ici, la présentation du Ceo de Labs2 : Jonas Birgersson lors de la conférence IPCities à Viladecans en Catalogne en novembre dernier.
Naturellement, je vous raconte... (il géle à Lund...)


Comité de pilotage fibre... Kadhafi versus fibre...

Je suppose que vous avez déjà vu dans vos fils RSS habituels, que notre Gouvernement a mis sur pied hier, un Comité de pilotage du TRES haut débit, en vue du déploiement d'un réseau fibre de bout en bout dans ce pays... (sans d'ailleurs, que cela soit dit explicitement).
Voilà une bonne chose, que d'aucuns, dont votre humble serviteur, réclamaient depuis quelques temps. Personnellement, j'eusse préférer que la chose fût mise en place par notre Président de la République. Non pas que Madame Lagarde et Monsieur Novelli ne soient pas idoines pour cette annonce, mais cela aurait donné plus d'impact à la chose, et frappé davantage notre opinion nationale. Ainsi que l'opinion mondiale. On aurait ainsi montré que la France mettait en place les "vraies" autoroutes de l'information, dont les Américains nous rabâchent les oreilles depuis 10 ans, alors qu'ils en sont presque encore au modem 56 k.

Espérons maintenant que les choses avancent vite chez nous. Un "droit à la fibre" pour tous, y compris pour ceux qui habitent dans les Yvelines du Sud... (et la Lozère pour l'ami Igrié, et le Bocage Bressuirais pour les amis Senceber et Ménard...).

En parlant d'Yvelines du Sud, j'ai appris à la radio ce matin, que Monsieur Mouammar Kadhafi avec sa cour, allait venir cet après-midi taquiner le lapin en Forêt de Rambouillet (comme chacun sait, cette magnifique forêt se trouve dans les Yveline du Sud)... Les lapins, ou plutôt les quelques braves cerfs qui nous restent.
Bon. Déjà que je n'aime pas trop les gaulois chasseurs chamaré, équipés de tronblons et d'instruments de musique d'un autre âge qui traquent à intervalles réguliers ces p'ôves bêtes, et m'empêchent de me balader dans mes chemins habituels avec mon toutou... Mais alors Monsieur Kadhafi et sa cour !... La nationale 10 va être empêtrée cet aprés midi... Et j'ai conseillé à Madame Billaut de ne pas laisser sortir les chiens, et de rentrer les chats, et de laisser les volets fermés... On ne sait jamais...
Bref tout cela pour dire, que Monsieur Kadhafi a peut-être signé pour 10 milliards d'euros (et pas 10 milliards de dirhams lybiens comme j'ai pu entendre) de contrats, mais on aurait pu le cantonner dans la capitale... Aprés tout une capitale, cela sert à cela. Et lui proposer par exemple, en lieu et place, une visite des Galeries Lafayette pour ses achats de Noël (ce qui aurait été bénéfique pour notre balance commerciale - en espérant toutefois qu'il ne rachète pas tout le magasin), suivie d'une courte escapade dans les Catacombes... Histoire de lui monter comment nous vivions dans les temps anciens.

On ne sait pas trés bien va coûter aux contribuables gaulois de l'espèce yvelinnoises, la chasse dictatoriale du Guide de la Grande Jamahiriya libyenne populaire et socialiste... Mais à mon avis, la chose doit être importante. Et cet argent aurait pû être placé à bon escient dans un fonds "fibre" gérée par la Caisse d'Epargne de Montfort l'Amaury, capitale du canton, pour nous apporter du TRES haut débit... un jour ou l'autre...

Bon, mais ce que j'en dis...