Les Français parlent aux Français - Estonie n°4
Les Français parlent aux Français - Estonie n° 7

Les Français parlent aux Français - Estonie n° 6

Vendredi 26 mai - Hotel Europaa Tallinn - aux aurores.. (5:00 du matin - 4:00 h en France..)

Une vue de ma chambre ce matin : grand soleil.. La cheminée d'usine que l'on voit à droite, est là où se trouve la conférence Latitude59. Ce n'est pas très loin de l'hôtel.. Et l'on y va à pied.. (en ce qui me concerne dans mon fauteuil roulant, poussé par l'excellent Capelli, et d'autres membres de la "french delegation").

Capture d’écran 2017-05-26 à 05.20.15

Grand soleil : il est probable qu'avec le changement climatique, il fera bon vivre en Estonie toute l'année dans quelques années.. Qui sait ?

Excellente 1ère journée que celle d'hier à la conférence Latitude 59.

Beaucoup de monde (2.000 personnes), une quarantaine de startupss, et des speakers de bon niveau. Quelques français (blablacar, oscaro.com)..

Le premier orateur a été la Président de l'Estonie : Madame Kersti Kaljulaid. 

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.17.39

Discours nerveux sur le digital et l'Estonie. Avec quelques réflexions .. "Nous n'avons pas taxé les tracteurs agricoles quand ils sont apparus.. Et pourtant, ils ont entraîné un chômage massif. Pourquoi donc taxer les robots ?" Etc...

Applaudissements nourris de la salle à la fin du discours. On n'était pas loin de la standing ovation..

Il s'est ensuite passé une chose impossible en France ! Un crime de lèse majesté ! Que je conte brièvement la chose.

La Présidente a en effet participé ensuite à un panel avec 2 autres personnes.. Sous la houlette d'un président de séance. Et elle répondait aux questions, quand on lui en posait, comme les autres.. Donc la dame était au même niveau que les autres.. J'ai participé dans mon jeune temps, à des tas de conférences en France. Et quand un Ministre ou un haut fonctionnaire était invité, il arrivait généralement en retard (sont très occupés ces gens là), et quand il arrivait avec sa suite, on coupait la parole à celui qui était en train de parler pour lui laisser la place : cela m'est arrivé une fois. Naturellement, quand l'huile avait fini son discours, il repartait aussi sec avec sa cour. Un reste de l'ancien régime je pense...

Quelques réflexions...

1/ Comme je l'ai dit plus haut, la conférence a lieu dans une ancienne usine, flanquée d'une haute cheminée. Très couleur locale... Ici une vue de plus près.

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.03.33

 

2/ très peu de papier sur les stands.. et même on entrevoit une disparition de la carte de visite.. "regardez mon site".. "I'm on Linkedin" que l'on entend souvent ... Etc.. Je pense que l'on va assister dans les prochaines années à l'apparition de plateformes de congrès/conférences en mode virtuel en 3 D. J'ai déjà participé à un tel congrès.. Car cela existe, mais est encore peu répandu. Visite des stands en 3D et visio avec la personne qui tient le dit stand, possibilité de prendre des documents PDF, assistance aux keynotes dans une grande salle virtuelle, possibilité de savoir qui est présent en même temps que soi, et proposer à l'un ou l'autre une réunion privée en visio.. Etc. 

3/ grosse annonce faite en fin de journée (mais nous, nous les savions déjà) : plus besoin de venir en Estonie pour ouvrir son entreprise et un compte en banque (la salle est entrée en délire). Annonce faite par Kaspar Korjus, responsable du programme e-residency (on devait voir Kaspar mardi dernier, mais il nous a fait faux bond). J'avais déjà évoqué dans un précédent post, la réunion avec la Banque LHV qui allait lancer le 1er juin, l'agence virtuelle visiophonique sécurisée.. (cette banque n'a que 2 agences physiques).

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.31.18

Mais l'annonce a été faite avec une fintech finlandaise : Holvi.. qui doit peut-être disposer du même système de visio sécurisée que LHV (avec la startup Verif ?). Cela étant Holvi n'a pas fait de démo sur scène. Elle doit avoir du retard comme LHV.

C'est probablement pour la rentrée au niveau Monde.. D'autres banques ou fintechs vont probablement s'y mettre dans le Monde, pour ne pas laisser l'Estonie caracoler en tête.. J'espère qu'en France nos aimables banquiers et surtout fintechs, regardent cela de prés, même si nos bureaucratiques réglementations l'interdisent.. (il faut je pense se déplacer physiquement en agence - pour le KYC : known your customer - obligatoire)..

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.46.57

 

4/ Kaspar a annoncé sous les applaudissements de la salle, les chiffres de la e-residence : 20.000 e-résidents à date venant de 138 nations, et 3.000 de ces e-résidents ont créés leur startup/entreprises en Estonie, et donc ouvert un compte bancaire avec leur carte à puce d'identité estonienne.. Jusque là il fallait se déplacer physiquement en Estonie pour ouvrir un compte dans une banque. Maintenant on reste chez soi pour le faire.. 

Déjà un beau score donc pour ce concept lancé il y a peine 2 ans. Le Gouvernement estonien espère 10 millions de e-résidents en 2025. Soit l'un dans l'autre quelques chose comme 1,5 million d'entreprises qui seront créées en Estonie en 2025. Estimation de ma part. Estimation fourchette basse je pense. La France elle, devrait y créer quelques centaines, voire quelques milliers.. Donc de la valeur ajoutée qui part ailleurs.

Tout cela naturellement va rapporter quelque argent à l'Estonie.. Combien cela rapporte à l'Estonie ?

5/ L'émission de la carte coûte 100 €. Soit pour 10 millions de résidents : 1 Milliard d'€. (il me semble que cette carte est à renouveler tous les... à vérifier). A ce que l'on nous a dit, la fabrication de la carte coûte moins de 10 €.

En se basant sur le prix demandé par Leapin et autres startups estoniennes créées pour la circonstance (on en a repéré 2 autres), qui s'occupent de tout pour vous (y compris de votre comptabilité) : environ 1 000 euros/an au bas mot. Pour une simple société. Soit pour les 1,5 million d'entreprises en 2025 : 1,5 milliard €. Vu sur le site de Leapin : 

Capture d’écran 2017-05-26 à 05.57.33

On en est donc à 2,5 milliards.

On notera que Leapin (on a rencontré Erik Mell le fondateur) intègre tout : statut, création, ouverture d'un compte en banque, comptabilité. Alors qu'en France il vous faut vous adresser à plusieurs silos POUR FAIRE LA MEME CHOSE.C'est donc vous qui avez les emmerdements. L'un des Français qui a créé sa startup ici m'a avoué qu'il l'avait RIEN QUE POUR CELA : bypasser notre bureaucratie.

Somme déjà rondelette donc à laquelle il y a lieu d'ajouter les impôts. 2 cas de figure.

Vous êtes Français. Vous avez créé votre startup ici. Et vous résidez physiquement ici au moins 6 mois de l'année (je vous conseille la période printemps - été, en attendant le changement climatique complet pour la période hiver). Dans ce cas, vous payez vos impôts ici. Et ils sont moins élevés qu'en France (20% contre 33%, etc..). La TVA existe ici. Demander l'attribution d'un n° de TVA ici prend quelques heures.. En France quelques semaines avec échange de pas mal de papier.

Vous restez en France. Dans ce cas vous payez les impôts correspondants à vous activités estoniennes en France. Mais vous bénéficiez de la simplicité du x-road, de la signature électronique, etc.. Ce qui n'est pas négligeable

Et tout cela, sans immigrés, qu'il faut loger, soigner, éduquer leurs enfants.. De l'immigration virtuelle en quelque sorte..

6/ Nous utilisons whatsapp entre nous.. Comme il y a du wifi partout (chambre d'hôtel, restaurant, dans certaines rues, salles de congrés/conférence, dans le train, etc..), c'est très pratique. Je dois dire que c'est étonnant.. Nous sommes toujours en contact. Par exemple l'un des membres de notre aimable délégation vient de nous envoyer un message.. Il nous propose une visite du musée du KGB de Tallinn en fin de journée ! Deux autres membres de notre honorable délégation sont repartis en France. Ils sont encore avec nous.. L'un d'entre eux râle comme un poux.. Il se rend en train en Dordogne : pas de wifi dans le train..

7/ Vous avez remarqué que je n'ai pas cité les noms des participants.. C'est voulu, ne voulant pas faire d'impairs.. L'un de nos membres donc a rencontré après sa keynote, la Présidente de l'Estonie et lui a proposé de venir en France faire une conférence. La dame a accepté. Même choses avec Kaspar. Il a accepté. Je pense que c'est une très bonne idée de créer une conférence en France sur ce qui se passe ici.. Histoire de réveiller les Gaulois. Et des les faire partir par la base.

8/Il y aurait encore beaucoup de choses à dire.. Par exemple ce truc.. (que les gamins ont sous les pieds)..

Capture d’écran 2017-05-26 à 06.27.26

 

Allez à demain peut-être. On va faire demain matin les valises. Retour chez les gaulois en fin de journée ..

 

PS J'ai la nette impression que nos amis estoniens qui vont prendre la présidence de l'Europe le 1er juillet prochain ont préparé minutieusement leur plan de bataille pour digitaliser à leur sauce l'Europe.. On parie ?

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)