Poubelles et robinets - newsletter n°00 - août 2015
Lettre recommandée envoyée à Mr Erik Rance directeur de l'Oniam

e-santé - newsletter n°10 - août 2015

Dites-moi, il y a quelque chose qui me turlupine : le système de santé curatif français ne va-t-il pas se faire disrupter, comme un vulgaire taxi ?

 

Le point sur l'industrie de la génomique dans le Monde.

1/ Les politiques s'en mêlent (dans certains pays)

2/ Mais il n'y a pas que les politiques : beaucoup de startups partout..

3/ Pourquoi les politiques français ne s'en mêlent pas ?

4/ Le Gouvernement français va être incapable de prendre le virage

5/ Une industrie de la génomique se met en place dans le Monde. La France absente..

 

1/ Les politiques s'en mêlent.. 

David Cameron, 1er Ministre anglais a annoncé son plan 100.000 génomes ("Genomics England") fin 2014. A savoir le séquençage génétique de 100.000 anglais malades (cancer ou maladies génétiques). Voir mes précédentes newsletters.

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.38.46

(NHS : National Health Service). L'organisation de la chose est basée sur 11 hôpitaux... Mais on ne sait pas avec quels matériels les séquençages sont effectués (probablement sur un ou plusieurs matériels "industriels" d'Illumina - une startup américaine qui en a le leadership dans le Monde.. voir plus loin). Séquenceurs logés chez qui ? Et combien de temps cela va-t-il prendre ? (on séquence environ 350 génomes pas semaine sur des séquenceurs "industriels"). Pourquoi de plus, se baser sur cette "masse" de 100.000 ? Un seul ne suffira-t-il pas ?

Le plan anglais a démarré.. Un "GENE" consortium a été mis sur pied. Pour en étudier les résultats. En fait, un appel aux industries pharmaceutiques/chercheurs/etc a été fait...Et pour y participer, il faut montrer patte blanche.. Ce collectif a été mis en place pour étudier l'ensemble des 100.000 génomes.. Mais comment ? Sur un cloud ? Avec du Big Data ? De l'intelligence artificielle ? 

Masse et collectif : 2 mots à retenir.

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.24.30

Barack Obama, Président des Etats-Unis, lors de son discours sur l'Etat de l'Union en janvier dernier annonce lui, son plan "precision medecine". A croire que la médecine d'aujourd'hui n'est pas précise, donc qu'elle donne dans l'à-peu près...

Plan qui prévoit de séquençer 1 million d'Américains pas moins, sur la base du volontariat semble-t-il.. L'annonce a été faite, mais on ne sait pas si cela a commencé. La "masse" augmente donc par rapport au plan anglais ... Mais on ne sait pas trop qui va être dans le "collectif", si collectif il y a..

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.28.02

 

Photo ci-dessous : Barack Obama, lors de son discours sur l'Union au Congrès Américain.. On remarquera sur la droite de la photographie la structure d'un brin d'ADN. Verrons-nous cela un jour au Palais Bourbon ? au Sénat ?

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.34.07

 Jerry Brown, Gouverneur de Californie lui, fait cavalier seul et a aussi annoncé en Avril dernier son "Initiative to Advance Precision Medecine". Vous remarquerez l'ajout du terme "advance". Mais on ne sait pas trop où cela en est.

La Silicon Valley a inventé le microprocesseur.. Elle ne tient probablement pas à se faire supplanter sur le génome, qui est un peu le "microprocesseur" de la matière vivante. 

En fait, cela n'est pas sans rappeler le plan américain de Kennedy pour envoyer un homme sur la Lune..

Il est probable que le Gouvernement chinois a lui aussi annoncé en Chine un plan de cette nature, plan qui serait d'ailleurs bien avancé, vu que son BGI (l'Institut de Génomique local), séquence à tour de bras, tout ce qui lui tombe sous la main : riz, chien, thibétain, Etre Humain que se croit en bonne santé, des malades.. BGI a acquis quelques centaines de séquenceurs d'Illumina haut de gamme. Et là, il y la masse !... J'estime que 5 à 10 millions d'Etres Humains se sont fait séquencés à aujourd'hui, la Chine en aurait 30% ! C'est dire si nos amis Chinois y croient !

Ci-dessous une photo de la salle de séquenceurs de BGI. Les espèces de frigos répartis de part et d'autre de l'allée sont des séquenceurs d'Illumina. Il y aurait plusieurs allées....

Capture d’écran 2015-08-06 à 11.36.40

D'autres Gouvernements s'y sont mis : l'Estonie (Estonian Genome Project), l'Islande, etc..

Capture d’écran 2015-08-04 à 11.42.58

Bref, ces importants personnages semblent croire que la génétique est une voie d'avenir. Sinon LA voie pour améliorer la santé des Etres Humains, trouver de nouveaux médicaments, de nouvelles technologies basées sur le génome (comme le CRISP Cas 9 - voir mes précédentes newsletters), et même peut-être à terme d'éradiquer cancer et autres saloperies qui frappent l'Humanité.

Sinon pourquoi auraient-ils mis des milliards de $ pour se faire ? Car il y en a déjà pour quelques milliards au bas mot.

Dans ces pays, c'est le monde politique qui se bouge, pas le monde médical traditionnel.

Mais il n'y a pas que les politiques !

2/ Emergence de nombreuses de startups un peu partout

En fait tout se passe comme si ces politiques - qui ont certainement une vision du futur - prenaient le relai pour accentuer ce que diverses sociétés privées - des startups au départ- ont mis sur pied depuis 2 à 3 ans. Startups encore inconnues pour la plupart, comme vous le verrez dans la liste ci-après. Car, comme dans d'autres domaines, ce sont des startups qui ouvrent le voie, et bousculent des intelligenstias locales traditionnelles. Lesquelles soit s'arqueboutent sur leur marché et organisations traditionnelles en silos... Soit tentent de s'adapter avec plus ou moins de e-transformation... Comme on dit aujourd'hui.

La liste ci-aprés n'est pas exhaustive.. Il en naît chaque jour..

Aux USA : 23andme, Sorenson Genomics, Myriad, Ambry Genetics, Invitae, Genomic Health, Pathway Genomics, Portable Genomics (créée par un Français à San Diego : "impossible de faire en France").. etc.. (vous remarquerez sur l'image ci-dessous le "powered by"...IBM entre dans la génomique).

Le site américain AngelList recense plus de 2.500 startups dans le domaine des biotechnologies à aujourd'hui !

Capture d’écran 2015-08-07 à 09.59.15

En Islande : deCodequi prépare le "portrait génétique du pays",

En Chine avec BGI,

 En Inde avec SciGenom, Medgenome

En Australie avec Garvan Institute,

En Estonie avec l'Université de Turku ,

En Russie : voir : Genome Research market grows fast in Russia.. 

En Allemagne où le German Cancer Research Center vient d'acheter quelques séquenceurs industriels d'Illumina...

En Belgique avec CartagenaDNAVision, (de notre ami Laurent Alexandre qui au préalable avait créé le site "Doctissimo"..  on peut se demander pourquoi DNAVision est en Belgique et pas en France)..A noter que nos amis belges ont eux aussi une "initiative", 

En Hollande avec Gendx,

En Italie avec Personal Genomics (une spin off de l'Université de Vérone),

En Espagne Oryzon ..

En Suede où là l'Université d'Uppsala a publié un génome humain sous la Creative Commons Licence !

Etc..

Et naturellement on voit arriver dans ce domaine les grands de la technologie américaine comme Google (très actif, mais encore peu présent sur ces thèmes dans les médias), IBM avec son ordinateur de "cognitive computing" dénommé Watson (qui travaille déjà avec des médecins américains - le Watson comprend l'anglais : le médecin peut lui parler.. et bientôt le français). Et l'on dit que ce Watson serait devenu le premier cancérologue au monde !... (voir mes précédentes newsletters e-santé). Apple naturellement est dans la course, et l'on note l'arrivée prochaine d'Amazon, Facebook, SalesForce, etc..

Bref tout le Saint Frusquin numérique de la technologie américaine déboule..

Et surprise ! Il y a aussi des startups que l'on n'attendait pas là ! Par exemple Ancestry.com (spécialiste de généalogie), National Geographic.. Effectivement, avec le séquençage du génome des uns et des autres, on peut améliorer sensiblement les recherches généalogiques, et l'étude des mouvements de population sur la Planète.

L'impression générale qui se dégage de tout cela, c'est que la génomique va devenir le soubassement de la santé des Etres Humains.. 

3/ Question : Pourquoi notre Président de la République Française, et/ou son Premier Ministre n'ont pas aussi annoncé de tels plans ? Ou au bas mot une collaboration avec les Anglais ? les Américains ?

En tout cas, il n'y aucun plan chez nous comme en Angleterre ou aux USA (et encore moins en Chine), où la stratégie de ces pays est de réunir le maximum de séquençages dans un cloud probablement unique... Ce qui facilitera l'analyse. De la masse donc, sur laquelle on va appliquer des systèmes d'analyse en mode big data, ET en intelligence artificielle.

Voilà ce qu'ils sont en train de faire.. C'est un peu la course à l'échalotte : qui va découvrir le premier le Saint Graal de la bonne santé de l'Humanité ?

A ma connaissance, aucune startup ne s'est créée en France dans ces domaines. Mais on fait quand même dans notre pays des choses entre gens de bonne compagnie... Ce qui me semble un tantinet décousu.. si l'on me permet ce jugement à l'emporte pièce.. et pas très politiquement correct. 

Le Genoscope. (site web mal fichu). Ce Génoscope a été certes l'un des acteurs dans la découverte du génome humain. Mais comme d'habitude on n'a pas réussi à aller plus loin.. Et c'est un Américain : Craig Venter qui le premier a séquencé son propre génome. Et qui avance à toute vapeur dans un nouvel avatar de la génomique : la biologie synthétique.

 

 

 France Génomique. Qui veut mutualiser des compétences et des équipements français pour l'annalyse génomique et la bio-informatique... Dont acte. 

Et notre Institut du Cancer : que fait-il ? Que fait-on des sommes récoltées lors des Téléthons ? Pourquoi avec ces sommes ne pas créer nous aussi un plan 100.000 génomes ?

Et notre aimable Comité Consultatif National d'Ethique ? N'aurait-il pas son mot à dire à la lumière de ce qui se passe ici ou là, plutôt que freiner des 4 fers ce séquençage ? (l'un des avis de cet honorable Comité a été de réfuter le séquençage, de peur que les Français mâles n'apprennent qu'ils ne sont pas le père de leurs enfants !).

Y a-t-il un conducteur dans l'ambulance e-santé française ?

Si l'on attend après notre Conseil de l'Ordre, nos mandarins et autres sachants 1.0, on peut attendre longtemps, vu qu'ils n'ont pas appris ces choses dans leur cursus universitaire... Et que naturellement ils veulent "garder leur marché traditionnel" en bisbille qu'ils sont avec Me Marisol Touraine... Mettez-vous à leur place ! 

Le séquençage est et sera certainement la base de la médecine du futur, celle que certains appellent la médecine 4P (Personnalisée, Prédictive, Préemptive, Participative ). Médecine qui à terme réduira probablement le rôle de la médecine curative, que l'on connaît depuis Hippocrate.

Les professionnels traditionnels, comme certains me l'ont fait remarqué quand je suis allé faire une petite conférence à l'AP-HP chez Martin Hirsch : "de toute façon, cela ne marche pas "- sous entendu on ne sait pas quoi faire avec ce séquençage.. !" (sic).

Désolé, mais les premiers résultats sont là.. Une startup américaine, dénommée Regeneron, (en collaboration semble-t-il avec Sanofi) vient de mettre au point un nouveau médicament (réalisé grâce au séquençage) : le Praluent : un régulateur du taux de cholestérol. (en ce qui me concerne, je dis cela à la cantonnade : il me faudrait un régulateur d'acide urique et peut être avant, un système d'analyse de sang approprié à faire chez moi).

Capture d’écran 2015-08-06 à 12.01.41

 

4/ Mon avis personnel : le gouvernement français sera incapable de faire ce virage !

Notre système de santé est en effet cadenassé par diverses lois... qui interdisent ceçi, qui interdisent cela.. Lois qu'il faudrait probablement détricotter.. avant d'avancer dans cette voie, si natuellement on y va.

Nos données de santé doivent être stockées chez des hébergeurs de santé dûment patentés. Il y en a plusieurs.. Donc, a priori pas d'effets de masse comme en Angleterre.. Par ailleurs si une startup veut se créer dans ces domaines, l'ARS locale (Agence Régionale de Santé) lui tombe dessus.. Et l'éventuelle mise en oeuvre va prendre au bas mot 2 ans. Cas de la startup de Rouen Beetree.

Et même, je pense que notre Gouvernement et nos Parlementaires refuseront de le faire.. Car qu'ils soient de droite ou de gauche, ils sont par essence conservateurs, tout simplement parce que les Français adultes d'aujourd'hui, le sont !.. Ils n'ont à la bouche que le mot "éthique", et comme nos ancêtres les Gaulois, qui eux, avaient peur que le ciel ne leur tombe sur la tête, nous avons peur aujourd'hui que de méchantes compagnies d'assurances (ou autres machins dangereux, voir l'Etat), "volent" nos données de santé pour les utiliser à leur profit. On préfère donc encore mourir en France dans "l'éthiquement correct". 

Je teste à intervalle régulier sur mon wall Facebook cette idée de stocker nos données ici ou là..  Beaucoup commentent (j'ai les noms) : "Moi vivant, jamais je ne mettrais mes données de santé on line. Et puis notre Gouvernement avec ses "boîtes noires"... Qui vous dit qu'ils ne vont pas piquer nos données de santé..?" 

On peut se demander pourquoi les Français adultes d'aujourd'hui ont ce genre de réactions... 3 raisons qui m'ont été données : le français ne se préoccupe pas beaucoup de sa santé.. Et de toute façon s'il tombe malade, la Sécurité Sociale paye. Troisième raison : un relent de civilisation judéo-chrétienne ?... Car là, on touche aux mécanismes de la vie ce qui est probablement mal vu par telle ou telle religion..

De plus, vont-ils vous dire, ces technologies ont un revers, comme toutes les technologies inventées par les Homo Sapiens : ici, c'est le fameux "design baby".. Et effectivement on pourrait "designer" nos embryons de bébés, comme on "designe" un service 2.0. Et là on ne sait pas trop où l'on va..

Capture d’écran 2015-08-07 à 10.28.56

Les Chinois ont d'ailleurs commencé à la faire...

Donc principe de précaution oblige chez les Gaulois : puisque cela peut conduire à des débordements : on ne fait pas ! Mais le problème c'est que la France n'est pas seule en ce bas Monde.. Et que peu de peuplades ont inscrit le principe de précaution dans leur constitution...

J'en conclus que notre système, comme les taxis, se fera disrupter à terme. Notamment par nos "milleniums".. qui biberonnés à l'iPad et autres jeux videos massivement multi-joueurs.. n'hésiteront pas à faire suivre leur santé sur des plateformes étrangères.. En mode prédictif (ce qui impliquera qu'ils fassent faire leur séquençage ailleurs.. Je me demande d'ailleurs si l'on a en France un séquenceur comme ceux d'Illumina). Avec un business model à la Netflix ? (là aussi j'ai entendu chez Martin Hirsch : "mais Mr Billaut il y a des lois à respecter". J'ai répondu à la dame qui m'apostrophait qu'avec l'Internet...

5/ En fait, une industrie de la génomique est en train de se mettre en place sous nos yeux : et la France y est absente !

Cette industrie sera probablement à terme l'une des plus importantes au Monde, vu que cela concerne toute l'Humanité..

Industries du séquenceur "industriel" avec Illumina (une startup américaine), ou du séquenceur de type appareil électro-ménager que l'on aura chez soi comme celui d'Oxford Nanopore.. à savoir le Minion (la "clef USB" sur la photo ci-dessous est le séquenceur)..

Capture d’écran 2015-08-06 à 15.39.48

 

Industries du cloud (pour y loger les fichiers correspondants) + industries des télécommunications (pour le très haut débit nécessaire pour transférer des fichiers importants d'un génome pesant plusieurs Gigas),

On voit en effet arriver la jonction entre les entreprises de séquençage et celles gérant un cloud.. Par exemple : DNAnexus.. Vous faites séquençer votre génome.. Un fois fait, le fichier est envoyé directement dans le cloud de DNAnexus à des fins de recherches etc...

Capture d’écran 2015-08-06 à 15.17.29

Le tout avec toute la sécurité requise... (c'est dit sur le Web de cette startup)..

Capture d’écran 2015-08-06 à 15.19.07

 

Ne pas oublier Google (on n'en parle pas beaucoup, mais il avance), et probablement d'Amazon bientôt... Et aussi sur les rangs plus ou moins déclarés : IBM et son cloud Softlayer/Bluemix, Apple et son dossier médical personnalisé, etc..

Industrie du software avec l'irruption de l'intelligence artificielle, chez IBM mais aussi chez Google et d'autres.

Industrie du hardware, les Chinois ont mis au point un ordinateur le plus puissant au monde et le plus rapide... Pourquoi faire ?

Capture d’écran 2015-08-06 à 14.54.15

Pour accélérer semble-t-il les processus de séquençage et d'interprétation des génomes.. (il doit probablement servir à autre chose aussi).

Du coup, les Américains, pour ne pas rester en reste, viennent d'annoncer le NCSI : National Strategic Computing Initiative. Annoncé par Obama himself... Avec aussi une utilisation dans le domaine de la santé.. Bref, cela rappelle la mise au point de la bombe atomique, où les Américains ont dû fabriquer des super-ordinateurs pour ce faire. Le Général de Gaulle pour lancer sa bombe a voulu acheter ces ordinateurs aux Américains. Qui ont refusé. D'où le tristement célèbre "Plan Calcul" où les happy tax-payers français y ont laissé leur chemise..

Espérons qu'aujourd'hui, on ne fera pas les mêmes erreurs ?

Mais le séquençage... n'est pas tout... Il va falloir en effet observer nos données de santé (et les accoler à notre fichier de séquençage).. Avec divers Internet des Objets de santé... Car par exemple, ce que nous mangeons impacte notre génome..

 

Ma prochaine newsletter e-santé (publication vers la fin août si tout va bien)

On y verra comment 2 galopins (un chinois et un américain) révolutionnent l'ophtalmologie (faut se méfier des galopins), comment une startup française va nous permettre de savoir EXACTEMENT ce qu'il y dans les produits organiques que nous allons manger, grâce à un spectomètre de poche (qui sera intégré dans les smartphones avant 2020) et une base de données (française) des plus intéressantes... Vous pourrez ainsi savoir par exemple si dans la baguette que vous venez d'acheter, il y a des restes de pesticides.. etc.. (le billautshow de cette startup sera sur ma webtv vers le 15 août)..

 

Tout cela ne fait que commencer... Nous avons manger le hors-d'oeuvre. Le numérique attaque maintenant le plat de résistance avec la santé, mais aussi avec l'énergie (solaire, micro-grids), les transports (voitures, camions robots), mais aussi les poubelles et nos robinets.. D'autres secteurs d'activité vont suivre : tout ce qui tourne autour du droit et de la Justice, la monnaie et les banques, le revenu de base, etc..

Et le dessert ? La démocratie 2.0 peut-être  ?.. (mais ce n'est probablement pas pour toute de suite..).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)