« mars 2015 | Accueil | mai 2015 »

e-santé - newsletter n° 03 - avril 2015

Petite intuition du jour... J'ai la fugace impression de retourner 20 ans en arrière, en 1994/95, quand l'Internet a commencé à déferler sur le Monde et sur la France. A l'époque il n'y avait que 3 fournisseurs d'accès en France (Oléane, Imaginet, Francenet), et peu de gens croyaient dans le "réseau des réseaux". Et même de bons esprits voulaient l'interdire ! (j'ai des noms). Il en est un peu de même aujourd'hui avec.. la e-santé. Peu de gens en France sont informés, quand on leur en parle, ils font des yeux ronds, comme il y a 20 ans avec l'Internet (l'Inter-Quoi ? me répondait-on à l'époque..). Il est probable que de bons esprits vont aussi essayer de l'interdire...

Et pourtant le raz-de marée se prépare... Et la France n'y échappera pas..

Hippocrate à Watson.. Le système de santé français va-t-il lui aussi de se faire disrupter ? (comme les taxis, les hôtels, les avocats, etc..)

Hippocrate (-460,-370 avant JC) premier médecin "curatif" digne de ce nom de l'Humanité

Watson : premier ordinateur "cognitif" (intelligence artificielle) d'IBM dans la médecine curative ET prédictive. Je cite ici le Watson, comme un peu un terme générique.. Car si ce Watson est le premier pas d'IBM dans la e-santé, les autres ne vont pas tarder à arriver.. Entendez par là : Apple (déjà présent avec IBM justement), Google, Intel, Amazon, SalesForce, Facebook, etc...

Du curatif au prédictif ? Certes cela ne va se faire en 1 jour. Nos grands de la technos vont d'abord aider les médecins traditionnels .. Puis au fur et à mesure qu'ils prennent de l'assurance, qu'ils amassent des peta-octets d'informations de santé sur des millions d'Etres Humains, ils vont basculer dans le "full prédictif".. Ce qui fait que si les systèmes de santé n'arrivent pas à s'adpater : disruption...

La France avec son principe de précaution, ses réglementations tatillonnes, son éthique maladive, ses fonctionnaires bonasses (ils ont l'éternité devant eux en matière de santé en tout cas), la France donc, saura-t-elle prendre le virage de la e-santé ?

La France, qui de plus se prend les pieds dans dans les e-tapis .. D'un côté, on vote une loi "boite noire" pour épier les Français sans recours possible pour eux semble-t-il, et de l'autre on veut enfermer nos données de santé dans des coffres forts numériques... Il me semble que c'est incompatible ... Car les boîtes noires vont pouvoir enregistrer les dites données. Personnellement je pense que je vais loger mes données de santé dans les grands clouds de e-santé en train de naître aux USA.. Et dire que certains, et non des moindres de nos braves élites, se posent la question de savoir si la France peut devenir un leader mondial en e-santé..

La Chine ne fait pas dans la dentelle: elle reconfigure son système de santé à marche forcée et met ses hôpitaux en cloud.. Et cela n'est pas le fait du Gouvernement Chinois (mais il a dû donner sa bénédiction ?), mais de l'Amazon chinois, à savoir Alibaba. Il semble que toutes les données des patients qui sont dans les hôpitaux chinois seront uploadées sur le cloud qui est en train d'être mis en oeuvre par une filiale d'Aliaba : Aliyun.

Capture d’écran 2015-04-22 à 10.37.22

Ce qui voudrait dire que les Chinois disposent d'un dossier médical personnalisé ? Que nous n'avons toujours pas en France, alors que nous sommes sur ce sujet depuis 2004  ! (et quelques sous d'argent public dépensés).

Bref, on devrait faire comme les Chinois, demander à cdiscount par exemple ou autre grands e-commerçants français de s'en occuper.. Car si on s'en remet à nos politiques et autres fonctionnaires du secteur qui ont très peu d'appétence pour le tout numérique (sans compter nos DSI 1.0 qui regardent le cloud en chien de faïence..  ).

Mais ne soyons pas complétement négatif. Betterise (une startup française de Biarritz) vient d'annoncer sa première app pour la montre d'Apple. Une autre à Rouen lance un concept de maison de retraite virtuelle (bientôt sur le e-billautshow) : le senior en maladie longue durée reste à la maison et il est suivi en quasi temps réel (coût moyen en maison de retraite : 2.500 €/mois, coût en virtuel chez soi : mois de 100 €/mois). Mais avec notre principe de précaution, il a fallu plus de 2 ans à cette startup pour avoir les autorisations nécessaires, et elle est encore en phase de test pour plusieurs mois !... (faut pas être pressé avec nos "fonctionnaires bonnasses")...

En tout cas cette startup intéresse le Luxemboug.. Ce petit état européen est très avancé.. Chaque luxembourgeois a son dossier médical.. Et devinez qui est propriétaire des données de santé ? 

Capture d’écran 2015-04-25 à 09.39.30

Autre chose : une autre startup française qui pour l'instant vit cachée m'a proposé d'être le premier français à être suivi en "full e-santé prédictif". Du séquençage de mon génome (et de son interprétation), au spectromère de poche... en passant par toute la panoplie d'objets de e-santé, de big data, d'intelligence artificielle, de "carnet de santé, et... J'ai donné un accord de principe.

On verra bien...

Objets connectés et autres sensors... Il y en a de plus en plus.. et de belle facture qui plus est. Vous en avez une belle panoplie sur cette URL.

Capture d’écran 2015-04-25 à 09.44.48

 

Une mention spéciale pour la startup Scanadu (créée aus USA par Walter De Brouwer, un belge) qui commence la commercialisation de son "tricorder" à la sauce Star Trek : son "scout" (il fait un peu tout : prise de température, pression sanguine, ) et son "scanaflow" (un analyseur d'urine qui établit les niveaux de glucose, de protéines, de leucocytes, de nitrite, de créatine, etc..etc..).

Capture d’écran 2015-04-25 à 10.02.41

 

Les fondateurs de Scanadu ont fait une campagne de crowdfunding sur Indiegogo. Ils ne cherchaient que 100.000 $. Ils ont récolté 1,6 million de $ auprès de 8.500 "backers" ! Ce qui montre que la foule sait faire des investissements dans des outils qu'elle considère comme intéressants.. Alors que si scanadu s'était adressé à un banquiers 1.0 ! (français en tout cas).

En fait Scanadu est en train de mettre en place un ecosystème de e-santé. Non seulement il vous permet d'enregistrer toutes ou parties de vos données personnelles de santé, mais aussi il vous apprend quoi en faire ! La fin de certains sachants..? 

Capture d’écran 2015-04-25 à 10.06.21

 

En fait, le scout et le son scanaflow sont un peu l'équivalent d'un service d'urgence virtuel d'hôpital chez vous.. Toutes choses égales par ailleurs naturellement. En tout cas cela permettrait de désengorger nos services d'urgence français.

Capture d’écran 2015-04-25 à 10.07.43

Comment fonctionne le scout ? Une excellente vidéo sur Youtube ..

Capture d’écran 2015-04-25 à 10.12.56

 

La startup Maven de San Francisco, lance la premiere plateforme de télémédecine pour les Femmes...

Capture d’écran 2015-04-25 à 10.41.09

 

Il manquait la conscience du toucher sur les prothèses de main .. C'est maintenant fait avec des sensors tactiles. C'est certes encore rudimentaire.. mais c'est parti.. D'ailleurs les chercheurs de l'Université de Californie à Los Angeles, veulent mettre au point un "langage du toucher"..

 

Une infographie intéressante : big data in healtcare

Capture d’écran 2015-04-17 à 13.07.59

 

Les compagnies d'assurances dans la tourmente de la e-santé ? Là encore c'est une startup new-yorkaise qui ouvre la voie... Oscar...

Capture d’écran 2015-04-25 à 10.51.31

 

Dans ce domaine, un médecin français m'a contacté. Il voudrait mettre sur pied une plateforme permettant de comparer les mutuelles entr'elles : coûts, montants des remboursements.. Je lui dit que c'était une bonne idée pour permettre à tout un chacun de se retrouver dans ce maquis opaque.. Mais qu'il serait d'abord préférable d'obliger d'une façon ou d'une autre les dites mutuelles d'afficher le montant des remboursement proposés en € et non en % du montant des remboursement de la Sécurité Sociale...

Incubateurs de e-santé .. On reste un peu perplexe face au nombre d'incubateurs e-santé qu'il y a aux USA..

Capture d’écran 2015-04-19 à 14.46.01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà pour cette semaine. Il y aurait beaucoup à dire.. Cela sera pour la semaine prochaine (peut-être).

 


Les prévisions de Ray Kurzweil... pour les 25 ans à venir.. Pas triste...

Ray Kurzweil est très connu dans le monde anglo-saxon.. Un inventeur touche à tout (synthé, speech to text, etc..), philosophe, futurologue, adept du transhumanisme, fondateur de la Singularity University (avec Peter Diamendis), etc..

De plus il est appointé chez Google depuis un an environ.. Pour réaliser l'équivalent d'un cerveau humain en mode réseau neuronal...

Donc ce n'est pas n'importe qui.. Il est assez peu connu en France, et notre belle élite, quand elle connaît le personnage et ses idées, ne l'apprécie pas tellement.. (j'ai des noms)..

Peter Diamandis vient de publier un livre dont le titre est BOLD et qui évoque les "prédictions" de Ray... Je vous en livre quelques unes... Mais avant un petit graphique..

Capture d’écran 2015-04-21 à 18.25.47

 

Pas triste n'est-il pas ? 

Quelques prédictions : 

"By the late 2010s, glasses will beam images directly onto the retina. Ten terabytes of computing power (roughly the same as the human brain) will cost about $1,000.

By the 2020s, most diseases will go away as nanobots become smarter than current medical technology. Normal human eating can be replaced by nanosystems. The Turing test begins to be passable.Self-driving cars begin to take over the roads, and people won’t be allowed to drive on highways.

By the 2030s, virtual reality will begin to feel 100% real. We will be able to upload our mind/consciousness by the end of the decade.

By the 2040s, non-biological intelligence will be a billion times more capable than biological intelligence (a.k.a. us). Nanotech foglets will be able to make food out of thin air and create any object in physical world at a whim.

By 2045, we will multiply our intelligence a billionfold by linking wirelessly from our neocortex to a synthetic neocortex in the cloud.

Etc..

Bref.. pas triste.. Le problème de "l'intelligence biologique" c'est qu'elle raisonne de façon linéaire, alors que les technologies basées sur la loi de Moore, galopent de façon exponentielles..

Je me demande dans ce contexte, ce que va devenir le belle élite française, les énarques et autres grands sachants... 

 Si vous voulez lire le livre de Diamandis :

Capture d’écran 2015-04-21 à 18.32.01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dit l'autre, on n'est pas sorti de l'auberge avec nos guerres de religion, notre crise économique, notre chômage, nos bisbilles incessantes, etc..


e-santé - newsletter n° 02 - 18 avril 2015

 

Petite réflexion du jour - Les "tech titans" de la Silicon Valley veulent changer le Monde..

D'abord le système économique/organisationnel d'aujourd'hui - et c'est bien parti -. Avec eux, le Monde devient un Village (mais reste à régler le problème des langues, car dans le Village, les différents quartiers ne se comprennent pas - mais cela va venir plus vite que l'on ne croit...).

Et ensuite nos "tech giants" veulent changer la nature humaine, qui est bricolée jusqu'à présent par Dame Nature et/ou Dieu le Père ou.. Maintenant, ils veulent pouvoir se bricoler eux-mêmes et "at the end of the day" comme on dit là-bas - défier la mort.. Rien que cela..

Voilà qui va plaire à notre ami Laurent Alexandre. Peut-être faudra-t-il réécrire la Bible (encore que ce livre saint, cite le cas d'un Monsieur qui aurait vécu presque 1.000 ans ! Alors qu'il ne connaissait pas Laurent !... ), et peut-être revoir nos religions révélées ? Etc...

Au menu de cette 2ème lettre (en fait la 3ème en comptant le n° 00)

- Les ennemis d'hier s'entendent aujourd'hui comme larrons en foire pour gérer la santé de toute l'Humanité (même celle d'une peuplade fière et insoumise ... les Français)..

- Le fondement de la e-santé : le séquençage génétique

- Savez vous quel est le pays qui séquence le plus au Monde ?

- Pourquoi ne pas ouvrir un " carnet de santé" dés la naissance ?

- L'assurance maladie dans la tourmente de la e-santé ?

- Conférence

- Pêle mêle

 

 1/ IBM et Apple mettent les bouchées doubles pour préempter à leur profit le marché naissant de la médecine prédictive.

(Médecine prédictive que l'on appelle souvent e-santé). Nos amis ont fait fort cette semaine avec diverses annonces.. Dont le IBM Watson Health. Un cloud (basé sur SoftLayer et Bluemix), + un ou des ordinateurs dénommés Watson (cognitive computing : en fait de l'intelligence artificielle 2.0), + les apps d'Apple (son Healthkit, son researchkit, et ne pas oublier sa watch : voir https://www.drchrono.com/)..

Capture d’écran 2015-04-18 à 10.11.24

 

Ibm a aussi annoncé le rachat de 2 statups : Explorys (Big data), et Phytel (population health management). J'ai choisi pour vous cet article (mais il y en a beaucoup d'autres).

J'ai récemment e-interviewé un responsable IBM France :" le Watson devient le meilleur cancérologue du monde !" et aussi "D'ici quelques mois nous allons proposer d'interpréter votre séquençage génomique".. Qu'on se le dise !

Bref on sort la grosse artillerie.. Je doute que les autres (Google, Microsoft, Amazon, Salesforce, etc..) laisseront longtemps caracoler en tête nos frères ennemis d'hier. La lutte sera chaude. Car le marché de la e-santé est beaucoup plus important que celui du e-commerce + les réseaux sociaux + etc...

IBM et Apple vont d'abord aider les médecins "curatifs"... et puis au fur et à mesure de leurs avancées médicales, ils vont passer graduellement en mode prédicitif et "netflix-iser" la e-santé.. Cela devrait se faire au cours des 10 ans à venir ?

Face à tout cela, calme plat en France. A mon avis le système de santé français va probablement se faire disrupter, au même titre que l'Internet a disrupté notre Minitel. Une technologie mise en oeuvre par notre belle élite. Mais les Français de base ont choisi l'Internet américain. Et notre élite a dû mettre à la poubelle Minitel et Transpac. Vous allez me dire que les Français précautionneux comme ils sont par nature, ne vont pas aller mettre leurs données de santé n'importe où. Peut être... Mais un Français comme un Américain ne tient pas à tomber malade.. Et si le Health d'IBM leur permet justement de le faire, ils iront y mettre leurs données de santé.. Loi française ou non..

On parie ?

 2/ Le fondement de la e-santé : le séquençage génomique ?..

Tout Etre Humain, comme toute matière vivante (plantes, animaux) est régi par une structure dénommée "génome".. On a tous le nôtre. C'est un peu notre operating system. On sait le séquencer depuis 2003.. Mais c'est encore une opération lourde (3 milliards de paires de base à analyser pour un Etre Humain, bases qui sont en fait une usine à fabriquer les protéines dont nous avons besoin pour survivre). Opération lourde, mais de moins en moins lourde, et surtout de moins en moins coûteuse. On pourra même dans un futur assez proche faire cela chez soi avec des séquenceurs de type appareils électro-ménagers.. Par exemple, avec le MinION de Nanopore.. En fait une clef USB/séquenceur.

Capture d’écran 2015-04-17 à 13.24.17

De plus en plus de scientifiques pensent que ce génome régit notre santé, et qu'il permet de prévoir les maladies que nous pourrions avoir, car le génome n'est pas stable..  Certes, on est encore loin d'avoir démonter toute la mécanique. Madame Angélina Joly, suite à un séquençage de son génome qui a montré que le gène BRCA1 sur son chromosome 4 avait muté (90% de chance d'avoir un cancer du sein), a pris une mesure drastique : une double masectomie.

Par contre, pour Sergey Brin, l'un des 2 fondateurs de Google (et investisseur par ailleurs dans la startup 23andme où Me Joly a fait son faire son  séquençage) lui, est bien embêté. Son gène LRRK2 sur son chromosome 12 a muté. Probabilité non nulle d'un Parkinson à terme. Je doute qu'il se fasse enlever son cerveau comme les seins de l'actrice (encore qu'un chirurgien italien envisage ce genre d'ablation et de remplacement).

Donc que faire ? Les esprits grincheux vous diront que cela ne sert strictement à rien de séquencer, sauf à troubler la personne. En effet si vous apprenez que vous avez une probabilité non nulle d'avoir telle maladie et que vous ne pouvez rien faire  .. Mais ces gens là obéissent au syndrome "Jacques Monod" (célèbre biologiste et prix Nobel) qui disait en 1970 qu'au grand jamais on pourrait séquencer le génome humain : trop compliqué.

Des solutions nouvelles permettraient de dénicher le gène qui a muté, de le couper, et de le remplacer par une gène sain. Rien que cela. C'est le CRISPR-Cas9, qui est en fait un "éditeur de génome". En fait c'est une "paire de ciseaux génomique". On se bagarre en ce moment pour savoir qui est propriétaire de cette technologie (il y a dans l'affaire une biologiste française : Emmanuelle Charpentier).

Capture d’écran 2015-04-18 à 09.16.34

 

 

 

 

 

 

3/ Savez-vous quel est le pays qui séquence le plus au Monde ?

Très probablement la Chine avec une startup dénommée BGI. Elle séquence tout : poireau, riz, chameau, poulet, Thibétains, Etres Humains malades ou non, Inuits très âgés (conservés dans le permafrost).. Bref tout ce que lui tombe sous la main.. Et avec cela, elle constitue des bases de données génomiques absolument colossales. Elle détient aux alentours de 30% de tout ce qui est séquencés dans le monde.  Pourquoi ? Pour ne pas dépendre de l'Occident dans la recherche de nouveaux médicaments, protocoles, etc.. Et même pourquoi pas, nous les proposer à terme. Un excellent article du New-Yorker : the gene factory.

C'est d'ailleurs ce qui secoue les big pharmas 1.0, qui naturellement ne veulent pas se faire disrupter par ces nouveaux intervenants. Genentech a ainsi acheté pour 60 millions de $ 3.000 séquencages à 23andme.. Pas rien.! (voir précédente newsletter) .. Mais cela a donné des idées à Anne Wojcicki la CEO de 23andme.. "Pourquoi ne pas le faire soi-même alors qu'elle a la matière première ?".. Elle vient ainsi de créer une spin-off : 23andme Therapeutics..

4/ Pourquoi ne pas ouvrir un "e-carnet de santé" dés la naissance ?

Comme nous avons tous une forte probabilité de tomber plus ou moins gravement malade au cours de notre vie, il est probable que l'on va nous ouvrir à la première occasion un "dossier médical". Enfin peut-être car en France, cela fait 10 ans que l'on est sur ce chantier, avec encore peu de résultat mais pas mal d'argent public déjà dépensé (certains parlent de plus d'un milliard d'€ !). Admettons donc..

Dans ce cas pourquoi ne pas ouvrir un "carnet de santé" (vous noterez que je n'emploie pas l'expression "dossier médical" histoire de ne pas froissés certains sachants 1.0). Pourquoi ne pas ouvrir donc ce carnet dés la naissance ? Car le bébé peut lui aussi avoir des problèmes, on pourrait y noter son groupe sanguin, les allergies, etc.. C'est l'idée d'une startup française (WiizBaby)...

Capture d’écran 2015-04-18 à 12.00.12

Certes, l'objectif initial n'est pas celui-là, mais le CEO y pense.. Et tente de passer un accord avec Apple pour son Healthkit.. Je ne suis pas sûr qu'il y arrive, mais si c'est le cas, cela va jaser chez les mandarins gaulois..

5/ L'assurance maladie dans la tourmente de la e-santé ?

Beaucoup pensent que nos compagnies d'assurances, nos mutuelles ne sont pas très évoluées dans ces domaines... Comme d'habitude une startup américaine, dénommée Oscar ouvre la voie..  En tout cas une voie.. Oscar veut devenir le Uber, le AirB&B, le Spotify de l'assurance maladie aux USA. Rien que cela.

Capture d’écran 2015-04-12 à 11.18.24

 En France une startup s'en rapprocherait un peu : Medecin Direct.

 6/ Conférences :

International Bio Printing Congress -

Capture d’écran 2015-04-12 à 10.56.00

 

  Capture d’écran 2015-04-12 à 11.01.17

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce secteur de la e-santé est amené à se développer rapidement. Même les  Russes s'y mettent et viennent d'annoncer la fabrication d'une glande thyroïde en 3D bio printing

Capture d’écran 2015-04-18 à 11.41.24

 

Digital Healthcare innovation Summit

 

Capture d’écran 2015-04-11 à 18.42.58

 

 

 7/ Quelques news pêle mêle..

- Vous vous souvenez de Mr Douste-Blazy ? Qui, Ministre de la Santé de notre République en 2004, avait lancé le fameux dossier médical personnalisé ? (DMP). Toujours pas au point 10 ans plus tard malgré les millions d'€ d'argent public dépensé ? Et bien Mr Douste-Blazy revient mais cette fois, pas folle la guêpe, dans une startup ! Et pas dans un Ministère 1.0 .. C'est ce qu'il aurait dû faire en 2004 d'ailleurs.. Mais c'était peut-être un peu tôt.. La startup en question s'appelle Honestica... Assez peu d'infos sur son site Web..  Créée notamment par l'un des fondateurs de Criteo, l'une des startups française au Nasdaq. Gageons que s'il leurs prennent l'envie de faire un DMP, cela marchera mieux qu'avec nos politiques + nos hauts fonctionnaires + nos SSII 1.0...

- Une startup e-santé française devrait annoncer à la fin du mois une première application sur la watch d'Apple

- L'Institut Français du Cancer publie une excellente newsletteronco-seq.e-cancer.fr. Vous pouvez vous y abonner .. Un exemple :

Capture d’écran 2015-04-18 à 11.45.35

 

Voilà.. il y aurait encore beaucoup à dire.. Cela sera pour la semaine prochaine (peut-être)

PS Et n'oublier pas d'envoyer un petit twiitt à Me Marisol Touraine...

Newsletter e-santé n° 00 http://billaut.typepad.com/jm/2015/04/e-sant%C3%A9-newsletter-012015.html

Newsletter e-santé n° 01 : http://billaut.typepad.com/jm/2015/04/e-sant%C3%A9-newsletter-n-01-avril-2015.html

 


Pas de pot le Billaut ! J'ai encore (un peu) besoin de vous !

Chers Amis, mon affaire concernant la faute médicale qui a conduit à mon amputation de la jambe droite en 2009 ...n'est toujours pas réglée au bout de 5 ans !...

Mais on est en France.. Faut du temps, de la patience, et une certaine dose d'inconscience de ma part !!  

Car si j'avais su que cela soit comme cela, je serais resté coi dans mon fauteuil roulant à regarder TF1 toute la sainte journée .. histoire de m'abêtir un peu plus...

On ne s'attaque pas dans ce pays aux mandarins, aux compagnies d'assurances et autres hauts fonctionnaires comme cela ! Il y  a eu dans mon cas, au moins 2 manquements à la loi Kouchner qui régit ce genre de choses dans notre pays !.. A quoi cela sert-il que nos aimables députés/sénateurs votent des lois, si ensuite on les bafoue allégrement au gré des intérêts des uns et des autres ?

Je vous demande encore de m'aider.. (vous verrez c'est simple) non seulement pour moi, mais pour tous ceux qui comme moi ont été victimes d'une erreur médicale, et qui ont décidé de faire reconnaître la faute : un parcours du combattant éprouvant !.. Je vous rappelle que dans ce pays, il y a entre 600 et 700.000 erreurs médicales, conduisant à environ 30.000 décés.. Et que ce qui m'est arrivé, pourrait très bien vous arriver à vous aussi..

Vous trouverez ci-après la lettre que mon ami Christophe Girardier (qui m'a défendu et soutenu dans mon calvaire), a adressée à la Ministre de la Santé Madame Marisol Touraine (une lettre comparable a été envoyée à Mr Erik Rance, le Directeur de l'Oniam - Office national d'indemnisation des accidents médicaux).

Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi : ci-après un très bref résumé des épisodes précédents (un compte rendu complet de mes pérégrinations dans le système de santé français se trouve sur ma page fan Facebook).

1/ mai 2009 : amputation de la jambe droite suite à la rupture d'un anévrisme poplité. Je n'ai pas été transporté rapidement là où il fallait, suite à une bévue (reconnue aujourd'hui) du Samu de Versailles. Trop tard, jambe nécrosée : amputation au-dessus du genou. 7 heures pour arriver sur une table d'opération ! En Ile de France ! L'une des régions les plus peuplées et médicalisées d'Europe !

Qu'est ce que cela doit être en Lozère ?

2/ juillet et septembre 2014 : la CRCI d'Ile de France (Commission Régionale de Conciliation et d'Indemnisation) reconnaît que le Samu de Versailles a fait une bévue. En fait, la première réunion s'est mal passée, Christophe et moi n'avons pas pu ouvrir la bouche : 1ère entorse à la loi Kouchner - la conciliation en droit français impose que les 2 parties (les plaignants d'un côté, les défendeurs de l'autre) puissent faire valoir leurs arguments aux experts médicaux nommés. Nous, nous sommes fait sortir comme des malpropres, comme si nous étions une m...  ! Nous avons fait part de nos griefs à la Commission, qui a ordonnée une 2éme réunion. Et là, nous avons pu nous exprimer. Et les 2 experts ont reconnus que la faute incombait au Samu de Versailles..

Nous avions donc gagné, mais nous n'étions pas au bout de nos peines... Loin de là !

3/ octobre 2014 : la société d'assurance du dit Samu (la société SHAM) refuse de m'indemniser, en faisant de plus, traîner les choses... Peut-être espérait-elle que nous allions nous décourager ? Aucune empathie chez le Pédégé de cette honorable compagnie d'assurances Mr Dominique Godet, qui m'a éconduit comme un malfaisant. J'ai eu l'impression d'être banni de mon pays ! Malpropre, malfaisant... ce n'est pas de nature à vous remonter le moral, déjà bien bas avec l'amputation...

4/ sur ces entrefaits, comme je suis un peu connu dans le monde de l'Internet français, 2 pétitions sont lancés en ma faveur sur Change.org (je ne le savais pas au départ  : merci à France Miremont, Pédro Abrantes et Benjamin des Gachons - l'une des pétitions a quand même recueilli 35.000 signatures !)

5/ novembre 2014 : nous saisissons l'Oniam, comme le prévoit la Loi. L'Oniam est un organisme d'Etat - donc des fonctionnaires - se substituant à l'assureur "défaillant".. Oniam, qui lui aussi ne respecte pas la Loi ! (2ème manquement à la loi Kouchner). Vu qu'il avait 4 mois pour me faire une proposition d'indemnisation ! Et que nous attendons toujours.. (il devait remettre sa copie le 13 mars dernier). En fait ces fonctionnaires interprétent la loi comme ils l'entendent.. Les mails reçus de leur Directeur Juridique Mr Philippe Treguier sont un morceau d'anthologie de la technostructure 1.0 française ! (je garde ces mails précieusement...).

Vous allez me dire que Jean Michel Billaut n'a pas eu de chances (comme beaucoup d'autres Français qui comme lui, ont eu à pâtir des "erreurs médicales", et des fins de non-recevoir des compagnies d'assurances...).

La France, c'est bien connu, est le pays des Droits de l'Homme. Nous sommes un pays de Droit, et non de lobbyistes fourbes. Notre Administration - qui est la meilleure au Monde - comme le disait le Président Chirac - faite toute diligence pour régler les problèmes des citoyens. Et naturellement elle ne bafoue pas la Loi.. 

On m'avait appris tout cela à l'école de Jules Ferry dans mon jeune temps. Je dois dire que j'en suis revenu... Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas moi qui suis fautif, pour avoir osé déranger ces braves gens !

Comment m'aider ?

Simple.. Suffit d'envoyer un twiitt à @marisoltouraine : merci de vous occuper du cas Billaut, et d'enclencher une modification de la loi Kouchner. (vous pouvez faire un copier coller)...

Christophe explique dans sa lettre que vous trouverez ci-après, le pourquoi d'un amendement à la loi Kouchner...

Merci...

 

13/04/2015

Christophe GIRARDIER

Consultant, représentant de monsieur Jean-Michel Billaut

BOLONYOCTE Consulting

86 rue Olivier de Serres

75015  PARIS

Madame Marisol Touraine

Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Ministère de la santé

14, avenue Duquesne

75350 PARIS 07 SP

Ref :  Affaire ONIAM/CRCI  Jean-Michel Billaut, N° de dossier ONIAM : 13-075-C-081778

 Objet : Difficultés rencontrées dans la procédure d’indemnisation de monsieur Billaut, (reconnu victime d’une faute médicale par la CRCI d’Ile de France), du fait du non-respect par l’ONIAM des dispositions de l’article L. 1142-15 et suivants du code de la santé publique

 Madame la Ministre,

Je prends l’initiative de vous saisir directement, en ma qualité de conseil et représentant de monsieur Jean-Michel Billaut, dans le cadre de la procédure d’indemnisation que celui-ci a engagée suite à l’accident médical grave, à l’origine de l’amputation de sa jambe droite, dont il a été considéré comme la victime par la CRCI d’Ile-de-France; d’une difficulté sérieuse que nous rencontrons avec l’ONIAM en raison du non-respect par cet organisme des dispositions de l’article L. 1142-15 et suivants du code de la santé publique .

Afin de vous permettre de mieux appréhender la nature comme la portée très préjudiciable et douloureuse de cette difficulté pour monsieur Billaut,  il convient en premier lieu de vous exposer le contexte de cette affaire :

La CRCI d’Ille de France a rendu dans cette affaire les 8 juillet et 9 septembre 2014, deux avis engageant clairement  la responsabilité du CH de Versailles (SAMU) dans la prise en charge de monsieur Billaut victime d’une ischémie aiguë du membre inférieur, considérée comme fautive. L’assureur du CH de Versailles, la compagnie Sham, après avoir laissé courir le délai de rigueur de 4  mois, n’ayant pas cru devoir proposer d’offre d’indemnisation à monsieur Billaut , celui-ci, conformément aux dispositions de l’article L. 1142-15 de la santé publique, a donc saisi l’ONIAM par lettre datée du 8 novembre 2014, d’une demande d’indemnisation, par substitution de l’assureur défaillant.

Par lettre du 19 janvier 2015, le directeur juridique de l’ONIAM s’est engagé à remette à monsieur Billaut une proposition d’indemnisation au plus tard le 13 mars 2015.

Au mépris de cet engagement, lequel relève en réalité d’une obligation légale à la charge de l’ONIAM, cet organisme n’a pas adressé la proposition d’indemnisation requise et ses services se sont  bornés à l’envoi  le 13 mars 2015 (soit le dernier jour du délai légal ) d’une offre pour le moins incomplète, d’un montant au demeurant dérisoire, ne couvrant que très partiellement le préjudice extrapatrimonial et de surcroît n’indiquant aucune proposition s’agissant de l’indemnisation des principaux préjudices retenus par la CRCI, en particulier le préjudice  patrimonial, pourtant considérable, eu égard à la situation particulière de monsieur Billaut et malgré les dispositions très claires de l’avis rendu par cette dernière en la matière .

Outre le caractère totalement inexploitable de cette offre, laquelle ne peut en aucun cas tenir lieu d’offre indemnitaire et encore moins de protocole transactionnel au visa des dispositions légales et ses effets déplorables sur l’état moral de Jean-Michel Billaut, profondément affecté par son montant dérisoire au regard des préjudices qu’il a subis, en l’état, cette proposition intervenant rappelons-le au dernier jour du délais légal de 4 mois, relève d’un manquement caractérisé et grave de l’ONIAM à ses obligations au titre des dispositions de l'article L. 1142-15 et suivants du code de la santé publique .

A la lumière de mes derniers échanges téléphoniques avec les services de l’ONIAM, ces derniers m’ont indiqué être en attente d’informations des organismes sociaux, nécessaires à l’analyse des préjudices visés par l’avis émis par la CRCI dans cette affaire, mais ce fait ne saurait justifier l’incapacité de l’ONIAM, au terme d’une période de 4 mois, à remettre à monsieur Billaut une proposition d’indemnisation conforme aux dispositions de l’avis rendu par la CRCI et donc, son manquement à ses obligations légales.

Cette situation établissant donc une violation par l’ONIAM des dispositions de l'article L. 1142-15 et suivants du code de la santé publique, est inacceptable et ne saurait être acceptée plus longtemps. Elle est plus encore choquante eu égard à la situation morale et physique très préoccupante de monsieur Billaut , dont l’existence a été irrémédiablement bouleversée par les conséquences terribles de l’amputation de la jambe qu’il a subie en raison des fautes commises par le CH de Versailles et qui à ce jour, est toujours en attente d’une indemnisation de ses préjudices à laquelle il a droit, près de 6 ans après l’accident médical dont il est la victime et près d’un an après l’avis rendu par la CRCI en sa faveur.

Dans ce contexte, et après avoir mis en demeure le directeur général de l’ONIAM  de remettre  à monsieur Billaut, au plus tard le 29 avril 2015, une proposition d’indemnisation complète et couvrant la totalité des préjudices retenus par la CRCI dans son avis du 8 juillet 2014, je prends  donc l’initiative de vous saisir de cette difficulté, pour solliciter une intervention de votre part pour faire en sorte que l’ONIAM, placé sous votre tutelle, respecte ses obligations envers monsieur Billaut, demandeur d’une indemnisation par cet organisme au titre de l’avis rendu par la CRCI d’ile de France et ce, conformément aux dispositions de l'article L. 1142-15 et suivants du code de la santé publique.

Au-delà de cette difficulté pour laquelle je vous sollicite, il me semble que le cas particulier de monsieur Billaut, clairement symptomatique du véritable parcours du combattant auquel sont confrontés les victimes d’accident ou fautes médicales, reconnues comme telles par les commissions de conciliation et d’indemnisation, pour faire valoir leur droit légitime à réparation de leurs préjudices ; pourrait être une occasion de dresser un bilan objectif de l’application des dispositions de la loi du 4 mars 2002, dite loi KOUCHNER, consacrant le droit à indemnisation des victimes d'accidents médicaux, pour en identifier les effets contraires aux objectifs initiaux louables, tels que visés par le législateur en faveur précisément des victimes.

La réalité dont témoigne la bien triste situation de monsieur Billaut, montre en effet que la loi Kouchner favorise clairement les compagnies d’assurance au détriment des victimes, ces compagnies bénéficient en effet du droit de refuser l’indemnisation des victimes, quand bien même la responsabilité de leur client est clairement engagée par les commissions indemnisation des victimes d'accidents médicaux, dont les dites compagnies sont par ailleurs membres, laissant à la charge des victimes (voire de l’ONIAM lorsque l’offre d’indemnisation par substitution est acceptée) l’initiative de la saisine des juridictions compétentes et toutes les contraintes afférentes en termes de coûts à avancer et de délais d’attente, alors même que l’équité et l’esprit initiale de la loi Kouchner plaiderait plutôt pour une exécution provisoire par les assureurs des responsables des fautes ou accidents médicaux de l’avis rendu  par les dites commissions, à charge pour ces compagnies de saisir les juridictions compétentes pour engager un recours contre les avis rendus à leur encontre.

Cette évolution de la loi constituerait un véritable progrès dans la défense des intérêts des victimes, dont beaucoup à l’instar de monsieur Billaut, se trouvent, par manque de moyen, de conseil, de soutien ou même par désespoir, dans l’impossibilité de bénéficier des dispositions de la loi pourtant instituée en leur faveur et donc du droit  à une juste indemnisation de leur préjudice.

A cet égard, je vous informe que j’ai également saisi le Parlement de cette difficulté et plus largement de cette demande de révision de la loi Kouchner.

Enfin, pour votre parfaite information je vous informe que j’ai indiqué au directeur général de l’ONIAM qu’à défaut de la réception avant la fin du mois d’avril par monsieur Billaut, d’une offre d’indemnisation conforme aux disposition de la dite loi et à la demande de ce dernier, je saisirais la juridiction compétente pour engager la responsabilité de l’ONIAM du fait du manquement caractérisé  à ses obligations au titre  des dispositions de l'article L. 1142-15 et suivants du code de la santé publique .

Je vous remercie de l’attention toute particulière que vous voudrez bien porter à la situation de monsieur Billaut et plus largement à celle de toutes les victimes d’accident médicaux. Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire madame la ministre, à l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

Christophe Girardier

Consultant, représentant de monsieur Jean-Michel Billaut

 

 

 

 

 


e-santé - newsletter n °01 - avril 2015

 La réflexion du jour : l'Etre Humain est une "mécanique" électro-chimique extraordinairement complexe.. Enfin quand il ne comprend pas tout, Homo Sapiens dit que c'est très complexe.. Mais au train où vont les choses, gageons que dans quelques années, cette complexité deviendra portion congrue.. En 1970, Jacques Monod, célèbre biologiste et Prix Nobel, disait que selon lui, au grand jamais, on ne pourrait séquencer notre génome : beaucoup trop compliqué ! 33 ans plus tard c'était fait.

Comme quoi... Faut se méfier des Jacques Monod d'aujourd'hui qui disent qu'au grand jamais l'Etre Humain ne pourra jamais vivre 500 ans et plus.. etc...

Au menu de ce deuxième numéro de ma newsletter e-santé, pêle-mêle :

1/ on va réparer tous les handicapés,

2/nos vêtements deviennent connectés,

3/ l'omerta française sur les erreurs médicales,

4/ l'Etre Humain est complexe, mais la e-santé aussi : un essai de catégorisation..

5/Livre

6/ Conférences et congrés

7/ Données de santé..

1/ Je pense que d'ici quelques années on va réparer tous les handicapés..

Et ces réparés seront probablement plus évolués que les "purs biologiques"... On va vers des Etres Humains nettement augmentés... Prothèses de jambes ou de bras bioniques (connectés au cerveau), rétine artificielle, oreille 2.0... Les aveugles verront, les sourds entendront, les paraplégiques marcheront, etc... Et même ceux dérangés du cerveau... (ce sera pour un peu plus tard). En France il y aurait 10 millions d'handicapés.. (en fait probablement beaucoup plus)..

En fait, l'Etre Humain a une certaine "conscience" de ce qui l'entoure grâce à ces 5 sens, dont les informations sont analysées par son cerveau.. Mais ces 5 sens sont plus ou moins limités.. Par exemple il ne voit pas la nuit, il n'entend des sons que dans une certaine plage, il ne court pas très vite (alors qu'avec les futures prothèses). Etc.. Il est donc probable qu'à terme.... nous aurons des biologiques 1.0, des handicapés réparés, et plus tard des Homo Sapiens 2.0 ?

 2/ Nos vêtements deviennent connectés.. J'en ai repéré 3 (mais il y en a beaucoup plus).

- pour mesurer pendant l'effort, le niveau d'acide lactique de vos muscles, s'il y a un déficit en oxygène au niveau de la cellule musculaire.. pour éviter la crampe.. Vous enfilez sur votre tibia le BSX qui va ausculter en temps réel l'oxygénation de votre muscle.. et vous préviendra quand il faudrait mieux arrêter l'effort...

Capture d’écran 2015-04-06 à 17.31.31

 - Avec un maillot Xelflex porté par votre gamin, plus besoin de lui dire "tiens-toi droit". C'est le maillot qui va s'en occuper.. en lui envoyant de petites vibrations. Ce "tissu detection" du mouvement du corps a de mutiples usages : rectifier une posture de yoga, votre swing au golf, etc..

 - Et pourquoi pas aussi mettre quelques fibres optiques dans vos chaussettes ? (cela coûte moins cher que d'en mettre dans les 158 villages des Yvelines - joke ... ). C'est ce que vous propose Sensoria une startup de Redmond USA (la patrie de Microsoft) : des chaussettes très intelligentes (mais il y a aussi des soutien-gorges, etc) .. Mais pourquoi faire Grands Dieux ?

Capture d’écran 2015-04-06 à 18.06.05

 

3/ Au fait connaissez-vous l'Omerta française ?

On ne nous en parle pas beaucoup, mais il y a en France entre 600 et 700.000 erreurs médicales par an, entraînant environ 30.000 décès (ces chiffres m'ont été communiqués par l'ex Président du CISS, Me Claude Rambaud). Bref une hécatombe plus importante que celle des routes.. Fatalité allez vous dire ? Faudrait augmenter le personnel médical ? Mieux les rémunérer ? Personnellement je doute que cela suffise... En fait, il est probable qu'il faudrait améliorer nettement les flux d'informations entre les personnels, les objets, etc.. Commencer à installer par exemple de beacons comme l'a fait un hôpital américain.. Mais pour cela il faut avoir une culture 2.0 pointue...

En attendant pour réduire le nombre de ces erreurs un centre médical américain a mis sur pied une "room of errors"..  (les pastilles jaunes indiquent les erreurs).  Justement pour apprendre "de visu" aux personnels de santé de ne pas faire d'erreurs.. On devrait s'en inspirer en France : je ne suis pas sûr que l'on ait ce genre de "room"... (les erreurs médicales sont la 3ème de cause de mortalité aux US... 3 millions d'erreurs médicales et un peu plus de 400.000 décès).

Capture d’écran 2015-04-06 à 14.24.45

 

Pastille 17 par exemple : la nourriture et la boisson n'ont rien à faire là.. etc..

4/ Le domaine de la e-santé est lui aussi complexe.. (mais moins que l'Etre Humain)

Ci-après un essai de catégorisation : sur 760 startups dans 28 pays

Capture d’écran 2015-04-06 à 12.24.57

 

5/ Livre

The Digital Doctor.. En vente sur Amazon..  Livre intéressant (en anglais), j'ai commencé à le lire.. Ecrit pas un médecin "évolué" 2.0.. Il nous en faudrait en France.. On en a peut-être, mais les bougres se cachent bien...

Capture d’écran 2015-04-06 à 12.39.59

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6/ Conferences à venir  :

1 - Wearable tech + digital health NYC 2015

Capture d’écran 2015-04-05 à 18.12.42

 

 

 

 

 2- Digital Health Live 2015

Capture d’écran 2015-04-05 à 18.54.34

 

3/ Synbiobeta

Capture d’écran 2015-04-07 à 15.35.34

 

A noter que pour Synbiobeta, il s'agit d'une conférence consacrée à la biologie synthétique.. En gros et pour faire vite : comment créer/modifier de la matière vivante.. Naturellement en France avec notre principe de précaution ce n'est pas très évident... Très peu de Français comme conférenciers à part Denise Silber, Thomas Landrain, et Xavier Duportet..

J'espère que ces conférences seront un jour streamées (comme le fait Apple par exemple pour ces grand-messes) .. Et que les organisateurs proposeront de louer des robots de téléprésence, ce qui permettra de visiter les exposants à distance et de pouvoir discuter avec eux...

A voir les programmes de ces conférences, cela nous change des conférences françaises où ce sont toujours les mêmes mandarins/politiques qui parlent, qui ne s'écoutent pas les uns et les autres, et qui rabâchent toujours à peu prés les mêmes choses.. (je sais, j'en ai fait 2). Un député qui veut mettre les données de santé sur une clef USB, un haut fonctionnaire qui arrive en retard, et qui débite un discours préparé par son énarquillon de services, et qui repart aussitôt (ce sont des gens très occupés ces hauts fonctionnaires), des huiles de divers Ordres, etc.. Tout cela dans un amphi où il n'y a pas de wifi..

 7/ Les données de santé

Cela chauffe sur mon wall Facebook à propos des données de santé .. Il y a les conservateurs : "vous comprenez moi, au grand jamais, j'irai mettre mes données de santé sur... Et les évolués qui eux, au contraire...  Mais je dois dire que les premiers sont la majorité aujourd'hui..

Voilà ci-après un commentaire que je me suis permis de faire...

"De toute façon il me paraît certain que si l'on veut éradiquer de cette Planete cancer et autres cochonneries, il FAUDRA bien mettre dans un SEUL cloud toutes nos données (génome et autres) de tous ceux acceptent de jouer le jeu pour faire avancer la science (données qui seront analysées avec du big data et autre intelligence artificielle).. Cela sera, à mon avis, la seule façon de trouver les organisations cancéreuses, virales, leurs mécaniques, etc.. Il  peut naturellement y a voir plusieurs grands clouds, mais il faudrait une interopérabilité (ce que signale Robert Watcher : le médecin "évolué" du livre cité plus haut). .. Plutôt que de laisser ces données, quand elles existent, dormir sur du papier comme aujourd'hui dans beaucoup d'hôpitaux français... ou sur un disque dur dans un coin.. Ne pas mettre en cloud nos données de santé : c'est le meilleur moyen de crever.. si je puis me permettre..

Plutôt que de dire "moi jamais".. on ferait mieux de réfléchir à ce que fait 23andme qui vient de vendre de façon anonyme et avec leur accord, le séquençage de 3.000 Etres Humains (aujourd'hui 23andme a une base de 850.000 personnes séquencées)... Vendu à Genetech pour .. 60 millions de $... On ferait mieux de réfléchir sur comment monétiser nos données de santé.. plutôt que de jouer au "principe de précaution" gaulois .. Aider la science en gagnant un peu d'argent.. ?http://www.forbes.com/.../surprise-with-60-million.../

J'ai un ami à San Diego (un français qui est parti là bas parce que chez nous ce qu'il veut faire n'est pas possible) qui s'attelle à cette monétisation.. On aura je pense l'occasion d'en reparler..

 Voilà pour le numéro 01 de ma newsletter e-santé.. A la semaine prochaine (peut-être)..

Pour ceux qui n'ont pas lu la n° 00 c'est ici..

 


e-santé - newsletter n °00 - avril 2015

La e-santé continue de galoper..

Suite à la publication de mon e-interview par un journaliste de la revue Hospitalia.. j'ai reçu pas mal de témoignages.. La e-santé commence à intéresser dirait-on. La France va-t-elle enfin se réveiller ?

Je me suis donc dit que publier une newsletter serait utile .. Tous les jours en effet il y a des news qui sont diffusées ici ou là.. Et comme je m'intéresse à la chose...

Voilà donc quelques informations que j'ai glanées au cours de la semaine dernière.. Sur plusieurs thémes : 1/ allons-nous pouvoir/vouloir monétiser nos données de santé ? 2/ La startup de la semaine : Theranos, 3/ Un point sur le financement des startups e-santé aux USA...

1/ Plusieurs startups dans le monde vous proposent de stocker sur leur plateforme vos propres données de santé.. et pour certaines de les monétiser..

Leur analyse est simple : plus il y a de gens qui stockent leurs données de santé (sur une même plateforme, car si elles sont éparpillées on ne pourra rien en faire..), plus la recherche avancera vite. Donc constituer une communauté de personnes malades ou non et des chercheurs...

Par exemple:

- openhumans.org : pas besoin de mourir pour donner votre corps à la science ! "Open source yourself ": voilà la baseline de cette startup créée à Boston par une organisation "non profit" ...

- une autre "non profit" américaine : DataDonors : voilà les données qu'ils vous proposent de stocker chez eux.. Capture d’écran 2015-04-04 à 14.55.32

 

- Symphony Health.. qui en plus fournit des instruments d'analyses ..

- Our data Mutual : des Anglais. En fait cette plateforme monétise tout type de données, et vous pouvez décider si vous voulez une "privacy" haute ou faible.. Naturellement, plus elle est faible, plus leur monétisation serait haute.

Capture d’écran 2015-04-04 à 16.04.12

- Et même des Suisses avec Healthbank : probablement le projet le plus abouti dans ce domaine avec la "sécurité suisse" comme il se doit.. vos données de santé dans un e-coffre-fort suisse...

Capture d’écran 2015-04-04 à 15.27.14

 

Il s'agit là de startups... Naturellement les grands de la technologie américaine, Apple en tête avec son healthkit et son researchkit sont déjà présents.. Et les autres ne vont pas tarder à arriver...

Facebook d'ailleurs vient d'annoncer une App qui vous propose de séquencer votre génome. Accord passé avec Genes for Good..

Enfin, beaucoup d'analystes insistent naturellement sur la "privacy".. Et certains de préconiser l'utilisation de la blockchain pour se faire..

Le privacy certes, mais c'est une notion somme toute relative. Car pour certains, si leurs données étaient monétisées à leur profit, la privacy serait réléguée au 2ème plan !

Ainsi 50 % des Anglais considèrent d'une façon générale que leurs données valent au bas mot 1 million de Livres Sterling ! Ce qui est peu d'ailleurs si l'on considère que 23andme par exemple a vendu 3.000 séquençages génomiques de personnes (avec leur assentiment et de façon anonyme) à Genetech (un big pharma) pour 60 millions de $ ! Sans naturellement en rétrocéder une part aux 3.000 personnes.. 60 millions de $ pour 3.000 personnes.. cela fait 20.000 $/personne.. (on est loin des 8 $/utilsateur que Facebook gagne par an en monétisant nos contenus).

J'ai l'impression qu'avec la e-santé et sa médecine 4P, non seulement les Etres Humains vivraient probablement mieux avec moins de médecine curative plus ou moins lourde, mais de plus, ils pourraient gagner un peu d'argent en remettant leurs données à des structures adhoc qui eux, vendraient les dites données aux big pharmas ou aux big IT companies... Lesquels avec cela pourraient trouver de nouveaux médicaments, protocoles, organisations, etc.. Cela permettrait peut-être aussi de réduire à portion congrue l'abyssal déficit de notre Sécurité Sociale, et de tenir à l'écart nos voraces 650 Mutuelles qui sont de grande opacité... (proposer des remboursements en % de ceux de la Sécurité sociale est abcons pour la plupart d'entre nous, et surtout ne permet pas de comparer leurs services. Il serait utile qu'une startup s'en occupe !).

Un cercle vertueux en quelques sorte..

Mais bon, on en loin en France.. Déjà pas mal à faire avec la généralisation du tiers payant qui occupe toute la gente médicale...

2/ Theranos : retenez bien le nom de cette startup créée par Elizabeth Holmes aux USA: un Steve Jobs en jupon..

Theranos révolutionne l'analyse de sang, qui habituellement se fait à la demande de votre médecin dans un laboratoire d'analyses médicales. Avec une grande quantité de sang.. Avec Theranos il suffit d'une petite goutte.. Et simplement d'aller dans une pharmacie..

Capture d’écran 2015-04-04 à 15.15.20

 

Les résultats vous sont fournis en quelques heures et non en quelques jours.. Et sont beaucoup plus précis que dans le monde traditionnel. Une analyse de sang pour savoir si vous avez du cholestérol ne vous coûtera que  2,99 $.

Bref Theranos devient le Uber, l'AirB&B, etc.. des laboratoires 1.0 des analyses médicales.. Et je pense qu'à terme on pourra faire soi-même ce genre d'analyses chez soi... Mais n'anticipons pas...

3/ Les VC américains continuent de financer à très grande échelle ce nouveau secteur... Plus de 4 milliards pour 2014, 2 fois plus qu'en 2013.. (A noter qu'Hospitalia n° 28 dans un article de son dernier numéro - page 28 - annonçait 2 milliards pour 2014 : preuve que les professionnels de santé français ne sont pas très informés de ce qui se passe ailleurs)..

Capture d’écran 2015-04-04 à 15.41.22

 

Et voilà ci-après une liste de startups récemment financés .. Histoire de vous montrer qu'aux USA on ne badine pas..  Les liens sont actifs sur le site .. Donc si vous voulez en découvrir quelques unes..

Capture d’écran 2015-04-04 à 15.45.33

Voilà la pêche de la semaine.. A la semaine prochaine (peut-être).

Pour recevoir cette newsletter : il suffit de vous abonner à mon flux RSS.

PS Une startup e-santé française va annoncer une app e-santé pour la montre d'Apple, et probablement dans quelques mois un "dossier médical"... A suivre..