« février 2012 | Accueil | avril 2012 »

Tout le département des Yvelines va être fibré !.. si, si.. 157 millions d'€ pour la partie rurale...

Incroyable mais vrai !... Je n'en suis pas pas encore revenu... Tout le département des Yvelines (78) qui se trouve en Région Ile de France, juste à l'ouest de Paris, va etre complétement fibré... (Paris et la petite couronne paraissent tout petits par rapport au 78)...

Capture d’écran 2012-04-01 à 07.18.49
Même Villiers Le Mahieu ! (VLM pour les intimes, qui se trouve à côté de Montfort l'Amaury - avec le backbone public qui passe à 5 kms ..) ... Alors que toute la France se joue dans ce domaine une comédie grecque des temps modernes, avec tout le e-micmac qui secoue les uns et les autres depuis quelques années, une lueur d'espoir s'est enfin allumée... Mais que je vous conte la chose rapidement... 

IMG_0277

Donc, hier vendredi 30 mars, le Pdt du Conseil Général réunissait ses ouailles (les élus locaux du département - il y en avait 220 dans la salle - dont mon Maire Mr Faré..) au Palais des Congrés de Versailles... Je ne suis pas élu, mais par faveur toute spéciale, j'ai été invité... 9:30 tapantes, la réunion a commencé (on ne badine pas sur les horaires dans le département)... Réunion pilotée par l'excellent Nicolas Potier de Tactis (Tactis a aidé les élus à mettre au point la e-stratégie..).. 

2 tables rondes se sont succédées avec questions de la salle...

1ère table ronde : Christian Beley, élu en charge des affaires économiques du département a un fait un trés bon topo sur le pourquoi...  Puis l'AVVICA, et la société PMP ont dressé un état des lieux de l'aménagement numérique du territoire français : une e-pétaudière/foutoir ! (pas triste - je suis bien content d'habiter les Yvelines) et Ariel Turpin de la Seine et Marne est venu expliqué la fibre à Chevry Cossigny (tout le monde en veut dans le village)...

2ème table ronde : les principes d'organisation du réseau numérique yvelinnois avec Aude Debreil - Directeur Général des Services, Nicolas Potier a fait un récapitualitf sur l'architecture fibre optique jusqu'à l'abonné (pas inutile je trouve pour nos élus) et enfin 2 topos. L'un sur le développement en zone dite privée (forte densité à l'est du département) avec SFR et Orange.. (non, non, ils ne se sont pas disputés sur l'estrade... Bon, sont pas allés jusqu'aux bisous/bisous... Mais ils ont quand même laissés entendre qu'ils utiliseraient les mêmes matériels d'équipement... histoire de peser sur les prix..). L'autre, sur le déploiement en zone publique (l'ouest du département avec une faible densité : la campagne).

Et Alain Schmitz, Président du Conseil Général des Yvelines a conclu magistralement cette réunion de travail.. Magistralement car ce Monsieur a certainement compris ce que le numérique et le TRES haut débit pouvait apporter au département.. Grande attractivité du territoire, le soubassement d'une économie nouvelle qui permettrait le développement durable (avec le télétravail), la e-santé, la domotique, etc... Il a même félicité ouvertement Laurent Braconnier NOTRE fonctionnaire terrorial du CG qui a été le pivot de la mise en route de ce grand chantier ... Laurent a été chaudement applauti par la salle .. Et le Président Schmitz espère que d'autres départements (il y avait l'Oise dans la salle) ne vont pas nous le piquer..

Capture d’écran 2012-03-31 à 08.45.06

Bref, content qu'il était le Billaut (mais un peu con, parce que je filmais avec mon iPhone 4S équipé d'un microphone pro, que j'ai oublié de mettre sous tension...)

Quelques remarques pême-mêle si vous le voulez bien...

1/ L'astuce des Elus a été de découper le département en 2 : les villes denses à l'est, la campagne à l'ouest... Et ils ont réussi le tour de force de mettre d'accord Orange et SFR qui vont s'occuper "main dans la main" de l'est dense... (espérons que cela "dourre" comme disait la Reine Mère)... On nous a montré des cartes extrêmement détaillées... Il est à craindre cependant, que les Yvelinois des villes ne mordent pas rapidement à l'hameçon de la fibre, car il ont déjà de l'ADSL à fort débit (c'est ce que l'on observe dans Paris à ce que l'on dit)... Pourquoi prendraient-ils donc la fibre ? Alors que pour les Yvelinois des champs je pense que 80% des abonnés ADSL feront le grand saut dés le lendemain de l'arrivée du réseau optique...

2/ Nos élus ont choisi la fibre à l'abonné.. Pas d'étapes intermédiaires genre ADSL amélioré, satellite, hertzien, wimax, ... C'est à mon avis ce qu'il faut faire pour bien préparer le futur du terrioire.. Naturellement, comme dans toutes les réunions en Gaule qui parlent de cela, il y a eu un zigoto qui a fait remarquer qu'il faudrait peut-être attendre l'amélioration des technologies hertziennes, Wimax, etc... Il n'a pas été sifflé ni sorti de la salle.. Mais Nicolas Potier, tout en douceur, l'a renvoyé dans ses buts 1.0..

3/ La partie est et la partie ouest vont être déployées "en même temps" (pas de fracture fibre dans le département)... Et pour la partie campagne non rentable pour nos aimables opérateurs privés, le CG va mettre 157 millions d'€ sur la table. Vous trouverez ici une carte trés détaillée du département par communes.. (essayez de repérer où se trouve Villiers le Mahieu).

4/ L'organisation de ce grand chantier qui nous a été décrite, ne va pas pas être triste... Il faudra que tous les élus remontent leurs e-manches et se mouillent la ichemise a dit le Président .. Une commission départementale d'aménagement numérique va être mise sur pied pour suivre les travaux, les délais, etc... Et chaque collectivités locale ou communautés de communes devra nommer un élu référent : un monsieur/madame fibre.. A noter que le CG a ouvert un site "travaux". Les communes/communautés de communes vont pouvoir y déposer leurs déclarations de travaux, ce qui devait éviter à l'avenir de ré-ouvrir les trottoirs à tout bout de champ... 

Point noir : les délais (mais peut-on faire autrement ?).. Tout doit être terminé en 2020 (VLM est prévu entre 2013 et 2018 - mais on va essayer d'être fibré dans les premiers - j'ai quelques idées..). Laurent Braconnier d'ailleurs s'est fait agresser par quelques élus : "moi d'abord, moi d'abord !.." Forte appétence donc...

5/ Equiper son territoire d'un réseau de télécommunications à TRES TRES haut débit est un facteur d'attractivité forte pour les entreprises technologiques du Monde (le reste de la France faisant partie du Monde).. D'autant plus que le département est dans la mouvance de Paris, et peut donc bénéficier de tous les services nécessaires (financiers, consutants, juridiques, etc..) . Les Yvelines sont en effet proches de Paris (40 kms), et disposent d'une infrastructure ferroviaire et routière qui irrige convenablement le territoire.. De plus, il y a de l'espace... (plutôt que de s'entasser dans Paris ou à Issy les Moulineaux).. 

6/ Je pense que maintenant notre Président du 78 devrait faire un appel au Monde... "Venez chez nous tester les nouvelles applications que le TRES haut permettra de faire : e-santé, télétravail, éducation, mondes 3D interactifs, administration 2.0, data centers pour du cloud computing, etc.... Vous aurez une importante population de cobayes... Et quand le reste de la France, de l'Europe, des USA, etc..  vont eux aussi se fibrer complétement, vous pourrez aller leur vendre ce que vous avez mis au point chez nous.. " Les Yvelines ont d'ailleurs un passé important de tests et de mise au point de business model ... Aprés tout, notre stratégie Minitel a bien été testé chez nous à Vélizy au début des années 1980 (je sais, j'y étais)... Pourquoi ne pas recommencer avec la fibre ? En 2006 Sarkozy, à l'époque Président du CG92 a fait voter 80 millions d'€ pour fibrer les Hauts de Seine... On ne sait trop où cela en est aujourd'hui.. Je pensais, qu'à l'instar d'Alain Schmitz, Sarkozy avait compris à quoi servait la fibre et qu'il mettrait en oeuvre une stratégie globale fibre pour la France en arrivant à l'Elysée. Manifestement, il n'avait pas très bien compris (remarquez qu'à écouter les discours des autres prétendants au Trône de France, ils n'ont pas compris non plus).. La stratégie adoptée par la France pour mettre en oeuvre son infrastructure trés haut débit est du style : chacun se débrouille... Ceux qui voient plus loin que les autres (et qui ont des sous) vont naturellement tirer leur épingle du jeu mieux que les autres... 

7/ Vous trouverez ici tous les slides qui ont été présentés lors de la réunion...

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire... On verra comment tout cela se met en place.. En tout cas, je suis bien content d'habiter dans la belle campagne yvelinnoise... Espérons que nous ne rencontrerons pas les problèmes du 92 ! 

Et je vous prie de croire que je ne vais pas rester inactif... On va pouvoir se mettre auu boulot..

PS 1 - Je vais publier dans les prochaines heures une excellente e-interview de Thomas Gassiloud, le jeune patron de Wibox, premier opérateur rural FTTH français, qui vient d'annoncer sa box.. Il nous brosse le paysage du "e-foutoir fibre" du pays.. Et le business model d'un FAI FTTH, etc.. Vous verrez, trés intéressant...

PS 2 - En octobre 2001, j'étais allé voir Mr Hervé Planchenault, maire de Montfort l'Amaury et Conseiller Général du 78, avec une petite note, lui proposant exactement ce que le Conseil Général vient d'annoncer... Il n'a pas donné suite... Bon. J'étais un peu en avance... Remarquez pas tellement, puisque de 2002 à 2006, j'ai aidé feu André Labarrère, maire de Pau pour mettre en oeuvre son réseau optique... En fait, j'ai surtout aidé Jean Pierre Jambes - le Braconnier local de l'époque... Et j'avais commencé à aller voir des tas de gens dans le monde pour leur dire que c'est à Pau que cela se passait... André a eu la fâcheuse idée de décéder... Le plan de développement économique basé sur le réseau fibre a été stoppé, les suivants ayant une courte vue à la sauce 1.0...  Mais le réseau est là.. Et il fonctionne... 

PS 3 - Il me semble qu'il serait utile de proposer aux élus/fonctionnaires territoriaux des Yvelines une école.. pour apprendre les rudiments du développement fibre (le GC a publié un excellent glossaire) ... et surtout apprendre à utiliser les outils de l'Internet eux-mêmes dans la vie de tout les jours ... Pour montrer l'exemple. Et préparer toute l'administration du Département en mode "cloud"... avec les outils du 2.0..  Ce qui permettait de réduire les coûts..

PS 4 - Un atelier par ailleurs serait probablement du plus bel effet pour y faire plancher startups et autres ... Atelier ouvert naturellement à la population yvelinnoise..

PS 5 - La stratégie retenue par les Yvelines pourrait à mon sens s'appliquer à tous les autres départements... Scindez le territoire en 2... Les zones denses d'un côté, les zones rurales de l'autre (en retenant les critères du 78 - voir les documents publiés sur le site du CG)...Pour les zones denses, retenir au moins 2 opérateurs privés (histoire de ne pas avoir d'ennuis..). Pour les zones rurales, il va falloir mettre la main au porte-monnaie.. Pour en calculer le montant en première approximation retenir la structures de coûts du 78 (157 millions pour x habitants)... Là où le bas blesse : votre département n'a pas assez d'argent... Il vous faudra râler... Obtenir que le fond Pintat se mette en route (mais aucun prétendant au Trône n'en parle - donc envoyez leur une bafouille avant l'élection, car après..)... Proposez à l'AMRF (association regroupant 10.000 maires de petits villages) de se bouger le e-popotin... (j'avais proposé à son Président de se présenter à l'élection présidentielle)...

 


Connaissez-vous Grégoire Lopez from Paris ? Tactill : une caisse enregistreuse sur iPad ...

Capture d’écran 2012-03-29 à 16.14.01Tactill transforme votre iPad en caisse enregistreuse. Grégoire nous explique, et nous fait une petite démonstration de l'apps devant sa webcam (apps encore en bêta)...

3 objectifs pour cette caisse enregistreuse d'un nouveau genre... Savez-vous combien coûte une caisse enregistreuse 1.0 ? (vous serez surpris)...

De plus avec l'iPad, c'est la mobilité pour encaisser dans le magasin ou à l'extérieur dans le cas de vente itinérante, de vente dans les salons, etc..

En fait, Tactill offre à tout type de commerces la possiblité d'encaisser comme les vendeurs d'Apple le font dans les Apple Stores..

Pourquoi Grégoire a eu cette idée ? (Non, son papa n'était pas commerçant avec une grosse caisse enregistreuse dans son magasin...)

Capture d’écran 2012-03-29 à 18.50.03

Quelles sont les fonctionnalités de la i-caisse ? Ouverture de la caisse, catalogue de produits à la vente, enregistrement des achats du client, bouton à payer, édition du ticket de caisse (qui peut être envoyé par email - ce qui permet au commerçant de se constituer un petit fichier de clients...), ou sur une imprimante thermique... Comment l'iPad se connecte sur cette imprimante ? (grâce à une petite innovation de Tactill : le tactillprint...)..

Au fait quel iPad est proposé ?

Capture d’écran 2012-03-29 à 19.02.23
Fermeture de la caisse en fin de journée... Et édition d'un PDF par l'iPad récapitulant les ventes réalisées...

Nouvelles fonctionnalités qui vont être intégrées ? Connexion de la i-caisse à un cloud pour étendre les fonctionnalités d'analyses des ventes, proposer de nouveaux services au commerçant...

Tactill va-t-il aller jusqu'à la tenue de la comptabilité du commerçant ?

Quel est le business model de Tactill ? Un modèle freemium... Comparaison avec le prix d'une caisse enregistreuse 1.0 ? (il n'y a pas photo)... Qu'est ce que le pack starter kit de Tactill ? 

Capture d’écran 2012-03-29 à 19.02.11
Quel est le marché actuel de la caisse enregistreuse 1.0 en France ? 600.000 points de vente (300.000 commerçants)... Comment sont commercialisées ces caisses 1.0 ?

Commercialisation de la i-caisse ? "Par l'appstore uniquement pour l'instant ..." Utilisation des réseaux sociaux ?

Nouvelles fonctionnalités ? Gestion des codes barres, gestion du stock, i-caisse spécialisée pour les restaurants, accés par le cloud ,etc...

Concurrence ? "Oui, aux USA..."

Visées internationales ? "Bien sûr..."

Commentaires au débotté... Décidément l'iPad se met à toutes les sauces professionnelles ... Les plans pour les architectes, pour les médecins avec Weda qui sort son application de gestion de cabinet médical dans le cloud sur iPad avec Vitalink (bientôt sur le e-billautshow), et maintenant pour les commerçants... Ce qui fait un marché potentiel en France de plusieurs centaines de milliers de professionnels..

L'arrivée du cloud avec connexion des tablets va prendre probablement en sandwich, non seulement les fabricants de hardware 1.0 (comme les caisses enregistreuses traditionnelles), mais aussi les éditeurs de logiciels à la sauce 1.0... Bientôt, on trouvera des apps pour les professionnels de la Justice ? Pour...

Bravo en tout cas à Grégoire et son équipe...

Pour contacter Grégoire Lopez : gregoire(arobase)tactill.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

 


Connaissez-vous Claudia Zimmer from Montpellier ? Aquafadas : l'Adobe français...

 

Capture d’écran 2012-03-29 à 13.47.32Aquafadas : drôle de nom allez-vous dire ? Et pourtant c'est du latin et de l'occitan... Claudia explique le nom et la genèse de la société (créée en janvier 2006) qui emploie aujourd'hui une cinquantaine de personnes avec déjà une filiale à New-York.. Donner des outils simples aux créatifs, pour créer leurs contenus...

Au départ, Aquafadas a réalisé des outils logiciels pour le Mac d'Apple : fabrication de catalogues, outils de storytelling, etc... Qu'est-ce que la platefome AVE!Comics ? Comment fonctionne-t-elle ? (le marché de la BD en France en € est plus important que celui des Comics en $, mais ce n'est pas pour autant que..).

Capture d’écran 2012-03-29 à 13.53.43

En fait, Aquafadas réutilise depuis, tous les outils déjà créés en les améliorant, pour aborder d'autres marchés. Le tout en suivant et même précédent les évolutions technologiques, notamment la qualité des écrans... 

Aprés la bande dessinée donc, le secteur de la presse, qui avec les outils d'Aquafadas développe ses propres contenus, sans écrire une ligne de codes..... Avec la création de "journaux" pour l'iPad ( La Tribune, le Reader Digest's, Bayart, .. à venir Lagardère, Prisma, etc..).

Capture d’écran 2012-03-29 à 13.48.24

Androïd est annoncé pour les prochains mois... suivront probablement les plateformes futures.. "La chance, nous dit Claudia, c'est que nous avons imaginé nos outils avant qu'Apple sorte son iPhone..." Pourquoi ?

Aprés la bande dessinée et la presse, voilà maintent le secteur du marketing qui commence à utiliser les outils d'Aquafadas pour créer du contenu (flyers, dossiers divers, etc..).

Quel est le business model d'Aquafadas ?

Capture d’écran 2012-03-29 à 14.06.22

Plus de 50.000 clients actuellement..  Comment se fait la commercialisation ? "On observe actuellement une diminution du nombre de grands salons, d'expositions 1.0 dans le monde semble-t-il.. Les rencontres - fortuites - avec des partenaires potentiels deviennent un peu plus compliquées"...

Est-ce que tous les outils d'Aquafadas font être accessibles prochainement dans le cloud ?

Pourquoi une filiale à New-York ?

Quid de la réalisation de livres avec les outils d'Aquafadas ? Comparaison avec le iBooks d'Apple ?

Concurrence ? 

Nouvelles fonctionnalités ? Quid de la vidéo ? Portage dans le monde Windows ? L'ére du PC disent certains se terminent... Qu'en pensent Claudia ?

Aquafadas va-t-il partir en Silicon Valley  et quitter Montpellier ?

Que pense Claudia du développement de l'économie numérique en France ? " La France n'est pas un pays d'early adopters..."

Commentaires au débotté.. Voilà une société qui est loin d'être "fada", c'est le moins que l'on puisse dire... Et c'est bien dommage que la société française ne soit que suiveuse... Mais bon, cela va peut-être changer avec toutes ses starups qui sont en train de se créer deçi-delà ?

Pour contacter Claudia Zimmer : allison.reber(arobase)aquafadas.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub 

 


Connaissez-vous Jean Marc Plueger from Paris ? Yasound est à la e-radio, ce que Twitter est au microblogging...

 

Capture d’écran 2012-03-28 à 14.33.53Jean Marc avec son équipe a mis sur pied une plateforme, dénommée Yasound  permettent à tout un chacun de créer facilement sa radio personnelle, sociale, légale, diffusée 24h/24, 7j/7... Qui est disponible depuis peu (le mardi 20 mars) sur l'iPhone, l'iPad, et très bientôt sur le Web (fin mai..).. et Androïd...

Pourquoi cette idée ? La radio existe sur le Web depuis quelques années déjà, mais les outils de "fabrication" d'une e-radio ont assez peu évolués... Et en tout cas, ils n'intégraient pas la révolution des réseaux sociaux... Avec Yasound vos amis dans les réseaux sociaux, peuvent écouter votre radio... 

Capture d’écran 2012-03-28 à 15.08.08

Comment créer sa radio ? "C'est très simple.." Pour des raisons de droits, l'application Yasound n'est disponible que sur l'Appstore français.. Bientôt ailleurs... 

Capture d’écran 2012-03-28 à 14.47.46

Comment faire sa programmation musicale ? Yasound est-il un concurrent de Spotify ? De Deezer ? 

Qui va écouter ma radio ? Mes amis Facebook ? Et l'on peut savoir en temps réel qui parmi les amis facebook écoute... Et s'ils ont eux-mêmes créés une radio... On peut aussi les rejoindre sur la radio qu'ils sont en train d'écouter... 

Où se trouve les titres de la programmation de votre radio ? Peut-on intégrer un podcast ? Sa propre création musicale ? Combien de titres actuellement disponibles pour faire sa programmation ? Pourquoi une radio de type Yasound n'a pas absolument besoin des millions de titres d'un store comme iTunes ?

Capture d’écran 2012-03-28 à 14.54.02

Jean Marc présente ce que le "New Morning"  de Paris va sortir bientôt comme radio..

Quel est le business model d'Yasound ? "Du freemium.."

Capture d’écran 2012-03-28 à 15.10.24Combien de Yasounds seront créées d'ici la fin d'année ? "Il y a trés peu de "radio légales" dans le Monde (moins de 100.000 et moins de 200 en France).. Alors qu'il y a 1 milliard de pages Facebook, et des millions de comptes Twitter...  Et l'audio peut tout aussi bien se partager que du texte, de la vidéo. Et la musique transcende les frontières (pas de barrières de langues...)...

Pourquoi donc y a-t-il si peu de radio web aujourd'hui ? 2 raisons... que Jean Marc détaille... De plus, il n'y avait pas jusqu'à présent de fonctions sociales et d'interaction comme il existe avec les blogs et les réseaux sociaux..

Concurrence ? Comment Yasound se positionne par rapport à Radionomy par exemple ?

Yasound sera-t-il dans l'Appstore mondial d'Apple ? "Oui, mais dés que l'on touche à l'audio on est face à des problématiques de droits complexes"... Jean Marc nous fait un petit cours sur les droits en radio et les droits en streaming.. Cela serait trop simple si c'étaient les mêmes...

Pourquoi par exemple, Deezer ne peut pas streamer sur les USA, alors que Spotify le fait ? Pourquoi est-il plus simple de créer une webradio aux US qu'en France et en Europe ? En France, pour diffuser une webradio il faut l'accord de la Sacem d'une part, et d'autre part les 2 syndicats de producteurs.. Alors qu'en streaming il faut un contrat avec chaque maison de disques... Par ailleurs, les majors pensent que la radio ne va pas cannibaliser leurs ventes, au contraire... Car cela leurs fait de la publicité...

Une levée de fonds vient d'être fait par Yasound .. Une autre plus tard pour internationaliser ...

Commentaires au débotté... Bon... je peigne un peu ma playlist "d'oldies but goodies"...  et je fais mon yasound...  Cela serait bien aussi d'avoir quelque part (comme le fait Spotify par exemple) un site qui liste tous les yasounds ?... Mais je suppose que c'est prévu...

Pour contacter Jean Marc PLueger : info(arobase)yasound.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Régis Le Guennec from Vern sur Seiche ? publiShare : multi-sites, multi-langues, multi devises..

(pour ceux qui le savent pas Vernes sur Seiche se trouve un peu au Sud de Rennes..)

Régis a mis sur pied depuis quelques années déjà au sein de Capture d’écran 2012-03-27 à 14.27.30sa société Mba-Multimedia, une plateforme de gestion de contenus dénommée Publi-Share, plateforme qui a la particularité d'être multi-sites, multi-langues, multi-devices... Il nous explique en détail...

Votre entreprise voudrait diffuser un même contenu sur plusieurs sites Web ? En plusieurs langues ? Contenu accessible sur tout type d'équipement ? Alors publiShare est fait pour vous...

Quel est le business model de Mba-multimedia ?

Comment sont gérées les langues (du chinois, au russe, etc...). 

Concurrence ? 2 types de concurrents, publiShare se trouve entre les 2.. 

Commercialisation ? Utilisation des réseaux sociaux ? 

Capture d’écran 2012-03-27 à 14.37.22

Nouvelles fonctionnalités qui vont être intégrées sur la plateforme ? "Adaptation à l'écran Retina de l'iPad3, gestion de formats adpatés au smartTV, Web 3D intégré dans une page Web, etc.. Quel est l'intérêt de mettre du 3D dans une page Web ?

Utilisation du cloud computing ? "On y déjà presque..."

publiShare intégre-t-il des fonctions e-commerce ?

Visées internationales ? 

Quid de l'Internet en Bretagne ? "Beaucoup de projet, dans l'éducation, la santé.. des gens qui ont des idées..."    

Pour contacter Régis Le Guennec : regis@mba-multimedia.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub 


Connaissez-vous Romain Brouard from Paris ? JobProd : le marché du travail basculera-t-il dans la visiophonie ?

 

Capture d’écran 2012-03-26 à 11.14.39Romain a cofondé une plateforme dénommée JobProd, permettant à deux populations qui ont des difficultés pour se connaître, de se rencontrer... D'un côté ceux qui cherchent à embaucher des développeurs : les startups en l'occurence, et de l'autre ceux qui cherchent un emploi à savoir, les développeurs (les geeks).. Le tout sur une plateforme visiophonique...

Nos geeks ont des difficultés à trouver ces startups pour la bonne raison qu'elles on assez peu de visibilité (sauf sur le e-billautshow ?)...Un développeur veut a priori travailler dans une entreprise dans laquelle il fait bon vivre et travailler...

Comment se fait la sélection des entreprises par JobProd ? Par interviews par Skype... Interviews du dirigeant, du responsable technique, visite des locaux (avec Skype, il suffit d'avoir du wifi dans les locaux ce qui est trés souvent le cas... et de se promener avec son ordinateur portable équipé d'une webcam, ou encore disposer d'une tablet pour montrer les postes de travail, etc...)

Et eux aussi vont se faire interviewer par Skype... Comment trouver les candidats ? "Nous avons aujourd'hui 2.000 candidats en portefeuille..."

Capture d’écran 2012-03-26 à 11.26.08De plus les développeurs vont passer une batterie de tests pour tester leur niveau dans leur domaine de compétence (un QCM informatique par language de développement...)... Ce qui, note Romain, favorise le buzz autour de JobProd...

Quels conseils JobProd donnent aux geeks avant de réaliser la visio ? Les vidéos correspondantes aux enregistrements des visiophonies avec les développeurs, sont-elles ouvertes pour tout le monde ? "Une vidéo.. c'est mieux qu'un CV..."

Capture d’écran 2012-03-26 à 11.39.41

D'où viennent les candidats ?...  "Les 3/4 viennent de SSII 1.0.. Ils veulent un autre environnement de travail "plus sympa"...

Combien y a-t-il de startups en France ? "Entre 50 et 100.000", pense Romain... Où sont situés ces startups et ces geeks ? "Ils sont partout dans le Monde..." Romain donne des exemples...

Et JobProd n'est pas limité qu'aux petites entreprises ...

Ci-après une copie d'écran d'une étude de cas... avec un développeur qui a quitté une grande SSII...

Capture d’écran 2012-03-26 à 14.08.42

Mais tout cela n'est que la partie immergée de la chose... Comment fonctionne la mise en relation ?

Quel est le business model de JobProd ? Gratuit pour les candidats.. Par contre la mise en contact... Et les tarifs proposés par Jobprod sont nettement moins élevés que dans le monde 1.0... 

Concurrence ? Commercialisation ? Utilisation des réseaux sociaux ? JobProd va-t-il utiliser d'autres plateformes collaboratives que Skype ? 

Capture d’écran 2012-03-26 à 14.23.30

Nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées sur la platforme ? Quid de la mobilité ? La mécanique de JobProd basée sur Skype, peut-elle s'appliquer à d'autres créneaux du marché de l'emploi ? Réponse de Romain : "Oui, pour les commerciaux, les gens de marketing, les graphistes, des "free lance", des consultants ,.. etc...

Trouvera-t-on JobProd en marque blanche ?

Visées internationales. ? "Ouais, tout a fait.. "..

Pour l'instant, JobProd ne cherche pas d'argent... mais on ne sait jamais ?

Comment Romain juge-t-il la situation de l'Internet en France ?

Commentaires au débotté  Romain m'a avoué que c'est le e-billautshow (que je réalise avec Skype) qui lui a donnée l'idée de mettre en oeuvre JobProd... On comprend assez facilement que la population ciblée par JobProd puisse utiliser facilement la technique visiophonique... La visiophonie fait gagner un temps considérable en réduisant le "temps perdu" dans les transports... Donc gain de productivité, d'argent, moins de CO2... Mais ce n'est pas encore dans les gènes de tout un chacun... Pourquoi par exemple, le Pôle Emploi ne se mettrait-il pas à proposer une technique de type JobProd ?

Je pense que le marché de l'emploi en France est mal organisé.. Ou plutôt non.. Le marché de l'emploi pourrait mieux s'organiser avec les outils du 2.0...

Cela étant, j'observe que depuis 3 ou 4 mois, à côté du papy-Skype - racheté quelques milliards de $ par Microsoft - , l'offre de plateformes visiophoniques explose aux USA : Vidyo, fuze meeting, dimdim (racheté par Salesforce qui va donc intégrer dans son "chatter" un module visiophonique), omNovia (en mobilité), Lifesize, Next up, ClearOne, BlueJeans, Carpia, Myvideotalk, iWowWe, Talk Fusion, etc, etc... 

Deux réflexions sur cette évolutions :

1/ Ces plateformes semblent de plus en plus être "cloudifiées". Elles sont disponibles en effet dans le cloud (j'avais proposé au Jury du dernier Trophées du Cloud Computing Français de se réunir sur une plateforme de visio en cloud... Mais bon, le jury s'est réuni en mode 1.0 - ce qui fait qu'étant handicapé, je n'ai pu y participer..)

2/ Les usages se diversifient.. Par exemple une femme américaine vient d'adopter un jeune enfant indien par vidéo-conferencing...

Capture d’écran 2012-03-26 à 14.45.57

Pour contacter Romain Brouard : romain(arobase)jobprod.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Richard Ramos from Suresnes ? Smart Technologies : la France à la bourre dans les tableaux interactifs...

 

Capture d’écran 2012-03-25 à 17.32.11Richard dirige la filiale française d'une société canadienne dénommée Smart Technologies... Société connue comme étant l'inventeur du tableau numérique interactif.. Mais cela va plus loin que cela...

Richard commence par nous présenter un Smart Board avec ses 3 composants essentiels : le tableau en lui-même, le vidéoprojecteur intégré... et un logiciel pour faire fonctionner le tout...

Capture d’écran 2012-03-25 à 17.33.58
Quelles sont les fonctionnalités de cet ensemble ? Et l'une est appréciable : la possibilité pour un utilisateur distant de se connecter au tableau... et de participer à une réunion en cours..

Quels sont les secteurs d'activité qui utilise ce type de tableau ? Les fabricants d'automobile, l'équipement de salles de réunion et de séminaires dans différents secteurs , la santé (salles d'urgence..), et naturellement l'éducation... Puisque c'est dans ce secteur que Smart a démarré son activité avec son tableau...

Smart, part ailleurs, a intégré de la visiophonie (accord avec Alcatel, Cisco, ..)..

Quel est le prix unitaire d'un tableau ? Quelle est l'importance du marché, notamment dans l'éducation  ? "En Norvège 100% des classes sont équipées d'un tableau, et même plus, car il y a des classes avec plusieurs tableaux. En Espagne aussi le marché éducatif est très développé (70%)... Par contre, en France il n'y a que 8% des classes équipées...

Pour quelles raisons la France est-elle en retard dans ce domaine ? (raisons de financement ? raisons bureaucratiques ?).

Comment Smart commercialise-t-il son offre ? (modèle 2/3)... Utilisation des réseaux sociaux, Twitter ? Qu'est-ce qu'un point relai Smart ? Combien y en a-t-il sur le territoire ? Smart a aussi créé sa propre communauté "Smart exchange".. Que Richard présente...

Capture d’écran 2012-03-25 à 17.51.30
La France est en retard dans l'équipement en tableau interactif dans ses classes... Par contre, ce qui est curieux, les professeurs ayant à disposition un Smart, fabriquent beaucoup de contenus, qui sont utilisés par ailleurs dans toute la francophonie de "Smart Exchange".. (Faut pas demander si comme en Norvège ou en Espagne...) ... Qui décide de l'équipement des classes en tableau interactif ?

Au total, Smart Exchange dispose de plus de 50.000 ressources... Qui peut s'inscrire sur ce réseau ?

Concurrence ? Part de marché dans le Monde de Smart ? (1 tableau sur 2 dans le Monde... )

Les tablets et autres smartphones sont-ils des concurrents aux tableaux interactifs, ou contraire vont-ils converger ? L'arrivée de ces nouvelles technologies est un point important dans l'enseignement... (vote, solution Brigit..). Comment se fait la communication entre les tablets et le tableau ?

Capture d’écran 2012-03-25 à 18.09.39
Commentaires au débotté... Je suis assez curieux de savoir ce que mes petit-fils (4 ans et 1 an) vont avoir à leur disposition pour faire leurs Humanités, comme on disant dans le temps... ?

D'un côté les professeurs qui sont un train de remplacer la craie et le tabeau noir par des technologies interactives. Et qui pour certains, en profitent pour sinon éditer au sens traditionnel du terme, en tout cas fabriquer des contenus à leur sauce.. Contenus qu'ils partagent gratuitement semble-t-il avec d'autres professeurs dans le monde... 

De l'autre des éditeurs de livres scolaires papier estampillé à la culture et à la langue de chaque pays... Contenus vendus (et lourds dans les cartables,)..

Et puis de nouveaux intervenants de type "disrupteurs" comme Apple et son iBooks. Qui permet à qui veut de réaliser un livre électronique de type multimédia... Qui sera soit gratuit, soit vendu à un prix unique (voilà qui devrait peut-être intéresser l'édition traditonnelle française ? Mais pas sûr, car la prix Apple est certes unique, mais unique pour tous les livres commercialisé au format iBooks... L'éditeur n'a pas à choisir le prix,  ce qui lui fait un souci en moins...). Apple refait le coup d'iTunes avec les Majors... Le morceau de musique est vendu à un prix unique 0,99 centimes...

Sans compter naturellement l'iPad qui permet à des Français disrupteurs (il y en a !) n'ayant pas froid aux yeux de partir à l'assaut de l'éducation mondiale pour les 7-12 ans...

Enfin, mes petit-fils ne connaîtront pas les joies ineffables du tableau noir et de la craie blanche.... tableau qu'il fallait rebooter de temps à autre.. Pardon, qu'il fallait effacer (j'étais souvent requis pour effectuer cette tache de confiance..).

Pour contacter Richard Ramos : richardramos(arobase)smarttech.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub

 


Connaissez-vous Frédéric Bouchez from Lille ? LearningDrip : la vidéo-conduite du changement en mode Saas...

 

(un petit "blanc audio" au tout début...  que j'ai oublié d'enlever...)

Capture d’écran 2012-03-24 à 16.02.31Encore un ch'ti ! Frédéric a cofondé LearningDrip... Une structure "d'évangélisation" du monde professionnel aux outils du 2.0 (pour faire court), et à l'adaptation des business models qu'il peut en résulter pour les dits professionnels... Nouvelles tendances, nouveaux concepts...

Frédéric explique... En fait, Learningdrip réalise des supports de sensibilisation sur différents médias : support papier (un petit livre sur l'utilisation et l'usage de Twitter), affiches de sensiblisation pour l'interne de l'entreprise... Mais aussi une plateforme vidéo accessible en Saas. Capture d’écran 2012-03-24 à 16.06.03

Frédéric donne plusieurs exemples : nouveaux enjeux pour les ressources humaines, etc.. 

Que veut dire LearningDrip ?

Pourquoi avoir eu cette idée ?... "Quand on la tête dans le guidon, il est difficile de capter les évolutions technologiques et les nouveaux enjeux qui en résultent..."

La preuve, la vente à distance dans le Nord a eu beaucoup de mal pour apprécier ces nouveaux enjeux.. Elle n'a pas su faire évoluer son business model en temps et en heure..

Capture d’écran 2012-03-24 à 16.27.07
Qui sont les clients de LearningDrop ? 4 types de clients que Frédéric détaille.. Ces clients ne sont-ils que dans le Nord uniquement ? Comme Lille n'est qu'à une heure de Paris, la région parisienne fait partie Nord... LearningDrip y a donc aussi des clients...

De plus, Lille est à 2 heures de 5 capitales européennes... Quelles sont les visées internationales de l'entreprise ? LearningDrip, comme d'autres startups lilloises qui sont déjà passées sur le e-billautshow, est hébergé par EuraTechnologies qui lui, a déjà des représentations à Shanghaï, Dubaï, San Fransisco... Un tremplin pour les startups ch'tis...

Quel est le business model de LearningDrip... Il y a en a plusieurs...

Comment se fait la commercialisation/médiatisation ? Utilisation des réseaux sociaux ?

Capture d’écran 2012-03-24 à 16.32.45
Nouveaux livres à venir ? Un pour les petits commerçants (comment peut-il utiliser tous les outils du 2.0 ?), un autre sur le big data, etc...

LearningDrip cherche des partenaires, technologiques et financiers ... 

Comment Frédéric juge l'Internet dans le Nord Pas-de-Calais ? "Un territoire qui est devenu trés propice pour créer des entreprises 2.0..." Comment le comparer à Paris ?

Capture d’écran 2012-03-24 à 16.54.20

Pour contacter Frédéric Bouchez : fred(arobase)learningdrip.com

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Morgan Bigot from Rennes ? ArchiReport : une app pour tous les architectes du Monde !

Capture d’écran 2012-03-23 à 09.48.03Morgan et sa petite équipe ont créé une application sur iPad destinée aux architectes et aux maîtres d'oeuvres du Monde entier : ArchiReport.. qui permet à l'homme de l'art de suivre ses chantiers... Plans, possibilité de faire des remarques aux artisans oeuvrant sur le chantier, gestion de planning, intégration de photos, annotations sur les plans, petits dessins à main levée, intégration de pastilles sur les plans, etc.. De plus l'application génère automatiquement un compte-rendu de chantier qui sera envoyé à chaque intervenant...

 

Morgan explique tout cela et nous fait une démonstration devant sa webcam...

Capture d’écran 2012-03-23 à 10.03.45

Combien d'architectes et de maîtres d'oeuvre en France ? ArchiReport a donc été intégrée sur l'Apple Store.. et devinez quoi ? 15.000 téléchargements déjà effectués dans le monde entier (application disponible sur l'AppSore depuis 2 mois)... Car l'application est disponible en 18 langues.. Une centaine de téléchargements/jour actuellement...et 3 ventes/jour..

Quele est le type de clientèle visée actuellement par ArchiReport ?

Quel est le business model d'ArchiReport ? (il y en a un)...

Capture d’écran 2012-03-24 à 15.51.52

Avec quels outils a été développé l'application ? Comment les plans sont-ils intégrés dans l'iPad (connexion avec Dropbox, ou...). Comment sont envoyés les compte-rendus ? Pourquoi positionner une pastille sur plan est-ce important ?

Quel est le gain de temps pour un architecte ? Est-ce qu'ArchiReport sera disponible sur d'autres tablets ? "Nous avons pour l'instant trés peu de demandes pour porter notre application sur Androïd et autres..." Pourquoi ne pas l'avoir fait d'abord pour Androïd ? Bbeaucoup d'architectes travaillent sur Mac..

Capture d’écran 2012-03-24 à 15.48.43

Comment se fait la commercialisation ? Utilisation des réseaux sociaux ? Les architectes dans le monde ont-ils les mêmes façons de travailler ?

Concurrence ?

Nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées dans l'apps ? "Editer le compte-rendu..."

Depuis, des grosses sociétés de BTP (pas de noms pour l'instant) sont intéressées par une adaption d'ArchiRiport pour buildings et autres... 

Morgan nous présente rapidement EVA (pour les opticiens), et un catalogue interatif de produits... Nous y reviendrons un prochain jour sur le e-billautshow... En fait, l'équipe de Morgan a développé un moteur permettant de créer de mutliples applications métiers...

Levée de fonds ? C'est en cours...

Commentaires au débotté... Que voilà une belle idée !... Une application métier avec tout ce qu'il faut sur une tablet ... Quelques réflexions..

1/ d'aucuns pensent que nous abordons actuellement l'ère d'aprés PC... Voilà une application qui tend à le montrer..

2/ de trés nombreuses applications métiers de toute nature vont éclore dans les mois à venir sur tablets... Les Français (ils ont des idées, sont de bons ingénieurs..) peuvent devenir mondiaux du jour au lendemain - sans bouger de France -  en ayant pris la précaution de diffuser leur apps en plusieurs langues... C'est que j'appelle devenir un Google de niche... (pas besoin d'aller au Consumer Electronic Show).. D'ailleurs Morgan à la fin de son interview présente rapidement 2 autres apps..

3/l'Apple Store va devenir notre centre commercial mondial des applications réalisées par les Français (et d'autres)... Et si nous allons vite, nous pouvons prendre des marchés mondiaux.. Ce qui me fait dire que la France peut devenir l'un des pivots de l'économie numérique mondiale...

4/ Notre système économique peut basculer dans le 2.0 rapidement grâce à de multiples applications métiers .. Combien y en aurait-il ? Probablement des milliers... des dizaines de milliers... Prenons l'exemple de la santé et de son organisation...  La réforme de grands secteurs de ce type ne peut se faire à mon avis avec de grands plans décidés par le Gouvernement .. Mais par de petites entreprises comme celles de Moragan qui, par petits bouts, vont lancer des apps qui vont gérer tel ou tel aspect (par exemple la gestion des holters dans les hôpitaux)... Et comme me disait Dominique Martinez médecin à Lattes qui s'est abonné au cloud computing de Weda... " vaut mieux un truc qui marche et que l'on paye un peu chaque mois, qu'un truc gratuit, genre usine à gaz, qui ne marche pas ...

5/ Je soumets l'idée de créer un grande conférence en France pour présenter toutes ces apps... "Frenchapps conference : towards the digital economy..."

Pour contacter Morgan Bigot : contact(arobase)seemecab.com  

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Fabrice Valmier from Neuilly-sur-Seine ? VT Scan "scanne" les webagencies

 

Capture d’écran 2012-03-22 à 09.34.42Mais que fait VT Scan qui est né il y a déjà plusieurs années ? Mais qui, au fur et à mesure des évolutions technologiques s'est e-adapté... Quel est donc son métier à aujourd'hui ? 2 aspects que Fabrice détaille... 

Qui sont les clients ? Les annonceurs/marques... pour sélectionner leurs agences, les webagencies...

VT Scan organise en effet des matches, des compétitions entre agences pour répondre à une problèmatique donnée d'un annonceur qui s'est adressé à VT scan pour choisir l'agence .. Les compétitions digitales concernent aujourd'hui 25% des appels d'offres organisés par VT Scan, qui en organise une petite centaine chaque année..

Capture d’écran 2012-03-22 à 10.27.13
Pourquoi les marques ne choississent pas elles-mêmes leur webagency ? Comment VT Scan juge ces agences ?

Combien y a-t-il d'agences en France ? (quelques milliers) Où se trouvent-t-elles ? 

Quel est le chiffres d'affaires gobal ? " Le marché de l'industrie communiquante se développe, par contre les marges des webagencies rétrécissent..."

Que demande une marque à VT Scan ? 3 choses...

Le management du portefeuille d'agences est devenu pour une marque est enjeu trés fort et trés complexe... Pourquoi ?

Dans ce secteur d'activités, quels seront les impacts de l'économie numérique qui se met en place actuellement ? Comment Fabrice juge les marques françaises par rapport à tout cela ? "il y a un vrai changement.."

Est-ce que VT Scan voit arriver des demandes des marques sur le thème du cloud computing ? Du Saas ? Et dans ce cas, qui va gérer tout cela : des agences de communication qui deviennent des espèces de SSII, ou alors des SSII qui vont remonter vers le marketing et la communication ?

Comment se définit la rémunération de l'agence ? "C'est un outil de management pour l'annonceur... avec une pression des services achats du dit annonceur...

Capture d’écran 2012-03-22 à 10.43.36
Voit-on arriver des webagencies étrangères sur le territoire français ? De quels pays viennent-ils ? Y a-t-il des agences françaises qui développent leurs activités dans d'autres pays ? Que faut-il entendre par le syndrome IBM ?

Et VT Scan vient d'être choisi par l'Etat Français pour... (Espérons que cela débouche rapidement...)

Pour contacter Fabrice Valmier : fvalmier(arobasevtscan.fr

Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub