Connaissez-vous Adrien Touati from Paris ? Aprés le co-voitur(e)-age, voilà le co-jet-age !
Message d'un journaliste au Conseil Général des Yvelines..

Cela fait 2 ans que je n'ai pas pris de douche...

 

Cela fait un peu plus de 2 ans que je n'ai pu prendre de douche chez moi, que je me débarbouille grossièrement dans le lave-main des toilettes du rez-de-chaussée, que je me lave les cheveux dans l'évier de la cuisine..

Crado le Billaut.. ? Que nenni...

Comme vous le savez peut-être, je suis amputé d'une jambe depuis 2 ans (juin 2009). Suite à la rupture d'un anévrisme poplité... J'habite en Ile de France, l'une des régions les plus peuplées et médicalisées d'Europe... Il m'a fallu néanmoins 7 heures pour me faire arriver sur une table d'opération !... Alors qu'en 2 heures un simple pontage aurait fait l'affaire (dixit mon chirurgien), et j'aurais gardé ma jambe... 7 heures sans irrigation sanguine : trop tard ! Amputation au-dessus du genou  ... Je vais raconter tout cela un de ces jours... Mais revenons à nos moutons...

Donc, comme vous ne le savez probablement pas, nos chers Elus du Peuple ont voté en 2005 une loi... dite Handicap 2005... Bien, trés bien.... Cette loi prévoit notamment qu'un handicapé comme moi (notre guillerette Administration m'a classé dans la catégorie "handicapé COTOREP" à plus de 80%")... qu'un handicapé donc, a droit à une subvention pour aménager son logis. Dans mon cas, il m'est très difficile de monter à l'étage où se trouve la salle de bain (avec baignoire, sans douche)... Et même si je pouvais monter les escaliers, essayez donc de rentrer dans une baignoire avec une seule jambe biologique et d'en ressortir... Pas facile...

Donc Madame Billaut et moi avons décidé d'aménager le rez-de-chaussée... En fait c'est l'Administration qui a pris les devants ! Si, si... Car sous le choc de l'amputation, on n'y avait pas pensé.. Nous ne savions même pas qu'il y avait cette loi Handicap.. On nous a envoyé 1 mois aprés l'amputation une ergothérapeute de derrière les fagots (de Saint Nom la Bretèche). C'est dire que l'on se préoccupe du bien être des citoyens handicapés... Maîtresse femme que cette ergothérapeute-là.. ... Pour nous dire ce qu'il fallait faire, car nous, nous ne savions pas trop.. Madame Billaut avait convoqué ce jour-là quelques artisans locaux. La maîtesse ergomachin a fait un rapport prévoyant une douche au rez-de-chaussée, et l'aménagement de l'ex-salle à manger de l'habitation où je vis aujourd'hui (lit d'hôpital, table de travail, etc ...)...  Bien. trés bien... Les artisans remettent leurs devis ... Qui sont envoyés illicos aux fonctionnaires départementaux en charge de gérer la chose.. Car cette loi Handicap 2005 prévoit que les aides soient distribuées par les Conseils Généraux... Et des fonctionnaires qui gèrent la chose, il y en a à Rambouillet (chef lieu d'arrondissement), et aussi à Montfort l'Amaury (chef lieu du canton), et aussi naturellement à Versailles (chef lieu du département des Yvelines)... Ils ne semblent pas appartenir aux mêmes structures...

Hé bien, vous me croierez si vous voulez, ces devis ont dû être refaits 5 fois (et un 6 fois).. Y'a toujours un truc qui ne marchait pas, l'administration faisant remarqué que le robinet qui était prévu n'était pas ... , que le truc x aurait dû.... patati patata...  Nous avons vu arriver 3 groupes de fonctionnaires appartenant semble-t-il à différentes chapelles, différents silos... Bien sympathiques ces braves gens qui sont venus dans notre modeste logis avec des gros classeurs (de couleur bleue) bourrés jusqu'à la gueule de papiers divers. Et nos amis causent LE SIGLE qui comme vous savez est le langage des fonctionnaires ! Ils en ont même des tonnes de sigles, que même un polytechnicien major de sa promotion ne s'y reconnaîtrait pas... Bon...

Là-dessus les artisans contactés, qui ont autre chose à faire que de modifier à l'infini leurs devis sur leur PC, nous ont laissé tomber... J'ai actionné notre députée, Madame Anny Poursinoff qui, très gentiment, est remontée "jusqu'à Paris"... Rien n'y a fait...

Il y 2 à 3 mois, nous avons reçu un courrier comminatoire du Conseil Général des Yvelines (ils ne sont pas encore habitués au mail)... Courrier précisant que si nous leur remettions pas un devis adhoc dans le mois qui suit, notre subvention tombe.. Subvention de 10.000 euros à ce que j'ai compris ...

J'ai fait remarqué à l'honorable fonctionnaire kafkaïen que cela n'était pas de notre faute, et que s'il savait ce qu'il fallait faire, pourquoi le département ne faisait pas lui-même le devis ? Hé bien, nous avons reçu à la suite de cela une trés gentille ergothérapeute dûment patentée par le département des Yvelines. La précédente était en effet missionnée par l'hôpital de rééducation où l'on m'avait envoyé prés d'Evreux - hôpital qui est situé dans un autre département ... Grave erreur...Trés grave erreur... Car dans notre système de soins il y a semble-t-il des notions de territorialité... Ceux d'à-côté sont des ...

Donc l'aimable ergo (nettement moins blingbling que la précédente) est venue nous visiter avec une entreprise... Les gars ont regardé, trés professionnels (ils avaient même un truc laser pour prendre les côtes automatiquement)... "il vous faut cela ici, il faut casser une marche là, il faut agrandir la porte pour passer avec votre fauteuil roulant...etc...". Bien. Trés bien... C'était donc il a 2 mois...

Hé bien oyez, oyez braves gens, ce n'est toujours pas réglé... Car figurez-vous que dans le devis dûment établi par l'entreprise sous l'oeil aguerri de notre érgothérapeute dûment missionnée par les autorités adhoc, il y a des choses qui ne sont pas subventionnables... Lesquelles ? On ne sait pas... Qui statue dans cette affaire ? On se sait pas trop... Il y a une commission du Conseil Général qui en dernier ressort accorde ou non la subvention à hauteur de... pour un montant maximum de 10.000 €... Commission composée d'élus. Lesquels ? On ne sait pas..  Bien... Trés bien. Quand cette commission se réunit-elle ? On ne sait pas... "Heu.. vous comprenez c'est les vacances..."..

Madame Billaut et moi n'avons pas de fortune personnelle... Les travaux à faire, à ce que j'ai compris, serait de l'ordre de 25 à 30.000 €. Naturellement une subvention "légale" de 10.000 € serait la bienvenue.. De plus, si par un curieux égarement de notre part, nous commençions à faire quelques travaux, la subvention tombe... Peut-être que le département n'a plus de sous ? Ou alors pense-t-on en haut lieu que le montant de ma retraite est trop important ?

Pourquoi dans ce cas, on nous le dit pas ? Kafka est un gai luron par rapport à notre gaillarde Administration...

Voilà mes petits malheurs, qui ne sont pas grand chose, je vous l'accorde, à côté de ceux de mon ami Louis Van Proosdij. Il y aurait en France environ 55.000 personnes amputés fémoraux (vivement l'open data ! car il y a bien un silo administratif qui doit savoir cela)... Je me considère comme étant plutôt moyennent bien loti au niveau intellectuel et financier... Je me demande comme d'autres s'en sortent... Ils doivent rester coi dans leur coin...

Bon je vous laisse, je vais aller me brosser les dents dans le lave-main...

PS Cela serait quand même bien que nos aimables élus et fonctionnaires - qui doivent avoir chez eux un ordinateur, un accés Internet et un profil Facebook, il serait idoine donc qu'ils s'organisent en mode 2.0 quand ils arrivent dans leur bureau, et répondent eux-mêmes aux mails qu'ils recoivent... C'est beaucoup plus compliqué pour un citoyen lambda de gérer l'administration que de doter son village d'un réseau optique (à ce que j'ai compris, les élus ont interdit au sympathique fonctionnaire du CG78 qui s'occupe du TRES haut débit, de me parler !).. C'est dire !... Enfin ! Il faudra attendre que tous ces braves gens partent chez Dieu le Père (où il paraît qu'il y a du TRES haut débit - ce qui va leur changer la vie), et que nos "digital natives" remettent tout cela d'équerre.. Le monde 1.0 de la révolution industrielle est usé jusqu'à la corde.. Une Administration 2.0 : le rêve... Peut-être y aurait-il un jeune startuppeur qui pourrait mettre sur pied une plateforme 2.0 en mode Saas dans un cloud, pour gérer "cette chaîne de valeur administrative" ?...  Ou alors faire appel à quelques énarques 1.0 bon teints ? "Les meilleurs d'entre nous"...

Commentaires

dimater@hotmail.fr

LA
Monsieur,
j'ai lu tous les commentaires de votre réaction à cette aberration administrative !
J'ai moi même sur les conseils d'assistante sociale et du médecin de l'hopital Paul Brousse qui a soigné mon père pour la maladie d'Alzheimer, fait une demande auprès de la MDPH et la réponse est arrivé 6/8 mois plus tard : négative comme quoi cette maladie ne pouvait être considérée comme un handicap. Personne âgée de 88 ans qui ne veut pas qu'on le lave, qui a besoin d'un infirmer pour ses soins et d'un infirmier pour éventuellement le laver, mais pas dans une baignoire trop dangereuse pour mon père, amaigri, n'ayant plus que les os sur la peau.
A n'y rien comprendre, deux personnes du milieu médical nous ont suggéré de le faire et le médecin en a fait une condition du retour au domicile...
On déploie toute une énergie, sans compter celle émotionnelle et physique due à la maladie du proche, la gestion des proches, etc....
Le conseil général, c'est clair, prélève un gros impôt chaque année. On connaît une partie de la destination de ses dépenses (CAF, collèges) mais on ne sait pas sur quel critère, pourquoi la réponse est si longue alors que ce sont des cas d'urgence la plupart du temps... aucun moyen de vérification, alors qu'on devrait pouvoir vérifier les comptes de ces budgets ramassés dans nos budgets.
Tout est fait pour nous inciter à nous débrouiller tout seul, à moins d'avoir des passes droit, de connaître un député personnellement, le piston quoi...
Je suis contente que vous ayiez eu enfin gain de cause. Bravo !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)