Connaissez-vous Joël Drakes from Boulogne-Billancourt ? Biométrie vocale et "dernière frontière"...
Connaissez-vous Stéphane Dalverny from Saint Maximin ? Travelcashmobile : le roaming killer...

La France peut devenir le pivot de l'économie numérique mondiale ! n°2

Qu'amènerait une stratégie "sarkofibre", annoncée ubi et orbi comme Sarkozy saurait le faire ?

Voir mon post de dimanche dernier : la France pourrait devenir le pivot de l'économie numérique mondiale. Ce dernier a entraîné pas mal de discussions à la fois sur mon blog, et sur mon wall Facebook (et même sur Twitter..)... La plupart des commentaires sont positifs - heureusement ! -. Mais il y a quelques irréductibles gaulois qui trouvent que fibrer la France est une ineptie. Certains pensent toutefois que dans les villes.. ? Mais dans les campagnes !... Les bouseux, dont je fais partie, n'ont nul besoin de cela, disent-ils.. Et vous ne vous rendez pas compte du coût ? ..  A mon humble avis, ce sont les rats des champs qui en ont en le plus besoin, avec le recul des services publics qui va s'accentuer, là où il y a moins de monde... Remarquez qu'avant guerre, il y avait des zigotos qui ne voulaient pas de l'électricité, ni de gares de chemin de fer dans leur ville ... On ne se refait pas... Depuis Vercingétorix, y'a ceux qui sont contre ce qui est pour, et vice versa...

Mais revenons à nos moutons... Financement et création d'emplois du sarkofibre...

Comment kon finance le "Sarkofibre" ?

Une idée que vous trouverez certainement saugrenue, mais qui à mon avis demande à être fouillée..Si l'on remplace dans les fourreaux de France Telecom et sur ses 15 millions de poteaux, comme notre aimable autorité de tutelle vient de l'autoriser, si l'on remplace donc les fils de cuivre par des fibres optiques, aura-t-on encore besoin du cuivre ? A mon avis, pas besoin de 2 réseaux. Un seul suffit... Donc on peut retirer le cuivre, vu qu'avec la fibre on peut faire beaucoup mieux en matière de débit, et donc de services ... Et que va-t-on faire de ce cuivre ? Le jettera-t-on à la poubelle ? Que nenni...

Il y a environ 35 millions de lignes de cuivre en France, à la louche... Une ligne (une paire) a en moyenne en France une longueur de 2,5 à 3 kms entre le Noeud de Raccordement d'abonnés (NRA - 13.000 NRA environ sur le territoire) et l'abonné, en passant par le Sous-Répartiteur (SR - 130.000 environ, soit une dizaine de SR par NRA).

Pour la simplicité de la chose, supposons qu'un km de fil de cuivre de la ligne (la paire donc) - hors sa gaine - pèse 1 kg. Là aussi ne nous compliquons pas la vie... Car il y a plusieurs sections de fil de cuivre dans le réseau (du 4/10e, du 6/10e, du 8/10e). Et 2 fils de cuivre par ligne. A mon avis on ne doit pas être trop loin de la vérité avec cette hypothèse, probablement même en-dessous...

Les puristes, naturellement pourront nous faire un calcul plus exact. Merci en tout cas à David El Fassy d'Altitude Infrastructure, et à ceux, notamment Sébastien Massabuau, qui ont réfléchi au problème sur mon wall Facebook...

35 millions de lignes, 2,5 km par ligne, 1 kilo par km. Ce qui fait 87,5 millions de kms, et donc 87.500 tonnes de cuivre qui sont enfouis dans nos sous-sols, ou qui servent de perchoir aux hirondelles dans nos campagnes.. (merci de vérifier mes calculs.. n'ayant pas fait de Grandes Ecoles Gauloises, il arrive souvent que je me gourre).

Le cours du cuivre varie ces derniers jours autour de 7.000 € la tonne.

Soit une valeur estimée d'un peu plus d'un demi-milliard d'€ (612,5 millions). Certes, ce cours peut évoluer à la baisse, mais aussi à la hausse... Il est d'ailleurs en progression constante depuis 10 ans. Il peut donc encore augmenter vu les besoins de l'industrie dans les pays émergeants notamment. Le métal rouge est en effet très utilisé dans un grand nombre de secteurs d'activité, et sa demande est ultra-sensible à l'évolution de la conjoncture. Certains économistes l'utilisent d'ailleurs comme indicateur avancé de l'évolution conjoncturelle à venir..

Ce qui fait beaucoup de sous... Mais pas suffisant pour financer le fibrage du pays que j'estime en ce qui me concerne dans le cadre d'un "Sarkofibre" à 20 milliards d'€, peut-être moins.. L'Idate (des gens qui savent) avait fixé la chose il y a 3 ou 4 ans, à 45 milliards et encore pour une partie seulement du territoire.. L'Arcep elle, plus récemment estime que la chose ne dépasserait pas 25 à 30 milliards... Tout cela montre qu'il n'y a pas eu de réflexions sérieuses... On s'est enfumé avec des tas d'études diverses, des colloques avec des Ministres, des conférences avec des consultants spécialisés, etc...

Ce trésor rouge ne pourrait-il pas amorcer la pompe du sarkofibre, avec une mécanique financière ad hoc ? Coopérative locale de télécoms (voir mon précédent post), prêts bancaires, hypothèque sur le cuivre enfoui et pendouillant en l'air...

Pourquoi France Télécom, assis sur ce beau demi-millard d'euros, n'hypothèque-t-il pas ce trésor pour commencer à fibrer en grand le pays ? Avec un 1/2 milliard en hypothèque, il pourrait obenir un prêt d'un consortium bancaires d'une dizaine de millards. Compte tenu des arguties diverses autant que variées dans ce pays, France Telecom serait-il libre d'hypothéquer son trésor de guerre ? Qu'en pense les bons esprits ?

Mais au fait, tout ce cuivre appartient-il vraiment à France Telecom ? Peut-être faut-il distinguer le fourreau, de la ligne que l'on glisse dans le fourreau ? A qui appartiennent les fourreaux (et les poteaux) et à qui appartient le cuivre ?

Jospin 1er, notre bon roi, a obéi à son suzerain Bruque Xel XII... Qui voulait, allez savoir pourquoi, démonopoliser les infrastructures publiques. Il a démonopolise le réseau (fourreau-ligne-NRA..) ET les services rendus par France Telecom sur le dit réseau.. Et dire que chez nous c'est un Gouvernement de Gauche qui a fait cela..On croit rêver... Pas étonnant que la Droite s'en fout..

 A part cela, si j'étais France Télécom, je ferais un test de ripage cuivre vers fibre... à Villiers-le-Mahieu (c'est là où j'habite - il paraîtrait que l'on y a volé le réseau téléphonique..).. En proposant aux 220 habitants la solution... En étudiant convenablement la chose, les travaux pourraient se faire en un mois... Bref, Villiers le Mahieu pourrait rester dans l'Histoire des Gaulois comme le nouveau Vélizy (pour les plus jeunes d'entre nous, je rappelle qu'en 1982 la DGT - l'ancien nom de France Telecom - avait testé le vidéotex dans cette petite ville de l'Ouest Parisien...).

Les grincheux me feront remarquer avec raison que la fibre a aussi un coût... Les spécialistes me disent que le km de fibre coûte moins de 1 €...

Bref, on peut mettre en place un "sarkofibre" si l'on veut... Le tout est de savoir si on le veut ...  Mais continuons si vous le voulez bien nos élucubrations dominicales...

Combien d'emplois kon créerait pour mettre en oeuvre le sarkofibre ?

Remplacer tout le cuivre par de la fibre sur 5 ans (c'est l'hypothèse de départ : voir mon post de la semaine dernière) ne va pas se faire par une opération du Saint Esprit... Il faudra former des "agents". 35 millions de lignes cuivre à remplacer par de la fibre... Reprenons si vous le voulez bien nos calculs idiots... Supposons que pour remplacer une seule ligne cuivre par une ligne fibre il faille 5 jours ouvrés à un "agent"... Il faudrait donc à cet agent 175 millions de jours ouvrés pour fibrer le pays. Quelque chose comme 795.000 ans, ce qui est pour l'instant incompatible avec l'OS biologique des Homo Sapiens, fût-il "agent de France Telecom".. Comme notre Président est un homme pressé, et veut voir son oeuvre avant la fin de son (2ème ?) mandat pour partir le coeur léger "en dolce vita", il nous faudrait environ 200.000 agents pour fibrer le territoire en 5 ans... N'hésitez pas naturellement à refaire les calculs avec vos hypothèses.. Ou me dire où je me suis trompé...

Naturellement il faut ajouter à cela, les emplois créés chez Acome, qui est le seul fabricant français de fibres qui nous reste.. Là, je suis un peu sec... Je ne sais pas trop combien de personnes qualifiées il faudrait pour fabriquer en 5 ans 35 millions de kilomètres fibres.. Voir plus, car certains veulent amener 4 fibres au logement du gaulois qui vit dans une mégapole... On se demande bien pourquoi.. Gabegie de la main invisible chére à notre Adam Smith ?

N'oublions pas non plus les emplois à créer pour fabriquer le hardware nécessaire (routeurs, etc) ... Certes, ces matos sont généralement fabriqués ailleurs... Mais notre Président, qui a tout compris, pourraient inciter les grands fournisseurs de matériels à les faire fabriquer en France..  Même si le coût salarial est plus élevé... On se souviendra que dans les temps anciens, Jean Louis Gassée, alors Directeur d'Apple France, avait organisé une réunion avec Steve Jobs et le grand chambellan mitterandien Fabius. Cela dans le cadre du Plan Informatique pour Tous.. Steve avait accepté d'installer une usine de fabrication de Mac en France, si le Mac était retenu dans ce Plan... On sait ce qu'il en est advenu.. L'intelligenstia gauloise a rué dans les brancards pour bouter Steve hors de France... Et on a fait le TO7... Mais Sarkozy est un type intelligent... Il ne va pas faire la même erreur...

Et alors, qu'est ce kon fait avec tout ce bazar ?

La première chose que notre Président pourrait faire lors de son discours inaugural devant les télés du monde entier, serait d'inciter toutes les entreprises mondiales ayant intérêt au trés haut débit pour leur business, de venir s'installer en France. Puisque nous serions le premier pays au Monde à le faire avec une stratégie très volontariste.. Nos braves têtes d'oeuf pourraient même concocter diverses mesures incitatives...Certes, certains pays asiatiques sont en train de se fibrer mais plutôt à petite vitesse. De plus, comme ils n'ont pas la même culture, on peut penser que les applications trés haut débit qu'ils pourraient mettre en oeuvre ne sortiraient pas de leur pays...

Et en France aussi, malgré ce que notre élite 1.0 pourrait croire, on pourrait nous-mêmes faire des choses tout a fait intéressantes... Vu que nos "digital natives" n'ont rien à envier à ceux d'ailleurs... Je les vois chaque jour devant ma webcam... Ils sont en train, consciemment ou non, d'adapter notre système économique sur la plateforme Internet... Ils sont en train de réformer la France... De fabriquer la France 2.0.

Comment et que pourrions nous faire dans ce cadre ?

A Dimanche prochain pour la suite de notre grand feuileton du sarkofibre... "La France doit devenir le pivot de l'économie nuémérique mondiale..." n°3...

PS... On a cru comprendre cette semaine qu'il y avait quelques réunions secrètes entre notre France Telecom et Google... L'objectif semble-t-il étant de réfléchir à la mise en oeuvre d'un réseau Internet à 2 vitesses, voire plus ... Mais si nous avions un réseau de télécommunications à 1G symétrique, aurions-nous besoin d'un réseau à 2 vitesses ? Par ailleurs, une alliance France Telecom et Google ne serait qu'un marché de dupe. Google va ouvrir le 1G gratuit à Kansas City... A mon avis, pour se faire la main à la fois sur la technique de mise en oeuvre, et à la fois sur les applications.. Et quand cela sera fait, Google sera tout a fait capable de fibrer les USA. Pour commencer.. Propriétaire d'un réseau à TRES haut débit, propriétaires d'applications nécessitant des tuyaux à fort débit (rien qu'avec youtube aujourd'hui...), out les opérateurs 1.0 ???

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

arena

Il faut aussi raisonner sur les coûts de maintenance d'un réseau cuivre versus un réseau fibre (bcp moins cher). De plus, s'il faut un NRA tous les 3 kms (d'après vos chiffres), il faut un NRO tous les ... 20 kms ?
La stratégie de Orange/FT telle qu'annoncée au eG8, c'est l'internet "ouvert" ou "fair internet" et ... le yield management. Rendre la ressource rare pour appliquer des tarifs différents en fonction de l'occupation du réseau ...
Donc moins je réponds aux besoins plus je fais du fric ...
Nous sommes loin d'un internet neutre.
Autres questions/réflexions :
* est il vrai que l'armée a préconisé la conservation du réseau cuivre? Est ce pertinent ?
* combien d'abonnés France Telecom qui n'utilisent pas internet et reste sur l'ancien mode de facturation (abonnement + unités de communication) ? 20 % ?
* en finir avec cette concurrence par les infrastructures et s'orienter vers une concurrence par les services (cela vaut aussi pour le mobile et ses antennes relais). La création d'un GIE (ou autre) est elle envisageable ?
* ne perdons pas espoir, nous passons à la TNT http://www.tousaunumerique.fr/
ou va bien passé au THD (http://www.tousautreshautdebit.fr/ ou http://www.fibreoptix.fr à créer) ...

put_1_2_pc

Sarko-Fibre ?
A mon avis, vous êtes trop attaché au passé ...
Pas au sujet de la Fibre bien sur :-)
(Il doit être encore à regretter que l'on ai autorisé les radios commerciales et les CB pour les routiers)

Moi, je verrais cela en plus grand : Je rajouterais un routeur Wifi solaire autonome sur chaque poteaux.

Stéphane

@Billaut, bonjour et bon dimanche à vous ! Quel bonheur de vous lire le dimanche, cela va devenir presque aussi important que la sortie dominicale de madame Michu à l'église de son petit village perdu dans la Gaule profonde ! Pour reprendre quelques points de votre article : FT ne peux pas vendre pour le moment sa mine de cuivre française pour la simple et bonne raison qu'il y a le service minimum téléphonique, eh oui une loi de 30 ans qui impose à FT de placer une paire cuivre chez chaque gaulois ! Sauf notre très cher président pourrais changer tout cela ! Revendre le cuivre et financer la fibre FT a déjà fait le calcul : on prend l'infra existante on retire le cuivre et on se paie un nouveau réseau fibre, oui mais l’infra n’est pas à la norme « fibre », mais cela se corrige très bien de plus en plus de société sont aptes à faire ce travail, viennent ensuite les problèmes suivants : les collectivités, les syndics d’immeuble, les opérateurs alternatifs et dans notre belle campagne la distance entre deux utilisateurs mais bon l’infra existante devrais nous aider (poteaux , etc etc…) Pour financer une partie du fibrage je serais plutôt pour qu’FT utilise les sommes considérables (surtout des intérêts) des 9 € par mois que chaques fournisseurs alternatifs doit lui versé pour utiliser son réseau.
Concernant les futurs techniciens « Fibre » je suis directement concerné étant formateur chez Nove@ (http://www.novea.asso.fr/) seul centre de formation pour le FTTH et le très haut débit de France… Oui Madame Michu du côté de Mortain (50) près du seul fabricant Français (Acome) une petite structure forme des futurs techniciens à la future autoroute 2.0. Nous avons les idées, le matériel et le savoir pour cela ! Les jeunes que nous formons trouvent relativement vite du travail dans le domaine (pour preuve un groupe de demandeurs d’emploi viens de terminer sa formation de 6 mois, bilan sur 10 candidats, 9 de reçu à l’examen et 7 avec un emploi à la clé !) mais cela pourrais encore allez plus vite si notre gouvernement et FT le voudraient, mais j’aimerais qu’ils prennent leur décision maintenant et pas dans 10 ans. La vrai seule solution : que FT reprenne le déploiement du réseau (l’infra comme du temps du cuivre !) et qu’orange soit l’entité commerciale comme FAI et tout irais très vite ! Mais bon je ne vais pas refaire le monde à moi tout seul, j’essaie déjà de faire un réseau fibre pour mon hameau (14 maisons), j’ai l’ensemble du matériel, les compétences, le câble aérien est posé, un réseau fibre passe à 300 m de la maison mais pour le moment pas le droit de se raccorder, le dossier se promène entre les opérateurs, l’infra qui appartient à Manche numérique et FT qui se posent des questions du genre : C’est qui ce Gaulois qui veux se raccorder au réseau très haut débit et qui a fait son réseau dans son coin ? Bon dimanche je vais regarder la pluie tombée sur mon câble de fibre optique (oui il pleut et cela va faire du bien à notre campagne normande). Salutations. Stéphane / Nové@

Billaut

@arena...
effectivement faire du fric sur la rareté...
quelqu'un a-t-il un avis sur le coute de maintenant d'un réseau ?
et vous avez raison ne perdons pas espoir...

Billaut

@put...
un routeur wifi solaire.. je n'y avais pas pensé... et en plus cela semble déjà sur le marché...http://www.bestofmicro.com/actualite/22034-antenne-Wi-Fi-solaire.html

Cath Coste

Orange-France Télécom, que veulent-ils ? Proposer un service médiocre qu'ils font payer cher. Pour cela, ils refusent de re-creuser des tranchées pour remplacer les minces fils de cuivre par de la fibre optique : cela leur coûte aussi cher de mettre de la fibrette de cuivre que de la fibre optique (très haut débit), donc ils estiment ne pas avoir intérêt à re-creuser (=payer) pour mettre de la fibre optique qui permettrait un service haut de gamme.
Apple : faire payer cher un produit + service de haut niveau ; Orange : faire payer cher un service médiocre.

arena

Internet et énergies renouvelables peuvent ils faire bon ménage ?
La question du jour, A propos d'une sortie programmée du nucléaire, qui a raison : les français ou les allemands ?
Dans 20 ans, les allemands seront devenus des pro du démantèlement de leurs centrales et nous les français, seront nous toujours a espérer le démantèlement de Brennilis commencé en 1985 ...

En prime : qq liens intéressants sur la façon d'aborder la consommation d'énergie en ce début de XXIième siècle
(source : http://www.internetactu.net) :
Les factures électriques comportementales réduisent de 1,8 % la consommation d'énergie – Fast Company
Selon une étude du Environmental Defense Fund (EDF !!) américain sur la refonte de la présentation des factures électriques mises en place par OPower auprès de 700 000 foyers répartis dans 6 états américain, la consommation électrique aurait diminué de 1,8 % la première année. Ce qui n'est pas si mal pour un design de facture !
Lancement du projet GridTeams à Cannes : gérer sa consommation d’électricité – Institut Télécom
Le projet de recherche et développement GridTeams a pour objectif de sensibiliser les usagers à la réduction de leur consommation énergétique au moyen de compteurs électriques intelligents et de services en ligne dédiés à la gestion de la consommation.
Rapport du GIEC sur les ENR à l'horizon 2050 – Future Newswire
Le GIEC a publié un rapport sur les énergies renouvelables qui estime que la part des énergies renouvelables à l'horizon 2050 peut varier de 15 à 77 %. "Ce n'est pas tant la disponibilité des ressources que les politiques publiques mises en place qui permettront ou non de développer les énergies renouvelables dans les décennies à venir."

Billaut

@Arena...
merci pour tous ces liens... intéressants... En ce qui me concerne je pense que l'avenir de l'Humanité au niveau énergétique est de copier la photosynthèse des plantes... Le Mit à Boston a commencé... http://web.mit.edu/newsoffice/2010/fine-tuning-photosynthesis.html

voir aussi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Photosynthèse

Pourquoi on ne s'en préoccupe pas en Europe et en France ? Trop difficile ? Trop d'intérêts divergents ? Je pense que l'on peut y arriver en une dizaine d'année... Et ensuite démonter nos centrales... Avec nos centrales atomiques on a mis le feu du ciel sur Terre... Avec la photosynthèse on laisse le feu au Soleil.. C'est beaucoup plus prudent.. De plus la photosynthèse "bouffe" pas mal de CO2...

Bernard GARRIGUES

La difficulté est politique ; pas technique.

1/ France Télécom a reçu en héritage (sans payer aucun droit de succession) le réseau P et T que nous avions tous payé.
2/ En même temps, comme société commerciale, France Télécom profite des règles comptable pour nous soutirer quelques milliards chaque année d'amortissements destinés, en bonne gestion, à maintenir le réseau au bon niveau (compenser l'obsolescence). Un pactole qui permettait de fibrer la France à marches forcées depuis 1996. (nous en serions à déployer maintenant de la fibre de 8ème génération).
3/ En plus, notre cher État a autorisé notre coûteuse France Télécom à nous facturer une minime somme afin de doter un Fonds de Modernisation (du réseau) : cette modeste contribution représente 650 millions par an qui auraient dû être affectés à fibrer dans des conditions normale le réseau de distribution (à fibrer les zones non concurrentielles). J'ignore depuis quelle année ce droit de cuissage existe afin de déterminer le nombre de milliards qui nous ont été soutirés pour 0 modernisation visible avec une dégradation concomitante sensible du réseau de distribution.

Il en résulte qu'il suffirait à l'État de réquisitionner le cuivre que détient France Télécoms, en zone rurale d'abord, pour parvenir à un fibrage ultrarapide du réseau.

Billaut

@Bernard..
tout a fait d'accord... le problème c'est que notre grande élite (qui a démonopoliser nos services publics pour gagner plus de sous) ne voit pas cela d'un très bon oeil.. vu qu'elle y perdrait quelques plumes... et que le niveau d'en dessous (les élus et autres) ne savent pas très bien .. et qu'encore en-dessous (les gaulois de base) ne sont pas encore complétement internet minded...

Thierry Maillet

Bonjour Monsieur,
Le plus intéressant dans votre proposition est la prise en compte progressive de l'existant comme source de revenus futurs.
Tout ne doit pas être fabriqué mais peut-être réutilisé.
Le marché de l'occasion est appelé à se développer et penser à de nouvelles applications de cette manière est particulièrement riche d'avenir (i.e : les succès et apports de nvx modèles tels qu'ebay, priceminister, ...).
Bien à vous,
Th

arena

@Bernard @Billaut effectivement, notre élite y perdrait quelques plumes. La preuve en est la déclaration du directeur de l'ARCEP parue dans la newsletter dudit organisme :
" Je voudrais profiter de cette rencontre pour tordre le cou, une fois pour toutes je l'espère, à un discours, grossièrement erroné, répété, volontairement ou pas, selon lequel les pouvoirs publics, et notamment le régulateur, n'auraient pas privilégié la mutualisation des réseaux. Franchement, au-dessus du niveau, déjà retenu, de 90% de mutualisation, je ne vois rien d'autre que la reconstitution d'un monopole. Et de cela, il n'en est bien sûr pas question ".
Jean-Ludovic Silicani, aux Assises du Très Haut débit, le 9 juin.
J’eus aimé que l'on m'expliquât en quoi ce discours est "grossièrement erroné". Obligation de service public versus lois du marché...

Bernard GARRIGUES

La déclaration de Silicani est dans le droit fil du contrôle de la "concurrence libre et non faussée" entre industriels du net.

Les e-gueux aimeraient que l'ARCEP s'occupe, dans une telle logique, de la concurrence libre et non faussée entre (1) les territoires ; (2) les abonnés en zone dense et en zone diffuse.

Faudrait peut-être aussi que notre système politico-administratif détermine les frontières légales entre ce qui constituent (1) des biens communs ; (2) des biens publics ; (3) des biens privés. Ce au vu des faits, des évolutions culturelles et des avancées scientifiques.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)