Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Connaissez-vous Christophe Cremer from Paris ? Prestashop : le e-commerce en Open Source | Accueil | Connaissez-vous Pierre ? Vers un premier réseau FTTH d'une région rurale (de la vallée de l'Hérault) »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451bebc69e20147e2100026970b

Voici les sites qui parlent de Connaissez-vous Olivier de la Bastide from Boston et Laurent Nicolas from Paris ? Télémédecine : les grandes manoeuvres commencent... :

Commentaires

boris

Trés intéressant!!!!
Juste une petite remarque comme rien n'est jamais simple dans notre beau pays, il y'a deux dossiers: me DMP et le DP (dossier pharmaceutique) qui est déjà utilisé ou en cours de déploiement...
En effet les médecins refuse que les pharmaciens (dont je fais partie) est accès au DMP!!!! (alors que je rappelle on est soumis au secret médical, on a au moins 6 ans d'étude dans les dents...)
On a donc devellopé deux dossiers!!!

Je fais partie des gens qui n'attendent rien de l'état, je pense que la révolution en santé viendra des acteurs eux mêmes.

Par contre quid dela sécurisation des bases de données???? Robustesse des systèmes de protections???

Liocttnavud

@boris: il est prévu à terme que le DP alimente le volet médicament du DMP. C'est du reste techniquement et facilement possible. Reste quelques points à régler, qui sont de l'ordre de la conduite du changement.
- les durée de stockage d'information doivent correspondre aux besoins du DMP. Or, un patient qui a donné son accord au DP a donné son accord pour un stockage de 3 mois. Donc il faut potentiellement demander au patient d'étendre son accord.
- les droits d'accès: un patient ayant donné son accord au DP a donné un droit d'accès aux médicaments qu'en sa présence (la carte vitale du patient est je crois nécessaire), et en tout cas par un pharmacien. Sur le DMP, les droits d'accès sont différents, donc il faut demander au patient d'étendre son accord.
Enfin, last but not least: si cette conduite de changement est assuré par les pharmaciens, cela constitue une charge de travail supplémentaire. Qui la rémunère ? Et oui, en ce bas monde, il faut payer les salariés, donc aussi les PME qui les emploient. Sur le même registre, le DP est financé par les pharmaciens, afin de sécuriser un peu plus la délivrance pharmaceutique. Le DMP est lui sur fonds publics. Le DMP n'aura pas sans doute pas ses infos qui coûtent de l'argent pour rien.

Enfin, côté DP, la base de donnée elle même est cryptée, et des audits de sécurité ont été passés.

Liocttnavud

@billaut: "des officines de pharmacie, pas en reste, qui camouflent une partie de leur chiffre d'affaires grâce à des logiciels dits permissifs". L'affaire est en cours d'instruction, on verra bien où cela ménera. Cela ne m'étonnerait pas qu'on arrive au même niveau de fraude que la fauche (soit disant des salariés) de la grande distribution ou qu'un même niveau de truandage des frais kilométriques sur la déclaration de revenus ;-)

Billaut

@liottnavud
Homo pharmaticus (en tout cas certains) est buggé... comme homo politicus, homo garagicus, etc... c'est l'intérêt qui guide tout un chacun... a priori je ne leurs jette pas la pierre vu que je suis Homo Sapiens aussi (j'ai dû fauché une gomme à mon entreprise à la rentrée des classes il y a une petite quarantaine d'année pour mon gamin... je ne m'en suis pas encore remis... il est vrai que je n'avais pas eu le temps d'aller chez l'homo fourniturus ..)

Billaut

@boris
bon ben les professionnels de santé se chipotent entre eux maintenant ?
si vous êtes pharamciens accepteriez-vous un e-billautshow pour causer de la pharmacie 2.0 ??? Ou si une autre pharmacien qui passe par ce blog est intéressé par une p'tite causerie au coin du e-feu ?

Bernard GARRIGUES

Bien.

Je suis à l'affut des utilisations web2.0 qui parviennent à syncrétiser à peu près correctement les relations internet.

Billaut

@Bernard
VOus allez avoir du boulot car le m2m ne fait que commencer...

Bernard GARRIGUES

JM

Pour le moment pas trop :

Je n'ai pas envie d'explorer exhaustivement l'immensité du web ; je préfère surveiller ce que tu découvres !

En plus, le plus souvent lorsqu'un question me turlupine, presque toujours, c'est toi qui apporte la réponse rapidement

Billaut

@Bernard..
effectivement une vie ne suffirait pas... même sur les thémes qui nous intéressent pas évident...
je vais me lancer dans la curation et créer des "revues" sur les themes qui m'intéressent... avec scoop.it

boris

Bonjour,
Quand je parlais de sécurisation de données, je parlais par rapport à cette entreprise.
Par rapport au DP, la sécurité n'est pas optimale, loin de là. Car il n'y a pas de restriction d'accès, une fois qu'il est crée et à condition de disposer des bons logiciels, tout le monde peut y avoir accès!!!
Pour en revenir à la question du DMP, je maintiens que les médecins refusent qu'on y est accès et c'est bien dommage, car avoir la liste des médicaments délivres c'est bien, avoir en plus le contexte, la biologie, les examens complémentaires.... c'est mieux!!! Ça nous permettrais de travailler dans des conditions optimales!!!!
(Exemple, si on pouvait vérifier si il y'a eut un dosage des CK et si oui la valeur, ça serait utile quand on délivre des statines...
Ou encore avoir sous les yeux la valeur de l'INR quand on délivre un AVk...)


Pour en revenir aux pharmaciens (je sens que je vais me faire taper sur les doigts par l'ordre), n'oublions pas que c'est des commerçants, qui comme tout commerçant aime donner le moins possible à l'état (encore un sport national dans notre beau pays!!!). Ce logiciel disposait semble t'il d'une backdoor qui permettait à l'aide d'un code, d'effacer certaines factures sans laisser de traces (toute la numérotation des factures était changé après effacement des données), ce qui permettait de faire du black....
Le fisc a mis son nez dedans quand il ont intercepté semble t'il un mail de la société fournissant le logiciel à un pharmacien...
Mais la n'est pas le sujet.

Je trouve les solutions de cette entreprise très intéressantes, car du fait d'une part du vieillissement de la population, de la diminution à venir des médecins, pharmaciens, infirmiers, ....
Il faudra bien trouver des solutions innovantes et disruptives!!!
Une d'entre elle, serait de donner plus de responsabilité au pharmacien, qui ne l'oublions pas est "sous employé" par rapport à sa formation.

Sinon, j'avais lu il y'a quelques années dans le moniteur, l'exemple de telemedecine réalisé en Allemagne. Il y avait un local dédié dans la Pharmacie, qui permettait de respecter la confidentialité et au patient de se connecter au Médecin par vidéoconférence....

Jean Michel, je suis très flatté de votre proposition même si je suis pas sur d'avoir suffisamment de connaissance répondre à vos questions... Mais pourquoi pas???

Cordialement,

boris

Bernard GARRIGUES

Je trouve assez rigolo l'utilisation du mot "curation" (qui, proprement, veut dire "guérison") afin de définir l'activité d'une personne comme Jean-Michel lorsqu'elle trie, pour nous, les données trouvées sur le web, les données saines (pertinentes et importantes) des données malsaines (la pub, l'intox, la propagande)

Billaut

@Boris
intéressant commentaire... pourriez vous nous dire qui est cette société qui fournit le back door ? y a t il beaucoup de pharmaciens équipés de back door ? Mais je ne voudrais pas que vous ayez des ennuis...
Effectivement va falloir penser autrement et trouver des solutions nouvelles pour gérer la santé dans ce pays et principalement en ruralité... les pharmaciens pourraient probablement y jouer un rôle important...
on se fait un skype si vous voulez... (mon pseudo jmbillaut)...

Billaut

@Bernard... hé oui je suis curateur... mais je le savais pas ... et je me soigne...

Bernard GARRIGUES

@JM

Dans ta mission de curation, il te faudra (aussi) signaler les portes dérobées !

Olivier

En ce qui concerne le système de Boston Life Labs, l'hébergement des données respecte bien évidemment les réglementations régionales en vigueur, donc en France les données sont stockés par un hébergeur agréé de données de santé à caractère personnel.

Catherine Coste

Lire cet article sur AgoraVox, journal citoyen en ligne :

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/telemedecine-les-grandes-88096

jean

Sérieusement, une fois qu'on disposera de tous ces capteurs (pour l'instant, rien de bien affriolant : un pèse personne, un thermomètre etc ...), qu'on se scrutera quotidiennement, vous pensez vraiment qu'on sera en meilleure santé (mentale et physique)??? Nous n'en avons, à ce jour du moins, pas le début du commencement de la moindre preuve ...
Un petit peu de recul serait peu être nécessaire, non ? (sans vouloir refroidir l'enthousiasme des entreprises qui espèrent créer et profiter de "fabuleux" marchés).

Billaut

@Jean.. oui je pense... le problème n'est pas d'être "en meilleure" santé... le problème est d'avoir la santé et de déclencher ce qu'il faut quand quelques data de santé se déréglent.. on appelle cela je crois de la médecine de prévention. Il me semble que si j'avais pu disposer de ce genre de choses, je n'aurais pas été amputé de la jambe... mais ce n'est qu'une intuition. Par ailleurs pour la santé "mentale", il faudra probablement attendre que la génomique ait fait encore quelques progrès.. Ce qui aurait évité à la jeune Laetitia de se faire couper en morceau. Enfin heureusement que l'Humanité n'a pas attendu d'avoir des preuves... sinon on en serait encore à l'âge des cavernes (heureusement qu'à l'époque il n'y avait de principe de précaution)... vous devriez lire "pourquoi j'ai tué mon père" avec le célébre "back to the trees"...

boris

Bonjour Jean Michel,
au sujet de la pharmacie, je ne souhaite pas trop développer par écrit....
Voici juste un lien:
http://www.linformaticien.com/Actualités/tabid/58/newsid496/9771/pharmacies-le-logiciel-qui-fraude-le-fisc-tout-seul/Default.aspx

Sinon pour Skype ça sera avec plaisir, en début de semaine prochaine? (Je suis un peu débordé cette semaine...)

Par rapport à la santé, quelques réflexions en vrac:
- Le problème n1 en France, c'est qu'on ne responsabilise pas les gens, bien au contraire on les infantilise!!!

- Comme on est très bien remboursé, (croyez moi, on se plaint mais par rapport à d'autres pays c'est le paradis sur terre)
Le curseur est très largement déplacé vers une "médecine curative et non préventive". Il faudrait sérieusement rééquilibrer la balance.

- Depuis plus de 20 ans, on fait toujours les mêmes plans éculés de réduction du déficit de la sécurité sociale, quelque soit le gouvernement, quel que soit la couleur politique, ce sont toujours les mêmes solutions foireuses et pendants ce temps là le déficit augmente et la dette grimpe, grimpe, ... jusqu'à a atteindre des niveaux abyssaux.
En parallèle, on entend il n'y a pas assez de sous, on veux plus de moyens...
Le problème selon moi n'est pas entièrement financier.
Ce n'est pas en mettant plus de fric qu'on soignera mieux les gens (sauf pour la recherche, mais de ce point de vue je suis un peu partial...), c'est avant tout un problème d'organisation,et de remise à plat.
L'intérêt des technologies "2.0" dans le domaine de la santé, c'est que cela apporte des solutions nouvelles et innovantes!!! Qui peuvent grandement aidés à résoudre nos problèmes.

Ainsi, l'intérêt de la solution proposé par cette entreprise est justement de pouvoir envisager une telemedecine pour des patients en HAD (hospitalisation à domicile) ou présentant des facteurs de risques élevés d'accident cardiaque, vasculaire...
Si le médecin, reçoit à distance des données de manière régulière, avec un système d'envoi automatique des données en cas d'augmentation ou de baisse soudaine, vers un poste de contrôle. Cela permettrait d'une part d'intervenir ultrarapidement et donc d'augmenter la chance pour le patient (par exemple en cas de crise cardiaque, la reperfusion doit se faire dans un délai de moins de 6H), avec à terme moins de séquelles. Et "bénéfice" pour la société (je parle pas de l'entreprise), le cout de prise en charge suite à cet accident sera bien moins élevé. Tout le monde y gagnerai...
Mais cela implique d'une part d'avoir les technologies (ça c'est en bonne voie) mais surtout de repenser complètement la formation des médecins (aujourd'hui on va avant tout chez le médecin car on est malade, on va rarement faire une visite de contrôle annuelle...) et l'organisation des réseaux de soins (développé le rôle des infirmiers, des pharmaciens, des kines, des sages femmes...)
De même, il faudrait que les patients arrête d'encombrer les urgences pour un rien...

En ce qui concerne les pharmaciens, on pourrait justement repenser complètement le système de pharmacovigilance (je pense à ça à cause du Mediator). Aujourd'hui, toutes les pharmacies sont informatisées et connectées à internet. On pourrait très bien intégrer dans le logiciel, un volet déclaration d'EI... qui serait transmis au CRPV (centre régionaux de pharmacovigilance, désolé c'est un réflexe)....
Ou encore, recevoir avec l'accord du patient bien entendu, les données de la tension artérielle pour vérifier l'efficacité du traitement...
Des tonnes de possibilités s'offre à nous!!!


J'aurais du développer de manière plus structuré et plus construite mais malheureusement je n'ai pas beaucoup de temps.

boris

jean

1) Le ministère de l'industrie semble vouloir faciliter l'émergence de tels services :
http://www.ticsante.com/show.php?page=story&id=854&story=854

2) Quant à la prise en charge par la sécurité sociale de ces services, attendons que leur bénéfice ait été démontré ...

3) Ces devices vont-ils contribuer réellement à prévenir les problèmes de santé ? Les pèses personnes sont largement répandus dans la population, et cela n'empêche pas l'obésité de progresser. Idem pour les autotensiomètres.

4) En tout cas, le marché semble lucratif. Quelques centaines d'euros par an et par personne ... Ces services méritent ils d'être tarifiés à ce niveau ? (compte tenu des capteurs actuellement disponibles)

boris

Pourquoi demandé à la sécurité sociale de prendre en charge??? les gens doivent s"assumer. Après tout la sécu ne rembourse pas canal sat, ni tps ni le pmu que je sache!!!
Il faut arrêter de tout vouloir attendre de l'état.
C'est botre propre santé qui est en jeux, si on prend pas soin de nous qui le fera???

Je trouve demago la réflexion sur les pesés personnes et les autotensiometres...


Billaut

@Boris
Vous devez ête français ? Que fait-on pour les gens qui n'ont pas de sous ?... on les laisse crever ? Aprés tout c''est une solution intéressante...
quant aux réflexions démago comme vous dites, un jour vous en aurez besoin... parce que meme si vous avez un peu de sous, là où vous habitez cela sera la seule solution possible..
J'espère que vous ne tomberez pas gravement malade... (j'ai été amputé de la jambe à la suite de... savez vous combien cela à coûté ? Si j'avais dû le payer moi-même j'aurais dû vendre ma maison...) Faut peut être réfléchir un peu en astiquant son clavier avant de taper dessus...

Billaut

@Boris
Vous devez ête français ? Que fait-on pour les gens qui n'ont pas de sous ?... on les laisse crever ? Aprés tout c''est une solution intéressante...
quant aux réflexions démago comme vous dites, un jour vous en aurez besoin... parce que meme si vous avez un peu de sous, là où vous habitez cela sera la seule solution possible..
J'espère que vous ne tomberez pas gravement malade... (j'ai été amputé de la jambe à la suite de... savez vous combien cela à coûté ? Si j'avais dû le payer moi-même j'aurais dû vendre ma maison...) Faut peut être réfléchir un peu en astiquant son clavier avant de taper dessus...

boris

Bonjour Jan Michel, je crois qu'on c'est mal compris!!! Je n'ai jamais écrit ni pensé d'ailleurs qu'il ne fallait plus assuré les gens.

Bien au contraire, ce que je dis c'est que la sécurité sociale française est un joyau et qu'il faut en prendre soin. Cela passe en partie par responsabilisé les usagés.

J'ai moi même connu dans mon entourage proche, une situation similaire à celle que vous avez connu, et je ne remercierai jamais assez notre protection sociale...
Tous ce que je dis, c'est qu'il ne faut pas demander systématiquement un remboursement à la sécu, c'est tout.

Notre système de protection sociale a été conçu en 1945, il été parfaitement adapté à la période des 30 glorieuses ou on avait d'une part une croissance forte et d'autre part ou ou comparativement à aujourd'hui on avait des frais médicaux bien plus limités (on ne se rend pas compte des progrès qu'on a fait en moins de 50 ans, avant les greffes n'existaient pas, on parlait de Cancer et non des cancers, il y'avait des maladies ou les gens qui en étaient hélas porteur étaient considéré comme "fini..." )
Aujourd'hui tout cela est en partie derrière nous et heureusement.
Seulement, cela à un cout, et celui ci explose.

Ce que je dis juste c'est ceci, si on veut être couvert à l'avenir pour les choses réellement importantes, il faut d'une part développer la médecine préventive, et se poser la question de ce que l'on souhaite voir ou non rembourser.
Personnellement, je préfère voir deremboursé les médicaments à SMR faible ou inefficace et que toutes les pathologies lourdes ou "accident de la vie" soit pris en charge pleinement à 100%.
Quand quelque chose d'efficace apparait et si le cout n'est pas trop élevé, est ce que c'est à la sécurité sociale de payé???

1 autotensiometre c'est 30 euros et ce n'est pas remboursé. Est ce que cela est réellement choquant de demandé aux gens de payés???

Je préfère ne pas me faire rembourser des veinotoniques ou du dafalgan (le remboursement de tout ce qui est paracetamol devrait être réservé à certains cas et pas généralisé... selon moi) et qu'on puisse continuer a rembourser et prendre en charge les pathologies lourdes...

C'est tout ce que j'ai voulu dire.

Cordialement,

boris

Billaut

@Boris..
désolé d'avoir été un peu sec dans mon comment... d'accord avec vous... en ce qui me concerne j'ai réduit trés drastiquement ma consommation de médicaments... dont pour certains l'efficacité est plus que douteuse...
Il va bien falloir revoir tout notre système de santé... le passer en mode 2.0 pour sa gestion et organisation, et établir des régles de remboursement en accord avec ce que la France peut payer pour la santé de ses habitants...
A mon avis c'est jouable, mais il faudra beaucoup de Sarkozy...

jean

Merci pour votre conseil de lecture ... J'ai bien ri, et mes enfants aussi.

J'en profite pour vous signaler 2 articles intéressants :
http://www.atoute.org/n/article173.html et http://www.atoute.org/n/article166.html

Billaut

@Jean
Merci pour les urls... intéressant en effet...

Bernard GARRIGUES

Il me semble que la question qui se pose est : qui a droit de participer au partage de l'argent que la France peut payer pour la santé de ses habitants ? l'affaire du Médiator l'a posé très crûment. Ceci dit, c'est le pognon de la sécu qui est le plus facile à appréhender.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Pub

Googlez-moi:


Stats