« août 2010 | Accueil | octobre 2010 »

Connaissez-vous Guillaume Jarysta Dautel from Paris ? Comment "calculer" votre influence sur l'internet ?

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Guillaume a fondé Devolia une agence spécialisée dans la communication corporate.

Devolia fait de la communication corporate depuis 5 ans, un peu tout azimut. Et cela marche plutôt bien..  Vous allez me dire que des agences de ce type il y en a sur le marché en France .. Mais Dévolia a décidé d'ouvrir à tous les produits, services et plateformes qu'il avait mis au point pour ses clients... Chacun va pouvoir créer son propre outil de communication avec tout ce qu'il faut (webtv, réseau social, etc..). Le tout en mode traditionnel (Devolia éditeur de logiciel) et/ou en mode Saas.

Capture d’écran 2010-09-30 à 15.11.15  

En milieu de l'année prochaine une bonne dizaine de produits seront disponibles. 3 le sont dés maintenant (création de votre propre Foursquare, un réseau social (un Facebook pour votre petite entreprise), votre chaîne TV)...  

Autres fonctionnalités à venir ? (Devoliame : gestion de votre notoriété en ligne - cela me paraît des plus intéressants...). Autres ?

Concurrence... Filiale aux USA ? Comment Guillaume, digital native, juge la situation de l'internet en France ? "Situation paradoxale.., Paris n'est pas encore un centre d'influence 2.0 ,ceux-qui payent l'ISF ne sont pas encore très "internet minded", et n'ont pas la culture du risque, etc..."

Commentaires .. J'attends avec impatience Devoliame...

Pour contacter Guillaume Jarysta Dautel : guillaume(arobas)devolia.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Eric Abensur from Paris ? Venda : le "on demand" pour les mortars

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Eric a des bureaux un peu partout dans le Monde... Mais là, il était à Paris pour le salon e-commerce...

Il nous explique ce que fait Venda qui propose des solutions clef en mains aux détaillants de type "mortar" pour leur stratégie multicanal. Capture d’écran 2010-09-26 à 15.44.01  

Comment se distingue Venda par rapport à la concurrence qui est forte dans ce domaine ? Pourquoi les clients de Venda utilisent-ils la même plateforme ? Pourquoi proposer des échanges entre les clients de Venda dont certains d'ailleurs sont concurrents ? Quel est l'intérêt pour les dits clients ? Qu'est-ce que le PCI Level 1 ? (qui sera bientôt obligatoire en Europe..)

Comment est commercialisé Venda ? Quel est son business model ? (loyer fixe, et un coût à la transaction qui n'est pas un pourcentage : comment est-ce possible ?)

Combien de temps cela prend-t-il pour mettre en oeuvre une plateforme Venda ? Quel est le principal concurrent de Venda dans le Monde ? Combien de transactions/semaine sont réalisés par tous les clients sur la plateforme de Venda ? 

Nouvelles fonctionnalités ? Quid de la mobilité ? Quid des réseaux sociaux où l'on peut faire des ventes flash ? Eric a une vision internationale des choses ? Comment voit-il l'Internet Français ? "d'une meilleure qualité que l'internet anglais, mais en revanche les "mortars" français sont un peu à la traîne... Ils sont très en retard par rapport aux mortars allemands, anglais..." Comment Eric explique-t-il la chose ?

Pour contacter Eric Abensur : eabensur@venda.com 

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Paulin Dementhon from Marseille ? Pourquoi ne pas louer votre auto à un autre particulier ?

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

La valeur n'attendant pas le nombre des années, Paulin à créer sa startup : Voiturelib, lancée en juin 2010.. C'est une plateforme de location de voitures entre particuliers... Il fallait y penser... 

Capture d’écran 2010-09-22 à 09.46.39

Votre voiture passe le plus clair de son temps au garage ou en mode "ventouse" dans la rue ? Pourquoi ne pas la louer au même titre que font les loueurs traditionnels ? En plus c'est nettement moins cher que chez les dits loueurs... Mais le gaulois qui est très attaché à son auto est-il d'accord pour la louer à son voisin ?

Comment louer son auto sur Voiturlib ? Paulin nous explique la mécanique de sa plateforme .. Qui fixe le prix de la location ? Caution ? Assurances ? Quid du paiement ?

Paulin est un adepte de l'auto partage... Mais les flottes de l'auto partage sont encore très restreintes. Si l'auto-partage se répand, est ce que les fabricants vendront moins de voitures ?

Capture d’écran 2010-09-22 à 09.49.00

Business model ? Concurrence ? Visées européennes ? Autres fonctionnalités ?

Pourra-t-on un jour ouvrir une voiture avec une carte magnétique sans que le propriétaire soit présent ? Combien coûte l'équipement d'une voiture pour la proposer en auto-partage ? Les fabricants de voiture ont-ils intérêt à l'auto-partage ?

Paulin cherche des sous... Et comme il est un "digital native" je lui ai demandé ce qu'il pensait de l'évolution de l'Internet dans notre pays..

Commentaires. Voir : http://www.whipcar.com/ http://relayrides.com/ http://www.sprideshare.com/http://www.sprideshare.com/

Pour contacter Paulin Dementhon : paulin@voiturelib.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Stéphane Kasriel from Menlo Park ? "Nos enfant n'utiliseront plus la technologie des cartes plastiques"...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Toujours des plus intéressants de discuter avec Stéphane.. A revoir ce billautshow, j'ai la nette impression que nous allons vivre une tragédie grecque dans les mois à venir ... Stéphane nous présente les protagonistes : d'un côté les banques traditionnelles (Visa et Mastercard inclus), de l'autre les opérateurs de télécommunications traditionnels.. Au milieu, de nouveaux entrants sur la gestion de l'argent et principalement le paiement, qui est le pivot de toute transaction offline et on online... Qui sont ces nouveaux entrants ? Stéphane nous donne sa vision..

Bref, la tragédie peut commencer... Le problème n'est ni la confiance, ni etc... Le problème c'est qui va gérer à la fin de la tragédie la relation client, et sous quelle marque ?

Stéphane a quitté Paypal pour intégrer Zong, qu'il nous présente..

Capture d’écran 2010-09-18 à 18.51.40 Zong est une société spécialisée dans le paiement par mobile, de biens virtuels (social gaming, etc) ... Pour acheter un bien virtuel avec Zong, on n'a besoin que de son n° de téléphone... Pas besoin de cartes... On fait porter l'achat que la facture du téléphone... Voilà qui ne va plaire aux banques... On se chipotte donc...  Pourra-t-on payer des biens physiques chez Amazon par exemple avec Zong ? Ou des paiements dans le monde réel en proximité (sa baguette de pain par exemple).. Stéphane nous décrit en détail la mécanique...

Le montant maximum en France d'une transaction portée sur une facture de mobile est de 8 €. Qui a défini ce palier ? Palier qui est un peu faible pour des achats dans le monde physique.. De plus, les opérateurs sont plutôt enclins a prendre des commissions très élevées... Mais cela semble changer... (plafond de 30 € en Allemagne par exemple)..

Quel est le business model de Zong ? Zong est une société de paiement, pas de mobiles. Ce qui veut dire qu'il faut de la sécurité, une plateforme robuste (pas de pannes), et un temps de réponse très rapide (ce qui n'est pas toujours le cas avec des paiements cartes). Sur ce plan Zong donne confirmation du paiement dans la seconde qui suit..

..Les opérateurs de télécommunications vont-ils assurer le paiement au détriment des banques ? "un jour nos enfants et petit-enfants n'utiliseront plus les cartes en plastique... "

Pourquoi se balader avec des tas de cartes en plastiques alors qu'avec un smartphone on peut avoir les mêmes services ? Voir mieux ? Qui sont les petits nouveaux à part Zong ? Apple, qui a fait une grande percée dans le paiement à distance (200 millions de cartes attachées à des comptes iTunes).. Quid de Google avec Androïd ? Microsoft ? Rim (Blackberry), etc...

Qui sont les concurrents spécifiques de Zong ? Nouvelles fonctionnalités ? Internationalisation ?

Et dans 10 ans, comment va se présenter le e-paysage du paiement ? Quels sont ceux qui seront capables d'avoir une marque, et une bonne relation client, tout en étant capable d'innover ? Apple plus que Google ? Les banques traditionnelles ? Les opérateurs de télécommunications ? De nouveaux entrants ?

La tragédie commence...

Pour terminer Stéphane nous donne l'ambiance actuelle dans la Silicon Valley ? "C'est génial, quand le business Internet déprime, c'est l'euphorie dans le cleantech, et le biotech...Et les Français y en a-t-il toujours autant ? (oui...)

Pour contacter Stéphane Kasriel : stephane@zong.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Bernard Euverte from Boulogne Billancourt ? La "transparence des prix"...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Bernard de Workit nous présente 2 nouvelles extensions du widget "transparence des prix"... Il l'avait déjà expliqué dans un billautshow précédent ... Il rappelle ici la mécanique... et présente les nouvelles extensions dans le B2B et le B2C (où le widget prend la main sur la page Google...)

Widget pour le B2B : un widget de veille des prix..

Comment cela fonctionne-t-il ? Les distributeurs qui vendent les mêmes produits sont intéressés par la veille des prix chez leurs concurrents.. Exemple avec Darty...Combien de distributeurs utilisent aujourd'hui le widget ? Combien de produits référencés ? Est-ce cela ne va pas conduire à une baisse des prix en alignant le prix sur le plus faible ? Les fabricants utilisent-ils ce widget ? Dans quelle optique ?

Capture d’écran 2010-09-16 à 19.16.22










Widget B2C : les liens sponsoriés de Workit, dans Google...

Le parc de widgets actifs Workit est de 30.000 utilisateurs aujourd'hui (il est téléchargeable sur "transparence des prix"... D'où l'idée d'utilser cette audience pour proposer aux annonceurs de liens sponsoriés à l'intérieur du widget... Astucieux... Bernard nous explique le mécanique... Vous taper un mot dans Google ou Yahoo ou Bing.. Par exemple "poubelle"... Google va vous retourner sa page mais en haut de celle-ci, O miracle ! vous avez les liens sponsorisés de Workit... (en vert sur la copie d'écran ci-dessous). Combien coûte une annonce dans workit ? (très peu cher..). Est-ce du chiffre d'affaires "piqué" à Google ? La chose est-elle légale ? Google ne va-t-il pas prendre ombrage ?

Pourquoi des photos ?

Capture d’écran 
2010-09-16 à 19.17.12

Y a-t-il des concurrents ? Internationalisation ? Nouvelles fonctionnalités ? Microsoft devrait s'intéresser à workit... (j'en parle à Bill dés que je le vois connecté sur Skype...)

Pour contacter Bernard Euverte : bernard.euverte(arobase)workit.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


La France va mettre en oeuvre sa télémédecine... Un début de "réseau social officiel" de santé ?

La loi HPST (Hôpital, Patients, Santé, Territoires) a été voté suite au rapport Larcher. On attend incessamment sous peu la publication des décrets d'applications...

La santé coûte trop cher...

Il y a de moins en moins de médecins en France. Avec le papy-boom il va y avoir de nombreux départs à la retraite, et avec le numerus clausus installé en 1971, on forme de moins en moins de médecins : du coup, il y a de plus en plus de médecins étrangers (j'espère que l'on ne va pas renvoyer les médecins roumains - mon kiné pour ma rééducation après mon amputation était portugais..)..  On ferme les hôpitaux de proximité en recentrant sur les établissements médicaux des grandes villes... Donc de plus en plus de déserts médicaux, qui se calquent d'ailleurs sur les déserts numériques.. Et cela va empirer dans le futur proche... Et l'on veut que les Français soient de mieux en mieux soignés...

Je me permets de vous livrer ici quelques élucubrations dominicales à propos de la e-santé (je préfère ce terme plus large à mon sens que celui de télésanté). Gros marché que celui de la santé : 60 millions de "consommateurs" potentiels dans le pays, aux environs de 170 milliards d'€/an de "chiffre d'affaires" (à vérifier)... Chiffre qui va croître dans le proche futur, car on vit de plus en plus longtemps : les populations du 3ème et 4ème âge augmentent.. Il faut s'en occuper (le "lien social" traditionnel coûte cher), et il faut leur éviter autant que faire se peut de lourdes maladies, handicaps, etc...

Pourquoi donc ne pas mettre en réseau social nos professionnels de santé, nos toubibs (200.000 ?), les pharmaciens (70.000 ?), les kinés (65.000 ?), les infirmières (490.000 ?), les tiers payants, - ce qui fait quelques centaines de milliers de personnes- en charge de gérer la meilleure santé possible des Français ? Tous ces braves gens travaillent aujourd'hui en silo, le passage des informations entre silos est compliqué et coûte cher - vu les technologies traditionnelles utilisées - , sans compter les erreurs que cela entraîne...

Voilà une idée qu'elle est bonne ! Un réseau social de santé avec les professionnels et les malades et bien portants ?... Mais, vous rigolez mon cher Billaut !... Vous avez encore fumé la moquette !... Les réseaux sociaux : c'est pas sérieux !... C'est pour les jeunes et pour nos étudiants boutonneux (dixit le médecin chef de mon centre de rééducation qui n'aime pas l'Internet)...En tout cas, le rapport Larcher préconise "des communautés hospitalières de territoire"... Vous avez dit communauté ?  N'est-ce pas l'anti-chambre d'un réseau social ?

Notre Gouvernement veut limiter les dépenses de santé et de personnels... Du coup, quand j'ai eu ma rupture d'anévrisme poplité l'an dernier, le SAMU ne s'est pas déplacé. Il m'a fallu 7 heures pour arriver sur une table d'opération (et on trouve cela normal). Y a-t-il un lien de cause à effet ? Manque de personnel ? Je ne sais.. Mais ce que je sais, c'est que je suis amputé d'une jambe... Passons...

Donc, amputé fémoral depuis 1 an, je m'intéresse beaucoup aux problèmes de santé, de médecine, et surtout d'organisation de la dite santé. D'aucuns diront que je n'ai pas à m'en occuper, vu que je ne suis pas mandarin 1.0, et que je ne fais pas partie de la grande élite gauloise. Que je n'ai qu'à faire ce que ceux qui savent me disent de faire... Mais vous me connaissez.. (l'un de mes amis m'appelle "l'énarque 2.0" - je suppose que dans son esprit c'est un compliment..).. Je ne sais pas trop ce que notre grande élite gauloise va nous concocter comme télésanté... Je me méfie un tantinet (un nouveau plan Calcul ?)... Mais réfléchissons un peu...

POINT 1 : problèmes de génération.

Il y a actuellement en France, comme ailleurs, 2 catégories générationnelles.. Les "analogiques" d'une part, nés avant 1980 (en gros) qui connaissent les technologies analogiques (télévision, téléphone traditionnel, journaux, formulaires papier, déplacement physiques, etc...). Et les "digitaux", nés (en gros) après 1980 et qui ont démarré leur vie avec l'ordinateur connecté au réseau des réseaux. Les digitaux ne raisonnent plus comme les analogiques... Leurs usages sont complétement différents. Mais ce sont les premiers qui vont mettre en oeuvre cette télémédecine.. Une grande partie de la population française, probablement 65% aujourd'hui, a accès à l'Internet. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle est "internet minded". Vous me direz qu'elle va le devenir vu qu'environ 25 millions de gaulois tittillent aujourd'hui les réseaux sociaux...et autres outils du web 2.0.

Bref, une partie de plus en plus importante de la population est acculturée et va s'acculturer aux usages du web 2.0...  Et au fur et à mesure que les analogiques partiront chez Dieu le Père, il ne restera que les digitaux. De plus en plus de secteurs d'activité se réorganisent autour de l'Internet en mode 2.0 : la santé n'y échappera pas...(à mon avis d'ailleurs on ne pourra pas faire autrement)...

POINT 2 : Comment d'autres peuplades sont en train d'essayer de régler le problème ?

Certes, nous sommes une peuplade très intelligente (si, si : les Droits de l'Homme, l'ENA, l'X,.. etc..)... Mais on ferait bien de temps à autres regarder ce font les autres... Or, qu'observe-t-on ?

a/ L'arrivée des grands de l'internet dans le domaine de la santé... Google avec son Google Health, Microsoft Healthvault, Intel, CISCO, GE, etc... Les grands de l'Internet, mais aussi pratiquement tous les opérateurs de télécommunications et autres FAI dans le monde.. Certains Etats aussi s'y mettent, car après tout la santé concerne les Etats. Par exemple, le Gouverneur de Califonie (vous voyez qui c'est ?) vient de décider de mettre en réseau social les malades et les professionnels de santé de son Etat... Le tout sur un réseau de télécommunications à TRES haut débit...

Capture d’écran 2010-09-17 à 05.54.35


b/ De plus en plus de bidules en mode Wifi et ou 3G sont disponibles sur le marché...Objets qui "observent" votre état de santé en temps réel chez vous ou ailleurs. On a d'ailleurs l'impression que l'on va vers une prévention temps réel des biens portants... qui chaque matin recevront un mail de Google ou autres, mail qui vous apprendra que votre taux de glucose est un peu élevé et qu'il faudrait...

Capture d’écran 2010-09-17 à 06.18.37 Voir aussi l'excellent topo du docteur Eric Topol ici. On va vers la "wireless medecine" et le "body area network". Certains parlent même de "body computing" .

Capture d’écran 2010-09-19 à 08.46.42

Un bien portant est en effet un malade en puissance... Et prévenir coûterait probablement moins cher que d'essayer de guérir le bien portant qui sans crier gare va tomber malade un de ces jours.. En tout cas d'aucuns de penser que la "killer app" dans ce domaine est justement la saisie automatique de vos principaux indicateurs de santé - vous pouvez vaquer à vos occupations habituelles - et de les remonter sur une plateforme comme celle de Google Health qui va vous les aggréger et peut-être vous susurrer quelques conseils judicieux...  On est loin là de la notion de "dossier médical" à la française...

ABI Research, société d'études, pense ainsi qu'en 2014 il y aura plus de 5 millions de "wireless health devices" aux USA. Un marché de plus de 4 milliards de $ pour l'industrie américaine. Pour exemple ci-dessous le ZEO, un device wifi qui "calcule" en temps réel la qualité de votre sommeil... Mais il y en a bien d'autres.. Et l'Phone et autres Androïd, et même l'iPad vont probablement être le pivot de cette médecine sans fil que cela soit à la maison ou en mobilité... Ou à l'hôpital...

Capture d’écran 2010-09-17 à 09.52.54



c/  L'arrivée de nouveaux "médicaments" à base de nanotechnologies et de biologie synthétique. La génomique permet le séquencement du génome humain - mais aussi des animaux, des plantes, etc.. Là, il y aurait beaucoup à dire. Le prix pour séquencer complétement votre génome va tomber d'ici peu en-dessous de 1.000 $. Aujourd'hui vous ne pouvez avoir qu'un "polaroïd" (un échantillonange) pour 300 $. Mais cela ne suffit pas pour faire un diagnostic précis sur votre disposition aux maladies cardio-vasculaires ou autres..  Mais un séquencement complet coûte encore 100.000 $ voire plus. Les nanotechnologies sont aussi de la partie dans le domaine de la nanomédecine, des "labs on a chip" qui vont pouvoir circuler dans votre corps et aller juste là où il faut pour délivrer le médicament qu'il faut...

Capture d’écran 2010-09-19 à 11.01.20


d/  L'arrivée de bidules robotisés... prothèses diverses, aide à la marche, robot humanoïde d'aide aux 3ème et 4ème âge, etc... (secteur que je commence à bien connaitre, vu mon état)... Là aussi beaucoup de chose à dire... Et il est à noter qu'il a peu de choses dans ce domaine en France à mon avis. Les premières prothèses bioniques arrivent, avec connexion de la prothèse au cerveau... Par exemple Touch Bionics pour une prothèse de main... myomo pour une prothèse bionique de bras... etc... Capture d’écran 2010-09-19 à 11.06.42


Conclusions (très) provisoires de l'énarque 2.0...

1/ il me semble que l'on va assister à une convergence de tout cela... Et que les internautes vont y jouer un rôle essentiel... Que l'élite le veuille ou non... Les personnels médicaux traditionnels y ont naturellement leur place... Mais joueront-ils le jeu vu qu'ils ne sont pas très initiés à ce 2.0, que certains ne veulent pas apprendre, considérant que ce n'est pas leur métier ? Et même que la plus grande partie n'aiment pas l'internet, vu que cela permet à leurs patients d'en connaître un bout ? Dans ce cas, ils se feront déborder par la base digitale, et par les grands de l'internet qui eux ont une vision de l'avenir de la santé... Ils vont donc se faire prendre en tenaille...

2/ De plus, de nouveaux usages pourraient s'épanouir sur une plateforme de réseau social de médecine : par exemple mieux prévoir les épidémies..

Capture d’écran 2010-09-17
 à 06.08.07

Il aura aussi beaucoup d'autres usages que les internautes malades ou non vont trouver... Les idées ne sont pas que dans les têtes "de ce qui savent 1.0".. Par ailleurs, les organisateurs de ce réseau social pourraient publier leur API.. Ce qui permettra à nous jeunes e-galopins de fabriquer des tas de services qui viendront renforcer l'attrait de ce type de réseau... pour la communauté non seulement hospitalières comme le propose le rapport Larcher, mais de santé tout court.. Et si ce n'est pas nous qui le faisons, nos compatriotes feront gérer leur santé par Google, Microsoft ou autres... Personnellement je n'y vois aucun inconvénient... (mon poids - je me pèse à intervalles réguliers avec une balance Wifi de Withings - des Français - est stocké sur Google Health... Mon médecin de famille pourrait y avoir accès...Pour l'instant nous n'en sommes tous les deux qu'à la visio.. ce qui est déjà un grand pas).

3/ Comme il n'y a pas d'organismes en France à ma connaissance qui suit tout cela, vous pouvez, si cela vous dit, vous abonner à mon fil twitter ou à mon wall sur Facebook : j'y informe mes followers sur la santé 2.0 (entre autres choses).

Et j'envisage de publier une large étude là-dessus... Et si vous avez besoin d'un conférencier pour vous expliquer tout cela : malgré mon handicap, je recommence à me déplacer avec ma billautmobile aménagée...

Je vous souhaite la meilleure santé possible... Et j'espère que la France rurale (35.000 communes ont moins de 5.000 habitants) aura bientôt la fibre optique. Ce qui lui permettra de gérer sa santé certainement plus facilement, sans couture (seamless) comme disent les consultants...


Triple play : vente forcée ?

J'ai toujours pensé que le triple play - voire quadruple play - que nos FAI bienaimés nous proposent, était de la vente forcée... Par exemple, si je ne veux pas de la vidéo (je n'en veux d'autant moins que dans ma campagne les débits ne sont pas suffisants pour disposer d'une bonne qualité), je suis quand même obligé de la prendre, et je paye pour ne pas l'utiliser... Pour moi c'est donc de la vente forcée...

Certes, ne jetons pas la pierre à son inventeur, à savoir Xavier Niel. Qui a imposé avec sa Freebox triple play, un prix unique pour une utilisation libre (pas de limite au volume de download/upload et à la bande passante utilisée). Ce qui a fait décoller le marché en France. L'Histoire écriera certainement que sans lui (et les politiques qui ont démonopolisés France Telecom), on en serait encore au modem 56 kilos avec son grésillement si caractéristique... et au prix de la connexion exhorbitant...

Il y a, comme vous l'avez certainement vu récemment, quelques petits problèmes de TVA sur le prix de l'abonnement triple play. Bruxelles en effet demande à la France d'appliquer une TVA de 19,6% sur l'ensemble du forfait. Car elle n'est chez nous que de 5,6% pour la partie vidéo, vidéo entrant forfaitairement dans le bundle pour 50% ... (pourquoi une TVA à 5,6% pour la vidéo ??? pourquoi 50% ??? on ne sait pas trop, mystères de notre démocratie).

Du coup va-t-on vers une hausse du prix de l'abonnement ? Notre secrétaire d'Etat à l'économie numérique propose une solution simple pour éviter cela : que les FAI découplent leur offre. D'une offre bundlée (on est obligé de tout prendre..) à une offre où chacun se sert en fonction de ses besoins...

Mais plus facile à dire qu'à faire... Est-on parti avec nos boxes sur une voie de garage ? Qui permet aux FAI de museler leurs clients ? On ne peut pas dire que cela soit de la neutralité, dont on parle aussi beaucoup ces temps-ci..

Les Suédois, qui sont peut-être plus démocratiques que nous sur ce plan, ont une solution. Que Philippe Le Grand (à l'époque en charge de Manche Numérique) et moi-même avions découvert à Lund en Suède. Nous avions rendu visite en effet à Jonas Birgersson, fondateur de Labs2.

Capture d’écran 2010-09-18 à 08.19.54

L'idée est simple. La ville installe un réseau fibre (comme à Pau).. On met au milieu un ordinateur qui va jouer le rôle d'un supermarché. Chez les particuliers et les entreprises, un simple routeur suffit. Pas de box. On se connecte et on choisit à la carte.. A l'époque, il y avait 3 ou 4 fournisseurs d'accès chacun proposant des débits différents (du plus faible - si vous n'avez besoin que de faibles débits, au plus important). Avec prix en conséquence .. Il y avait deux fournisseurs de téléphonie IP (mais Jonas nous avait dit que d'autres arriveraient).. (A noter que Madame Michu ma voisine, ne voudrait que de la téléphonie IP. Et ne payer qu'un abonnement de 3€/mois max).

Il y avait aussi divers fournisseurs de vidéo on demand (de différentes qualité, jusqu'au HD)... Chaque service proposé ayant un prix.. Vous remplissez votre caddy... Labs2 se charge de tout .. La beauté de la chose ? Outre le "débundlage" et la concurrence entre fournisseurs services que cela permet (ce qui favorise la création de nouvelles entreprises), vous changez de services... en 3 secondes... Ce que j'appelle de la démocratie. Vous êtes Free (car vous avez tout compris ?), mais vous voudriez passer chez le concurrent pour x raisons ? ... Pensez-vous que le passage de l'un à l'autre va se faire en 3 secondes ? C'est un peu comme les banques traditionnelles... Une fois que vous y êtes vous hésitez à en changer, vu les emm..d. ts qui vont vous tomber dessus... (certains appellent cela de la relation client, de la confiance, etc...).

Cela étant à Lund, ils ont aujourd'hui la possibilité de disposer, pour ceux qui le désirent, du Giga (vous avez bien lu) sur le "ordering portal". Sans compter du wireless à 540 Mégas... Lund a les 2 : la fibre ET le sans fil. L'un n'est pas exclusif de l'autre... comme certains grands consultants gaulois semblent le penser... Et à votre avis à quoi sert ce sans fil trés haut débit ??

Capture d’écran 2010-09-18 à 08.10.59

Vous allez me dire que cette solution d'ordering portal c'est un peu le iTunes d'Apple... Et que l'agrégation au lieu de se faire par le FAI, se fait sur un supermarché électronique. Certes... Mais sur le iTunes vous achetez ce que vous voulez. On ne vous impose rien si vous n'en voulez pas...

Dans les mois ou années à venir d'autres types de services vont arriver... Par exemple la télésanté dont on va beaucoup parler en France (on attend la publication des décrets d'application)...  Y aura-t-il un service de télésanté unique proposé par les FAI dans leurs boxes ? Et si vous êtes en bonne santé devrait vous payer globalement le bundle incluant la partie télésanté ?  Ou alors un service de télésanté en fonction de votre état de santé ? On observe sur le healtcare américain l'arrivée de matériels de télésanté wifi... connectables sur des plateformes comme Google Health... Mais le type de matériel va dépendre de votre maladie... (je vais prochainement publier un post sur la télésanté : très impressionnant ce qui arrive...)

Et vous qu'en pensez-vous de tout cela  ? Xavier Niel versus Jonas Birgersson ...


Connaissez-vous Pierre Mongin et Xavier Delengaigne from Marcq-en-Baroeul ? Mind mapping : les ch'tis ont des idées...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Bonjour les ch'tis ! On a décidé de faire ce billautshow en gaulois normal... (en ch'ti probable que vous n'auriez pas compris grand chose)...

Nas amis commencent par se présenter, et ce qu'ils font... Les ch'tis ont des idées, et savent les mettre en forme... avec le "mind mapping"... On peut organiser sa vie avec le mind mapping... c'est dire ! Tout cela est dans leur dernier livre : FreeMind, Freeplane et Xmind (chez Eyrolles)

Qu'est-ce que le mind mapping ? En gros, il s'agit de mimer la manière dont le cerveau fonctionne... 

Capture d’écran 2010-09-17 à 09.17.25

Capture d’écran 2010-09-17 à 08.53.12 Formation ? Usages ? Combien y a-t-il de logiciels de mind mapping disponbiles ? FreeMind est gratuit, multiplaforme, etc... Et le livre de nos amis regorge d'exemples d'utilisation de mind mapping (par exemple : "en finir avec les marchés publics"..) . Trouvera-t-on du mind mapping dans le cloud en mode SaaS ? Cela existe avec Mindomo (réalisé par des Roumains... j'espère qu'on va les garder ?) et Mindmeister (des Tchèques)...

Capture d’écran 2010-09-17 à 08.41.40

Le mind mapping est-il beaucoup utilisé en France ? L'Administration française utilise-t-elle le mind mapping ? (les plans communaux de sauvegarde par exemple..). Pour les handicapés par exemple, les Belges (on va peut-être en récupérer une partie ? suggestion : on prend les wallons et on envoie aux flamands les Roms ? Bon ce que j'en dis..), les Belges donc ont classifié les bâtiments en fonction des handicaps... (bâtiments accessibles pour les aveugles et/ou pour les amputés...)

Peut-on exporter une arborescence de mind mapping en mode linéaire ?

Nos amis vont-ils créer une entreprise de mind mapping ? Pierre part à la retraite, et va faire de la formation à distance d'ONG. Et grande nouvelle : l'Education Nationale a mis au programme des classes de seconde le mind mapping... Et enfin une visite à mindmanagement.org s'impose...

Capture d’écran 2010-09-17 à 09.43.08

Comme je dois encore avoir une ardoise au Coq hardi, j'ai proposé à ces Messieurs d'aller y boire une bière à ma santé...

alle'revoyeure ch'ai t'iots tertous... (je ne sais pas trop si c'est bon, grammaticalement ch'ti )

Pour contacter ces Messieurs : fichepratique(arobase)gmail.com


Connaissez-vous Richard Touret from Saint Pierre de la Réunion ? Une révolution dans la sécurité ...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

(quelques pétouilles sur la bande son.. La Réunion : c'est loin... )

Richard nous reçoit dans sa jolie maison à Saint Pierre... Ce qui ne l'empêche pas de faire du business worldwide...

Capture d’écran 2010-09-16 à 09.12.18

Il nous explique ce que fait sa startup : binarySEC. Créée en 2007. Comment protéger au mieux ses applications Internet des pirates et autres zigotos mal famés qui parcourent la toile ? Le tout à prix 2.0 ?... Car BinarySEC fonctionne dans le cloud en mode SaaS.. Le tout grâce à un moteur d'intelligence artificielle développée par BinarySEC... Donc pas besoin d'acheter de matériels ésotériques... qui coûte très cher (au bas mot 20.000 €)..

Capture d’écran 2010-09-16 à 14.05.04

Savez-vous combien de sites web sont piratés par jour ? 30.000 pas moins. Et combien de sites français sont "maquillés"/an ? (dixit notre police).

Pourquoi avoir mis en oeuvre un "akamaï" like ? BinarySEC pourrait-il se faire pirater ?

Quel est le business model ? Combien coûte une "muraille" binarySEC ? Qui sont les clients ? Savez-vous que le site web de la Mairie de Longjumeau a été piratée ? (le maire est NKM). Comment binarySEC commercialise son firewall 2.0 ?

Capture d’écran 2010-09-16 à 14.06.35

Concurrence ? Internationalisation ? Création d'une filiale en Silicon Valley..

Que pensez d'Hadopi ? Loppsi et autres bidules ? Qu'est-ce qu'une "liste blanche apprenante" ?

Vous trouverez ici une bréve présentation de l'interface...

Pour contacter Richard Touret : richard.touret(arobase)wanadoo.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Igor Schlumberger from Paris ? La vidéo apporte-t-elle quelque chose dans la vente de produits ... ?

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Igor nous présente son entreprise Videomark, créée en 2007. Les taux de transformation sur les sites marchand sont assez faibles.. Pourquoi ? Comment y remédier pour vendre plus ? Igor nous donne sa solution pour inciter à l'achat les internautes indécis et en phase de réflexion...

L'idée : présenter les produits en vidéo.

Capture d’écran 2010-09-15 à 06.47.03

Comment sont réalisés ces vidéos ? Quelles en sont les particularités ?

Quel est le business model ? Qui sont les clients ? Qui paye le film ? Prix : 5.000 € pour 25.000 visualisations. Où sont logés ces vidéos présentant un produit d'un fabricant ? Pourquoi ne pas les mettre sur youtube ou dailymotion ?

Combien de visualisations/mois tout films confondus ? Comment est comptée une visualisation ? La vidéo augmente la vente du produit présenté de combien ?

La 3D arrive ... Ne serait ce pas mieux de présenter les produits en 3D interactif, ce qui permettrait une utilisation virtuelle du produit avant de l'acheter ?

Concurrence ? Internationalisation ?

Commentaires. La 3D arrive. Elle est même déjà là. Mais je n'ai pas encore vu beaucoup d'applications interactives qui permettent à l'internaute de savoir à quoi sert tel ou tel bouton (sur l'aspirateur, sur l'appareil photo,..)... Et surtout montre le résultat si on appuie sur ce bouton. Par exemple sur un appareil photo : à quoi ressemblerait la photo prise avec différentes focales  ?... Etc. Bref de proposer une "expérience consommateur virtuelle", avant d'acheter... On peut même aller plus loin quand on aura des réseaux de télécommunications à plus haut débit. Par exemple monter en 3D son salon sur un site web (en donnant les mesures, où se trouvent les fenêtres...).. Puis choisir un fauteuil... l'habiller de différentes textures et l'intégrer en perspective dans le dit salon... Les But, Conforama des années à venir seront peut-être comme cela...Vidéo versus 3D interactif : un faux problème ?

Pour contacter Igor Schlumberger : contact(arobase)videomark.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub