« juillet 2010 | Accueil | septembre 2010 »

Connaissez-vous Olivier David et François Larvor from Vannes ? Une shopping barre de derrière les fagots...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Nos 2 compères nous présentent la "shopping barre" du réseau "miwim", à savoir un plug-in pour votre navigateur (Internet Explorer et Firefox), qui vous permettra de faire du shopping intelligent, de connaître toutes les soldes, y compris les soldes flottantes ...

Capture d’écran 2010-08-30 à 15.46.45Qui plus est vous pourrez comparer les prix d'un même objet disponibles chez plusieurs distributeurs. La shopping barre vous permet ainsi de comparer les prix de plus de 10 millions d'objets. Sans compter naturellement les bons de réductions et autres codes promos. Et n'oublions non plus un système de cash-back. Donc c'est du tout en un, vous permettant de faire des économies à "360°".

Mais comment est-ce possible ? Olivier et François nous expliquent, car ils ne sont pas à leur coup d'essai. Et ils ont empilé les diverses solutions créées au préalable pour en définitive les assembler sous la shopping barre.

Capture d’écran 2010-08-30 à 16.09.17

Et en plus c'est gratuit pour l'utilisateur. Alors quel est le business model ? 

Comment shopping barre résoud le problème des référencements multiples ? (un même produit peut avoir des référencements différents selon les distributeurs..). Les commerçants ne posent pas de problèmes de ce faire mettre en concurrence de cette façon ? Comment se passent les transferts d'argent ? Combien de personnes ont téléchargés la shopping barre ? Combien de marchands référencés ? Combien de produits avec réduction ? 

Comment va se faire la commercialisation ? Quid de la concurrence ? Visées internationales ? Oui : aux USA, en UK , en Allemagne... Le tout à partir de Vannes... Il manque quand même quelque chose aux 360° ... : les avis des internautes... Hé bien c'est pour bientôt. Et la boucle sera bouclée...

Pour contacter Olivier David : olivier(arobase)miwim.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Nathanael Mathieu from Paris ? Le télétravail se met en route... Impacts sur le marché immobilier, etc.. ?

from Jean Michel Billaut on Vimeo.

LBMG Worklabs a été créé cette année (LBMG sont les initiales des fondateurs) dont Nathanael Mathieu. Il nous explique ce que fait son entreprise, ce qu'est un "tiers lieu" (il y aurait aujourd'hui en France environ 1.000 tiers lieux.. qui sont des endroits qui vous permettent de télétravailler).

LBMG Worklabs proposent aux entreprises et aux propriétaires d'espaces "télétravaillables" de les accompagner dans l'organisation du télétravail. 

Capture d’écran 2010-08-29 à 18.52.28
Les entreprises françaises sont-elles prêtes pour le télétravail ? Et l'Administration ? Que faut-il pour faire du télétravail ? Il n'y a plus d'obstacles technologiques. Qu'y a-t-il dans les accords de télétravail, comme celui qu'HP vient d'annoncer ?

Quel est le potentiel global du télétravail en France ? 3 à 4 millions de personnes ? Quels impacts sur le marché immobilier des villes et des campagnes ? Sur les temps de transports ? Impact sur le marché de la voiture, des transports en commun ? Quid des télécentres, des bureaux de proximité ?

Qu'est ce qu'un tiers lieu ? Pour quel nouveau modèle économique ? Quelle segmentation peut-on opérer sur les tiers lieux ? 

LBMG Worklabs est une société de consulting certes, mais qui développe une boîte à outils de e-travail pour les entreprises : par exemple une plateforme en mode Saas de diagnostic pour que l'entreprise puisse appréhender ce que peut donner le télétravail chez elle; des modules de formation des salariés et des managers, ces derniers étant peu habités à gérer leur troupe à distance; et une plateforme qui s'appellera "neo-nomade.com" qui référencera tous les tiers lieux. Néonomade sera opérationnelle fin septembre de cette année... Elle vise à mettre en relation les tiers lieux et les télétravailleurs ..

Concurrence sur le marché des outils du travail à distance ?

Pour contacter Nathanael Mathieu : nathanael.mathieu(arobase)lbmg-worklabs.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub



Connaissez-vous Franck Panaget from Lannion ? Un agent immobilier virtuel "très intelligent"

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo

Franck Panaget nous présente Dialonics, startup qu'il a créée en juillet 2009 avec 4 autres fondateurs. Dialonics édite une application d'agents virtuels "intelligents".. à base d'intelligence artificielle et de traitement automatique de langues naturelles (français, anglais et espagnol aujourd'hui). Le tout à base du moteur Nabutalk développé par Dialonics..

Capture d’écran 2010-08-29 à 10.59.33

Il nous explique tout cela par le menu : comment cela fonctionne-t-il ? A quoi cela sert-il ?

La société vient de démarrer ses activités commerciales. Déjà des clients dans l'immobilier, et les robots (le robot Skype de Meccano comprend ce que vous dites...). Les fabricants de robots japonais seraient-ils intéressés par la plateforme de Dialonics ? Franck pense que le temps n'est pas loin où l'on pourra discuter avec l'agent virtuel de Casto (par exemple)... De plus ces technologies devraient être utiles pour les personnes dépendantes...

Quel est le business model de Dialonics ? Concurrence ? Nouvelles fonctionnalités ? (intégration de "l'émotion"). Recherche d'investissement à la fin de l'année...

Pour contacter Franck Panaget : contact@dialonics.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Danila Koudriashov from Metz ? Une plateforme russe de soutien scolaire débarque...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

(quelques pétouilles de sons - c'est un peu énervant, mais dans l'ensemble cela s'écoute..)

Et malgré ce que l'on peut croire, Danila n'est pas un prénom féminim...

Danila nous explique "votre répétiteur", la startup qu'il a lancée à Metz. Qui reprend d'ailleurs la plateforme d'une application du même type qui a été ouverte il y a 5 ans, par l'un de ses amis en Russie. Plateforme d'intermédiation entre les professeurs et les parents qui désirent donner des cours à leurs enfants (de soutien scolaire ou autres). En Russie, 40.000 professeurs se sont référencés sur la plateforme, avec des milliers de cours donnés par mois.

Capture d’écran 2010-08-26 à 11.33.46

Danila veut donc lancer la même chose en France : en mode présentiel, et en mode virtuel. Ce dernier mode est prévu pour la fin de l'année (la plateforme s'appelle Tutorion - elle est ouverte, mais pour l'instant, pas grand chose). Votre répétiteur a été lancé en sept. 2009... C'est donc le début. 900 professeurs sont inscrits, plusieurs centaines de cours donnés.

Quel est le business model de Votre répétiteur ? Il est un peu particulier ... (ne pas tenir compte des 105 € cités par Danila, qui de débrouille pas mal en Français, mais les chiffres...). Quels sont les accords avec le Conseil Régional de Lorraine ?

Concurrence ? (différences avec Bordas par exemple ?)

Quid de la plateforme visiophonique de cours en ligne ? Vos cours virtuels pourront être repris par d'autres (vous recevrez naturellement quelques royalties...). Quid de l'internationalisation ? L'Europe du soutien scolaire, prise en tenaille entre la Russie et la France ? Recherche d'investisseurs ?

Pour contacter Danila Koudriashow : danila.koudriashov(arobase)votre-repetiteur.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Eugénie Rives ? Oui certainement !

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Eugénie est déjà "passée" sur le e-billaushow il y a un peu plus d'un mois. Elle démarrait à l'époque la "Singularity University" sur le campus de la Nasa à Mountain View Californie... Elle nous avait expliqué ce qu'était cette University : préparer l'Humanité aux changements majeurs qui pointent leur nez, tenter de résoudre les grands problèmes de la notre Planète : eau, énergie, alimentation des villes, ..etc...

Elle fait le point dans ce e-billautshow sur ces 2,5 mois de travail acharné... (de 9:00 heures du matin à 22:00 heures le soir). Elle a eu des tas de conférences faites par des Prix Nobel, des chercheurs du MIT, des astronautes, des entrepreneurs, etc... Le tout pour 80 étudiants "hyperbrillants" venant d'un peu partout... Des conférences sur beaucoup de sujet comme les nanotechnologies, la biologie synthétique (Eugénie confirme l'arrivée de la "wireless medecine" et du "body area network", le génotypage de l'ADN), la robotique...

Capture d’écran 2010-08-25 à 14.46.11

En quoi la Singularity University est-elle différente de TED ? Eugénie présente son projet (H 2020 = accès à l'eau potable dans les bidonvilles du monde) avec 7 autres étudiants demain Jeudi 26 août... Souhaitons-lui bonne chance.. Elle nous montre aussi les post-its du projet de "Food for Cities" qui tapissent les murs..

Y aura-t-il une Singularity University en Europe ?

Commentaires. Cela m'aurait bien plus de suivre cette University d'un genre nouveau. Peut-être qu'un jour ? En tout cas beaucoup d'honorables membres de la grande élite européenne devrait la suivre...

Pour contacter Eugénie Rives : eugenierives(arobase)gmail.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Areeha Rehman from Villeneuve St Georges ? A l'instant t 25% des camions roulent à vide en France !

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Areeba a lancé Fretbay.com en janvier 2008 en version bêta : la première plateforme qui met en relation les particuliers et des professionnels avec les sociétés de transports, via un système d'enchères inversées. D'un côté toute personne qui a un besoin d'un transport, d'un déménagement, etc... De l'autre, les transporteurs qui roulent à vide...

Elle nous explique dans le détail la mécanique et le pourquoi des enchères inversées.. Combien de transporteurs utilisent Fretbay ? Et 7.000 demandeurs de transports à la date de ce e-billautshow.

Capture d’écran 2010-08-24 à 17.07.13 Fretbay en fait, favorise l'environnement durable, en proposant aux camions qui roulent à vide, des marchés de transports... Ce qui améliore la fluidité de ce marché. Combien de temps durent les enchères ? Comme fonctionne l'intégration avec eBay ? Fretbay sera intégré à d'autres sites de commerce (le bon coin, paruvendu, transports de motos, ..). Quel est le marché du transport de biens dont le poids est supérieur à 30 kilos ?

Comment s'effectue le paiement ? Comment les transporteurs se présentent-ils sur Fretbay ? Sont-ils notés par leurs clients ?

Nouvelles fonctionnalités ? Utilisation des terminaux mobiles pour le groupage (iPhone, géolocalisation ?)

Lancement de Fretbay dans toute l'Europe... Quand ? Et le marché américain ?

Quel est le business model de Fretbay ? Concurrence ? Fretbay recherche 300.000 euros pour son développement.. A bon entendeur, salut...

Ebay rachètera-t-il Fretbay ?

PS Petite erreur dans le discours. Le CA d'Upship cité par Areeba n'est pas de 14 milliards $, mais de 114 millions $.

Pour contacter Areeba Rehman : support(arobase)fretbay.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Laurent Edel : « Jean Michel, je veux retourner à San Francisco, en traversant le Rio Grande à la nage s’il le faut »

(Les contes de l'Internet : petites histoires qui me reviennent. J'ai eu en effet la chance d'être aux premières loges pour observer le basculement de la France dans le numérique - Ce conte-ci n'est pas de moi, mais de Laurent EDEL qui a oeuvré avec moi à l'Atelier et a fondé par la suite Republic Alley. Je le remercie d'avoir pris le temps de mettre par écrit ses souvenirs - je lui laisse le clavier).

 - « Monsieur Billaut, si je vais à  New-York pour un salon Internet, ça vous intéresse que je vous fasse un compte-rendu ? »

- « Ben oui » répondit-il.

- « Et si je me loge à mes frais, vous financez le billet d’avion ? »

- « Ben oui » répondit-il.

Juin 1995. J’assiste aux ateliers de l’Atelier de la Compagnie Bancaire (maintenant Atelier de BNP Paribas) pour me faire une culture internet. En échange d’un reportage pour son Journal de l’Atelier, Jean-Michel Billaut, le fondateur de cet Atelier, accepte de sponsoriser mon voyage d’initiation aux Etats-Unis. Avec Jean-Michel, tout est (le plus souvent) possible. Je lui dois deux de mes plus belles années professionnelles.

Lire la suite "Laurent Edel : « Jean Michel, je veux retourner à San Francisco, en traversant le Rio Grande à la nage s’il le faut »" »


Apple remplacera-t-il Visa et autres Mastercard ? Une banque Apple ?

La célèbre revue américaine Wired relate le fait qu'Apple aurait déposé un certain nombre de brevets qui laisseraient supposer que bientôt, votre iPhone deviendra votre "porte-monnaie" sans fil... Voir ici aussi ... et encore ici (Apple a débauché pour ce faire Benjamin Vigier, un ancien de Bouygues Telecom, grand spécialiste du NFC).

Capture d’écran 2010-08-22 à 12.00.16

Je ne sais pas si Apple deviendra une banque, mais je pense que c'est dans l'ordre des choses à venir. Peut-être pas une banque de suite, mais en tout cas un Visa-like pour commencer. Apple ne doit pas être le seul à y penser, les autres grands de la technologie et de l'Internet ont probablement aussi cela dans leurs cartons : Google, Facebook, Amazon, eBay, etc...

Quel est en effet le secteur des services qui rapportent à ses détenteurs beaucoup d'argent ? Certes la banque en tant que telle (la preuves, ses dirigeants se sucrent), mais aussi ceux qui gèrent les transactions. Il y a de part le Monde, des centaines de millions de transactions qui s'effectuent chaque jour que Dieu fait. Transactions effectuées par carte. Et les Visa et autres Mastercard prennent quelques pouillèmes sur chacune. Qui plus est en %, et non pas un flat fee. Je ne connais pas le % moyen ponctionné sur les transactions. Je ne sais pas d'ailleurs si quelqu'un le connaît. Je dirais 1.0 % (?) au doigt mouillé. Entre les 3 ou 4 % prélevés sur les petits commerces, et les 0,6 à 0,8% ponctionné sur les grands distributeurs. L'un dans l'autre cela devrait tourner autour de 1%. Sur une transaction de 100 € donc, 1 € est payé par le vendeur au système de gestion...

Capture d’écran 2010-08-22 à 12.28.34

Aujourd'hui Apple et les autres réalisent globalement des centaines de milliers de transactions jours sur leurs différentes plateformes propriétaires. Apple, sur son iTunes, aurait 150 millions de clients - qui ont tous donnés leur n° de carte bancaire. Des millions de € et $ y transitent par jour... Steve Jobs et les autres laissent donc quelques millions par an aux intermédiaires transactionnels (et naturellement aux banques en dernier ressort qui ont émis les dites cartes).

Apple vend des tas de choses aujourd'hui avec iTunes. Des biens dits culturels pour l'essentiel, qui sont dématérialisés ... Supposez maintenant qu'Apple vous dise : "Faites-nous donc un virement électronique (d'un petit montant) de votre compte en banque sur votre compte iTunes. Avec cela vous pourrez régler non seulement ce que vous achetez chez nous en "virtuel", mais aussi des billets de spectacles, de transports, etc... Grâce à votre iwallet sur votre iPhone, vous pourrez acheter des tas de trucs de la vie "réelle" courante... Vous allez me dire que les marchands traditionnels à qui vous achetez ces trucs ne vont pas s'équiper de nouveaux terminaux de paiements ? Vous avez raison... Mais comme leurs collaborateurs ont déjà un iPhone ou un terminal mobile de type Android... Les prix de ces mobiles est déjà bien amorti par ceux qui l'ont acheter au départ pour un besoin précis : téléphoner (et envoyer des SMS). Il suffira donc d'un petit adaptateur pour rendre les iPhones et autres, terminal de paiement. Et encore ce n'est pas sûr qu'un adaptateur soit nécessaire... Vous achetez quelque chose et à quelqu'un qui vend le quelque chose ? Si les deux parties ont un iwallet sur iPhone... Le transfert d'argent se fera en direct en NFC (near field communication)...

De plus, Apple (et les autres) vous diront certainement "Si vous mettez quelque argent chez nous - vous consommateur -, nous rémunérons votre encours à taux faible certes, mais taux quand même"... (encours : la somme qui est disponible sur votre compte Apple au jour par jour)... Et avec ce float Apple financera ses propres activités au lieu de quémander des lignes de trésoreries aux banques traditionnelles (je ne sais pas si Apple dispose de lignes de trésoreries ou de prêts bancaires, vu le cash flow dont il dispose)... Il pourrait même aussi financer des startups qui entrent dans son écosystème.

Et petit à petit, vous, simple consommateur, vous ferez confiance à Apple (ou aux autres). Et un jour Apple vous dira : "Transférez donc votre salaire chez nous"...

Elucubrations de ma part ? Vous allez encore dire que j'ai fumé un bédo à base de moquette ? Pas si sûr...

1/ Apple et les autres ne sont pas fous. Ils se rendent bien compte qu'aujourd'hui ils pourraient le faire... D'autant plus que la compétition entre eux fait rage. Entre Google et Facebook par exemple. Entre Apple et Google (iPhone/Androïd). Dans cette bagarre, il faut apporter de plus en plus de services aux utilisateurs pour les garder... Et un service de paiement pas cher pour les vendeurs, moins cher que dans le monde 1.0, est de nature à agréger une foule de vendeurs. Le pas cher ne suffira certainement pas. Il faudra des choses en plus. On peut faire confiance à Steve Jobs pour trouver ces + ... Même son de cloche probablement chez Jeff Bezos d'Amazon et les autres... Personnellement, je donne une avance à ceux qui ont un terminal (iPhone, autres fabricants sous Android). Terminal qui sera le même de chaque côté de la transaction dans le monde réel (celui qui achète et celui qui vend)... Terminal amorti sur des millions et des millions d'exemplaires. Alors que des terminaux de transactions traditionnels ne sont achetés que par les points de vente physiques... Il y en a beaucoup moins, que de consommateurs/vendeurs équipés d'iPhone et consorts...

2/ Pourquoi un fee fixe et pas un % ? Parce qu'une transaction gérée entièrement sur l'Internet le permet, car elle n'est plus dénouée par de multiples "silos", eux-mêmes fonctionnant avec d'autres technologies propriétaires qui coûtent de l'argent (les " silos" collecteurs, le "silo" Visa, le "silo"banques, etc...). Cette lourde gestion vise à débiter le compte bancaire du consommateur à la banque B, par crédit du compte du vendeur à la banque X... Si Apple gére les 2 comptes, le problème devient beaucoup plus simple. Je pense, toujours au doigt mouillé, que ce flat fee pourrait être de 0,3 à 0,5 cent par transaction. Et qui plus est, il pourrait être partagé à la fois par le vendeur, et par l'acheteur.. Pour une transaction de 100, on passerait à 0,2 à 0,3 pour le commerçant. Même somme pour l'acheteur... (j'ai acheté l'autre jour un film sur iTunes pour 13 euros - Shutter Island -: pas terrible, terrible - Si j'avais dû le payer 13,2 €.. )

3/ Comment les banques 1.0 vont-elles réagir ? Et surtout quid de la sécurité qu'apporte en principe la carte à mémoire traditionnelle ? Si le problème de sécurité est résolu - et je pense qu'il le sera (mais comme tout système de ce type, la chose est relative), je ne vois pas trop ce que les dites banques pourront faire.. "Les papies et mamies analogiques" vont partir un de ces jours chez Dieu le Père. Il ne restera sur cette Terre que les "digital natives" qui seront nés avec l'Internet et les terminaux mobiles. Ces braves e-gens, qui ne seront jamais allés dans une agence de banque 1.0, feront certainement confiance à Apple et autres, puisqu'ils auront utilisés leurs services de base sans anicroche...  Les quelques collaborateurs de banques 1.0 d'aujourd'hui que je connais, vous diront que cela n'est pas possible. Occupés de plus qu'ils sont, par se racheter entre eux, un peu comme les dinosaures il y a 65 millions d'années qui se chipotaient, et qui n'ont pas vu arriver le météorite qui est tombé à Chixulub... Il restera à nos banquiers traditionnels, dont les couloirs sont hantés chez nous par d'aimables énarques, d'inciter les Sarkozy futurs de mettre en place un Hadopi bancaire. Comme les majors aujourd'hui..

4/ Que font faire les Etats ? Les Banques centrales ? Je ne vois pas trop, pris à revers qu'ils seraient par leur propres citoyens... D'ailleurs on peut faire une analogie avec le Mintel. Notre élite à mis au point ce terminal gratuit avec le système kiosque. L'internet est arrivé, le peuple français - avec le décalage habituel à l'allumage - a choisi l'Internet. Il a donc désavoué son élite...

5/ Et Paypal ? Paypal a réussi contre toute attente à apporter un service que l'on peut qualifier d'interstitiel entre les consommateurs/vendeurs et les Visa et autres... Car il s'appuie sur le "système silo". Donc problèmes pour lui ? Sauf si Paypal, qui appartient toujours à eBay, s'y met... Mais sans terminal de type iPhone, cela va lui être difficile ?... A moins de passer sous les fourches caudines de Steve Jobs ? Ou de Google ?

6/ Et les opérateurs de télécommunications ? Je ne les vois pas du tout dans ce marché de la transaction 2.0. D'autant plus qu'ils se chipotent déjà avec les banquiers. On a vu cela, pour les anciens d'entre nous, avec le célèbre kiosque du Minitel : c'est France Télécom qui récupérait sur la facture téléphonique le coût des services consommés sur le kiosque, et qui en reversait une partie aux fournisseurs des dits services... Donc un travail d'intermédiation financière.. qui n'a pas plus à l'époque aux banques 1.0.

J'ai toujours pensé que l'Internet était loin d'être neutre. Les choses sérieuses me semble-t-il vont commencer... Car là on touche à l'argent...

Votre avis ?


Comment appréhender la santé psychique de la France ? Simple !

Il suffit de passer 2 jours de stage de récupération de points pour votre permis de conduire... Ce qui a été mon cas Vendredi et Samedi derniers.. Avec mon problème de santé je n’avais plus conduit de voiture depuis une bonne année. Je m’y suis remis avec ma «billautmobile» (équipée d'un accélérateur au volant). Il me restait 4 points (des bricoles d’avant : vitesse pas très excessive, téléphone au volant... etc..). Je me suis donc dit qu’il serait utile d’en retrouver un peu.. On ne sait jamais... 

J’ai passé 2 jours sympathiques je dois dire. A regarder la France dans le fond des yeux. Nous étions 21 dont une dame. 2 animateurs bien rodés ont conduit nos débats et nous ont initié à des choses que l’on savait plus ou moins déjà, mais que nous n’avions pas pris complètement en compte.. Ces stages sont des réductions de la société française, me semble-t-il. Que l’on peut apprécier en seulement 2 jours... Alors que dans le temps, on pouvait faire la même chose au service militaire, mais cela prenait plusieurs mois.

 Il y avait dans notre groupe 2 chefs d’entreprise : l’un dans l’élevage des chevaux, l’autre dans la récupération des marchandises «sinistrés». Outre le fait que ce dernier avait un «cancer fiscal» (ce qui lui faisait souvent changer d’adresse), il nous a beaucoup appris. Par exemple il nous a déconseillé le bifidus (sic), il nous a appris que l’on pouvait quand même consommer des produits alimentaires à date de péremption dépassée... D’ailleurs il ne se gênait pas pour modifier les dates sur les packs de lait «sinistrés» pour les envoyer dans certains pays «sinistrés». Un puits de science ce Monsieur sur les à-côtés de la société de consommation.

Notre jeune dame, elle, s’est fait mettre en boîte de nombreuses fois, vu qu’elle pratique la conduite sportive sur circuit avec une... Ferrari... Les mâles gaulois n’aiment pas beaucoup cela... Qu’une femme les dépasse sur la route ... Vous vous rendez compte ? Il y avait aussi pêle-mêle un géomètre, un routier (qui voulait partir de bonne heure, car il avait son semi-remorque à charger vu qu’il allait partir en Pologne, et qu’il avait oublié les clefs chez Zézette..), un pilote d’essai de Renault ainsi qu’un ingénieur de la même entreprise, un ingénieur du BTP (il nous a dit que les règlements étaient con. Donc il était con lui aussi, et n’a pas participé à nos travaux), un directeur commercial d’une mutuelle d’assurance, un type qui s’occupe de logistique pour un grand distributeur, un peintre en bâtiment, un chef de chantier, un chauffeur de taxi, un maçon, un mécanicien, un croque-mort (ancien quincaillier mis à pied par Casto..), et 4 jeunes généralement bourrés le samedi soir (c’est d'ailleurs pour cela qu’ils étaient là)... Bref, des gens normaux. 

 J’y ai beaucoup appris. Par exemple, je ne savais ce qu’était un «sam», un «bédo»... «taquer une pointe», «se faire serrer» ... La dame à la Ferrari est aussi dans le civil en charge de suivre 700 élèves d’un lycée bien côté de la région. Hé bien, même dans un lycée qui n’est pas dans une zone prioritaire d’éducation, savez-vous que certaines jeunes filles d'une quinzaine d'années y arrivent avec leur bouteille d’eau qui contient en fait de la vodka ? Que certains jeunes gens se shootent au bédo dés le matin ? Et/ou à la bière ? (l'un fonctionne en ingurgitant une 20aine de bières/jour... Etc..). Bref, nous avons conclu à la démission complète des parents... Et que les responsables de la chose n'étaient pas Sarkozy et son gouvernement, mais les parents...

Dans notre groupe il y avait environ le quart de motards.. J’y ai entendu des choses incroyables de la part de ces Messieurs à 2 roues... J’ai benoîtement fait état que dans certains pays (les US je pense) il y avait d’abord beaucoup moins de motards qu’en France, toute proportion gardée... Et qu’il était interdit de se faufiler entre les files... Et bien les amis, je me suis fait assassiner ! Mais vous me connaissez, je me suis rebiffé. En faisant une sortie sur la limitation de l’intelligence de l’Homo Sapiens surtout à 2 roues. Que la génétique du Gaulois lui faisait bouillir les neurones dés qu’il fallait attendre un tant soit peu. Et que si nous avions un réseau de télécommunications à TRES haut débit la plupart d’entre nous pourraient faire du télétravail (à part le croque-mort) et donc laisser leur vélomoteur au garage... Non mais !

Heureusement que j’étais handicapé. Parce que je crois que j’aurais passé un très mauvais moment. J’ai fait aussi état que bientôt les voitures deviendraient des robots, et qu’elles marcheraient toute seule. Je dois dire que là, j’eusse mieux fait de me taire... L’assemblée était esbaudie et m'a pris pour un cinglé. Ils n’étaient pas au courant... C’est ce que je reproche d'ailleurs aux Gaulois : ils ne sont jamais au courant de rien... Mais ayant plusieurs cordes à mon arc, j’ai fait une recherche sur Internet. Car figurez- vous que la salle de réunion de l’hôtel où nous étions avait du Wifi ! Hé oui, Mesdames et Messieurs du Wifi gratuit qui plus est, avec codes d’accès.. Je m’étais naturellement renseigné au préalable, et j’étais venu avec mon iPad. J’ai donc fait une recherche sur «voiture robot»... General Motors prévoit la chose pour 2018. J’ai montré l’article à tout un chacun... Ils ont regagné leur place la queue entre les jambes (sauf pour la dame à la Ferrari naturellement)... 

Nos aimables animateurs nous ont fait tout un topo sur la typologie des lettres administratives que nous pourrions recevoir de la part de notre aimable administration. De la lettre 46 à la 48SI (il ne vaut mieux pas recevoir cette dernière...). 8 types de lettres au total. Qui arrivent quand les fonctionnaires ont le temps. Le gars au "cancer fiscal" lui n'a jamais rien reçu, vu qu'il change souvent d'adresse. Même chose d'ailleurs pour les points à retirer... Certains sont retirés plusieurs mois après la constatation de l’infraction... Aux pauses-café, certains honorables membres nous ont appris comment récupérer des points facilement (avec le permis de la belle-mère qui naturellement était au volant quand vous êtes fait flasher (mais attention on peut voir le conducteur sur certaines photos), comment contester des vices de formes ? De fond ? De procédure ? Quels sont les avocats spécialisés ? Combien coûtent-ils ? Nous avons eu aussi des explications fournies sur l’insécurité routière, sur les effets de l’alcool en fonction du nombre de gramme d’alcool que l’on peut avoir «on air» (le ballon) et dans le sang... Sur l’histoire de la réglementation routière depuis l’accident en 1972 qui a coûté la vie à Madame Chaban Delmas, les suites législatives de l’accident de Beaune où 44 enfants ont péris carbonisés... Et on nous a passé plusieurs vidéos... Une de Chirac en 1982 qui proposait de ne plus embêter les automobilistes et de mettre les forces de l’ordre à poursuivre les voleurs et bandits de grand chemin... Et non plus sur les routes pour traquer ces pauvres automobilistes... Dix ans plus tard il retournait sa veste... Il y a eu aussi une vidéo sur ce retournement de veste... Nous avons appris, avec une certaine stupeur, qu’il y avait plus d’un million de kilomètres de routes dans notre pays (dont 15.000 d’autoroutes). Qu’il y avait 37,5 millions de permis de conduire, 4 millions de sinistres en 2008 dont 73. 000 accidents corporels dont 4. 000 tués «à 30 jours» (en 1972 il en avait eu 16.000)... On nous a détaillé les fameuses fiches BAAC... Et nos animateurs nous ont fait deux interrogations écrites... par groupe de 2 ou 3. J’étais dans le groupe avec notre croque-mort, et un jeune alcoolo à ses instants perdus. Nous n’avons pas fait d’étincelles, mais nous étions dans une honnête moyenne... Nous avons eu droit aussi à des vidéos trouvés sur Internet (mais nos animateurs n’avaient de connexion, les dites vidéos étaient stockées sur le disque dur de leur PC). Des vidéos rigolotes (trouvées sur elRellano.com - je conseille, mais c'est en espagnol), des vidéos de Dany Boon (un ch’ti dans la circulation parisienne). Et des vidéos choc... qui donnent froid dans le dos... 

Voilà. 2 jours intenses à observer la société française. Et depuis hier minuit une j’ai récupéré 4 points... J’attends avec impatience ma lettre 46... 

PS Avec l’accord des animateurs je me suis permis de poser quelques questions à l’assemblée. Il en ressort que la plus part on un ordinateur à la maison avec naturellement un accès Internet, et qu’une bonne partie télécharge de la musique, des vidéos, etc.. Puis-je suggérer à notre aimable législateur de proposer des stages Hadopi de récupération d’accès Internet ? Stages payants naturellement...


2022 ? La coupe du monde de football en holographie dans tous les stades du monde ?

Le Japon vient d'annoncer que s'il était retenu pour organiser la Coupe du Monde de 2022 il proposerait à tous les grands stades du monde (208 pays à 10 stades par pays ?) de retransmettre en holographie le match qui se déroulerait dans l'un de ses stades. En temps réel naturellement... un projet de l'ordre de 5 à 6 milliards d'€..

200 caméras holographique sur le vrai stade... Et retransmis, non pas sur de grands écrans dans les centaines de stades, mais directement sur chaque terrain... Incroyable ! Ci-dessous une image d'un match holographique qui se déroule ailleurs... Vous verrez ici des séquences de matchs holographiques..

Capture d’écran 2010-08-22 à 10.36.02


2022 c'est dans un plus de 10 ans. Les industriels japonais y arriveront-ils ? Si oui, ils reprennent la tête de la course à l'innovation mondiale... Que fera l'industrie américaine ? Cisco lui a déjà des chose en holographie (quant à l'industrie de la vielle Europe, ce n'est pas peine d'en parler)... De plus, vendre des millions de places dans le monde (2000 stades à 50.000 spectateurs au bas mot) au prix fort est probablement pour la Fifa une source de revenus beaucoup plus importante que les royalties versées par les télés de papa, pour retransmettre les matchs dans leur territoire pour leur peuplade... Les broadcasteurs 1.0 risquent d'avoir quelques problèmes...

D'autant plus que si cela fonctionne pour les matchs de foot, cela pourrait aussi être appliqué à d'autres types de réunion d'Homo Sapiens. Par exemple de grands concerts... Imaginez un concert d'Halliday au Stade de France, retransmis en holographie dans tous les stades du pays. Notre Johnny n'en fait qu'un et tout le monde le voit en même temps en holographie (en payant le prix fort)... Il gagnerait en une soirée ce qui lui prendrait plusieurs mois dans le monde 1.0... De plus, on pourra certainement le revoir en on demand.

Et puis, vers 2030, cela passera certainement dans le domaine public... On pourra dîner avec un copain dans un restaurant holographique. Vous à Paris, et le pote à San Francisco. Il faudra néanmoins que l'industrie japonaise règle le problème des fuseaux horaires...

Si j'étais propriétaire d'une télé 1.0, je vendrais avant qu'il ne soit trop tard... A moins que l'on fasse un Hadopi pour les broadcasteurs 1.0 ? En Gaule c'est tout a fait possible...