« mars 2010 | Accueil | mai 2010 »

Connaissez-vous Didier Tranchier ? L'amorçage se met en place en France...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Après France Telecom (où il avait créé le Club des Entrepreneurs de FT), Didier a créé IT@ngels en octobre 2009. Association regroupant aujourd'hui 45 business angels, spécialisés dans le financement de type amorçage (ce n'est pas encore très courant dans notre pays) pour des entreprises qui se créent dans le domaine des technologies, des télécoms, de l'Internet...

Capture d’écran 2010-04-29 à 11.40.29

Quel est le montant des tickets réalisés par IT@ngels ? Combien de tickets ont déjà été effectués ? (à titre personnel Didier a mis 14 tickets au cours des années précédentes). IT@ngels reçoit en régime de croisière un peu plus de 200 dossiers/an (il suffit de se présenter sur le site web de l'association).

Quel est l'avis de Didier sur le phénomène startup en France ? ("ce phénomène n'a jamais été aussi important en nombre et en qualité"...  "des entrepreneurs de plus en plus jeunes"..."les jeunes ont une approche plus mûre que leurs aînés qui créent leur startup après quelques années dans un grand groupe : ils sont câblés grand groupe"..."les jeunes sont en rupture avec l'existant" (ce que j'appelle l'économie 1.0)

Quel sera l'impact sur l'économie traditionnelle (la 1.0) de ce phénomène startup ?

Pourquoi avoir aussi créé ITcapital ? (ticket moyen : 50.000 € en amorçage). La loi Tepa a-t-elle joué un rôle important pour l'amplification du phénomène startup ?

Quels sont les critères de choix d'IT@ngels pour investir ? Combien y a-t-il de business angels en France ? Que pensez du P2P venture ? Web+ réseaux sociaux = nouveaux canaux de financement de l'économie... IT@ngels a at-il l'intention de se mettre au P2P financement ?

Y a-t-il suffisamment d'argent en France disponible pour l'amorçage ? Ne manque-t-il pas de compétences pour aller chercher cet argent ?

Commentaires. Et si Zinédine Zidane, Brigitte Bardot, Johnny et autres stars gauloises du moment créaient un P2P venture ? Voilà une idée qu'elle est bonne... Plutôt que de mettre leurs sous dans des trucs plus ou moins non productifs, ou de les dépenser dans des boîtes de nuit dispendieuses, et où de plus, on peut y faire des rencontres pas très catholiques ? Un Zidane à mon avis aurait de quoi récolter sur un PEP venture en réseau social des millions d'€... de quoi financer la France 2.0... Si vous le connaissez... merci de lui en parler...

Pour contacter Didier Tranchier : didier.tranchier(arobase)itangels.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Pierre de La Coste ? Vers la fin des services informatiques traditionnels ?

Pierre de La Coste le 2010-04-21 à 17h41 from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Pierre, avec quelques autres associés dans la société Argia, a lancé il y a quelques jours Faascape...  Une place de marchés "open source" entre producteurs et consommateurs de fonctionnalités logicielles : API, widget, web services.... Place de marché qui a déjà obtenu quelques prix...

Emergence du haut débit, des outils du Web 2.0, du Saas et autres clouds :  vers un changement de paradigme dans la création logicielle. Faascape répond à cela.

Capture d’écran 2010-04-28 à 10.18.45

Comment fonctionne la mécanique ? Qui juge de la qualité du logiciel fabriqué par un développeur inscrit sur Faascape ? Quels sont les outils mis à disposition des développeurs par la plateforme ? Une fois le logiciel accepté au catalogue comment se passe l'achat par un client lui aussi inscrit sur la plateforme ? Grande nouveauté : ce client qui "acheté" ce logiciel pour l'intégrer par exemple dans son site de commerce électronique, ne paiera que lorsque le dit logiciel sera utilisé par ses propres clients... Comment est rémunéré le développeur ? Qui décide du prix de vente du logiciel ? Comment s'effectue le paiement ?

Qu'est-ce que le "karma scoring" ? Le client qui recherche un développement peut-il lancer un appel à projet ? Vers un réseau social entre clients et développeurs ?

Quid du développement de Faascape à l'international ? Y aura-t-il des développeurs Indiens ? Chinois ? Africains ? Seront-ils rémunérés comme un développeur français ?

Quid de la concurrence ? A terme quel avenir pour les services informatiques traditionnels ? les DSI traditionnels vont-ils freiner le mouvement ("comme d'habitude"...). Pierre va plus loin "les grands groupes ne survivront que si leur DSI s'adapte à cette nouvelle donne".

Levée de fonds pour Faascape ?

Commentaires. Faascape, à mon sens, s'inscrit dans la lignée des iTunes qui permet d'acheter du logiciel pour iPhone et maintenant iPad à des prix très nettement inférieurs de ceux proposés par le développement traditionnel. Tout en permettant de rétribuer les auteurs. D'aucuns penseraient qu'il s'agit de plateformes fermées... Faascape va plus loin... On peut y lancer des développements informatiques sans investissement initial.. De plus on pourra fabriquer son application à la carte... un bout de soft ici, un bout là... Beauté du mashup, du Saas et du cloud...

La crise aidant, l'informatique de papa a peut-être vécue...

Pour contacter Pierre de La Coste : delacostepierre(arobase)yahoo.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Mickael Froger ? Comment optimisez vos e-catalogues pour tous les diffuseurs ?

Mickael FROGER le 2010-04-20 à 10h08 from Jean Michel Billaut on Vimeo.


Encore des Nantais ! Lengow a obtenu le 1er prix de Startup Academy, et iadvize, Nantais aussi, le 3ème. Mais que veut dire "lengow" en swahili ?

Lengow est une plateforme en mode SaasS (software as the service), qui optimise les catalogues produits des e-commerçants qui veulent diffuser leurs catalogues sur les différents canaux d'acquisition : comparateurs de prix, plateformes d'affiliation, place de marchés, sites de cashback, etc... Pas facile en effet d'adapter son catalogue pour tout ce petit monde... Lengow automatise toute cette phase...

Capture d’écran 2010-04-26 à 08.04.17
Combien de canaux différents Lengow propose-t-il ?

Quid de Lengow à l'international ? Combien de temps cela prend-t-il pour intégrer un nouveau comparateur ou autres canaux ? Faut-il une autorisation du dit canal ? Qu'est-ce qu'un format de flux ? Combien y-t-il de canaux différents - des diffuseurs comme dit Mickael - dans le monde occidental ? (environ une 60aine de comparateurs rien que dans notre pays..)

Quel est le business model de Lengow ? Pourquoi ne pas avoir choisi le modèle CPC (coût par clic)  et CPA (coût par achat) ?

Commercialisation ? Concurrence ? Levée de fonds ?

Et l'Internet à Nantes comment se porte-t-il ? Que fait Atlantic 2.0 ? La Cantine Parisienne s'exportera-t-elle chez les Nantais ? Le Web nantais gagne à être connu... Allez donc au web2day : c'est le 18 juin prochain.

Capture d’écran 2010-04-26 à 09.34.33

Pour contacter Mickael Froger : mickael(arobase)lengow.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Catherine Jean ? L'intelligence des foules au service de l'innovation

Jean Catherine le 2010-04-20 à 09h12 from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Mondialisation, crise, cycles de produits de plus en plus courts... nécessitent de plus en plus de compétences pour l'entreprise... Qu'elle n'a pas forcément en interne.. Et c'est là qu'intervient Planetinnov, la société que Catherine a créée en 2009.

Capture d’écran 2010-04-25 à 07.11.16
Planetinnov (basée en Savoie) est une plateforme qui permet aux entreprises de rechercher des compétences à l'extérieur.

Est-ce facile pour une entreprise de définir un besoin d'innovation ? Qu'est ce qu'elle doit aller chercher à l'extérieur ? Qu'est-ce qu'un challenge ? Comment fonctionne la mécanique de Planetinnov ? Comment faire connaître le challenge ? Quel est le business model de Planetinnov ? Qui paye quoi ? Qui sont les entreprises qui font appel à Planetinnov ?

Concurrence ? Nouvelles fonctionalités ? (utilisation de plateformes collaboratives...)

Pour contacter Catherine Jean : cjean(arobase)planetinnov.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Thibaut Ravisé ? La "quicksignature" tranquille et sécurisée se met en place

thibautquicksign le 2010-04-19 à 11h04 from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Thibaut nous présente Quicksign, que sa société Alténor, a mis sur pied. Il s'agit en fait d'une procédure pour ouvrir un compte en ligne sans papier et sans courrier...

Quels sont les types de compte que Quicksign opère ? En fait les comptes financiers (banques, crédit, assurance-vie..).

Capture d’écran 2010-04-23 à 15.25.45
Pourquoi ne s'occuper que de contrats  financiers ?

Comment cela fonctionne-t-il ? Alténor sépare les responsabilités et chacun fait son métier. La chaîne de valeur s'établit de cette façon : établissement financier (qui doit connaître son client), QuickSign (qui établit la signature), le tiers de confiance qui gére la cryptographie en back office (Kinetics), et Caisse des Dépôts (pour l'archivage). Pas de cartes à puce, pas de lecteur de carte ou autres bidules, pas de certificats (pour le mass market il ne vaut mieux pas), pas d'échanges de papier, par de courrier postal, pas de déplacement... Et le double clic vaut signature...

Comment s'effectue la vérification des données sur Quicksign ?

Capture d’écran 2010-04-23 à 15.52.51Qui sont les clients ? Combien de contrats quicksignés/mois (entre 40 et 50.000, et cela double chaque année...)

Quels pourraient être les autres marchés de Quicksign ? Pourquoi le crédit immobilier n'est pas quicksignable ? Quel est l'économie de frais généraux de cette chaîne de valeur par rapport au mode traditionnel papier+poste+déplacement...? Comparaison des taux de retour de contrats signés (quicksign versus mode 1.0)

Quel est le business model ? Y a-t-il des concurrents ?

Pour contacter Thibaut Ravisé : hibaut.ravise(arobase)altenor.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Nekoéjam du 27 au 29 avril prochains... le premier webévénement en France

Je viens de terminer une petite formation à l'utilisation de la plateforme JAM d'IBM... Vous trouverez ici une présentation de Florence Tressols d'IBM, si vous ne l'avez pas encore vue sur mon blog.

Figurez-vous que je vais être expert au Nékoéjam qui se déroulera sur cette plateforme du 27 au 29 avril prochains. Pour une présentation de Nékoé c'est ici.

Capture d’écran 2010-04-22 à 16.41.33

Pendant 3 jours (si vous vous inscrivez), vous allez pouvoir parler d'économie numérique sous plusieurs aspects :

Capture d’écran 2010-04-22 à 14.55.15
 
C'est pas mal du tout cette plateforme, me semble-t-il (merci de noter que je n'ai aucune action chez IBM). Vous n'êtes naturellement pas "obligé" d'y participer pendant 72 heures d'affilées. D'ailleurs, en ce qui me concerne je ne vais y participer que le Mercredi 28 avril de 13 à 16 heures, et le Jeudi 29 de 13 à 16 heures. En tant qu'expert sur "inventons la relation client" (d'autres experts sur ce thème vont occuper les autres créneaux). Il y aura aussi des VIP, des facilitateurs, etc...  L'idée de ce jam est simple...

Capture d’écran 2010-04-22 à 14.56.23
Vous avez des idées ? Venez les proposer, et discuter avec d'autres sur vos idées et sur leurs (il paraît qu'en France, on a des idées - En plus vous pourrez voir comment fonctionne le Jam - ce qui vous donnera peut-être d'autres idées...)

A partir de la matière engrangée, des synthèses seront établies par Nékoé. Et peut-être que votre idée, moulinée par "l'intelligence collective", sera mise en oeuvre. Qui sait ? Le tout sera présentée en mode physique là, au Salon Serv'Innov à Orléans les 22 et 23 septembre prochains..

Donc inscrivez-vous... ici

Commentaires... Le nuage islandais et les désordres dans les transports qu'il a entraîné, ont probablement fait prendre goût à l'utilisation des moyens modernes de communication comme la visiophonie en point à point, ou à plusieurs... Ou encore à l'utilisation de plateformes comme Jam. Peut-être que le pli est pris, et que ces usages se répandront dans le monde économique ? Nos Ministres des Transports Européens ne se sont-ils pas mis d'accord sur une stratégie commune par visiophonie ? (un comble pour un Ministre des Transports)...


Connaissez-vous Philippe Dewost from San Francisco ? Il faut le voir pour le croire !

Philippe DEWOST le 2010-04-19 à 18h17 from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Philippe est bloqué à San Francisco du fait du "nuage"... Son entreprise Imsense est basée à Cambridge UK. Bloqué à San Francisco et la Silicon Valley : il y a pire comme endroit, vous en conviendrez.

Donc Philippe nous présente sa société Imsense (dont il est le CEO, mais pas le fondateur). Imsense est une société de technologie qui ne se consacre qu'à un seul "objet" : le pixel (et les pixels voisins). En fait Imsense a mis au point des algorithmes qui permettent de rattraper automatiquement tous les problèmes de luminosité (déboucher des contre-jours), de contraste (corriger des ombres..). Sur des images fixes (photos) ou vidéos. LA chose s'appelle Eye Fidelity ,qui est à l'image, ce que Dolby est à l'audio. Ces algorithmes ont été mis au point par le Prof. Graham Finlayson à l'Université d'East Anglia en Angleterre.

Le commun des mortels peut-il utiliser simplement la chose ? L'effet est tout a fait impressionnant comme vous pouvez vous en rendre compte, sur cette vidéo sur youtube...et sur ce lien ici. 

Capture d’écran 2010-04-21 à 16.13.50 

La partie droite de la photo ci-dessus est tirée de la photo originale. La partie gauche a été passée dans la moulinette d'Imsense.

Le métier d'Imsense est de licencier sa technologie à des différents éditeurs (type Adobe avec Photoshop)... Et de le proposer aussi à l'achat, sous le nom d'imphoto, pour le grand public pour PC, iPhone, et bientôt Mac.

Cet algorithme fonctionne-t-il sous tous les formats de fichiers ? Peut-on concevoir que cet algorithme soit intégré dans les matériels photos/vidéo ?

Quid de l'iPad ? (sur ce matériel,  les photos pourraient être corrigées au moment de l'affichage). Quid de la concurrence ? Du traitement HDR ? Les plateformes de montage online de vidéo arrivent. Pourra-t-on y intégrer les algorithmes d'Imsense ?

Pour contacter Philippe Dewost : philippe.dewost(arobase)imsense.com

Pour suivre Imsense sur Tweeter ici, sur Facebook ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Arnaud Jibaut ? Même les Picards s'y mettent...

Arnaud Jibaut le 2010-04-16 à 10h46 from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Arnaud et son équipe ont créé en 2004 leur entreprise : Awelty (basée près d'Amiens). Avec 2 cordes aujourd'hui à leur arc : e-monsite.fr, et agendanculturel.fr

1/ e-monsite.fr (ou .com) est une plateforme permettant à tout un chacun de créer facilement son site Web.

Capture d’écran 2010-04-20 à 16.48.00

Comment cela fonctionne-t-il ? (création de pages HTML sans aucune connaissance, modules dynamiques - agenda, forum...-, module e-commerce complet - avec système de paiement..-). Un peu plus de 640.000 webs ont été créés à aujourd'hui... Et depuis peu une version anglaise de la plateforme doomby.com.

Quel est le business model ? Il est de type freemium. Une partie gratuite, qui se finance par la publicité, et une payante (45 €/an avec des fonctionnalités plus poussées et sans publicité - à part la leur). % de gens qui basculent du gratuit au payant ? Les revenus des paiements professionnels (les payants) sont 7 fois plus importants que les revenus publicitaires de la plateforme... Quid du support et de la hotline ?

2/ Agendaculturel.fr.. Ce site référence l'ensemble des événements culturels par département (concerts, théâtres, expositions, etc..).

Capture d’écran 2010-04-20 à 18.32.51

Qui met à jour ce site ? (50 à 80.000 événements). Quel en est le business model ? Quels seront les services qui seront proposés aux professionnels, aux artistes ?

Liaison avec les réseaux sociaux pour les 2 plateformes ? Quid de la mobilité ?

Quid de la concurrence (jimdo par exemple) ? Prochaines fonctionnalités ? (modules vidéo, nouvelle version de la plateforme en fin d'année...intégration de la visiophonie ? )

Awelty est rentable...A priori pas d'appels au capital risque...mais c'est à l'étude...

Y a-t-il beaucoup de startups en Picardie ?

Pour contacter Arnaud Jibaut : a.jibaut(arobase)awelty.fr

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous François Goube ? Microformats, et moteur de recherches verticaux

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Le temps passe vite ! François était déjà passé au billautshow en novembre 2007 pour la présentation de jobijoba... un moteur vertical de recherches sur le marché du recrutement en ligne...

Capture d’écran 2010-04-19 à 16.47.55
François nous rappelle comment fonctionne jobijoba. Les petites annonces d'emploi sont généralement bien structurées, et la technologie de jobijoba permet de bien "comprendre" ces annonces. Jobijoba parcourt donc le web à la recherche d'annonces. Problèmes avec le droit d'auteur sur la petite annonce?  (en France, il y a un droit d'auteur sur la petite annonce)...

Où en est aujourd'hui jobijoba ? (700.000 candidats/mois en France, présence dans d'autres pays - USA, Australie..-, géolocalisation des postes proposés, ..). Où en est-on avec les microformats ?

Quel est le business model de jobijoba ? (fournisseur d'audience qualifiée)... Positionnement de jobijoba par rapport à l'Apec ? (partenariat en cours...)

Jobijoba va avoir des petits frères, car la technologie mise en oeuvre pour les annonces d'emploi peut aussi s'appliquer à l'immobilier, la voiture, etc... Immobilier et voiture sortent début mai prochain. Et cela va s'appeler Wipikit.fr et non wikipit comme je l'ai indiqué par erreur dans un précédent tweet...

Capture d’écran 2010-04-19 à 17.44.44 Quid des réseaux sociaux pour Jobijoba et ses frères ? Même question pour l'iPhone, l'iPad et la mobilité en général..

Et l'Internet à Bordeaux ? François et son équipe son basés à Bordeaux ... Pas mal de startups au pays du vin... Pas autant que de châteaux, mais qui sait...

Pour contacter François Goube : francois(arobase)jobijoba.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub


Connaissez-vous Clément Moreau ? Début du "3D printing" en France avec Sculpteo

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Clément et son équipe (8 personnes aujourd'hui) ont créé Sculpteo spécialisée dans le 3D printing.. 

Capture d’écran 2010-04-19 à 06.55.10

Mais qu'est ce que le 3D printing ? Qu'est ce que "l'additive manufacturing" ? Combien de temps cela prend-t-il pour fabriquer un objet ? Combien coûte une imprimante 3D ? Qui fabrique ces imprimantes ? Quelles sont les matières que l'on peut utiliser pour fabriquer un objet ?

Capture d’écran 2010-04-19 à 07.45.56

Comment fonctionne Sculpteo, qui a ouvert son service en ligne depuis 3 mois ? Qui sont ses clients ? Peut-on réaliser son fichier 3D de l'objet désiré sur la plateforme de Sculpteo ? Quels formats de fichier sont acceptés ? Quid des objets en couleur ? Quel est le prix d'un objet réalisé en 3D printing ? (il est proportionnel au volume).

Comment va évoluer le marché du 3D printing ? "les gens veulent de plus en plus des objets uniques, que n'ont pas leurs voisin" Quid du 3D Printing en open source ? Ces technologies permettraient-elles d'améliorer la vie quotidienne des pays en voie de développement ? Les SAV vont-ils utiliser le 3D printing pour fabriquer des pièces (voitures, électroménager) qui ne sont plus disponibles ? Quid du copyright sur ces pièces ?

Quid de la concurrence dans le monde ?

La Fêtes des Mères approche... Vous pourriez offrir à votre maman une pièce unique ??

Capture d’écran 2010-04-19 à 07.43.55

Commentaires... "the coming revolution on your desktop : from personal computer to personal fabrication".  C'est le titre d'un livre publié par Neil Gershenfeld du MIT. Je regarde ce secteur naissant depuis quelques mois... Et je dois dire que c'est assez impressionnant. Le "manufacturing" se met au 2.0. A terme va-t-on vers la fin de la production de masse ? Ou en tout cas pour certains objets ? Si oui quel sera l'impact sur le système économique et le capitalisme ? Vous trouverez ici un excellent article de Chris Anderson de Wired.

Capture d’écran 2010-04-19 à 08.04.50
Pour contacter Clément Moreau : contact@sculpteo.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub