« janvier 2010 | Accueil | mars 2010 »

Connaissez-vous Gonzague Alexandre Gay from Tokyo ? Les tendances technologiques au Japon

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Alex vit à Tokyo depuis déjà plusieurs années... Et a lancé "akihabara news"... le site qu'il vous faut suivre si vous voulez savoir ce qui se fait au Japon en matière de technologies Internet et autres.. Il nous explique la chose, son business plan (presque 2 millions de visiteurs sur Akihabara News).

Capture d’écran 2010-02-14 à 17.02.30

Pourquoi ce nom Akihabara ? Parce que c'est le quartier le plus célèbre de l'informatique à Tokyo.. qui se trouve entre Taito et Chiyoda (voir la carte ci-dessous : les différents arrondissements de Tokyo).

Capture d’écran 2010-02-14 à 14.22.10

Notre discussion a tourné autour des grandes tendances que l'on peut observer actuellement au Pays du Soleil Levant.. Le TRES haut débit (Alex dispose d'un accès fibre 100 megas symétriques pour...( je n'ose pas vous dire le prix - mais lui le dit dans ce billautshow...), la mobilité, les robots... Il nous donne d'ailleurs sur ce dernier point un éclairage que je ne connaissais pas.

Le dernier gadget à la mode (le transfert jet de Sony)...

Capture d’écran 2010-02-14 à 17.45.14

Et depuis cet interview, Alex vient de publier un truc des plus intéressants qui permettra certainement à mon petit-fils de se faire comprendre dans les principales langues du village planétaire, sans les avoir apprises...Capture d’écran 2010-02-14 à 17.23.38

J'avais vu la même chose sur le stand de Nec lors d'un Telecom Genève au début des années 90. Mais il y avait deux très gros ordinateurs pour faire marcher la chose. Là il semble qu'il n'y en ait plus... Vivement son intégration dans Skype ou autre plateforme téléphonique/visiophonique... Cela serait aussi du plus bel effet dans l'iPhone ou autres...

Ah ! J'oubliais. Pour les Messieurs seulement : ne pas louper les babes asiatiques de la semaine...

Pour contacter Gonzague Alexandre Gay : gagay(arobase)hic-international.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.


Connaissez-vous Jean François Gayrard from Montreal ? Un éditeur 1.0 mue vers le 2.0 !

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Jean-François est d'origine française (il n'est arrivé au Canada qu'en 1999 pour lancer une collection locale des Guides du Petit Futé - sur support papier naturellement...).

Conversation tout a fait intéressante sur l'avenir du papier (Jean François n'en veut plus) face à l'édition électronique qui bouscule nos repères habituels, qui ébranle les business models 1.0... Sa vision des choses, et ses objectifs..

Les éditeurs canadiens sont un peu comme les éditeurs français : une poule qui a trouvé un couteau.. Mais qu'on le veuille ou non, le livre sera numérisé... Cela incitera-t-il plus la génération Y à lire ? Qui va souffrir en premier dans le monde de l'édition 1.0 ? L'iPad d'Apple face aux readers de tout poil : le premier a un écran "informatique", les autres un écran de type "papier électronique"... Ces derniers font-ils sonner le glas des imprimantes laser et autres ?

Vers une vie sans papier : c'est ce que veut Jean François (à bien y réfléchir moi aussi) .. Et pour terminer il nous donne un éclairage sur l'Internet haut débit et très haut débit au Canada...

Pour contacter Jean-François Gayrard : gayrard.jf(arobase)gmail.com

Interview de Jean François sur "immigrantquebec.com" ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.


Connaissez-vous Geraldine Quetin from Boston ? YEi !

Géraldine Quetin from Boston : from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Peut-être avez-vous regardé le récent billautshow de Philippe Jeudy ? Géraldine Quetin fait l'inverse. Le premier est basé à San Fransisco, la deuxième à Boston, ou plus exactement à Cambridge.

Capture d’écran 2010-02-13 à 08.01.39
Philippe aide des startups françaises à s'installer en Silicon Valley... Géraldine aide des startups américaines, sinon de s'installer en France, en tout cas d'y créer une structure... Le tout dans le cadre du YEi (Young Entrepreneurs Initiative), chapeautée par l'Ambassade de France aux USA...Capture d’écran 2010-02-13 à 07.52.59

Comment cela fonctionne-t-il ? Qui paye quoi ? Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les entreprises américaines pour s'installer en France ? Le YEi a-t-il des équivalents dans d'autres pays ? Va-t-il dans un futur proche proposer à des entreprises françaises de les aider à s'installer aux USA ? Comment repérer les entreprises américaines qui pourraient être intéressées par le YEi ? Quelles sont les entreprises américaines sélectionnées pour 2010 (et les années précédentes...) pour installer une activité innovante en France ? L'une des entreprises sélectionnées, qui me plaît bien :

Capture d’écran 2010-02-13 à 08.39.07
Et comment est la vie dans la Boston Area ? Y a-t-il beaucoup de Français ?

Pour contacter Géraldine Questin ; yei.mst(at)consulfrance-boston.org 

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.


Connaissez-vous Philippe Jeudy from San Fransisco ? Vous voulez vous installer dans la Silicon Valley ?

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Vous êtes une startup française dans le domaine des IT (d'Internet au greentech..) ? Vous envisagez d'étendre vos activités aux USA dans la Silicon Valley ? Alors prenez contact avec Philippe Jeudy... Philippe aide en effet des entrepreneurs français. Du voyage d'études (le prochain est du 15 au 19 mars) pour se rendre compte avant le grand saut (avec visite des grands" comme Google et autres jusqu'à la startup dans un garage...)... Jusqu'au suivi/coaching de l'installation... Car s'installer aux USA n'est pas une mince affaire..

Comment cela fonctionne-t-il ? Quel en est le coût ? Philippe revient régulièrement en France.. Pourquoi ? (vous pouvez donc le rencontrer de visu, mais vous pouvez aussi le contacter par Skype faut vivre avec son temps...). Après le micro-processeur, après l'Internet, le "greentech" va-t-il prendre le relai dans la Silicon Valley ? Comment est ressenti Obama dans la Valley ? ("ici on fait du business, ... ")

Le coup de coeur de Philippe en matière de startup locale : Plancast.com (vous pouvez suivre les 2 fondateurs de Plancast sur leur tweet : http://twitter.com/PlanCast)

Et pour finir ce billautshow, Philippe nous offre une magnifique vue de sa fenêtre des quartiers Sud de San Fransisco... (il est vrai qu'il dispose d'un accès à 80 megas en download/60 mégas en upload pour 45 $/mois (un peu plus de 30 € - encore un mythe qui disparaît : on trouve du bon débit à San Fransisco).

Pour contacter Philippe Jeudy : philjeudy(arobase)gmail.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.



Connaissez-vous Annina Svensson ? Non ? Vous avez tort ! Vers la licence globale avec Spotify ?

Spotify : vers la licence globale ? from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Interview un peu chaotique de ma part (étant un utilisateur encore novice de Spotify, je n'avais pas compris complétement le système de playlists par exemple). En tout cas Annina, s'est prêté au jeu avec le sourire...

D'abord, Spotify c'est légal, même si la plateforme technique utilisée est de type P2P (de type Bittorent - très utilisé pour le "piratage" comme disent les Hadopiens). Aujourd'hui, vous pouvez écouter gratuitement sur Spotify un peu plus de 6 millions de titres (tracks), 10 millions à la fin de l'année. Spotify a en effet passé les 2 dernières années à conclure des accords avec les majors et les petits éditeurs. 7 millions d'utilisateurs aujourd'hui, dont 250.000 en premium (alors que le service n'est ouvert que dans 6 pays - ouverture des USA prévue pour le 2ème trimestres 2010).

Quel est son business model ? (diffusion de publicité, mais nettement moins que dans les radios 1.0 - service premium à 9,99 €/mois)... Que permet ce service premium ? Le prix proposé n'est-il pas trop élevé ? Synchronisation avec iPhone ?  Etc...

Comment fonctionnent les playlists ? Ci-après un bout de ma playlist "oldies"

Capture d’écran 2010-02-11 à 08.54.20
Comment faire connaître à mes amis, mon réseau social, ma ou mes playlists ? Comparaison avec iTunes ? (système fermé)... Nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées dans Spotify ? (plateforme de réseau social,..). Pour Aninna, quel sera le marché de la musique dans 5 ans ?

Quelques élucubrations personnelles..

Un nouvel écosystème se constitue autour de Spotify. Par exemple, des sites se sont spécialisés dans le reclassement des playlists...Capture d’écran 2010-02-11 à 09.09.33
C'est à mon avis très important, car cela vous permet de trouver dans un domaine particulier (les oldies, ou le classique par exemple ), des tracks que vous ne connaissiez pas.. Et que vous pouvez intégrer par un simple couper-coller dans votre propre playlist..

Capture d’écran 2010-02-11 à 08.53.29
Spotify "récupèrera-t-il" les pirates ? Si oui, cela ne videra-t-il pas Hapodi de sa substantifique moelle ? (nos élus auront l'air fin...).

Il me semble par ailleurs que la mécanique Spotify préfigure la licence globale... Que personne (les éditeurs 1.0, les élus) ne veut jusqu'à présent... En fait, c'est la vox populi qui va décider et non pas nos élites... en plébiscitant Spotify..

Une licence globale pour tous les biens culturels ? Spotify est d'origine suédoise. Un autre site suédois va se lancer selon la même mécanique, mais pour la vidéo (séries télé, films, etc..).Il s'agit de Voddler (pas encore ouvert pour la France).

Capture d’écran 2010-02-11 à 09.10.52
On pourrait concevoir à terme une convergence entre les 2... Manquera un Spotify/Voddler pour les livres et autres bidules aujourd'hui imprimés.. Et la culture sera à peu près boucler en licence globale...Un spotify de l'art serait aussi du plus bel effet... Et là mon ami Jean Penicaut à certainement des choses à dire...  Une licence globale, le tout avec un business model en 2 parties... Un service gratuit, et un payant si on désire par exemple écouter de la musique avec une qualité supérieure, etc...

Qu'en pensez-vous de tout cela M'sieur Mitterand ?

Je ne résiste pas au plaisir de vous donner l'URL de ma playlist "oldies but goodies". Les "analogiques" y retrouveront des airs oubliés qui ont bercés leur adolescence.. Et les "digital natives" y découvriront peut-être des pépites... Cette playlist évolue... Je suis en train d'en préparer d'autres : les rigolos, le classique, le ragtime, etc...Je vais les publier sur mon tweet quand elles seront conséquentes...

Pour contacter Annina Svensson : press(arobase)spotify.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.


Think big with a Gig... Google se lance dans les réseaux optiques...

Je suis tout excité... Il y a de quoi.. (un ami de la Silicon Valley vient de me prévenir, alors que je m'apprêtais à gagner ma couche...)

Google vient tout juste d'annoncer aux USA qu'il va construire un réseau optique de type fiber to the home pour 50 à 500.000 foyers américains... Qui disposeront , les bienheureux, d'un débit symétrique de 1 giga ! Vous avez bien lu.
Voilà le "communiqué" officiel paru paru sur le blog de Google...

J'ai la très nette impression que nos amis de Google viennent encore de lancer un pavé. Ici dans le marigot des opérateurs américains et de leurs autorités de tutelle. Cela ne m'étonnerait pas qu'il y ait du Obama là-dessous... Empêtré qu'il est dans ces affaires de télécoms avec les lobbyistes washingtoniens... ( et les les Républicains...)... De plus, de plus, il s'agira d'un réseau "open acces"... Ce qui naturellement ne va pas plaire à tout le monde... De très nombreux blogs américains commentent déjà la chose...

Personnellement, je vais envoyer de ce pas un mail aux 2 products managers, pour leur dire qu'ils peuvent venir dans les Yvelines du Sud le plus vite possible... histoire de remuer le marigot gaulois...

Quel sera donc l'impact de cette annonce en Gaule et en Europe ? Est-ce que cela va piquer aux fesses notre brave élite analogique qui y songe sans trop se presser ? ... Allons nous enfin comprendre l'open access au plus haut niveau de l'Etat ? ( j'en doute - sauf si Jean Michel Planche sort le grand jeu)...
Et dire que Pau a son réseau optique depuis quelques années !... Et que l'on fait comme s'il n'existait pas.. Et que l'élite béarnaise locale, en se remuant un peu le popotin, aurait pu faire un partenariat avec Google... Remarquez qu'il est encore temps... Mais je vois mal la mairesse de Pau aller discuter à Mountain View avec les 2 galopins fondateurs de Google (feu André Labarrère qui a mis en place ce réseau lorsqu'il était maire, y serait certainement allé. D'ailleurs je lui avais proposé)...

Enfin, les élections régionales sont beaucoup plus importantes chez nous que de préparer l'avenir de nos enfants... Les bisbilles entre umpistes, socialistes tendance historique et ceux du zoo (les éléphants), les machins - trucs ,... dont les représentants, la bouche ampoulée, nous font des discours à la noix à la télé... C'est dit, je ne regarde plus un journal télévisé, et je ne pense pas que je vais aller voter... Sauf si quelqu'un annonce le Giga dans les Yvelines du Sud... D'ailleurs vous devriez faire comme moi... Pas d'annonce, pas de vote. Non mais sans blagues, comme disait Coluche...

Bon. Avec tout cela, je suis énervé... Je vais demander à Madame Billaut de me préparer une tisane apaisante avec quelques goutes d'huiles essentielles dont elle a le secret, avant de rejoindre mon cageot...

Bonne nuit..


Connaissez-vous Jean-François Ruiz ? Startup Academy et webschool pour startupeurs...

Untitled from Jean Michel Billaut on Vimeo.

Jean François Ruiz nous présente le concept de la Startup Academy, qui en est à sa 3eme édition. Pour faire court, Startup Academy propose un concours de startups, celles-çi devant respecter un certain nombre de critères.

Capture d’écran 2010-02-10 à 17.02.32

Un jury, composé d'experts venant de différents horizons, en sélectionne 3. Et ces dernières disposeront, après la soirée d'annonce des résultats le 13 avril prochain, d'un programme d'accompagnement composé de 8 modules. Ces modules (communication, levée de fonds, monétisation...) sont animés par les membres du jury. A noter que les séances de coaching se font uniquement on line...

L'an dernier, pas moins de 230 startups ont participé à l'Academy. Cette année, les inscriptions se terminent fin mars... Avec l'annonce des résultats le 13 avril prochain... Nouveauté de cette année :  la mise en place d'une collecte de fonds communautaire pour financer les premières campagnes marketing des gagnants (à la date de ce billautshow, plu de 3.000 € avaient été récoltés). Donne qui veut...

Capture d’écran 2010-02-10 à 17.15.41

Par ailleurs, Jean François nous annonce l'ouverture d'une webschool pour startupeurs... Ecole basée sur la plateforme Connect Pro d'Adobe.

Sur lequel une société d'origine allemande -  supercool school - a développé une surcouche pour en faire une salle de classe évoluée... 

Capture d’écran 2010-02-10 à 18.27.15

Ci-après la page d'accueil de la dite école... Vous remarquerez que vous pouvez demander un cours sur tel sujet, etc... Bref, une école 2.0 en "réseau social" si l'on peut dire..

Capture d’écran 2010-02-10 à 17.46.41

Je demande à Jean François, à la fin de notre discussion, ce qu'il pense du mouvement startup en France : "Malgré la crise, il y a toujours de gens pour innover et changer les règles"

Malgré la crise ou à cause de la crise ?

Pour contacter JeanFrançois Ruiz : jf.ruiz(arobase)poweron-services.com

Le site web de Startup Academy : ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.


Connaissez-vous Frederic Saurat from Hong-Kong ? Monnaie virtuelle sur mobile dans 160 pays !

Frédérick habite Hong-Kong depuis quelques années... Il nous fait part de quelques réflexions sur la vie là-bas... 

Capture d’écran 2010-02-09 à 20.20.10
Mais pourquoi donc lancer sa plateforme TMSWay là-bas et pas en France ???  (il était déjà passé au billautshow en 2007).

Il nous présente donc sa plateforme TheTMSway permettant d'être facilement déclinable pour gérer différents types de services de mobilité... Et surtout utilisables par tout type de mobiles, quelque soit leur operating system. Sa philosophie est assez simple :

Capture d’écran 2010-02-09 à 19.09.55

Avec d'abord la déclinaison TMSFactory, qui permet à des annonceurs, à des marques d'éditer à la volée des "short codes" (coupons localisés). Il explique le mécanisme et le business model..

Capture d’écran 2010-02-09 à 20.15.38


Il évoque ensuite "TMSAlert", qui est une plateforme de type réseau social en mobilité, accessible là aussi par tout type de téléphoness/smartphone mobiles. Là aussi explications claires de Frédérick, et business model (le même d'ailleurs que pour TMSFactory).

Capture d’écran 2010-02-09 à 20.17.15

Enfin, dernière déclinaisaon de la plateforme qui va certainement faire grand bruit dans le landerneau mondial (et naturellement dans notre GIE Cartes Bancaires)  : TMSPaywold... Du paiement par mobile en monnaie vituelle (sic). Le tout sans opérateurs impliqués (operators free), ni banques (encore que Frédérick discute avec Visa).  Là aussi, il explique la mécanique et le business plan (le même que les 2 premiers) ... Son taux de commission n'a rien à voir à ce qui est pratiqué par les traditionnels 1.0

Ouverture en mars prochain sur 160 pays...  dont naturellement la Chine, l'Inde, les pays d'Afrique... Fédérick pense que dans 3 à 5 ans la carte bancaire plastique avec sa puce aura fait son temps...

Enfin Frédérick nous livre quelques réflexions sur la France vu de l'extérieur... Il ne faut peut-être pas écouter...(en tout cas éloignez les enfants de l'écran...)

Quelques élucubrations personnelles. Comme dans les pays comme la Chine et l'Inde, l'accès Internet (avec browser) se fait surtout par mobile, TMS va disposer d'une base d'utilisateurs des plus importantes. Et va donc pouvoir se permettre beaucoup de choses notamment d'imposer sa mécanique dans les pays européens et pourquoi pas aux USA... Par ailleurs que se passent-il s'il TMS se fait racheter par les Chinois ? Autre réflexion : y aura-t-il encore des caisses enregistreuses dans les magasins ? Etc... Je suis certain que vous avez aussi quelques idées sous la casquette (pas vrai ami Capelli ?)... Les comments à ce post vous sont ouverts...

Pour contacter Frédéric Saurat : fhs(arobase)thetmsway.com

Le blog de TMSFactory : http://www.tmsfactory.com/blog/

Le twit de Frederick Saurat : twitter.com/fhsaurat

Dernières news : http://www.thetmsway.com/pressrelease/feb-2010/

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us - the e-billautshow : the french worldwide hub.

Le blog de TMSFactory : http://www.tmsfactory.com/blog/

Le twit de Frederick Saurat : twitter.com/fhsaurat

PS Si vous êtes Français, ou si vous parlez la langue de Molière, que vous habitez dans les différents quartiers du village planétaire, et que vos activités tournent autour des nouvelles technologies (Internet, 2.0, broadband, mobilité, 3D, mais aussi nanotechnologies, biologie synthétique, robot, greentech, génomique, etc.. ) n'hésitez pas à me contacter...Il est temps que les "french natives" qui sont restés au pays se frottent aux idées de ceux qui sont partis ailleurs... Histoire de s'aérer les neurones... et d'avoir une bonne idée de l'identité nationale ...


Connaissez-vous Patrice Lamothe ? Google organise le Web pour vous... Pourquoi vous ne l'organisez pas vous-mêmes ?


Pourquoi vous ne l'organisez pas vous-mêmes avec Pearltrees ?
Patrice Lamothe, le jeune fondateur de Pearltrees, nous explique le pourquoi et le comment. Sur un thème donné, vous visitez une URL que vous jugez intéressante... Comment en garder la trace de façon intelligente ? Comment organiser les URLs que vous avez trouvées, de façon tout aussi intelligente ? Est-ce que d'autres ont aussi repéré dans leur "pearltrees" l'une ou l'autre des Urls que vous avez sélectionnées ? Comment visiter les pearltrees des autres ? Comment réorganiser vos arbres de Pearls ? Différences avec Twitter ? le social bookmarking ?


L'interface de Pearltrees est conçue comme celle d'un jeu vidéo... Construire sa bibliothéque collaborative en s'amusant...
Quel est le business model de Pearltrees ? Nouvelles fonctionnalités ? (le temps réel, l'export de son ou ses arbres dans un site web, un blog, et bientôt sur les e-books.. ).

Ci-après, mon premier essai de Pearl... (n'étant pas un digital gamer, j'apprends l'interface de Pearltrees)...
Capture d’écran 2010-02-09 à 08.36.30



Pearltrees est ouvert en beta depuis décembre dernier. Déjà plus de 10.000 utilisateurs ...

Pour contacter Patrice Lamothe : patrice.lamothe(arobase)pearltrees.com

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


Connaissez-vous Eric Berthaud ? Free, Darty, Google ou Cisco ou Apple ... géreront-ils vos matériels électriques un par un chez vous ?

Voilà l'arrivée du "smart grid"..

Si vous ne connaissez pas le "smart grid" (que l'on peut traduire en première approche : réseau électrique intelligent)... alors il faut regarder ce billautshow de bout en bout... Eric nous l'explique par le menu.

Aux USA, Obama va injecter pas moins de 17 milliards de $ pour rendre intelligent le réseau électrique américain qui en a bien besoin (3.000 fournisseurs d'électricité chez eux)... Google par ailleurs a annoncé Google Utility et le Google Meter ... En Chine, la situation n'est pas mieux. Et le Gouvernement chinois va commander 25 millions de "compteurs intelligents"... Ce qui intéresse naturellement l'ami Eric...

De plus, indépendement de la gestion des pics de consommation par les énergéticiens, il va falloir réduire en Europe notre consommation électrique de 20% d'ici 2020. Environnement durable oblige... Mais comment agir si on ne sait pas ? Maintenant on va savoir...

Eric a une vision des choses et une suite dans les idées des plus intéressantes... Il a d'abord commencé avec le CPL (sa société s'appelait LEA) pour faire transiter de l'IP sur votre réseau électrique chez vous. Première étape. Il lance maintenant Watteco, deuxième étape... (en attendant la radio numérique..).

Capture d’écran 2010-02-08 à 18.03.08
... Watteco a mis au point un tout petit "modem électrique" sous forme d'un plug, que l'on insère dans une prise électrique, plug dans lequel on insère ensuite la prise électrique du matériel (frigo, lave-vaisselle, etc... ). Ce qui fait que ces matériels disposent de leur propre adresse IP.  Toutes ces adresses vont être gérées par votre routeur Internet. Routeur qui devient un noeud intelligent de gestion temps réel de votre consommation électrique par matériel... Au lieu de délester "à la hache" comme l'on fait aujourd'hui, une région, une ville, pour passer un pic de consommation et éviter que tout le réseau ne s'effondre, l'énergéticien (ou un autre ? ou vous-mêmes ?) va pouvoir, par exemple, vous proposer de réduire de 2 degrés la température de vos radiateurs électriques, etc... Mais comment le noeud sait-il que le frigo s'est mis en route ? Que vous avez laisser allumer votre ordinateur ? etc...

En attendant tout cela, marche intermédiaire entre le CPL et le modem électrique, Watteco lance le "Barowatt".. Pour vous habituer à la connaissance temps réel de votre consommation électrique. C'est pas cher, et cela peut rapporter gros (c'est encore moins cher si vous regarder le billautshow ..)...

A partir de là, on peut imaginer des tas de choses..  Un réseau social "électrique" de votre quartier ? Achat en gros d'électricité ? Des fabricants d'électroménager qui intégrent "le plug" directement dans leurs matériels ? (ils pourront faire le service après vente temps réel ? Ou Darty le fera ?). Liaisons avec des panneaux solaires ? Etc...

Le smart grid est certainement un énorme marché...pour ceux qui savent bâtir le business model adhoc...

Pour contacter Eric Berthaud : e.berthaud(arobase)watteco.com

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -