« septembre 2008 | Accueil | novembre 2008 »

Connaissez-vous Charles Gérard ? Tout n'est pas gratuit sur l'Internet...

On pense que tout est gratuit sur l'Internet ? Et bien non ! Oodoc (on prononce o-o-doc) en est la preuve...
Créé par Charles Gérard et son copain il y a 3,5 ans, Oodoc est une plateforme de mise en relation entre des auteurs de contenus, et toute personne intéressée par l'achat de ces contenus...
Charles nous explique par le menu la chose.
Quels types de contenus ? Oodoc Pourquoi achète-t-on ces contenus ? Qui achète ? Y a-t-il une saisonnalité dans les achats ? Comment fonctionne la mécanique ? (vérification automatique du format, des éventuels plagiats, etc..)... Quels sont les prix pratiqués ? (entre 1,80 et 90 €). Y a t-il des auteurs à succès ? Comment est fixé le prix ? Y a-t-il un système d'évaluation du document ?
Quel est le business model d'Oodoc ? (10.000 personnes aujourd'hui proposent à l'achat 35 à 40.000 documents, CA d'Oodoc prévu pour 2008 : 500 à 600.000 €). Quid des droits d'auteur ?
Nouvelles fonctionnalités ? Concurrence ? International ?

Pour contacter Charles Gérard ici
Le site d'Oodoc ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -


Connaissez-vous David Lefevre ? Votre destin a-t-il croisé l'Histoire ?

Si oui, alors "civis memoria" est pour vous...
David nous présente cette première bibliothèque vivante à laquelle tout un chacun peut participer.
Vous l'avez vécu ? Alors racontez le. Avec du texte, des photos ou des vidéos.Image_2
Il suffit de s'inscrire, et c'est gratuit. La chose est toutefois modérée. Comment est née l'idée ?Image_3
Quel est le business model de civis memoria ? A quoi servent les rédacteurs ? Que sera "le Point Memoria" du Point ? Comment est faite la commercialisation de civis memoria ? Auprès de qui ?
Un souvenir prend de la valeur chaque jour, à condition naturellement que l'on ait pu le récupérer... Et rappelez-vous (proverbe africain) : " quand une vieille personne décède, c'est une bibliothèque qui brûle"...

Pour contacter David Lefvre ici
Le site web de Civis Memoria ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -


Connaissez-vous Catherine Barba ? Noël avant Noël sur l'Internet...

Elle pète le feu notre amie Catherine... comme d'hab...
Elle commence par nous rappeler ce que fait sa société Malinéa, ainsi que Cashstore qui est sa vitrine grand public (Cashstore, pour ceux qui ne saurait pas, est un système de cashback : l'achat en ligne chez 500 marchands référencés par Cashstore vous permet de récupérer une certaine somme en cash sur votre achat. Cashstore est utilisé par 500.000 internautes dont 70% de femmes.. et 1,5 million d'euros ont ainsi été recupérés depuis le lancement de Cashstore il y a 4 ans par les acheteurs...

Et Catherine nous annonce "le cybermonday" français à l'instar du Cybermonday américain (le site ici).
Qui aura lieu en France le 24 novembre prochain. 300 e-marchands "sérieux", qui payent 500 euros pour être référencés, et qui vous proposeront lors de cette journée des réductions de prix pour vos cadeaux de Noël de ... -10 à - 50 % ! Vous avez bien lu...
L'an dernier la période des Fêtes avait généré 3,5 milliards de dépenses online... "On va faire mieux cette année" foi de Catherine...
Le site de CyberMonday devrait ouvrir vers la mi-novembre (on vous tient au courant)... Il y aura pas mal de vidéo genre micro-trottoir avec notre ami Rodrigo (que Catherine surnomme affectueusement "le méchant barbu"...) :  "Que voulez-vous comme cadeau de Noël ?"; des interviews d'une trentaine de e-marchands : "Sur mon site ce qui va cartonner, c'est .."

En ces temps de pouvoir d'achat maigrichon, des réductions pareilles sont plutôt bienvenues...

Pour terminer ce billautshow, j'ai demandé à Catherine ce qu'elle pensait du Plan Besson .. Que n'ai-je fait ! Je conseille à Monsieur Besson de ne pas regarder la fin de ce billautshow... En tout cas Catherine reste en France et ne part pas en Silicon Valley... Qu'on se le dise...

Pour contacter Catherine Barba ici

Le site de Cashstore ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -


Connaissez-vous Jean Philippe Dutrève ?

Jean Philippe nous présente Winancial : un service Web gratuit et sécurisé, vous permettant de gérer vos finances de n'importe où (y compris en mobilité) : aggrégation des mouvements de votre compte ou de vos différents comptes bancaires, analyse de vos dépenses... et plus tard conseils...Winancial
Quels sont les avantages de cette solution par rapport à des logiciels traditionnels comme Money ou autres ?
Jean Philippe nous fait un démo de Winancial qui est encore en phase bêta (lancement au printemps dernier).
Comment les données sont-elles importées de votre banque ? Fréquence de mise à jour ? (elle sera bientôt automatique...) Quid de la catégorisation de vos dépenses ? Peut-elle être automatique ? Quid des différents widgets proposés ?Winacial2

Quel est le business model de Winancial ? Winancial sera-t-il proposé aux banques pour leurs clients ? Quelles seront les fonctionnalités nouvelles qui seront mise en oeuvre dans les prochains mois ? (par exemple le scan de documents justificatifs associés à un mouvement du compte bancaire..). Winancial peut-il être utilisé par des PME et les futurs auto-entrepreneurs ? Quid de la concurrence ?

En tout cas - merci à Winancial - 200 codes d'invitation sont à votre disposition si vous désirez dés à présent utiliser Winancial (code donné par Jean Philippe dans la vidéo...)

Pour contacter Jean Philippe Dutrève ici

Le site de Winancial ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -


10 milliards pour la fibre ?

Je viens de regarder le 20 heures sur TF1 (cela m'arrive le dimanche)..
Claire Chazal y a annoncé que notre Gouvernement va mettre en oeuvre une politique de grands travaux (de type New Deal à la Keynes/Roosevelt). 175 milliards d'euros sur 3 ans (TGV, routes, sous-marins atomiques, satellites...)... Dont 10 milliards pour la fibre sur le territoire ... En partenarait avec opérateurs et Caisse des Dépôts...
Chazal a annoncé cela comme si c'était une news mineure en milieu de journal...
Si quelqu'un a des infos plus complètes là-dessus ? Pourquoi Besson n'en a-t-il pas parlé dans son rapport sur l'économie numérique ? A moins que la décision "grands travaux" vient seulement d'être prise ?
Dans ce cas pourquoi ce n'est pas le Président ou son premier Ministre qui l'annonce ?

Bizarre, bizarre, mon cher cousin...


Plan Economie Numérique 2012 : vous avez dit bof ???

Un bref ressenti sur la présentation de ce Plan Lundi dernier à l'Elysée et sur la conférence de presse d'Eric Besson, secrétaire d'Etat à l'Economie Numérique, qui a suivie dans l'après-midi.. Je n'ai pas eu le temps d'en parler à chaud vu que je partais à Nevers puis à Rennes ... Et je me suis dit - vu les réactions mitigées que j'ai eues justement à chaud lors de la présentation -, fallait mieux lire le document avant. Et y réfléchir un peu.

Un peu déçu sur le coup je dois dire, et je pense ne pas être le seul... Beaucoup de monde en tout cas lundi matin à l'Elysée (500 personnes environ), Dsc02345 avec tout le Saint Frusquin de la belle élite gauloise dans le domaine du Gouvernement, de la publicité, du contenu, des opérateurs (Même Xavier Niel - Iliad Free - qui d'habitude ne sort pas de son bureau - était là, certains m'ont même dit que Xavier était passé chez le coiffeur pour la circonstance... Moi, je n'ai pas remarqué, ou alors il a un coiffeur un peu bizarre...).

Pourquoi donc ce bof ?

Point 1: Le Président de la République n'est pas venu (il avait déjà reporté la présentation on s'en souvient). C'est en dernier ressort Eric Besson lui-même avec un retard d'un quart d'heure, qui a lu son discours ou une adaptation. Motif invoqué : le Président, rentré de Washington travaillait avec ses homologues européens pour monter la ou les conférences américaines pour résoudre la crise financière.
Cela a je pense un peu marqué les esprits... "il ne s'intéresse pas beaucoup au numérique, le Président...", "il aurait quand même pu prendre 5 minutes pour venir nous saluer et nous dire d'un ton pêchu "allez-y les petits gars..."... Et même l'un de mes amis d'ajouter : "il aurait pu enregistrer une vidéo - genre billautshow - (sympa...) dans l'avion présidentiel qu'il le ramenait des US.. cela aurait fait trés bien...Et montré qu'il s'intéresse au 2.0, malgré les problèmes du 1.0..." Et encore : "Après tout, c'est nous qui allons faire ou plutôt continuer de mettre la France sur les rails de l'économie numérique... cela aurait été bien que le Petit Timonnier (sic) vienne nous dire de nous remonter les manches...". Bon la crise financière il est vrai, ne sera pas simple à cautériser, et cela passe avant le numérique et le 2.0, semble-t-il... Encore que je pense comme Eric Besson, à qui j'avais posé la question l'après-midi, que la crise va accélérer l'arrivée du 2.0 (l'expression 2.0 a été souvent citée par le Ministre).

Point 2 : A la fin du discours de Mr Besson à l'Elysée, j'ai fait un micro-trottoir, pardon un micro-salon, dans la salle des Fêtes de l'Elysée... 3 à 4 personnes sur 5 m'ont dit "Bof" à la question "Qu'en pensez-vous ?" ... Il faut dire quand même que les gens présents connaissaient un peu les problèmes... Et que pour eux c'était plutôt une redite... Les uns ont parlé de poésie, d'autres ont regretté qu'il n'y avait pas de volet industriel (par exemple pour les fabricants de fibres, et autres box, etc...). Certains ont fait remarqué que l'on s'intéresse plus aux contenus (qui amusent le peuple - sic) qu'à l'organisation des marchés en 2.0 (qui crée de la richesse - sic) ... Etc...Etc...

A part cela, les petits fours de l'Elysée sont toujours excellents (même qualité que du temps du prédécesseur, mais quantité moindre m'a-t-il semblé - crise oblige ? )... Et le champagne rosé est toujours aussi délicat et bien frappé... Je vous rassure : vos impôts sont bien utilisés.

Après les présentations de la journée, je suis donc parti en train à Nevers où je participais au 1er Forum Européen de la communication électronique (ce qui m'a donné le temps de lire le Plan Besson au départ et au retour). Je présidais en effet à Nevers un atelier sur la médecine 2.0 (j'ai beaucoup appris), et j'ai participé à une plénière "du big bang à la cyberculture" avec Marcel Desvergnes en visiophonie (il était à Tokyo : toujours la pêche le père Desvergnes), et un professeur d'HEC (qui m'a d'ailleurs dit que je devais être marxiste du fait des idées que j'ai exposées - Merci de ne rien dire à Madame Billaut, comme j'ai fait en mon jeune temps ma communication solennelle, cela ferait désordre...).

Mais revenons à nos moutons... Donc la lecture du Plan Besson : une collection de mesures à la Prévert certes. Cela manque de souffle, mais ne soyons pas complétement négatif...  Il y a quand même un truc important dans ce plan : l'Etat met place les règles pour fibrer la France. Avec un décret qui devrait être entériné avant la fin de l'année sur "un droit à la fibre" pour tout un chacun, droit qui sera opposable (comme le droit au logement) à condition d'avoir au moins un opérateur localement.

Deuxième point très important : on va pouvoir utiliser les réseaux existants (réseaux électriques basse et moyenne tension, réseaux de distribution d'eau et d'assainissement). Par exemple : on pourra accrocher une gaine contenant plusieurs fibres sur les poteaux électriques : Dieu sait s'ils sont nombreux dans nos campagnes ! Et puis-je le faire remarquer : le réseau électrique basse tension arrive chez vous. Jusqu'à présent en effet on ne savait pas trop ce qu'il en était. Donc la France peut se fibrer rapidement et pour moins cher que l'enfouissement (on parle de 15 euros du mètre en aérien) ... Voir pages 20 - 21 - 22 du document présentant le plan.

Reste à savoir comment, et qui finance. Là nada dans le plan Besson...

Les Caisses de l'Etat sont vides paraît-il, et le renflouement des banques ne va pas arranger les choses. Il y a ensuite les opérateurs privés nationaux, lesquels naturellement ne vont s'occuper que des coeurs des grandes métropoles. Le rapport Besson cite 4 à 5 millions de foyers fibrés en 2.012. Reste une quinzaine de millions de foyers "campagnards". Qui certes, disposeront d'une connexion haut débit fixe avec un droit d'accès à un tarif abordable prévu dans le rapport (35 euros par mois, équipements compris). Mais pour le TRES haut débit fixe...

Face à cela on fait quoi ? Soit comme d'habitude on attend tout de l'Etat, et comme il ne peut pas a priori, et bien on râle, ce que le Gaulois fait remarquablement bien, et on ne fait rien. Ou alors, nous les citoyens, on prend notre destin en main et on se retrousse les manches...

Le rôle des élus locaux devraient être déterminants (Mesdames et Messieurs les Elus des Yvelines : que fait-on ?)... Elus locaux mais aussi chefs d'entreprises. L'entreprise LIPPI par exemple (j'ai interviewé ses patrons ici) attend une liaison fibre dans la campagne du Poitou-Charentes pour développer son business. France Telecom lui a dit que dans son domaine (la métallurgie) LIPPI n'en avait pas besoin (sic). Et les élus locaux du coin sont un peu à la masse, ne sachant pas trop quoi faire... Alors Madame Parizot, et vous les chefs d'entreprises de l'APM, des Jeunes dirigeants et autres... On glandouille ?

On pourrait faire moins de rond-points par exemple et en lieu et place financer des opérateurs locaux ?  Ou créer des coopératives de télécommunications comme l'a fait la ville de Nuenen en Hollande ? J'ai revu Kees Rovers, l'initiateur de la coopérative hollandaise Mardi soir au pot offert par la municipalité de Nevers dans son magnifique Palais Ducal. Kees m'a dit que la ville d'Endhoven qui se trouve à côté de Nuenen, créait une coopérative (un peu plus de 200.000 habitants à Endhoven). Et Kees reçoit début novembre de cette année quelques élus du Conseil Régional de Bretagne à Nuenen pour leur montrer et expliquer sa coopérative... Et connaissant Kees, je suppute qu'il va leur proposer de créer la coopérative bretonne du TRES haut débit... (j'ai rencontré à Rennes hier une petite dizaine de startups bretonnes... Hé bé, il y a du lourd chez les Bretons. Il n'y a pas qu'à Paris où il y a de belles startups... Bientôt sur le billautshow)...

Et vous Mesdames et Messieurs les Elus des Yvelines, cela vous dirait d'aller faire un tour en Hollande ? Yvelines ou autres territoires d'ailleurs ? Il faudrait aussi que vous alliez voir Labs2 à Lund en Suède... Très impressionnant (voir ici).

Les caisses de l'Etat sont vides disais-je ? Mais alors d'où vient tout cet argent, ces milliards d'euros dont on nous parle pour éponger la crise, et éviter une récession à la 1929 ? Si je me souviens bien de mes cours d'économie politique, il me semble que notre Gouvernement met en place une relance keynésienne... Comme est en train de le faire, semble-t-il, le Gouvernement anglais, où son premier Ministre Gordon Brown a déjà "découvert" et mis en place le dispositif financier pour éviter que son système bancaire ne s'effondre, tel un château de cartes. Et les autres pays d'adopter le même plan en France comme aux USA. Comme quoi les Anglais : Keynes, Gordon Brown, etc.. ont un vision des choses. De même d'ailleurs que Franklin D. Roosevelt qui en 1933 a mis en place son New Deal pour enrayer le désastre de 1929. New Deal de plusieurs milliards de $ d'agent public pour ... mettre en place le réseau électrique dans le Middle West...(Tennesse Valley Authority).

Alors pourquoi ne ferions-nous pas la même chose ? Mettre en place le réseau optique dans nos campagnes en détournant quelques milliards que l'on pourrait affecter à cette politique de grands travaux ?

Faut se bouger... Mettons en place les infrastructures, et laissons faire les jeunes. Les usages ce sont eux qui vont les trouver... Le passé c'est bien, mais le Futur c'est mieux, car c'est là que nous allons y passer notre vie... Les journées du Patrimoine c'est bien... Mais le TRES haut débit c'est mieux...

Vous reconnaîtrez sur cette photo prise sur le perron de l'Elysée quelques papies et mamies de l'Internet Français... Et ici quelques photos de notre ami Jean Michel Planche...Dsc02358


Jacques Rosselin : le retour...

Jacques avait lancé en son temps Courrier International. Puis il avait créé CanalWeb. Il y avait "burné" pas mal de sous (mais nos banquiers font nettement mieux en ce moment), sa plateforme vidéo IP étant un peu en avance. Il savait recevoir dans ses locaux proches de l'Etoile à Paris : on y allait faire un tour en fin d'aprés-midi, histoire d'y boire un coupe de champagne.
Et le voilà de retour avec une formule identique à celle de Courrier : à savoir publier sur support papier les meilleurs articles (selon naturellement son équipe) de la blogosphères. Ce nouveau journal s'appelle Vendredi.
Cela peut paraître curieux de revenir au papier avec des choses publiées électroniquement. Mais pourquoi pas ?
J'ai acheté le 1er numéro au bistro du bled d'à coté de chez moi samedi matin (en allant faire les courses au marché pour Madame Billaut). Je dois dire qu'en le lisant en buvant mon café, j'ai eu du succés. Car on m'a demandé de quoi s'agissait-il. J'ai donc dû expliquer ce qu'était un blog, etc...
J'ai apprécié ce premier n°. Mais quand même il est quasiment orienté sur la crise financière. Il est vrai que cela fait la une des journaux normaux. Alors pourquoi pas sur le 1er numéro de Vendredi. Les articles choisis sont à mon avis beaucoup plus hargneux que ce que les journaux normaux nous débitent. Trés mauvais pour l'élite financière et autre : au vitriol. Les bloggeurs n'y vont pas de main morte... C'est le peuple qui parle dirait-on sans le filtre des éditeurs...
Jacques aurait pu aussi choisir des choses plus sereines... Par exemple j'étais au congrés de la micro-entreprise la semaine denière : beaucoup de monde, et surtout un stand sur l'auto-entreprenariat qui n'a pas désempli. Face aux problèmes du temps il semble que de nombreux Français, qu'ils soient chômeurs, fonctionnaires, salariés ont envie de créer leur auto-entreprise (pour les fonctionnaires et salariés en plus de leur activité).
A noter qu'à ce salon j'y suis intervenu avec mon ami Sneceber qui a fait un cours d'auto-entreprenariat et Internet. Ou comment utiliser Internet pour créer, marketer, gérer son auto-entreprise...
Mais il y a du boulot : car les gens que nous avions devant nous (environ 250 personnes) sont encore trés loin de tout cela...
Et l'organisateur a dû nous mettre dehors... Tout le monde en voulait...


Connaissez-vous Guillaume de Beaurepaire ? Une web agency se lance dans le "on demand"

Guillaume travaille chez Lozé Technologies, qui est une Web Agency. Laquelle, comme toute web agency s'occupe de fabriquer des sites web pour ses clients, et d'une façon plus générale de leur communication Internet sur l'extérieur... Ce faisant, Lozé s'est aperçu que l'organisation de la communication entre les collaborateurs d'une entreprise n'était pas chose aisée. Et de plus, avec les moyens traditionnels existants, coûtait cher.
D'où l'idée de fabriquer un Saas (Software as a Service). A savoir une plate-forme applicative pour améliorer la communication interne et réduire notablement les coûts.
Cela s'appelle Thinkweaver. Image_4

Est-ce un Web OS ? Combien d'applications sont aujourd'hui proposées ? Où sont stockées les données ? Synchronisation avec un mobile ? Pourquoi ne pas utiliser Netvibes en lieu et place ?
Quel est le business model ? Comment Lozé commercialise-t-il  la chose ? Quid de nouvelles fonctionnalités ? (gestion de projet, objets métier, intégration de réseaux sociaux, etc...)
Et la concurrence ? Plutôt forte aux USA, peu développée en France.
Mais si nos Web Agencies et autres entreprises de publicité s'attaquent à ce créneau...
En tout cas, bien vu par Lozé Technologies...

Pour contacter Guillaume de Beaurepaire ici
Le site de Loz& Technologies ici (trés jolie musique, libre de droit...)

Le site de Thinkweaver ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -


Google : votre génome m'intéresse !

Dans le temps, c'était plutôt "votre argent m'intéresse"...
Mais le monde change dit-on...
Maintenant on est au génome... Et on s'y intéresse beaucoup ces temps-çi...

Puis-je vivement vous conseiller de lire un livre qui vient de paraître "Main basse sur le génome"... de Messieurs Dardel et Leblond ?Image_1

Remarquable...

1/ c'est bien écrit (en français s'il vous plaît - d'habitude ces thèmes sont traités en langue anglaise)

2/ cela se lit comme un roman... et on comprend à peu près tout...

3/ vous y apprendrez que le "déplombage" de notre génome (le terme scientifique est "séquencement") a été l'une des réalisations humaines aussi importante que celle d'envoyer un homme sur la Lune, ou celle de fabriquer une bombe atomique, ou encore celle du jeune Hercule pour ses 12 travaux... Cela a coûté beaucoup d'argent... D'autant plus que le public et le privé ont investi des sommes colossales pour faire la même chose... Le privé pour essayer de breveter le dit génome, et le public pour éviter que cela se produise...

4/ les Français ont joué dans cette affaire un rôle important, mais - comme d'hab - ils n'ont pas su tirer leurs marrons de feu (nos 2 auteurs pensent que c'est dû à notre élite, nos mandarins... Ah ! la grande élite gauloise - il faudrait pouvoir lui modifier son génome...)

5/Bref, le Galilée de la chose, le Darwin du génome, l'Einstein de nos 20 à 25.000 gènes s'appelle Craig Venter. Image_2 Un personnage haut en couleur. Il restera probablement dans l'Histoire de l'Humanité au même titre que Galilée, Darwin, et Einstein.. On remarquera que ces grands personnages ont notablement rabattu le caquet et notre HENAURME ego à nous, les Homo Sapiens. Galilée, il a failli en crever le pauvre, nous a démontré que nous n'étions pas sur notre grain de sable Terre le centre du Monde (ce qui a beaucoup embêté l'élite de l'époque...). Darwin nous claqué sur l'autre joue en montrant que nous n'étions qu'une espèce comme une autre, qui semble-t-il n'avait pas été créé directement par Dieu le Père (ce qui a bien embêté l'élite de l'époque)... Et Einstein, nous a filé un grand coup de pied dans le postérieur, avec sa relativité de l'espace et du temps (ce qui a bien embêté l'élite de l'époque)...

On essayait tant bien que mal de s'en remettre, avec "l'intelligent design" de nos amis Américains notamment (surtout ceux du Middle West et un peu de l'Alaska avec son gouverneur). Et paf ! Arrive Venter avec ses chemises à fleurs (il a vécu son enfance à côté de l'aéroport de San Francisco)... Lequel nous démonte, à la Google, notre operating system, à savoir notre génome... Qui manifestement est un truc bricolé de première... Dame Nature (ou Dieu le Père ?) s'en est donné à coeur joie... 20 à 25.000 gênes actifs seulement, mais des duplications dans tous les sens, des machins qui a priori ne servent à rien, quelques gênes olfactifs que l'on partage avec les chiens (mais chez nous, allez savoir pourquoi, ils sont inopérants - heureusement : je ne vois pas mal renifler l'arrière train des gens que j'interviewe dans les billautshows - encore que... ), des trucs de rétrovirus en pagaille (heureusement inopérants...)...

Une autre grande claque... Et naturellement cela ne va s'arrêter là... Venter s'emploie maintenant à fabriquer de la matière vivante qui n'existe pas (Mon Dieu, Dieu n'aurait-il pensé à tout ? Et José Bové qui n'est pas au courant, lui qui fauche le maïs un peu bidouillé)... Et on dit dans les milieux trés autorisés, que le dénommé Venter préparait quelque chose avec les 2 galopins de Google... D'ailleurs Venter a organisé son déplombage selon les mêmes méthodes informatiques que celles utilisées par Google dans le domaine de l'information... Venter et Google... Vers une base de données mondiales de tout les génomes existants : bactéries, virus, plantes, animaux, Homo pas si Sapiens que cela... ??

Bon, à part cela on n'a pas trouvé le gêne de la spéculation financière et des parachutes dorés... Dommage... Ni celui des soldes d'ailleurs (ce qui pourrait tempérer la personnalité de Madame Billaut dans ces périodes troublantes...)

En tout cas, je pense que biologie, génomique, informatique, Internet, nanotechnologies, énergie de type greentech (rajoutons les robots humanoïdes) vont faire bon ménage...  Carbone + silicium... ? Mon Dieu, que devient Dieu si ses créatures se tripotent le génome ?

Je vais donc traiter dans ce blog de tout cela (avant je traitais cela dans un autre blog ici). Mais je pense que les temps sont venus pour mélanger le tout... Ce n'est pas votre avis... ??

Mon Dieu, et si Madame Billaut avait un génome comparable à celui de Carla Bruni-Sarkozy ? Faudra que je lui achète une guitare... On ne sait jamais...


Connaissez-vous Julien Cheyssial ? Crise de l'économie 1.0 + outils 2.0 = vers une nouvelle organisation du marché immobilier...

Nos économies sont malades, très malades. Nos gouvernements se penchent à leur chevet.. et leurs enfournent des remèdes financiers de cheval... Sans d'ailleurs être trop sûr que cela marchera...
Mais qu'importe...
Pendant ce temps de jeunes galopins réinventent d'une certaine façon le marché immobilier...
Julien nous explique la chose dans ce billautshow. Très, très bien vu...
L'immobilier est en crise... C'est le moment de le réorganiser en économie 2.0... et de supprimer l'opacité dans laquelle travaille l'économie 1.0.
Comment cela ? Meilleursagents.com est en fait un hub faisant le lien entre les vendeurs d'appartement à Paris et les "meilleurs agents immobiliers" (il y a au total 2.500 agents à Paris, et Meilleursagents n'en retient que 100)...
Premier élément.. Donner au vendeur une estimation du prix par immeuble (une couleur de prix par immeuble). Comment est-ce possible ? Meilleurs_2 Julien nous donne un élément de réponse, mais sans plus...
Comment ensuite repérer les meilleurs agents immobiliers ? Julien nous dévoile le truc...
Et quel est l'ingrédient qui fait que cela marche ? Les agents admis dans le hub acceptent une notable réduction de leurs honoraires... ce qui intéresse le vendeur en plus de la qualité professionnelle de l'agent immobilier de Meilleursagents...
Je vous engage tràs vivement à voir ce billautshow...Meilleurs2

Je pense que le coup de torchon économico-financier que nous subissons actuellement va nous entraîner vers la vraie économie (à moins naturellement qu'une catastrophe de type 1929...). Et l'Internet et les outils du Web 2.0 vont accélérer le processus... Donc, malgré ce que pensent quelques stars du secteur du 2.0, c'est le moment d'investir dans des entreprises de type Meilleursagents.com qui participent à la "refondation" (mot que l'on aime bien chez nos socialistes) du système économique... Cela tombe bien Meilleursagent recherche quelques sous pour poursuivre son développement...

Pour contacter Julien Cheyssial ici

Le site Web de Meilleursagents.com ici

© Une production du Billautshow - the video for the rest of us -