Connaissez-vous Dominique Loucougain ? Le calcul se met au 2.0 et au on demand...
Startup competition

Connaissez-vous Fabien Pretre ? Orleans a sa webschool...

Il y a quelques mois, à la demande de Bruno Jacquemin DG de la CCI d'Orléans, je suis allé faire une conférence sur tout e-cela... Et j'ai préconisé la mise sur pied d'une webschool locale...
La chose a été entendue, puisque maintenant Orléans a sa webschool, ouverte à tous : ceux qui savent montrent à ceux qui veulent savoir... Et cela marche semble-t-il...
Fabien Prêtre est l'un des artisans de cette école d'un genre nouveau. Je l'ai revu à l'Université du Medef fin août. Il a accepté de présenter la chose au billautshow.
Et annonce que Tours aura bientôt la sienne... Et chez vous pourquoi vous n'en mettez pas une sur pied ?

Pourquoi cette idée de webschool ? Simple. Le Président de la République, si j'ai bien tout compris, voudrait que la France entre rapidement dans l'économie numérique... Pour cela il me semble qu'il y a 3 impératifs (outre les problèmes liés à Hadopi et autres) :

1/ poursuivre l'effort en matière de connections des Français et passer au TRES haut débit avec la fibre optique. J'ai crû comprendre que c'était l'une des missions de notre Secrétaire d'Etat à l'Economie Numérique.

2/ essayer autant que faire se peut de "dérider" le capital risque français. Ce qui n'est pas une mince affaire. La Tepa y contribue je pense, mais faudrait organiser ce marché avec une plateforme Web 2.0 : d'un côté les projets de startups et de l'autre ceux qui peuvent financer (business angels, VC). J'ai participé à plusieurs discussions sur des pré-projets de ce type. Mais rien pour l'instant à ma connaissance.

3/ et enfin former les Français aux outils de l'Internet et ceux du web 2.0. On a tous appris à écrire, lire, compter à l'école (on peut le supposer), on a tous appris à téléphoner sur le tas, et bien maintenant il faut apprendre cette nouvelle écriture. Et vite si possible si on veut être pleinement opérationnel en 2012.

Cette idée de Webschool n'est pas nouvelle. L'Atelier de l'ex Compagnie Bancaire en avait mis une en place en 1996 pour ses collaborateurs (du Président au balayeur). Plus récemment Françis Senceber en a créé une dans une école désaffectée de la République à Lageon (Deux-Sèvres), et vient d'en ouvrir une autre dans une entreprise de métallurgie de la Région (pour initier les ouvriers, qui, eux aussi, en veulent).

Bref la France d'en bas, comme dirait qui vous savez, se bouge. Mettre en place des webschool physiques c'est bien. Mais cela va prendre au moins une génération pour initier le pays. Pourquoi ne pas ouvrir une webschool on line ?

C'est pour très bientôt...

Pour contacter Fabien Prêtre ici

Le blog de Fabien Prêtre ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -

Commentaires

florence meichel

Euh, ça existe déjà sous de nombreuses formes !

Un exemple que je connais bien :-)
https://apprendre2point0.ning.com/

billaut

@Florence
merci de l'info je ne connaissais pas..
mais le projet que je connais sera trés différent me semble t il...

Fabien Pretre

Merci Jean-Michel pour ce relais d'info... sous le grand soleil du Medef:))

Pour info, depuis ton podcast, les choses ont continué d'avancer significativement : l'initiative WEBSCHOOL Orléans s'est constituée sous forme associative - 6 membres de bureaux ont été élus par les membres les plus actifs de la WSO depuis Janvier 2008, afin d'avoir une interface plus concrète pour les partenaires. L'asso est hébergée dans les locaux de la CCI du Loiret (un grand merci à Bruno Jacquemin). Au niveau soutien partenaire, il y a la CCI du Loiret, mais aussi Orléans Technopole et Developpement et l’ECG (école de commerce), On papote actuellement avec d’autres comme la ville d’Orléans, l’université, l’apec, la chambre d’agriculture,... On peut retrouver toute l'actualité de WEBSCHOOL Orléans sur le blog https://www.webschool-orleans.com. Pour info la prochaine session – une spéciale Rentrée des Classes :)) aura lieu mardi 16 Sept à partir de 18H jusqu’à 21H à l’ECG

Pour précision par rapport à Florence, l'idée n'est pas nouvelle. C’est vrai. Ce qui change néanmoins c’est peut-être l’angle d’approche et la rapidité de buzz et de déploiement avec les institutionnels locaux et nationaux. Pour qu’une Webschool fonctionne il faut des initiateurs, des gens ultra motivés de la « France d’en bas » (mais pas forcément des pro du web, au contraire), et une grosse implication des institutionnels, mairies, agglo, … Il existe déjà d’excellentes initiatives type ateliers en France pour découvrir ou se perfectionner… mais généralement ces ateliers sont tenus par des pro du web, avec un langage qui ne correspond pas tout le temps à « la France d’en bas ». Les initiateurs de la WSO par exemple, sont des personnes qui ont appris sur le tas, issues de milieux très divers, qui ont mis les mains dans tous les bidules web 2.0, et qui souhaitent partager leurs connaissances, avec leurs mots, mais avec un point commun à tous : convivialité, du fun, de la bonne humeur. Un visiteur assidu souhaite devenir initiateur, car il commence à bien manipuler un bidule. No pb. Il pourra être initiateur à un atelier, et passer de l’autre côté de la table sur un autre. Webschool n’est une école. C’est un lieu d’échange et de partage de connaissances – avec le plus possible de vulgarisation. D’ailleurs pour garder les pieds bien sur Terre côté initiateurs, mais aussi grand public, nous avons créé une charte type les 10 commandements. (De 7 à 77 ans tu viendras, Tes connaissances tu échangeras, Content tu essaimeras, Tes amis tu amèneras, Humble, convivial et respectueux tu seras, …)

Comme tu le dis Jean-Michel, … à Tours, s’est constitué récemment l’AWT – les ateliers du web tourangeau – sous l’impulsion de Vincent Chaigneau, Lerig Couprie, et Laurent Pretre, ( leur 1ère session aura lieu le 18 Sept) et prochainement il y aura certainement une autre Webschool du côté de Toulouse avec Maxime Garrigues et Cédric Giorgi qui vont impulser la chose. Il y a une bonne dynamique… tout est une question de volonté d’une poignée de personnes qui souhaitent passer du temps bénévolement pour initier le plus grand public dans leurs villes aux nouveaux usages du web.

Merci pour ce podcast, et à bientôt avec les hautes instances, pour voir comment ils vont nous aider à réaliser un déploiement national… avec la mise en place d’une sorte de fédération française des Webschools et une accréditation « ministère ». Pour info, j’ai eu une bonne discussion sur le sujet avec Laurence Parisot sur le campus jeudi soir… elle serait partante pour nous aider et convaincre les Medef Territoriaux à soutenir les Webschools dans leurs villes. Eric Besson + Laurence Parisot… ça pourrait donner une impulsion très sympa à cette initiative… :))

mamas

Je comprend pas bien: j'habite une commune du pas de calais, 100 000 habitant sans l'agglo et TOUTES les communes de l'agglo propose des cours d'utilisation de l'informatique, c'est là qu'ont appris ma tante et ma femme de ménage et maintenant elle skype pour voir leurs petits enfants éloignés, consultent les forum, font des achats et remplissent leurs dossiers administratifs.

Donc la France d'en bas a déjà les outils de diffusion de l'utilisation numérique, non?
Je pensai cette étape franchie...

mamas

Bizarrementn la video n'est apparue que secondairement, au rafraichissement...
Donc l'innovation c'est qu'il y a une dynamique et que ca vie totu le temps avec de nouveaux thèmes, les structures dont je parle ensaignent le B A BA, ont y revient tant que l'on veut mais il me semble que rapidement, dès que les personnes savent aller sur le net, elles ne reviennent pas...
Et perde du temps à découvrir par elles même les méandres du web...

Bonne continuation alors à ces web school!

billaut

@mamas..
les t'chtis c'est bien connus sont toujours en avance... en tout plus en avance que ceux du loiret ?
cela étant je connais des chefs d'entreprises t'chtis qui ont besoin d'une webschool... vous devriez les mettre au parfum...

mamas

Je précise mon exemple si vous voulez: la commune est Boulogne sur mer: la municipalité a un cyberespace avec "cours" offerts mais on trouve le même service à Outreau, St Martin, Wimereux... toutes limitrophes.

nota: on ne dis pas t'chtis mais ch'ti et sur la côte on parle pas ch'ti on parle "boulonaille" du monde del pek (de la pêche)

billaut

@mamas..
je suis allé faire une conf il y a quelques mois chez vous auprès d'une vingtaine de chefs d'entreprises... z'avaient pas l'air de connaître vos cyberespaces...

Mamas

Tout à fait car le problème que c'est orienté pour les retraités ou les femmes au foyer pour leur apprendre à utiliser un PC ou internet mais juste les notions de base, les chefs d'entreprises n'ont peut etre pas encore compris l'intérêt de prendre de tels cours (avec un niveau de connaissance croissant) et ces cybercours n'ont pas encore compris leur role pour les acteurs économiques mais j'ai la chance d'avoir mes contacts dans ces cyberécoles, j'ai déjà envoyé un mail ;o)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.