« juillet 2008 | Accueil | septembre 2008 »

Université du Medef : Think Big 3

Rien ne va plus sur sur les T-shirts du Medef...
Pour sa 10ème Université d'Eté, le Medef distribue aux 4.000 participants un magnifique T-shirts de couleur noire, avec un col rouge... Le problème c'est que la distribution de la chose se fait au compte-goutte. On se bouscule pour l'avoir. On se marche même dessus (le patron français est resté un peu gamin... moi aussi remarquez, c'est en tout cas ce que me dit madame Billaut)... De plus, pour éviter de faire désordre quand une huile est raccompagnée à sa voiture par Madame Parisot, on attend avant d'ouvrir la petite tente où la chose est distribuée... Eric a réussi à m'en procurer un de taille XL, mais je n'arrive pas à la mettre : trop petit... Je ne savais que les patrons français étaient aussi menus... (Si Madame Parisot dans les stocks qui doit lui rester, peut m'en faire envoyer un XXXL, cela serait sympa de sa part...)

Sinon la 10ème Université d'Eté du Medef vient de clore ses portes. Je n'ai pas pu blogguer comme je voulais. D'abord j'ai dû préparer mon atelier de vendredi matin où j'étais animateur sur le thème des réseaux sociaux... Et puis on a eu Billaut 2.0 à la maison : cela occupe...

Dans l'ensemble donc, bien. et même très bien cette 10ème Université. Quelques impressions...

1/ Atelier sur les Nanotechnologies. Peu de monde dans la salle, mais des plus intéressants. Le Medef avait réuni le Saint Frusquin Français de la chose. Et personnellement, moi qui n'a qu'une connaissance Internet de ce domaine (dans le temps on aurait dit "une connaissance livresque"), j'ai beaucoup apprécié. Définition, à quoi utilise-t-on ces nanos ? Pour quoi faire ? Qui fait quoi dans le monde ? Beaucoup de réserve sur les risques de la part d'un ancien député vert européen ("ne refaisons pas les mêmes erreurs qu'avec l'amiante, le fréon et autres trucs...). Malgré ces risques liés au fait que les particules nanométriques traversent facilement les membrames des cellules de la matière vivante, hé bien il y a déjà pas mal de produits qui les intégre (crème solaire de l'Oréal par exemple : d'ici à ce que José Bové aille vider tous les tubes de crème solaire vendus par l'Oréal dans les grandes surfaces et autres)... Sur ce point, les asiatiques et les européens divergent. Les premiers foncent, les autres dont nous, mettons en avant le principe de précaution. A mon avis, il se passera dans ce domaine là même chose que dans les autres... On va faire, il y aura des problèmes, on reviendra en arrière. D'ailleurs pour savoir s'il l'ont peut faire, faut bien commencer à faire. Sinon comment savoir ?

J'ai posé une question sur la convergence éventuelle entre nanotechnologie et biologie syntétique. A part un panèliste italien qui nous a dit que matière organique et matière inorganique c'est la même chose, le mandarin gaulois, président du Comité d'Ethique, a rejeté cette question d'un revers de paroles cinglantes émises d'une voix flutée : "de toute façon la mécanique biologique d'Homo Sapiens est bien trop compliquée pour s'amuser à ...". Le mot "transhumanisme", mot honteux s'il en est, a même été susurré... Les mandarins gaulois n'ont pas l'air de savoir que Microsoft a un département biologie synthétique à Redmont, que Google a débauché Craig Venter (le type qui a déplombé le génome humain), que la fondation Gates a mis plus de 40 millions de $ dans une startup qui modifie la génétique de bactéries...

2/ Du "non vous n'êtes pas des salauds (vous les chefs d'entreprises) " de Claude Bébéar (plénière sur le capitalisme), à environ 60% des participants à l'atelier "réseaux sociaux" que j'animais, qui ont levé la main à la question que je posais : "qui télécharge de la musique" ? (cela serait marrant que Sarkozy mettent 60% du patronat français en prison pour téléchargement plus ou moins illégal... Certes, Pascal Nègre serait content, mais l'économie française aurait peut-être des problèmes...), en passant par l'extraordinaire plénière sur les médias que Fellini, dans son délire, n'aurait pas renié dans Amarcord... On ne s'ennuie pas. On n'a pas le temps...

3/ Un mot sur la plénière sur les médias animée par l'ineffable Guillaume Durand... Avec Rocard, Coppé, Baudis, Dassier de TF1, Alain Weill, etc..... Img_0652 Il vieillit le Rocard (n'est ce pas le lot de tout un chacun ?), mais il a encore le neurone alerte. Il nous a ainsi appris que Guillaume Durand aurait pu passer devant un peloton d'exécution pour avoir diffusé la carte montrant les évolutions prévues de l'Armée Française lors de la Guerre du Golfe... (il a dû faire les poubelle du Ministère adhoc le Guillaume ?)... Bref... On a aussi appris que les médias traditionnels étaient en piteux état (devinez de la faute à qui ?), que les médias français faisaient mal leur boulot (les Français ne savent pas le pourquoi de ce qui se passe en Géorgie), qu'on abêtit le peuple avec des trucs idiots à la télé (pas été content le Dassier), que les politiques et les médias traditionnels ont des relations du type "je t'aime, moi non plus...". Grande émotion aussi quand Guillaume Durand (qui ne faisait pas là un ménage - il l'a dit), s'est excusé au nom de tous les médias traditionnels pour la campagne dont Baudis a été le point de mire...

4/ Et un mot sur mon atelier... Je pensais être rouillé pour animer ce genre de choses... mais je pense que je m'en suis bien tiré. Enfin, Madame Juppé (la femme digitale du meilleur d'entre nous) me l'a écrit dans un SMS... Environ 200 personnes y ont participé.. A la question "qui fait partie de un ou plusieurs réseaux sociaux" j'ai été très étonné de voir que environ la moitié des présents ont levé la main. Qui a dit que le Medef était à la bourre dans ces domaines ? Dan Serfaty (Viadeo) devait être là, mais il a dû oublié... Thierry Solere, UMP était au fond de son lit, malade (il m'a prévenu)... Et puis j'ai beaucoup apprécié le discours de Guy Rider, secrétaire de la confédération syndicale internationale (tous les syndicats dans presque tous les pays). Il revenait de Denver où Obama a été élu pour les démocrates... Savez-vous qu'Obama a pu réussir cette extraordinaire percée grâce à l'Internet et surtout au fait qu'il a débauché pour sa campagne l'un des fondateurs de Facebook ? (d'ici à ce que Sarkozy débauche Dan Serfaty pour 2.012..). Les réseaux sociaux ont un effet subversif dans l'ordre établi. Comment vont être modifié les rapports patrons-syndicats ? Quid des blacklists virtuelles ?... Très bon exposé aussi de Maître Itenau : faudra-t-il un droit à l'anonymat par défaut ? Bref, ils ont tous été très bons (désolé de ne pas les citer tous) avec une admirable conclusion par Jean Louis Constanza qui vient de rejoindre Orange (nul n'est parfait)...

Voilà... Cette université a été des plus plaisantes. On ne s'ennuie pas au Medef. Parole de bloggueur... J'espère que les bloggeurs à l'Université d'Eté du parti Socialiste vont aussi se marrer (si quelqu'un peut me faire inviter pour la prochaine...après la Mongolie, le Medef, il me manque l'université du Parti Socialiste pour avoir une bonne vue d'ensemble de l'espèce des Homo Sapiens).

Je remercie beaucoup Madame Parisot et Frédéric Chevalier de m'avoir invité...Puis-je suggérer pour la 11éme édition de l'Université d'été l'année prochaine, d'inviter le patron de Honda Japon avec Asimo, son robot humanoïde ? Histoire que patrons et autres mandarins gaulois se rendent compte que les robots sapiens arrivent ? ... Et que bientôt ils travailleront dans nos usines, nettoieront les rues de Paris, et peut-être intégreront-ils l'X ?...(Pour l'Ena c'est pas sûr, car c'est beaucoup plus compliqué... il faut beaucoup, beaucoup de neurones..). Un petit topo aussi sur la biologie synthétique serait je pense une bonne idée... Le Medef pourrait ainsi suppléer aux médias traditionnels pour nous informer...

PS J'ai reçu le Microtrack II de M-Audio. J'ai enregistré certaines conférences du Medef. Le temps de dépiauter tout cela...


Université du Medef : Think Big 2

Excellente aprés-midi hier. Très, très intéressants débats...
Je n'ai pas beaucoup le temps de vous conter la chose ce matin, mais en gros...

1/ Ouverture de l'Université d'Eté par Madame Parisot et sa Majesté le Roi de Jordanie. Bon. Il est trés bien le Roi, bel homme portant bien, mais il est on ne peut plus probable que l'Histoire ne retiendra pas son discours. En plus, comme je suis foncièrement républicain.. (on dit dans la famille que certains de nos aïeux - serfs de leurs état - ont eu maille à partir avec la maréchaussée royale..). Donc passons, pas grand chose à dire. Ah si... J'étais assis à côté de Rodrigo pendant le discours royal invitant les chefs d'entreprises français à investir et à se délocaliser en Jordanie. C'est incroyable la maestria avec laquelle notre ami manage son e-reportage. Prises de photos (avec un Canon EOS affublé d'un téléobjectif de 300 mm), transfert des dites photos sur son MacBook Pro, corrections des photos avec le logiciel Aperture (recadrage, modifications de l'exposition, du contraste), et upload du tout sur Flickr avec une connexion data d'Orange.. Impressionnant. Qui plus est, il a mis à jour de son flux twitter, consulter ses mails...... J'ai encore des progrès à faire de ce côté...

2/ Comme il y avait pas moins de 6 ateliers en même temps en milieu d'après-midi, j'ai choisi celui on l'on a causé du thème : La France joue-t-elle dans la cour des grands ? (rien que poser cette question montre que l'on continue de s'autoflageller, a dit l'un des intervenants).
Trés beau panel (tous les panels des ateliers du Medef ont 9 personnes - je ne sais pas trop pourquoi). Panel qui a commencé ses travaux en retard, puisqu'il y avait un Ministre (Luc Chatel), qui naturellement est arrivé en retard. Et dans la République, on attend le Ministre avant de commencer (il me semble que du temps de la Royauté cela devait être pareil). Et puis il y avait aussi un ancien Premier Ministre (Mr Juppé) qui lui est arrivé encore plus en retard. Forcément. Mais on a vérifié les alibis : ils tiennent la route... Ce que j'ai le plus admiré dans ce panel c'est la maestria du meneur de jeu : Thierry Garcin de Radio France. Du très grand art pour respecter les délais, et pour avoir mener son petit monde avec une main de fer dans un gant de velours... (j'espère faire aussi bien demain...). Car on ne coupe pas la parole à un Ministre de la République.

Les 3 premiers orateurs Xavier Huillard (pdg Vinci, ancien X), Jean-Bernard Levy (pdg Vivendi, ancien X), Gilles Pelisson (pdg accor, ancien ?) nous l'ont dit : oui la France joue dans la cours des Grands. Les deux premiers groupes mondiaux de BTP sont français (cela résulte de notre système de concession au privé de certains domaines du public : les autoroutes pas exemple). Et de la formation de nos ingénieurs... Le premier éditeur de jeux vidéo c'est nous. L'un des premiers groupes hôteliers, c'est nous...

Oui, mais si l'on veut continuer à tenir notre rang, va quand même falloir se remonter les manches... Continuer nos réformes (Luc Chatel, le Ministre en retard), on ne peut pas être leader dans le monde si l'on n'est pas soutenu par son gouvernement (Jean Bernard Levy), et si l'on continue de lever des taxes : le Roi - pardon le Président de la République - avait annoncé le matin même une nouvelle taxe (pas de pot). Il nous faut améliorer la productivité de notre aimable Administration, revoir la formation de nos jeunes, adapter notre Université, etc... etc... Thierry de Montbrial (Dg de l'IFRI, ancien X) a un peu refroidi tout ce petit monde : "Notre pays a encore une culture économique très archaïque, le libéralisme est un mot maudit, l'Etat reste encore beaucoup trop présent. Et regardez ce que dit le jeune Besancenot... Ne nous réjouissons donc trop vite..."

L'aspect culturel a lui aussi été mis en avant. "Arrêtons de nous flageller" dixit Claude Hagège, linguiste distingué employant un vocabulaire des plus châtié, précis voire exquis (je l'imagine assez un habit de petit marquis avec une canne à pommeau)... Ce n'est pas parce que l'on parle français dans nos entreprises que l'on ne peut pas être un leader mondial. L'anglais c'est bien, mais le Français aussi. Et Abdou Diouf ex-Président du Sénégal (malgré son ancienne fonction, il était à l'heure) et Président de l'Organisation Internationale de la Francophonie d'en rajouter : "la France devrait être aussi francophone que nous autres Africains"...Bref, si la France veut continuer à jouer dans la cours des grands, il faut qu'elle parle français (et qu'elle apprenne l'anglais pour recevoir les estrangers qui viennent nous visiter en laissant quelques devises ?)

Frédéric Mitterand, qui devient le patron de la Villa Médicis, nous a bien fait rigoler. "Désormais, la Villa Médicis ne servira plus d'hôtel pour la femme du député du Vaucluse (?) qui vient passer quelques jours à Rome"... A part cela, Mr Mitterrand (qui est parent de qui vous savez...) a dit des choses on ne peut plus sensée..."Il faut ouvrir la Villa à des artistes étrangers..."

Alain Juppé est bien le meilleur d'entre nous. Il a dit des choses bien. "Vivre en grand ce n'est pas très bien vu actuellement dans notre pays : mais nous pouvons encore tenir un rôle". Il suffit de le vouloir. Il faut continuer les réformes (on a ainsi appris qu'au Ministère des Affaires Etrangéres il n'y avait pas de gestion des Ressources Humaines...), il faut accélérer l'Europe, et il faut avoir de l'ambition et de l'estime de soi. "Sans foi, on ne peut pas soulever les montagnes de la mondialisation"... Tout en gardant nos spécificités : l'humanisme des Droits de l'Homme, devenir altermondialiste et lutter contre les dérèglements de la finance mondiale, et croire en l'économie de marché...

Voilà en gros pour cet atelier dans un amphi Poincaré plein à craquer...

3/ Séance plénière de la fin de l'après-midi : USA : still a giant ? Là aussi très intéressant.

Ouverture avec Christine Lagarde (qui était à l'heure - mais il faut dire qu'elle a passé beaucoup de temps aux USA où la ponctualité est la règle). "Cela fait longtemps que l'on dit que les USA sont finis. Je ne le crois pas. Ce pays a des ressources insoupçonnées pour rebondir face à des problèmes".. Les USA vont rester un géant. Ce qui va se passer c'est que d'autres géants vont naître (suivez mon regard). Michel Pébereau a décortiqué au scalpel les chiffres qu'il a assemblé avec grande maestria pour amener sa conclusion (mais comme a dit mon voisin d'à-côté : il est un peu froid le bonhomme, il ne fait pas rêver...). "Les USA ont financé leur crise des subprimes par le déficit de leur balances des paiements courants.." Et d'aucuns de rajouter : "Un grand pays, c'est un pays qui arrive à faire supporter aux autres ses propres problèmes..." Qu'on se le dise... Loic Lemeur a été très bien, lui qui est parti de France, et a émaillé son discours de petites histoires vécues qui montre que là-bas, c'est pas comme ici (son consultant de 14 ans par exemple)... Je lui avais demandé de dire que la France devrait se fibrer si elle voulait jouer un rôle dans la cours de grands de l'Internet... Bon il ne l'a pas fait... Une autre fois ?

Eads (Gallois), Total (de Margerie) nous ont fait part, dans leur domaine respectif de leur sentiment. EADS : il nous faut être présent aux USA si l'on veut rivaliser avec l'industrie américaine de l'aviation et de l'espace... Total : l'Europe ne pourra régler le problème des gaz à effet de serre sans l'aide des USA... Et le problème, c'est que les Américains veulent régler ce problème seuls dans leur coin. "Rassurez-vous nous a dit David Ignatius, journaliste au Washington Post, le 4 novembre prochain c'est la fin de l'Administration Bush (applaudissements dans la salle)... Vous verrez que cela soit Obama ou McCaine, cela va changer". Cela risque aussi de changer dans le domaine des réseaux de télécommunications. Si les USA se fibrent avant l'Europe (Bush, d'une certaine façon avait rétabli le monople, ce qui n'incite pas les opérateurs hitoriques à investir massivement dans la fibre), notre future industrie du on line en général n'existera pas (opinion toute personnelle).

Voilà je n'ai pas perdu mon temps je pense à cette première journée de la 10ème Université d'Eté du Medef. D'aucuns, parmi les plus anciens d'entre-nous, se souviennent des fameux "dossiers de l'écran" ? J'ai eu l'impression avec ces  2 conférences de revivre ces émissions. Un film, suivi d'un théme de discussion sérieux. Voilà je pense quelque chose que la télévision publique devrait remettre sur pied. Discuter de nos problèmes. Et laisser à TF1 ses reality shows qui certes amusent le petit peuple, mais ne l'amène guère à réfléchir sur son sort...

Je vous laisse, je ne voudrais pas arriver en retard à l'atelier "nanotechnologie" du début de cet après-midi.. Nanos, demain les réseaux sociaux, il manque peut-être les robots humanoïdes, la biologie synthétique.. Le Medef se mettrait-il au 2.0 ?

PS Pas eu beaucoup le temps de faire des photos. Mais j'ai quand même interviewer Fabien Prêtre qui nous explique la webschool d'Orléans (une est en train de se mettre en route à Tours). Je vais mettre en ligne dans les prochaines heures..


Université du Medef : Think Big 1

Effectivement, comme me l'ont fait remarquer certains, l'Université d'été du Medef me change de la steppe mongole... Steppe où il n'y a guère besoin de voir en grand, puisque tout est grand...
Donc je viens d'arriver à cette 10ème Université d'Eté du Medef qui cette année s'est installée sur le campus de Polytechnique... la nursery où l'on fabrique la grande Elite Française... Cela change d'HEC où avait lieu habituellement cette Université d'Eté (mais HEC semble en travaux)... Les amphis de l'X y sont plus grands, les couloirs aussi... Et où plane l'esprit de Grands Hommes...
Cela change de la steppe dis-je ? Pas sûr... Car le coin des bloggeurs a été difficile à trouver (on est rel&gué dans un amphi souterrain): pas de panneaux indicateurs (comme dans la steppe)... Mais ne râlons pas : les panneaux vont être installés, et on y est connecté sur Renater (150 mégas de disponibles semble-t-il)... Il semble qu'il y a du Wifi partout sur le campus de l'X, y compris dans la grande tente des conférences-débats... De plus, nous a dit Frédéric Chevalier - le chef des bloggeurs du Medef - on allait avoir à manger pour les repas... (ce qui n'a pas été le cas l'an dernier...)...Image_2

Donc cette Université se terminera Vendredi dans l'après midi... Vous trouverez le programme ici
Je ne pourrais pas assister à la totalité des interventions (ce soir nous avons Billaut 2.0 à la maison)... Demain soir, je suis invité à un coktail dans un Ministère pour causer du TRES haut débit en Ile de France (de plus en plus d'élus ont l'air maintenant de se préoccuper de la chose..)
Et vendredi matin je suis président d'un atelier sur les réseaux sociaux ici à l'Université du Medef...
Le Medef se mettrait-il au 2.0 ?
Allez je vais aller déjeuner, vu que maintenant on nous a dit que nous aurions à manger...

PS Merci encore à tous ceux qui m'envoient des mails de remerciements et de sympathie pour mes posts de ma virée en Mongolie. Et même un couple qui m'a écrit : ils ont adopté une petite fille mongole : Uurya


Université d'été du Medef : Voir en grand...

Voir en grand ? Les Français en sont-ils capables ? Les chefs d'entreprises Français en ont-ils envie ?

J'ai une question : pourquoi le Medef ne passe-t-il pas au Medef 2.0 ?
Pourquoi n'entendons nous pas le Medef s'exprimer sur la mise en oeuvre d'une stratégie télécoms à TRES haut débit (FTTH) pour tout un chacun sur notre territoire (villes et campagnes)  ?
Pourquoi le Medef ne réclame-t-il pas du Gouvernement et alii une stratégie de ce type ?
Pourquoi le Medef ne propose-t-il pas un plan de financement pour se faire ?
Pourquoi le Japon a-t-il aujourd'hui plus d'abonnés fibre optique que cuivre ?
Pourquoi la Chine a-t-elle 6 fois plus d'abonnés fibre que l'Europe ?
Pourquoi le secrétaire d'Etat Eric Besson qui devrait bientôt remettre son rapport pour une France "full digital" en 2012 n'est-il pas invité à s'exprimer à cette Université d'Eté ? ( j'ai peut-être mal lu le programme...)

Pourquoi ? Pourquoi ?
Pourquoi a-t-on une courte vue ?
Merci à Laurence Parisot de m'avoir invité à cette Université d'été comme bloggeur. Peut-être aurais-je réponse à mes questions ?


Connaissez-vous Guillaume Thomas ? Le e-génie des services à domicile...

Marché complexe que ce marché des services à la personne... Et sur Internet, ce domaine est déjà très encombré, ce qui veut dire qu'aucun acteur n'a aujourd'hui atteint une masse critique...
C'est en tout cas ce que pense Guillaume, qui nous présente son portail des services à la personne : Aladom.
Mise en relation de l'offre et de la demande de service à la personne... Quels services ? 7.000 prestations aujourd'hui référencées, dans 75 départements.
Guillaume nous fait une petite démonstration d'Aladom (profils des prestataires, agenda, possibilté de poser des questions à l'offreur de services, évaluation du prestataire, etc...)Aladom
Quel est le business model ? Qui paye quoi ? Comment ? Les concurrents ont-ils le même business model ?
Quelles seront les prochaines fonctionnalités ? (intégration de la gestion complète du cycle de vie d'une prestation entre l'offreur et le demandeur...)
Guillaume pense qu'Aladom devrait être au point mort fin 2009, début 2010...

Pour contacter Guillaume Thomas ici

Le site web d'Aladom ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


Une recette mogole un peu surprenante...

La chèvre aux cailloux... Faut aimer... Interview de Luya notre guide mongole sur une mélodie mongole traditionnelle...
En fonction de mon temps, je vais ajouter quelques autres vidéos sur mon périple en Mongolie en Août 2008 avec 10 autres Gaulois et Gauloises...
(périple racontée au jour le jour dans ce blog : pour retrouver les posts tapez Mongolie dans "googlez-moi"...)


Right People : recruiting VP of Sales, Media

Location: Silicon Valley, CA Or New-York
Status: Full Time, Employee
Job Category: Sales/ Media/ Business Development
Relevant Work Experience: 5+ to 7 Years
Career Level: Executive (SVP, VP, Department Head, etc)
Reports To: CEO or Executive Sales VP

ESSENTIAL DUTIES AND RESPONSIBILITIES :

The Vice President of Sales, Media will:

• Drive sales of Right People custom Media solutions to clients throughout the United States
• Develop a set of key accounts related to the Media industry, publishers (including newspapers, magazines, tvs, radios, portals,….) by forging solid, strategic relationships with key decision makers at targeted accounts
• Develop a strong understanding of the client’s business and demonstrate how Right People solutions can assist them to achieve their business goals

QUALIFICATIONS :

• A highly aggressive sales professional with a proven track record of success
• 5 to 7 years direct sales experience required with online media sales experience strongly preferred
• Experience serving the Media industry from an online media company or a digital agency strongly preferred
• Understanding of social networks is a plus
• Direct experience selling online advertising is a big plus
• A relentless work ethic and a desire to go the extra mile
• Established contacts and relationships within the Media industry are desirable

Please contact : humanresources [AT] rightpeople (dot) mobi


Les Français parlent aux Français : Mongolie n°17

Yourte de Madame Billaut - Jeudi 21 août 2008,  dés potron minet...

Voilà. Bien rentré chez Madame Billaut Mardi 20 août vers les 22:00 heures. Le chien m'a fait la fête (Madame Billaut aussi)... Mais j'ai bien vu dans les yeux de Monsieur Hutch (c'est le nom du chien) qu'il se demandait où j'avais encore été traîner. Il m'a en effet reniflé avec une truffe soupçonneuse. Peut-être avais-je encore quelques relents d'odeurs de yacks et autres moutons... malgré les multiples douches que j'avais prises les 2 derniers jours à l'hôtel d'Oulan-Bator.
Lundi donc nous avons visité quelques lieux sympas à Oulan-Bator. Le temple Gandan et ses monastères. Le lundi est un jour de mariages en Mongolie (par contre le mardi est fortement déconseillé pour ce genre de cérémonie - d'ailleurs le mardi est déconseillé pour tout). Img_0551 Les familles viennent rendre leurs hommages au Bouhda local. Avant d'aller sur la grande place de la ville aller rendre hommage à Gengis Khan et son imposante statue devant le Parlement.
Les papies et les mamies sont en costume local. On s'est régalé à regarder tout ce petit monde. Visite des monastères. Et j'ai surpris le lama (le père abbé en quelque sorte) en train de tripoter son téléphone portable, pendant les matines en plein récitatif. Je vous le dit ma p'ôv dame... tout fout le camp. Même les lamas ! Et je n'ai pas pu prendre une photo de cette incartade, vu que le père lama tripotait son téléphone dans sa grande robe rouge, à l'abri des regards indiscrets...
Visite ensuite du palais du dernier empereur mongol, palais qui tombe en décrépitude. Puis après un déjeuner chinois, sieste à l'hôtel. Et on a terminé la soirée en allant prendre un pot à l'Irish Pub, qui est l'Endroit à la mode à Oulan Bator. On a pu y observer la meilleurs société mongole (il y avait aussi quelques mongolaises de petite vertu semble-t-il).
Et départ le lendemain matin Mardi de très bonne heure. En arrivant à l'aéroport vers les 5:30 du matin : un monde fou. J'ai d'abord crû qu'un médaillé olympique mongol revenait de Pékin et que l'on lui faisait fête. Que nenni ! C'était des Mongols qui partaient travailler en Corée ou ailleurs. Avec un contrat de 3 ans. Et qu'ils ne reverraient pas leurs familles avant au moins 6 mois... Scènes déchirantes... La steppe ne nourrit plus son homme

Permettez-moi pour terminer, de remercier ceux qui ont pris la peine de m'envoyer quelques mails, et de poster quelques commentaires à mes notes de voyage. Je n'ai pas pu les lire en Mongolie pour des problèmes de batterie. Je viens de les lire. J'ai bien rigolé. Non je n'ai pas vu Cousin Lauret. Pourtant j'ai bien cherché et visité toutes les yourtes de la steppe. Personne ne l'a vu. Mais vous savez, un jour il est à vélo dans Grant à San Fransisco, le lendemain il est à Cergy-Pontoise, le surlendemain on le retrouve à Manakara à Madagascar... Et même de temps à autres à Pau, qui comme chacun sait n'est pas en Mongolie mais en Béarn (la Béarnaise est aussi assez mignonne).

Quand j'ai commencé à travailler, mon boss (X ou Enarque je ne me souviens plus) me disait : "Mon pauvre Billaut : vous ne savez pas écrire". Vos commentaires et vos mails prouveraient l'inverse. Ce qui va m'inciter à repartir un de ces jours. Peut être le Rajasthan ? Où l'Europe à la rencontre des Européens ?


Les Français parlent aux Français : Mongolie n°16

Oulan Bator - Continental Hotel vers les 6:00 du matin...

Et voilà un beau voyage qui se termine... Retour amorcé vers la civilisation occidentale...
Journée d'hier sans problème particulier (on n'a perdu personne dans les quelques kilomètres de piste qui restaient pour rejoindre Oulan Bator, les chauffeurs mongols étaient calmes, nos malades commençaient une période de pré-guérison...). Douches à l'hôtel où nous sommes arrivés vers les 13:00 heures, puis razzia sur le cachemire à l'ancien magasin d'état (Madame Billaut va je pense être contente), spectacle d'un groupe folklorique (très très bien) en fin d'aprés-midi, dîner dans un restaurant coréen, et gros dodo. Car un premier groupe partait ce matin tôt par Moscou. Un deuxième partira dans la nuit de demain (par Berlin), et un troisième (le mien) demain matin par Séoul.

Pour certains d'entre nous ce voyage restera LE voyage, genre voyage initiatique... Certes les paysages, certes la lumière, certes l'immensité, certes les Mongols nomades qui vivent comme dans les temps très anciens... Mais ce qui m'a surtout frappé, c'est que le temps occidental n'existait plus. On vivait sans montre, sans trop savoir où nous étions (pas de cartes précises, pas de panneaux indicateurs), sans trop savoir où nous allions. Tout ce que l'on savait c'était se repérer par rapport au soleil... Comme l'Homo Sapiens du début de l'Humanité...
Un grand merci à toute l'équipe de Mongols qui nous ont accompagnés, qui ont prévenu nos moindres désirs, qui nous ont fait une cuisine tout a fait correcte... Un grand merci à Luya, notre guide traducteur, qui a réussi à faire le trait d'union entre les Mongols et les Gaulois. Entre la logique cartésienne du Gaulois, et la logique floue du Mongol. Ce qui pour elle n'a pas toujours été facile.
Et puisque j'en suis aux remerciements : un grand merci à Pierre Henri Giscard, notre organisateur archéologue, à Camilla et Stéphane Lelux, et à Nara de l'agence Tenger-Ekh.

Je me rends compte que j'ai oublié de narrer quelques histoires... Un groupe dont les membres ne se connaissent pas au départ, se soude, quand il n'y a pas de brebis galeuse en son sein, par des histoires qui vont constituer son Histoire... J'ai oublié par exemple le bon mot d'Evelyne (l'épouse du french doctor) qui en pleine nuit sous la tente disait à son mari : "Minou pourquoi tu siffles ?" Le minou en question essayait en sifflant d'arrêter mes ronflements (j'occupais la tente d'à côté)... Comme le mari appelle aussi son épouse Minou, ils sont devenus Monsieur et Madame Minou... Minou Monsieur m'a dit de vous dire qu'il était un french doctor très bien...
Autre histoire... Celle de Miss (pas de nom) qui la nuit de la tempête a fait pipi dans un sac plastique pour ne pas sortir de sa tente... Et elle s'aperçut ensuite que le sac était percé...

Un mot sur mon appareillage : un MacBook Air (autonomie limitée de la batterie, mais peu encombant), un routeur antenne satellite BGAN 500 de Thrane and Thrane (des Norvégiens je crois) loué chez Tdcom à Paris (pas de problème particulier sauf le débit réduit naturellement avec ce moyen), des problèmes avec mon appareil photo Sony Cybershot qui s'est pris pour un grillon des steppes, avec une image tremblotante.... Pas de problème particulier avec la caméra JVC Everio, ni avec le Canon EOS. La recharge de ces matériels a cependant été un peu casse tête dans la steppe. Nous n'avions qu'un petit générateur délivrant un ampérage réduit (je n'avais pas vu ce problème). Et la recharge sur les batteries des camions a été vite abandonnée (la prise du convertisseur 12 v/220 v que j'avais emporté n'avait pas un bon contact dans l'allume cigare du fourgon que j'occupais, et après avoir mis à plat la batterie du fourgon de Big Bouhda,j'ai arrêté de pomper le courant par ce moyen).

Au retour si j'en ai le temps, je compte faire une vidéo, un DVD, et un book (probablement avec Aperture chez Apple). Et si vous connaissez un site Web qui accepte les photos lourdes en format natif (12 millions de pixels) merci de me dire... J'en ai quelques unes qui sont très belles. D'ailleurs je vous mets celle où Monique essaye de promener un jeune yack (d'où l'expression célèbre : le ya-yack à sa mémère).Img_0425 Mais je pense qu'elle a encore pas mal de cours à prendre avant de se lancer dans l'élevage de ces braves bêtes dans la steppe mongole où en forêt de Fontainebleau (elle habite pas loin)...

Voilà. Le Transmongolien venant de Moscou et allant à Pékin vient de passer dans un bruit infernal. Oulan Bator s'éveille. Une belle journée s'annonce. Visite prévue du grand temple boudhique, du black market, etc...

A bientôt, pour de nouvelles aventures...