Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« La vieille dame jette son jupon par-dessus les moulins... | Accueil | Tregouët for Président ! »

Commentaires

Bonob0h

Il n'y a aucun doute qu'il y a un avenir ... mais le moulin rouge, l'andouillette et le prétexte pour retrouver son amant ou sa maitresse ont encore de beaux jours devant eux ;)

Reste aussi à ce que les développements actuels ne perdurent pas sinon ça reviendra très cher à tout le monde et ceci pour rien ...

Sylvain

J'ai appris l'existence d'une société spécialisée dedans hier soir :)
http://www.polydev.com/php/accueil.php

olivier2

Au risque de passer pour le grincheux de service, je suis plus que dubitatif....Second Life n'ayant pas à ma connaissance fait ses preuves.
Pour les salons grand public ( français ou autres ) types Foire de Paris, Salon de l'agriculture, Salon de l'auto, etc, la dimension festive et l'occasion de sortie à plusieurs ou en famille est au moins aussi importantes que l'objet du salon lui même. Pour les salons mixtes pro et grand public ( Salon aéronautique du bourget par exemple ), la dimension "vitrine mondiale" est capitale, et les retombées ( gratuites ) via les Média fondamentales. Ensuite, pour ce type de manifestations, je ne pense pas que les préoccupations écologiques ou les économies sur l'hôtellerie comptent beaucoup. Ce qui compte c'est le Show !
Pour les innombrables salons professionnels, les acteurs sont pragmatiques : ils testeront la version Live et la version virtuelle et compareront les remontés, mais rien ne vaut une petite coupe de champagne sur un stand pour créer des liens et pour que le talent du vendeur puisse s'exprimer. Enfin, les grandes messes d'entreprises n'ont pas pour objectif de faire des économies, mais au contraire de dépenser de l'argent pour mettre physiquement en contact des gens qui le plus souvent se parlent par mail... On peut ajouter que les télévisions d'entreprises sont en train de s'implanter doucement mais surement, que les Intranet servent maintenant à tout et que bon nombre de site d'entreprise sont conçus comme des salons et show room permanents.
Il serait interessant d'interviewer les grands acteurs mondiaux organisateurs de salons et autres show ( Reed Elsevier, etc....)

Néa

Une petite blague qui permet de mesurer où nos en sommes en matière de tradeshows, à mi chemin entre le réel et les odeurs plus vraies que nature de l'andouillette qui viennent chatouiller nos narines, et le virtuel qui n'en est qu'à ses balbutiements. Sans doute que ça ne sera pas en remplacement des salons physiques, mais des concepts se mettent en place, piano sano

Promenade dans les allées du salon style Salon de l'agriculture:
...
an automatic water mister to keep the produce fresh. Just before it goes on, you hear the sound of distant thunder and the smell of fresh rain.
When you pass the milk cases, you hear cows mooing and you experience the scent of fresh mown hay.
In the meat department there is the aroma of charcoal grilled steaks with onions.
When you approach the egg case, you hear hens cluck and cackle, and the air is filled with the pleasing aroma of bacon and eggs frying.
The bread department features the tantalizing smell of fresh baked bread & cookies.

I don't buy toilet paper there any more.

billaut

@Olivier2...
Second life a servi ou sert selon moi de "bac à sable"... on s'y fait la main...
c'est vrai que l'andouillette que l'on déguste à la Foire de Paris n'a pas de prix...
Mais le pétrole lui en a un... et on ne se rend pas encore très bien compte des impacts que cela va avoir...
en ce qui concerne les grands acteurs traditionnels de ce marché des salons ils vont faire comme les autres (ceux de la musique,etc... ) : négation pour commencer, car il est difficile de se remettre en cause quand on a bâti son succès sur de "vieilles technologies" (difficile de changer de business model en plein vol)
Mais je pense que le marché des salons virtuels va démarrer avec de jeunes barbares (les startups citées dans mon post)... De nouveaux Reed Elsevier, vont se mettre en place... Et je pense que cela va aller vite, plus vite que l'on ne croit... certes parce que le prix de pétrole va continuer d'augmenter, mais surtout parce que la soif de collecte d'information et de rencontres est telle dans nos économies d'aujourd'hui, que cela va exploser... cela l'a déjà fait avec le Web 2.0 et ses réseaux sociaux... Cela va s'accélérer avec le 3D Web... sans compter que lorsque les entreprises vont s'apercevoir que le 3D Web c'est plus productif que les méthodes traditionnelles...

Thomas Landspurg

Ce qui me laisse dubitatif, c'est pourquoi vouloir "reproduire" le mode salon, en virtuel. Dans ce mode la, les preocupation et le mode d'usage sont totalement different. Nul besoin de "stand" virtuel, une page web ou une plaquette est bien plus utile.
Bref, je suis bien d'accord avec les autres intervenants, l'interet d'un salon c'est pas vraiment des stand qui sont alignés les un aux autres, mais plutot la possibilitée de nouer des liens, de decouvrir des choses, de "sentir" une ambiance, de rencontrer des personnes (partenaires, clients, etc..) avec lequelles on n'avait communiqué qu'en "virtuel"....

Et je pense aussi que l'interet pour les monde virtuel est en train de s'emousser. C'est rigolo deux minutes, mais ce n'est quand meme pas la technologie la plus adaptée à bon nombre de situations...

Guillaume

Comme le dit bien Thomas, les usages en virtuels sont différents, pour tout ce qui touche à l'aspect comportemental et relationnel liés aux salons. A mon avis, cela tournera donc plutôt à une formule de présentation commune de plusieurs offreurs, sur uen thématique particulière.. bref du un "plateau téléshopping B2B" (au top, déposez le nom de domaine: 1, 2,...3!).

@JM: plus que le (sur)coût du pétrôle, je crois que ce sont surtout les problèmes de calendrier et de temps de déplacement qui vont induire un développement de ce type de d'événements.

Pour répondre à votre demande d'info, une liste de toutes les boites qui proposent ce genre de "service" (il y en a beaucoup, déjà, en fait..):
http://www.itrmanager.com/articles/77378/second-life-there-com-cyworld-3d-br-avenirs-mondes-virtuels-entreprises.html

Je rajoute ma sélection perso, sur laquelle un copain "expose" et qui m'a dit y trouver son compte:
http://www.park-expo.com/
http://www.fast-telemarketing.com/village-call-center-france/village-de-l-externalisation-call-center-outsourcers-prestataires-france.php?rand=1

Guillaume

les URL ayant été coupées au montage, je vous les livre "en kit", à remonter soi-même à la main:
http://www.itrmanager.com/articles/77378/second-life-there-com-cyworld
-3d-br-avenirs-mondes-virtuels-entreprises.html

et:
http://www.fast-telemarketing.com/village-call-center-france/village-de-l
-externalisation-call-center-outsourcers-prestataires-france.php?rand=1

Yohan

@olivier
Je ne pense pas que les mondes virtuels généralistes tel Second Life soient adaptés à de tels usages (pour l'avoir essayé moi-même dans ce sens). Des sociétés spécialisées comme Unisfair sont effectivement à mon avis plus adaptées.

De même je ne pense pas qu'un salon entièrement virtuel ait un sens. On enlèvera difficilement le besoin de voir les produits exposés, de rencontrer les représentants des marques etc. Par contre ces salons virtuels peuvent complémenter un salon réel et permettre à plus de personnes d'exposer, à plus de personnes de venir, etc. (plus de stands réels mais plus petits et des stands virtuels plus grands par exemple, plus de stands virtuels, etc.), le prix du m2 dans un salon étant souvent exhorbitant sans parler du déplacement/hébergement/salaire du représentant,etc.

Donc ce type d'événement virtuel a certainement un sens avec les enjeux écologiques et économiques qui s'annoncent mais en appui d'un événement réel et non uniquement virtuel.

- Yohan

Guillaume

@olivier:
oui sur les limites de ces solutions virtuelles, mais non quand à ce qu'elles ne soient qu'un complément à de "vrais salons".

Pourquoi ne pas les voir comme des genre de webcast améliorés, fait en commun, et donc indépendants de tout autre événement.

De plus, quand une société bien connue d'organisation de salon a du annuler en dernière minute un salon prévue à La Défense pour raisons de sécurité, peut-être aurait-elle été contente de proposer ce genre de solution comme alternative...
Mchin, si tu nous entends..?

Néa

Les solutions virtuelles ont leurs limites tout comme les salons physiques ont les leurs, qui ne sont pas moindres non plus, chaque prestation permet de contourner des contraintes différentes et d'apporter son lot d'avantages. Mettre au point la bonne recette demande, entre autre, un tour de main et les bons ingrédients et j'adhère totalement à la réflexion "Second life a servi ou sert selon moi de "bac à sable"... on s'y fait la main...". Et la 3D c'est magique quand c'est bien fait.

Thomas Landspurg

Mais question: pourquoi le web3D serait plus productif que le web actuel? encore une fois, c'est une question d'usage... Meme si tot au tard, tous affichage 2D contiendra une partie en "3d", cela ne veut pas dire que tout se fera en mode "monde virtuel". La 3D, de nos jours, sert surtout a l'amelioration de la presentation mais pas forcement a creer un monde virtuel. Exemple concrer: la meteo, au journal télé....Ce sont toujours les memes type d'infos qu'il y à 30 ans, mais la 3D permet de les mettre au gout du jour, avec de belles anim, un look sympa, etc....

Guillaume

@Thomas:
ce qui vous venez de décrire c'est exactement une technologie qui n'a pas trouvé encore ces usages.. Si effectivement l'un des gains principaux réside dans la présentation et la mise en valeur, alors les univers virtuels de présentations sont un lieu idéal... soit sur un site web, charge à l'éditeur de créer du traffic, soit sur un plateau réunissant plusieurs "offreurs", l'événement attirant du monde...
On en revient au début.. en ayant entretemps creusé le sujet ;-)

billaut

@tous...
pourquoi cela sera plus productif ? simple : grosse économie pour l'organisateur, grosse économie pour les participants... Ce faisant ces derniers pourront assister à davantage de "salons"...
comme la bande passante va augmenter, que dans 3 à 5 ans la tapisserie de votre salon sera un écra souple...
en tout cas les grandes soicétés US du monde IT s'y mettent : Cisco vient d'en organisser une qui mélangait en même temps les 2... un salon réel à Honolu, avec une extension virtuelle sur des participants dans le monde entier en mode "following the sun"...
sur les usages ? c'est vrai, mais si on attendait de définir des usages avant de faire la techno, homo sapiens habiterait encore dans les cavernes...

Néa

La brassage des technologies avec des extensions "Tournesol" en quelque sorte ? Ingénieux !
Sinon c'est très tendance le tourisme thématique dans les cavernes, sans eau et sans élecrricité, ou dans des igloos ... et ça coûte une fortune.

Guillaume

@JM:
ok pour les hommes des cavernes ...(et tiens, un bon
coup d'argument massue de guerre psychologique... ;-)

Sur les usages, néanmoins: la perénnité ne pourra être assuré que si, dès le début, ces événements sont bien clibrés et formatés.. sinon, si tout le monde en fait, n'importe comment, ce sera la mort du truc poru raison de mauvaise qualité... la guerre de e-mailing, revue et corrigée !
Le salon est un élément clé des stratégies des boites, et actuellement sans véritable alternative, donc attention à ce que l'on en fait.
Par contre, sur une formule équilibrée, en ce qui nous concerne: je foncerai. Mais pas avant...

billaut

@Guillaume...
on ne peut pas trop empecher les gens de faire des choses, meme si de prime abord elles ne paraissent pas équilibrées à certains...
comme d'hab... il va y en avoir beaucoup, et de là emergera la chose équilibrée...
c'est généralement comme cela que cela fonctionne dans des économies démocratiques...

Guillaume

@JM:
OK, cela me va mieux... mon souhaite serait que les offreurs de telles solutions les mettent dès le début sur des rails leur permettant d'évoluer dans le bon sens, plutôt que de se contenter d emettre un outil à dispo.. sans rien de plus. Si on pouvait éviter ce shéma, qui s'est produit pour l'emailing, et qui en souffre fortement actuellement, ce serait un énorme avantage pour ce nouveau canal.

Laurent Heckmann

Bonjour JM , l'année dernière nous avions intégré le MIPCOM ( Reed Midem ) sur Second Life avec de très bons retours sur les professionnels .
laurent

ocarbone

Il est vrai que les environnements virtuels offrent une nouvelle façon d'organiser ce type d’événements. Les technologies d’aujourd’hui permettent ainsi aux visiteurs de se balader de stand en stand et même de discuter avec d’autres visiteurs.

Cependant, ces environnements ne sont pas encore adaptés à tout les produits. Quel plaisir à visiter un salon virtuel si le thème est « les fleurs » ou encore « l’automobile » ? Les salons virtuels ne nous permettent de bénéficier que d’un seul sens : la vue. Bon peut être aussi l’ouïe … mais personnellement, je n’apprécie pas totalement le bruit d’un instrument de musique ou d’une voiture dans les hauts parleur de mon ordinateur personnel … je trouve que le son est déformé !

En effet, ce terrain est intéressant pour diminuer les coûts et les émissions de gaz ... reste à espérer que les développements liés à la perception des 5 sens assistés par ordinateur ne seront pas aussi "cher" !! En effet, l'odeur et le toucher manquent encore pour que ce type de salon puisse convaincre la majorité.

Donc oui, c’est génial pour éviter la foule, mais pour découvrir un produit : c'est pas beaucoup mieux qu'une plaquette commerciale ;)

Par contre, vis-à-vis des conférences j’y trouve déjà une concurrence plus sérieuse !

Dylan Devillers

Bonjour Jean Michel,
Nous avons virtualisé le Forum des Acteurs du Numérique en 2007 et les RDV Carnot cette année (le top de la R&D en Europe). Toutes les conférences essentielles ont été relayés, streamées en live et mises à dispo en VOD.
Les échanges entre exposants, journalistes et clients ont été nombreux, fructueux et suivis.
A tel point que des européens ont fini par se rencontrer physiquement pour signer un contrat après s'être rencontrés sur les stands virtuels du FAN.
Plus récemment, lors de la conférence/débat avec Philip Rosedale et tous les professionnels/passionnés de SL en France, ce sont plus de 475 personnes qui se sont connectées à notre flux de streaming (il était libre d'accès, donc implantable sur toute île) ! Il me semble que cela répond à un vrai besoin. Dans la salle RL, il y avait moins de 30 personnes en tout, pourtant près de 500 ont pu y assister et y participer (un peu) sans se déplacer.

Néa

Un salon virtuel bénéficie de tous les outils de navigation qui permettent de guider le visiteur et de créer une véritable relation de communication personnalisée avec le consommateur. C'est "la personnalisation de masse" et seul Internet permet cela. Chacun ses + et ses -, entre le virtuel et le "réel", il s'agit de choix et de complémentarité et non pas de "remplacer" systématiquement l'un par l'autre, heureusement.

Jean-Luc Courtial

Internet fait peur non par les services offerts mais par la technique qui rebute les "webmigrants". Nombreux sont les Rv en visiophonie avortés du fait de la technique. Comment ne pas être agacé et exaspéré ?.. Jeune start-up française, nous avons conçu une plateforme évènementielle de mise en relation d'affaire interactive, selon le principe de la Business convention (Rencontre One2One). Avec une approche métier, nous pensons d'abord à l'utilisateur (ses motivations)en veillant à ce que la technologie soit au service du participant (et non l'inverse). Immergé dans l'espace "évènementiel", le participant rencontre et interpelle ses homologues porteurs d'affaires. Contactez-nous pour en savoir plus et créer simplement votre "business convention". Notre solution s'adapte à la taille de votre évènement. Ne soyeux pas frileux, l'innovation a du sens !

Yann Person

Bonjour,

Nous lançons en janvier le salon de l'énergie et du développement durable sur Internet http://www.via-energica.com

Nous créons actuellement les stands de nos exposants pour le lancer au grand public.

Nous sommes intéressés par vos regards de spécialiste et vos commentaires.

A très bientôt sur Via-Energica.com

Yann

karen DAVID

Bonjour,

Je viens de lire
l'intégralité de cette page et ce fut très instructif.

Je suis actuellement en train de rédiger un mémoire : "Alors que les NTIC et Internet deviennent des concurrents de l’événementiel, comment se les approprier pour en faire des alliés ?"

D'après vos commentaires, je vois que vous considérez que cela dépend de l'événement. Les "nouvelles" technologies peuvent être des concurrents dans la mesure ou l'événement n'a pas directement de lien avec un produit ou le côté festif.
Mais, selon vous un événement 100% virtuel ne remplacera jamais un événement réel? et Quels sont les enjeux des nouvelles technologies dans l’événementiel (tendances)?

Karen

billaut

@Karen...
les temps changent... je pense que dans un proche (?) futur, le virtuel remplacera le réel... non pas parce que cela coûtera moins cher, non pas parce que cela produira moins de CO2, mais parce que l'on va s'apercevoir que c'est plus efficace et beaucoup plus productif... Mais pour cela il faut des réseaux à tres haut débit. Le pays qui mettra en place le premier un réseau fibre, a une forte probabilité de disposer d'un avantage compétitif majeur...

Elodie

Le nombre de salons ne cesse d'augemnter, en plus sle metier d'organistaeur de salon est tres prisé et tres lucratif, il a donc enore beaucoup d'avenir, les gens aiment bien voayger et se rencontrer en vrai, c'est une petite récréation...

Billaut

@Elodie... certes, mais je ne suis pas sur que cela pourra continuer...de plus avec l'arrivée du TRES TRES haut débit et des tres grands plats, on pourra se voir comme si on était en face à face, et de plus on diposera de services qu'un salon réel ne rend pas...

Gérard Messé

Et le bisou à l'hotesse ...... virtuel????

;-((

Lthomas

Bonjour à tous,

Je viens de voir ce post que maintenant, donc excusez-moi de cette réponse un peu tardive...

Les salons virtuels commencent à devenir de plus en plus fréquents, de nombreuses entreprises les utilisent.
Mais cela ne veux pas dire que les salons dits physiques vont disparaitre, les salons virtuels sont là pour les épauler. Organiser un salon virtuel avant son homologue physique afin de teaser vos futurs visiteurs, ou l'organiser après afin de rester au contact des personnes qui étaient présentes dans le salon physique...

Le salon virtuel peut être utilisé de différentes manières, que ce soit sous forme de salons, de congrès, d'agences virtuelles pour les professions libérales...

Mon entreprise NEWNET 3D propose ce genre de service pour les entreprises, mais cela ne les empêche pas de faire des évènements réels une à deux fois par an.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub

Googlez-moi:


Stats