Les Assises du numérique... n°1
Un clan gaulois dans la Silicon Valley...

Les Assises de l'Economie Numérique n°2 : dîner avec le Ministre

Le Secrétaire d'Etat Eric Besson a donc lancé les Assises de l'Economie Numérique le 29 mai dernier (voir mes précédents posts).
Le soir, un coktail était organisé à son Secrétariat d'Etat. J'y étais invité. Je ne suis pas très friand de ce genre de pince-fesses républicains... Mais je me suis dit que j'allais probablement y revoir de vieux potes...
Que nenni !
En fait, le Ministre (on m'a dit que l'on donnait ce titre à un Secrétaire d'Etat) avait organisé un dîner avec quelques membres de son cabinet et ... une dizaine de bloggeurs, dont ma pomme...
J'ai été un peu scotché quand j'ai appris la chose en arrivant rue Saint Dominique... En effet, ce n'est pas (encore ?) dans les habitudes républicaines de recevoir des bloggeurs à dîner chez un Ministre... Peut-être qu'un jour, le Président de la République fera une conférence où il discutera avec quelques bloggeurs de derrière les fagots, plutôt que d'être interrogé par PPDA et consorts ? Et que la chose sera streamée en live sur Vpod ? Qui sait ? (avez-vous remarqué la nuance ? avec un bloggeur on discute, avec un journaliste on se fait interroger... Bon, passons...).

Eric Besson, trés détendu et sans cravate est arrivé. Il nous a proposé de faire la photo officielle (je détonne un peu avec ma cravate). Puis, il nous a invité à rejoindre la table républicaine... Il a commencé par nous expliquer par le menu sa mission, il a remercié les membres de son cabinet pour la mise en place de ces Assises (vous ne le savez peut-être pas, mais dans les cabinets ministériels on ne pratique pas les 35 heures, mais le double... Je me demande d'ailleurs si c'est bien légal. Après tout ces hauts fonctionnaires devraient montrer l'exemple non ?...).
Puis discussion ouverte : il nous a demandé de nous exprimer, comme on l'entendait, sur tous ces e-thémes qui ont émaillé toute la journée des Assises.

Je dois dire que j'ai été ravi de cette réunion dînatoire (je vous rassure : en tant qu'happy tax payer que vous êtes, il n'y avait pas de trucs grandiloquants dans nos assiettes et dans nos verres...).
On reconnaît Eric Besson en chemise bleue, le troisième à droite sur la photo...Dsc01793

Je donne la liste des bloggeurs présents en fin de ce post... Je leurs laisse le soin de rapporter la chose de leur point de vue, et d'évoquer ce qu'ils ont proposé au Ministre.

Quant à moi... je me suis permis de tenir ce discours...

1/ J'ai été ravi de cette journée d'Assises... Elle montre désormais que les esprits sont prêts. Il n'y a pas eu de débats creux, comme il y avait encore quelques mois auparavant, sur le média fibre : n'y aura-t-il pas autre chose de mieux et moins chère bientôt par le satellite ? par le CPL ? etc...  Tout le monde maintenant pense que c'est la fibre qu'il faut..
Voilà donc un premier problème évacué.

2/ L'élite française (notamment les gens que nous avions sur l'estrade) a basculé dans sa vision des choses... Il nous faut fibrer le pays et vite...  Ce qui n'était pas encore le cas il y a quelque mois... Notre élite assez conservatrice dans l'ensemble, n'a pas en effet appris tout cela dans nos grandes écoles...
Donc on est OK pour la fibre...
Voilà un deuxième problème évacué...
Mais, il y en reste 3 à mon sens...

3/ Il n'y a pas de pilote dans l'avion, ce qui a été dit plusieurs fois dans la journée des Assises. Entre la jungle que font régner dans les mégapoles les opérateurs privés (si on laisse faire, chaque appartement va disposer de 4 fibres venant de chaque opérateur), et le désert des campagnes (campagnes = villes de de 100.000 habitants et moins jusqu'au village), qui va piloter et mettre en ordre de marche nos clans gaulois ? Certes, Eric Besson doit présenter une stratégie au Président de la République fin juillet. Il tiendra son engagement, nous a-t-il dit. Certes, Eric Besson a proposé au Premier Ministre dont il dépend, de mettre en place la stratégie par consensus (d'où les Assises qui vont continuer sur tout le territoire pendant le mois de juin - voir les 27 pistes de travail )...
Mais il me semble que Sarkozy - par ailleurs lui aussi convaincu, dixit le Ministre - devra taper sur le table un jour ou l'autre.. Il nous faut un De Gaule du TRES haut débit si l'on veut avancer vite... Par ailleurs la France prend la Présidence de l'Europe sous peu... Les décisions qui seront prises chez nous, auront probablement grande importance pour notre Europe... (un new deal pour l'Europe ?)

4/ Deuxième problème : "C'est un gros point noir pour moi Monsieur le Ministre...Vous avez dit dans votre discours ce matin que tout le monde devrait avoir accès au TRES haut débit... Les villes auront la fibre, mais les campagnes, comme fibrer revient trop cher, ne pourront disposer que de trucs hertziens (genre modems 56 kilos bidouillés). Et là, Monsieur le Ministre, je ne suis pas d'accord. Nous sommes une démocratie, celle qui a inventé les Droits de l'Homme. Où il ne devrait pas y avoir d'ostracisme en fonction de l'endroit où l'on habite. Les campagnards (ceux qui habitent dans des villes de 100.000 habitants et moins... là, où les opérateurs privés n'iront pas..), les campagnards donc, ne sont pas des sous-hommes et des sous-femmes. Madame Billaut dans les Yvelines du Sud a autant droit à sa fibre que le Président de la République qui habite au milieu de la mégapole parisienne... Je ne suis pas du tout d'accord avec cette vision déplorable... D'ailleurs, Monsieur le Ministre, les rats des champs ont beaucoup plus besoin de réseau à TRES haut débit fibre que les rats des mégapoles. Ils ont en effet davantage besoin de leur voiture que dans les villes... Et avec la hausse vertigineuse des prix des énergies fossiles qui va certainement continuer, il serait peut-être judicieux de leurs mettre à disposition un réseau moderne de télécommunications. Qui leur permettra de faire une visiophonie HD (avec objets métier) avec leur médecin, leur banquier, leur assureur, de télétravailler en évitant l'aller et retour campagne/mégapole, etc... Et donc d'éviter ces petits déplacements qui vont coûter de plus en plus cher... Je vous conseille d'ailleurs, Monsieur le Ministre, de demander à mes amis de Cisco France de vous faire une démo de Téléprésence (merci de noter que je n'ai aucun intérêt dans cette noble compagnie de cow-boys).  Vous verrez qu'avec ce type de visiophonie sur réseaux de télécommunications à TRES haut débit (il faut du 25 mégas garantis dans les 2 sens), il y a de quoi limiter ses déplacements physiques. D'ailleurs, notre Accor national en aurait acheter 40 pour limiter les déplacements physiques de ses cadres supérieurs... On peut donc faire des réunions à distance, comme si on était en présence physique.

5/ Et de continuer mon argumentation... "Comment donc financer la chose ? Et bien pourquoi ne pas faire comme nos grand'pères, et nos pères ? Les premiers ont péréqués les coûts pour mettre en place le réseau électrique partout ou à peu près (les habitants de villes payant pour les habitants des campagnes), et les deuxièmes ont fait la même chose pour le réseau téléphonique filaire cuivre. Pourquoi ne pas faire la même chose avec la fibre ? On pourrait même péréquer d'une façon plus intelligente (je ne sais pas trop si "péréquer" est bien français, mais vous voyez ce que cela veut dire). Par exemple, ceux qui ont l'Adsl (villes + campagnes) payeraient 3 euros de plus par mois pendant 10 ans pour alimenter un fonds "fibrage". Là-dessus, l'Etat pourrait abonder d'une somme équivalente venant par exemple des suppléments de taxes liés à la hausse des prix de l'énergie fossile. Enfin la Caisse des Dépôts, les collectivités locales, les compagnies d'assurances (qui pourraient fibrer les immeubles dont ils sont propriétaires), apporteraient le reste... L'un dans l'autre, cela ferait une 15aine de milliards d'euros sur 10 ans. Ce qui devrait suffire (mais je laisse à mon ami Xavier Niel le soin de vérifier mes calculs très approximatifs...)

6/ Pour le dernier problème, je n'avais pas l'intention d'en parler... Mais mon excellent ami, et néanmoins bloggeur Jean Michel Planche, l'a fait de magistrale façon. Et j'ai repris derrière lui... Il faut une "netneutralité". On réclame de la concurrence au plus haut niveau de l'Etat ? Alors pourquoi accepter une offre "box" où différents services y sont bundlés ? Où est la concurrence sur ces différents services ? Pourquoi ne pas avoir dans nos collectivités une infrastructure publique et un opérateur privé, mais neutre, pour gérer la chose ? (comme la gestion de l'eau par exemple)... Qui disposerait d'une plateforme unique où tous les offreurs de services viendraient y proposer les leurs, au prix qu'ils veulent ? Qui de l'accès 100/10 mégas ? Qui du 1 giga/10 mégas ? Qui de la téléphonie IP ? Qui de la VOD HD ? Qui une plateforme de visiophonie ? Qui un centre de soins à distance ? Qui de la domotique IP ? Etc...
Il y aurait là une vraie concurrence sur les services... De plus, certains ne voudraient par exemple que de la téléphonie IP. Alors pourquoi leur faire payer tout le bundle avec des services dont ils n'ont pas besoin ? N'y a-t-il pas là de la vente forcée ?
L'intérêt du consommateur y est évident. De plus, ce dernier pourrait changer de fournisseur en ... 5 secondes... Ce qui ne sera pas le cas dans les mégapoles, où en aucun cas, même s'il n'y a qu'une fibre qui arrive chez vous, vous ne pourrez changer de fournisseur en 5 secondes...
J'espère Jean Michel (pas moi, l'autre) que tu mettras sur ton blog l'argumentation que tu nous a sorti à la table du Ministre...Et j'espère aussi que je n'ai pas dénaturé ton propos...
Enfin, on aurait pu aussi parler des "standards", car on peut tous avoir une fibre monomode identique, mais dessus on peut transmettre l'information en Docsis, en Gpon, en P2P (Ethernet)... Donc si vous êtes Docsis et que voulez un service proposé par un fournisseur en P2P : vous faites quoi ?
Il faudrait éviter de recréer des Canal +...

Excellente réunion dînatoire donc... Qui s'est terminée tard dans la nuit...

Comme le Ministre nous a dit qu'il allait faire un tour chez les Suédois et chez les Français de la Silicon Valley, je lui ai conseillé d'aller visiter à Lund en Suéde la société Labs2 (la plateforme neutre : voir ici...), et de rencontrer quelques amis de la Silicon Valley (mais si vous leurs demander Monsieur le Ministre pourquoi ils ne reviennent pas dans notre beau pays, je vous donne la réponse de suite : "commencez par supprimer l'ISF" - d'après les statistiques officielles il y a encore 800 Français qui sont partis ailleurs l'an dernier)...

Je lui ai aussi conseillé de faire un tour dans la "France d'en bas". Il n'y a pas qu'à Paris que des Français se e-bougent... Par exemple, d'aller visiter Pau et son réseau optique qui marche, d'aller assister à une séance à l'école Internet de Lageon, et d'en profiter pour aller serrer la paluche aux époux Ménard, de visiter bienmanger.com à la Canourgue... (vous pourriez y entendre, Monsieur le Ministre, le soir au fond des bois, le râle rauque des Lozériens qui manquent d'air avec leurs modems à 56 kilos - allez aussi saluer Mr et Mme Ygrié - Monsieur milite pour la fibre en Lozère et Madame fait de l'excellente confiture...). Et puis pourquoi pas, terminez ce périple par la Fête du TRES haut débit à Mortain fin juin, pour voir comment on fait de la fibre dans la France d'en bas, comment on peut fibrer les campagnes en accrochant des fourreaux de fibres sur les poteaux électriques... (cela coûte moins cher - toutes choses égales par ailleurs -  que de faire des tranchées dans les villes)...

Dernier point. Notre Ministre de e-tutelle fera la conclusion de la Journée du Grenelle du TRES haut débit en septembre prochain au Cnit... Histoire de dévoiler la stratégie que le Gouvernement mettra en place ?... Et j'espère que le Maire actuel de Pau pourra y venir. Histoire de rendre hommage au précédent Maire de cette ville, feu André Labarrère, qui, le premier dans notre pays, a fibré sa ville. Peut-être qu'un jour les Béarnais reconnaissants, érigerons une statue à leur Dédé sur leur Place Royale... Et plus tard, beaucoup plus tard ... le Panthéon ?

J'ai été ravi de cette invitation, merci Monsieur Besson... Et j'ai, disons un espoir raisonné, que la France se fibre. Et j'espère voir cela, avant de partir chez Dieu le Père, où paraît-il il y a déjà du TRES haut débit... En tout cas vous, les campagnards, qui commencez à râler sur le prix du pétrole, si vous organisez une manif de République à Nation, comme c'est la coutume dans ce pays, je serai des vôtres avec ma pancarte "nous aussi on veut du 100 mégas" (il est probable que Madame Billaut m'accompagnera...)

PS Ont participé à ce dîner : Richard Menneuveux, Nicolas Vanbremeersch, Daniel Glazman, Vincent Ducrey, Thomas Mimra, Tristan Nitot, Natacha Quester-Séméon, Ludovic Dubost, Laurent Gloaguen, Olivier Ezratty, Jean-Michel Planche et ma pomme.

Commentaires

Nico

Le FTTH en Lozère c'est pas gagné alors ?!
http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/329116.FR.php

Mais que vais-je devenir !

Rodrigo A. SEPÚLVEDA SCHULZ

Quelle belle brochette non seulement de bloggueurs, mais d'experts techno: je cite ceux que je connais:
Richard Menneuveux
Nicolas Vanbremeersch,
Tristan Nitot,
Natacha Quester-Séméon,
Ludovic Dubost,
Laurent Gloaguen,
Olivier Ezratty,
Jean-Michel Planche,
Jean-Michel Billaut.

Peut-être une sous-représentation de ces entrepeneurs du net, aussi bloggueurs, qui créent des emplois dans cette économie ? je pense en particulier aux e-commerçants qui seront impactés par la Loi Chatel demain!

billaut

@Rodrigo...
excellente réflexion... mais on en avait je pense au moins deux : Ludovic Dubost, et Daniel Glazman je crois... quant à moi je ne suis pas trop expert techno... par exemple je ne sais pas faire une épissure de fibre optique... mais je ne demande qu'à apprendre...

pascal

C'est sur que si le Ministre veut découvrir la créativité et le développement économique à la campagne, il faut qu'il aille en urgence à l'Ecole de Lageon.
Le boulot qui est fait là-bas est stupéfiant. Certains week-end, il y a plus de 50 entrepreneurs ebn train de cogiter derrière Francis.
Merci M. Billaut de penser à nous au fin fond de la campagne.

billaut

@Pascal...
pas de quoi... j'habite aussi la campagne, mais on n'a pas de Françis ici...
(le pneu çà marche sur le net ?)
Sinon pour tous ceux qui vont des e-choses à la campagne, dans les villes de moins de 100.000 habitants... : si vous voulez inviter le ministre chez vous, pourquoi vous ne lui écrivez pas ? eric.besson@pm.gouv.fr
je pense que cela lui plaiera...

marc duchesne

Sur le point 6 : c'est PacketFront qui va être content !

Sérieusement : le fibrage des zones rurales et la NetNeutrality imposent de repenser entièrment la conception des réseaux. Profitons-en pour REINVENTER les Telecoms, ainsi que Bob Metcalfe lui-même le réclame...

JM Planche

Juste une remarque en passant ... car j'ai encore quelques heures de travail pour vous sortir mon point de vue de ces assises et surtout y participer (ce que je vous encourage tous !! --> http://assisesdunumerique.fr/).
Je sais que tu plaisantes, mais je n'ai pas vu les :-))) d'usage.

/mode polémique= on
Qui peut encore croire que l'on peut faire quelque chose d'ambitieux en France en travaillant 35 h par semaines ? Faut faire un RAZ Jean-Michel ... ça a changé, même si j'ai lu je ne sais où que l'instigatrice de cette sinistre plaisanterie "revenait".
/mode polémique= off

PS: tu devrais laisser une zone de 1 cm sur 1 pour laisser un commentaire, c'est mieux pour la concision :-)

senceber

Le Ministre à l'école de Lageon, pourquoi pas s'il veut venir voir..?
Faut quand même le prévenir que c'est les Samedi et Dimanche (cf les 35 heures à Planche) et que nous on mange au routier en face..
Merci quand même Jean Mimi de leur rappeler que la campagne existe et bouge.

rthomas

Et si on demandait aux Canadiens de venir fibrer nos campagnes, comme ils sont en train de le faire sur l'ile de La Réunion !
http://www.degroupnews.com/actualite/n2539-ftth-fttla-intercable-reunion-zeop.html?xtor=RSS-1

Tristan

C'était un plaisir que de te revoir, Jean-Michel. J'ai beaucoup ri en voyant cette photo : http://www.flickr.com/photos/nitot/2539329670/ ! ;-)

André BROUCHET

La FF2I (ff2i.org)peut-elle aider à l'aménagement du territoire en liaison avec les promoteurs immobiliers ? Moi j'y crois, ce serait un moyen pour eux de reverdir intelligemment leurs offres... Avec l'aide des Business Angels du coin, souvent des notables...

JPC

Le Très Haut Débit à tous les étages
-----------------------------------------------
L'échec de la libéralisation des chemins de fer en Angleterre et au Japon, celui de la prise en charge privée d'EuroTunnel, le désordre du célèbre Plan Câble devraient nous éclairer au moins un peu pour le fibrage optique de la France.

En bonne économie sociale de marché, la solution la plus appropriée pour les habitants de la France est d'éviter toute duplication de réseau. Ceci implique la création d'un ROF (Réseau Optique de France) inspiré du RFF (Réseau Ferré de France). Ce ROF pourrait être un partenariat public privé au moins national auquel pourraient adhérer les collectivités territoriales et entreprises privées de toute taille ayant un intérêt dans la fourniture de services en ligne aux contribuables et clients. Pour rendre viable les lourds investissements, les aspects normatifs, les technologies disponibles aujourd'hui et demain et le montant des abonnements devraient tous être considérés sur des périodes d'utilisation et d'amortissement longues à très longues.

Selon la vigueur et la contribution des entités régionales, les directions régionales de ROF auraient une dotation en capital et un programme de déploiement plus ou moins rapide. L'allocation des fonds serait faite selon les règles d'équité et de retour sur investissement appropriés, avec un mélange de territorialité et de péréquation nationale.

Le court-termisme ambiant et l'incapacité des politiques à mener un jeu raisonnable sur une période plus longue que leur mandat en cours, peuvent faire craindre que ces vues ne restent insatisfaites et que nous assistions à un retard croissant de la France sur le reste du monde, à l'exception des quelques poches urbaines que se disputeront les nombreux prétendants.

Pierre Ygrié

Quel plaisir de voir des gens compétents s'intéresser à nos campagnes ...et Jean Michel avoir toujours un clin d'oeil sympa pour la Lozère

Et quelle bonne idée que le ROF (Réseau Optique de France)

Philippe A. Royer

Bonne analyse - Jean-Michel - On a le même problème en Allemagne - Il semble que nous ne sommes pas sortis de l´Auberge dans certaines zones rurales -
Encore une remarque > pourquoi autant d´hommes et si peu de femmes autour du ministre pour cette soirée de discussion numérique ?
@+

billaut

@Philippe...
je crois en effet que le problème est un peu le même dans toute l'Europe... et tant que les européens de la campagne ne bougent pas...
Pourquoi autant d'hommes ? je ne sais trop.. peut-être que dans le domaine des technologies et du TRES haut débit la gente féminine n'est pas très représentée...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)